| Africatime
Samedi 25 Avril 2015
(BBC 25/04/15)
Le parlement de transition a adopté une loi créant une cour spéciale chargée de juger les crimes de guerre et crimes contre l’humanité perpétrés sur le territoire centrafricain depuis 2003. Cette loi a été adoptée mercredi 22 avril à une large majorité : 82 voix pour, une contre et 7 abstentions. Elle doit maintenant être validée par le gouvernement puis promulguée par Catherine Samba-Panza, la chef de l’État de transition. Cette cour spéciale sera un tribunal mixte au sein du système judiciaire national. Elle sera présidée par un juge centrafricain, tandis qu’un magistrat étranger sera à la tête du parquet général. D’après Max Allaroum, le correspondant de la BBC à Bangui, cette loi a reçu...
(APA 25/04/15)
Trente journalistes centrafricains reçoivent à Bangui, depuis quelques jours, une formation sur l’organisation et le fonctionnement de la Cour pénale internationale (CPI) dans le monde en général et en Centrafrique en particulier.Initiée par le bureau centrafricain de la CPI à Bangui, cette formation a pour but de donner aux journalistes les outils et les informations utiles devant leur permettant de rédiger des papiers cohérents sur la CPI et certaines cours pénales spéciales à travers le monde. « Nous avons remarqué que les papiers sur la CPI n’étaient pas bien écrits. C’est pourquoi nous avons lancé cette série de formation que nous avons déjà dispensée à certains journalistes, pour les aider à mettre un bon contenu dans leurs articles s’ils abordent...
(APA 25/04/15)
Le ministère centrafricain de la Communication a accordé l’autorisation d’émettre à une nouvelle radio confessionnelle, radio Maria, basée à Bimbo, une banlieue située au sud de Bangui.Radio Maria devient ainsi la cinquième radio gérée par l’Eglise catholique en Centrafrique o๠chaque diocèse dispose d’une radio communautaire. La convention autorisant les émissions de la nouvelle radio a été signée, samedi à Bangui, par le ministère de la Communication et la présidente de l’association radio Maria de Centrafrique, Dr Marthe Kikima. La...
(Xinhua 25/04/15)
YAOUNDE, (Xinhua) -- La Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) a lancé vendredi à Yaoundé, sous l'égide du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), un programme d'appui au commerce et à l'intégration économique d'un financement de 68 millions d'euros (près de 45 milliards de francs CFA) octroyé par l'Union européenne (UE). Le chef de la délégation de l'Union européenne au Cameroun, l'ambassadeur Françoise Collet, a expliqué que le Programme d'appui au commerce et à l'intégration économique...
(AFP 24/04/15)
Le Forum de Bangui, qui devait se tenir à partir de lundi et doit réunir des représentants de tout le pays pour trouver des solutions durables à la crise en Centrafrique, a été reporté à début mai, selon un décret lu à la radio jeudi. "Le chef de l'Etat de transition (Catherine Samba Panza) a décidé de tenir compte de la disponibilité du médiateur international dans la crise centrafricaine (le président congolais Denis Sassou Nguesso), pour décaler la tenue effective...
(RFI 24/04/15)
Plus de deux ans après la chute de François Bozizé, la Centrafrique se prépare à de nouvelles élections pour mettre fin à la transition. Etape clé de ce processus, le Forum de Bangui est prévu dans les prochains jours. Qu’attendre de ce rendez-vous ? Eléments de réponse avec Pierre Pinto de la rédaction Afrique de RFI. • Pourquoi ce Forum de Bangui ? Le Forum est l’aboutissement d’un long processus entamé à Brazzaville en juillet 2014. Il s’agit d’assises nationales censées sceller la réconciliation en Centrafrique. Les participants discuteront ensemble des causes de la crise que traverse le pays...
(Agence Centrafrique Presse 24/04/15)
La présidente de la transition, Catherine Samba Panza a confirmé la date dans un décret rendu public le 22 avril dernier. L’idée du report aurait été proposée par le médiateur Denis Sassou-N’guesso, lors du passage à Brazzaville le week-end dernier du Premier ministre centrafricain, Mahamat Kamoun, rapporte l’APA. C’est finalement à l’issue d’un entretien entre le président du Conseil national de la transition (CNT), Ferdinand Alexandre Nguendet et le Premier ministre Kamoun, président du comité de suivi de l'accord de cessation des hostilités signés le 23 juillet 2014 à Brazzaville que les autorités centrafricaines ont évoqué des raisons organisationnelles et logistiques pour justifier...
(RFI 24/04/15)
Le gouvernement centrafricain a reçu ces derniers jours les représentants de groupes armés, les uns après les autres, dans l’optique de la préparation du Forum prévu du 4 au 11 mai prochain. Les discussions se sont achevées jeudi par une cérémonie en grande pompe et la signature d’un code de conduite dans les discussions à venir. Ils étaient tous là, ou presque. Le gouvernement, la communauté internationale, la Minusca et, bien sûr, les groupes armés. Les anti-balaka. Mais aussi les ex-Seleka de l'UPC, les ex-Seleka du RPRC... Mais pas les ex-Seleka du FPRC, la branche dirigée par Michel Djotodia et Noureddine Adam.
(Radio Okapi 24/04/15)
Le ministre centrafricain du Tourisme, des Arts et de la Culture, Romaric Vomitiade est en garde à vue à Kinshasa. Selon le ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, qui a livré cette information jeudi 23 avril à la presse, il sera extradé vers son pays si la RDC en reçoit la demande. Romarci Vomatiade est accusé de viol sur une mineure de 16 ans à Yaloké, dans le nord-ouest de Bangui. « Il [Romaric Vomitiade] avait demandé une...
