Jeudi 23 Novembre 2017
(Jeune Afrique 23/11/17)
La décision est maintenant officielle. La Commission africaine et l'Union européenne ont annoncé que la République arabe sahraouie et démocratique (RASD) participera au sommet UA-UE d'Abidjan, les 29 et 30 novembre. Le Maroc, qui réclame l'exclusion de la RASD de l'UA, ne boycottera pas le sommet. Il sera même représenté au plus haut niveau. « L’Union africaine (UA) a résolu le problème. Tous les membres vont prendre part au sommet d’Abidjan « , a déclaré le président de la Commission africaine, Moussa Faki, le mercredi 22 novembre depuis Bruxelles où il a animé une conférence de presse conjointe avec la Haute représentante de la politique extérieure et la sécurité de l’Union Européenne (UE), Federica Mogherini...
(La Tribune 23/11/17)
La Banque centrale de Zambie baisse son taux directeur avec notamment pour objectif d'inciter les établissements financiers tournés vers les particuliers à réduire leurs taux d'intérêt. Mais la Bank of Zambia redoute la lenteur de la répercussion de la mesure par les banques commerciales. C'est la quatrième baisse en an. La Banque centrale de Zambie (BoZ) a réduit, ce mercredi, son taux directeur de 0,75 point. L'outil principal dont dispose la BoZ pour influer sur l'octroi de crédits et moduler l'inflation dans le pays passe ainsi de 11% à 10,25%. Cette opération a été annoncée ce 22 novembre par le gouverneur de la Banque centrale zambienne, Denny Kalyalya, lors d'une conférence de presse à Lusaka, la capitale du pays. Si...
(Le Monde 23/11/17)
Un avion affrété par les Nations unies a rapatrié à Yaoundé 250 ressortissants bloqués en Libye. Ils décrivent l’enfer des filières de trafiquants humains. La voix rauque, les yeux rougis par « la souffrance », Raïssa*, tout juste débarquée de l’avion qui vient de la rapatrier, mardi 21 novembre, au Cameroun a de la peine à raconter le calvaire vécu pendant les deux années passées « chez les monstres libyens ». « J’ai été torturée et violée, murmure-t-elle en larmes...
(Le Point 23/11/17)
Alors que la Guinée vient d'obtenir 21 milliards de dollars de financement pour son développement, tous les regards sont braqués sur la mise en œuvre de ses engagements. La ministre du Plan explique. La Guinée, comme le Tchad ou le Burkina Faso avant lui cette année, la Côte d'Ivoire en 2016 ou encore le Niger dans les prochaines semaines, a ressorti de ses cartons son PNDES : comprenez son Plan national de développement économique et social. Comme ses États voisins,...
(Le Monde 23/11/17)
Pour Human Rights Watch, « passages à tabac, électrochocs et simulacres d’exécution » infligés par l’armée sèment la peur chez de nombreux Rwandais. Jeudi 23 et vendredi 24 novembre, le Rwanda est à l’ordre du jour d’une séance ordinaire du Comité contre la torture des Nations unies, un organe chargé de surveiller la manière dont les pays appliquent la Convention internationale contre la torture. Ce sera l’occasion pour les experts indépendants du comité d’interpeller le gouvernement rwandais sur sa propre...
(RFI 23/11/17)
Après plusieurs jours de manifestations de jeunes dans les rues de Conakry, au cours desquelles deux adolescents ont été tués par balle, un calme précaire régnait mercredi 22 novembre dans la banlieue de la capitale guinéenne. Un calme mis à profit par le parquet de Kaloum pour demander aux syndicalistes enseignants de mettre un terme à leur grève, qui aurait servi de déclencheur à ces manifestations. Pour la seconde fois en quatre jours, les syndicalistes de l’éducation ont été présentés...
