Dimanche 22 Avril 2018
(Agence Ecofin 26/03/18)
Début janvier 2018, le poisson congelé s’est fait bien rare sur les étals des marchés camerounais. A l’origine de cette situation, avait-on alors appris dans une correspondance adressée par le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, à son homologue des Finances de l’époque, Alamine Ousmane Mey, se trouvaient les difficultés d’approvisionnement du marché local. En effet, révélait le document sus-mentionné, les importateurs camerounais ne pouvaient plus «payer leurs fournisseurs, du fait des retards dans le transfert des fonds et du renchérissement des coûts des transferts». «Afin de prévenir les risques éventuels de dérapage, je vous serai (Sic) gré des mesures que vous pourriez être amené à faire prendre par les banques, pour diligenter les...
(AFP 21/03/18)
Quarante-quatre pays africains ont signé mercredi à Kigali l'accord créant une zone de libre-échange continentale (Zlec), perçue comme essentielle au développement économique de l'Afrique, a annoncé l'Union africaine (UA). "L'accord établissant la Zlec a été signé par 44 pays", a déclaré le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki, en conclusion d'un sommet de l'organisation dans la capitale rwandaise. Le Nigeria, l'une des premières économies du continent, est le principal pays à s'être abstenu. Le président nigérian Muhammadu Buhari avait décidé de ne pas faire le déplacement à Kigali, après avoir accepté de "donner plus de temps aux consultations" dans son pays...
(APA 17/03/18)
APA-N’Djaména (Tchad) - Le bureau du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) au Tchad, dans une note remise samedi à APA, évalue à 149 millions de dollars le coût des besoins urgents des milliers de réfugiés centrafricains qui se trouvent au sud du Tchad depuis fin 2017 et sont sous la menace d’un manque de nourriture, d'abris et d'accès aux soins médicaux. Le HCR et les organisations humanitaires se disent dépassés par l’afflux depuis 2014 des réfugiés...
(APA 14/03/18)
APA-Bangui (Centrafrique) – La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a de nouveau déménagé le siège de sa commission de Bangui à Malabo en Guinée Equatoriale, suite à une décision prise le 19 février dernier par Idriss Deby Itno, président en exercice de la CEMAC, mais qui n’a été rendue publique que ce mercredi dans la capitale centrafricaine. Il y a quatre mois. le siège de l’organisation régionale avait fait son retour à Bangui, la capitale centrafricaine. Selon la présidence de la CEMAC, le retour du siège à Bangui était conditionné à la réhabilitation préalable des infrastructures et équipements endommagés durant la crise. Ainsi, l’organisation régionale avait exhorté le gouvernement centrafricain...
(APA 13/03/18)
APA-Douala (Cameroun)- Les transactions financières via Mobile money au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en 2016 sont de l’ordre de 11 450 milliards de francs CFA. L’annonce a été faite par Boa Roger Johnson, Directeur général d’Axa Côte d’Ivoire dans le cadre des états généraux de la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA) et de la Fédération des sociétés d'assurances de droit national Africaines (FANAF). Au...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Facinet Sylla, économiste et ancien directeur de la banque centrale de Guinée, plaide pour une monnaie commune dépouillée des poids symboliques que sont son nom et la présence d'officiels français au sein de ses instances de gouvernance. Tribune. Jamais le débat sur le franc CFA, cette monnaie commune à huit pays d’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et à six pays d’Afrique centrale (Cemac), n’aura atteint un tel niveau. Ses partisans font l’éloge de la stabilité macroéconomique qu’il sous-tend, tandis que ses...
(Agence Ecofin 07/03/18)
En dehors du Cameroun, l’exploitant forestier Rougier informe dans un communiqué publié le 6 mars, qu’il est aussi en difficulté en République centrafricaine et au Congo. « Ces difficultés opérationnelles ont été accrues par la récente congestion du terminal à containers [de Douala, au Cameroun] qui a conduit son opérateur à en limiter l’accès », se désole Rougier. Par ailleurs, ajoute l’opérateur français, cette situation de congestion a provoqué des tensions de trésorerie persistantes, accentuées par le retard des remboursements...
(Jeune Afrique 06/03/18)
Chaque semaine, Jeune Afrique rouvre ses dossiers : un an, deux ans après, où en sont les différents sujets que nous avons traités dans nos colonnes ? Cette semaine, la cure d'austérité qui se poursuit, suite à la chute des réserves de change de ses pays membres. En 2016, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) s’enfonçait dans une crise due à l’effondrement des cours du brut (JA n° 2929). De 15 milliards de dollars (12,3 milliards d’euros)...
(APA 05/03/18)
APA – Douala (Cameroun) - Le Port autonome de Douala (PAD) dispose désormais d’une représentation à Bangui, la capitale de la Centrafrique, un pays dépourvu de façade maritime et qui utilise la place portuaire de Douala pour l’essentiel de ses exportations et importations, a-t-on appris lundi de sources concordantes. Après Ndjamena au Tchad en décembre 2017, c’est désormais autour de la Centrafrique d’abriter une représentation du PAD. Les autorités portuaires camerounaises expliquent cette nouveauté par leur détermination à reconquérir et...
