| Africatime
Mardi 24 Mai 2016
(Jeune Afrique 23/05/16)
La force Sangaris soufflera sa troisième - et dernière - bougie en décembre. Le retrait des troupes françaises de Centrafrique est prévu pour la fin de l’année, et les demandes répétées de Faustin-Archange Touadéra depuis son élection pour que son mandat soit prolongé n’y changeront rien, assure-t-on à Paris. Le nouveau président centrafricain peut toutefois se rassurer : les soldats français ne sont pas près de déserter Bangui. La France prévoit d’en envoyer une centaine au sein de la Minusca (dont une trentaine d’hommes à l’état-major de la force onusienne). Hormis au Liban, la France avait perdu l’habitude de garnir les contingents de l’ONU.
(Xinhua 23/05/16)
Quelques 450 militaires gabonais ont achevé vendredi à Libreville une formation auprès des militaires français avant leur déploiement en Centrafrique dans le cadre de la Mission Multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA), selon un communiqué de la base militaire de la France au Gabon. Ces militaires gabonais ont suivi durant deux semaines une formation de perfectionnement pour maîtriser les savoir-faire nécessaires à leur participation à la mission des Nations Unies : tactique générale, fonctionnement d'un poste de commandement, droit des conflits armés, travail des cellules logistiques et informatiques, déplacement tactique, tir de combat etc. Le bataillon gabonais qui vient d'achever sa formation est composé d'un état-major et de trois compagnies des soldats de l'armée de Terre...
(La Voix de l'Amérique 23/05/16)
En RCA, le circuit économique est menacé par la fabrication de faux billets de banque. Ces billets illégaux pullulent ces derniers jours à Bangui et préoccupent les autorités du pays. Les plaintes fusent de partout dans la capitale centrafricaine. Plusieurs opérateurs économiques et consommateurs se sont déjà fait anarquer par ces billets illégaux. Par conséquent, la prudence gagne tous les secteurs d’activité. Pour de nombreux commerçants, la circulation de ces faux billets de banque impacte leurs capitaux. Djibril Youssouf, président...
(Librafrique 23/05/16)
A la suite de la réunion extraordinaire qui s’est tenu le 6 avril à Yaoundé, le comité de politique monétaire de la BEAC a décidé de baisser de 50% les coefficients des réserves obligatoires appliqués aux banques commerciales de la CEMAC. Comme ces réserves obligatoires limitaient la liquidité bancaire (dépôts des banques commerciales auprès de la Banque Centrale), et donc la marge d’intervention des banques, le gouverneur de la BEAC, pensait à travers cette mesure, libérer leur potentiel de distribution...
(La Voix de l'Amérique 21/05/16)
Henri Tago, Rufin Francis Watende, et Aristide Symphorien Nampessa sont élus députés, selon les résultats que l'Autorité Nationale des Élections, ANE, a publié vendredi. Les trois élus sont tous de la troisième circonscription de Bangui. "Dans les autres circonscriptions électorales, les candidats sont soumis au second tour dont la date sera fixée dans les jours à venir", a déclaré Julius Rufin Ngoade-baba, rapporteur général de l'ANE. Identification des ex-combattants Les résultats de ces premières élections législatives post-conflit sont proclamés alors...
(Mediapart 21/05/16)
En visite officielle à Ndjamena, le président centrafricain s’était fixé pour seul objectif de réchauffer les relations entre son pays et le Tchad. Il espère notamment obtenir le soutien d’Idriss Déby Itno pour financer le programme de désarmement centrafricain. Faustin-Archange Touadéra s’est rendu ce mardi 10 mai à Ndjamena pour une visite de travail. Le président centrafricain a notamment rencontré son homologue tchadien, Idriss Déby Itno. Les deux hommes, qui se sont longuement entretenus, ont pris la résolution de raffermir...
(AFP 20/05/16)
Un chauffeur centrafricain d'un convoi de Médecins Sans Frontières (MSF) a été tué mercredi au cours d'une attaque armée dans le nord-ouest de la Centrafrique, annonce jeudi l'ONG dans un communiqué. "Mercredi, un convoi MSF, composé de deux véhicules bien identifiés avec du personnel et des patients, a été arrêté par des hommes armés à Kouki, village situé à 82 kilomètres au nord de la ville de Bossangoa", précise MSF qui a depuis suspendu ses activités dans la région. "L'équipe...
(RFI 20/05/16)
En Centrafrique, toutes les institutions vont faire l'objet d'un audit sur leur gestion durant la période de transition. Objectif pour les nouvelles autorités : voir plus clair dans la gouvernance de leurs prédécesseurs. La décision a été officialisée en conseil des ministres. Toutes les institutions de la république vont faire l'objet d'un audit sur leur gestion pendant la période de transition. Mais pour l'heure le gouvernement refuse d'en dire plus, notamment sur le calendrier, le mode opératoire ou encore les...
(The Associated Press 20/05/16)
BANGUI, République centrafricaine – Un employé de Médecins Sans Frontières (MSF) a été tué mercredi après être tombée dans une embuscade tendue par des hommes armés en République centrafricaine. MSF explique par voie de communiqué que son convoi a été arrêté par des hommes armés à Kouki, un village situé à 82 kilomètres au nord de la ville de Bossangoa. L’équipe a été contrainte de quitter les véhicules, avant que les individus ne soient dépouillés. Un des chauffeurs a été...
(Jeune Afrique 20/05/16)
Le célèbre chef rebelle centrafricain Noureddine Adam séjourne depuis plusieurs semaines à N'Djamena, où le président Faustin-Archange Touadéra s'est rendu le 10 mai. Craignant qu’il ne tente de déstabiliser les nouvelles autorités, la France et les Nations unies ont demandé au Tchad de faire en sorte que l’ex-numéro deux de la Séléka, Noureddine Adam, théoriquement interdit de voyage par l’ONU, y demeure. En mai 2014, le Conseil de sécurité avait frappé Adam de sanctions – gel des avoirs et interdiction de voyager – qui ont été reconduites un an plus tard.
