Jeudi 26 Avril 2018
(Le Monde 27/03/18)
La défaite surprise du RHDP à Bouaké et Yamoussoukro révèle les faiblesses qui traversent la coalition, qui a remporté 50 sièges sur 66. Le suspense n’était pas au rendez-vous, samedi 24 mars au soir, lors de l’annonce des résultats provisoires des premières élections sénatoriales ivoiriennes. Sur la RTI, la télévision nationale, Victoire Alley, la porte-parole de la Commission électorale indépendante (CEI), a égrené les scores obtenus dans les 33 circonscriptions électorales du pays, répétant le même acronyme : « RHDP ». Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, né de l’alliance notamment entre le Rassemblement des républicains (RDR), du président Alassane Ouattara, et le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), de l’ancien président Henri Konan Bédié, s’est...
(Jeune Afrique 27/03/18)
Les premières élections sénatoriales de la Côte d’Ivoire indépendante ont débouché, samedi, sur une victoire de la coalition au pouvoir du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), face à des candidats indépendants qui ont cependant créé la surprise dans certaines circonscriptions. Décryptage. C’est l’enseignement du scrutin de samedi. Si, sans surprise, la majorité présidentielle a remporté une écrasante victoire, la percée de listes « indépendantes » dans huit circonscriptions, dont celles de Bouaké et Yamoussoukro, interpellent. Les chiffres officiels publiés par la Commission électorale indépendante (CEI), le jour du scrutin, donnent le RHDP vainqueur, avec cinquante sénateurs (soit vingt-cinq circonscriptions remportées) contre seize (huit circonscriptions) pour les listes conduites par les indépendants, pour un taux de...
(RFI 27/03/18)
Au Kenya, alors que la scolarité est gratuite à l’école primaire, les études secondaires et universitaires coûtent très cher et souvent les enfants issus des familles les plus pauvres abandonnent avant ou après le lycée. Les jeunes qui obtiennent le certificat national de la fin du lycée, l’équivalent du baccalauréat, attendent 10 mois avant d’entrer à l’université. Cette longue période d’inactivité expose même ceux qui peuvent payer leurs études à la merci des réseaux de délinquance. Et c’est ce à quoi la Fondation Good Kenyan veut lutter. Elle est basée à Karen Village, sur la route de Ngong à Nairobi. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180327-kenya-une-ong-occupe-bacheliers-avan...
(BBC 27/03/18)
’L’état indemnisera toutes les victimes civils et militaires des affrontements de mai 2014 à Kidal", a indiqué l’actuel Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maiga au terme d’une tournée dans le nord et le centre du pays. Le Premier ministre a prôné la réconciliation nationale et la mobilisation contre les jihadistes, au dernier jour d’une tournée dans le nord et le centre du Mali.Des régions récemment ensanglantées par des affrontements intercommunautaires. Ce périple, entamé le 22 mars, a été dominé par sa visite le 23 mars à Kidal (nord-est), une première depuis près de quatre ans dans ce bastion de l’ex-rébellion à dominante touareg. Lors de sa dernière étape, à Djenné (centre), Souleymane Boubèye Maïga a visité le chantier d’un barrage-pont...
(AFP 27/03/18)
Qui fait partie de l'armée ivoirienne ? C'est la question que se pose l'état-major des armées, qui a l'intention de mener une nouvelle campagne d'identification de ses hommes, et notamment ceux issus des rangs de l'ancienne rébellion des Forces nouvelles. L’état-major général des armées, qui maintient la pression sur Bouaké – théâtre d’incidents mettant aux prises des militaires du rang avec une unité du Centre de coordination des opérations décisionnelles (CCDO), les 4 et 9 janvier – par des survols permanents de MI-24, souhaite procéder à une nouvelle identification de ses soldats, en particulier ceux issus du contingent 8 400 des Forces nouvelles (ex-rébellion du Nord). Les conclusions d’une première identification biométrique n’avaient jamais été rendues publiques. Selon nos sources, un...
