Mercredi 13 Décembre 2017
(Jeune Afrique 12/12/17)
Des responsables religieux ont interpellé la communauté internationale sur la situation humanitaire catastrophique dans le Kasaï, dans un communiqué diffusé le 6 décembre. Ils appellent à une conférence internationale pour mobiliser des moyens financiers et humains. Quatre millions de déplacés, plus de sept millions de personnes menacées de famine, un million de femmes et d’enfants privés de soins de santé, d’école ou de travail… Les chiffres de la crise en cours dans le Kasaï donnent le vertige. Au cours de la dernière année, celle-ci s’est considérablement aggravée, tandis que le nombre de personnes déplacées à cause des conflits et du manque de ressources humanitaires a doublé. Appel pour une conférence internationale des donateurs Face à l’ampleur du drame, des responsables...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Le Premier ministre congolais Bruno Tshibala a été plébiscité dimanche président de l'aile de l'UDPS qui s'est rapprochée du pouvoir de Joseph Kabila. Une désignation que ne cautionne pas Joseph Olenghankoy, président du Conseil national de suivi de l'accord de la Saint-Sylvestre. « C’est un dédoublement [de l’UDPS] ! » Joint au téléphone par Jeune Afrique, Joseph Olenghankoy, président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA), refuse de considérer Bruno Tshibala comme le nouveau chef de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) dont le « Líder Máximo » est décédé en février à Bruxelles. Dimanche 10 décembre, pourtant, à l’issue du congrès organisé par les frondeurs de ce principal parti de l’opposition congolaise, l’actuel Premier ministre...
(RFI 12/12/17)
En République démocratique du Congo (RDC), la Monusco a rendu hommage, ce lundi 11 décembre, à Beni, à ses 14 casques bleus tanzaniens tués dans l'attaque de jeudi dernier, sur la base de Semliki. Il s’agit de l’'attaque la plus meurtrière contre une force de l’ONU, depuis 1993. Les corps ont été rapatriés en Tanzanie dans la foulée, alors que l’Union européenne appelle, dans un communiqué, les autorités de la RDC à « mener une enquête afin que les responsables répondent rapidement de leurs actes » devant la justice. Les cercueils des 14 victimes ont été présentés, un à un, puis rassemblés sous une tente au quartier général de la Monusco, à Beni. Ils étaient recouverts du drapeau tanzanien en...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Une étape de la visite du président français en Algérie, la semaine dernière, a été annulée in extremis. Selon le programme initial, Emmanuel Macron devait en effet se rendre à l'université. Peu de temps avant le déplacement d’Emmanuel Macron en Algérie, sa balade algéroise du 6 décembre a été amputée d’une étape. Le chef de l’État français devait visiter la Faculté centrale d’Alger (université Benyoucef-Benkheda) avant de gagner la grande place de l’Émir-Abdelkader. Raisons de sécurité Cette visite a été annulée pour des raisons de sécurité. Risque d’attentat ? Français et Algériens ne veulent guère s’épancher sur les motifs de cette annulation. La programmation de cette étape a tout de même fait des heureux parmi les enseignants et les étudiants. Lire...
(RFI 12/12/17)
Comment soutenir la transition énergétique des territoires, avancer vers l’économie bas-carbone et l’adaptation au changement climatique, mobiliser les financements publics et verdir la finance privée ? Ce sont les principaux thèmes abordés à Paris lors du « One Planet Summit » qui s'ouvre ce mardi 12 décembre. Des questions cruciales dans un pays comme le Sénégal, où les autorités veulent passer au mix énergétique en incluant le solaire. Depuis l’inauguration de sa première centrale à Bokhol en 2016, 3 autres centrales solaires ont été mises en service dans le pays et 2 nouveaux projets doivent voir le jour dans les prochains mois. En pleine expansion, le secteur de l’énergie solaire attire de nouveaux investisseurs et voit se généraliser les partenariats...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Après plusieurs mois de suspense, le verdict est tombé : le secrétaire général sortant du PJD n'a pas pu briguer un troisième mandat. C'est Saadeddine El Othmani, actuel chef du gouvernement, qui a pris sa suite, ce dimanche 10 décembre, après un vote serré et d'intenses débats. Un nouveau camouflet pour le Premier ministre déchu, qui voit son étoile pâlir un peu plus. «Intaha l’kalam » (qui peut se traduire par « la messe est dite »). La formule fétiche d’Abdelilah Benkirane à l’adresse des journalistes n’a jamais été aussi appropriée qu’en ce dimanche 26 novembre. Dans le hall du centre Moulay-Rachid, à Salé, où s’est tenu le conseil national du Parti de la justice et du développement (PJD), l’ancien...
