Lundi 22 Janvier 2018
(APA 22/01/18)
Le Cameroun envisage de mettre sur pied une méga technopole agro-industriel de 405 hectares dans l’optique de servir de « grenier » aux pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et du Nigeria, a annoncé lundi le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (MINDMITD) Ernest Gbwaboubou. « Je puis vous rassurer que le gouvernement, avec l’appui technique de l’ONUDI, vient de boucler le plan directeur de la première technopole agro-industrielle à ériger sur 405 hectares dans la région du Centre, département de la Haute Sanaga, arrondissement de Nkoteng, dans le village Ouassa Babouté », a-t-il déclaré. L’objectif à travers ce projet, dans le cadre du nouveau Plan directeur...
(Agence Ecofin 18/01/18)
De bonnes nouvelles en provenance de la République du Congo, pourraient être le souffle supplémentaire dont a besoin la Communauté Economique et Monétaire d'Afrique Centrale (CEMAC), qui fait face à de gros défis de réserves de change. Le pays a annoncé que sa production pétrolière augmentera à 300 000 barils par jour. Cette augmentation de production, couplée à la tendance haussière que connait le prix de cette matière première, annonce une amélioration de la position extérieure du Congo et partant, celle de la sous-région dans son ensemble. Avec la baisse des prix du pétrole survenue vers la fin 2014, la CEMAC a vu ses réserves chuter, plombées par une politique de décaissements faciles de la BEAC au profit d'une économie...
(Agence Ecofin 11/01/18)
Le gouvernement centrafricain va bénéficier d’une annulation de dette à hauteur de 30 millions $ (environ 17 milliards FCfa) par la Chine en vertu d’un accord paraphé mardi dernier par le ministre de l’Economie Félix Moloua (photo) et Ma Fulin, Ambassadeur de la Chine près le pays. L’accord dit « d’exemption partielle de dettes centrafricaines vis-à-vis de la Chine » porte sur des dettes issues de prêts consentis par la Chine entre 2001 et 2005, et dont l’échéance de remboursement...
(APA 10/01/18)
APA-Bangui (Centrafrique) - La République Populaire de Chine et la RCA ont signé ce mardi à Bangui une convention permettant l’effacement des dettes contractées par la RCA auprès de la Chine à hauteur de 17 milliards de FCFA. Ces dettes sont des prêts sans intérêts consentis par la Chine à la RCA de 2001 à 2005 arrivées à échéances en décembre 2015 mais que le pays n’a pu honorer. Les documents ont été signés par le ministre centrafricain de l'Economie,...
(Jeune Afrique 10/01/18)
Pour le ministre congolais de l'Économie, les États africains doivent s’atteler à bâtir de vraies économies compétitives, plutôt que de se préoccuper de disposer chacun de sa monnaie. Ce qui ne l'empêche pas de suggérer des évolutions dans la politique monétaire de la zone CFA, notamment le passage de la fixité par rapport à l'euro à une flexibilité contrôlée. Depuis plus d’un an, il ne se passe plus un jour sans que les Africains de l’Union économique et monétaire ouest-africaine...
(Xinhua 05/01/18)
Le ministre centrafricain du Commerce et de l'Industrie, Côme Hassane, au cours d'une réunion qu'il a organisé mercredi, s'est catégoriquement opposé à une éventuelle augmentation du prix de la bière décidé unilatéralement par la brasserie Castel, gérant de monopole de production et de commercialisation de la bière en République Centrafricaine (RCA). "La brasserie Castel n'a pas respecté la procédure d'augmentation de prix, devant regrouper le Ministère du Commerce, l'organisation des consommateurs et la brasserie elle-même", a déploré M. Hassane, avant de prévenir "qu'une...
(APA 05/01/18)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La situation économique et financière «demeure défavorable» dans la sous-région, avec «une croissance nulle» découlant de la contraction du secteur pétrolier, selon une note publiée vendredi par le Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC). Au lendemain de sa session ordinaire, tenue le 22 décembre à Yaoundé, elle constate que la région, en 2017, a enregistré un taux d’inflation de 0,6% ainsi qu’une amélioration des soldes budgétaires et extérieurs, le taux de couverture extérieure de...
(Agence Ecofin 27/12/17)
La Banque africaine de développement (BAD) et l’Union européenne (UE) ont décidé d’aider la Centrafrique à réaliser son potentiel numérique. Les deux institutions vont à cet effet, financer la réalisation du backbone national de fibre optique, composante du projet Central Africa Backbone (CAB). La BAD fera à la Centrafrique un don de 16,7 millions d’euros tandis que l’UE contribuera à hauteur de 16,6 millions d’euros pour déployer ce réseau d’un coût total de 33,3 millions d’euros. Exécuté sur la période...
(Agence Ecofin 27/12/17)
Une récente analyse prudentielle de la situation économique de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac), du Fonds monétaire international (FMI) laisse indiquer des perspectives d’une progressive amélioration de la situation économique et financière. Néanmoins, prévient le FMI, cette lecture tiendrait au cas où les États et les institutions régionales tiennent tous leurs engagements de politique économique. En outre, poursuit le fonds, ces perspectives supposent aussi la poursuite de l’assainissement budgétaire (avec une amélioration du solde budgétaire global de l’ordre de 6 % du PIB entre 2016 et 2019), dans un premier temps, en réduisant les investissements publics non prioritaires et en accroissant progressivement les recettes budgétaires non pétrolières.