(AFP 23/04/15)
Les autorités de la République démocratique du Congo ont déclaré jeudi être prêtes à extrader un ex-ministre centrafricain condamné pour viol sur mineure dans son pays si Bangui en fait la demande. "Hier [mercredi] j'ai été en communication téléphonique avec le ministre centrafricain de la Justice, et lorsque nous recevrons une demande d'extradition, nous allons réexpédier [Romaric Vomitadié] dans son pays", a déclaré le ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, lors d'une conférence de presse à Kinshasa. Issu...
(RFI 23/04/15)
Le CNT, le Parlement de transition en Centrafrique, a voté la loi sur la création de la Cour pénale spéciale, ce tribunal mixte chargé de juger les crimes les plus graves commis en Centrafrique. C'est l'une des armes voulues par la Transition dans sa politique affichée de lutte contre l'impunité. Cette Cour sera constituée de 13 magistrats internationaux et 14 centrafricains. Sur les grands principes, rien n'a vraiment changé par rapport au projet de loi soumis par le gouvernement, mais...
(APA 23/04/15)
La Centrafrique vient de se doter d’une cour pénale spéciale, une juridiction devant contribuer à mettre fin à l’impunité et à œuvrer pour le retour de la paix dans ce pays ravagé par des crises à répétition qui en ont fait l’un des États les plus instables du continent africain.Les conseillers nationaux ont adopté, mercredi à Bangui, par 82 voix pour, une contre et 5 abstentions, le projet de loi créant la cour pénale spéciale qui sera composé de 27...
(Agence d'information d'afrique centrale 23/04/15)
Le vice-président kényan, William Ruto, a été reçu le 22 avril dernier par le président Denis Sassou-N’Guesso. Il est venu rendre compte des négociations inter centrafricaines tenues ces derniers mois à Nairobi. « Je suis venu rendre compte de l’accord de Nairobi et de la mission que le président Sassou-N’Guesso, en sa qualité de médiateur, a confiée au président Uhuru Kenyatta et au gouvernement kényan », a indiqué le vice-président, Ruto. En effet, fin décembre 2014 sur initiative de Denis...
(Agence Afrique 23/04/15)
Le forum national de réconciliation en République centrafricaine, qui devait initialement se tenir à Bangui, du 27 avril au 4 mai, a été reporté du 4 au 11 mai prochain, officiellement pour des raisons organisationnelles et logistiques. Le report a été annoncé, mardi, a l’issue d’un entretien entre le président du Conseil national de transition (CNT), M. Ferdinand Alexandre Nguendet, et le Premier ministre centrafricain, M. Mahamat Kamoun, président du comité de suivi de l’accord de cessez-le-feu, signé à Brazzaville par les protagonistes de la crise centrafricaine. M.Mahamat Kamoun rentrait tout juste d’une...
(La Voix de l'Amérique 23/04/15)
La concertation intercentrafricaine se tiendra plutôt du 04 mai au 11 Mai 2015, selon un décret que la présidente de la transition a publié mercredi. Ce report intervient en raison du calendrier du médiateur international de la crise centrafricaine, le président congolais Denis Sassou Nguesso, qui ne pourra pas assister à ces assises à la date initiale. Par ailleurs, le mouvement Anti-Balaka, dément toute participation aux enlèvements des bergers musulmans de l’ethnie peule dont la plupart sont des femmes et...
(PANA 23/04/15)
L’organisation de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch (HRW), a appelé, mercredi, les Casques bleus des Nations unies et le gouvernement centrafricain à agir d'urgence pour faire libérer au moins 42 éleveurs peuls musulmans maintenus captifs par les combattants anti-balaka. Selon le communiqué de HRW, plusieurs sources et des témoins confirment leur détention en captivité dans les villes et les villages du sud-ouest, près de Pondo. Il y a 30 peuls détenus à Lambi, 11 à Ngbaina et...
(Dw-World 23/04/15)
En République centrafricaine, le Forum de réconciliation nationale prévue initialement à Bangui du 27 avril au 2 mai courant a été reporté d'une semaine. Cette rencontre, qui doit permettre aux Centrafricains de jeter les bases de la refondation de leur pays, aura finalement lieu du 4 au 12 mai prochain.
(Afrik.com 23/04/15)
Les policiers centrafricains sont en grève à Bangui, la capitale centrafricaine. Ce mardi, ils ont manifesté dans les rues de la ville pour revendiquer des augmentations de salaire et le respect de certains privilèges par rapport aux militaires, promis par le gouvernement. Des barricades ont été érigées, dans les artères de la capitale, par les forces de sécurité qui ont bloqué la circulation. Des militaires déployés Une rencontre a eu lieu entre le ministre de la Justice et des représentants...
(APA 23/04/15)
Le marché central de Bangui a été ravagé, dans la nuit de mercredi à jeudi, par un incendie qui a détruit une bonne partie de cet espace de négoce, l’un des plus importants du pays, situé au cœur de la capitale centrafricaine, et faisant office de point de ravitaillement des marchés périphériques. Les forces de l’ordre ont quadrillé le site pour dissuader les pillards et tenter d’éteindre les flammes qui continuent de jaillir de la fournaise. La moitié du marché...
(APA 23/04/15)
APA Bangui (Centrafrique) - Dix associations de paysans centrafricains participent, depuis jeudi à Bangui, à une formation sur l'utilisation, en pisciculture, des résidus des récoltes maraichères comme compléments alimentaires pour les poissons qui peuvent alors bénéficier d'une croissance et d'une multiplication rapides sur une période de six mois. Organisée par la direction nationale des Centres ruraux d'éducation et de formation paysanne (CREF), en partenariat avec l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), dans le cadre d'une stratégie nationale...

Pages