Jeudi 22 Février 2018
(Jeune Afrique 21/02/18)
Le gouvernement angolais compte faire revenir dans le pays plusieurs dizaines de milliards de dollars domiciliés illicitement à l'étranger. Pour cela, il a annoncé un moratoire de six mois pour les citoyens et entreprises locales concernés, qui seront à l'abri de poursuites judiciaires. L’information révélée début décembre par JA selon laquelle le nouveau président angolais, João Lourenço, 63 ans, s’était mis à tracer les milliards de dollars placés hors du pays, a pris corps avec la proposition de loi adoptée le 7 février en conseil des ministres. Ce texte prévoit d’accorder 180 jours de grâce aux citoyens, mais aussi aux entreprises ayant leur siège social en Angola, pour rapatrier les ressources financières domiciliées illicitement à l’étranger. Le président élu en...
(RFI 21/02/18)
Un remaniement gouvernemental intervient au Gabon à deux mois des élections législatives. Plusieurs ministres changent de poste, deux entrent au gouvernement et un autre en sort après que des images de lui lors d'une fête ont suscité un tollé sur la Toile. Le Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet a été sans pitié pour Yves Fernand Manfoumbi, le seul à quitter le gouvernement à l'issue du remaniement ministériel. Le week-end dernier, le désormais ex-ministre de l'Agriculture s'est rendu dans son fief électoral. Lors d'un rassemblement avec sa base, il s'est mis à danser au point de se rouler au sol. Les images ont indigné la blogosphère. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180220-gabon-remaniement-ministeriel-manfoum...
(La Tribune 21/02/18)
Les gabonais seront appelés aux urnes pour les élections législatives le 28 avril prochain, a annoncé le ministre gabonais de la communication, porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze. Face à la presse, il a précisé qu'il s'agit d'une date décidée depuis plusieurs mois déjà par la Cour constitutionnelle du Gabon. On connait enfin la date, à priori définitive, de la tennue des élections pour le renouvellement de l'Assemblée nationale du Gabon. Les élections législatives dans le pays sont annoncées pour le 28 avril 2018. D'après le ministre gabonais de la communication, porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze qui animait une conférence de presse ce lundi 19 février 2018, il s'agit d'une date qui a été fixée...
(Jeune Afrique 21/02/18)
Alors que la stratégie de l'opposition tarde à se dessiner, à quelques semaines des législatives prévues en avril, l'annonce de la candidature de Zacharie Myboto, de l'Union nationale, est une épine de plus dans le pied de Jean Ping. Mais l'opposant n'a pas répondu directement, préférant faire lire un communiqué. Le 10 février, Zacharie Myboto, leader de l’Union nationale, a adressé des messages subliminaux à Jean Ping pour lui annoncer que son parti et d’autres poids lourds de la Coalition participeraient aux législatives. Sans lui répondre directement, Ping a demandé, le 15 février, à ses lieutenants de lire un communiqué prônant le boycott. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/533768/politique/gabon-le-silence-de-jean-pi...
(Jeune Afrique 21/02/18)
Le Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze-Ngondet a procédé ce mardi à un remaniement gouvernemental. Le ministre de l'Agriculture et de l'Élevage, Yves-Fernand Manfoumbi, a été limogé et est remplacé par Biendi Maganga Moussavou. Paye-t-il son apparent accès de folie à Ndendé le 18 février ? Toujours est-il que Yves-Fernand Manfoumbi, par ailleurs membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) ne fait plus partie du gouvernement. La nouvelle est tombée ce mardi 20 février, suite à un remaniement ministériel proposé par Emmanuel Issoze-Ngondet. C’est l’ancien ministre des Petites et Moyennes Entreprises, Biendi Maganga Moussavou, fils de Pierre-Claver Maganga Moussavou, qui le remplace à l’Agriculture. Les PME passent ainsi sous le contrôle de Madeleine Berre, désormais ministre de...
(RFI 21/02/18)
Ursula Mueller, la numéro deux d'Ocha, également en charge des crises d'urgence, s'est rendue lundi 19 février à Paoua, dans le nord de la Centrafrique où plus de 65 000 déplacés se sont réfugiés depuis plus de deux mois. Ils ne sont pas près de rentrer chez eux. Faute de place, à Paoua, les adultes dorment sous les manguiers. Dans le quartier de Saramandja, ils sont toujours des centaines à vivre dans des familles d'accueil ou sous la chaleur étouffante de grandes tentes communautaires. Depuis fin décembre...
(Jeune Afrique 21/02/18)
Mardi 20 février, la multinationale spécialisée dans l'eau et l'énergie, dont la filiale gabonaise a été réquisitionnée par les pouvoirs publics vendredi, a publié une « mise au point », revenant sur les engagements contractuels qui la liaient à Libreville et chiffrant ses investissements sur le réseau gabonais. Le groupe français Veolia (25 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017), qui doit annoncer ses résultats monde mercredi 22 février, a publié hier, mardi, un nouveau communiqué pour une « mise au point » concernant la réquisition de sa filiale la Société d’énergie et d’eau du Gabon (détenue à 51% par l’entreprise française), intervenue le 16 février. La multinationale, qui réalise un chiffre d’affaires proche du milliard d’euros en Afrique, tient...
