Dimanche 25 Juin 2017
(Le Monde 21/06/17)
Face à la difficulté de libre circulation, notre chroniqueur dénonce l’hypocrisie des dirigeants africains quand ils promettent la création d’un passeport continental. Il y a quelques semaines, ayant constaté que je devais me rendre à l’ambassade de France pour obtenir un visa pour le Burkina Faso au départ du Rwanda, j’écrivais une lettre ouverte à Alpha Barry, ministre des affaires étrangères du Burkina Faso, pour lui demander les raisons pour lesquelles, alors que des alternatives plus efficaces existent, son pays sous-traitait la procédure de délivrance de visa à un pays non africain. En l’occurrence la France, ancienne puissance coloniale. Quelques jours plus tard, interrogé sur le sujet lors du journal télévisé de la RTB (télévision...
(Jeune Afrique 15/06/17)
Après la brutale mise au ban du Qatar par l’Arabie saoudite, les réactions sur le continent vont du soutien à Riyad à la neutralité gênée. Revue de détail, par région et par pays. La Mauritanie et les Comores qui emboîtent le pas à l’Arabie saoudite, aux Émirats et à leurs alliés, en rompant leurs relations diplomatiques avec le Qatar ; le Sénégal et le Tchad qui rappellent « pour consultation » leurs ambassadeurs à Doha ; le Gabon qui publie un communiqué virulent contre le Qatar ; la Tunisie et le Maroc, terriblement embarrassés, qui ne pipent mot : l’onde de choc de la crise qui secoue les États du Conseil de coopération du Golfe (CCG) a atteint l’Afrique de plein fouet. Exception faite...
(APA 15/06/17)
Le président français Emmanuel Macron a souligné que le Maroc et la France ont un défi conjoint à relever pour « un développement actif en Afrique », saluant « la diplomatie active du Maroc » en Afrique. Lors d'une conférence de presse, tenue mercredi à Rabat à l'occasion de sa visite d'amitié et de travail au Maroc, le chef de l'Etat français a proposé de « conjuguer les politiques » des deux pays en matière de développement dans divers domaines...
(Le Monde 14/06/17)
A Berlin, des chefs d’Etat africains se sont réunis pour participer, lundi 12 et mardi 13 juin, à une conférence consacrée au « partenariat avec l’Afrique ». Ils sont venus nombreux. Bien décidés à saisir la perche tendue et prompts à couvrir la chancelière allemande, Angela Merkel, d’épithètes louangeuses. Une dizaine de chefs d’Etat africains (Côte d’Ivoire, Egypte, Ghana, Guinée, Mali, Niger, Rwanda, Sénégal, Tunisie…) ont fait le déplacement à Berlin pour participer, lundi 12 et mardi 13 juin, à...
(Le Monde 14/06/17)
Notre chroniqueur étrille les hommes qui dénoncent les systèmes au pouvoir sur le continent, et sont prêts à toutes les compromissions pour prendre leur place. Les oppositions africaines ont la particularité de posséder souvent les mêmes tares que les pouvoirs dont elles dénoncent les actions et auxquels elles veulent succéder. Les péripéties actuelles des opposants sénégalais au régime de Macky Sall prouvent leur incapacité à constituer une alternative pour une population qui pourtant est en droit d’attendre une offre de...
(APA 24/05/17)
APA-Addis-Abeba (Ethiopie) - Le 29ème sommet de l’Union africaine (UA) aura lieu les 3 et 4 juillet prochain à Addis-Abeba, a annoncé la Commission de l’UA. Dans une correspondance adressée aux missions permanentes des pays membres de l’organisation panafricaine datée du vendredi 19 mai, la CUA indique que le chef de l’Etat guinéen et président en exercice de l’UA, Alpha Condé a, après consultations avec ses pairs, fixé pour les 3 et 4 juillet prochain, la tenue de la 29-ème...
