Dimanche 17 Décembre 2017

Centrafrique : nouvelles attaques des groupes armés à Bouar et à Ngaoundaye

Centrafrique : nouvelles attaques des groupes armés à Bouar et à Ngaoundaye
(Xinhua 12/09/17)
Photo d'illustration

BANGUI, (Xinhua) -- Le village Vakabé, situé à 30 km de la ville centrafricaine de Bouar (ouest), et l'autre ville centrafricaine de Batangafo (extrême-nord) ont été attaqués par des groupes armés, a appris lundi Xinhua auprès d'un rescapé.

Augustin Ndémandja, un habitant du village Vakabé, a attribué l'attaque de vendredi et samedi derniers aux éléments des 3R (Retour, réclamation et réhabilitation), le groupe rebelle dirigé par Abass Sidiki. Le bilan de cette attaque spontanée serait de trois personnes tuées, plusieurs blessés et de nombreuses maisons incendiées.

Tout comme M. Ndémandja, qui a réussi à s'enfuir en brousse pour se mettre à l'abri à Bouar, de nombreuses personnes sont encore cachées dans la brousse.

Du côté de l'autre ville centrafricaine, Bantagafo, des affrontements sont nés, depuis trois jours, de ce que des ex-Séléka ont tué un jeune antibalaka. Les camarades de la victime ont aussitôt réagi, créant alors une panique généralisée dans la ville.

Dans la confusion, l'hôpital de Batangafo a été saccagé tandis que le siège de l'ONG internationale NRC (Conseil norvégien pour les réfugiés) a été entièrement pillé.

Le personnel du NRC, exfiltré précipitamment pour Bangui, ignore tout du bilan.

Dans l'un ou l'autre des deux cas, la MINUSCA a affirmé ne pas être au courant, d'après son porte-parole, Vladimir Montéro.

Commentaires facebook