Vendredi 23 Février 2018
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et...
(Jeune Afrique 20/02/18)
Consultant franco-tunisien, Hakim El Karoui a dirigé le rapport de l’Institut Montaigne sur la politique arabe de la France (août 2017). Il répond à nos questions sur les relations entre la France et le Maghreb. Jeune Afrique : Vous conseillez de replacer le Maghreb au centre de la « politique arabe » de la France, pourquoi ? Hakim El Karoui : En France, six millions de personnes, immigrés de première, deuxième ou troisième génération, ont un lien direct avec le Maghreb. D’un autre côté, 54 % des Tunisiens sont francophones, et environ 80 % des Algériens qui étudient à l’étranger le font en France. Les relations entre l’Hexagone et le Maghreb sont extrêmement étroites. Et ce n’est pas tout : entre 2015...
(Le Monde 20/02/18)
En Chine, rien ne remplace le guanxi (le réseau) : des liens interpersonnels qui régissent aussi bien les rapports amicaux que les relations dans les affaires et la politique. La confiance vient du guanxi et, pour cela, il faut se rencontrer. Ainsi fonctionne, aussi, la diplomatie chinoise. Avec 79 visites dans 43 pays d’Afrique en dix ans, le pays est particulièrement actif sur le continent. « La Chine attache beaucoup d’importance aux relations personnelles et à ces rencontres en face...
(La Tribune 19/02/18)
En Afrique de l'Est, le défi de l'heure est l'harmonisation des normes en matière de biens et de marchandises. En conclave le 18 mars prochain, les représentants des six Etats membres de la Communauté d'Afrique de l'Est devront trouver un accord pour l'accélération du processus d'harmonisation des standards uniques pour les marchandises les plus échangées au sein de la sous-région. Les 6 Etats membres de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC), à savoir le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda,...
(AFP 16/02/18)
Du Kenya au Nigeria, la sortie en salles cette semaine du dernier opus des studios Marvel, Black Panther, suscite l'enthousiasme des spectateurs et le sentiment empreint de fierté qu'un vide a enfin été comblé par Hollywood. Car Black Panther est non seulement le premier super-héros africain à avoir son film dédié dans la série Marvel, il est surtout à la tête du royaume imaginaire de Wakanda, qui a réussi à exploiter un minerai rare, le Vibranium, pour devenir la nation...
(AFP 14/02/18)
Sans « mégaphone », la Turquie s’implante sur le Continent. Discrète mais efficace, l’offensive d’Ankara s’appuie sur un plan de bataille bien préparée par le patronat soutenu par la diplomatie. Mais le déploiement de la Turquie en Afrique, c’est d’abord une lutte pour accroître ses parts sur le marché africain. A l’horizon 2022, la Turquie veut porter ses échanges commerciaux à 100 milliards de dollars. Et les rencontres et sommets s’enchaînent pour atteindre cet objectif. En 2016, le consortium turc...
(RFI 13/02/18)
Une deuxième conférence ministérielle de suivi entre la Turquie et l’Afrique s’est déroulée, ce lundi 12 février, à Istanbul. Au terme de cette conférence, une déclaration finale et un rapport de mise en œuvre conjointe ont été adoptés. Cette conférence prépare le troisième sommet de partenariat entre la Turquie et l'Union africaine, attendu, en 2019, également en Turquie, pays bien décidé à renforcer son partenariat avec le continent africain. Cette deuxième Conférence ministérielle Turquie-Afrique a été « fructueuse », a...
(RFI 12/02/18)
En Côte d’Ivoire, une partie du personnel de la banque africaine de développement (BAD) dont le siège est à Abidjan, capitale économique ivoirienne, se dit se dit inquiète de certains licenciements et s'alarme de la détérioration du climat social. Après le licenciement du vice-président, Alberic Kacou, de la BAD, fin janvier, un syndicat, depuis quelques jours, se dit inquiet des mesures prises par la direction de la banque panafricaine concernant une partie du personnel. « À la BAD, il y a un climat malsain, de chasse à l’homme qui règne actuellement...
(La Tribune 09/02/18)
Presque mot pour mot et sans contre-enquête. En visite en Chine pour le renforcement des relations sino-africaines, Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’Union africaine (UA) a adopté la même rhétorique que la diplomatie chinoise sur l’affaire d’espionnage supposé du siège de l’institution panafricaine « gracieusement » offert par l’Empire du Milieu. Une deuxième charge contre les révélations du quotidien français Le Monde pour ébranler la thèse de son enquête, présentée par la Chine et désormais par...
(Jeune Afrique 09/02/18)
Critiqué pour sa volonté de réformer l'institution, le président de la Banque africaine de développement a défendu son bilan lors d'un discours le 6 février à Abidjan devant les ambassadeurs accrédités en Côte d'Ivoire. Le traditionnel déjeuner du nouvel an de la Banque africaine de Développement (BAD) avec les ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire, qui sert à dresser le bilan et les perspectives d’avenir de l’institution, a viré cette année à la séance d’explication pour Akinwumi Adesina. Mis en accusation...
