| Africatime
Dimanche 30 Avril 2017
(AFP 25/04/17)
Les Etats-Unis entament mercredi le retrait de leurs forces spéciales déployées dans l'est de la Centrafrique depuis 2011 pour combattre la rébellion de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony. "Le temps est venu de passer à autre chose étant donné que l'organisation (la LRA, NDLR) est vraiment en train de se battre pour sa survie", a déclaré le général Thomas Waldhauser, à la tête du commandement américain pour l'Afrique (Africom), lors d'une conférence de presse téléphonique, la semaine dernière. La LRA compte aujourd'hui 100 membres actifs contre plusieurs milliers il y a une dizaine d'année selon Africom, présent en soutien des forces africaines dans l'est de la Centrafrique depuis 2011...
(APA 25/04/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Les agences onusiennes UNOPS et ONU Femmes ont octroyé 20 millions 933 mille FCFA pour la mise en œuvre des activités du projet d’encadrement et d’accompagnement des ex-combattantes à Bouar une ville de l’ouest de la République CA. L’enveloppe servira à leur réinsertion socio-économique ainsi que celle des femmes associées aux forces et groupes armés. Ce projet permettra de rendre autonomes 70 femmes sur une période de trois ans, à travers l’élevage, l’agriculture et le petit commerce. La semaine dernière, le Comité consultatif et de suivi du DDR (Démobilisation, Désarmement et Réintégration) l’organe qui s’occupe du processus de l’insertion des ex-combattants, s’est réuni pour lancer ses travaux après avoir reçu les financements nécessaires pour son fonctionnement.
(Jeune Afrique 25/04/17)
Chassés de Bambari en février 2017, sous la pression de la Minusca, les éléments de l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC) d'Ali Darass, se sont installés dans la préfecture de la Basse-Kotto, dans le sud de la Centrafrique. Une région dans laquelle ils sont désormais accusés de commettre de multiples exactions, dans l’impunité totale. Contactés par Jeune Afrique, de nombreux habitants ont témoigné avoir été témoins ou victimes de ces méfaits d’une violence inouïe. « Ils sont arrivés, ils ont coupé l’oreille gauche de mon fils. Ils lui ont demandé de manger son oreille avant de lui tirer une balle dans la tête », témoigne ainsi la mère d’une victime, à Mingala. « Ils ont attaché devant moi un...
(AFP 25/04/17)
Joseph Kony, traqué sans succès depuis des années par des forces étrangères en Afrique centrale, a troqué l'aube d'enfant de chœur pour le treillis du rebelle, semant depuis 25 ans la mort dans la region, à la tête de la cruelle Armée de résistance du Seigneur (LRA). Créée vers 1988 avec l'objectif de renverser le président ougandais Yoweri Museveni pour le remplacer par un régime fondé sur les Dix commandements, la LRA s'est forgée une effroyable réputation à force d'enlèvements d'enfants et de mutilations de civils à grande échelle. Mélangeant mystique religieuse, techniques éprouvées de guérilla et brutalité sanguinaire, Kony a transformé, après les avoir kidnappés, des dizaines de milliers de garçonnets en soldats dociles et de fillettes en esclaves...
(APA 25/04/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - La société Centrafrique Cartes Système a signé avec le Conseil national de la jeunesse (CNJ) une convention aux termes de laquelle elle lui rétrocédera 200 FCFA sur le bénéfice perçu sur chaque permis de conduire délivré. L’accord dans ce sens a été signé lundi soir à Bangui par le Directeur Général de Centrafrique cartes système, Dominique Yandocka, et le président du CNJ, Huguet Francis Mongombe. Si un permis de conduire coûte 40.000 FCFA en Centrafrique, il n’y a pour le moment aucune précision sur le bénéfice perçu par la société après délivrance d’un permis de conduire. Dans tous les cas, pour percevoir sa ristourne le CNJ doit avoir un compte en banque où l’argent sera logé. Celui-ci...
(RFI 25/04/17)
En Centrafrique, les étudiants peinent à trouver des livres pour suivre leurs cours. Dans un pays qui subit encore les conséquences de la crise, lire est un défi. Pourtant, il existe des solutions, notamment numériques.
(Le Monde 25/04/17)
Le directeur adjoint du département Afrique du Fonds monétaire international, Roger Nord, assure que les programmes sociaux des Etats pourront être préservés. C’était il y a quatre mois. Le 23 décembre 2016, les dirigeants des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), réunis en sommet à Yaoundé, au Cameroun, décidaient d’en appeler au soutien financier du Fonds monétaire international (FMI). La morosité ambiante ne laissait plus guère de choix aux économies de cette sous-région de la zone franc, ultra dépendantes de la rente pétrolière : dans le sillage de la chute des cours, leur croissance s’est effondrée, tout comme leurs recettes budgétaires, tandis que les déficits se sont creusés dangereusement. Le recours à l’institution de Bretton...