(APA 26/12/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - La Centrafrique a vécu une année 2017 compliquée avec une économie soutenue de bout de bout par la communauté internationale plus précisément les institutions de Bretton Woods, à cause surtout de l’occupation de plus de 80 % du territoire par des groupes armés qui perçoivent les taxes et autres impôts dus à l’Etat, privant le pays de ressources financières. Cette morosité économique, induit une baisse sensible du taux de croissance en 2017 De 5,2% en 2016 selon les...
(Agence Ecofin 22/12/17)
Réuni le 15 décembre dernier, le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a passé la situation économique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cémac) en revue. Au terme de cette rencontre qui était consacrée essentiellement à la conclusion des entretiens annuels sur les politiques communes de la Cémac et les politiques communes à l’appui des programmes de réforme des pays membres, il en ressort que la chute marquée des recettes pétrolières depuis 2014, continue de peser...
(APA 20/12/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a qualifié de «difficile» la situation économique sous-régionale, au terme de sa 4ème réunion ordinaire tenue mardi dans la capitale camerounaise, Yaoundé. En dépit d’une fragile amorce des équilibres macroéconomiques, en rapport avec des programmes triennaux appuyés par la facilité élargie de crédit (FEC) déjà conclus entre le Fonds monétaire international (FMI) et 4 des 6 pays membres de la Communauté économique...
(APA 19/12/17)
APA – Douala (Cameroun) - Les Institutions de microfinance (IMF) dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) connaissent une baisse de leurs activités ces derniers mois, a-t-on appris lundi, auprès de la Commission bancaire d’Afrique centrale (COBAC) Les chiffres au cours des premiers trimestres de l’année révèlent que le total des bilans des de la zone a baissé de 13 % par rapport à la fin d’année 2016. Une baisse plus marquée pour le...
(AFP 18/12/17)
Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a ordonné le règlement des deux mois d'arriérés de salaires de novembre et décembre 2013, conséquence des négociations "satisfaisantes" avec le Fonds monétaire international (FMI). Vendredi, le FMI a annoncé avoir approuvé le versement d'une troisième tranche d'un prêt de 40,2 millions de dollars à la RCA, ainsi que l'augmentation de son programme d'aide à ce pays. Cette nouvelle tranche a été débloquée dans le cadre de la facilité de crédit négociée en juillet 2016, selon un communiqué du FMI. "Je me réjouis de cette décision, car nous avons rempli toutes les conditionnalités", a déclaré le président Touadéra, dont les propos ont été rapportés dimanche...
(APA 18/12/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Le Fonds monétaire international, sur décision de son conseil d’administration, a mis à la disposition de la République centrafricaine une enveloppe de 23 milliards de FCFA, a annoncé le président Faustin Archange Touadera. Selon le chef de l’Etat qui s’exprimait, samedi, dans une adresse à la nation, ce financement va permettre au pouvoir de payer plusieurs arriérés de dette dus aux créanciers ainsi que deux mois de salaire aux fonctionnaires. Troisième facilité élargie de crédit octroyée en...
(La Tribune 18/12/17)
Le plan de redressement économique et politique de la République centrafricaine est handicapé par des difficultés de financement. Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a indiqué que depuis novembre 2016, seuls 10% des 2,2 milliards de dollars promis par les bailleurs internationaux ont été décaissés. L'économie centrafricaine peine à se relever alors que le plan de redressement élaboré à cet effet n'est pas encore totalement mis en exécution, à cause des difficultés de financement. Le gouvernement vient en effet d'annoncer qu'à...
(Agence Ecofin 18/12/17)
Nommé le 31 octobre dernier, à l’occasion de la Conférence des Chefs d'Etat de la CEMAC à N'Djamena, le nouveau président de la Commission de surveillance des marchés financiers (Cosumaf), Nagoum Yamassoum a été officiellement installé ce 15 décembre 2017, à Libreville. A la faveur d’une cérémonie qui a réuni la plupart des responsables des institutions financières sous-régionales, Nagoum Yamassoum a été renvoyé à l’exercice de ses fonctions, par le ministre congolais des Finances et du Budget, par ailleurs, président...
(Agence Ecofin 18/12/17)
Ouverts le 12 décembre dernier, les travaux de la session extraordinaire du Conseil des ministres de l’Agriculture de la CEEAC se sont achevés ce 15 décembre 2017 à Libreville, avec des fortes résolutions visant à faire de l’agriculture, un pilier essentiel dans les économies de la sous-région. Au terme de leurs travaux, l’on retient globalement, une nécessaire concertation permanente entre les États membres, un réel accompagnement des partenaires techniques et financiers dans le financement de l’agriculture ainsi qu’un profond engagement...
(Jeune Afrique 16/12/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé vendredi le versement d'une troisième tranche de prêt de 40,2 millions de dollars à la Centrafrique ainsi que l'augmentation de son programme d'aide à destination de ce pays. Quelques jours après que le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, a annoncé à la radio locale Ndeke-Luka que moins de 10 % des fonds qui avaient été promis à son pays lors de la Conférence des bailleurs de novembre 2016 ont été effectivement décaissés, le Fonds...
(APA 14/12/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Hervé Kogboma Yogo, précédemment directeur général adjoint, a été nommé directeur général de la Commercial Bank Centrafrique (CBCA), en remplacement de Yves Dessandé qui était en poste depuis quatre ans. La mesure a été prise depuis mardi par le conseil d’administration de la CBCA, mais n’a été rendue publique que ce jeudi. L’Etat centrafricain détient 71% du capital social de la banque estimé à 10 milliards de FCFA. Le poste occupé auparavant par le nouveau directeur général...

Pages