Lundi 25 Septembre 2017
(Le Point 25/09/17)
Le calendrier se précise pour la mission du FMI au Congo-Brazzaville alors que le pays doit d'urgence réduire les dépenses publiques. Voici ce qui l'attend. La venue à Brazzaville d'une mission du Fonds monétaire international (FMI), prévue à l'origine pour le début du mois de septembre, après la trêve des élections législatives et locales, est annoncée pour le 27 septembre. Objectif : entamer des négociations avec le Congo en vue de la signature d'un programme de redressement économique et financier. Un flou qui impacte la Cemac Il y a urgence. Pour deux raisons. Les caisses de l'État sont vides, l'endettement est abyssal et les arriérés de paiement s'accumulent. En outre, le retard pris par le...
(Le Point 25/09/17)
Pour l'ancienne élue de la Constituante l'abrogation de la circulaire qui interdisait aux musulmanes d'épouser des non-musulmans n'était pas conforme à la Constitution. En 1956, elles avaient obtenu du président Habib Bourguiba l'interdiction de la polygamie, la fin de la répudiation et des mariages forcés ainsi que le droit au divorce. Elles votaient depuis juin 1956, pouvaient avorter depuis 1973, et plusieurs étaient devenues ministres. Eh bien, depuis ce 14 septembre 2017 et l'abrogation de la circulaire du 5 novembre 1973, les Tunisiennes peuvent désormais, conformément à la loi et à la Constitution, épouser un non-musulman. Plus de soixante ans après le CSP, le Code du statut personnel, qui érigeait un statut inédit de la femme tunisienne « émancipée »...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Cheville ouvrière de l’investissement, notamment extérieur, la haute instance pour l’investissement est le premier interlocuteur des institutions et partenaires étrangers. La haute instance pour l’investissement doit mettre sur les rails le partenariat public-privé, élément clé de la relance, mais également rassurer les bailleurs de fonds sur le devenir du site Tunisie. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/473463/economie/tunisie-le-developpement-lin...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Remettre les indicateurs au vert n’est pas une mince affaire quand les caisses de l’État sont vides. Remplir les caisses de l’État est donc le premier objectif des mois à venir, mais cet effort restera vain sans la mise en route immédiate des réformes des entreprises et du secteur public, du secteur bancaire et de la fiscalité. Des chantiers titanesques plombés par les divergences politiques. Pourtant, il faudra bien trancher sur la question des privatisations et de la fiscalité. L’État...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Priorité des priorités, compte tenu des menaces – conflit libyen, émergence du terrorisme –, la sécurisation du territoire impose à l’armée de se moderniser et de se doter d’équipements adéquats. C’est ce que l’armée a commencé à faire en sollicitant la coopération internationale pour la remise en état de 12 chasseurs-bombardiers F-5E et F-5F Tiger, l’achat de drones, d’avions de transport de type Hercule et de 100 véhicules de transport Kirpi, la commande de 24 hélicoptères à vision nocturne ainsi...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Les députés de l’Assemblée nationale sortante, dont la législature s’est achevée en mai, se sont vu octroyer, en août, une importante prime de départ. Chaque député (sortant ou réélu) a ainsi bénéficié d’un virement de 1,108 million de dinars (environ 8 400 euros), correspondant à une année de salaire. En 2016, l’opportunité de verser à ces élus une indemnité de près de 2,2 millions de dinars (16 800 euros), alors que le pays traversait une grave crise financière, avait déclenché...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Alors qu'un nouveau scrutin doit avoir lieu le 26 octobre pour la présidentielle kényane, l'opposition descendra dans la rue à partir du 26 septembre pour demander la démission de la commission électorale, jugée responsable de l'imbroglio politique. Au Kenya, l’opposition ne décolère pas, près d’un mois après la décision de la Cour suprême d’invalider la réélection d’Uhuru Kenyatta à la présidentielle le 1er septembre dernier. La Nasa, la super-alliance qui coalise les opposants au président...