(APA 23/05/17)
Le Premier ministre indien, Narendra Damodardas Modi, a réaffirmé, mardi à Ahmedabad, la volonté de son pays d’accompagner l’Afrique dans ‘’sa longue course vers un avenir plus lumineux’’. ‘’L’Inde sera toujours à vos côtés’’, a-t-il lancé aux nombreux participants à la cérémonie officielle d’ouverture des 52-émes Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement BAD qui se tiennent a Ahmedabad (Inde) sur le thème « Transformer l’agriculture pour créer de la richesse en Afrique ». Les présidents Macky Sall du...
(Le Point 28/04/17)
La réalité africaine bouge, les approches aussi. Hautes autorités africaines et partenaires étrangers s'évertuent à mieux adapter discours et actes. Trois chefs d'État africains, réunis en mini-sommet extraordinaire à Conakry en Guinée, réfléchissent à un plan. Il s'agit d'Alpha Condé, président de la Guinée et président en exercice de l'Union africaine, Paul Kagame, chef d'État du Rwanda, et Idriss Déby Itno, celui du Tchad. Que veulent-ils faire ? Ils sont chargés de lancer le chantier d'une réforme en profondeur de...
(Le Monde 27/04/17)
Rex Tillerson devait recevoir Moussa Faki à Washington. Selon « Foreign Policy », l’entrevue a été annulée à la dernière minute, laissant le diplomate tchadien « furieux ». Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson avait invité le nouveau président de la commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki, à une réunion à Washington, avant de changer d’avis à la dernière minute, raconte le magazine américain Foreign Policy. Le rendez-vous était prévu dans la semaine du 17 avril après que Moussa...
(Le Monde 18/04/17)
Notre chroniqueur prédit un réveil douloureux aux « marcheurs » africains qui distribuent des tracs à Dakar ou à Casablanca pour le candidat à la présidentielle française. Dans un reportage récent, Le Monde Afrique nous a plongés dans l’univers du comité de soutien à Emmanuel Macron au Sénégal. Or il m’a semblé curieux que des personnes qui ne votent pas en France s’engagent à ce point, avec parfois un zèle qui prête à sourire, pour un candidat à la présidentielle...
(AFP 03/04/17)
Des responsables de la sécurité et du renseignement d'une trentaine de pays africains se sont réunis lundi dans la capitale soudanaise pour évoquer la lutte contre les jihadistes, une menace grandissante sur le continent. "Des mercenaires, des combattants terroristes étrangers et des organisations hors-la-loi forment le triangle de l'horreur en Afrique", a déclaré Mohamed Atta, le chef du puissant service national du renseignement et de la sécurité (NISS) à l'ouverture d'une conférence de trois jours à Khartoum. Ces trois éléments ont contribué à "polariser les sociétés à travers l'Afrique", a déclaré M. Atta lors de cette réunion...
(AFP 29/03/17)
Le continent africain, un des principaux partenaires économiques de Pékin, "risque aujourd'hui de devenir une colonie chinoise", a estimé le président du Parlement européen Antonio Tajani dans l'édition de mercredi du quotidien allemand Die Welt. "L'Afrique risque aujourd'hui de devenir une colonie chinoise, les Chinois ne veulent que les matières premières. La stabilité ne les intéresse pas", a-t-il déclaré. Les entreprises chinoises ont une présence croissante en Afrique depuis une vingtaine d'années notamment dans les secteurs des ressources naturelles. En...
(AFP 29/03/17)
L’Afrique a besoin d’être "plus innovante, plus productive et plus compétitive" pour réussir l'émergence de son économie, a affirmé mardi à Abidjan le président guinéen Alpha Condé, à l'ouverture d'une conférence internationale. "L’Afrique a amélioré ses résultats économiques et sociaux entre 2000 et 2015 en enregistrant une croissance réelle de son produit intérieur brut global de plus de 5% par an", a déclaré M. Condé, président en exercice de l'Union africaine (UA). Toutefois, selon lui, "cette performance est très en...
