Samedi 24 Février 2018
(RFI 22/02/18)
Au Kenya, le revenu universel est testé dans un village de l’ouest du pays depuis plus d’un an, tous les habitants majeurs y reçoivent 16 euros chaque mois via des transferts d’argent sur leur téléphone portable, et cela va durer pendant 12 ans. Un projet mis en place par l’ONG américaine Give Directly, et qui a pour but de générer des données fiables sur les effets du revenu universel et surtout, de repenser l’aide humanitaire et la lutte contre la pauvreté dans le monde. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180222-kenya-le-revenu-universel-teste-vill...
(RFI 22/02/18)
Le Tchad va pouvoir souffler financièrement. Mercredi, la Société des hydrocarbures du Tchad a trouvé un accord avec son créancier Glencore pour étaler le remboursement de sa dette, qui était devenue insoutenable : un milliard de dollars payables en barils de pétrole à la société suisse de négoce. L’accord entre le Tchad et Glencore pourrait faire jurisprudence dans d’autres pays pétroliers d’Afrique. Glencore a fini par lâcher du lest : le Tchad et sa compagnie nationale de pétrole ont 12 ans pour rembourser leur dette d’un milliard de dollars à la maison de négoce suisse, avec une période de grâce, c’est-à-dire zéro mensualité, pendant non pas un an, mais deux ans, a précisé à RFI la Société des hydrocarbures du...
(RFI 22/02/18)
En mission de travail au centre de transit des migrants ouest-africains de l'OIM à Agadez, le ministre de l'Intérieur du Niger, Mohamed Bazoum, a fustigé, mercredi 21 février, le comportement de l'Algérie et sa tendance à expulser les migrants vers le Niger. Quelque 770 jeunes sont en transit dans le centre visité par le ministre, dont une écrasante majorité, selon lui, sont des Africains de l'Ouest renvoyés d'Algérie. L'Algérie doit rapatrier ces migrants chez eux, a martelé le ministre. C’est en compagnie du Premier ministre nigérien que le ministre de l’Intérieur, Bazoum Mohamed, s’est rendu dans le centre de transit des migrants ouest-africains d’Agadez, un centre de l’Office international des migrations, plein à craquer. « Nous avons 770 jeunes en...
(RFI 22/02/18)
En RDC, Greenpeace tire la sonnette d'alarme. Début février, le gouvernement a autorisé deux compagnies d'exploitations forestières chinoises Fodeco et Somifor à travailler sur trois concessions, en violation d'un moratoire sur les licences d'exploitations forestières industrielles, que la RDC a adopté en 2002. Une décision prise alors qu'en 2016 déjà, l'autorisation d'exploiter ces 650 000 hectares de forêt avait été annulée par le ministre précédent, Matata Ponyo. Selon la responsable de Greenpeace en RDC, Irène Wabiwa Betoko, la décision du gouvernement d’autoriser l’exploitation de 650 000 hectares de forêt par des entreprises chinoises viole la loi congolaise. « Aujourd’hui nous parlons d’une décision du ministre qui réhabilite trois contrats qui ont été annulés par son prédécesseur parce qu’ils étaient jugés...
(RFI 22/02/18)
Au Mali encore deux soldats français ont été tués lors d'une opération de l'armée française mercredi 21 février. Le président de la République Emmanuel Macron a fait part de sa « très vive émotion » alors que la ministre des Armées, Florence Parly, « s'associe à la douleur des familles ». Un 3e soldat blessé a été transféré vers la base française de GAO. Cette attaque intervient à l'avant-veille de la réunion de Bruxelles pour le financement de la force conjointe du G5 Sahel, prévue à terme pour succéder à la force Barkhane. Vingt-deux soldats français ont été tués au Sahel depuis le début de l'opération Serval en 2013. Selon nos informations, la patrouille de Barkhane a été victime d'une...
(Jeune Afrique 22/02/18)
Bien que le groupe en charge du projet ait nommé un nouveau responsable, la démission récente de Marc Debandt, jusque-là chargé de la construction de l'édifice, éveille à nouveau les doutes quant à la livraison à temps du complexe devant abriter la cérémonie d'ouverture de la Coupe d'Afrique des nations, en 2019. C’est un nouveau rebondissement dans le projet de construction du stade d’Olembé de Yaoundé. Samedi 17 février, le groupe italien Piccini, en charge du chantier, a annoncé la démission du chef de projet, Marc Debandt. L’entreprise italienne dément la thèse – largement relayée sur les réseaux sociaux – selon laquelle cette démission est le fruit de pressions exercées par de hauts fonctionnaires camerounais. « Les allégations de pressions...
