| Africatime
Samedi 25 Février 2017
(RFI 25/02/17)
Protections trop coûteuses, manque d'espaces pour se changer, etc. Le manque de prise en compte des règles féminines joue de manière significative sur la déscolarisation en Afrique. Selon certaines études, les jeunes filles manqueraient jusqu’à 20% du temps scolaire à cause de leurs menstruations, quand d’autres sont totalement retirées du système. C'est le cas par exemple à Kampala, en Ouganda.
(RFI 22/02/17)
Lundi 20 février en Ouganda, près de l’aéroport d'Entebbe, a été inaugurée la première raffinerie d’or du pays et la première dans la région. Quinze millions de dollars ont été investis par une société ougandaise, African Gold refinery (AGR). Elle raffine aujourd’hui 1 tonne d’or par mois, mais estime ses capacités à 1 tonne par semaine. Lors du lancement de l'usine, avant-hier, le président Museveni a annoncé la suppression de la taxe de 5 % que supportait le commerce de l'or. La ministre de l’Energie en espère des retombées plus importantes que celles venant de l'exploitation pétrolière. Cela dit, le commerce formel de l’or est compliqué, car la contrebande est très importante. AGR espère avec cette raffinerie formaliser le commerce...
(RFI 20/02/17)
En Ouganda, un nouveau centre de collaboration régional chargé de la lutte contre les ADF a été inauguré samedi 18 février. Une initiative originairement discutée lors du sommet de la CIRGL en Angola en juin 2016, alors que l'est du Congo subissait un regain de violence attribué aux ADF. Situé à Kasese dans l'ouest de l'Ouganda, près de la frontière congolaise, ce bâtiment officiellement inauguré va accueillir le « mécanisme conjoint de suivi », un nouveau programme de la CIRGL dont l'objectif est de mieux combattre le groupe rebelle...
(RFI 16/02/17)
Une délégation burundaise était en visite en Ouganda mercredi 15 février à la veille de la réouverture des pourparlers à Arusha. L'équipe gouvernementale, avec Pascal Barandagiye, le ministre de l'Intérieur et de la Formation patriotique à sa tête, s’est rendue dans le camp de réfugiés de Nakivale, celui qui accueille le plus grand nombre de réfugiés burundais (près de 35 000 sur les 45 000 réfugiés burundais en Ouganda). Le ministre de l'Intérieur burundais, Pascal Barandagiye, et son équipe ont...
(RFI 15/02/17)
Le ministre burundais de l'Intérieur et de la Formation patriotique a entamé une visite en Ouganda mardi 14 février. Il est notamment accompagné de différents acteurs burundais en charge du rapatriement et de la réinstallation des réfugiés. L'objectif de cette visite est de convaincre ceux qui ont fui la crise - 45 000 Burundais se trouvent en Ouganda selon le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) - que toutes les conditions pour eux sont réunies pour rentrer.
(RFI 11/02/17)
Ces dernières années, la crainte de l’implantation d’un islam radical et violent se manifeste en République démocratique du Congo (RDC). La société civile ainsi que les autorités brandissent régulièrement cette menace, liée notamment à la présence d’un groupe armé originaire d’Ouganda, baptisé ADF et particulièrement actif depuis 2014. Pourtant, rien ne prouve que cela soit fondé, selon Thierry Vircoulon, qui co-signe avec Thierry Battory une étude pour l’Institut français des relations internationales (Ifri) intitulée L’islam radical en République démocratique du...
(RFI 07/02/17)
Les Sud-Soudanais continuent de fuir la violence dans leur pays. Environ 2 000 d’entre eux arrivent chaque jour au camp de réfugiés de Bidi Bidi, en Ouganda, après plusieurs jours de marche. A ce rythme, ce camp, où sont déjà entassées plus de 270 000 personnes, pourrait bientôt devenir le plus peuplé au monde.
(La Voix de l'Amérique 06/02/17)
Deux décennies après le début des exactions commises par l'Armée de résistance du Seigneur dans le nord de l'Ouganda, la LRA ne possède plus qu’une fraction de son ancienne force, environ 100 combattants actifs dans certaines parties de l'Afrique centrale. Mais les communautés les plus exposées aux attaques, dans les régions reculées de la République centrafricaine et le Congo, ont peu de moyens de se défendre. Dans le village de Fenzane, il n'y a pas de police, pas d'armée, ni...
(Jeune Afrique 04/02/17)
Les soupçons d’un plan secret de succession reprennent de plus belle depuis que le chef de l’État a nommé son fils, Muhoozi Kainerugaba Museveni, haut conseiller à la Présidence. Muhoozi Kainerugaba est l’objet de toutes les attentions ces dernières semaines dans son pays. À 42 ans, le fils aîné du président Yoweri Museveni est déjà le plus jeune major général de l’armée ougandaise. Et le rythme effréné de ses promotions attise les curiosités...
(RFI 02/02/17)
En Ouganda, c’est une nouvelle étape dans le procès de Thomas Kwoyelo qui débute. Cet ancien colonel de la LRA - rébellion qui a causé la mort de milliers de personnes en Ouganda, on estime à 65 000 les enfants enlevés par le groupe armé dans ce pays - est apparu à Kampala pour le début des audiences préliminaires. C'est la première fois qu'en Ouganda se tient un tel procès, un long processus qui a débuté en 2010. Thomas Kwoyelo...
(Le Monde 31/01/17)
Le pays d’Afrique de l’Est sera exportateur de brut dès 2020. Mais, à l’affût de nouveaux investisseurs, Kampala s’est fortement endetté pour développer ses infrastructures. De pays importateur de pétrole, l’Ouganda devrait devenir pays exportateur d’ici à 2020. Une chance pour son gouvernement, qui a mis en place un programme d’infrastructures pour dynamiser son économie. Mais ces investissements se fondent essentiellement sur l’espoir de revenus pétroliers qui n’existent pas encore : 6,5 milliards de barils de réserves, dont 1,5 milliard...
