| Africatime
Mercredi 22 Février 2017
(AFP 22/02/17)
Le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed s'est attaché mercredi lors de son investiture à tempérer les attentes de ses concitoyens, prévenant que sa marge de manoeuvre "sera limitée" face à l'ampleur des défis qui l'attendent. Plus connu sous son surnom Farmajo, le président a été investi à l'aéroport de Mogadiscio, l'endroit le plus sécurisé de la capitale, où s'était déroulée son élection le 8 février, pour éviter une attaque des islamistes shebab qui ont menacé de lui mener une guerre "sans merci". Comme deux semaines plus tôt, le jour de son élection par un collège de parlementaires, Mogadiscio avait été placée sous haute surveillance par les services de sécurité: les rues étaient bloquées, les écoles...
(AFP 22/02/17)
Les autorités de Kinshasa ont fait volte-face mercredi en annonçant enquêter sur "les faits portés à la connaissance du public" après la diffusion d'une vidéo "atroce" mettant en cause des soldats congolais dans un massacre. "À la suite de la diffusion sur les réseaux sociaux de la vidéo atroce qui défraye la chronique ces jours-ci", le gouvernement annonce dans un communiqué avoir "dépêché immédiatement (au Kasaï-Oriental et au Kasaï-central) une commission conduite par des hauts magistrats militaires en vue de vérifier les faits".
(AFP 22/02/17)
L’émissaire de l'ONU pour la Libye Martin Kobler a salué mercredi l'implication de trois pays voisins de la Libye pour trouver une solution politique à la crise que traverse ce pays depuis six ans. S'exprimant devant la presse à Tunis, M. Kobler s'est félicité de la récente activité diplomatique déployée par la Tunisie, l'Algérie et l'Egypte, dont les ministres des Affaires étrangères ou des Affaires maghrébines se sont réunis dimanche dans la capitale tunisienne. Ces derniers ont signé lundi une...
(AFP 22/02/17)
Le Mouvement du 23-Mars (M23) représente "une menace actuelle" en République démocratique du Congo, a affirmé mercredi l'ONU, après des rumeurs de retour dans le Nord-Kivu d'ex-combattants de cette rébellion défaite en 2013 par l'armée congolaise. "Nous avons en face de nous un groupe armé qui représente une menace actuelle" à la stabilité dans l'est de la RDC, a déclaré de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, le général Bernard Commins, chef adjoint des Casques bleus de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco). La Monusco suit "avec une attention extrême" cette situation, elle dispose "de multiples indices" et "des informations qui parviennent de manière soutenue" aux Casques bleus...
(AFP 22/02/17)
La Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) a annoncé mercredi avoir obtenu le départ, de la ville de Bambari (centre), d'un chef de guerre tenu pour l'un des responsables des affrontements entre deux factions rivales de l'ex-rébellion Séléka. "Le chef milicien de l'Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), Ali Ndarass, vient de quitter Bambari après avoir signé une déclaration, à la suite des discussions menées par la Minusca", a précisé le porte-parole de la Mission onusienne Vladimir Monteiro,...
(AFP 22/02/17)
Le président du Malawi Peter Mutharika a annoncé mercredi le limogeage de son ministre de l'Agriculture, soupçonné d'avoir touché des pots de vin dans le cadre d'un contrat d'importation de maïs dans ce pays frappé par la sécheresse. Lors d'une perquisition menée mardi soir, les policiers ont découvert au domicile de George Chaponda l'équivalent de 212.000 euros en dollars américains et en monnaie locale, a rapporté la presse locale. Considéré comme un proche soutien du chef de l'Etat, M. Chaponda est accusé d'avoir touché des commissions en marge d'un contrat d'importation...
(Le Sahel 22/02/17)
Une délégation conjointe des bureaux des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique Centrale et du Comité Contre-terrorisme mis en place par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, conduite par Dr Mohamed Ibn Chambass, représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest, a été reçue hier par le Président de la République SEM Issoufou Mahamadou. ''Nous sommes venus pour une visite de solidarité, et nous avons eu des échanges. Nous apprécions beaucoup le leadership du Président Issoufou du Niger dans la lutte contre le terrorisme'', a déclaré Dr Mohamed Ibn Chambass au sortir de l'audience. ''Le Niger est confronté au terrorisme avec Boko Haram sur plusieurs fronts...
(Sahara Medias Agency 22/02/17)
Une délégation du forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) a rencontré lundi la délégation parlementaire européenne actuellement en visite en Mauritanie dans le cadre d’efforts destinés à désamorcer la crise politique dans le pays. La rencontre qui s’est déroulée au siège de la délégation de l’union européenne, examiné ce que l’opposition a appelé « crise politique » et que le pouvoir considère « un refus de l’opposition d’aller au dialogue ». Les discussions ont porté essentiellement sur les modifications constitutionnelles proposées par le pouvoir à une session parlementaire extraordinaire demain mercredi.
(L'Expression (alg) 22/02/17)
Les partis politiques et candidats indépendants ont jusqu’au 5 mars, pour boucler leurs listes de candidatures. Délicate mission pour les commissions en charge de la mission, au niveau des partis, car il s’agit d’arbitrer les ambitions des postulants qui désirent tous être candidats. Paradoxalement, le FLN avec pourtant plus de 2.600 dossiers a quasiment achevé ses listes, dans 45 wilayas. Il ne reste que 3, Tipasa, Blida et surtout Alger où le choix de la personne qui doit conduire la liste du parti fait encore l’objet de tractations.
