| Africatime
Mercredi 01 Octobre 2014
(RFI 01/10/14)
En mars dernier, le président angolais, José Eduardo dos Santos, faisait un don de 10 millions de dollars à une Centrafrique en crise économique. Les trois quart de cette somme sont effectivement entrés dans les caisses de l'Etat mais d'après l'hebdomadaire Jeune Afrique, la dernière partie a été allouée à des «fonds politiques». Difficile de savoir précisément à qui profitera cet argent. Joint par RFI, Joseph Mabingui, directeur de cabinet de la présidente Catherine Samba-Panza, assure qu’il ne s'agit pas de détournement de fonds. Une dotation de fonds au Premier ministre pour les actions gouvernementales menées dans le cadre du prêt ; un appui aux différentes composantes de la société civile ; des appuis aux...
(AFP 30/09/14)
La force européenne en Centrafrique (Eufor RCA) déployée à Bangui a été prolongée mardi de trois mois, jusqu'en mars, par les ambassadeurs des 28 pays de l'Union européenne, a-t-on appris de sources diplomatiques. Cette mission, forte de quelque 750 soldats et gendarmes, assure le maintien de l'ordre à l'aéroport de Bangui et dans le camp de réfugiés de Mpoko, collé à l'aérodrome. Elle patrouille aussi dans le cinquième et surtout le très sensible troisième arrondissement, qui compte la seule enclave musulmane restante de la capitale et a été le théâtre de violents heurts en août. Le mandat initial de l'Eufor...
(Dw-World 30/09/14)
L'Union Européenne apporte son appui à la Centrafrique. Pour la reconstruction du pays, la Commission européenne a annoncé lundi le lancement de trois projets de soutien, avec le fonds fiduciaire appellé "Bêkou". En sangho, la langue principale du pays "Bêkou" signifie "espoir". Comme quoi les Centrafricains peuvent espérer remettre leur pays sur pied. Ce fond servira à financer trois projets de soutien. Il y a d'abord le projet d'appui à la santé. Il permettra un meilleur accès aux services sanitaires pour 760.000 personnes, mais aussi la formation du personnel de santé, la fourniture de stocks de médicaments, ainsi qu'un appui au ministère de la Santé.
(Jeune Afrique 30/09/14)
La présidente centrafricaine par intérim, Catherine Samba-Panza, souhaiterait que sa sécurité soit assurée par un contingent de militaires tchadiens. Reçue le 23 septembre à New York par Idriss Déby Itno, le chef de l'État tchadien, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, Catherine Samba-Panza, la présidente centrafricaine par intérim, a réitéré sa demande d'envoi d'un contingent de militaires tchadiens à Bangui pour y assurer sa propre sécurité. Sa garde personnelle est jusqu'ici assurée par une unité de soldats rwandais relevant de la Minusca, mais cette dernière souhaite les affecter à d'autres tâches, plus opérationnelles, à l'intérieur du pays.
(Jeune Afrique 30/09/14)
Elle contrôle encore plus de la moitié du territoire, mais jamais l'ancienne rébellion Séléka n'a été aussi divisée. Ses chefs historiques, Michel Djotodia et Noureddine Adam, sont contestés. Reste à savoir si les Casques bleus sauront en profiter pour leur faire déposer les armes. Article paru dans le n°2802 de Jeune Afrique, en kiosque le 22 septembre. Depuis, plusieurs généraux de la Séléka, dont Ali Darassa et Mahamat Alkhatim, ont annoncé leur retrait du mouvement. Ils ont été profondément humiliés...
(Xinhua 30/09/14)
BRUXELLES, (Xinhua) -- La Commission européenne a annoncé lundi le lancement de trois projets de soutien à la République centrafricaine, avec le fonds fiduciaire "Bêkou" (qui signifie "espoir" en sangho, la langue principale du pays). Le projet d'appui à la santé permettra un meilleur accès aux services pour 760.000 personnes, la formation du personnel, la fourniture de stocks de médicaments, ainsi qu'un appui au ministère de la Santé. Le deuxième projet permettra d'améliorer les conditions économiques et sociales des quartiers...
