| Africatime
Lundi 24 Avril 2017
(La Tribune 13/04/17)
La FIFA a dévoilé la liste des diffuseurs choisis pour bénéficier des droits médias pour les deux prochaines années. Cinq opérateurs privés africains ont été sélectionnés pour la retransmission des compétitions en Afrique subsaharienne notamment la Coupe du monde 2018. Cette fois encore, les chaines publiques africaines ont été disqualifiées bien que l’Union africaine de radiodiffusion (UAR) ait participé à l’appel d’offres lancé par la FIFA. Les téléspectateurs africains, amateurs du ballon du rond, vont devoir encore recourir à la stratégie de la débrouille pour regarder les prochains matchs des compétitions de la FIFA pour les deux prochaines années dont les éliminatoires zone Afrique et les matchs entrant dans le cadre du Mondial Russie 2018...
(AFP 29/03/17)
Le nouveau président de la Confédération africaine de football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad, s'est dit "convaincu" mardi que le Maroc pourrait organiser la coupe du Monde en 2026. "Nous sommes convaincus que le Maroc pourra organiser cette compétition, comme cela a été fait par l'Afrique du sud en 2010", a déclaré au cours d'une conférence de presse à Marrakech M. Ahmad, arrivé la veille dans le royaume, pour sa première visite à l'étranger depuis son élection. "Pour la Coupe du monde, ce n'est pas fortuit si je suis là avec deux membres du Conseil de la FIFA", a-t-il expliqué.
(APA 29/03/17)
Le président de la confédération africaine de football, Ahmad Ahmad, en visite au Maroc, s’est dit confiant quant aux capacités du Maroc d’organiser une Coupe du Monde. « Comme je vous ai dit même si je suis ici pour une visite de courtoisie, il était important d'étudier certains points. Nous sommes convaincu que le Maroc peut organiser une Coupe du Monde » a-t-il lancé devant un parterre de journalistes lors d’une conférence de presse tenue ce mardi à Marrakech peu...
(Jeune Afrique 28/03/17)
Soutenu par le royaume au moment de son élection, Ahmad Ahmad, fraîchement élu à la tête de la Confédération africaine de football, est venu remercier ses camarades marocains. Avec, en ligne de mire, l’organisation de la Coupe du Monde 2026 au Maroc. Faut-il voir là un échange de bon procédé ? Onze jours après son élection à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad a choisi le Maroc comme destination pour son premier déplacement...
(APA 28/03/17)
Fidèles à une tradition désormais instaurée dans l’espace médiatique, la deuxième chaine de télévision marocaine 2M et la radio privée « RADIOMARS » ont organisé, lundi soir, la 5ème édition de la cérémonie de gala des MARS D’OR qui récompense les meilleurs sportifs marocains et africains de la saison 2016, désignés par les téléspectateurs et les auditeurs. Cette édition a été marquée par la présence de nombreuses personnalités du monde du sport et à leur tête le président de la...
(AFP 25/03/17)
L'ancien champion du monde d'échecs, le Russe Garry Kasparov, souhaite former à ce jeu un million d'enfants africains en cinq ans, un moyen qu'il juge "peu coûteux et très efficace" pour améliorer les compétences des élèves. Garry Kasparov, 53 ans, prône via sa fondation Kasparov Chess Foundation l'introduction des échecs dans les programmes scolaires à travers le monde. Il a assisté au lancement jeudi soir de la branche francophone de l'organisation, particulièrement tournée vers l'Afrique de l'Ouest. "Il y a...
(Jeune Afrique 25/03/17)
Il ne l’avait pas vue venir. Après trois décennies de règne marqué par de nombreux abus de pouvoir, le président de la Confédération africaine de football a été mis sur la touche par un Petit Poucet, le Malgache Ahmad Ahmad. Révolution de palais et fin de règne sans gloire pour Issa Hayatou, 70 ans, candidat à une huitième réélection à la tête de la Confédération africaine de football (CAF). Le 16 mars, le Camerounais a été défait lors d’un scrutin...
(AFP 24/03/17)
Le président de la Fifa Gianni Infantino a jugé vendredi que l'élection vendredi dernier du Malgache Ahmad Ahmad à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF) symbolisait "un vote de changement", après près de trente ans de règne du Camerounais Issa Hayatou. "La Confédération africaine devait décider de ce qu'elle voulait pour le futur et les Africains ont voté pour le changement", a déclaré le président de la Fifa en marge d'un congrès sur le football organisé à...
(Jeune Afrique 24/03/17)
Après vingt-neuf ans de présence ininterrompue à la présidence de la CAF, le Camerounais Issa Hayatou (70 ans) a été battu le 16 mars dernier par le Malgache Ahmad Ahmad. L’occasion de revenir sur le bilan du désormais ex-président. Avec du bon et du moins bon. Bilan sportif Augmentation du nombre de sélections africaines en phase finale de Coupe du Monde, réformes de la CAN et des compétitions de clubs, création du CHAN, des CAN des moins de 23 ans,...