(Jeune Afrique 27/03/18)
L'ancien Premier ministre malien et président du parti Yelema était, de nouveau, à Paris la semaine dernière. Il a notamment rencontré la députée (LREM) Alexandra Valetta-Ardisson, présidente d’un groupe parlementaire sur l’accueil des migrants. En campagne pour la présidentielle du 29 juillet, Moussa Mara multiplie les séjours à Paris. Le 21 mars, l’ancien Premier ministre s’est entretenu avec la députée Alexandra Valetta-Ardisson (LREM), présidente d’un groupe parlementaire sur l’accueil des migrants. Le chef du parti Yelema l’aide à préparer la visite, à la mi-avril au Mali, de plusieurs députés membres de cette commission. Alexandra Valetta-Ardisson avait prévu de se rendre aux mêmes fins en Libye, mais le Quai d’Orsay lui a opposé son veto pour des raisons de sécurité. Sur...
(Jeune Afrique 27/03/18)
Jean-Jacques Demri, Français d'origine tunisienne, a été arrêté la semaine dernière dans le cadre d'une enquête sur des présomptions de blanchiment d'argent. Au centre du dossier : une opération immobilière sur un hôtel qui appartenait au syndicat UGTT. Jean-Jacques Demri, cofondateur de la marque LC Waikiki, qui réside en Tunisie, a été arrêté le 23 mars. Le pôle judiciaire financier de Tunis soupçonne ce Français d’origine tunisienne de blanchiment d’argent. Il s’intéresse de près à l’achat et à la revente de l’hôtel Amilcar, en banlieue de la capitale, qui appartenait au syndicat UGTT. Selon nos sources, l’enquête porte également sur l’acquisition de terrains à Monastir et à Djerba. Khelifa Attoun, vice-président de la communauté juive, Mohsen Marzouk, fondateur du parti...
(RFI 27/03/18)
Une audience atypique se tenait ce lundi 26 mars au tribunal de commerce de Paris : elle oppose le groupe Bolloré à France Télévisions. L'entreprise avait saisi la justice après la diffusion d'un reportage consacré, entre autres, à ses activités en Afrique (et qui a reçu le prix Albert Londres l'année dernière). D'ailleurs, Bolloré a également porté plainte pour diffamation au Cameroun, l'affaire est toujours en cours. Deux autres procédures ont été lancées en France, une pour diffamation, et une autre donc devant le tribunal de commerce. Bolloré dénonce un dénigrement et une concurrence déloyale. Bolloré réclame 50 millions d'euros à la télévision publique française à cause d'un reportage de « Complément d'enquête » diffusé en 2016. On voyait notamment...
(Jeune Afrique 27/03/18)
Le dîner de gala organisé vendredi 16 mars par la fondation Children of Africa, présidée par la Première dame ivoirienne, a vu la présence de plusieurs chefs d'entreprises françaises présentes en Côte d'Ivoire. Le dîner de gala de la fondation Children of Africa, que Dominique Ouattara a organisé le 16 mars à Abidjan, a été l’occasion pour les VIP français de prendre le pouls de leurs affaires sur place. Arrivé le 15 mars, Serge Varsano, le patron du groupe de négoce Sucden, s’est entretenu dans la foulée avec Yves Brahima Koné, le directeur général du Conseil café-cacao, pour négocier l’achat de stocks de cacao supplémentaires. Vincent Bolloré a, lui, atterri le lendemain, deux heures avant le dîner. Il a ainsi...
(RFI 27/03/18)
Alors que les Nations unies s'apprêtent à renouveler aujourd'hui le mandat de leur force en RDC, des militants congolais du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) appellent à ce que le mandat de cette mission soit renforcé. Un mandat plus robuste pour s'assurer notamment que les élections puissent avoir lieu à la fin de l'année et qu'il y ait une alternance démocratique, comme l'explique Ghislain Muhiwa, membre de ce mouvement à Goma. Le peuple a besoin d'un nouvel élan. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180327-rdc-le-mouvement-lucha-appelle-renfor...