(MondAfrique 22/02/18)
Voici le parcours de combattant que doit vivre un Marocain désireux d’obtenir un visa pour quelques jours de vacances en Europe. Une chronique de Nouhad Fathi D’abord, le marocain désireux d’obtenir un visa pour se rendre à l’étranger fait une enquête comparative, basée sur le ouï-dire, des consulats des pays de l’espace Schengen où l’on risque le moins de le refouler. Une fois le choix est fait, il prépare son dossier, mais avant, il se projette des mois dans l’avenir et l’inconnu pour prendre, auprès de TLS Contact,le sous-traitant de la plupart des consulats, un rendez-vous qu’i devra respecter à la minute près. Retour sur le passé Il profite ensuite d’une pause déjeuner pour se rendre à l’un des bureaux...
(L'Opinion 22/02/18)
L’Etat malien a recruté 10 200 soldats et 1 500 policiers depuis deux ans, précise le ministre des Finances, à la veille d’un sommet qui doit permettre aux pays du Sahel de récolter des fonds pour soutenir la lutte militaire contre les djihadistes. Une nouvelle table ronde du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Burkina Faso, Niger et Tchad) se tient vendredi à Bruxelles, en présence d’Emmanuel Macron et de ses pairs africains. Objectif : rassembler davantage de financement auprès des pays donateurs, pour permettre le déploiement effectif et durable de cette force militaire dans la région en proie aux attaques terroristes. Le G5 Sahel doit prendre en partie le relais de l’opération anti-djihadiste Barkhane de l’armée française, dont deux soldats ont...
(Jeune Afrique 22/02/18)
Le Sénégal envisageait de disputer un match amical devant son public à Dakar avant la Coupe du Monde. Les Lions de la Teranga avaient pris contact avec le Venezuela. Mais les exigences des sud-américains, dont un cachet de 400 000 €, ont vite calmé les ardeurs de la Fédération… Les Dakarois, et tous les autres supporters qui seraient venus jusque dans la capitale pour assister à un match des Lions avant la Coupe du Monde 2018, devront se contenter des retransmissions télévisées pour suivre la préparation des joueurs d’Aliou Cissé, avant le grand raout russe de cet été. La Fédération sénégalaise de football (FSF) avait pourtant longtemps espéré organiser un match amical au stade local Léopold Sédar Senghor, histoire de...
(Le Monde 22/02/18)
Selon un collectif de chercheurs, « l’outil militaire français doit être subordonné à un projet politique réaliste défini par les sociétés sahéliennes ». Tribune. « Nous avons gagné cette guerre », déclarait en septembre 2013 à Bamako un François Hollande triomphant au terme d’une intervention militaire française menée au pas de course pour déloger les mouvements djihadistes au Mali. Quatre ans plus tard, dans une région sahélienne à la dérive, les mots de l’ancien président de la République résonnent de façon tragique. Le Mali a sombré dans un état de délitement inquiétant. Au nord, les groupes politico-militaires se disputent toujours le contrôle des territoires et des trafics. Au centre, l’Etat a reculé dans les zones rurales où prospèrent milices communautaires,...
(RFI 22/02/18)
Cap sur Berlin où se tient jusqu'à dimanche prochain la 68ème Berlinale, l'un des festivals de cinéma les plus importants au monde avec Cannes et Venise. Cette année, pas de film africain en compétition (l'an dernier, Alain Gomis avait remporté l'Ours d'argent pour Félicité). Mais néanmoins les films africains sont présents dans d'autres sections comme le «Forum» qui programme deux films du réalisateur camerounais Jean-Pierre Bekolo. Une fiction tournée en Afrique du Sud et ayant l'apartheid des années 50 pour toile de fond ; un documentaire capté en 2016 lors des premiers Ateliers de la pensée à Dakar. Les deux films que Jean-Pierre Bekolo présente dans la section «Forum» de la Berlinale sont très différents. Pourtant ils ont en partage...
(La Tribune 21/02/18)
La Banque européenne d'investissement prévoit pour le Rwanda une enveloppe de 69 millions d'euros d'investissements dans les infrastructures et le secteur privé. Cet appui devrait être confirmé cette semaine lors d'une visite d'une délégation de la Banque au pays. Une délégation de la Banque européenne d'investissement (BEI) est attendue à Kigali d'ici la fin de cette semaine. Selon le ministère rwandais des finances et de la planification économique qui a apporté l'information, à cette occasion, l'institution financière européenne devrait confirmer un appui financier de 69 millions d'euros d'investissement dans les infrastructures et le secteur privé au Rwanda.
(Le Monde 21/02/18)
Ni Abidjan, ni Johannesburg, ni Lagos : c’est à Nairobi que Sciences Po a décidé d’ouvrir son tout premier bureau en Afrique. L’université parisienne de sciences humaines et sociales est le premier établissement français à s’installer dans la capitale du Kenya, d’autres grands noms hexagonaux ayant choisi de se développer depuis l’Afrique francophone, telle l’école de commerce HEC, qui s’implante actuellement en Côte d’Ivoire. Un choix en droite ligne, souligne la direction, avec la stratégie ...