(Jeune Afrique 19/05/16)
Les nouvelles autorités centrafricaines envisagent de réaliser un audit de la période de transition. Selon des sources diplomatiques, la gestion de la mairie de Bangui, dirigée jusqu’au 6 mai par Hyacinthe Wodobodé, une proche de l’ex-présidente de la transition, Catherine Samba-Panza (CSP), et de plusieurs dons de pays étrangers posent problème. Une cinquantaine de véhicules offerts par l’Angola dans le cadre de l’élection présidentielle se seraient ainsi volatilisés.
(APA 19/05/16)
La société chinoise ‘’SDIC » qui à cause u conflit en Centrafrique, s’était désengagée en 2012 de l’usine de traitement du coton à Bossangoa (nord), a entamé ce mercredi des discussions avec le ministère du Développement rural dans l’optique de reprendre ses activités. La Fédération centrafricaine des cotonculteurs, avec l’appui du gouvernement qui lui a octroyé une subvention de 180 millions de FCFA pour la campagne cotonnière, a déjà remis en marche cette usine miraculeusement épargnée lors des violences. Ainsi,...
(APA 19/05/16)
Le ministère de la Santé avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé ce mercredi une campagne de vaccination contre la rougeole dans 10 des 16 préfectures de Centrafrique touchées par cette maladie. Près d’un million d’enfants dont l’âge varie de 6 mois à 10 ans sont concernés par cette vaccination contre la rougeole qui est couplée avec l’administration de la vitaminé A et de l’Albendazole pour favoriser leur...
(Le Monde 19/05/16)
Mardi 17 mai, L’ONU a indiqué avoir recensé depuis le début de l’année 44 accusations d’abus sexuels qui auraient été commis par ses Casques bleus, dont 29 concernent sa mission en République centrafricaine (Minusca). Sept cas ont aussi été recensés en République démocratique du Congo (RDC), deux en Haïti et d’autres en Côte d’Ivoire, Soudan du Sud ou Mali notamment. La plupart des faits remontent aux années précédentes.
(AFP 18/05/16)
La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a requis mercredi "au minimum 25 ans" de prison contre l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba pour les meurtres et viols commis par sa milice en Centrafrique en 2002 et 2003. "Une telle condamnation serait proportionnelle à la gravité des crimes commis par M. Bemba et à son degré de culpabilité", a affirmé Fatou Bensouda au terme de trois jours d'audience sur le sujet. Si les juges écoutent le procureur, il s'agira de...
(Jeune Afrique 18/05/16)
Deux décennies qu'il évolue dans les plus hautes sphères du pouvoir centrafricain. À 62 ans, cet ancien ministre multicarte est désormais président de l'Assemblée nationale… et voit plus loin. Son destin tisse la trame d’un roman politique complexe, avec ce qu’il faut de fulgurances, de rebondissements et de secrets, tant il est vrai qu’à 62 ans celui qui est depuis le 6 mai président de l’Assemblée nationale et, à ce titre, numéro deux de l’État centrafricain, a déjà vécu plusieurs...
(RFI 18/05/16)
Les délestages se sont aggravés à Bangui en RCA ces derniers temps. Ils sont la conséquence de travaux importants à la centrale hydroélectrique de Boali I qui alimente la capitale centrafricaine en électricité. Les travaux sont prévus pour durer 3 mois. Pour alimenter Bangui, l'usine hydroélectrique de Boali I est équipée de 5 turbines installées au début des années 50. La Banque mondiale avait approuvé le projet visant à les remplacer dès 2009. Cette fois, les travaux sont lancés. Les...
(AFP 18/05/16)
L'Américaine Jane Holl Lute, chargée par l'ONU de coordonner la lutte contre les abus sexuels commis par des Casques bleus, mise sur la fermeté pour régler une des crises les plus graves pour la réputation des Nations unies. Forte de son expérience au ministère américain de la Sécurité intérieure (US Homeland Security) et à la Maison Blanche, Jane Holl Lute veut appliquer un "programme énergique" pour enrayer une longue série d'accusations qui ont terni l'image des missions de l'ONU, notamment en République centrafricaine (RCA). "C'est scandaleux", a-t-elle déclaré mardi à l'AFP. "Il est stupéfiant de devoir parler de telles choses ici". Mme Lute a été nommée en février coordinatrice spéciale de l'ONU dans ce dossier...
(RFI 18/05/16)
L’ancien vice-président congolais a été reconnu coupable, le 21 mars dernier, de crimes contre l’humanité et crimes de guerre devant la Cour pénale internationale. Des viols, des meurtres et des pillages commis par sa milice envoyée en Centrafrique en 2002 et 2003 pour soutenir le président de l'époque, Ange-Félix Patassé, contre les rebelles de François Bozizé. Ces trois derniers jours se tenait l'audience sur la détermination de la peine à infliger à l’ancien homme d’Etat. Et l'accusation a requis ce...
(Radio Vatican 18/05/16)
Un « partenariat interconfessionnel pour la consolidation de la paix en République centrafricaine ». C’est le nom d’un projet qui vient d’être lancé par la plateforme interconfessionnelle du pays et qui s’étend sur une période de cinq ans. Au total, 7 millions de dollars sont versés par l'Agence des États-Unis pour le développement international et par des dons privés. L'archevêque de Bangui, Mgr Dieudonné Nzapalainga, l'un des leaders de la plateforme inter-religieuse de Centrafrique, se réjouit de ce projet soutenu...

Pages