(Jeune Afrique 25/09/17)
En faisant d’Henriette Dagri Diabaté la nouvelle patronne du RDR, Alassane Ouattara a surpris tout le monde. Et brouille un peu plus les cartes à trois ans de la présidentielle. «On a tous été sonnés. » Dans la bouche des caciques du Rassemblement des républicains (RDR), ces quelques mots reviennent sans cesse. Voilà des mois qu’ils préparaient ce rendez-vous. Ce congrès ordinaire, le premier depuis neuf ans, devait fêter le grand retour du chef de l’État à la tête de...
(Jeune Afrique 25/09/17)
L’industrie tunisienne est plongée dans une profonde léthargie. Une manière de résister à la crise que traverse le pays et aux importations de produits équivalents à ceux qu’elle propose. La mise en œuvre de stratégies sectorielles est inévitable si l’on veut permettre au tissu industriel de jouer un rôle moteur dans l’économie. Pour ce faire, il faudrait que le ministère du Commerce revoie son approche, d’autant qu’il est responsable de l’abyssal déficit de la balance commerciale extérieure (entre 7 et...
(RFI 25/09/17)
Tunis s’engage, sans toutefois avancer de date, à ne plus imposer le test anal aux personnes poursuivies pour homosexualité. Un petit pas sur le long chemin de la dépénalisation. « Le test anal pourra être demandé par un juge mais la personne sera en droit de le refuser. » Cette précision du ministre des Droits de l’homme intervient après l’engagement pris ces derniers jours auprès de l’ONU par le gouvernement tunisien de cesser ces examens médicaux en cas d’accusation d’homosexualité. Les Nations unies considèrent depuis 2014 ce type de tests médicaux comme un acte de torture, punissable.
(RFI 25/09/17)
Le parti de l'opposant Hama Amadou, en exil en France, a fait sa rentrée politique à Niamey ce dimanche 24 septembre. Le parti Moden Fa Lumana sort de sa léthargie. Très critiques à l'endroit du régime du président Mahamadou Issoufou, les partisans de Hama Amadou sonnent la mobilisation, pour disent-ils, restaurer la démocratie en danger au Niger. Un meeting qui s'est tenu sous haute surveillance policière. Dans l’enceinte de l’arène de lutte traditionnelle de Niamey, lieu où s’est tenue la conférence régionale du parti du Moden Fa Lumana, l’ombre du leader de l’opposition Hama Amadou a plané sur tous les travaux.
(Le Monde 25/09/17)
Les citoyens tchadiens seront interdits d’accès au territoire américain. Washington reproche à N’Djamena son manque de collaboration en matière de sécurité. La Corée du Nord, le Venezuela et le Tchad ont été intégrés, dimanche 24 septembre, à la liste des pays visés par le décret migratoire américain pour des manquements à la sécurité sur leurs voyageurs et un manque de coopération avec Washington. Le Soudan, l’un des six pays musulmans visés par le précédent décret, a été retiré de la...
(Le Monde 25/09/17)
Les deux écrivaines ont questionné leurs différences lors d’une rencontre stimulante organisée dans le cadre du Monde Festival, dimanche 24 septembre, au Palais Garnier. La rencontre entre les deux écrivaines Leïla Slimani et Catherine Millet aura débuté par une « interrogation d’homme », celle de Jean Birnbaum, responsable du « Monde des livres » et animateur du débat, citant Christine Angot : « Le savoir féminin, ça n’a rien à voir avec le discours féminin, et c’est lié à la...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Conflit libyen, diplomatie africaine, position dans le monde arabe : la Tunisie doit se réadapter à une nouvelle donne géopolitique. La politique étrangère relève des prérogatives du président de la République et du chef du gouvernement. En deux ans, la Tunisie a reconquis une part de sa visibilité sur la scène internationale, mais le changement de la donne géopolitique régionale l’oblige à se repositionner et à déployer une nouvelle forme de diplomatie, dite économique. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/473457/politique/la-tunisie-en-quete-dune-no...