(RFI 21/02/18)
Le président congolais Denis Sassou Nguesso présidait ce 20 février le Conseil supérieur de la magistrature qui a décidé de la révocation de sept magistrats pour « fautes graves » telles que des malversations financières ou des faits de corruption et de concussion. Les noms des sept magistrats congolais révoqués n'ont pas été cités dans le compte-rendu du Conseil supérieur de la magistrature présidé par le chef de l'Etat Denis Sassou Nguesso. Le ministre de la Justice Aimé Ange Wilfried Bininga affirme que les faits sont « probants ». Il leur est reproché « l'obstruction à l'exécution des décisions de justice ; la mise en liberté des personnes détenues à la maison d'arrêt contre paiement, à leur profit personnel, de...
(Jeune Afrique 21/02/18)
Après de fortes tensions, le Tchad et le Qatar ont officiellement renoué leurs relations diplomatiques rompues en août dernier, comme le révélait Jeune Afrique ce mardi. Les ministres des Affaires étrangères des deux pays se sont rencontrés à Doha, hier pour finaliser la déclaration commune. « Le Tchad et le Qatar viennent de rétablir leurs relations diplomatiques rompues en août dernier. Je m’en félicite, et espère que cette reprise donnera une nouvelle impulsion à la coopération bilatérale dans l’intérêt des deux pays et des deux peuples. » Le ministre tchadien des Affaires étrangères, Mahamat Zene Cherif, l’a annoncé mardi soir sur son compte Twitter, confirmant ainsi une information révélée quelques heures plus tôt par Jeune Afrique. Le « mémorandum d’entente...
(La Tribune 21/02/18)
Le Tchad et le Qatar viennent de rétablir leurs relations diplomatiques après plusieurs mois de brouille. Les deux pays ont signé un mémorandum d’entente afin de partir sur de nouvelles bases, six mois après que N’Djamena ait accusé le Qatar de déstabilisation. C'est la fin de la crise diplomatique entre le Tchad et le Qatar. Les deux pays ont en effet décidé de rétablir leurs relations bilatérales qui ont été suspendues en Août dernier. « Le Qatar et le Tchad ont signé il y a quelques instants un mémorandum d'entente : les relations diplomatiques seront rétablies avec l'échange immédiat d'ambassadeurs » a ainsi annoncé ce mardi la porte-parole du ministère qatari, Lolwah al-Khater, qui a qualifié cette reprise, de «victoire...
(Jeune Afrique 21/02/18)
La dix-septième journée d’audience du procès de Khalifa Sall a été consacrée, lundi 19 février, aux plaidoiries des avocats des prévenus, après celles des parties civiles et le réquisitoire du parquet. Sept ans de prison ont été requis à l'encontre du député et maire de Dakar, notamment poursuivis pour « détournement », « associations de malfaiteurs », « blanchiment ». Le bal des plaidoiries a débuté, lundi, avec la défense des deux receveurs-percepteurs municipaux, Mamadou Oumar Bocou et Ibrahima Touré. Vendredi...
(RFI 21/02/18)
Au Bénin, la marche des femmes n'a pas eu lieu ce mardi 20 février. Elle était bien autorisée mais l'itinéraire vers la présidence ne l’était pas. Les forces de l'ordre ont encerclé la Bourse du Travail, point de départ du cortège. Cette marche avait été lancée à l'appel de Thérèse Waounwa, figure de la lutte contre le régime marxiste-léniniste de Mathieu Kerekou et présidente du Conarab, le Comité national des revendeurs, vendeurs et artisans du Bénin. Les participantes entendaient exprimer leur mécontentement...
(RFI 21/02/18)
En Guinée, la commission électorale a dévoilé en toute discrétion ses (presque) derniers résultats dans la nuit du 19 au 20 février. Même s’il reste encore au moins trois circonscriptions à annoncer, plus de deux semaines après le scrutin, les résultats très attendus de deux communes urbaines ont été enfin proclamés. Après la proclamation tard dans la nuit du 19 février des résultats des grandes communes urbaines de Ratoma et Dubréka, la commission électorale assure avoir rendu public la quasi-totalité des votes. Ainsi le RPG, le parti présidentiel, arrive en tête dans une majorité de grandes villes, une vingtaine de communes urbaines sur trente-huit. De son côté, l’UFDG, premier parti d’opposition et principal challenger, remporte une douzaine de communes urbaines...
(Jeune Afrique 21/02/18)
Trois ans après avoir lancé son application de VTC dans le royaume chérifien, Uber a décidé de se retirer du pays, estimant que le cadre légal qui régit le transport au Maroc ne lui a pas permis de se développer conformément à ses attentes. Après presque trois années d’activité au Maroc, Uber vient d’annoncer la suspension de son activité, à compter du 23 février. La plateforme de transport a diffusé un communiqué pour expliquer cette décision, plutôt inattendue. Uber Maroc dénonce un cadre administratif et légal qui ne lui a pas été favorable. « Malheureusement, depuis notre lancement au Maroc, nous n’avons pas eu de clarté sur l’intégration des applications comme Uber au modèle de transport existant », explique la...

Pages