| Africatime
Dimanche 21 Décembre 2014
(AFP 20/12/14)
L'agence des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a souligné vendredi "le manque dramatique de fonds" de ses programmes en République centrafricaine, où plus de deux millions d'enfants sont dans le besoin après des mois de violences intercommunautaires. L'Unicef n'a reçu que la moitié des fonds nécessaires cette année pour ses programmes, 42,7 millions de dollars (34,9 millions d'euros) sur 81 millions attendus (66,2 millions d'euros), a précisé à l'AFP le porte-parole de l'organisation, Christophe Boulierac. "Deux enfants sur cinq qui ont un besoin urgent d'aide de la part de l'Unicef n'ont aucun accès aux soins, à l'eau, à l'éducation et à une protection, à cause d'un manque dramatique de fonds et de l'insécurité" qui règne...
(Afriquinfos 20/12/14)
Bangui (© 2014 Afriquinfos) - Dans un rapport rendu public hier jeudi 18 décembre 2014, l’organisation Save the Children a affirmé que le nombre d’enfants recrutés par des milices en Centrafrique "a été multiplié par quatre" ces "Deux ans après le déclenchement de la guerre civile meurtrière en République centrafricaine en 2012, le nombre d’enfants, filles et garçons âgés de moins de 18 ans, recrutés par les groupes armés, a été multiplié par quatre", écrit l’ONG dans son rapport intitulé "Pièges dans une zone de combat". Selon l’organisation, le nombre des enfants recrutés par les milices augmente ces deux dernières années malgré la présence des forces des Nations unies, en Centrafrique. Certains de ces enfants ont été enlevés ou contraints...
(RFI 20/12/14)
Alors qu’à Angers, la ville natale de Camille Lepage, se termine une exposition visitée par 10 000 visiteurs, la Bibliothèque Nationale de France (BNF), à partir du 19 décembre, rend à son tour hommage à la jeune photojournaliste, tuée par balle, en mai dernier, à l'âge de 26 ans, pendant un reportage en Centrafrique. Entretemps, sa famille a créé l’association « On est ensemble » pour poursuivre l’engagement de la jeune journaliste. L’exposition, organisée par La Bourse du Talent, consacrée...
(Agence Ecofin 20/12/14)
(Agence Ecofin) - Au terme d'une réunion qui s'est tenue le 19 décembre 2014 à Douala, la capitale économique du Cameroun, la Banque centrale des six pays membres de la CEMAC a déclaré avoir adopté le cadre législatif portant sur la mise en place d'un marché de titres négociables dans la sous-région. Le texte ainsi annoncé devra encore faire l'objet d'approbation par le conseil des ministres de l'Union Monétaire d'Afrique Centrale et de validation par les chefs d’État de la...
(Jeune Afrique 19/12/14)
Présent au forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique (15 et 16 décembre), Hervé Ladsous, secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l'ONU, évoque pour "Jeune Afrique" la situation au Mali, en Centrafrique et en RDC. Jeune Afrique : On a beaucoup parlé pendant le Forum de Dakar d'une menace transfrontalière et d'une réponse qui lui soit adaptée. Peut-on imaginer un jour une opération de maintien de la paix qui ne...
(RFI 19/12/14)
L’ONG britannique Save the Children a publié hier, jeudi, un rapport intitulé « Piégés dans une zone de combat » consacré à l’« urgente nécessité de démobiliser » les enfants-soldats en Centrafrique. L’ONG rappelle qu’entre 6 000 et 10 000 enfants se retrouvent aujourd’hui dans un groupe armé alors qu’ils étaient 2 500 au début du conflit. Ce rapport est publié à Dakar, au siège régional de l’organisation. Ils ont parfois été enlevés ou ont été forcés de rejoindre les...
(BBC 19/12/14)
Jeannette Dethoua, ministre de la Réconciliation Nationale, du Dialogue Politique, de la Promotion de la Culture Civique centrafricaine déplore les affrontements qui ont eu lieu mardi entre les groupes anti-Balaka et ex-Séléka et qui ont fait 28 morts. Les affrontements entre certains groupes musulmans et chrétiens ont éclaté dans la ville de Mbrés, dans le centre du pays, et se sont poursuivis jeudi. Un responsable de la Croix-Rouge a déclaré que quelque 70 maisons ont été brûlées. L’ONU avait pourtant...
(Afrique Actualité 19/12/14)
De nouveaux affrontements qui ont éclaté mardi et mercredi à Mbrés, à 300 km au nord de Bangui, entre ex-Seleka et anti-Balaka, ont fait au moins 28 tués et plusieurs dizaines de blessés. « Mardi, de violents combats ont opposé dans la ville de Mbrés, située à près de 91 km de Kaga-Bandoro, des éléments Anti-Balaka et les Séléka peuls. Tout est parti de l'assassinat d'un milicien Anti-Balaka dans une plantation suite à un jet de grenade par un groupe...
(Afrik.com 19/12/14)
L’ONG Save the Children a rendu publique un rapport édifiant. Le nombre d’enfants soldats en Centrafrique est en nette augmentation depuis deux ans. En Centrafrique, la situation des enfants soldats demeurent de plus en plus inquiétante. C’est le constat fait par l’ONG Save the Children. Cette dernière affirme dans son rapport : « Pièges dans une zone de combat » que « le nombre d’enfants, filles et garçons, recrutés par des milices en Centrafrique a été multiplié par quatre ces...
(Xinhua 19/12/14)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Les autorités de transition en République centrafricaine doivent hâter les préparatifs du Forum de Bangui pour la réconciliation nationale, a déclaré jeudi le Conseil de sécurité des Nations Unies. Le Forum de Bangui, qui doit se tenir en janvier 2015, aura pour objectif de forger un consensus au niveau national dans le pays. Dans une déclaration présidentielle, les membres du Conseil ont également exhorté l'ensemble des acteurs du processus électoral, notamment les autorités de...
