Vendredi 26 Mai 2017
(AFP 19/05/17)
Le musée Dapper, dédié au patrimoine de l'art africain subsaharien, a fermé ses portes jeudi en raison de problèmes financiers, mais veut poursuivre son action en Afrique, notamment au Sénégal, ainsi qu'aux Caraïbes, a-t-on appris auprès de la direction. La principale cause de ces difficultés tient aux charges générées par son lieu d'exposition ouvert en 2000 dans le très cossu 16e arrondissement de Paris, et qui va être vendu. Le bâtiment est lourd à gérer. Nous n'avons aucune subvention publique, nous ne pouvions plus traîner ce boulet", indique-t-on de même source. Le musée a également été confronté à la montée en puissance du musée du Quai Branly, et plus généralement à la concurrence d'une offre...
(Le Monde 27/04/17)
Le Salon africain 2017, placé sous le signe de la mélancolie, verra aussi la remise du prix Ahmadou Kourouma. Le lauréat sera connu vendredi 28 avril à 16 heures. Il n’y a pas que l’Afrique au Salon du livre de Genève, du 26 au 30 avril, mais il y a beaucoup d’Afrique et d’Africains. Cette année, le Salon africain est placé sous le thème de la mélancolie. L’Afrique a été longtemps perçue, et s’est donnée à voir et à lire, sous le prisme de la joie, du rire. Et si la gaieté africaine n’était que l’envers d’une grande mélancolie ? C’est la réflexion à laquelle invitent les deux programmateurs, la romancière suisse Pascale Kramer et le critique congolais Boniface Mongo-Mboussa...
(Le Monde 27/04/17)
L’homme d’affaires et collectionneur Sindika Dokolo pose un regard critique sur l’engouement pour l’art africain ce printemps à Paris. En Afrique, l’homme d’affaires Sindika Dokolo est sans doute le plus grand collectionneur d’art. Une passion, dit-il, hérité de son père, Augustin Dokolo, banquier autodidacte qui a fait fortune au Zaïre (aujourd’hui République démocratique du Congo), et de sa mère, une Danoise aujourd’hui consule à Kinshasa. La collection de l’industriel de 45 ans, actif dans le diamant et le ciment, s’est...
(AFP 26/04/17)
Il a "inventé" le selfie, mais uniquement avec des stars, et cultive sa désinvolture de richissime héritier. Jean Pigozzi possède la plus grande collection d'art africain contemporain, dont un "best of" est exposé à la Fondation Vuitton, à Paris, mais il n'a jamais mis les pieds en Afrique. "Je suis très content de faire cette expo, je me retrouve à 500 mètres de l'endroit où je suis né", dit Jean Pigozzi de sa voix de basse. "Je fréquentais le bowling...
(Le Monde 26/04/17)
Le critique congolais Boniface Mongo-Mboussa, programmateur du pavillon africain au Salon du livre de Genève, dresse un panorama des lettres francophones et anglophones. Pendant cinq jours, du mercredi 26 au dimanche 30 avril, le Salon du livre et de la presse de Genève proposera pour sa 31e édition plus de deux mille animations réparties sur les différentes scènes de ce rendez-vous littéraire international. Parmi celles-ci, le Salon africain qui remettra, vendredi, le prix Kourouma, dont Le Monde Afrique est partenaire...
(AFP 10/04/17)
Depuis des années, il fait glousser toute l'Afrique francophone avec sa satire pince-sans-rire de la "République très très démocratique du Gondwana". Mais méfiance, le "Gondwana est partout", confie l'humoriste nigérien Mamane, l'œil qui frise. Avec son "président-fondateur" cramponné au pouvoir, son sous-développement chronique, ses routes défoncées, le Gondwana "c'est un pays imaginaire dans lequel tous les Africains peuvent se reconnaître", explique Mamane dans un entretien accordé à l'AFP. Neuf ans que ce natif du Niger - qui a bourlingué un...
(AFP 30/03/17)
n lui doit les dernières photos professionnelles du rocker Kurt Cobain avant sa mort. Le Français Youri Lenquette a immortalisé des centaines d'artistes dans le monde. Sa dernière exposition, à Dakar, révèle sa passion de l'Afrique et de ses musiciens. Depuis quelques années, il a un pied en Afrique, un continent dont il "a l'âme", dit de lui le chanteur sénégalais Youssou Ndour. La galerie de l'Institut français de Dakar expose pendant deux mois jusqu'au 29 avril "Youri ne dort...
(Le Point 30/03/17)
ENTRETIEN. Grand ordonnateur, sous le patronage du roi Mohammed VI, de l'exposition "L'Afrique en Capitale", Mehdi Qotbi en explique le sens et la portée. C'est un mois d'intenses d'activités culturelles réparties sur 36 temps forts dans quelque 18 lieux que, du 28 mars au 28 avril, Rabat se prépare à vivre. La capitale du royaume chérifien va s'habiller de la lumière des cultures africaines à travers un programme riche, gratuit et accessible à tous. Expositions d'arts plastiques et d'objets du...
(AFP 22/03/17)
Les femmes, avec la figure d'Antigone en japonais dans la Cour d'Honneur en ouverture, et l'Afrique sont à l'honneur cette année du Festival d'Avignon, dont la programmation était dévoilée mercredi par son directeur Olivier Py. Le programme du plus grand festival de théâtre européen avec Edimbourg affiche 34 créations sur 41 spectacles au total. "Il n'y a jamais eu autant de femmes", a souligné Olivier Py. Elles portent 37% des projets du festival. "Il y a l'idée d'une résistance qui...