(Afrique 7 30/09/14)
Connu plus pour sa participation à tous les complots de déstabilisation sur le continent, l’Angola participera à sa première mission de maintien de la paix en République Centrafricaine (RCA).La Minusca, mission des Nations Unies pour la stabilisation en RCA devrait compter un minimum de 7600 hommes dans un premier temps et par la suite l’équipe devra passer à 12 000 hommes. Elle a pris le relais le 15 septembre dernier de la Misca, mission internationale de soutien de la Centrafrique...
(Radio Vatican 30/09/14)
L’archevêque de Bangui a salué dimanche l’arrivée de la Minusca tout en appelant les Centrafricains à être les artisans de leur propre paix et de la réconciliation intercommunautaire. Mgr Dieudonné Nzapalainga s’exprimait devant les membres du clergé, les agents de la pastorale, les représentants des autres confessions religieuses et de la société civile et des membres du gouvernement rassemblés devant la cathédrale de Bangui, à l’occasion de la messe de la rentrée pastorale. Le nonce apostolique, Mgr Coppola, ainsi que...
(Centrafrique Libre 30/09/14)
L’histoire de la gestion du don angolais par la présidence de la République a refait sur place. Dans un article de Jeune Afrique a pointé du doigt la gestion douteuse de cette aide. Il faut dire que c’est depuis sept mois, cette affaire alimente les débats et fait douter les uns et les autres sur la gestion de la cheffe de l’Etat Catherine Samba-Panza. Le don angolais a refait surface. Catherine Samba-Panza, Mahamat Kamoun et la fille de la cheffe...
(Alwihda 30/09/14)
« Le Tchad est disposé à apporter sa contribution pour la constitution d’une nouvelle Armée centrafricaine, dans le domaine de la formation et de l’encadrement », a affirmé le chef de l'Etat, Idriss Déby Itno. C'est l'annonce principale qui ressort à l'issue de la réunion de haut niveau sur la République Centrafricaine, qui a eu lieu à New York, il y a trois jours. En effet, "les Autorités centrafricaines n’ont ni les moyens politiques, ni les moyens financiers pour mettre...
(La Nouvelle Centrafrique 30/09/14)
BANGUI (LNC) — Le calme revenu à Bangui dont on nous repaît à l’international n’est qu’un leurre. Si effectivement les meurtres de masse ont disparu dans la capitale, il n’en reste pas moins que la délinquance, tout comme les escarmouches meurtriers prolifèrent et sont toujours d’actualité. Il y a une semaine, un centre médical appartenant à l’ONG Médecins sans frontières (MSF) était pillé par les populations d’un site de déplacés internes adjacent, et samedi dernier, la nuit fut illuminée dans...
(Radio Ndeke Luka 30/09/14)
Les 3ème et 6ème arrondissements de Bangui étaient en ébullition samedi et dimanche. Une personne a été tuée et plusieurs maisons incendiées lors de violents affrontements entre musulmans et non-musulmans. Tout serait parti samedi en fin d'après - midi, selon des sources locales. Des hommes armés ont attaqué un établissement commercial au KM 5 dans le 3e arrondissement, donnant à des jeunes le prétexte de se livrer à des pillages dans les quartiers de Béa Rex, Kpétènè et Fatima. Les...
(Le Matin 30/09/14)
Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a fait part, vendredi au siège des Nations unies à New York, de la détermination et de l'engagement du Maroc, en sa qualité de président de la configuration République centrafricaine (RCA), à œuvrer pour la mobilisation internationale en vue d'un retour à la paix et à la stabilité dans ce pays. «En sa qualité de président de la configuration République centrafricaine de la Commission de consolidation de la paix,...
