| Africatime
Samedi 25 Octobre 2014
(Le Pays 24/10/14)
La présidente centrafricaine, Catherine Samba-Panza, a exprimé devant le Conseil national de transition(CNT), son exaspération et sa colère face à la situation en république Centrafricaine. Le moins que l’on puisse dire, c’est que par sa sortie, dame Panza a sonné le glas de l’impunité en RCA. Elle a décidé d’aller en guerre contre la situation délétère du pays, par le biais d’un vaste plan qui inclut la création d’une unité rapide d’intervention, capable de sécuriser efficacement les populations. Instruction a été également donnée aux magistrats, afin qu’ils jouent leur partition pour l’instauration de la Justice en Centrafrique et un appel a été lancé à la CPI pour compléter la Justice interne du pays. Celle qui...
(La Voix de l'Amérique 24/10/14)
L’attaque est attribuée aux peuls et combattants ex-Seleka qui s’en sont pris aux habitants des localités de Yamalé et de Bagoa. Au moins 33 personnes ont été tuées et plusieurs dizaines d'autres blessées mardi et mercredi dans l'attaque d'un village de la région de Bakala. Une autre attaque était signalée dans la région lundi dernier. Les habitants de ce village situé à plusieurs dizaines de kilomètres de Bambari se sont réfugiés dans la ville, a déclaré à VOA-Afrique, Jocelyn Azouandjia, journaliste à la radio communautaire Linga.
(Xinhua 24/10/14)
Au moins 30 personnes auraient été tuées mardi et mercredi dans une attaque survenue à Yamalé, dans le centre de la Centrafrique, attaque attribuée par une source onusienne à des combattants peuls et des ex-rebelles de la Séléka, tandis que cette accusation a été rejetée par l'ex- coalition rebelle. "Un groupe d'individus armés assimilés aux Peuls et ex-Séléka par les habitants ont attaqué la localité de Yamalé, vers Bakala, faisant au moins 30 morts et plusieurs dizaines de blessés. Les...
(Radio Ndeke Luka 24/10/14)
Dans son message à la nation, prononcé mercredi depuis le Conseil national de transition (CNT, parlement provisoire), la présidente Catherine Samba-Panza a appelé les groupes armés à cesser immédiatement les violences, conformément à l'accord signé à Brazzaville en juillet dernier. La présidente a déclaré qu'elle ne pouvait plus tolérer « le désordre et l'anarchie qui font parler la rue et les armes avec des conséquences sur la population ». Elle a demandé aux forces étrangères déployées dans le pays que...
(Afriquinfos 24/10/14)
BANGUI (2014 Afriquinfos) - Ce mercredi les responsables des différentes localités, représentants d'associations de femmes et de jeunes dans le troisième arrondissement de Bangui, étaient réunis. Avec eux se trouvaient également l'ambassadeur de France, Charles Malinas, et des représentants des forces internationales déployées en Centrafrique. Ils ont tenu à évaluer la situation sécuritaire dans ce secteur. Youssouf Hamat, le président de l'Organisation des jeunes musulmans de Centrafrique (OJMC), n'a pas caché le sentiment de déception de sa communauté. « L'arrivée...
(APA 24/10/14)
Une délégation de l’ONG internationale ‘’Interpeace Initiative » basée en Suisse et conduite par son coordonnateur, Bernard Aravelo, a été reçue en audience par les membres du bureau du Conseil national de transition, avec à leur tête le président Alexandre Ferdinand Nguendet. La rencontre qui s’est déroulée jeudi au siège du parlement de transition à Bangui, a porté sur les attentes du peuple centrafricain, notamment la réconciliation et la cohésion sociale. »On est venu écouter les autorités de transition et...
(Agence Ecofin 24/10/14)
(Agence Ecofin) - La filiale centrafricaine de l’opérateur camerounais de distribution de produits pétroliers Tradex, et Tristar, une entreprise «de logistique liquide» basée à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis, ont signé le 26 septembre 2014 à Douala, «un contrat de partenariat (d’une durée d’un an, Ndlr) pour la fourniture de produits pétroliers et de lubrifiants en République centrafricaine (RCA), dans le cadre de missions humanitaires», annonce Tradex dans un communiqué rendu public le 23 octobre 2014. Contrôlée par la Société...
