Mardi 24 Avril 2018
(La Tribune 27/03/18)
L'accord sur la zone de libre-échange continentale africaine est désormais une réalité. C'est un premier pas qui mérite d'être salué (même s'il ne faut pas oublier que le libre-échange ne fait pas nécessairement l'unanimité en Afrique), car même si cet accord ne répondra pas à lui seul aux vraies questions des économies africaines que sont l'industrialisation, la diversification économique et le taux des échanges commerciaux intra-africains, il contribuera, il faut l'espérer, à cristalliser les débats autour de ces sujets et à inciter les leaders politiques à prendre de réelles initiatives dans ce sens. Il faut d'abord saluer la signature de l'accord sur la zone de libre-échange continentale (ZLEC) le 21 mars 2018 à Kigali, sous...
(RFI 26/03/18)
Ouverture ce lundi matin à Abidjan de la sixième édition de l’Africa CEO forum. Quelque 1600 participants, grands patrons, industriels, acteurs de la finance et de l’assurance, mais aussi des personnalités politiques se retrouvent pendant deux jours pour ce qui est devenu l’un des plus grands rendez-vous du secteur privé africain. Quelque 1600 participants, 60 pays représentés dont 43 africains qui pèsent 98% du PIB du continent, les ministres d'une vingtaine de pays et surtout trois chefs d'Etat en exercice, l'Ivoirien Alassane Ouattara, le zimbabwéen Emerson Mnangagua fraîchement arrivé au pouvoir et surtout le Ghanéen Nana Akufo-Addo dont le franc-parler sur l'émancipation économique du continent sera très attendu... Cette 6e édition de l'Africa CEO Forum s'annonce décidément pleine de promesses...
(Jeune Afrique 23/03/18)
La Société financière internationale (IFC) a fait du secteur agricole, l'un de ses principaux piliers d'intervention sur le continent. Directeur régional de l'institution pour l’Afrique subsaharienne, Oumar Seydi répond à Jeune Afrique sur des questions de productivité, de coût des intrants et d'investissements dans le secteur. Jeune Afrique : L’agriculture compte pour un tiers des activités économiques du continent et génère 60% des emplois, mais l’Afrique continue d’importer la plupart de ses produits alimentaires. Comment cette tendance pourrait-elle s’inverser ?...
(La Tribune 22/03/18)
Onze pays sur les cinquante-quatre pays de l'UA manquent encore à l’appel dont le Nigeria qui s’est rétracté à la dernière minute en raison de dissensions internes. Mais l’Union africaine vient de faire un pas gigantesque vers l’intégration économique et commerciale du Continent. Ce mercredi, lors d’un sommet extraordinaire à Kigali dans la capitale rwandaise, 44 pays africains ont signé le Traité sur la Zone de libre-échange continental (ZLEC). Tout le défi réside désormais dans la mise en œuvre de...
(RFI 22/03/18)
L'Union africaine a jeté, mercredi 21 mars, les bases de la Zone de libre-échange continentale, la ZLEC. 44 pays membres ont signé, lors d'une session extraordinaire à Kigali au Rwanda, l'accord instituant ce qui à terme pourrait devenir la plus grande zone de libre-échange du monde. L'Union africaine espère augmenter ainsi de 60% le commerce intra-africain. Aujourd'hui seuls 16% des échanges commerciaux des pays africains s'effectuent avec d'autres pays du continent. L'objectif est ambitieux et le chantier immense. Un marché...
(Jeune Afrique 15/03/18)
Lancé en 2003 après la création de l'Union africaine, le Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP) réunit du 12 au 15 mars à Kigali, au Rwanda, ses membres, diplomates et experts, pour redynamiser l'agence après des débuts poussifs. Sur le papier, le projet est à la fois ambitieux et prometteur. Au moment de sa création en 2003, le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), outil chargé d’analyser les progrès en termes de gouvernance des pays du continent, a...
(Jeune Afrique 15/03/18)
Mamoudou Gazibo et Olivier Mbabia, deux chercheurs nigérien et camerounais de l'université de Montréal, viennent de publier leur tout premier "classement de l'émergence en Afrique", qui, outre les performances économiques, prend en compte les performances sociales et la stabilité politique et institutionnelle. Pour les chercheurs en sciences politiques Mamoudou Gazibo et Olivier Mbabia, membres du Pôle de recherche sur l’Afrique et le monde émergent au sein de l’université de Montréal, la simple mesure des performances économiques est insuffisante à mesurer...
(Jeune Afrique 14/03/18)
Après avoir pris l'engagement de restituer le patrimoine africain présents dans les collections nationales françaises, Emmanuel Macron a confié une mission à l’historienne d’art Bénédicte Savoy et à l’universitaire sénégalais Felwine Sarr. L'intellectuel camerounais Achille Mbembe livre ici les pistes de ce qu'il considère comme un devoir de vérité et de justice, y compris matérielle. Tribune. Le 4 février 1874, Garnet Wolseley, chef du corps expéditionnaire anglais, fit son entrée dans la capitale du royaume ashanti. Prévenu par ses espions,...
(La Tribune 13/03/18)
Les compagnies d'assurance et de réassurance de la zone de la Conférence interafricaine des marchés d'assurances ont poursuivi une croissance rentable malgré les crises diverses, a-t-on appris auprès de l'agence d'analyse A.M. Best. Dans son Best's Special Report, elle s'est aussi inquiété du rapport au risque pays qui pourrait être un facteur négatif. Les performances de l'année dernière pour les activités d'assurance dans la zone de la Conférence interafricaine des marchés d'assurances (CIMA) sont bonnes. D'après l'agence d'analyse A.M. Best,...