(La Tribune 12/12/17)
L’Assemblée nationale congolaise débat actuellement une réforme du Code minier comportant une hausse des impôts et redevances imposés aux opérateurs du secteur ou encore l’accroissement de la part minimale des actionnaires congolais à 10% dans le tour de tables des grandes mines. Sans surprise, ce projet de réforme a suscité une levée de boucliers des groupes miniers présents en RDC, allant jusqu’à brandir la menace du désengagement. La réforme en cours du Code minier en République démocratique du Congo, comme à chaque modification de lois entourant l'exploitation minière, fait grincer des dents du côté des opérateurs présents dans le pays. La Chambre basse du parlement congolais planche actuellement sur une réforme du code minier qui, selon les opérateurs, pourrait notamment...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Maintenant qu'il a été évincé de la tête du PJD, siège désormais occupé par Saadeddine El Othmani qui vient d'être élu secrétaire général, que va faire Abdelilah Benkirane ? La question est sur toutes les lèvres. Et, quand elle est adressée au principal intéressé, celui-ci vous sert une de ces réponses sibyllines dont il a le secret. « Ma mission au sein du parti a pris fin sur décision du conseil national. Quant à l’avenir, seul Dieu le connaît. » Avant d’enchaîner avec un verset coranique. Le congrès du 9 décembre pourrait néanmoins être déterminant pour l’avenir du secrétaire général sortant. Il peut choisir, comme son prédécesseur (et aussi successeur), de briguer la présidence du conseil national, un poste qui lui...
(Jeune Afrique 12/12/17)
L’installation du préfet Kaga-Bandoro a été marquée par de violents affrontements, samedi. Les positions des Casques bleus de la Minusca à Kaga-Bandoro, dans le centre du pays, ont été la cible de tirs de mortiers. Une attaque attribuée à des combattants de l’ex-Séléka qui s’opposent depuis plusieurs mois à l’installation de ce représentant de l’État dans la ville. L’État centrafricain peine à reprendre pied dans les territoires soumis aux groupes armés. Les événements qui ont marqué, samedi 9 décembre, l’installation du colonel Augustin Toumbou, nouveau préfet de la région de Nana Gribizi, en sont une preuve supplémentaire. Le déploiement de force de la Minusca, sous la protection de laquelle s’est déroulée la cérémonie d’installation, n’aura pas suffi à intimider les...