(RFI 27/03/18)
L’Angola, six mois après l’accession au pouvoir de Joao Lourenço. Le nouveau président promet l’ouverture démocratique, il y a déjà dans les médias publics un début de débat contradictoire, mais deux journalistes, dont Rafael Marques, l’activiste anticorruption, sont toujours poursuivis pour avoir dénoncé la corruption d’un haut fonctionnaire. En tout cas, pour les humoristes angolais, les comédiens de stand-up, pas question d’un retour en arrière, cette liberté, ils comptent bien la prendre. Tiago Costa a créé un « daily show » à l’angolaise, un faux journal d’information qui se moque de l’actualité politique et sociale de son pays. Sopa Saber, littéralement « Justement pour savoir », est mis en ligne toutes les semaines, le lundi ou le mardi. J’ai commencé...
(Jeune Afrique 26/03/18)
L’Union Sociale Libérale (USL), la formation politique de l'homme d'affaires béninois, Sébastien Ajavon, a été lancée samedi 24 mars à Djeffa, près de Cotonou. L’homme d’affaires, arrivé 3e à la présidentielle de 2016, est officiellement devenu chef de parti et se positionne désormais comme un challenger face à la mouvance présidentielle lors des prochaines législatives prévues pour 2019. « Notre pays va mal et nous ne pouvons pas croiser les bras… », a lancé, ce samedi, Sébastien Ajavon devant un parterre de militants massés sur le stade de l’école de football qu’il a créée à Djeffa, à l’est de Cotonou. L’événement d’abord annoncé au stade de l’Amitié de Cotonou n’aurait pas reçu l’autorisation de l’autorité...
(La Tribune 26/03/18)
L'économie tunisienne est déjà sur la voie de la reprise, a affirmé le premier ministre tunisien Youssef Chahed devant les députés du pays ce vendredi. Le chef du gouvernement a annoncé des indicateurs économiques qui font penser à une relance de l'économie. Bonne nouvelle pour la Tunisie ! Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed assure que les indicateurs économiques du pays depuis le début de l'année 2018 permettent de croire à une relance de l'économie. Face aux députés du pays, à l'occasion d'une séance d'audition à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP, l'équivalent du Parlement tunisien)...
(Jeune Afrique 26/03/18)
Sa démission de ce think tank royal avait suscité un tollé la semaine dernière. C'est bien à cause de sa position en faveur de l'égalité sur l'héritage qui a dérangé les conservateurs, affirme la réformiste marocaine dans un communiqué envoyé à Jeune Afrique. « Je n’ai pas souhaité m’exprimer, depuis l’étranger, où je participais à un séminaire académique, sur les raisons ayant conduit à ma démission [lundi 19 mars, ndlr] et ce, pour éviter toute instrumentalisation malveillante qui viendrait travestir mon patriotisme, mes valeurs et mes profondes convictions ». C’est ainsi que la réformiste marocaine Asma Lamrabet s’est exprimée, une semaine après sa démission de la Rabita Mohammadia des oulémas, un think tank religieux placé sous la tutelle du roi...
(RFI 26/03/18)
Amnesty International publie un rapport sur la répression contre les militants des droits de l'Homme en Mauritanie. Selon les chiffres avancés par l'ONG, il y aurait jusquà 43.000 personnes vivant en situation d'esclavage dans le pays. Et les personnes et les associations qui dénoncent ces discriminations seraient la cible des autorités. Il y a en Mauritanie, encore aujourd’hui, un problème d’esclavage et de discrimination raciale, pointe François Patuel, chercheur sur l'Afrique de l'Ouest à Amnesty International. « Et les autorités sont dans ...