(APA 25/04/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) vient de lancer un avis de sélection internationale ouverte pour le placement des fonds de sa Caisse de retraite (CRBC) en actifs financiers, libellés en FCFA, dans les zones de la Communauté économique et monétaire des États de l'Afrique centrale (CEMAC) et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Le plan de retraite de l’Institut d’émission est financé par ses contributions propres ainsi que celles de son personnel, sur la base de pourcentages spécifiques liés au régime à cotisations définies. La gestion de ces ressources est confiée, contre rémunération sur la base de mandats de gestion, à des institutions spécialisées dans l’administration des portefeuilles d’actifs financiers. La CRBC a...
(APA 24/04/17)
APA – Bangui (Centrafrique) - Le président centrafricain Faustin Archange Touadéra, a dénoncé les pratiques de certains douaniers de son pays qui s’illustrent dans la contrebande de produits frauduleux. Dans la nuit de jeudi à vendredi, le Président centrafricain et certains membres de son gouvernement se sont rendus dans un quartier de Bangui où il a été signalé un container de cigarettes en provenance de Cameroun, en train d’être déchargé tardivement, en présence de trois douaniers, et qui n’a pas suivi le circuit normal de dédouanement. Ce déchargement a attiré l’attention des habitants du quartier qui ont alerté la direction générale des douanes qui a fait une descente sur les lieux et arrêter les auteurs de ce déchargement frauduleux. Selon...
(APA 24/04/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - Les produits centrafricains reprennent le chemin des Etats-Unis à la faveur de la loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (en anglais, African Growth and Opportunity Act AGOA) qui favorise l’importation de certains produits africains sur le sol américain sans taxes douanières, informe un communiqué de l’Ambassade des USA en Centrafrique. La RCA retrouve l’AGOA après treize de suspension à cause des crises qu’elle a connues. Cette opportunité est offerte à la RCA à cause des avancées réalisées par le gouvernement centrafricain selon Matthew Cassetta chargé d’affaires des Etats Unis en RCA pour rétablir l’Etat de droit, redynamiser les institutions et créer les conditions dans lesquelles la croissance économique profite au développement.
(AFP 23/04/17)
Des négociations sans précédent sous l'égide de l'ONU entre le gouvernement centrafricain et l'ensemble des groupes armés du pays ont eu lieu en fin de semaine à Bangui en vue d'accélérer le désarmement de ces milices, responsables de nombreuses exactions. Pour la première fois dans le programme de Désarmement démobilisation réinsertion (DDR), le gouvernement s'est assis à la même table que l'ensemble des groupes armés dans ce pays, l'un des plus pauvres du monde et qui connaît, selon l'ONU, une "recrudescence de la violence" depuis septembre 2016. Le "DDR" est invoqué sans relâche par le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra depuis son arrivée au pouvoir en mars 2016 à la tête d'un pays qui peine à se relever du conflit provoqué...
(AFP 22/04/17)
Des avancées "assez importantes" ont marqué la première réunion des autorités centrafricaines et internationales avec l'ensemble des groupes armés qui sèment la violence en Centrafrique, a déclaré samedi le chef du programme de désarmement à l'AFP. "Les avancées générales sont assez importantes (...) le plan national de DDR a été rédigé avec les détails des étapes de la mise en oeuvre du projet", a indiqué Jean-Marc Tafani, chef du programme Désarmement démobilisation réinsertion, joint par l'AFP depuis Libreville au terme de la rencontre qui a eu lieu vendredi avec des représentants de 14 groupes...
(RFI 22/04/17)
En Centrafrique, la quatrième réunion du comité de suivi du DDR, le programme de désarmement, démobilisation et réinsertion, s'est achevée vendredi après-midi 21 avril. Quelques avancées notables, comme la mise en place d'un projet pilote engageant 40 ex-combattants par entité à un retour à la vie civile et dans l'armée. Le message est clair pour le gouvernement, le processus de DDR est en marche. Bien que le FPRC de Nourredine Adam et la branche Mokom des anti-balakas n'aient pas encore signé l'accord, ces derniers ont accepté de se rendre à la table des négociations et feront...
