Dimanche 17 Décembre 2017

Centrafrique: des civils réfugiés tués par des individus armés

Centrafrique: des civils réfugiés tués par des individus armés
(Afrique sur 7 13/09/17)

En Centrafrique, la fin de l’insécurité n’est pas pour demain. Des civils réfugiés viennent de trouver la mort, attaqués par des individus non encore identifiés, armes aux poings qui ont ouvert le feu sur eux dans la ville de Batangafo.

Des individus armés tirent sur des civils réfugiés

Ils étaient au chiffre de sept (07), ces civils qui cherchaient un refuge dans un hôpital de la ville de Batangafo, mais qui malheureusement, ont été abattus froidement par des individus armés non encore identifiés.

Les autorités de Médecins Sans Frontières (MSF) ont rapporté ces faits faisant état de huit personnes qui ont perdu la vie dans ce drame dont les sept civils réfugiés mentionnés plus haut. Le drame a donné froid dans le dos, surtout qu’il s’agissait d’adolescente et de fillette parmi les victimes qui cherchaient simplement à sauver leurs vies.

La ville de Batangafo, dans le nord-ouest de la Centrafrique, est réputée pour la profondeur des dissensions ethnico-religieuses qui ont fini par braquer le peuple centrafricain les uns contre les autres en fonction de l’ethnie et de la religion. Ce qui a occasionné le retrait des ONG d’aide humanitaire laissant sans secours environ 28.000 personnes dans cette ville à risque, Batangafo.

Les agents de Médecins Sans Frontières (MSF) se disent même en danger, car récemment ils ont perdu dans ce type d’agression bien des leurs. Ils dénoncent alors et condamnent « ces attaques à l’encontre des populations civiles et des travailleurs humanitaires » et demandent à la Communauté internationale d’ouvrir les yeux et d’agir en conséquence en Centrafrique.

Commentaires facebook