(Jeune Afrique 26/03/18)
Libéré en 2015 après 14 années de détention à la prison de Guantánamo, à Cuba, Younes Chekkouri tente de « retrouver une vie stable », confie son avocat. Dernier Marocain à avoir été libéré de Guantánamo en 2015 après 14 ans de détention, Younes Chekkouri passe souvent à Casablanca pour des séances de travail avec le docteur et militant progressiste Abdelkrim El Manouzi, président de l’Association médicale de réhabilitation des victimes de la torture, habitué à recevoir des anciens militants d’extrême-gauche. L’ancien prisonnier assure avoir subi différentes formes de torture, notamment des sévices sexuels. Coupable d’« atteinte à la sécurité de l’État » Chekkouri a été acquitté ce 14 février 2018. Revenu au Maroc, il avait été reconnu coupable d’«...
(La Tribune 26/03/18)
Dans le cadre du programme économique et financier appuyé par la Facilité élargie de crédit, une délégation du Fonds monétaire international est attendue à Lomé ce mardi 27 mars, a-t-on appris d'une source au ministère togolais de l'économie. La mission séjournera dans le pays jusqu'au 11 avril et publiera un communiqué en fin de mission. Les autorités togolaises, et particulièrement le ministre de l'économie et des finances, Sani Yaya, se préparent à accueillir une équipe du Fonds monétaire international (FMI). D'après une source du ministère, la délégation de l'institution de Bretton Woods est attendue ce mardi 27 mars prochain et séjournera dans la capitale togolaise jusqu'au 11 avril. Un séjour de deux semaines qui sera consacré à la seconde revue...
(La Tribune 26/03/18)
Pour intensifier leur pression sur les dirigeants sud-soudanais dans la recherche d'une sortie de la guerre civile qui frappe le pays, les Etats-Unis viennent de prendre de nouvelles sanctions contre le pays. Cette fois-ci, ce sont les compagnies pétrolières et des départements d'Etats, soupçonnés de financer le conflit, qui sont pointés du doigt. Une décision critiquée par Juba qui l'a qualifié de ''contre-productive''. Les Etats-Unis ne relâchent pas leur pression mise sur le gouvernement du Soudan du Sud. Après l'embargo sur les armes prononcé en février dernier qui semble ne pas produire beaucoup d'effet, l'Administration du président Donald Trump a choisi de cibler le secteur pétrolier pour faire plier le Soudan du Sud. Le Trésor américain a annoncé ce week-end...
(La Tribune 26/03/18)
L’île Maurice a un nouveau président. De guerre lasse, la présidente Ameenah Gurib-Fakim avait finalement décidé de rendre le tablier après une résistance de courte durée. La seule femme chef d’Etat sur le Continent quitte officiellement ses fonctions présidentielles, ce 23 mars. Et les autorités n’ont pas attendues pour acter son remplacement pour assurer l’intérim. Le nouveau président c’est désormais Paramasivum Pillay Vyapoory, alias Barlen Vyapoory ! Pour l'heure, c'est sa villa des Quatre Bornes, dans les Hautes Plaines (à l'ouest de l'île), qui est devenue, le temps d'un instant, le centre symbolique du pouvoir. Dans l'après-midi de ce vendredi 23 mars, une semaine presque jour pour jour après la démission d'Ameenah Gurib-Fakim, que des fonctionnaires des services protocolaires ont...
(La Tribune 26/03/18)
Face à la colère, Idriss Deby s’est résolu à user de sa canne présidentielle. Ce vendredi 23 mars au soir, par décret annoncé à la télévision nationale, le président tchadien a opéré un important changement à la tête de la Société nationale d’électricité(SNE). Mahamat Adoum Ismaël, son directeur général et Hamid Djouminho Djouma, son adjoint, ont tous les deux été limogés sans autre forme d’explications. Les deux hommes paient le prix des délestages intempestifs enregistrés dans le pays, notamment à N’Djamena. Explications sur ce double limogeage. Un changement de tête pour calmer la colère des N'Djamenois et même bien au-delà.

Pages