(Le Point 12/03/18)
ENTRETIEN. Invité en février dernier à la Rentrée littéraire du Mali, l'historien revient dans une causerie sur son parcours intellectuel, depuis Léopoldville dans les années 1950. Extraits d'« ego-histoire »... Historien, producteur à RFI ( Mémoire d'un continent), professeur émérite à l'EHESS, Elikia M'Bokolo continue d'enseigner l'histoire à Kinshasa, sa ville natale qui, en 1944, l'année de sa naissance, s'appelait alors Léopoldville. Dans cette causerie enregistrée à l'Institut français du Mali, l'auteur d'une « Histoire sonore de l'Afrique », engagé...
(La Tribune 10/03/18)
Les gouverneurs des régions d'Afrique du Nord et de l’Est de la BAD se sont réunis cette semaine au siège de l’institution panafricaine afin d’échanger sur les perspectives de développement du Continent. A l’issue de leur conclave, ils ont rappelé l’urgence de certains défis prioritaires de l’heure, notamment la problématique de la jeunesse. A cet effet, ils ont plaidé pour une accélération de la stratégie de développement du Continent en misant notamment sur la hausse des investissements, un objectif auquel...
(Jeune Afrique 08/03/18)
Les dirigeants saoudiens, qui s'appuient sur les hydrocarbures - le pays détient 20 % des réserves mondiales de pétrole -, pèsent de tout leur poids dans les relations internationales. Allié des États-Unis, le royaume s'emploie à propager le wahhabisme et multiplie les fronts contre l'Iran, le Qatar, Gaza ou le Yémen. Son influence grandissante en Afrique inquiète. Édito. Arabie saoudite. L’énorme masse de dollars dont disposent ses dirigeants (et leurs coteries) a pour effet que, dans le monde entier, beaucoup...
(Jeune Afrique 08/03/18)
Les violences sexuelles sont un fléau qui mine l’Afrique à bas bruit. Tribune. En décembre paraissaient, dans un rapport de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), des témoignages de femmes sur les crimes contre l’humanité commis dans la province du Kasai, en République démocratique du Congo. Elles y dénonçaient les viols, tortures et exécutions de civils principalement par des miliciens soutenus par la police et l’armée. Il y a à peine une semaine, la Commission des...
(Jeune Afrique 07/03/18)
S’il est un continent que les néophytes ont du mal à déchiffrer, c’est bien l’Afrique. Et il est facile de comprendre pourquoi. En 2000, il était « sans espoir » (une de The Economist), sombrant dans le chaos en Sierra Leone, laminé par la famine en Éthiopie, ensanglanté par le terrorisme en Algérie. Une décennie plus tard, il était devenu, magie du verbe afro-optimiste, émergent (toujours en une de The Economist), et les « lions africains » (plus de 7...
(La Tribune 07/03/18)
Une soixantaine d’experts venus de plusieurs pays du Continent ont échangé, ce mardi 6 mars, sur les perspectives de la coopération sino-africaine. Organisée par l’Institut Amadeus et l’ambassade de Chine au Maroc, la rencontre vise à évaluer le partenariat entre l’Afrique et la Chine, puis à formuler des recommandations pour une coopération mutuellement bénéfique en prélude au prochain Forum de coopération Afrique-Chine (FOCAC), prévu en septembre prochain en Chine. La capitale du Maroc a accueilli, ce mardi 6 mars, une...
(Jeune Afrique 02/03/18)
Le dossier a été abordé à chacune des étapes de la tournée africaine du président turc qui se termine ce vendredi : la lutte menée par Ankara pour « déraciner » le Fetö, la confrérie de l’imam Fethullah Gülen. Très implantée sur le continent, notamment via un réseau d’écoles, est peu à peu chassée du continent. Début octobre, l’école Gülen de Dakar, où Recep Tayyip Erdogan a fait étape, a ainsi été fermée manu militari. Cemalettin Kani Torun, député de...
(La Tribune 23/02/18)
Transparency International vient de publier, le mercredi 21 février, son édition 2018 de l’Indice de perception de la corruption (IPC). Bien que le fléau continue de gangrener les économies africaines, le rapport qui se base sur les données de l’année 2017 met en lumière quelques signes positifs qui vont dans le sens d’une prise en compte réelle de l’ampleur du phénomène sur le Continent et des moyens mis en œuvre pour freiner son expansion. Au-delà du classement, le défi pour...
(La Tribune 23/02/18)
La Banque islamique de développement et la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures viennent de signer un partenariat pour le financement des projets de développement en Afrique et dans d'autres zones en voie de développement. Considérée comme la terre de l'avenir par beaucoup d'experts, l'Afrique continue d'attirer nombre d'investisseurs. Ce mercredi 21 février 2018, la Banque islamique de développement (BID) a annoncé avoir conclu un partenariat avec la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (AIIB). Cet accord devrait faciliter pour...
(Le Monde 23/02/18)
George Weah, toute star planétaire qu’il fut, n’était sans doute pas venu en France, mardi 20 et mercredi 21 février, pour parler seulement sports et ballon rond. Son pays, ravagé et meurtri par des années de guerre civile, est socialement, économiquement, asphyxié et exsangue. C’est donc une règle absolue d’existence qu’il est d’abord venu poser à son riche homologue français. Réduire sa venue à Paris à une simple et amusante rencontre avec d’anciens partenaires ou adversaires des champs de jeu,...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en...

Pages