(RFI 21/02/18)
Pour son deuxième jour de visite en France, le président du Liberia, investi en janvier, doit rencontrer son homologue français Emmanuel Macron à la mi-journée. George Weah sera reçu à l'Elysée à l'occasion d'un déjeuner de travail. Cette rencontre est destinée à concrétiser le lancement d'une plateforme d'investissements autour du sport. Auparavant, l'ancienne star du football a rencontré des étudiants français, ce 20 février, au Conservatoire national des Arts et Métiers (CNAM) de Paris. L'amphithéâtre du ...
(Jeune Afrique 21/02/18)
En perte de vitesse au Maroc, avec un chiffre d’affaire en baisse de 3,6 %, le résultat net de Maroc Telecom a progressé de 4,4 % en 2017 grâce au dynamisme des activités panafricaines du groupe. L’opérateur historique du royaume, Maroc Telecom (IAM), est l’une des premières entreprises marocaines à rendre public ses résultats financiers 2017. En dépit d’un chiffre d’affaire en recul de 0,8% à 34,9 milliards de dirhams (environ 3 milliards d’euros), le résultat net a progressé de 4,4 % pour atteindre 5,8 milliards de dirhams, principalement en raison du dynamisme des activités...
(La Tribune 21/02/18)
Après avoir effectuer des tests sur la performance de ses équipements, Persus Mining Ltd, a indiqué que la mine d'or de Sissingué est fin prête pour sa mise en exploitation. Dans un communiqué, la société a souligné que la réussite de ces tests constituait une étape décisive avant la mise en valeur commerciale de la mine. L'exploitation de la mine d'or de Sissingué peut maintenant commencer. C'est ce qu'a annoncé dans un communiqué ce lundi 19 février 2018 Persus Mining Ltd. La société a déclaré avoir finalisé avec succès les tests de performance de ses équipements, soulignant qu'il s'agissait d'une ''étape importante'' avant la ''mise en valeur commerciale'' de la mine. Jeff Quartermaine, directeur général de Persus Mining, qui a...
(La Tribune 21/02/18)
C'est le 27 février prochain que la Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE) se prononcera sur l'accord de pêche liant le Maroc et l'Union Européenne. Accord aux ramifications autant économiques que diplomatiques, qui engage plus spécifiquement 11 des 28 Etats de l'UE, eu égard à leur intérêt pour la pêche au large des côtes marocaines. Avec ses 3416 km de côtes, de Tanger à Dakhla, du Nord au Sud, sur sa façade atlantique et ses 512 km en Méditerranée, le secteur de la pêche revêt, au Maroc - comme du reste, pour beaucoup de pays d'Afrique de l'Ouest, baignés par les eaux poissonneuses de l'Atlantique - un caractère stratégique, comme en atteste la participation active du Maroc, au sein...
(Jeune Afrique 21/02/18)
Une marche nationale a été organisée ce lundi par l’Organisation Tunisienne des Jeunes Médecins (OJTM), depuis la faculté de médecine de Tunis jusqu'au ministère de la Santé. Près de 3 000 manifestants ont pressé le gouvernement à faire évoluer leur statut, attendu depuis 2012. « Sept ans, six ministres et rien n’a changé », c’est ce que dénonce le mouvement 76 des médecins internes et résidents en Tunisie. Initié depuis le début du mois de février, ce mouvement de grève se prolonge dans les hôpitaux, où seul le service minimum est assuré depuis le 6 février. Ce lundi 19 février, une marche nationale a également été organisée par l’OJTM à Tunis, depuis la faculté de médecine jusqu’au ministère de la...
(RFI 21/02/18)
L'un des principaux points pour la suite du dialogue inter-togolais concerne les mesures d'apaisement dont la libération de plusieurs détenus gardés dans les prisons à travers le pays pour faits de manifestations politiques. Les premières discussions ont permis d'obtenir la libération de certaines personnes dès le 20 février. Selon plusieurs sources concordantes, une trentaine de personnes ont quitté les maisons d'arrêt de Lomé, Atakpame, Kara et Dapaong pour regagner leurs domiciles ce 20 février. Elles ont toutes bénéficié d'une décision d'élargissement, prise dans le cadre des mesures d'apaisement et de confiance, par le président de la République, comme le demande l'opposition. L'objectif de ces mesures est de favoriser la sérénité du dialogue politique, entamé le 19 février pour sortir le...