(RFI 22/02/17)
Après la mort d'Etienne Tshisekedi, le Rassemblement de l'opposition a du mal à trouver un nouveau leader. Il avait promis aux évêques de la Cenco, médiateurs dans la crise congolaise, de désigner le président du conseil des sages dans les 48h, mais le délai est largement dépassé. Mardi soir, une nouvelle réunion a eu lieu, mais l’opposition est toujours très loin d’un consensus. L'UDPS, qui n'avait jusqu’ici pas présenté de candidat, revendique ce poste en plus de la primature. Avant la réunion du mardi 21 février, il y avait six candidats déclarés et déjà des problèmes en vue.
(Tunisie Numérique 22/02/17)
La Tunisie est devenue le pays des gens pressés, comme l’a dit, il y a peu BCE. Et parmi les gens pressés, il y a ceux qui le sont pour réécrire l’histoire, à leur guise, avec la version qui leur sied. Et il est probable que ceux qui vont réécrire l’histoire de la Tunisie, notamment, durant cette belle époque d’après le 14 janvier 2011, vont retenir le nom d’Abid Briki. Oui ! Le nom d’Abid Briki sera, certainement, retenu comme...
(Radio Okapi 22/02/17)
L’Union pour la démocratie et le progrès social souhaite inhumer son président Etienne Tshisekedi décédé le 1er février à Bruxelles au siège du parti situé dans la commune de Limete à Kinshasa. « Nous leur [gouvernement provincial de Kinshasa] avons proposé in fine notre volonté de voir finalement le président être enterré dans l’enceinte de notre permanence et je vous annonce que nous avons déjà eu des contacts avec une entreprise pour faire un état des lieux sur la construction...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Face aux blocages qui empêchent l'application de l'accord de la Saint-Sylvestre, la Lucha a dénoncé ce mercredi les « interminables » pourparlers politiques en cours à Kinshasa. La mouvement citoyen exige le retour à l'ordre constitutionnel d'ici la fin de l'année. Dans une déclaration, lue devant la presse locale à Goma, où le mouvement est basé, ses membres ont rappelé, le 22 février, que le mandat du président Joseph Kabila avait expiré il y a 60 jours et celui des...
(RFI 22/02/17)
Les ministres des Affaires étrangères de trois des pays voisins de la Libye se sont réunis une nouvelle fois à Tunis ces derniers jours. Les chefs de la diplomatie tunisienne, algérienne et égyptienne sont venus discuter des solutions à apporter à la crise libyenne et réaffirmer leur refus d'une intervention militaire étrangère dans le pays. Ils souhaitent que les accords de Skhirat de 2015, menés sous l'égide de l'ONU, soient gardés comme base de futures négociations. Et ils ont annoncé que le maréchal Haftar, militairement en position de force...
(Le Monde 22/02/17)
A moins de six mois des élections générales, les Kényans semblent désillusionnés par leurs leaders politiques. Les chiffres sont tombés et ils sont plutôt décevants. Après plus d’un mois de campagne d’enregistrement, la Commission électorale indépendante (IEBC) a annoncé, mardi 21 février après-midi que seuls 3,7 millions de nouveaux Kényans étaient allés s’inscrire sur les listes électorales. Les espérances se situaient entre 4 et 6 millions. Achevée dimanche soir...
(Radio Okapi 22/02/17)
L’Intersyndicale nationale du Congo, qui regroupe plusieurs syndicats des travailleurs en RDC, réclame la mise en application de l’accord du 31 décembre, signé par le pouvoir et l’opposition. Dans un communiqué rendu public mardi 21 février, elle estime que cet accord est « raisonnable » et laisse entrevoir « la perspective d’une première alternance politique civilisée à la tête de la RDC ». Les syndicats exigent qu’un consensus soit rapidement trouvé dans les discussions sur l’application de l’accord de la...
(Le Monde 22/02/17)
C’était l’année du génocide au Rwanda mais aussi celle de la fin de l’apartheid en Afrique du Sud. Pieter Hugo a mis en scène des enfants nés après les événements, héritiers d’une histoire complexe. Ils n’ont pas connu l’année 1994, et c’est ce qui a décidé Pieter Hugo à faire le portrait d’enfants au Rwanda et en Afrique du Sud. Dans les bois, dans les champs, sur la terre nue, ils posent et, parfois, ont participé aux petites mises en...
(L'Expression (alg) 22/02/17)
Sachant qu'il y aura beaucoup de mécontents, le secrétaire général a bien pris ses précautions pour mettre tout le monde devant le fait accompli. Qui sera retenu à la candidature? La question taraude plus d'un. Les militants du FLN retiennent leur souffle. Ces derniers attendent avec impatience la moindre fuite de l'hôtel Moncada, lieu où travaille la commission nationale de candidature depuis une semaine, mais en vain. L'opération de tri des candidatures qui a pris fin hier, laisse tout le...
(Jeune Afrique 22/02/17)
La Guinéenne Jeanne Martin Cissé, première femme à avoir présidé le Conseil de sécurité des Nations unies en 1972, est décédée mardi 21 février à l'âge de 91 ans. Jeune Afrique revient sur le parcours de cette femme d'exception, pionnière dans bien des domaines. Depuis plusieurs années, Jeanne Martin Cissé, 91 ans, mère de 6 enfants, vivait recluse dans sa villa de toujours, à Donka, ce vieux quartier résidentiel du centre de Conakry. Dans cette grande maison, célèbre, qui avait...
(AFP 22/02/17)
Rues bloquées, écoles et commerces fermés, vols commerciaux annulés: Mogadiscio était à nouveau paralysée mercredi par de fortes mesures de sécurité pour l'investiture du nouveau président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed. Plus connu sous son surnom Farmajo, le président devait prêter serment à l'aéroport de Mogadiscio, l'endroit le plus sécurisé de la capitale, où s'était déroulée son élection le 8 février, pour éviter une attaque des islamistes shebab qui ont promis de lui mener une guerre "sans merci". "Toutes les routes principales et les rues dans...

Pages