(Jeune Afrique 31/01/17)
Dans la Corne de l’Afrique, la sécheresse menace la sécurité alimentaire de 17 millions de personnes, indique l’agence des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). L’organisation évoque “une situation d’urgence humanitaire”. C’est un cri d’alarme qu’a lancé la FAO, en marge du 28ème Sommet de l’Union Africaine qui se déroule en ce moment à Addis-Abeba. D’après les estimations de l’organisation onusienne, près de 17 millions de personnes risquent de faire face à de...
(RFI 28/01/17)
Christine Lagarde était en visite en Ouganda (25-28 janvier). Après avoir voyagé en Centrafrique pays où l'économie est à reconstruire, la directrice du FMI s'est rendue en Ouganda, pays qui a traversé ces mêmes épreuves il y a une trentaine d'années et qui fait aujourd'hui figure de l'un des pays modèle de l'institution. Christine Lagarde et le président ougandais Yoweri Museveni ont donné vendredi 27 janvier une conférence de presse commune, affichant leurs bonnes relations. C'est tout sourires que Christine Lagarde et Yoweri Museveni sont apparus à la State House.
(BBC 27/01/17)
Les forces ougandaises en Centrafrique ont commis des viols et exploité sexuellement des filles, c'est ce qui ressort d'une enquête diligentée par la BBC dans ce pays. Le rapport qui a suscité plusieurs réactions en Ouganda et en Centrafrique a été fermement récusé par les autorités ougandaises L'enquête menée par des journalistes de la BBC a révélé des allégations de viol et d'exploitation sexuelle de filles et de femmes par les forces ougandaises en République centrafricaine. L'Ouganda a plus de...
(RFI 26/01/17)
Le procès de Dominic Ongwen, l'un des cinq commandants de la sanguinaire LRA, l'Armée de résistance du seigneur se poursuit devant la Cour pénale internationale. Cet ex-enfant soldat, enlevé à l'âge de 14 ans, a passé plus de 20 ans dans ce groupe armé. Assassinats, viols, torture, enlèvement d'enfants, Dominic Ongwen est accusé de 70 chefs d'inculpation dont des crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Depuis dix jours les premiers témoins de l'accusation comparaissent devant la cour. Après deux...
(Jeune Afrique 24/01/17)
La Française Christine Lagarde, patronne du Fonds monétaire international (FMI), se rendra en Centrafrique, en Ouganda et à l'Île Maurice d'ici au 1er février dans le cadre d'une tournée africaine. Un mois après être intervenue au sommet extraordinaire des chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États d’Afrique centrale (Cemac), à Yaoundé au Cameroun, la directrice générale du FMI débute ce mardi 24 janvier une tournée d’une semaine en Afrique. Elle se rendra en Centrafrique, puis en Ouganda et à l’Île Maurice d’où elle repartira le mercredi 1er février. Plusieurs rencontres avec des responsables gouvernementaux de chacun de ces pays...
(RFI 23/01/17)
En Ouganda, la politique de grands travaux de Yoweri Museveni demande au gouvernement l'obtention d'un grand nombre de terres. Or, la loi sur la propriété terrienne est particulièrement compliquée dans ce pays, et rend la tâche difficile aux autorités, créant des tensions sur le terrain. Le projet régional de la ligne de train entre le Kenya et le Rwanda (Standard Gauge Railway) est l'un des projets qui demande le plus d'espace. Alors qu’aucun chiffre officiel ne donne le nombre des personnes qui vont ainsi être expropriées, des milliers d’Ougandais pourraient tout de même être concernés.
(Jeune Afrique 23/01/17)
Battu par le Ghana (0-1) – qualifié pour les quarts de finale – le Mali a laissé échapper un point au regard de sa seconde période. Sébastien Desabre, l’ex entraîneur de l’ASEC, de Cotonsport Garoua et de l’Espérance Tunis et qui vient de quitter le banc de touche du WAC Casablanca, estime que les Aigles ont trop regardé jouer leur adversaire en première mi-temps. Jeune Afrique : Le Ghana mérite-t-il sa victoire ? Sébastien Desabre : Sur sa première mi-temps,...
(RFI 20/01/17)
Pour la première fois, l'Ouganda a reconnu que des anciens rebelles congolais du M23 s'étaient bien échappés de la base ou ils étaient cantonnés, près de la frontière avec la RDC. Les autorités ougandaises avouent être sans nouvelle de 40 autres et assurent avoir réussi à en arrêter 101, alors qu'ils tentaient de passer la frontière. Dimanche dernier, Kinshasa avait affirmé qu'au moins 200 de ces hommes avaient réussi à s'échapper. Le gouvernement ougandais a annoncé jeudi l'arrestation de 101 membres de la rébellion du M23.
(RFI 17/01/17)
Ce dimanche, les autorités congolaises ont dénoncé l'intrusion d'environ 200 rebelles en provenance d'Ouganda. Des faits qui n'ont pas été confirmés par les autorités ougandaises ni par l'armée ougandaise. Le ministre des Relations internationales, Okello Oryem, s'est d'ailleurs plaint dans la presse ougandaise du non-rapatriement des M23 présents en Ouganda comme le prévoyait l'accord signé à Nairobi en 2013. « Le président Kabila nous a assuré qu'ils allaient s'organiser et les rapatrier, mais ça prend une éternité », a déclaré le ministre ougandais des Relations internationales, Okello Oryem. Ce lundi matin, le porte-parole de la police Andrew Felix Kaweesi a signalé que des armes ont été interceptées à la frontière...

Pages