(Jeune Afrique 23/03/17)
Personne, ou presque, n’aurait parié sur lui. Mais en militant pour un nouveau mode de gouvernance, le patron de la fédération malgache a remporté une large victoire. Inconnu du grand public il y a encore trois mois, le Malgache Ahmad Ahmad est devenu jeudi 16 mars le nouveau président de la CAF. Rares sont ceux qui avaient envisagé son sacre. Quelques jours avant le scrutin, difficile de dénicher, parmi les principaux acteurs africains de la galaxie footballistique, un interlocuteur prêt...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Pendant près de trente ans, Issa Hayatou a dirigé, d’une main de fer, le football africain. Un trop long règne, que Jeune Afrique a suivi de près, de son élection surprise, en mars 1988 à Casablanca, à sa chute, ce 16 mars à Addis-Abeba, au terme de sept mandats Comme beaucoup à l’époque, nous avions cru à ses promesses. Mais nous n’avons pu que constater, au fil du temps, que le fringant dirigeant de la fin des années 1980 s’était...
(RFI 21/03/17)
Ahmad Ahmad, le nouveau président de la Confédération africaine de football (CAF), est de retour sur les terres malgaches. Depuis trois jours, Ahmad parcourt les institutions du pays à Antananarivo, mais il s'est aussi rendu dans sa ville natale, Mahajanga, dans le nord-ouest de la Grande Île. Un accueil enflammé. Ce lundi, il a clôturé sa tournée dans le pays par une rencontre avec les acteurs du football malgache et les hommes politiques du pays. Deux milieux qu'il connait très bien. « Ahmad, fierté des Malgaches », lit-on sur la banderole qui couronne la table d'honneur.
(APA 21/03/17)
Le nouveau président de la Confédération africaine de football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad, est attendu au Maroc dès la fin de cette semaine, rapporte lundi le quotidien +Assabah+ Selon la publication, M. Ahmed Ahmed sera d’abord en début de cette semaine au Caire où se trouve le siège de la Confédération africaine de football. Il s’agit pour lui de prendre contact avec le personnel de l’instance africaine du football, avec lequel il aura à travailler durant tout son prochain...
(Jeune Afrique 21/03/17)
Constant Omari, le président de la Fédération congolaise de football (Fecofa), est revenu, tout juste rentré à Kinshasa, sur l’élection du Malgache Ahmad Ahmad à la tête de la CAF, le 16 mars dernier. Jeune Afrique : Comment analysez-vous le résultat du scrutin d’Addis Abeba ? Cette lourde défaite d’Issa Hayatou face à Ahmad Ahmad était-elle prévisible ? Constant Omari : Il faut d’abord se référer à l’environnement de cette élection. Il y avait, ces derniers temps, certains signes annonciateurs...
(Le Monde 18/03/17)
Pour notre chroniqueur, la défaite surprise du président de la CAF, Issa Hayatou, comme la chute du dictateur gambien Jammeh font souffler le vent du changement sur le continent. La chute du baron Issa Hayatou, battu jeudi 16 mars à la tête la Confédération africaine de football (CAF) par un quasi inconnu, le Malgache Ahmad Ahmad, est saluée un peu partout en Afrique. Je suis convaincu que cette défaite du Camerounais Hayatou ne changera pas grand-chose au fonctionnement de la...
(Jeune Afrique 18/03/17)
Occupé à préparer les matchs amicaux en Égypte contre la Libye (24 mars) et les Pharaons (28 mars), Claude Le Roy, le sélectionneur du Togo, a pris quelques minutes pour revenir sur la défaite historique d’Issa Hayatou le 16 mars, lors de l’élection du président de la CAF. Jeune Afrique : Vous attendiez-vous à ce que Ahmad Ahmad fasse tomber Issa Hayatou ? Claude Le Roy : Je n’y croyais pas trop, même si j’avais cru comprendre qu’Ahmad Ahmad, que...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Ancien ministre malgache des Sports puis de la Pêche, Ahmad Ahmad, nouveau président de la Confédération africaine de football (CAF), est présenté comme un homme plutôt discret. Mais efficace... Sur l’échiquier du football africain, Madagascar fait partie des pays dont on parle peu. La sélection nationale n’a jamais participé à aucune compétition internationale, ses clubs passent rarement plus d’un tour lors des coupes d’Afrique, et même s’il n’est jamais simple d’aller jouer au stade Mahamasina d’Antananarivo – l’Égypte, le Sénégal,...
(RFI 17/03/17)
Il était depuis 2003 président de la fédération de football de Madagascar. Depuis jeudi 16 mars, Ahmad a été élu, à 57 ans, président de la Confédération africaine de football (CAF). Il est ce vendredi l'invité de RFI ainsi que Gianni Infantino, le président de la FIFA, auquel beaucoup ont prêté un rôle de soutien à Ahmad dans sa campagne pour prendre la tête de la CAF. ► Ahmad, nouveau président élu de la Confédération africaine de football (CAF) Il...
(RFI 17/03/17)
Après 29 années à la tête de la Confédération africaine de football, Issa Hayatou a été écarté par Ahmad, vainqueur le 16 mars 2017 à Addis-Abeba. Une victoire surprenante du Malgache qui s’explique, outre un besoin de changement, par les erreurs et les errements du Camerounais. Ce dernier, grand dirigeant et fin politique, s’était toutefois enfermé dans sa tour d’ivoire. Explications. Il n’a pas fait campagne Durant le 60e anniversaire de la Confédération africaine de football (CAF) et durant les...
(RFI 17/03/17)
Après 29 années passées à la tête de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou a dû céder sa place au Malgache Ahmad, ce 16 mars 2017 à Addi-Abeba, plein de rancœur. La garde rapprochée du Camerounais a subi le même sort, en étant éjectée du Comité exécutif, le gouvernement du foot africain. Une nouvelle ère s’est ainsi brutalement ouverte à la CAF. De notre envoyé spécial à Addis-Abeba, « Voilà 29 ans que je suis à la tête...

Pages