(BBC 12/12/17)
En Côte d'Ivoire, le gouvernement veut se séparer d'un millier soldats d'ici la fin de l'année. Pour atteindre cet objectif, les autorités ont décidé d'offrir à chaque soldat partant en retraite anticipée la somme de 15 millions de francs CFA. Cette décision a été prise en conseil de ministre la semaine dernière. L'armée ivoirienne, qui compte 23 000 hommes, est profondément divisée depuis la crise post-électorale de 2010-2011. De nombreux soldats sont d'anciens rebelles qui ont combattu dans une série de conflits civils. Les autorités ont déjà versé d'importantes sommes en guise de primes de départ pour tenter de mettre fin aux dernières mutineries. En savoir plus sur http://www.bbc.com/afrique/region-42311215
(La Tribune 12/12/17)
L’usine construite par le groupe Siemens Gamesa a été inaugurée au mois d’octobre dernier. Installée à Tanger au nord du Maroc, elle vient de livrer sa première pale d'éolienne destinée à l’export. A peine installée au Maroc au mois d'octobre dernier face aux hautes montagnes de Chrafate près de Tanger, l'usine de Siemens Gamesa livre déjà sa première pale d'éolienne. Destinée à l'export, cette pièce «monumentale» qui mesure 63 mètres de longueur et pèse 17 tonnes partira de la zone franche Tanger Automotive City vers le port Tanger Med, avant d'être expédiée vers sa destination finale. Une première au Maroc Si pour l'heure la destination finale de la pale d'éolienne est tenue secrète, l'usine installée dans la zone industrielle de...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Que s'est il passé entre octobre 2016, et la reconduction de Benkirane au poste de Premier ministre, et novembre 2017, avec son éviction programmée de la tête du PJD ? • 10 octobre 2016 Quarante-huit heures après l’annonce des résultats définitifs des législatives, Abdelilah Benkirane est reconduit comme chef du gouvernement. Il a déjà une idée de la composition de sa future majorité, avec un Istiqlal et un PPS acquis à sa cause. Mais il lui faut aussi l’appui de l’incontournable RNI. Quant au soutien de l’USFP, il ne veut même pas en entendre parler. • 28 décembre 2016 Benkirane est reçu en audience par le président mauritanien au lendemain de la crise diplomatique suscitée par les propos de Hamid...
(RFI 12/12/17)
Le congrès extraordinaire de la Zanu-PF se tient cette semaine au Zimbabwe à partir de ce mardi 12 décembre et jusqu’à vendredi. Ce sera le premier congrès du parti au pouvoir sans l’ex-président Robert Mugabe. A cette occasion, le nouveau chef de l’Etat, Emmerson Mnangagwa, devrait nommer ses deux vice-présidents. Cela aurait dû être le congrès où Robert Mugabe devait se débarrasser de son vice-président Emmerson Mnangagwa. L’histoire en a décidé autrement. Moins d’un mois après le coup de force de l’armée qui s’est soldé par la démission de Robert Mugabe, Emmerson Mnangagwa devrait être confirmé dans ses fonctions de président du parti. Et être intronisé comme candidat de la Zanu-PF aux prochaines élections prévues avant août 2018. L’expulsion de...
(RFI 12/12/17)
Lors d’une réunion sur les moyens de combattre le terrorisme organisée par l’Union africaine et l’Algérie à Oran dimanche 11 décembre, le commissaire paix et sécurité de l’UA, Smaïl Chergui, a déclaré que l’Afrique allait faire face au retour de 6 000 jihadistes partis combattre en Syrie et en Irak avec l’organisation Etat islamique. L’Algérie considère que le retour de ces combattants dans la région est l’une des principales menaces sécuritaires des années à venir. « La menace du futur ». C’est en ces mots qu’un diplomate algérien qualifie les jihadistes qui pourraient revenir dans la région, après avoir combattu en Syrie et en Irak. Selon l’Union africaine, 6 000 combattants africains ont rejoint les rangs de l’organisation Etat islamique...
(Jeune Afrique 12/12/17)
En déplacement dans la région, le président Roch Marc Christian Kaboré a inauguré l'entrée en production du gisement aurifère de Houndé, détenu par Endeavour Mining. Ce projet, dont la production est estimée à 190 000 onces d'or sur dix ans, s'inscrit dans la stratégie du groupe canadien pour tenter de devenir le premier producteur d'or du continent. Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a inauguré le 9 décembre l’entrée en production de la mine d’or de Houndé, située à 265 km à l’ouest de Ouagadougou. Celle-ci coule ses premiers lingots après dix-huit mois de travaux. Des recettes publiques supérieures à 20 milliards de F CFA Présente également au Mali et en Côte d’Ivoire, la société Endeavour Mining...