(Xinhua 24/10/14)
Les ministres en charge de l'Agriculture d'une dizaine de pays de l'Afrique centrale, réunis jeudi dans la capitale tchadienne, examinent une politique agricole commune de la région. "Notre démarche commune pour une agriculture transformée, pourvoyeuse d'emplois aux jeunes et aux femmes, respectueuse de l' environnement, permettant d'assurer une sécurité alimentaire garantie, ne peut aboutir que par la conjugaison des efforts des structures gouvernementales, du secteur privé, des organisations professionnelles agricoles, des institutions de recherche et des organisations non-gouvernementales", a indiqué le Premier ministre tchadien, Kalzeubé Payimi Deubet, en ouvrant la réunion ministérielle. Lors de cette réunion...
(BBC 23/10/14)
Une attaque attribuée à des peuls et combattants ex-Seleka a fait au moins 30 morts et plusieurs dizaines de blessés, dont plusieurs civils, lundi, dans deux localités du pays. Selon plusieurs sources sur le terrain, le bilan n’est que provisoire. Les assaillants s’en sont pris aux habitants de Yamalé et de Bagoa, pillant et incendiant leurs maisons, a confirmé le correspondant de BBC Afrique. Un autre groupe de peuls armés venant de Bambari, chef-lieu de la région à 400 kilomètres de Bangui, la capitale, a tenté de rejoindre Yamalé mercredi, a-t-il ajouté. Un groupement armé, équipé et prêt à l’assaut.
(RFI 23/10/14)
La présidente Catherine Samba-Panza s'est exprimée, ce mercredi 22 octobre, devant le Conseil national de transition (CNT). Bangui a vécu, ces deux dernières semaines, des violences ayant provoqué une vingtaine de morts dont un casque bleu. Des barricades ont été érigées par les anti-balaka dans toute la capitale. Au même moment, Catherine Samba-Panza a reçu, tout au long de la semaine dernière, les représentants des « forces vives de la nation », c'est à dire les acteurs politiques et institutionnels,...
(RFI 23/10/14)
La présidente centrafricaine Catherine Samba-Panza s’est exprimée, ce mercredi 22 octobre, devant le CNT, le Parlement de transition. Une adresse à la nation qu'elle tenait à faire après les violences qui ont touché Bangui, la capitale, ces deux dernières semaines. Après avoir reçu les forces vives la semaine dernière, la présidente voulait rendre compte de ces consultations et faire des propositions. Sécurité, justice, élections... pendant plus d'une heure, elle a tout passé en revue. « Je siffle la fin de...
(AFP 23/10/14)
Au moins 30 personnes ont été tuées et plusieurs dizaines d'autres blessées mardi et mercredi dans l'attaque d'un village de la région de Bakala (centre) par des individus armés, a indiqué jeudi une source à la Minusca, la mission de l'ONU en Centrafrique. "Un groupe d'individus armés assimilés aux Peuls et ex-Séléka par les habitants ont attaqué la localité de Yamalé, vers Bakala, faisant au moins 30 morts et plusieurs dizaines de blessés. Les agresseurs ont incendié et pillé des maisons d'habitation", a affirmé cette source. "Il s'agit d'un bilan qui reste encore provisoire. Car les individus armés ont poursuivi ces agressions dans les villages voisins", a-t-elle ajouté.
(La Voix de l'Amérique 23/10/14)
L’archevêque de Bangui revient du synode qui a eu lieu à Rome. Dieudonné Nzapalainga explique à la Voix de l’Amérique les débats qui ont eu lieu au Vatican. Dans quel état d'esprit s'est tenu ce synode ? Dieudonné Nzapalainga : "Ce synode de Rome s'est déroulé dans un état de fraternité et de sérénité. Je peux même dire de convivialité. Le Saint-Père était avec nous. Il a posé une question existentielle qui concerne la famille. Chaque évêque, de chaque continent,...