(AFP 25/09/17)
Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a affirmé samedi à l'ONU que le cap vers des élections était "définitivement fixé", en soulignant que les Casques bleus ne pouvaient rester "indéfiniment" dans son pays. Lors de son allocution devant l'Assemblée générale annuelle des Nations unies à New York, Joseph Kabila a indiqué attendre "la publication prochaine" du calendrier électoral. Lors d'une rencontre samedi, Antonio Guterres lui "a proposé le soutien des Nations unies (...) pour l’organisation...
(RFI 25/09/17)
Après un mois ponctué de coups de théâtres, d'annonces surprenantes et de disparitions mystérieuses sur fond de convocations quasi-quotidiennes de la police, Diane Rwigara, sa soeur et leur mère, sont placées en détention préventive depuis samedi 23 septembre. L'opposante et ancienne candidate à la présidentielle est sous le coup d'une enquête pour faux et usage de faux, tandis que sa soeur et sa mère font officiellement l'objet d'une enquête pour fraude fiscale. Cette fois c'est officiel, Diane Rwigara, sa soeur...
(La Tribune 25/09/17)
Le Fonds monétaire international a exprimé ses inquiétudes quant au niveau d'endettement des entreprises publiques du Cameroun, mais pas seulement. La dette de ces établissements risque à terme de porter un sérieux coup au budget de l'Etat. Le niveau d'endettement des entreprises publiques camerounaises devient préoccupant, notamment pour le Fonds monétaire international. En visite au Cameroun, le directeur général adjoint de l'institution de Bretton Woods, Mitsuhiro Furusawa, a révélé qu'une grande partie des entreprises publiques camerounaises «affichent un endettement élevé, couplé à des arriérés». Partageant ses réflexions dans un document intitulé Débloquer le potentiel de croissance du Cameroun, dans lequel il dresse une série de propositions au gouvernement...
(Le Monde 25/09/17)
Un ministre, sa femme, un fils de général, un gisement prometteur et un gros investisseur australien... A l’arrivée, une entreprise au bord de la faillite. Charles et Rosine Salé sont unis par les liens du mariage, et par ceux d’un intérêt mutuel bien compris : quand Rosine investit dans des compagnies minières au Cameroun, Charles, à l’époque ministre des mines, leur attribue des permis. Et quand Charles, qui se pique aussi de littérature, publie en 2014 un premier roman, Rosine,...
(La Tribune 25/09/17)
En amont de la visite des limiers du Fonds monétaire international ce mardi 26 septembre, Christine Lagarde et Denis Sassou Nguesso ont eu une entrevue en marge de la 72e Assemblée générale des Nations Unies. Sans doute un tête-à-tête pour baliser le terrain à l’équipe du FMI qui séjournera du 26 septembre au 4 octobre. Une visite qui ouvre la voie aux négociations sur un plan de redressement de l’économie du pays en crise depuis plus de deux ans et dont la dette a atteint 117% du PIB. Denis Sassou Nguesso avait annoncé l'année 2017 comme «l'année de la rigueur et de la vérité».
(MondAfrique 25/09/17)
Nana Mint Cheikhna, une des figures de l’opposition en Mauritanie et membre du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD), revient sur les procédures judiciares lancées contre des journalsites, des syndicalsites et des hommes d’affaires, dont l’ancien patron des patrons mauritanien, Mohamed Bouamatou. Voici l’entretien donné à notre confrère et partenaire Dalay Lam du “Calame”, un des rares titres indépendants du pouvoir autoritaire du président Aziz en Mauritanie. Le feuilleton politico-judiciaire “Bouamatou”, du nom de l’homme d’affaires et opposant réfugié au Maroc,...

Pages