Mercredi 21 Février 2018

Le nouveau SG de l'ONU veut travailler en étroite collaboration avec l'UA

Le nouveau SG de l'ONU veut travailler en étroite collaboration avec l'UA
(Xinhua 31/01/17)

ADDIS-ABEBA, (Xinhua) -- Le nouveau secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a exprimé lundi son vif intérêt pour collaborer avec l'Union africaine (UA) et ses pays membres.

"L'Union africaine travaille pour l'unité, la paix et le progrès de tous les habitants de chaque parcelle de ce grand continent", a-t-il déclaré à l'ouverture du sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'UA, en ouverture du 28ème sommet de cette organisation lundi à Addis-Abeba, capitale de l'Éthiopie.

L'ONU souhaiterait travailler en étroite collaboration avec l'UA car ce bloc panafricain ambitionne de réaliser son programme de développement et d'assurer la paix et la sécurité dans toute l'Afrique, a-t-il dit.

"Vous pouvez compter sur le plein soutien des Nations unies dans tous vos efforts pour renforcer les institutions nationales, préserver l'état de droit, assurer la transparence, promouvoir la bonne gouvernance, faciliter les passations de pouvoir pacifiques et éviter l'extrémisme violent", a-t-il dit.

Dans la mise en œuvre du programme 2063 et des Objectifs de développement durable (ODD), promouvoir la paix, la sécurité et les droits de l'homme comptent parmi les principaux domaines dans lesquels l'ONU envisage de travailler avec l'UA, selon le secrétaire général.

M. Guterres a également félicité les pays africains pour leur importante contribution en soldats aux missions de paix partout dans le monde, et pour leur "accueil très généreux des réfugiés".

Il a également exprimé son vif intérêt pour travailler avec l'UA afin de présenter "des propositions concrètes au Conseil de sécurité pour un financement prévisible et fiable des opérations de paix de l'UA".

L'Afrique en tant que continent comprend certaines des économies à la croissance la plus rapide au monde, a-t-il observé.

Le monde est entré dans la seconde année de l'Agenda 2030 pour les Objectifs de développement durable, et l'Afrique a adopté un plan plus étendu et plus ambitieux encore : l'Agenda 2063, a-t-il dit.

"Pour que les habitants d'Afrique puissent bénéficier pleinement du partenariat global pour le développement durable, ces deux programmes doivent être stratégiquement alignés", a-t-il dit.

Il a également salué les transformations socio-économiques récentes sur le continent africain, déclarant qu'"une grande partie de l'Afrique a connu des progrès sociaux et économiques considérables".

Commentaires facebook