| Africatime
Lundi 23 Janvier 2017
(Jeune Afrique 24/01/17)
Cinq jours après l’attentat qui a causé, mercredi dernier, plus de 77 morts et 115 blessés à Gao, selon un bilan officiel, de nombreuses zones d’ombres entourent encore ce qui est considéré comme l’attaque terroriste la plus meurtrière de l’histoire du pays. À Gao, les victimes ont été rapidement enterrées, mais c’est toute l’agglomération qui était plongée lundi dans une journée ville-morte tandis que le reste du pays, encore sous le choc, sortait péniblement des trois jours de deuil national décrétés par le gouvernement. Les enquêteurs, eux, sont à pied d’oeuvre pour tenter d’éclaircir les zones d’ombre
(RFI 24/01/17)
En Côte d’Ivoire, plusieurs mouvements sociaux ont eu lieu dans plusieurs villes du pays et notamment à Abidjan. Ce lundi 23 janvier, ce sont les pompiers qui ont manifesté. Après les militaires, les gendarmes, les enseignants, les fonctionnaires et le personnel hospitalier, ce sont les pompiers qui sont entrés dans la danse des revendications en manifestant à Cocody. La manifestation a duré quelques heures avant d’être dispersée par les forces de l’ordre et des bombes lacrymogènes. Il règne, en Côte d’Ivoire, un certain flottement par rapport aux revendications des fonctionnaires. Même s’ils ont bien avancé, la semaine dernière, avec le Comité interministériel et le chef du gouvernement qui les a reçus vendredi, ils ont toujours deux points sur lesquels achoppent...
(RFI 23/01/17)
Plus de vingt jours après la signature de l’accord du réveillon en RDC, la Conférence épiscopale fait le point sur les avancées dans les négociations notamment concernant l’arrangement particulier. C’est ce document essentiel qui reste à négocier sur le partage effectif du pouvoir, la composition du nouveau gouvernement d’union nationale, la mise en place du Conseil national de suivi, mais aussi le chronogramme précisant les dates d’application de l’accord. A plus ou moins onze mois des élections, les évêques en appellent au sens de la responsabilité des acteurs, mais aussi à la communauté internationale.
(Jeune Afrique 23/01/17)
L'un des patrons de la Banque islamique de développement (BID), le vice-président Mansur Muhtar, débute lundi matin une tournée dans les capitales sénégalaise et guinéenne où il signera de nombreux accords de financement pour un total d'environ 300 millions de dollars. Le Sénégal et la Banque islamique de développement (BID) signent ce lundi à Dakar quatre accords de financement d’un montant global de 92 millions de dollars. Ces signatures d’accords interviennent dans le cadre de la visite de trois jours...
(Jeune Afrique 23/01/17)
L’opposant congolais Étienne Tshisekedi, âgé de 84 ans, doit quitter Kinshasa dans les heures qui viennent pour effectuer un « check-up médical » en Belgique, a indiqué sa famille à Jeune Afrique. Une absence qui ne remet pas en cause l’application de l’accord politique du 31 décembre, assure l’opposition. Étienne Tshisekedi va de nouveau devoir s’éloigner de son pays et de ses partisans. Le principal opposant congolais doit en effet quitter Kinshasa « ce [lundi] soir » pour la Belgique,...
(RFI 23/01/17)
C'est une grande perte pour l'armée camerounaise. Dimanche, le général Jacob Kodji est mort des suites d'un accident d'hélicoptère alors qu'il rentrait d'une mission au Nord-Cameroun. Le général Kodji, qui dirigeait la quatrième région militaire interarmées, coordonnait depuis près de deux ans la lutte contre les rebelles de Boko Haram. Le colonel Kameni commandant de la quatrième région de gendarmerie ainsi que deux pilotes sont aussi décédés dans l'accident. L'armée camerounaise est en deuil, elle a perdu l'un de ses...
