| Africatime
Jeudi 02 Juillet 2015
(Jeune Afrique 01/07/15)
Ancien Premier ministre (et ancien président de la BDEAC), Anicet Georges Dologuélé se lance dans la bataille pour la présidentielle du 18 octobre. L’Union pour le renouveau centrafricain (Urca), son parti, s’apprête à le désigner comme candidat à l’issue d’un congrès rassemblant 350 délégués (Bangui, 8-11 juillet). Très actif sur le terrain, Dologuélé l’est également dans la région (fin mai, il a été reçu par Denis Sassou Nguesso, le médiateur dans la crise centrafricaine) et à Paris, où il a ses entrées au ministère de la Défense, à Bercy et au Quai d’Orsay.
(Dw-World 01/07/15)
Les opérations de recensement ont finalement été lancées hier dans le 7e arrondissement de Bangui. La présidente de la transition, Catherine Samba-Panza, s'est fait elle aussi enregistrer dans le centre de son quartier. Cette opération d'enrôlement des électeurs centrafricains âgés de 18 ans et plus doit permettre à ceux-ci de participer au référendum constitutionnel fixé au 4 octobre 2015, ainsi qu'aux scrutins présidentiel et législatifs.
(Afrique Actualité 30/06/15)
Les opérations de recensement électoral ont finalement été lancées ce lundi, par le chef de l'Etat de la Transition, Catherine Samba-Panza dans le 7ème arrondissement de Bangui . Elles dureront jusqu'au 27 juillet prochain, selon le chronogramme électoral rendu public par l'Autorité Nationale des Élections (ANE). Cette opération devra permettre aux Centrafricains en âge de voter d'avoir la possibilité de prendre part au referendum constitutionnel du 4 octobre, en prélude aux élections groupées (présidentielle et législatives) du 18 octobre 2015. « En tant que citoyenne centrafricaine résident du 7e arrondissement, il était de mon devoir de venir m'enregistrer sur la liste électorale...
(AFP 30/06/15)
Gabriel, Marie et Laurène ont fui une guerre à Libenge, dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo, en trouvant asile en Centrafrique. Reconnaissants, ils accueillent aujourd'hui des réfugiés de ce pays, qui peine à se relever d'un grave conflit intercommunautaire. Libenge, dans le nord-ouest de la province de l'Équateur, est bordée par l'Oubangui, affluent du Congo qui sépare la RDC et la Centrafrique. Pendant la deuxième guerre du Congo (1998-2003), la rébellion de Jean-Pierre Bemba et l'armée du...
(Centrafrique Libre 30/06/15)
Mme Catherine Samba-Panza, cheffe d’Etat de transition a lancé ce matin dans le 7ème arrondissement de Bangui, les opérations du recensement électoral. La présidente de la transition a été la première à s’inscrire sur la liste électorale pour, selon elle, donner l’exemple.C‘est avec un retard de deux jours que les opérations du recensement électoral sont lancées à Bangui. Ce lancement ouvre le bal. Pour cette première journée, peu de Centrafricains se sont présentés sur les lieux pour s’enregistrer comme l’espérait...
(Radio Ndeke Luka 30/06/15)
Les Antibalaka de Pk12 à la sortie nord de Bangui décident d'enterrer la hache de guerre et de tourner la page sombre de leur histoire. Ils s'accordent à reprendre la vie active et se sont organisés en association dénommée : ''Association jeunesse de Pk12 débout''. La structure est présentée ce mardi 30 juin, au cours d'une rencontre tripartite qui a réuni à la Mairie de Bégoua (Ombella M'Poko), les Antibalaka, les autorités locales et le coordonnateur de l’Organisation non gouvernementale...
(Centrafrique Libre 30/06/15)
La session criminelle est en cours depuis le lundi dernier. Plusieurs accusés ont été présentés à la barre.La justice centrafricaine a réussi cette année à tenir la session criminelle. C’est ce qui se passe depuis le lundi dernier au palais de la justice. Les procès se tiennent en deux endroits. Certains se tiennent au niveau de la cour de cassation et d’autres au sein du tribunal de grande instance. L’essentiel des personnes présentées ces deux derniers jours devant la barre,...
(Afrik.com 30/06/15)
En décembre dernier, l’ex-chef de guerre tchadien Mahmat Baba Laddé a été arrêté par des Casques bleus dans le nord de la Centrafrique. Il a été ensuite emmené à Bangui avant d’être transféré à N’Djamena, la capitale tchadienne. Il est accusé d’association de malfaiteurs, assassinats, vols à main armés avec violences et menaces, détention illégale d’armes, viols, incendies volontaires et rébellion. Six mois après son arrestation, Afrik.com a joint son avocat, Maître Emmanuel Ndjaha, pour faire le point. Après des...
(Les Afriques 30/06/15)
La Banque centrale a ébauché le canevas d’intervention pour éviter aux pays de la sous-région de tomber dans une instabilité financière et monétaire susceptible d’anéantir le développement économique. La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) s’entoure des précautions pour se prémunir de l’instabilité monétaire et financière au sein des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) d’après le Comité régional des systèmes de paiement (CRSP) qui tenait ses assises à Yaoundé, la capitale camerounaise. Cette...
(Radio Okapi 30/06/15)
Après environ deux ans de service aux côtés de la population centrafricaine, l’Unité de police constituée de la République démocratique du Congo (UPC RDC) au sein de la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) est arrivée fin mandat. Le chef de la Minusca, le général Babacar Gaye, a tenu à rendre personnellement hommage aux policiers congolais, pour le travail qu’ils ont réalisé. Le général Gaye a salué l’engagement personnel de celle qui a commandé l’UPC RDC, le lieutenant-colonel Lyly...