(APA 19/12/14)
APA-Bangui (Centrafrique) - Les ministres résident des seize préfectures de la République Centrafricaine ont entamé vendredi à Bangui, un séminaire axé sur le décorticage des messages de paix adressés par les populations de l’intérieur du pays ainsi que sur les recommandations à formuler en vue de la tenue du forum national. Organisée par le ministère de la Réconciliation national, cette séance de travail et de restitution de 48 heures permettra aux ministres résidents déployés dans leurs zones de juridictions respectives...
(PANA 19/12/14)
Deux enfants sur cinq ayant besoin de toute urgence d'aide humanitaire en République centrafricaine (Rca) n’en disposent pas, vu le manque critique de financement et la poursuite du conflit, un an après qu’une violence extrême a dévasté le pays, a indiqué le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef). «Les enfants de la République centrafricaine (Rca) ne font plus la Une des journaux, mais plus de 2,5 millions d'entre eux continuent de vivre dans la peur constante', a déclaré M...
(APA 19/12/14)
Le taux de croissance au sein des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) devrait se stabiliser à 5 pour cent en 2015, d’après la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) au terme la quatrième réunion annuelle du Comité de politique monétaire (CPM) tenue vendredi à Douala. Au regard de certaines contingences politiques, économiques et sociales dans la sous-région et du contexte économique mondial, ce taux de croissance pourrait connaître des fluctuations à la hausse...
(AFP 18/12/14)
Au moins 28 personnes ont été tuées et plusieurs dizaines blessées en Centrafrique dans des affrontements entre groupes armés qui ont éclaté mardi à Mbrés, à 300 km au nord de Bangui, a-t-on appris jeudi auprès de la gendarmerie centrafricaine. "De violents affrontements ont éclaté mardi dans le centre de Mbrés entre des éléments anti-balaka et ex-Séléka", a expliqué à l'AFP sous couvert d'anonymat un responsable de la gendarmerie. "On dénombre déjà au moins 28 morts et plusieurs dizaines de blessés d'après un bilan provisoire de la Croix-Rouge locale", a-t-il ajouté. Selon la même source, les affrontements entre miliciens...
(RFI 18/12/14)
Situation très instable à Mbrès dans le centre de la RCA. Mardi, de violents affrontements ont éclaté entre des membres de l'ex-Seleka et des anti-balaka. Il y a des morts, mais il est difficile d'avoir un bilan précis dans la mesure où tous les corps n'ont pas encore pu être ramassés. Des affrontements qui ont poussé la population à se réfugier massivement en brousse. Quelques jours auparavant, une cérémonie de réconciliation avait lieu dans cette même ville, sous l'égide de...
(Reuters 18/12/14)
Jusqu'à 10.000 enfants soldats ont été recrutés par les milices en République centrafricaine, malgré la présence des forces des Nations unies, et leur nombre a été en constante augmentation ces deux dernières années, affirme aujourd'hui l'ONG Save the Children. Certains de ces enfants ont été enlevés ou contraints de rejoindre les groupes armés, d'autres ont accepté d'être enrôlés contre de l'argent et une protection, parfois simplement pour être nourris et vêtus. Une partie encore de ces enfants, dont certains ont...
(Jeune Afrique 18/12/14)
Les jours du camp de déplacés de l'aéroport de Mpoko sont-ils comptés ? Du côté de la Minusca ou du gouvernement centrafricain, l'installation dérange et les acteurs humanitaires sont priés de trouver rapidement une solution de rechange. Quel avenir pour les 20 000 déplacés qui y vivent ? Enquête. C'est l'un des plus grands camps de déplacés de Centrafrique. Le site de Mpoko, du nom de l'aéroport de Bangui, est au centre des débats en cette fin d'année 2014. Accueillant...
(APA 18/12/14)
APA-Bangui (Centrafrique) - Une mission de plaidoyer du comité d’experts africains sur les droits et bien-être de l’enfant (CAEDBE) conduite par sa présidente, Aissatou Alassane Moulaye, en visite de travail d’une semaine en Centrafrique, a été reçue ce jeudi à Bangui par la vice-présidente du Conseil national de transition (CNT), Léa Koyassoum Doumta. L'objectif principal de cette mission est de plaider pour une protection renforcée des enfants affectés par les conflits armés dans le pays et pour la ratification de...
(Afrique Actualité 18/12/14)
Le général français Jean-Marc Bacquet a officiellement pris mercredi le commandement de la Force de l'Union Européenne en République Centrafricaine, EUFOR RCA. Il a relevé le général Thierry Lion, qui a commandé l'EUFOR au cours des derniers huit mois. « Les objectifs et l'esprit restent inchangés », a déclaré le Général Bacquet. « EUFOR sera centrée sur la population, dans la perspective du passage de notre zone d'opérations à la mission onusienne MINUSCA en mars 2015, et de la préparation...
(France 24 18/12/14)
Le gouvernement centrafricain a voulu organiser dimanche un match de foot opposant des anti-balaka à des ex-Séléka. Rapprocher ces deux mouvements ennemis par le sport, l’idée était séduisante. Dans la réalité, l’initiative s’est avérée bien creuse. L'idée émane d’anciens dirigeants des deux groupes armés : d’un côté Sebastien Wenezoui, ancien vice-président des anti-balaka, une milice rurale composée majoritairement de chrétiens, et de l’autre Abdel Kader Khalil, ancien officier des Séléka, ex-rébellion, de majorité musulmane, qui a porté au pouvoir Michel...

Pages