(Radio Vatican 23/01/17)
Le dialogue politique se poursuit en République Démocratique du Congo afin de déboucher sur la nomination d'un premier ministre. Malgré les discussions menées au centre interdiocésain de Kinshasa sous l'égide de l'Eglise congolaise, de nombreux points de divergence subsistent entre les différentes parties. Au cours d’un point de presse organisé le 23 janvier à Kinshasa, le secrétaire général intérimaire de la Conférence épiscopale du Congo, la CENCO, a indiqué que le mode de désignation du prochain Premier ministre continue de...
(MondAfrique 23/01/17)
Voici douze mois, la Transition présidée par Catherine Samba-Panza, commencée le 10 janvier 2014, se terminait avec soulagement pour les Centrafricains, tant les mauvaises pratiques financières, le népotisme exacerbé et le clientélisme sans vergogne avaient totalement ruiné le crédit de « Maman Cathy », bénéficiant d’un soutien inébranlable et inconsidéré du Quai d’Orsay. « La mangeoire », encore et toujours Dans un pays où l’Etat ne contrôle plus qu’une faible partie du territoire, où les registres de l’état-civil ont souvent été détruits, notamment pour les 30 % de citoyens devenus des réfugiés à l’étranger ou déplacés dans des camps à l’intérieur du pays...
(Le Monde 23/01/17)
Les peuples demandaient la démocratie et la justice sociale, l’Europe et les Etats-Unis en ont trop peu fait, laissant les fanatiques religieux propager le terrorisme, estime l’ancien président tunisien. Par Moncef Marzouki (Médecin, militant des droits de l’homme, ancien président de la République tunisienne (2011-2014)) Quel est le point commun entre l’attentat du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, celui de Berlin le 19 décembre 2016 et celui de Nice le 14 juillet 2016 ? La haine des Occidentaux ! Pas...
(Jeune Afrique 23/01/17)
Il n'a fallu que quelques heures, début janvier, à des soldats mécontents pour obtenir gain de cause. Quelques heures pendant lesquelles le pays entier a tremblé et qui ont mis en évidence les divisions profondes de l’armée. Tout comme l’urgence de la réformer. Pour cette IIIe République qu’il voulait « moderne » et « résolument tournée vers l’avenir », Alassane Ouattara avait certainement rêvé de débuts moins agités… Mais comme pour lui montrer que les comptes du passé n’étaient définitivement...
(RFI 23/01/17)
Plusieurs fois reportée, la plénière des négociations directes entre la majorité et l'opposition a finalement eu lieu dimanche 22 janvier sous l'égide de la Cenco. Une autre plénière est prévue ce lundi après-midi. Après la signature de l'accord le 31 décembre, les évêques pensent pouvoir clôturer le 28 janvier avec les arrangements particuliers. C'est à petits pas que les discussions progressent au Centre interdiocésain. La majorité et l'opposition tardent à trouver un consensus autour de l'arrangement particulier, celui qui devrait permettre l'application de l'accord obtenu grâce à la médiation de la Cenco.
(RFI 23/01/17)
En RDC, parmi les mesures dites de « décrispation politique », contenues dans l'accord de la Saint-Sylvestre, il y a la libération des prisonniers politiques. Mais certains dossiers n'avancent pas. Le bâtonnier Jean-Claude Muyambo, dont le cas a été abordé lors des tractations politiques, en est ainsi à deux ans de prison sans jugement. Pour son avocat, Me Georges Kapiamba, son cas est emblématique des emprisonnements politiques dans le pays.
(BBC 23/01/17)
En République démocratique du Congo, l'enrôlement des électeurs est de plus en plus difficile dans les territoires de Masisi et Walikale, dans la province du Nord-Kivu, dans l'est du pays. Après une semaine de suspension de ces opérations, la Commission électorale nationale indépendante a repris samedi l'enrôlement des électeurs après une suspension d'une semaine dans cette région de l'est du pays . Des difficultés ont été notées dans l'enrôlement des électeurs dans cette province du Nord-Kivu, dans l'est de la...
