Samedi 16 Décembre 2017

Centrafrique: le Conseil de sécurité condamne une attaque contre la MINUSCA

Centrafrique: le Conseil de sécurité condamne une attaque contre la MINUSCA
(Xinhua 09/01/17)

NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont condamné vendredi soir avec la plus grande fermeté l'embuscade menée contre un convoi de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation multidimensionnelle intégrée en République centrafricaine (MINUSCA) jeudi à Bokayai, dans le nord-ouest du pays, selon un communiqué publié samedi par l'ONU sur son site.

Un Casque bleu bangladais a été tué dans cette attaque perpétrée par des assaillants inconnus.

Dans une déclaration à la presse, Les membres du Conseil ont exprimé leurs plus sincères condoléances à la famille endeuillée du soldat de la paix tué dans cette attaque, ainsi qu'au gouvernement du Bangladesh et à la MINUSCA. Ils ont également fait part de leur sympathie au gouvernement de la République centrafricaine (RCA).

Il s'agit de la deuxième attaque en trois jours contre des soldats de la paix de l'opération de maintien de la paix des Nations Unies en RCA. Mardi après-midi, deux Casques bleus marocains ont été tués dans une attaque contre un convoi de la MINUSCA à environ 60 km à l'ouest de la ville d'Obo, dans le sud-est du pays.

Les membres du Conseil ont condamné avec la plus grande fermeté toutes les attaques et les provocations contre la MINUSCA par des groupes armés. Ils ont souligné que les attaques visant les soldats de la paix pouvaient constituer un crime de guerre et rappelé à toutes les parties leurs obligations en vertu du droit international humanitaire.

Dans un entretien accordé vendredi matin à Radio France Internationale, le secrétaire général adjoint pour les opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a indiqué que ces attaques illustrent plus généralement le fait qu'il y a eu une multiplication d'incidents sécuritaires dans plusieurs parties de la RCA et qu'il faut plus que jamais désarmer les groupes armés. "Ça doit être la priorité. C'est vraiment tout le programme de DDR [Désarmement, démobilisation et réinsertion] qui doit maintenant être activé", a-t-il souligné.

Les membres du Conseil de sécurité ont appelé les autorités centrafricaines à enquêter rapidement sur cette attaque et à traduire les responsables en justice, soulignant que ces derniers doivent rendre des comptes.

Les 15 ont réitéré leur plein appui à la MINUSCA pour assister les autorités et le peuple de la RCA dans leurs efforts pour instaurer une paix et une stabilité durables dans leur pays, conformément à la résolution 2301 (2016) du Conseil. Ils ont également rappelé que les autorités centrafricaines ont la responsabilité principale de protéger la population.

Commentaires facebook