(Le Monde 12/12/17)
L’Afrique a considérablement moins pollué la planète que l’Occident. Un critère qui doit compter à l’heure du partage du fardeau de la décarbonation, fait valoir notre chroniqueur. Par Gaël Giraud (chroniqueur Le Monde Afrique) A Mathare, bidonville de Nairobi, la capitale du Kenya, en octobre 2017. Une manière de prendre au sérieux l’Accord de Paris, en particulier l’engagement de la communauté internationale de tout faire pour que l’augmentation de la température à la surface du globe n’excède pas +2 °C à la fin de ce siècle, consiste à raisonner en « budget carbone ». Les modèles des climatologues indiquent en effet que, si nous voulons avoir une probabilité au moins égale à 75 % de respecter l’objectif, il faut que...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Le député français Jean-Jacques Bridey (LREM) multiplie les voyages en Afrique afin d’entretenir et de développer son réseau de contacts. Disposant déjà de nombreux relais au Mali, où il a passé les fêtes de Noël en 2016, le député français Jean-Jacques Bridey (LREM), qui préside la commission de la défense à l’Assemblée nationale, étend ses réseaux en Mauritanie. Présent dans ce pays du 26 au 29 novembre, à l’invitation des autorités, l’ex-maire de Fresnes a assisté à Kaédi (Sud) au traditionnel défilé militaire de la Fête de l’indépendance...
(Le Point 12/12/17)
Convocation d'un ambassadeur américain, vague de manifestations, appel au boycott des produits américains... L'opinion arabe marque sa désapprobation de la décision de Trump. Donald Trump a réussi un tour de force. Unir les peuples arabes. En ces temps de discorde, de lutte entre Iran et Saoudiens par conflits régionaux interposées, entre chiites et sunnites, de guerre au Yémen (provoquée par l'Arabie saoudite), de Syrie ensanglantée, de tentative ratée d'isoler le Qatar par un quintette de pays du Golfe (rejoint par l'Égypte de Sissi), parvenir à faire oublier ces profondes querelles n'a rien d'anodin. Dans une enquête fouillée sur les coulisses de cette prise de décision américaine, le Washington Post révélait samedi que, selon plusieurs conseillers de Trump, celui-ci "ne comprenait...
(RFI 12/12/17)
En Ouganda, le projet de changement constitutionnel concernant l’âge limite du président continue à faire débat. Initié par le député Magyezi, au mois de septembre, le projet d’amendement prévoit de supprimer la limite d’âge du candidat à la présidence, à savoir 75 ans. Ceci permettrait à Yoweri Museveni, à la tête de l’Etat, depuis 1986, de se présenter une nouvelle fois en 2021. Cependant, cette mesure est loin d’être populaire. Selon un sondage mené par un groupe d’ONG locales, 85 % des Ougandais sont contre cette réforme, ce qui ne fait pas les affaires des députés. Les députés sont encore indécis. C’est ce qui ressort d’un sondage effectué par le journal Daily Monitor. 53% des sondés déclarent qu’ils voteront pour...
(La Tribune 12/12/17)
En marge du Forum Africa 2017 qui s’est tenu du 7 au 9 décembre à Sharm El Sheick en Egypte, le groupe bancaire marocain Attijariwafa Bank et Afreximbank ont signé un mémorandum d’entente visant à développer les flux commerciaux et les investissements en Afrique. A travers cet accord, les deux établissements bancaires panafricains s’engagent à conjuguer leurs efforts pour mobiliser des fonds auprès des bailleurs internationaux en faveur de projets structurants ainsi qu’à renforcer leur collaboration pour mieux servir leurs clients sur le continent. Le groupe bancaire marocain, Attijariwafa bank, et la Banque africaine d'import-export (Afreximbank) ont décidé de mutualiser leurs forces à travers la signature, samedi dernier à Sharm El Sheick en marge du Forum Africa 2017, d'un mémorandum...

Pages