Lundi 25 Septembre 2017
(APA 19/09/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - La production de café en Centrafrique s’élève cette année à 1050 tonnes pour une prévision estimée à 4500 tonnes, a annoncé, mardi à Bangui, le directeur général de l’Office de réglementation, de conditionnement, de commercialisation des produits agricoles (ORCCPA). Selon Boniface Damboti, cette faible production s’explique par plusieurs facteurs dont la traquemicose, une maladie qui sévit dans des plantations de café de plusieurs zones de production. Cette maladie qui est arrivée en RCA en 2008 à partir de la République démocratique du Congo, entrave la production des caféiers. Cette maladie n’a jamais été combattue par les services en charge de la production du café, si bien que beaucoup de plantations sont devenues...
(Xinhua 19/09/17)
BANGUI, (Xinhua) -- Le ministre centrafricain de l'Enseignement primaire, secondaire, technique et de l'Alphabétisation, Aboubakar Moukadas Nouré, mise sur l'hypothèse d'une offre de trois mois de salaire pour inciter les enseignants des zones à risque de la Centrafrique qui sont la domination des groupes armés de regagner leur poste. Dans une interview accordée à la presse, M. Moukadas considère que "les enseignants seront traités différemment à la rentrée scolaire" de 2017-2018 officiellement prévue le 18 septembre. Une façon de prévenir que ne seront payés que les enseignants retrouvés à leurs postes. M. Moukadas a fait savoir que le mouvement du personnel enseignant a été retardé expressément pour cette raison. La représentante de l'UNICEF en Centrafrique, Christine Muhigana, a lancé un...
(Agence Ecofin 19/09/17)
(Agence Ecofin) - Dans une publication de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) datée du 18 septembre, l’on découvre une information plutôt inquiétante concernant le secteur bancaire dans la Cemac. En effet, Abbas Mahamat Tolli, président de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) et gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a révélé au cours d’une réunion tenue en juillet dernier à Ndjamena, au Tchad, que plus de la moitié des banques dans la sous-région ne disposent...
(Agence Ecofin 19/09/17)
(Agence Ecofin) - Le siège de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) a abrité le 15 septembre à Libreville, le lancement de l’Accord sur la facilitation des échanges de l’Organisation Mondiale pour le commerce (OMC) en Afrique centrale. Claude Sinzogan, représentant de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique présent à la cérémonie, a expliqué que globalement, le projet vise à renforcer l’intégration régionale à travers des actions visant à stimuler le commerce et la...
(Financial Afrik 18/09/17)
L’Union Européenne vient de réussir son tout premier fonds fiduciaire mis en place en Afrique. Dénommé « Bêkou » ledit fonds premier de ce type géré par la Commission européenne a été lancé en février 2014. Selon un nouveau rapport de la Cour des comptes européenne de l’UE, le fonds a permis de mobiliser des aides en République centrafricaine, et la plupart des projets qu’il a soutenus ont produit les résultats escomptés, même si peu de donateurs supplémentaires se sont...
(Agence Ecofin 18/09/17)
(Agence Ecofin) - Le Fonds monétaire international (FMI) craint une nouvelle baisse des réserves des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) au niveau de leur banque centrale, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). C’est le message passé par Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint de l’institution, alors en visite au Cameroun du 14 au 15 septembre. « Les réserves de la Beac se sont stabilisées, mais elles demeurent faibles. Les retards observés dans la...
(APA 15/09/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - La RCA et la Banque Mondiale ont signé ce jeudi à Bangui un accord de financement d’un projet intitulé « appui à la gestion des dépenses et investissements publics et aux réformes (AGIR) pour un montant de 10 millions de dollars soit 5 milliards de FCFA. Ce projet va permettre d’améliorer les finances publiques et de sécuriser les investissements en Centrafrique selon les experts du ministère de l'économie en RCA. Ce projet a été conçu avec l’appui des...
(Xinhua 13/09/17)
BANGUI, (Xinhua) -- Les services de la banque panafricaine Ecobank ont presque tous repris à Bangui en Centrafrique après dix jours de problèmes de connexion, qu'il s'agisse des distributeurs automatiques bancaires ou des traditionnels guichets, a-t-on constaté mardi. Voici dix jours, faute de connexion, les guichets et les DAB de la banque situés dans la capitale de la République centrafricaine avaient cessé de fonctionner, provoquant immédiatement l'irritation des clients. Vendredi dernier, certains s'en sont pris au personnel, proférant des propos...
(Xinhua 11/09/17)
BANGUI, (Xinhua) -- Le ministère centrafricain de l'Agriculture a reçu de la Chine un don en matériel informatique composé d'une vingtaine d'ordinateurs, ainsi que des climatiseurs et des fournitures de bureau, a annoncé vendredi Aimé Amoudou, directeur de cabinet du ministère. Ce don prend en compte les besoins de trois directions générales du ministère de l'Agriculture, ainsi que les agences de tutelle que sont l'Agence centrafricaine de développement agricole (ACDA) et la cellule coton, a-t-il précisé à la presse. Le...
