| Africatime
Vendredi 24 Mars 2017
(AFP 24/03/17)
Les dirigeants sud-soudanais sont les uniques responsables de l'actuelle famine au Soudan du Sud, affirment les analystes, soulignant que si l'aide alimentaire aide à sauver des vies, seule la paix mettra fin aux souffrances de la population. Une paix qui semble plus lointaine que jamais, la communauté internationale semblant paralysée face à ceux qui ont plongé le pays dans la catastrophe et restent insensibles aux appels à déposer les armes. Il n'y a ni sécheresse catastrophique au Soudan du Sud ni autre facteur naturel expliquant la famine qui touche 100.000 personnes et en menace des millions. Mais bien trois ans de guerre civile accompagnée d'abjectes exactions à grande échelle, où affamer les populations civiles fait...
(Gabon Review 24/03/17)
Le ministre du Développement social et familial, Paul Biyoghé Mba, a entretenu la presse le jeudi 23 mars 2017, à Libreville, sur le nouveau Code de protection sociale. Objectif : informer l’opinion sur les atouts de ces textes régissant désormais la protection sociale sur le territoire national. Face à la presse, le ministre du Développement social et familial, de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale a voulu personnellement vulgariser ce Code de protection sociale. Il est désormais présenté comme l’unique cadre légal et règlementaire régissant les différents domaines de la protection sociale au Gabon. Partant du fait que les récentes améliorations enregistrées dans l’économie nationale n’ont pas permis la réduction des inégalités, l’éradication des souffrances et des difficultés...
(AFP 24/03/17)
Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont attribué vendredi pour la première fois des réparations monétaires à des victimes de crimes de guerre, en allouant 250 dollars "symboliques" à chacune des 297 victimes d'un massacre dans un village congolais en 2003. "Ce montant symbolique ne vise pas à indemniser les préjudices dans leur intégralité mais permet de soulager les préjudices subis par les victimes d'une manière significative", a déclaré le juge Marc Perrin de Brichambaut. Les juges ont...
(AFP 24/03/17)
Face au rejet par le Sénat mauritanien du projet de révision constitutionnelle, le président Mohamed Ould Abdel Aziz a annoncé son intention de le faire adopter par référendum, au grand dam de l'opposition radicale, qui dénonce un "passage en force". Le chef de l'Etat a annoncé mercredi soir avoir décidé d'emprunter cette "porte de sortie", moins d'une semaine après le rejet par les sénateurs, pourtant majoritairement favorables au pouvoir, du projet de révision, prévoyant la suppression du Sénat. Mais l'opposition radicale réunie au sein du Forum national pour l'unité et la démocratie (FNDU), hostile à ce projet...
(APA 24/03/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - L’essentiel de l’opposition mauritanienne regroupée au sein du Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) a qualifié de « coup d’état » le référendum annoncé mercredi soir par le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz autour d’amendements constitutionnels. Dans une conférence de presse vendredi à Nouakchott, le FNDU qui compte une bonne dizaine de partis politiques et un certain nombre de syndicats et d’organisations de la société civile a considéré que ce référendum est « hors...
(La Tribune 24/03/17)
Certains le lui déconseillaient, d’autres osaient à peine le lui susurrer. Pourtant, ce n’est ni le rejet cinglant du texte par la Chambre haute, ni les cris d’orfraie de l’opposition qui vont stopper les ambitions du général-président de doter la Mauritanie d’une nouvelle constitution quitte à flanquer le drapeau de deux nouvelles bandes rouges. La réforme constitutionnelle portée par le président Mohamed Ould Abdelaziz passera par la case « référendum ». Pari risqué ou boulevard pour un troisième mandat ?...
(RFI 24/03/17)
A Djibouti, le parti d’opposition MRD déplore une vingtaine d’arrestations parmi ses membres ou sympathisants en 10 jours. Ce jeudi, 9 d’entre eux ont été présentés au procureur de la République, accusés d’activités politiques illégales, 4 ont été placés sous mandat de dépôt. Mais les opposants ne sont pas les seuls touchés, les syndicalistes et les défenseurs des droits de l’homme sont également victimes d'une répression qui suscite une mobilisation internationale. Omar Ali Ewado, entame son 6e jour aux mains ...
(APA 24/03/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Le Président de la République Faustin Archange Touadéra a signé vendredi plusieurs décrets entérinant le choix des différentes personnalités appelées à composer les nouvelles institutions républicaines. Comme l’exige la nouvelle Constitution centrafricaine un an après son entrée en vigueur, toutes les institutions créées doivent être installées. Ainsi, les personnalités élues par leurs pairs pour être membres de la Haute Cour de Justice, de la Haute autorité de la bonne gouvernance, du Conseil économique et social, de la...
(AFP 24/03/17)
Le Premier ministre français Bernard Cazeneuve se rendra du 5 au 7 avril en Algérie, où il évoquera des thèmes économiques et industriels, et en Tunisie, où il abordera la lutte contre le terrorisme, a annoncé Matignon jeudi. A Alger, première étape du voyage, le chef du gouvernement, qui rencontrera notamment son homologue Abdelmalek Sellal, entend saluer l'amélioration des relations franco-algériennes, tendues sous la présidence Sarkozy et devenues "excellentes" sous le quinquennat Hollande, a précisé son entourage. Cette étape algérienne...
(AFP 24/03/17)
Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est dit jeudi "profondément inquiet" de la dégradation de la situation humanitaire et de la famine au Soudan du Sud, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France évoquant à nouveau la possibilité de sanctions et d'un embargo sur les armes. Pillages des missions humanitaires et de l'ONU, viols en série, recrutement d'enfants soldats et famine: six ans après l'indépendance, "tout l'optimisme qui avait accompagné la naissance du Soudan du Sud a été anéanti par...
