Lundi 25 Septembre 2017

Sant’Egidio veut croire à la stabilisation de la Centrafrique

Sant’Egidio veut croire à la stabilisation de la Centrafrique
(La Croix 14/07/17)

Après une mission d’explication à Bangui du texte de l’accord du 19 juin, un comité de suivi devrait prochainement être mis en place. La Communauté de Sant’Egidio s’est dite, jeudi 13 juillet à Rome, confiante en la mise en œuvre de l’accord de stabilisation signé le 19 juin dernier entre les différents groupes armés de Centrafrique en vue d’aboutir à un cessez-le-feu dans ce pays déchiré par la guerre civile et les conflits ethnico-religieux.

De retour d’une mission d’une semaine à Bangui, Mauro Garofalo, responsable des relations internationales de Sant’Egidio, s’est félicité d’avoir pu présenter l’accord du 19 juin à l’ensemble des composantes de la société centrafricaine.

« Le président de la République a renouvelé sa confiance à la communauté et sa volonté de dialogue en vue d’un accord », a-t-il expliqué, soulignant que le président Faustin-Archange Touadéra avait officiellement rencontré l’ensemble des groupes armés.

« Nous avons pu expliquer l’accord »

Au cours de sa visite à Bangui, Mauro Garofalo a aussi rencontré les principaux responsables religieux, dont la conférence épiscopale et le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui.

Ce dernier avait notamment critiqué l’accord, estimant que « le texte tel qu’il a été publié est une porte ouverte vers l’impunité pour les auteurs des violences ».

« Nous avons pu expliquer le texte qui est effectivement subtil, a reconnu Mauro Garofalo. Mais il n’y a pas, dedans, d’impunité, ni d’amnistie ni une quelconque échappatoire au processus judiciaire. Seuls le président de la République et l’Assemblée nationale pourront décider d’une éventuelle amnistie. »

Lire la suite sur: http://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Monde/SantEgidio-veut-croi...

Commentaires facebook