(APA 04/09/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - L’intermédiation bancaire, dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), demeure insuffisante en dépit de la progression continue des crédits à l’économie, ces derniers restant relativement faibles en comparaison aux pays émergents ou développés, selon Jacques Landry Bikaï et Moustapha Mbohou Mama, respectivement chef de service de l'analyse et de la modélisation des économies à la direction de la recherche, et chef de service du suivi et analyse du système financier à...
(Agence Ecofin 31/08/17)
(Agence Ecofin) - La République centrafricaine prépare une deuxième table ronde des investisseurs, a-t-on appris de sources proches du processus. L'événement qui bénéficie de l'appui de plusieurs bailleurs de fonds, dont la Banque Mondiale et la Société Financière Internationale, est annoncé à Bangui, la capital du pays, au cours du mois de novembre. Le pays qui sort d'une longue période d'instabilité, travaille difficilement à se libérer du piège des poches de rebellions et de l'exigence de reconstruire l'économie. En novembre...
(Agence Ecofin 31/08/17)
(Agence Ecofin) - Dans une note d'étude et d'analyse publiée dans la dernière "Lettre de recherche" de la BEAC, Mahamat Abbas Tolli, le gouverneur de l'institution, a fourni des indicateurs desquels, il ressort que le taux de couverture extérieure du FCFA zone CEMAC, restera dans une moyenne de 60% entre 2017 et 2020, contre près de 81% entre 2014 et 2017. Cette situation est à mettre en corrélation avec les estimations de réserves de change, qui oscilleront dans une moyenne...
(La Tribune 31/08/17)
Les dépenses publiques au sein de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) ont chuté de 4.000 milliards de Fcfa en moins de trois ans. Un choc violent imputé à l’effondrement des prix du baril de pétrole sur le marché mondial. Mais d’autres motifs sont avancés pour expliquer cette baisse drastique du train de vie des Etats de la sous-région. La chute est vertigineuse. En l'espace de trois ans, de 2014 à 2017, les dépenses publiques au sein des...
(Le Monde 31/08/17)
Les opposants à la monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Des photos de francs CFA mis à frire à la poêle ou glissés entre deux tranches de pain façon hot-dog… Les opposants à cette monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Ce sursaut d’acrimonie a...
(APA 30/08/17)
APA – Douala (Cameroun) - Les dépenses publiques au sein des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont connu une baisse de 4000 milliards de francs CFA au cours de la période triennale 2014-2017, a appris mercredi APA auprès de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). En clair, ces dépenses sont passées de 7000 milliards de francs CFA en 2014 pour se stabiliser à 3000 milliards de francs CFA en 2017, soit une...
(APA 28/08/17)
APA Bangui (Centrafrique) - Le ministre de l’Economie, Félix Moloua et le représentant de L’Agence Française de Développement (AFD) a accordé une subvention de de 7 milliards de FCFA à la Centrafrique destinée à réhabiliter des infrastructures à Bangui, la capitale. Les travaux vont notamment concerner le bitumage de l’avenue Idriss Deby dans le 3ème arrondissement de Bangui, la réfection de la maison des jeunes et du marché du 5ème arrondissement de la capitale. Cet appui de la France va...
(APA 24/08/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli, a affirmé qu’«aucun facteur ne plaide (…) aujourd’hui pour un ajustement monétaire» du FCFA. Dans une tribune publiée jeudi par la Lettre de la recherche, le magazine de l’Institut d’émission, il explique que les performances économiques, monétaires et financières de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont certes été négativement affectées au cours des 3 dernières années, mais que les...
(Agence Ecofin 24/08/17)
(Agence Ecofin) - D’une enveloppe estimée à 7000 milliards de francs Cfa en 2014, les dépenses effectuées par les six Etats de la Cemac, que sont le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Tchad et la République centrafricaine, culminent à près de 3000 milliards de francs Cfa en 2017, révèle la Beac, institut d’émission des Etats-membres de cet espace communautaire. Cette réduction drastique des dépenses publiques dans la zone Cemac (à hauteur de 4000 milliards de francs...
(APA 18/08/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) va injecter en 2018, trois millions de dollars dans les projets à impact rapide Les projets à impact rapide lancés en 2014 concernent trois domaines prévus dans le mandat de la mission à savoir la protection des civils, la cohésion sociale et la restauration de l’autorité de l’Etat. Ainsi ces projets ont permis jusqu’à présent, selon les statistiques de la MINUSCA la reconstruction de...
(AFP 12/08/17)
L'Afrique centrale continue de marcher à petit pas vers la libre-circulation avec l'accord du Tchad annoncé vendredi mais un nouveau refus de la Guinée équatoriale la veille. Le Tchad a accepté de supprimer le 8 août l'obligation de visa pour les ressortissants des pays de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cémac, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon et Guinée équatoriale et Tchad), selon une note ministérielle parvenue à l'AFP vendredi. La veille, la Guinée équatoriale avait réitéré son refus, sauf...

Pages