(Jeune Afrique 26/02/18)
Pour sortir du franc CFA, le fondateur de CGF Bourse et de CGF Gestion Gabriel Fal propose la création d'un Fonds monétaire africain, dont le rôle serait de garantir les parités des différentes monnaies membres, de mutualiser les réserves de change et de contrôler strictement l'inflation. Il me semble évident que les pourfendeurs et les défenseurs du franc CFA ne s’entendront jamais. Pourquoi ? Tout simplement parce que les premiers sont persuadés que la légitimité de leur démarche, vue comme une...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en...
(Xinhua 14/02/18)
Désireux d'apaiser les inquiétudes des fonctionnaires et agents concernés par les arriérés de salaire de décembre 2013, le gouvernement de la République centrafricaine (RCA) a préconisé que cet arriéré sera payé sans condition à compter du 21 février prochain, a appris Xinhua mardi d'une source proche du ministère centrafricain des Finances. Après le paiement intégral le mois dernier des arriérés de novembre 2013, le gouvernement a annoncé un chronogramme ainsi que les échéances du paiement des arriérés de salaire du...
(Xinhua 14/02/18)
Les arriérés de cotisations des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) s'élèvent à 35 milliards de francs CFA, a déclaré mardi dans la capitale tchadienne, Mangaral Banté, conseiller des réformes institutionnelles de l'organisation. "L'institution fait face à un problème de sous-financements chronique qui s'aggrave au fil des temps. Le taux de recouvrement des contributions des Etats membres est en baisse régulière. Il est passé de 73% en 2013 à 11% en 2017", a fait...
(Agence Ecofin 12/02/18)
Alors qu'on attend toujours le communiqué final qui sanctionne la quatrième réunion du comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la CEMAC (PREF-CEMAC) qui s'est déroulée à Douala le 2 février 2018 dernier, l'Agence Ecofin a pu obtenir quelques éléments de propositions effectuées par le groupe de travail. Pour le futur marché financier unique de la sous-région, le groupe de travail a proposé 8 mesures dont l'objectif sera de générer de la liquidité pour les investisseurs...
(APA 09/02/18)
APA-Bangui(Centrafrique) - Une mission du Fonds Monétaire International (FMI) a entamé ce jeudi à Bangui une visite de travail de 10 jours, à l’effet d’évaluer les réformes et le programme économique de la République Centrafricaine de 2018. Conduite par le chef de division adjoint du département Afrique de cette institution, Samyr Jahjah, la mission du FMI n’entre pas dans le cadre de la quatrième revue de facilité élargie de crédit. « Le calendrier de la quatrième revue va être discuté...
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès...
(Agence Ecofin 05/02/18)
Dans le cadre du projet Central African Backbone (CAB), qui vise à interconnecter par fibre optique tous les six pays de la zone Cemac, le Congo va déployer 550 Km de câbles à fibre optique au cours de cette année 2018, pour son interconnexion avec le Cameroun et la République centrafricaine. Cette information a été révélée par les membres du Comité de pilotage du projet CAB au Congo, au sortir d’une réunion de cette instance, tenue le 31 janvier 2018,...
(Agence Ecofin 02/02/18)
Après l'ouverture de son capital qui a permis, fin 2017, l’entrée du Royaume du Maroc, la Banque de Développement des Etats de l'Afrique Centrale (BDEAC) pourrait bientôt se retrouver sur le marché international des obligations. L'institution de le dit pas expréssement, mais le suggère, lors de la 4e session du comité de pilotage du programme des réformes économique de la CEMAC ( COPIL/PREF-CEMAC), ce vendredi 2 février 2018. Selon des sources fiables, l'institution a inscrit dans son plan stratégique 2017-2022...
(Agence Ecofin 01/02/18)
New Way of Working. Tel est le nom de la nouvelle stratégie mise en place par la Banque africaine de développement (BAD) et visant à apporter l’électricité à 29,3 millions de personnes, d’ici à 2020. Cette nouvelle politique a été présentée par Akinwumi Adesina (photo), le président de l’institution, lors d’une rencontre de haut niveau qui s’est tenue, le 28 janvier 2018, au siège de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, à Addis-Abeba. « La BAD est aujourd’hui...
(RFI 31/01/18)
Le 30e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine s'est achevé lundi 29 janvier avec la première prise de parole de Paul Kagame en tant que président de l'institution pour l'année 2018. Le chef de l'État rwandais pilote depuis un an les propositions de réforme de l'organisation panafricaine. A côté de ces réformes institutionnelles, il y a d'autres projets comme celui de zone de libre-échange continentale. Elle devrait être lancée officiellement le 21 mars prochain à Kigali...

Pages