(MondAfrique 22/04/17)
La commémoration du 23ème anniversaire du génocide rwandais (1994-1995) le 7 avril dernier a été l’occasion pour le président du Rwanda Paul Kagame de tester ses bonnes relations avec les autorités centrafricaines. A Bangui, les militaires rwandais de la mission onusienne de la Minusca ont été autorisés à organiser une cérémonie exceptionnelle de commémoration sur leur site de cantonnement alors même que Paul Kagame continue régulièrement de critiquer la position de l’ONU pendant et après le génocide. Plusieurs personnalités de haut rang ont assisté à la cérémonie du 7 avril dont le Président de l’Assemblée Nationale et deuxième personnage de l’Etat Karim Meckassoua...
(BBC 21/04/17)
L'Ouganda a débuté le retrait de ses troupes opérant en Centrafrique pour traquer la rébellion de l'armée de résistance du seigneur (LRA). Les autorités ougandaises ont estimé que la LRA a été neutralisée "avec succès" même si son chef Joseph Kony court toujours. Selon le porte-parole de l'armée ougandaise, le chef de la LRA, ''est affaibli et inefficace, il commande moins d'une centaine d'hommes'' La presse ougandaise a rapporté qu'un premier groupe de 31 soldats sur les 2 000 déployés en Centrafrique avait atterri mardi à Gulu, dans le nord du pays. Le mois dernier, l'armée américaine avait également annoncé qu'elle retirerait ses conseillers militaires déployés en Centrafrique.
(RFI 21/04/17)
En Centrafrique, c'est une nouveauté, les rebelles nordistes de l'ex-Seleka acceptent de parler du programme Désarmement-Démobilisation-Réinsertion (DDR), que la Banque mondiale s'apprête à financer. La preuve : jeudi 20 avril à Bangui, les 14 groupes armés du pays se sont retrouvés au côté du président Touadera pour en discuter. Jean Willybiro-Sako, le ministre conseiller spécial à la Présidence chargé du programme DDR, témoigne.
(Xinhua 21/04/17)
Le Cameroun annonce son intention de s'associer avec le Tchad et la République centrafricaine (RCA), deux pays voisins avec lesquels il partage des frontières autour desquelles s'activent des bandes armées, pour la création d'un mécanisme commun en vue d'endiguer cette menace et les trafics illicites en tous genres qu'elle engendre. Recevant son homologue centrafricain Joseph Yakété mardi à Yaoundé pour des discussions visant la formalisation de la coopération militaire bilatérale souhaitée par les autorités de Bangui, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, a présenté "le contrôle du triangle Cameroun-RCA-Tchad" comme une priorité de premier ordre. Crime organisé, circulation illicite d'armes, trafics d'êtres humains et de drogues, criminalité et grand banditisme, contrebande, terrorisme :...
(La Voix de l'Amérique 20/04/17)
Des organisations centrafricaines des droits de l'Homme s’inquiètent d’une éventuelle amnistie des auteurs des crimes commis dans le pays. Une plateforme d’organisations de la société civile affirme avoir été approchée au sujet d’une possible amnistie des auteurs des crimes commis dans le pays. Tout en refusant de révéler l’identité de ceux qui lui auraient présenté ce projet d’amnistie, le Réseau des ONG des Droits humains s’insurge et rappelle l’importance de rendre justice aux victimes des conflits qui frappent la RCA depuis des décennies. Amnesty International s’était déjà prononcé dans ce sens, en estimant que lutter contre l’impunité des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité...
(RFI 20/04/17)
L'Ouganda met un point final à sa lutte contre la sanguinaire rébellion de la LRA. Kampala a annoncé le début du retrait de ses troupes basées en Centrafrique depuis 2009. Pour le porte-parole de l'armée ougandaise, la rébellion de l'Armée de résistance du Seigneur a été suffisamment affaiblie pour autoriser ce départ, même si le chef de cette rébellion Joseph Kony court toujours.
(APA 20/04/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Un jeune centrafricain et un militaire camerounais se sont entretués mercredi à la frontière entre leurs pays, a-t-on appris jeudi de sources sécuritaires à Bangui. Selon divers témoignages, le jeune centrafricain était sur le territoire camerounais lorsqu’il a été interpellé par un soldat en faction, arme en main. Devant le refus du jeune centrafricain d’obtempérer, le militaire a sorti son revolver et a avancé vers lui. Plus rapide, son vis-à-vis a sorti un couteau pour le poignarder mais le militaire a eu le temps de lui tirer dessus. Le premier est mort sur le coup avant que le militaire ne meurt après son évacuation à l’hôpital. Ces faits qui se sont produits à Cantonnier, village à l’ouest...

Pages