Mercredi 16 Août 2017
(Le Point 11/08/17)
D'une présidentielle à une autre, l'Afrique expérimente combien le chemin vers la démocratie est semé d'embûches. Illustration*. En deux années (2015 et 2016), la moitié du continent devait se rendre aux urnes pour élire ou réélire pas moins de 27 présidents sur les 54 États officiellement reconnus. Et force est de constater que 25 consultations ont bel et bien eu lieu dans ce créneau calendaire. Bel et bien n'est pas tout à fait l'expression adéquate, et nous avions eu l'occasion de faire le point sur ce sujet aux trois quarts du parcours, en juillet 2016, alors qu'il ne restait que sept scrutins à organiser. À partir des critères de crédibilité que nous avions retenus, l'année...
(Le Monde 12/07/17)
En marge du G20 qui vient de s’achever en Allemagne, Emmanuel Macron, le président français, a donné une conférence de presse samedi 8 juillet. Au cours de celle-ci, un journaliste ivoirien peu inspiré, faisant référence au « partenariat [du G20] avec l’Afrique » et au « Plan Marshall », lui a posé la question suivante : « Concrètement, combien les pays du G20 sont prêts à mettre dans l’enveloppe pour sauver l’Afrique ? Et quelle sera la contribution de la France ? » Après avoir dit d’emblée qu’il ne « croyait pas une seconde à ces raisonnements », le leader français a expliqué que le « Plan Marshall était un plan de reconstruction, dans des pays qui avaient leurs équilibres,...
(RFI 07/07/17)
Que pense Moussa Faki Mahamat de la politique du président américain Donald Trump ? Est-il pour ou contre les sanctions infligées aux proches du Congolais Joseph Kabila ? Que peut-il faire pour aider l'Arabie saoudite et le Qatar à sortir de leur bras de fer ? Au terme du 29° sommet de l'Union africaine, le nouveau président de la Commission de l'UA répond aux envoyés spéciaux de RFI à Addis-Abeba, Christophe Boisbouvier, Matthew Kay et Victor Uhl.
(AFP 06/07/17)
Le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, s'est interrogé mercredi sur la politique des Etats-Unis à l'égard des opérations de paix en Afrique après que l'administration de Donald Trump eut bloqué un financement par l'ONU d'une force régionale anti-islamiste au Sahel. "C'est un cas bien précis d'un certain nombre d'Etats africains qui prennent une initiative d'une force dédiée spécialement à la lutte contre le terrorisme. Donc, on ne comprend pas que les Etats-Unis puissent se réserver...
(RFI 05/07/17)
Que retenir du 29ème sommet de l'UA qui s'est achevé mardi 4 juillet à Addis-Abeba ? Que certains chefs d'Etats en sont repartis inquiets et d'autres au contraire plutôt satisfaits... Parmi les chefs d’Etat inquiets il y a le Djiboutien Ismaïl Omar Guelleh. Depuis que les troupes du Qatar se sont retirées de la zone tampon avec l’Erythrée il réclame une démarcation de la frontière Djibouti-Erythrée. L’Union africaine est prête à le faire et son Commissaire Paix et Sécurité, l’Algérien...
(Xinhua 05/07/17)
ADDIS-ABEBA, (Xinhua) -- Le 29ème sommet de l'Union africaine (UA) s'est achevé mardi, avec un appel pour une plus grande collaboration entre les pays africains pour régler les problèmes régionaux et mondiaux. Dans ses remarques de fermeture, le président de l'UA, Alpha Condé, qui est également président de la République de Guinée, a appelé à une forte collaboration et à la solidarité pour faire face aux problèmes de développement, de paix et de sécurité dans le continent. M. Condé a...
(RFI 04/07/17)
Avec le terrorisme, ils sont nombreux, les défis du moment pour l'Union africaine. Actuellement, 55 délégations sont réunies à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, pour le 29e sommet qui s’est ouvert ce lundi et dure jusqu’à mardi soir. Il doit, en priorité être question des crises, des conflits qui agitent le continent, mais aussi d'investissements pour la jeunesse. Dans son discours d’ouverture, il y a eu cette déclaration forte du Guinéen Alpha Condé, actuellement président de l’UA : « Investir dans...
(RFI 04/07/17)
Des sommets moins nombreux et plus efficaces, c'est le souhait du Guinéen Alpha Condé qui préside l'Union africaine depuis six mois. Actuellement il y a deux sommets par an, un en janvier et un en juillet, et à l'occasion de ce 29ème sommet, qui se tient actuellement à Addis Abeba, nombreux sont ceux qui pensent que l'on parle trop et qu'on n'agit pas assez... C’est le comité de réforme de l’Union africaine piloté par le Rwandais Paul Kagame qui propose...
(RFI 03/07/17)
C'est le grand chantier de l'Union africaine. Depuis un an, les 55 chefs d'Etat de l'organisation panafricaine veulent s'affranchir de la tutelle financière des bailleurs de fonds chinois et occidentaux pour conquérir une nouvelle crédibilité. L'an dernier, ils ont trouvé une astuce pour s'autofinancer. Mais aujourd'hui, à l'ouverture du 29e sommet de l'UA à Addis-Abeba, c'est l'heure de vérité sur la question du financement. Le président ivoirien Alassane Ouattara a une jolie formule pour expliquer la démarche de ses homologues...
(APA 03/07/17)
Le Nigeria va assurer la présidence du Conseil paix et sécurité de l'Union africaine, un organe permanent de l'institution continentale, chargé de prévenir, de gérer et de résoudre des conflits à travers le continent, a appris APA samedi. Le Conseil paix et sécurité de l'UA est un élément important de l'Architecture africaine de paix et sécurité (APSA), qui est le terme générique des principaux mécanismes de l'Union africaine pour promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique. Il...
