Jeudi 26 Avril 2018
(AFP 26/01/18)
Le réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun plonge dans le quotidien d'un père centrafricain et de ses deux enfants demandeurs d'asile, tendrement accompagnés par une Française dans un film sans concession, "Une saison en France". La saison, c'est l'hiver, que traversent d'appartement en appartement Abbas, réfugié centrafricain et ses deux enfants Asma et Yacine. Le film débute dans un certain confort: la petite famille est hébergée dans un bel appartement prêté sans doute par des amis, les enfants vont à l'école, la demande d'asile est en cours. Abbas travaille sur les marchés et noue une relation tendre avec Carole (jouée par l'actrice française Sandrine Bonnaire), une Française que ses parents d'origine polonaise rendent sensible à son sort...
(AFP 23/01/18)
Sourire aux lèvres, Abel Kotton discute et regarde le temps passer, sur le pas de la porte du musée national centrafricain à Bangui. Tailleur complet bleu-roi impeccable, il dirige un musée fermé depuis 2013 qu'il tente de remettre d'aplomb, mais sans grand succès jusqu'à présent. Devant la bâtisse en centre-ville - l'ancienne maison d'un des pères fondateurs de la Centrafrique, Barthélémy Boganda, M. Kotton et le conservateur du musée attendent. Quoi donc? Nul ne le sait, car le musée ne doit pas rouvrir avant plusieurs années tant les travaux à faire sont importants. "On arrive le matin, on repart le soir. On surveille qu'on ne vole pas les pièces du musée", explique le conservateur, Thomas Ouamgomda. Il regarde sa montre...
(Le Monde 21/11/17)
L’ancien journaliste au « Monde » Jean-Pierre Tuquoi retrace l’histoire, tragique et absurde, de la République centrafricaine. Une nation peut-elle être condamnée à l’échec, victime d’une maladie originelle en apparence incurable ? Le premier mérite de Jean-Pierre Tuquoi, ancien journaliste au Monde, est de rappeler que le mal centrafricain ne relève pas d’une fatalité. Illustration caricaturale d’Etat failli, la République centrafricaine, dont le nom a changé à six reprises, évoque un point géographique et non une histoire. Peut-être parce que...
(MondAfrique 06/10/17)
Ancien journaliste au “Monde” en charge de l’Afrique et du Maghreb, Jean-Pierre Tuquoi raconte dans son livre “Oubangui-Chari, le pays qui n’existait pas”, à quel point la Centrafrique, appelée aussi l’Oubangui Chari, est une invention française. Ce pays fantôme a été créé de toutes pièces par une poignée de missionnaires sans états d’âme, d’aventuriers extravagants et de militaires jeunes et exaltés. De ce vaste et lointain territoire ont hérité, pendant la période coloniale, des sociétés concessionnaires qui se sont payées...
(MondAfrique 05/09/17)
a Centrafrique vit encore des heures très sombres. Les violences des milices continuent de régner en maîtres et de s’étendre quand des signes avant-coureurs de génocide existent. Mais quelle est l’histoire de ce pays colonisé par la France en 1905 et tardivement devenu indépendant en 1960 ? Quelle est histoire de ce « dernier blanc d’Afrique » qui n’a jamais connu de période de stabilité depuis son indépendance et a été secoué à plusieurs reprises par des coups d’État et...
(Jeune Afrique 31/08/17)
Au début de la guerre civile entre 2012 et 2013, Vicky Nelson Wackoro a dû fuir Bangui pour se réfugier en République démocratique du Congo. Depuis, le jeune homme est revenu avec une seule idée en tête : réconcilier chrétiens et musulmans grâce à la capoeira. Sur les photos de sa page Facebook, Vicky Nelson Wackoro s’affiche tout sourire en faisant de la capoeira, cet art martial particulièrement populaire au Brésil, mais qui trouverait ses origines dans la lutte africaine...
(MondAfrique 29/08/17)
La Centrafrique vit encore des heures très sombres. Les violences des milices continuent de régner en maîtres et de s’étendre quand des signes avant-coureurs de génocide existent. Mais quelle est l’histoire de ce pays colonisé par la France en 1905 et tardivement devenu indépendant en 1960 ? Quelle est histoire de ce « dernier blanc d’Afrique » qui n’a jamais connu de période de stabilité depuis son indépendance et a été secoué à plusieurs reprises par des coups d’État et...
(AfricaNews 04/07/17)
Une poussée de rap se produit à Bangui la capitale centrafricaine. Quatre ans après le début de la guerre civile, des jeunes veulent utiliser le micro pour apaiser les cœurs. La violence s’entérine en République centrafricaine depuis 2013, début d’une guerre fratricide aux relents politiques et religieux. En dépit de l‘élection d’un nouveau président, de la présence des Nations unies, et même dernièrement d’un accord sous l‘égide de la communauté catholique Saint’Egidio, les tensions ne s’estompent pas. Face à cette...
(APA 19/06/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Noémie Guerepou a été élue Miss Centrafrique 2017 à l’issue de la cinquième édition de ce concours organisé dimanche à Bangui avec la participation de 15 prétendantes issues de chaque préfecture de la République centrafricaine. Noémie qui vient de la préfecture de la Haute Kotto a reçu après son sacre une enveloppe financière, un billet d’avion offert par Air France et des dons provenant de sociétés de téléphonie mobile. La lauréate dont les deux dauphines sonT issues...
