| Africatime
Mercredi 22 Mars 2017
(Jeune Afrique 22/03/17)
Pendant près de trente ans, Issa Hayatou a dirigé, d’une main de fer, le football africain. Un trop long règne, que Jeune Afrique a suivi de près, de son élection surprise, en mars 1988 à Casablanca, à sa chute, ce 16 mars à Addis-Abeba, au terme de sept mandats Comme beaucoup à l’époque, nous avions cru à ses promesses. Mais nous n’avons pu que constater, au fil du temps, que le fringant dirigeant de la fin des années 1980 s’était rapidement mué en satrape avachi, s’accrochant coûte que coûte au pouvoir, évinçant ses concurrents potentiels un à un, s’entourant d’une cour d’affidés qui garnissaient les multiples commissions et sous-commissions de la CAF, cooptant ses fidèles,...
(RFI 21/03/17)
Ahmad Ahmad, le nouveau président de la Confédération africaine de football (CAF), est de retour sur les terres malgaches. Depuis trois jours, Ahmad parcourt les institutions du pays à Antananarivo, mais il s'est aussi rendu dans sa ville natale, Mahajanga, dans le nord-ouest de la Grande Île. Un accueil enflammé. Ce lundi, il a clôturé sa tournée dans le pays par une rencontre avec les acteurs du football malgache et les hommes politiques du pays. Deux milieux qu'il connait très bien. « Ahmad, fierté des Malgaches », lit-on sur la banderole qui couronne la table d'honneur.
(APA 21/03/17)
Le nouveau président de la Confédération africaine de football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad, est attendu au Maroc dès la fin de cette semaine, rapporte lundi le quotidien +Assabah+ Selon la publication, M. Ahmed Ahmed sera d’abord en début de cette semaine au Caire où se trouve le siège de la Confédération africaine de football. Il s’agit pour lui de prendre contact avec le personnel de l’instance africaine du football, avec lequel il aura à travailler durant tout son prochain...
(Jeune Afrique 21/03/17)
Constant Omari, le président de la Fédération congolaise de football (Fecofa), est revenu, tout juste rentré à Kinshasa, sur l’élection du Malgache Ahmad Ahmad à la tête de la CAF, le 16 mars dernier. Jeune Afrique : Comment analysez-vous le résultat du scrutin d’Addis Abeba ? Cette lourde défaite d’Issa Hayatou face à Ahmad Ahmad était-elle prévisible ? Constant Omari : Il faut d’abord se référer à l’environnement de cette élection. Il y avait, ces derniers temps, certains signes annonciateurs...
(Le Monde 18/03/17)
Pour notre chroniqueur, la défaite surprise du président de la CAF, Issa Hayatou, comme la chute du dictateur gambien Jammeh font souffler le vent du changement sur le continent. La chute du baron Issa Hayatou, battu jeudi 16 mars à la tête la Confédération africaine de football (CAF) par un quasi inconnu, le Malgache Ahmad Ahmad, est saluée un peu partout en Afrique. Je suis convaincu que cette défaite du Camerounais Hayatou ne changera pas grand-chose au fonctionnement de la...
(Jeune Afrique 18/03/17)
Occupé à préparer les matchs amicaux en Égypte contre la Libye (24 mars) et les Pharaons (28 mars), Claude Le Roy, le sélectionneur du Togo, a pris quelques minutes pour revenir sur la défaite historique d’Issa Hayatou le 16 mars, lors de l’élection du président de la CAF. Jeune Afrique : Vous attendiez-vous à ce que Ahmad Ahmad fasse tomber Issa Hayatou ? Claude Le Roy : Je n’y croyais pas trop, même si j’avais cru comprendre qu’Ahmad Ahmad, que...
(RFI 17/03/17)
Il était depuis 2003 président de la fédération de football de Madagascar. Depuis jeudi 16 mars, Ahmad a été élu, à 57 ans, président de la Confédération africaine de football (CAF). Il est ce vendredi l'invité de RFI ainsi que Gianni Infantino, le président de la FIFA, auquel beaucoup ont prêté un rôle de soutien à Ahmad dans sa campagne pour prendre la tête de la CAF. ► Ahmad, nouveau président élu de la Confédération africaine de football (CAF) Il...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Ancien ministre malgache des Sports puis de la Pêche, Ahmad Ahmad, nouveau président de la Confédération africaine de football (CAF), est présenté comme un homme plutôt discret. Mais efficace... Sur l’échiquier du football africain, Madagascar fait partie des pays dont on parle peu. La sélection nationale n’a jamais participé à aucune compétition internationale, ses clubs passent rarement plus d’un tour lors des coupes d’Afrique, et même s’il n’est jamais simple d’aller jouer au stade Mahamasina d’Antananarivo – l’Égypte, le Sénégal,...
(RFI 17/03/17)
Après 29 années à la tête de la Confédération africaine de football, Issa Hayatou a été écarté par Ahmad, vainqueur le 16 mars 2017 à Addis-Abeba. Une victoire surprenante du Malgache qui s’explique, outre un besoin de changement, par les erreurs et les errements du Camerounais. Ce dernier, grand dirigeant et fin politique, s’était toutefois enfermé dans sa tour d’ivoire. Explications. Il n’a pas fait campagne Durant le 60e anniversaire de la Confédération africaine de football (CAF) et durant les...
(RFI 17/03/17)
Après 29 années passées à la tête de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou a dû céder sa place au Malgache Ahmad, ce 16 mars 2017 à Addi-Abeba, plein de rancœur. La garde rapprochée du Camerounais a subi le même sort, en étant éjectée du Comité exécutif, le gouvernement du foot africain. Une nouvelle ère s’est ainsi brutalement ouverte à la CAF. De notre envoyé spécial à Addis-Abeba, « Voilà 29 ans que je suis à la tête...