(Le Monde 23/11/17)
Les transactions en monnaie virtuelle dépasseraient les 200 000 dollars par jour dans le royaume. Rabat veut mettre fin au contournement de sa législation financière. Dans un pays où les opérations de change avec l’étranger sont étroitement contrôlées, l’arrivée des monnaies virtuelles n’est pas considérée comme une innovation porteuse d’espoir par les autorités financières. Lundi 20 novembre, l’Office national des changes du Maroc a annoncé l’interdiction des transactions en monnaie virtuelle, dont le bitcoin est la plus emblématique. Le gendarme...
(RFI 23/11/17)
Emmanuel Macron a reçu mercredi après-midi 22 novembre, au palais de l'Elysée à Paris, son homologue guinéen et président de l'Union africaine, Alpha Condé. Au menu de leurs discussions : les relations bilatérales entre la France et la Guinée, le prochain sommet Union européenne-Union africaine à Abidjan, ou encore les crises qui traversent certains pays du continent. Les deux chefs d'Etat ont aussi évoqué, lors d'un point presse, la situation des migrants victimes de trafics humains en Libye. Le président français n'a pas mâché ses mots pour qualifier la vente de migrants africains comme esclaves en Libye.
(La Tribune 23/11/17)
Emmerson Mnangagwa devrait être nommé président par intérim du Zimbabwe dans 24 heures. En attendant, le futur homme fort de ce pays d’Afrique australe a essayé de rassurer ses concitoyens dans une allocution où il a évoqué la démocratie et le redémarrage de l’économie. Parallèlement, l’armée a officialisé l’immunité et les avantages accordés à Robert Mugabe en contrepartie de sa démission. Le nouvel homme fort du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, s'est adressé pour la première fois à ses concitoyens depuis le...
(La Tribune 23/11/17)
Les autorités mauritaniennes viennent d'inaugurer un canal d'irrigation long de 55 kilomètres. Avec un coût estimé à plus de 13 milliards d'ouguiyas (36 millions de dollars), cette nouvelle infrastructure apportera l'eau nécessaire à l'irrigation de pas moins de 25 000 hectares de terres agricoles dans la région de Trarza. L'un des défis de la Mauritanie est d'améliorer sa productivité agricole. Conscientes de la situation, les autorités du pays ne cessent de fournir des efforts pour appuyer le secteur. Le président...
(Jeune Afrique 23/11/17)
Emprisonné depuis plus de huit mois, le député et maire de Dakar devait être entendu ce mercredi 22 novembre par une commission parlementaire chargée d’examiner la levée de son immunité parlementaire. Mais l’opération a tourné court, Khalifa Sall refusant d’être auditionné en prison. « Libérez Khalifa ! Macky Sall, dictateur ! » Quelques dizaines de femmes s’époumonent sur le parvis de la prison de Rebeuss, à Dakar, où Khalifa Sall, inculpé pour « association de malfaiteurs », « complicité de...
(Le Point 23/11/17)
. Appelés aux urnes ce 23 novembre pour élire leurs assemblées populaires communales (mairies) et leurs assemblées populaires de wilayas (villes), les Algériens regardent ailleurs. Illustration. Écrasée sous un soleil de plomb, le marché des Trois-Horloges dans le quartier populaire de Bab-el-Oued à Alger grouille de monde dans l'après-midi du dimanche. C'est le dernier jour de la campagne électorale. Sur le chemin étroit qui sépare les tables de fruits, de légumes, de vaisselles et de sous-vêtements masculins, seule une affiche...
(Le Point 23/11/17)
L'impossibilité de ne pas penser à son impact sur la présidentielle d'avril 2019 donne à cette élection locale une dimension particulière. Rue Didouche-Mourad, artère principale de l'hyper-centre d'Alger : deux panneaux d'affichage électoral résument l'attitude des Algérois vis-à-vis des élections locales de jeudi prochain. Jeunes dans la campagne L'un des panneaux est par terre, « détruit par des jeunes du quartier qui se sont acharnés sur les affiches », explique Nabil, un riverain, désabusé. « C'est normal, ils ne croient...