(APA 23/10/14)
APA-Bangui (Centrafrique) - L’ambassadeur de France en Centrafrique, Charles Malinas, a appelé la communauté musulmane et les éléments des forces Sangaris à vivre en paix en se faisant mutuellement confiance et à compter sur Paris qui va les aider dans cette voie. ''Vraiment la France est à vos côtés même si vous avez parfois de rancœur, même si vous avez parfois des mots durs. Cela n'est pas grave. Moi, je comprends vos frustrations. Je suis avec vous. Je travaille pour...
(La Voix de l'Amérique 23/10/14)
« La situation en République centrafricaine continue de constituer une menace contre la paix et la sécurité internationales », a fait valoir le Conseil de sécurité des Nations Unies. Le Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU) a adopté mardi une résolution dans laquelle il proroge jusqu'au 15 mars 2015 l'autorisation donnée à la force de l'Union européenne déployée en République centrafricaine (EUFOR-RCA) pour maintenir l’ordre. « La situation en République centrafricaine continue de constituer une menace contre la paix...
(Centrafrique Libre 23/10/14)
Les villages environnants la ville de Bambari se vident de leurs habitants à cause des exactions quotidiennes qui y sont commises par des groupes armés. Les habitants de ces villages rejoignent la ville de Bambari où ils trouvent refuse sur des sites de déplacés. Les villages qui entourent la ville de Bambari sont attaqués de manière quotidienne par des hommes armés, ces derniers jours. Selon des témoignages recueillis auprès de plusieurs habitants de ces villages qui ont réussi à rejoindre...
(Radio Ndeke Luka 23/10/14)
Notables, représentants d'associations de femmes et de jeunes du Km 5, dans le troisième arrondissement de Bangui, étaient réunis mercredi. Avec eux se trouvaient également l'ambassadeur de France, Charles Malinas, et des représentants des forces internationales déployées en Centrafrique. Objectif ? Evaluer la situation sécuritaire dans ce secteur. Youssouf Hamat, le président de l'Organisation des jeunes musulmans de Centrafrique (OJMC), n'a pas caché le sentiment de déception de sa communauté. « L'arrivée des Casques bleus, des soldats de l'opération Sangaris...
(APA 22/10/14)
APA-Bangui (Centrafrique) - La présidente centrafricaine Catherine Samba-Panza a fait part, mercredi à Bangui, de sa vive préoccupation au sujet des problèmes d’insécurité que vivent ses compatriotes ainsi que le nécessaire processus de réconciliation dans lequel son pays doit s’engager, avant de donner l’assurance que sur tous ses sujets ainsi que la crise politique elle va continuer à travailler sans relâche pour que la RCA retrouve la paix et la sécurité. ‘'La sécurité est aujourd'hui le problème numéro un de...
(APA 22/10/14)
Le conseiller politique du mouvement des patriotes anti-balaka, Alfred Legrand Ngaya a rendu son tablier au lendemain de la dernière flambée de violences qui a paralysée Bangui et ses environs pendant dix jours occasionnant plus d’une vingtaine de pertes en vies humaines, des maisons incendiées et des biens pillés. « Des gens qui sont venus pour la cause du peuple puissent se retourner contre le peuple et l’empêcher de jouir de la quiétude. C’est inadmissible » a décrié Alfred Legrand...
(RFI 22/10/14)
Les incidents violents se multiplient en Centrafrique prouvant l'insécurité persistante du pays. Politiquement, le gouvernement de transition est plus critiqué que jamais. Le Premier ministre a lu, mardi 21 octobre, une déclaration dans laquelle il justifie le « vice de procédure » dans l'affaire du don angolais et, mercredi, la présidente Catherine Samba Panza doit s'exprimer devant le Conseil national de transition (CNT) pour faire le point sur l'état de la nation. Le Premier ministre, Mahamat Kamoun, est dans une...

Pages