(RFI 17/03/17)
Le président de la Fédération internationale de football (FIFA), Gianni Infantino, a assisté à la victoire d’Ahmad à l’élection du président de la Confédération africaine de football (CAF). Le patron de la FIFA a salué le travail d’Issa Hayatou et a démenti avoir contribué à sa chute après 29 années de pouvoir. Gianni Infantino, que pensez-vous du résultat de cette élection à la présidence de la Confédération africaine de football ? Gianni Infantino : C’était un jour important pour la...
(RFI 17/03/17)
Le roi du foot africain détrôné, la page Issa Hayatou se tourne. Celui qui dirigeait la Confédération africaine depuis 1988 a donc été écarté ce jeudi 16 mars lors d'un vote sans appel à Addis-Abeba. 34 voix sur 54 sont allées à son rival le Malgache Ahmad. C'est lui qui va prendre la succession. Pour en parler, Nathalie Amar reçoit Patrick Julliard, journaliste consultant foot africain.
(La Tribune 16/03/17)
Le malgache Ahmad Ahmad a été élu, ce jeudi 16 mars, président de la Confédération africaine de Football (CAF) lors de l’Assemblée générale de l’instance dirigeante du football continental qui se tient à Addis Abeba en Ethiopie. Le président de la fédération malgache de football a recueilli 34 voix contre 20 pour le tout puissant Issa Hayatou en poste depuis presque trente ans. Le tout puissant Issa Hayatou, patron incontesté du football africain depuis 1988 est tombé! L'archi favori pour...
(RFI 16/03/17)
Ahmad Ahmad a été élu président de la Confédération africaine de football (CAF), ce jeudi 16 mars 2017 à Addis-Abeba. Le Malgache a battu Issa Hayatou par 34 voix contre 20. Le Camerounais était au pouvoir depuis 1988. Sa chute est une énorme surprise dans le monde du football et du sport africain. Coup de tonnerre dans le monde du football ! Issa Hayatou, le dernier des Mohicans de toute une génération de dirigeants, est tombé, ce 16 mars 2017...
(APA 16/03/17)
Le Malgache Ahmad Ahmad a battu Issa Hayatou par 34 voix contre 20, lors de l'élection jeudi à Addis Abeba, en Ethiopie, du président de la Confédération africaine de football (CAF) à l’occasion de l’assemblée générale élective de l'instance dirigeante du football africain. Portée par le Conseil des fédérations de l’Afrique australe (COSAFA) regroupant 14 fédérations et soutenue en sourdine par le président de la FIFA, le président de la Fédération malgache de football a réussi à déboulonner Hayatou (70...
(Jeune Afrique 16/03/17)
Le Camerounais Issa Hayatou, en poste depuis près de 30 ans, cède sa place au Malgache Ahmad Ahmad. Celui-ci a été élu mercredi président de la Confédération africaine de football pour un mandat de quatre ans, lors d'une assemblée générale à Addis Abeba. À 57 ans, Ahmad Ahmad, le président de la fédération malgache, a été a été élu président de la CAF avec 14 voix d’avance sur Issa Hayatou, qui dirige l’instance depuis 1988, lors d’un congrès de l’instance...
(AFP 16/03/17)
La promesse d'une "nouvelle ère" a coûté sa tête au dernier dinosaure du sport mondial: après avoir régné près de 30 ans sur la Confédération africaine de football (CAF), le Camerounais Issa Hayatou a été détrôné jeudi par le Malgache Ahmad Ahmad, à la surprise générale. En poste depuis 1988, M. Hayatou, 70 ans, était le dernier dignitaire du foot épargné par les affaires qui ont emporté Sepp Blatter et Michel Platini. Considéré comme le favori pour obtenir un huitième...
(RFI 16/03/17)
Le rival d’Issa Hayatou pour la présidence de la Confédération africaine de football (CAF) a passé le mercredi 15 mars à Addis-Abeba à convaincre les présidents de fédérations de voter pour lui, le lendemain. Ahmad veut continuer à croire qu'il peut faire vaciller le Camerounais, au pouvoir depuis 1988. Mais où est passé Ahmad, candidat à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF) ? Absent lors de la projection d’un documentaire sur les 60 ans de la CAF,...
(AFP 16/03/17)
Le Camerounais Issa Hayatou a appelé les fédérations africaines de football à choisir "l'unité", vantant son "expérience" et sa "sagesse" alors qu'il brigue jeudi un 8e mandat à la tête de la Confédération africaine (CAF), qu'il dirige depuis 1988. Dernier dignitaire du foot mondial épargné par les affaires qui ont emporté Sepp Blatter et Michel Platini, M. Hayatou, 70 ans, est favori pour l'obtention d'un nouveau mandat de quatre ans lors de ce vote organisé dans la capitale éthiopienne Addis...
(AFP 15/03/17)
"Insubmersible", "éternel"...: à 70 ans, le Camerounais Issa Hayatou, dernier dignitaire du foot mondial épargné par les affaires qui ont emporté Sepp Blatter et Michel Platini, brigue un 8e mandat à la tête de la Confédération africaine (CAF) qu'il préside depuis 1988. Roi d'Afrique, il l'est dans le foot. Prince, le natif de Garoua (nord du Cameroun) l'est par son père, "lamido" (chef traditionnel) de cette ville fondée par les Peuls, où il est né le 9 août 1946. Musulmane,...

Pages