(AFP 14/03/17)
L'ancien ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, a pris mardi ses nouvelles fonction de président de la Commission de l'Union africaine (UA), promettant de réformer l'institution et de s'attaquer aux nombreuses crises du continent. M. Faki arrive à la tête de l'exécutif de l'UA, qui regroupe 54 pays, quelques jours après que les Nations unies eurent averti que la planète était confrontée à la "pire crise humanitaire depuis la fin de la Seconde guerre mondiale" avec un risque de malnutrition et de famine pour 20 millions d'habitants de trois pays d'Afrique: Somalie, Soudan du Sud, Nigeria, et au Yémen.
(AFP 01/03/17)
Une campagne de mobilisation citoyenne pour "interpeller les candidats et leur demander de présenter leur plan pour l'Afrique", à moins de deux mois du premier tour de la présidentielle en France, est lancée mercredi par l'ONG One. "Dans les pays pauvres, y'a des enfants, ils peuvent même pas aller à l'école. Quand ils sont malades, ils peuvent même pas aller chez un médecin et moi je trouve cela pas juste (...). Et toi, si tu veux devenir mon président, qu'est-ce...
(AFP 28/02/17)
Le jury du prix Mo Ibrahim, qui récompense chaque année une "gouvernance exceptionnelle" en Afrique, a annoncé mardi ne pas avoir trouvé de candidat ayant réuni l'ensemble des qualités requises en 2016, pour la sixième fois en dix ans. "La barre a été placée très haut quand le prix a été lancé en 2006. (...). Après mûre réflexion, le comité a décidé de ne pas attribuer le prix 2016", a expliqué Salim Ahmed Salim, président du Comité d'attribution du Prix,...
(Jeune Afrique 23/02/17)
Le roi du Maroc a signé 113 accords avec les pays africains depuis que le royaume a annoncé son intention de regagner l'Union africaine (UA) en juillet dernier. Et ça continue ! Jamais le Boeing royal n’a autant survolé d’espaces africains. Depuis l’annonce de son intention de regagner l’Union africaine (UA) en juillet 2016, le roi du Maroc a multiplié les périples en Afrique, signant pas moins de 113 conventions, mémorandums et accords d’investissement. Cette pluie d’accords a été scellée...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Le chef de l'État zimbabwéen, Robert Mugabe, fêtait le 21 février ses 93 ans. Un âge canonique qui ne cesse d'alerter, année après année, tant il semble s'accrocher au pouvoir. Mais est-il pour autant une exception en Afrique ? Réponse en deux infographies. Le cas de Robert Mugabe n’est pas banal. À 93 ans tout juste, le président zimbabwéen a déjà passé plus de 29 ans au pouvoir, sans se lasser. Sa femme, Grace, a même confié à ses partisans,...
(RFI 14/02/17)
C’est l’histoire d’un retour incroyable, celui du Maroc dans la grande maison africaine. Il y a 33 ans, au lendemain de l’admission dans l’OUA de la République arabe sahraouie démocratique, la RASD, Hassan 2, le roi du Maroc, avait claqué la porte de l’Organisation de l’Unité africaine. Mais, le 31 janvier 2017, son fils, Mohammed VI, a mis fin à cette politique de la chaise vide, et a fait quelque chose que personne n’imaginait, il y a encore quelques mois. Ce jour-là, le roi du Maroc s’est rendu personnellement au siège de l’Union africaine...
(RFI 13/02/17)
L’Union africaine soutient le retrait de ses Etats-membres de la Cour pénale internationale, accusée de s’acharner sur l’Afrique. La décision entérinée pendant le sommet d’Addis-Abeba du 30-31 janvier 2017 ne fait pas l’unanimité. Elle n’est pas non plus assortie d’un calendrier de sorties précis. Prévue pour prendre le relais de la CPI, la Cour africaine de la justice et des droits de l’homme n’a pas encore été ratifiée par tous les Etats membres de l’organisation panafricaine. Les chefs d’Etat africains...

Pages