(AFP 29/06/15)
La présidente de transition centrafricaine, Catherine Samba Panza a officiellement lancé lundi les opérations de recensement électoral dans la perspective d'une présidentielle et de législatives annoncées pour le 18 octobre dans son pays, toujours très instable. "En tant que chef de l’État de la transition, je ne voulais pas le faire de manière anonyme. Il fallait que je donne l'exemple pour inciter tous les citoyens en âge de voter de faire comme moi. Cela permet de lancer le processus officiel",...
(RFI 29/06/15)
Le recensement pré-électoral en Centrafrique devait commencer vendredi dans une école du 3e arrondissement de Bangui, il ne démarrera que lundi. La faute à une agression sur un conseiller du maire de cet arrondissement lors de la cérémonie de lancement officiel de la campagne. Les agresseurs étaient, selon plusieurs sources, d'anciens membres de la branche de la Seleka la plus hostile aux accords de paix. L'incident ne fait que repousser le début de l'enregistrement des citoyens centrafricains, mais oblige également l’ANE à délocaliser dans un autre arrondissement de la capitale. Il s'appelle Amadou Roufaï, il est conseiller du maire du troisième arrondissement de Bangui...
(La Voix de l'Amérique 29/06/15)
Bonne nouvelle pour l’économie centrafricaine Apres deux années d’âpres négociations, l’embargo sur le diamant centrafricain a été partiellement levé. L’annonce en a été faite officiellement à Luanda par le président en exercice du processus de Kimberley, l’Angolais Bernardo Campos. Une bouffée d’oxygène pour la RCA qui va désormais redynamiser son secteur minier mis à mal par le conflit qui a secoué le pays depuis mars 2013.
(APA 29/06/15)
Des homme armés encore présents dans le 3ème arrondissement de Bangui, un quartier à majorité musulman, ont empêché la tenue, mercredi dernier, de la cérémonie de lancement officiel des inscriptions sur la liste électorale, qui doivent se dérouler du 26 juin au 11 juillet prochain dans la capitale centrafricaine. Alors que le maire du 3ème arrondissement était attendu à l’école Koudoukou pour démarrer la cérémonie, que les ambassadeurs, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et les membres...
(APA 29/06/15)
Les artisans miniers de l’ouest de la République Centrafricaine ont le sourire aux lèvres avec la levée partielle, vendredi, de l’embargo du processus de kimberley, organisme qui contrôle la vente des pierres précieuses dans le monde Cet embargo a été imposé sur l’exportation du diamant en Centrafrique depuis 2012, lors du sommet tenue à Luanda en Angola. Cette levée partielle qui concerne l’ouest de la RCA moins touché par le conflit qui a déchiré le pays constitue une bouffée d’oxygène...
(Radio Ndeke Luka 29/06/15)
Le Chef d'Etat de la transition, Catherine Samba-Panza, a officiellement lancé ce lundi 29 juin 2015, à l'école Jean Lacollomb dans le 7e arrondissement de Bangui, les opérations de recensement des électeurs. La clôture des opérations est prévue le 17 juillet prochain. L'enrôlement des électeurs centrafricains âgés de 18 ans révolus, doit selon le chronogramme annoncé par l'Autorité Nationale des Elections (ANE), leur permettre de participer au référendum constitutionnel fixé au 4 octobre prochain et aux scrutins présidentiel et législatifs...
(RFI 27/06/15)
A Luanda, l'assemblée du processus de Kimberley, l'organisation qui régule le commerce du diamant, a décidé vendredi 26 une levée partielle de l'embargo qui pèse sur la Centrafrique depuis deux ans. Les diamants extraits dans la « zone verte », c'est-à-dire dans l'ouest du pays, pourront être exportés et l'Etat centrafricain pourra en retirer des recettes fiscales. Pour les autorités de transition, qui bataillaient depuis des mois pour obtenir ce résultat, c'est une bouffée d'oxygène. Combien l'Etat peut-il escompter ? Les autorités ne veulent pas s'avancer. Tout dépend de la production, et elles entendent bien encourager les artisans et les ouvriers miniers à reprendre le travail.
(Camer.be 27/06/15)
Leurs besoins prioritaires restent l’alimentation, l’accès à l’eau, la santé, les abris, l’hygiène et salubrité, et l’éducation. Anthony est un réfugié nigérian arrivé au Cameroun bien avant le début des attaques de la secte islamique Boko Haram. Dépaysé au départ, il s’est très vite intégré au sein de la société camerounaise, parce que sur place étaient déja bien implantés ses concitoyens. A la faveur de la journée mondiale des réfugiés célébrée le 20 juin 2015, cet homme de 35 ans,...
(Le Nouvel Observateur 26/06/15)
Des abus auraient été commis en 2014 par "un des contingents" de la Minusca, en République centrafricaine. Une affaire qui s'ajoute à nombre d'autres scandales que l'ONU ne parvient pas à juguler. Après les soldats français, les Casques bleus ? Un mois à peine après le scandale qui a éclaboussé plusieurs soldats de l’armée française soupçonnés d’avoir sexuellement abusé d’enfants à Bangui pendant la guerre civile qui a déchiré la Centrafrique, voilà les "peacekeepers" à leur tour sur la sellette...
(APA 26/06/15)
APA – Douala (Cameroun) - La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) est en train de prendre des mesures pour se prémunir contre une instabilité monétaire et financière au sein des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a-t-on appris vendredi au terme du Comité régional des systèmes de paiement (CRSP). Cette rencontre, la deuxième après la réunion inaugurale tenue à N'Djamena, au Tchad en 2014, qui avait permis de valider l'architecture opérationnelle de surveillance...

Pages