(Jeune Afrique 23/11/17)
Il y a un mois, la Cour pénale internationale a autorisé l'ouverture d'une enquête sur de possibles crimes commis au Burundi entre avril 2015 et octobre 2017. Ancien haut fonctionnaire international, intellectuel burundais engagé, David Gakunzi livre ici sa vision de la situation du pays, de l'impact de cette décision de la CPI et de la réaction des chefs d'État de la région. Depuis avril 2015, le Burundi va très mal : discours de haine, arrestations arbitraires, actes de torture,...
(Le Monde 23/11/17)
L’opposant Khalifa Sall, accusé de détournements, devait être entendu par une commission parlementaire. Laquelle ne s’est pas présentée à la prison de Rebeuss. L’imbroglio politico-judiciaire n’en finit pas dans l’affaire Khalifa Sall. Le maire de Dakar, accusé de détournement, escroquerie aux deniers publics et blanchiment de capitaux mais élu député le 30 juillet, était convoqué mercredi 22 novembre à 17 heures à une audition devant la commission formée par l’Assemblée nationale afin de statuer sur une éventuelle levée de son...
(Jeune Afrique 23/11/17)
Djibouti poursuit son développement économique et social. Depuis 2016, le gouvernement multiplie les plans d’action afin de doper la croissance du pays. Une stratégie que défend Mag Teerey Ibrahim Ahmed, maître de conférence à l'université de Djibouti. Longtemps réduite à l’image d’une cité garnison des forces françaises et largement maintenue sous perfusion, la République de Djibouti a réussi le tour de force, en quarante années d’existence, de se forger un destin en épousant les évolutions de son environnement, et a su également s’inscrire dans les basculements en cours de l’ordre géoéconomique mondial, dans cet océan Indien en plein devenir.
(Jeune Afrique 23/11/17)
Depuis 2006, les banques islamiques présentes dans le pays ont permis d’augmenter le taux de bancarisation. Le Global Islamic Finance Award (Gifa), remis le 6 septembre au président Ismaïl Omar Guelleh (IOG) à Astana, la capitale du Kazakhstan, récompense la formidable croissance de la finance islamique à Djibouti. Depuis la libéralisation du secteur bancaire, en 2006, les trois acteurs du pays – Saba Islamic Bank, Salaam African Bank et East Africa Bank – sont parvenus à s’octroyer 25 % des comptes et 21 % du total des actifs de la place. Entreprises et organisations islamiques Surtout, ils ont contribué à faire décoller le taux de bancarisation,
(Jeune Afrique 23/11/17)
Avec le forum djiboutien sur l'intégration régionale, début décembre, la Chambre de commerce espère convaincre les investisseurs étrangers à aider à consolider la croissance de la région. C’est une première. Les 4 et 5 décembre, Djibouti lance son forum sur « l’intégration régionale et l’investissement privé dans les infrastructures ». L’occasion, selon la chambre de commerce qui organise l’événement à l’occasion de son 110e anniversaire, « de réfléchir à la manière de favoriser l’arrivée des investisseurs internationaux dans les infrastructures...
(Jeune Afrique 23/11/17)
Le pays, qui possède un fort potentiel géothermique, s’engage à utiliser des énergies renouvelables. Il multiplie les forages, avec le soutien financier de la communauté internationale. À Djibouti, on n’a pas de pétrole mais des énergies renouvelables à profusion. Pour ne plus avoir à dépendre d’un or noir importé à 100 % puis, ces dernières années, d’une électricité éthiopienne qui répond à 70 % de sa consommation, la petite République a décidé de passer au vert pour devenir le premier...
(Jeune Afrique 23/11/17)
Pendant quarante-huit heures, à la mi-septembre, les camions chargés de qat qui descendent en mode Mad Max des hauts plateaux éthiopiens ne sont pas arrivés à Djibouti. « Ce fut une journée colorée, joyeuse, agréable et personne n’en est mort », écrit le quotidien La Nation, avant d’ajouter : « Et s’il en était ainsi tous les jours ? » Pour les accros à cette plante – 70 % des hommes, 20 % des femmes, dit-on – que compte la République de...

Pages