(Jeune Afrique 23/01/17)
La puissante centrale syndicale de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a tenu dimanche son 23ème Congrès. Quatre jours pour fixer les orientations des cinq prochaines années et à l'issue desquels seront désignés les successeurs à la direction, parmi les quarante candidats en lice. « Soyez fiers de votre organisation, défendez-la et défendez votre pays et, surtout, maintenez son indépendance ! » Sur ces mots, le Secrétaire général de l’UGTT, Houcine Abassi, a donné le 22 janvier à Tunis le...
(RFI 23/01/17)
Dans une semaine, le 30 janvier 2017, les 54 chefs d’Etat et de gouvernement du continent réunis en sommet à Addis-Abeba éliront le prochain président ou la prochaine présidente de la Commission de l’Union africaine. Ces derniers jours, à la même heure, vous avez pu entendre deux des candidats, le Sénégalais Abdoulaye Bathily et la Kényane Amina Mohamed. Voici, ce lundi 23 janvier, le Tchadien Moussa Faki Mahamat. Le chef de la diplomatie tchadienne répond aux questions de Christophe Boisbouvier...
(RFI 23/01/17)
Adama Barrow est attendu avec impatience en Gambie, deux jours après le départ en exil de Yahya Jammeh. L’ancien président se trouve désormais en Guinée équatoriale alors qu’Adama Barrow est toujours à Dakar au Sénégal. Et pour l’instant, aucune date n’a encore été avancée pour son retour. Adama Barrow partira le plus vite possible, indique un de ses conseillers. L’arrivée d’Adama Barrow à Banjul est conditionnée par le retour de la sécurité dans la capitale gambienne. Et c’est pourquoi d’ailleurs Adama Barrow demande officiellement de maintenir les troupes ouest-africaines dans son pays.
(RFI 23/01/17)
En Ouganda, la politique de grands travaux de Yoweri Museveni demande au gouvernement l'obtention d'un grand nombre de terres. Or, la loi sur la propriété terrienne est particulièrement compliquée dans ce pays, et rend la tâche difficile aux autorités, créant des tensions sur le terrain. Le projet régional de la ligne de train entre le Kenya et le Rwanda (Standard Gauge Railway) est l'un des projets qui demande le plus d'espace. Alors qu’aucun chiffre officiel ne donne le nombre des...
(RFI 23/01/17)
En Afrique du Sud, le ministre des Finances semble toujours sur la sellette, après une plainte de la riche famille indienne Gupta déposée vendredi 20 janvier. Ces proches de Jacob Zuma, soupçonnés d'influencer les décisions du président, accusent Pravin Gordhan de diffamation. Cette plainte fait suite à la décision des quatre plus grosses banques sud-africaines de fermer les comptes de la famille Gupta. Le ministre des Finances a refusé d'intervenir, et dans une déposition mi-octobre, il a révélé l'existence de 70 transactions suspectes réalisées par la famille Gupta.
(RFI 23/01/17)
En République démocratique du Congo (RDC), le conflit dans le Tanganyika, entre Pygmées et Lubas, qui a repris depuis juillet, a de nombreuses répercussions pour les habitants de cette province. Le nombre de déplacés a doublé. Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) fait état de 200 000 personnes déplacées de plus, depuis juillet, ce qui amène le nombre total à près de 400 000 pour toute la province. Et ces déplacés ne sont toujours pas...
(RFI 23/01/17)
Au Cameroun, les médias privés entrent en résistance après avoir été menacés de fermeture par le Conseil national de la communication (CNC). Cette instance gouvernementale leur reproche des prises de position partisane dans le traitement de la question anglophone, à l'origine d'une grosse crise sociopolitique qui a cours dans le pays depuis bientôt deux mois. Le communiqué du Conseil national de la communication (CNC), sous forme de mise en garde, a été accueilli avec surprise au sein de la rédaction...

Pages