(Jeune Afrique 30/06/17)
Les ministres des Affaires étrangères africains se retrouvent à Addis-Abeba ce vendredi pour préparer la réunion des chefs d'État qui doit avoir lieu en début de semaine prochaine. C’est un sommet africain de la transition qui s’est ouvert mardi 27 juin à Addis-Abeba. C’est aussi le premier, depuis leur élection en janvier dernier, pour le duo Alpha Condé-Moussa Faki Mahamat, respectivement président de l’Union africaine (UA) et président de la Commission. Les deux hommes entendent donner une nouvelle dynamique à...
(APA 28/06/17)
APA-Addis Abeba (Ethiopie) - Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, invite les États membres de l’UA à mettre en œuvre leur engagement de prélever de 0,2 pour cent sur les importations des produits éligibles pour assurer un financement durable et équitable de l'organisation panafricaine. S’exprimant mardi; à l'ouverture de la 34ème session ordinaire du Comité des représentants permanents (COREP) de l’Union africaine, au siège de l'UA à Addis-Abeba, Moussa Faki Mahamat a déclaré que...
(Le Monde 21/06/17)
Face à la difficulté de libre circulation, notre chroniqueur dénonce l’hypocrisie des dirigeants africains quand ils promettent la création d’un passeport continental. Il y a quelques semaines, ayant constaté que je devais me rendre à l’ambassade de France pour obtenir un visa pour le Burkina Faso au départ du Rwanda, j’écrivais une lettre ouverte à Alpha Barry, ministre des affaires étrangères du Burkina Faso, pour lui demander les raisons pour lesquelles, alors que des alternatives plus efficaces existent, son pays...
(Jeune Afrique 15/06/17)
Après la brutale mise au ban du Qatar par l’Arabie saoudite, les réactions sur le continent vont du soutien à Riyad à la neutralité gênée. Revue de détail, par région et par pays. La Mauritanie et les Comores qui emboîtent le pas à l’Arabie saoudite, aux Émirats et à leurs alliés, en rompant leurs relations diplomatiques avec le Qatar ; le Sénégal et le Tchad qui rappellent « pour consultation » leurs ambassadeurs à Doha ; le Gabon qui publie un communiqué...
(APA 15/06/17)
Le président français Emmanuel Macron a souligné que le Maroc et la France ont un défi conjoint à relever pour « un développement actif en Afrique », saluant « la diplomatie active du Maroc » en Afrique. Lors d'une conférence de presse, tenue mercredi à Rabat à l'occasion de sa visite d'amitié et de travail au Maroc, le chef de l'Etat français a proposé de « conjuguer les politiques » des deux pays en matière de développement dans divers domaines...
(Le Monde 14/06/17)
A Berlin, des chefs d’Etat africains se sont réunis pour participer, lundi 12 et mardi 13 juin, à une conférence consacrée au « partenariat avec l’Afrique ». Ils sont venus nombreux. Bien décidés à saisir la perche tendue et prompts à couvrir la chancelière allemande, Angela Merkel, d’épithètes louangeuses. Une dizaine de chefs d’Etat africains (Côte d’Ivoire, Egypte, Ghana, Guinée, Mali, Niger, Rwanda, Sénégal, Tunisie…) ont fait le déplacement à Berlin pour participer, lundi 12 et mardi 13 juin, à...
(Le Monde 14/06/17)
Notre chroniqueur étrille les hommes qui dénoncent les systèmes au pouvoir sur le continent, et sont prêts à toutes les compromissions pour prendre leur place. Les oppositions africaines ont la particularité de posséder souvent les mêmes tares que les pouvoirs dont elles dénoncent les actions et auxquels elles veulent succéder. Les péripéties actuelles des opposants sénégalais au régime de Macky Sall prouvent leur incapacité à constituer une alternative pour une population qui pourtant est en droit d’attendre une offre de...
(APA 24/05/17)
APA-Addis-Abeba (Ethiopie) - Le 29ème sommet de l’Union africaine (UA) aura lieu les 3 et 4 juillet prochain à Addis-Abeba, a annoncé la Commission de l’UA. Dans une correspondance adressée aux missions permanentes des pays membres de l’organisation panafricaine datée du vendredi 19 mai, la CUA indique que le chef de l’Etat guinéen et président en exercice de l’UA, Alpha Condé a, après consultations avec ses pairs, fixé pour les 3 et 4 juillet prochain, la tenue de la 29-ème...
(APA 23/05/17)
Le Premier ministre indien, Narendra Damodardas Modi, a réaffirmé, mardi à Ahmedabad, la volonté de son pays d’accompagner l’Afrique dans ‘’sa longue course vers un avenir plus lumineux’’. ‘’L’Inde sera toujours à vos côtés’’, a-t-il lancé aux nombreux participants à la cérémonie officielle d’ouverture des 52-émes Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement BAD qui se tiennent a Ahmedabad (Inde) sur le thème « Transformer l’agriculture pour créer de la richesse en Afrique ». Les présidents Macky Sall du...
(Le Point 28/04/17)
La réalité africaine bouge, les approches aussi. Hautes autorités africaines et partenaires étrangers s'évertuent à mieux adapter discours et actes. Trois chefs d'État africains, réunis en mini-sommet extraordinaire à Conakry en Guinée, réfléchissent à un plan. Il s'agit d'Alpha Condé, président de la Guinée et président en exercice de l'Union africaine, Paul Kagame, chef d'État du Rwanda, et Idriss Déby Itno, celui du Tchad. Que veulent-ils faire ? Ils sont chargés de lancer le chantier d'une réforme en profondeur de...

Pages