(AFP 24/03/17)
L'ex-président égyptien Hosni Moubarak a retrouvé la liberté vendredi, mais plusieurs figures du Printemps arabe dorment encore derrière les barreaux: dans l'Egypte de Sissi la révolution de 2011 vient d'être liquidée symboliquement. C'est son avocat Farid al-Deeb qui a annoncé vendredi le départ de M. Moubarak de l'hôpital militaire du Caire dans lequel il a passé l'essentiel de ses six années de détention. La libération de M. Moubarak qui avait régné sans partage sur le pays pendant 30 ans, vient briser définitivement les aspirations nées d'une révolution qui avait porté l'espoir d'un régime plus démocratique.
(Xinhua 24/03/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le Niger, un pays dont le sous-sol regorge d'importantes ressources minières et d'hydrocarbures, vient d'être classé à l'avant-dernier rang mondial de l'Indice de développement humain (IDH) par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dans son rapport 2016. Dans ce nouveau rapport paru mardi, le Niger cède à la Centrafrique la dernière place qu'il a toujours occupée depuis près d'une décennie. Il est désormais classé 187e sur 188 pays comptabilisés, derrière notamment le Burkina Faso...
(Xinhua 24/03/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- La Mission des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) a dénoncé jeudi dans un communiqué la poursuite de la violence par une minorité de gens dans le pays alors que, depuis la mise en place des institutions élues en mars 2016, la plupart des Centrafricains a fait le choix de la paix et du dialogue en vue d'une solution aux problèmes du pays. "Une minorité continue à croire que seul le langage des armes...
(La Tribune 24/03/17)
Pour honorer la devise nationale de la Namibie, Unité, Liberté, Justice, lePrésident Hage Geingob a décidé d’exproprier les fermiers blancs qui occupent plus de 85% des terres cultivables du pays. Annonce en a été faite lors de la célébration de l’indépendance de l’ancienne colonie allemande. Hage Geingob, Président de la Namibie, n'est pas fan du Président du Zimbabwe, Robert Mugabe, mais il épouse certaines de ses idées. Comme par exemple exproprier les ...
(Le Point 24/03/17)
Rencontré dans un grand hôtel parisien, celui qui fait figure de principal opposant au président Idriss Déby depuis qu'il a été congédié du gouvernement en 1998 tient absolument à poser ses propres questions avant de commencer l'interview. Ses réflexes d'ancien journaliste ne l'ont pas quitté. Une fois quelques renseignements pris, Saleh Kebzabo accepte enfin de se confier. C'est après un court séjour en Colombie, où s'est déroulé le Congrès de l'Internationale socialiste (IS) du 2 au 4 mars, que le...
(Jeune Afrique 24/03/17)
Très remonté contre la Monusco, Me Omar Kavota, à la tête de l'une des ONG les plus actives dans le Nord-Kivu, estime que les Casques bleus déployés en RD Congo ne constituent pas une force appropriée pour mettre fin aux exactions contre les civils à Beni. De Goma à Beni, tout le monde connaît Me Omar Kavota. Ancien vice-président et porte-parole de la société civile du Nord-Kivu pendant la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23), le jeune avocat de...
(AFP 24/03/17)
Des anciens combattants de la guerre d'indépendance au Zimbabwe, soutiens du président Robert Mugabe dans le passé, ont annoncé jeudi qu'ils choisiront des candidats "compétents" même issus de l'opposition à la présidentielle prévue en 2018. "Nous ne seront pas préoccupés par l'affiliation politique, nous voulons des personnes compétentes", a déclaré dans une réunion publique Chris Mutsvangwa, président de l'association des anciens combattants de la guerre d'indépendance des années 1970. "Nous ne pouvons pas être gouvernés par un parti (la Zanu-PF de Mugabe) qui n'est pas démocratique", a déclaré...
(Le Point 24/03/17)
Il est une voix qui porte. Il n'élude pas les sujets qui fâchent, ne louvoie, dit son sentiment aux plus hautes autorités de l'État. Il, c'est Bassem Loukil. Il préside, avec son frère, le groupe Loukil, fondé par son père dans les années 70. Groupe qui emploie aujourd'hui plus de 4 500 salariés à travers une trentaine de sociétés réparties en Tunisie, au Moyen-Orient et en Afrique subsaharienne. Agriculture, communication, automobile, immobilier… le groupe Loukil représente également en Tunisie les...
(Xinhua 24/03/17)
KINSHASA, (Xinhua) -- Dans une déclaration publiée jeudi, l'Union nationale de la presse du Congo (UNPC) a appellé le président de la République Joseph Kabila ainsi que la classe politique congolaise à manifester un "sursaut d'orgueil" afin de mettre en oeuvre l'accord politique du 31 décembre 2016. "L'accord de la Saint-Sylvestre reste la source de légitimité des institutions jusqu'à la tenue des élections dans un délai proche", a souligné le président de l'UNPC, Kasonga Tshilunde, dans la déclaration publiée à...
(Vision Guinée 24/03/17)
Le bouillant capitaine Moussa Dadis Camara assure qu’il a changé. Son long séjour à Ouagadougou en est pour quelque chose, selon ses dires. Il l’a dit jeudi matin dans un entretien téléphonique accordé à l’émission des Grandes gueules. ‘’J’étais avec vous, je suis guinéen comme vous. Vous avez connu votre frère Moussa Dadis Camara dans les temps. Dans la vie d’un être humain, on peut changer’’, répond-il à la question d’un journaliste qui souhaitait savoir s’il a changé. L’ancien chef...

Pages