(RFI 21/02/18)
Au Nigeria, Nnamdi Kanu, le chef de file du Mouvement indépendantiste pour les peuples indigènes du Biafra (IPOB), était toujours absent à son procès devant le tribunal fédéral d'Abuja, ce 20 février. Celui qui dirigeait Radio Biafra, une antenne basée à Londres, avait été incarcéré en octobre 2015 après des violences entre partisans de l'IPOB et forces de l'ordre. Remis en liberté en mars 2017, il avait peu à peu rallié au sein de son mouvement des milliers de partisans du sud-est du Nigeria marginalisé. Mais il reste introuvable depuis...
(Le Monde 21/02/18)
Il est des moments où l’Afrique du Sud se prend à s’aimer, et le fait alors avec d’étranges débordements émotionnels. En démissionnant, le 14 février, Jacob Zuma a involontairement déclenché un de ces moments. Il avait fini par incarner à la perfection l’homme entraînant la nation vers sa chute, coffres publics vidés, Etat saccagé. Cyril Ramaphosa, le nouveau président sud-africain, apparaît comme le héros venu rendre sa splendeur un instant ternie à une nation plongée dans le doute. Il compte restaurer la confiance des investisseurs, permettre de reprendre son rang international, notamment en Afrique, à sa nation dont la voix s’était effacée pendant les deux mandats de M. Zuma. Bref, revoici la grande Afrique du Sud, South Africa is back...
(Jeune Afrique 21/02/18)
Le Katanga, c’était le fief de Katumbi. Autrefois épicentre de la contestation, la province et son chef-lieu, Lubumbashi, ont été délibérément affaiblis. Le clocher de la cathédrale ne domine plus Lubumbashi. Depuis quelques mois, un nouvel édifice le surpasse, à un jet de pierre de là. Un centre commercial aux vitres teintées, dont le curieux nom s’étale en lettres blanches : Hypnose. Planté au cœur de la ville, le bâtiment n’est pas encore achevé, et le gouverneur du Haut-Katanga, Célestin Pande Kapopo, jure qu’il ne connaît pas l’identité de ses propriétaires. Reste donc la rumeur : il appartiendrait au président lui-même. Joseph Kabila tiendrait-il à marquer sa présence dans l’ex-fief de son principal opposant, Moïse Katumbi ? Selon le Larousse médical, l’hypnose est...
(Jeune Afrique 21/02/18)
L’opposant doit-il rester à Bruxelles, au risque de voir sa popularité s’étioler, ou retourner au pays et peut-être mettre sa sécurité en danger ? Un choix cornélien, après vingt mois d’exil. Le rendez-vous a été fixé au Sea Grill, restaurant chic de Bruxelles, où tombe ce jour-là une pluie glacée. En vingt mois d’exil contraint, loin des ciels limpides du Katanga, sa province d’origine, Moïse Katumbi a pris ses marques en Belgique. C’est d’ailleurs là que l’opposant a provisoirement élu domicile. Du moins lorsqu’il n’est pas en déplacement. La veille de notre rencontre, il était encore à Addis-Abeba, où se tenait le 30e sommet de l’Union africaine (UA). Moïse Katumbi ne fait certes pas partie du club des chefs d’État africains,...
(Le Monde 21/02/18)
Anthropologue de formation, Dan Brockington est directeur de l’Institut pour le développement international de l’université de Sheffield (Angleterre). Spécialiste du développement de la Tanzanie, il a aussi travaillé en Australie, en Afrique du Sud et en Inde. Récemment, il s’est intéressé au rôle des célébrités dans la collecte des fonds pour les organisations de développement. Il a aussi participé à une cartographie de 898 ONG britanniques qui a mis en évidence la prospérité du secteur. Oxfam a été créée en 1942 par un groupe de Quakers et de professeurs d’Oxford pour lutter contre la famine, provoquée par le blocus, allié de la Grèce occupée par les nazis.
(Le Monde 21/02/18)
Rien de mieux qu’un enterrement pour régler des comptes entre proches. Alors qu’on porte en terre zimbabwéenne, chez lui, le cercueil blanc de Morgan Tsvangirai, l’opposant qui n’a jamais plié devant Robert Mugabe, mais a fini par être terrassé par le cancer, le 14 février, à Johannesburg, sa famille biologique et sa famille politique se déchiquettent de bon cœur. On savait la tension vive entre les trois vice-présidents du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), le parti fondé par Morgan Tsvangirai en 1999 et qui a, pendant presque deux décennies, résisté à toutes les violences infligées par le régime de Robert Mugabe. Mais tout a éclaté comme un orage trop longtemps contenu, en ce jour solennel. Orgies de violence Morgan...
(RFI 21/02/18)
En Guinée, alors que la quasi-totalité des résultats pour les élections municipales ont été proclamés, les négociations politiques ont commencé en coulisse. Car si le scrutin communal a permis d'attribuer les sièges aux différentes formations politiques, les conseillers municipaux devront maintenant élire les maires des 342 communes. Même si le RPG arrive en tête dans une majorité de villes, l'UFDG, le principal parti d'opposition, pourrait concurrencer le parti présidentiel dans certaines localités, grâce à des alliances. Même si officiellement aucune...

Pages