(Jeune Afrique 09/02/18)
La mise en production du champ pétrolier de Moho Nord, en République du Congo, et la montée en puissance du projet gazier d'Angola LNG, au nord de l'Angola, ont largement contribué à la hausse de la production d'hydrocarbures de Total, qui voit également ses résultats du secteur marketing & services progresser sur le continent. Du pétrole à 54 dollars (44 euros) le baril en moyenne en 2017 (contre 44 dollars en 2016), une baisse des coûts de production et une...
(La Tribune 09/02/18)
La part des projets de transport dans les investissements consacrés aux infrastructures en Afrique ne cesse d'augmenter au point de devenir la plus importante, indique un nouveau rapport publié par le cabinet Deloitte. Cette tendance est favorisée par le besoin de plus en plus croissant, d'intégration dans cet espace. Sur le continent africain, les projets d'infrastructures de transport gagnent en importance. Dans son nouveau rapport rendu public ce mardi dernier, intitulé ''Rapport 2017 sur les tendances de la construction en...
(RFI 08/02/18)
Une enquête du journal « Le Monde » avait fait scandale lors du sommet de l'Union africaine en janvier 2018. Le bâtiment de l'institution, offert par la Chine en 2012, aurait été truffé de micros cachés. Aujourd'hui, à Pékin, le président de la Commission de l'Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat, a réfuté ces soupçons tout en disant que rien ne pouvait « ébranler » les relations entre l'Afrique et la Chine. Moussa Faki Mahamat a balayé les révélations...
(Le Monde 08/02/18)
Quelque chose semble avoir changé dans l’atmosphère parfois léthargique de l’Union africaine (UA). Certes, il y a l’arrivée au club du nouveau président du Liberia, George Weah, 51 ans, accueilli par une salve d’applaudissements lors du 30e sommet des chefs d’Etat, fin janvier à Addis-Abeba. Mais il y a autre chose qui laisse croire à un moment charnière pour cette organisation. Le président de la Commission de l’UA, le Tchadien Moussa Faki Mahamat, l’a résumé dans son discours : «...
(La Tribune 06/02/18)
Pour appuyer l’Union Africaine dans ses objectifs de développement, l’homme d’affaires Aliko Dangote, au travers de sa Coalition africaine des entreprises du secteur de la santé (ABCHealth) récemment créée, mobilise les acteurs du secteur public et privé. « La seule façon de faire avancer l'Afrique est de penser grand, de rêver grand et de faire de grandes choses ensemble ». C'est en ces termes très mobilisateurs qu'Aliko Dangote s'est adressé la semaine dernière à un parterre de chefs d'entreprises, acteurs...
(La Tribune 06/02/18)
Ils sont 38.000 Africains, principalement originaires d’Erythrée ou d’Ethiopie, vivant irrégulièrement en Israël. Souvent surnommés les « infiltrés», ces sans-papiers ne pourront pas renouveler leur visa expiré. Ils reçoivent des ordres de quitter le territoire (ODQT) de l’Etat hébreu. La seule alternative que leur offre désormais Israël est sans appel : recevoir une aide au retour pour être "raccompagnés" vers leurs pays d'origine ou être jetés dans les geôles israéliennes. Va-t-on encore attendre un drame ou une humiliation pour voir l'Union africaine (UA) ou les chancelleries africaines se saisir de ce dossier que tout le monde s'emploie à mettre au fond des tiroirs ?
(Libération 03/02/18)
Le président français a profité de son déplacement à Dakar pour annoncer une forte hausse de la contribution française au Partenariat mondial pour l'éducation (PME). Présente, la superstar américaine et marraine du PME l’a remercié. Des centaines de collégiens hilares scandant de bon cœur «Merci ! Merci !» tout en agitant des drapeaux tricolores : pour illustrer sa volonté de promouvoir l’éducation sur le continent africain, Emmanuel Macron s’est offert vendredi midi de belles et émouvantes images. Son homologue sénégalais,...
(RFI 02/02/18)
A Abidjan en Côte d'Ivoire s'est achevée ce jeudi 1er février la 2e Conférence des parties à la Convention de Bamako, la COP2, sous le thème « une plateforme pour une Afrique sans pollution ». La Convention de Bamako interdit l'importation de déchets dangereux en Afrique et encourage la réduction et le contrôle des mouvements transfrontaliers de ces déchets sur le continent africain. Elle a été adoptée en 1991. Pourtant, il aura fallu attendre 22 ans pour que se tienne...
(Le Monde 01/02/18)
Prudent, François Hollande n’avait promis aucune augmentation de l’aide publique au développement (APD). Emmanuel Macron a fait l’inverse en s’engageant, dès le début de son mandat, à accroître très fortement l’effort de solidarité en faveur des pays les plus pauvres. « [Cela] supposera des efforts, nous les ferons. Parce que ces efforts, c’est la contribution française à la réussite de tout un continent », ­­a-t-il répété, fin novembre 2017, devant les étudiants de l’université de Ouagadougou. Augmenter l’aide de quelque...
(RFI 31/01/18)
Le 30e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine s'est achevé lundi 29 janvier avec la première prise de parole de Paul Kagame en tant que président de l'institution pour l'année 2018. Le chef de l'État rwandais pilote depuis un an les propositions de réforme de l'organisation panafricaine. A côté de ces réformes institutionnelles, il y a d'autres projets comme celui de zone de libre-échange continentale. Elle devrait être lancée officiellement le 21 mars prochain à Kigali...

Pages