(La Nouvelle Centrafrique 30/09/14)
NEW YORK (LNC) — Vendredi dernier, Manuel Vicente, le vice-président angolais, présent à la 69e Assemblée générale des Nations unies qui se tient jusqu’au 3 octobre à New-York, avait déclaré que son pays pourrait envoyer des troupes pour faire partie de la mission de maintien de la paix des Nations unies en République Centrafricaine (MINUSCA). Intention qu’il a confirmée ce lundi, toujours à New York devant l’Assemblée générale de l’ONU. “Nous n’attendons que le feu vert des Nations Unies pour...
(AFP 29/09/14)
L'Angola va participer pour la première fois à une mission de maintien de la paix des Nations unies, en envoyant des troupes en Centrafrique, a-t-on appris lundi à Luanda auprès du ministère des Relations Extérieures. "Ce sera une participation avec l'envoi d'une force significative sur le terrain en réponse à une demande du gouvernement de transition de la République Centrafricaine et des Nation unies, notamment des Etats-Unis", a indiqué à l'AFP, Joaquim do Espirito Santo, le directeur Afrique du ministère...
(Le Monde 29/09/14)
Lors de sa première visite au siège des Nations unies, à New York, à l'occasion de l'assemblée générale de l'organisation, du 24 au 30 septembre, la présidente de transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza, s'est assuré le soutien de la communauté internationale. Que ramenez-vous à Bangui de cette « première » ? C'était symboliquement important. Bien qu'étant présidente de transition, j'ai été autorisée à m'adresser au monde. Cela signifie que, quelque part, il y a une légitimité, et cette reconnaissance est, pour...
(Reuters 29/09/14)
NATIONS UNIES, (Reuters) - La présidente centrafricaine, Catherine Samba-Panza, a demandé samedi aux Nations unies d'envisager un allégement de l'embargo sur les armes afin que ses forces de sécurité puissent s'équiper correctement et appuyer les forces de maintien de la paix de l'Onu. Le Conseil de sécurité de l'Onu a imposé en décembre un embargo d'un an sur les ventes d'armes à la République centrafricaine et en mai, l'Onu a décidé de nouvelles sanctions contre l'ancien président François Bozizé et...
(APA 29/09/14)
APA-Bangui (Centrafrique) - Le Premier ministre centrafricain, Kamoun Mahamat, a promis une lutte sans merci contre les ‘’fauteurs de troubles’’, soulignant que le gouvernement ne restera pas les bras croisés devant ceux qui sèment le désordre et empêchent la RCA de renouer avec la paix et la sécurité. ‘'Devant des tels actes délibérément destinés à faire échec à la restauration de la sécurité et de la paix dans notre pays, le gouvernement ne saurait rester indifférent'', a martelé le Premier...
(APA 29/09/14)
La présidente de transition Catherine Samba-Panza a demandé à l’Organisation des Nations unies de lever l’embargo sur la livraison des armes imposé à la Centrafrique, expliquant que c’est la seule voie susceptible de permettre à son pays d’avoir une armée digne de ce nom et capable d’appuyer les forces internationales qui tentent d’y ramener la paix. Il est extrêmement important et urgent que le pays dispose d’une armée qui apporterait d’ailleurs son concours aux forces de maintien de la paix sur le terrain. Or en raison de sanctions imposées par les Nations unies, notamment de l’embargo...
(Star Africa 29/09/14)
La présidente de la transition de la République centrafricaine, Catherine Samba Panza, a déclaré samedi, à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU, que malgré certains progrès, son pays connaissait toujours « une situation préoccupante aux plans sécuritaire, humanitaire et économique ». Parmi les « avancées perceptibles » enregistrées en 2014, Mme Samba Panza a cité l'adoption le 10 avril par le Conseil de sécurité de la résolution 2149 autorisant le déploiement de la Mission multidimensionnelle intégrée de l'ONU pour...

Pages