(Jeune Afrique 14/03/17)
Secrétaire général de la Fédération panafricaine des cinéastes (Fepaci) depuis mai 2013, le réalisateur Cheick Oumar Sissoko, 71 ans, qui fut ministre de la Culture du Mali (2002-2007), ne briguera pas un nouveau mandat de quatre ans. Il souhaite qu’une personnalité plus jeune prenne le relais lors de la prochaine réunion de l’organisation, qui doit se tenir en mai ou au plus tard en juin au Kenya. Ne doutant pas qu’il y aura des candidats, il compte pour sa part...
(Financial Afrik 13/03/17)
Grande figure du monde des médias et de la communication au Maroc, Abderrazzak Sitaïl ferait partie – et il s’en défend – de ce courant élitiste inspiré par Alain Minc et d’autres intellectuels qui reprochent au suffrage universel de ne pas forcément aller dans le sens de l’intérêt général. Pour ce royaliste, le monde africain des médias doit assumer ses responsabilités et son devoir d’information. Entretien. Financial Afrik : En tant que professionnel à la tête d’un grand média panafricain...
(Jeune Afrique 10/03/17)
Né au Honduras, descendant d’esclaves, le chanteur et guitariste Aurelio Martínez, un temps député dans son pays, voit son art comme un outil plus puissant que la politique. « Mes chansons ne sont pas que des chansons, elles me permettent d’aborder les problèmes qu’il y a dans notre société. Celle que je vais vous interpréter maintenant raconte l’histoire d’une petite fille dont les parents sont morts du sida… » Sur la scène de l’Alhambra, à Paris, Aurelio Martínez marque une...
(Jeune Afrique 08/03/17)
Cette année, pour la première fois, des humoristes de tout le continent vont s’associer pour animer deux événements majeurs de la scène comique en Afrique. Dans le cadre du Marrakech du rire (28 juin-2 juillet), créé par Jamel Debbouze en 2011, Mamane présentera un « gala africain ». Inversement, Jamel Debbouze donnera un « grand spectacle » dans le cadre de la troisième édition d’Abidjan capitale du rire, qu’organise le chroniqueur de RFI. Au-delà de cet échange de bons procédés...
(Jeune Afrique 08/03/17)
Cette année, le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) s’est ouvert dans un contexte inédit. Alors que l’industrie cinématographique en Afrique battait de l’aile depuis les années 1980, les deux dernières années témoignent d’un renouveau. Dans les métropoles d’Afrique francophone, les cinéphiles, qui avaient vu les cinémas fermer les uns après les autres, reprennent peu à peu le chemin des salles obscures. À Abidjan, la jeunesse se donne rendez-vous au Majestic, la salle mythique de...
(AFP 05/03/17)
Après un Ours d'argent à Berlin il y a deux semaines, l'Etalon d'or samedi au Fespaco: "Félicité", du Sénégalais Alain Gomis, récit de la vie difficile d'une chanteuse de bar de Kinshasa collectionne les récompenses du cinéma mondial. "C'est un grand honneur de recevoir ce trophée pour la deuxième fois", a déclaré Alain Gomis qui avait déjà reçu la récompense suprême du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou avec "Tey" en 2013. Il est le deuxième...
(La Tribune 01/03/17)
Les destinations africaines sont de plus en plus populaires auprès des touristes Chinois. Près d'un million et demi de touristes chinois ont visité le continent noir en 2014. Pourquoi un tel engouement ? Voici les secrets de la nouvelle destination pour les touristes de l’empire du milieu. Avec ses beaux paysages et ses parcs naturels, le continent africain attire de plus en plus de touristes chinois. D'ailleurs nombreux sont les touristes de l'empire du milieu, particulièrement les jeunes qui fêtent...
(AFP 23/02/17)
Environ 200 films et des milliers de projections souvent en plein air ou dans des lieux insolites: le 25e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), la grande fête du 7e art africain, s'ouvre samedi avec en toile de fond des inquiétudes sur la sécurité. Quelque 164 films de tous formats sont en compétition, dont 20 longs métrages, pour la récompense suprême, l'Etalon d'or de Yennenga. Une cinquantaine de films seront aussi présentés hors compétition. Depuis...
(Jeune Afrique 03/02/17)
Dans son livre, "Réfugié", Emmanuel Mbolela livre un témoignage saisissant sur son parcours et la vie des migrants africains, de la RD Congo à l'Europe en passant par le Maroc. Interview. Emmanuel Mbolela, militant de la cause des réfugiés, a traversé plusieurs pays et le Sahara. Militant dans l’opposition congolaise, il a fui son pays en 2002, avant d’obtenir l’asile politique aux Pays-Bas, en 2008. Dans son livre, Réfugié, paru le 2 février, il décrit son parcours personnel avec sobriété...
(Jeune Afrique 27/01/17)
Art contemporain, José Eduardo dos Santos et sa fille, Joseph Kabila et Moïse Katumbi, Sonangol… Loin d’esquiver les questions délicates, le collectionneur Sindika Dokolo répond sans tabou à Jeune Afrique. Dix-sept mai 2016, à l’hôtel du Cap-Eden-Roc. Ce soir-là, en marge du Festival de Cannes, le joaillier des stars De Grisogono présente un diamant hors norme : le « 404 », évalué à 16 millions d’euros. Cette pierre est la plus importante jamais extraite du sous-sol angolais. L’heureux propriétaire ne se...
(Le Point 04/01/17)
L'écrivain, pour sa première visite au Sénégal, a vu dans les Ateliers de la pensée un prolongement du colloque du Collège de France qu'il organisait à Paris en mai dernier. Le Point Afrique : Les Ateliers de la pensée vous ont valu votre première visite au Sénégal. Un grand moment pour vous ? Alain Mabanckou : Venant pour la première fois au Sénégal, je me suis senti comme n'importe quel étranger. Sauf qu'ayant lu et enseigné des textes d'écrivains du...

Pages