(APA 29/05/17)
APA-Bangui(Centrafricains)- Cinq artistes musiciens africains de renommé international ont entamé, depuis ce samedi à Bangui, une série de concerts en faveur de la réconciliation nationale et de la paix en République centrafricaine (RCA). Ces artistes viennent du Cameroun, de la République Démocratique du Congo ou encore du Bénin. Il s’agit de Ferre Gola, Lady Ponce, Carelle Fotso, Maalox ou encore Le Doux. Hier, à l’occasion de la fête des mères, ils ont invité les femmes de Centrafrique à prendre part...
(Afriquinfos 20/06/16)
Bangui (Afriquinfos)- L’artiste centrafricain Idylle Mamba, vient de donner un concert à Bangui, la capitale du pays. Le concert, né d’un concept appelé «Smile», avait pour but de soutenir les enfants des camps des déplacés, en leur procurant le sourire à travers la musique. Les organisateurs de l’événement cherchent à donner un peu d’espoir à ces enfants meurtris par les violences interreligieuses qui ont secoué (et continuent dans certaines zones du pays) les Centrafricains. Auguste Saint-Clair Gbogbo, Président du comité...
(La Nouvelle République.fr 29/04/16)
Hier soir, Yanis Thomas, militant de l'association Survie, a animé un débat autour de la Centrafrique, à Bressuire. Le jeune homme de 28 ans vient de publier " Centrafrique : un destin volé, histoire d'une domination française " (collection Dossiers noirs numéro 26, édition Agone, 13 €). Cet ouvrier agricole s'est passionné pour cet état d'Afrique. Pourquoi avoir écrit ce livre sur la Centrafrique ? Yanis Thomas : « Je milite au sein de l'association Survie, qui travaille sur l'action de la France dans ses anciennes...
(RFI 24/04/16)
Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans. Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière...
(APA 14/03/16)
APA-Bangui(Centrafrique) - Un Centre culturel national dénommé ‘’Catherine Samba Panza’’ et pouvant contenir plus de 100 personnes a été inauguré ce lundi au sein de l’Ecole nationale des arts de Bangui. Inaugurée en présence de sa marraine et de plusieurs membres du gouvernement, l'infrastructure comprend une salle d'animation, une bibliothèque, une médiathèque, un studio d'enregistrement, une vidéothèque et un espace gazonné. C'est le premier du genre à être érigé en Centrafrique. Pour Georges Damien Toukia, chargé de mission au ministère...
(AFP 29/12/15)
"Et ce bordel, combien de temps va-t-il durer?". Dans l'album de BD "Tempête sur Bangui", le dessinateur centrafricain Didier Kassai se met en scène pour décrire sa terreur et celle de ses compatriotes pendant la fracassante prise du pouvoir de la rébellion Séléka à Bangui. D'une très grande fidélité factuelle, et d'une belle facture artistique, "Tempête sur Bangui", qui vient de paraître, retrace la dévastatrice marche de la rébellion à dominante musulmane venue du nord pour s'emparer de Bangui, l'écroulement...
(Jeune Afrique 28/12/15)
Cet enfant de Bria (est de la Centrafrique), de son vrai nom Armani Kombot-Naguemon, est aujourd'hui l'un des DJ africains les plus en vogue. Fils d’un diamantaire franco-centrafricain, petit-fils de Nestor Kombot-Naguemon, ancien ministre et ambassadeur de Centrafrique en France, Armani Kombot-Naguemon n’était pas forcément attendu derrière les platines des meilleurs clubs de la planète. Né à Bangui en 1983, ayant grandi à Bria, il n’a jamais eu une enfance difficile… ce qu’il n’a d’ailleurs jamais prétendu. Élevé dans le...
(Jeune Afrique 14/12/15)
Didier Kasaï signe un album pédagogique sur les récents événements en Centrafrique. La guerre en Centrafrique, Didier Kassaï connaît : il l’a vécue aux premières loges, si l’on peut dire. Cette horreur au quotidien, il l’a déjà partiellement racontée en dessins, son mode d’expression, pour La Revue dessinée. Avec Tempête sur Bangui, il revient aujourd’hui sur l’histoire récente de son pays, se mettant lui-même en scène dans les tourments qu’il a dû traverser avec sa famille. Album pédagogique qui dit...
(Star Africa 02/12/15)
NEW YORK — Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit attristé lundi par le décès du général Martin Chomu Tumenta du Cameroun, commandant de la Force de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA). « Nous nous souviendrons du général Tumenta pour son engagement et son dévouement en tant que Commandant de la Force de la MINUSCA, ainsi que la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA)...
(RFI 29/11/15)
François Bozizé a déposé sa candidature pour l'élection présidentielle du 27 décembre en Centrafrique. L'ex-chef d'Etat a attendu la dernière minute. Les dépôts de candidature sont clos depuis vendredi. Toujours réfugié à l'étranger, c'est son porte-parole qui a déposé le dossier. Fançois Bozizé est prêt à faire face à la justice de son pays, mais pour ça il faut qu'il puisse revenir. Et par là même, pouvoir battre le pavé, faire campagne. Ce sont les mots de Béa Bertin, le...
(Le Point 18/11/15)
Témoignage. Didier Kassaï, Centrafricain, entame une série de trois albums qui racontent la violence de la guerre, avec distance et humour. Sur l'image du haut, on distingue des hommes, mains sur la tête, marcher, une kalachnikov pointée dans le dos. Les cocotiers se détachent dans le ciel crépusculaire, le phare jaune d'une jeep éclaire le centre de la vignette. La scène se déroule à Bangui, la capitale de la Centrafrique, et la bande dessinée évoque les pillages quotidiens qui émaillent...

Pages