Jeudi 25 Mai 2017
(RFI 24/05/17)
La force ougandaise UPDF en charge de la traque de la rébellion de la LRA dans l’Est de la Centrafrique est en train de se retirer. Ce retrait doit se terminer à la fin du mois de mai. Le départ des 1500 hommes en charge de la sécurité de la région vont laisser un grand vide, ce qui inquiète les habitants d’Obo notamment. Cette ville de 15 000 habitants environ était protégée depuis 2009 par les forces ougandaises. Ils s’inquiètent pour leur sécurité mais aussi pour la survie du commerce.
(RFI 22/05/17)
En République démocratique du Congo (RDC), vingt ans se sont écoulés depuis la chute du maréchal Mobutu, chassé du pouvoir par les troupes de Laurent-Désiré Kabila, soutenues par les Rwandais et les Ougandais. Dans un rare entretien consacré à ce sujet, le président ougandais Yoweri Museveni donne sa version des raisons de ce soutien. A en croire le président Yoweri Museveni, si son pays a « aidé Laurent Desiré Kabila à prendre le pouvoir, avec le Rwanda », il ne faut y voir aucune volonté d’ingérence « dans les affaires du Congo ». Le président ougandais explique qu’il s'est agi avant tout d’une volonté de « défendre le Rwanda ». En effet, « Mobutu soutenait les Interahamwe », principale milice...
(AFP 21/05/17)
Les présidents de Tanzanie et d'Ouganda ont lancé un appel samedi à Dar es Salaam en faveur de la levée des sanctions de l'Union européenne contre le Burundi, au cours d'un sommet régional. L'appel, qui a été lancé par Yoweri Museveni (Ouganda) et John Magufuli (Tanzanie) devant la Communauté est-africaine (EAC), qui comprend aussi le Burundi, le Kenya et le Soudan du Sud, a aussitôt été rejeté par un diplomate de l'UE. "C'est notre problème. Nous ne voulons pas que l'Union européenne prenne des mesures contre un Etat membre sans discussions avec nous", a déclaré le président Museveni, qui est le président de l'EAC et le principal
(RFI 20/05/17)
L'armée ougandaise présente en Centrafrique depuis 2009 sous mandat de l'Union africaine pour lutter contre la rébellion de la LRA et trouver son chef Joseph Kony - recherché par la CPI - a débuté son retrait et devrait le terminer à la fin du mois. Ce sont 1 500 soldats ougandais qui quittent ainsi la Centrafrique après avoir réduit le nombre des rebelles de la LRA à une centaine. La sécurité d'Obo revient donc aux forces armées centrafricaines (Faca) et à la mission de l'ONU. La cérémonie officielle de départ a eu lieu ce jeudi 18 mai à Obo. Une mission qui n'a pas été parfaite mais que la population encense.
(AFP 16/05/17)
Le président ougandais Yoweri Museveni a dénoncé mardi le recours "inutile et mauvais" à la torture dans une lettre adressée aux chefs de la police et des services de sécurité, auxquels il demande de ne plus y recourir. "L'usage de la torture est inutile et mauvais, et si, comme certains groupes l'ont prétendu dans les médias, elle a été utilisée, alors elle ne doit plus l'être", écrit Museveni, après des accusations de recours à la torture par les forces de l'ordre qui se sont multipliées ces dernières semaines. La torture pourrait être appliquée à "la mauvaise personne...
(AFP 16/05/17)
Stella Nyanzi, une militante des droits de l'homme poursuivie pour outrage au président ougandais Yoweri Museveni, a ravivé la polémique en lançant de nouvelles attaques au langage toujours aussi cru contre le dirigeant et son gouvernement. Moins d'une semaine après sa remise en liberté provisoire, dans l'attente de son procès, l'activiste et universitaire a comparé le gouvernement ougandais à une infestation "de morpions", accusant le régime de vouloir de nouveau l'arrêter. "Je suis à présent une fugitive dans mon propre pays", a expliqué dimanche Mme Nyanzi aux 150.000 abonnés de son compte Facebook. Elle a précisé qu'elle ne pouvait...
(AFP 10/05/17)
Stella Nyanzi, militante des droits de l'homme arrêtée le 7 avril pour outrage au chef de l’État ougandais, a été remise en liberté mercredi par un tribunal de Kampala dans l'attente de son procès le 25 mai. Mme Nyanzi, 42 ans, avait été arrêtée après avoir posté des commentaires souvent très crus sur les réseaux sociaux et visant nommément la ministre de l’Éducation, Janet Museveni, qui n'est autre que l'épouse du président Yoweri Museveni. Elle avait multiplié ses attaques après...
(Jeune Afrique 02/05/17)
Dans une interview à l’étranger, le président ougandais s’est lui-même qualifié de « dictateur ». Humour ? Les propos font plus ou moins rire les internautes… Les déclarations de l’énigmatique Yoweri Museveni devraient toujours être livrées avec un décodeur. Après visionnage, le 29 avril, de son interview accordée à la chaîne al-Jazeera, les téléspectateurs ont été interloqués par certains propos. À la question « que retiendra l’histoire de Museveni : un dictateur ou un président démocratique ? », l’intéressé répond : « un dictateur qui est élu cinq fois. Cela doit être un dictateur merveilleux. Il doit être spécial ».
(RFI 02/05/17)
Le président ougandais a accordé une longue interview d’une heure à la télévision d’al-Jazeera lors d’un voyage au Qatar. Diffusée le 29 avril, et conduite par le journaliste Mohamed Vall, elle fait parler en Ouganda. Yoweri Museveni a comme à son habitude répondu fermement, parfois avec humour, au journaliste. La réponse à une question du journaliste a particulièrement suscité les réactions des internautes ougandais. « Que retiendra l’histoire de Museveni : un dictateur ou un président démocratique ? » Demande...
(BBC 26/04/17)
Stella Nyanzi, une activiste ougandaise, arrêtée pour avoir "insulté" le président Yoweri Museveni a été placée en détention provisoire jusqu'au mois prochain. Son avocat a déclaré à la salle d'audience de la capitale Kampala que son client avait été privé de tout contact avec sa famille et son équipe juridique. Mme Nyanzi, qui a été accusée de cyber-harcèlement, affirme qu'elle n'a rien fait de mal sinon qu'écrire des métaphores.
(Apa 26/04/17)
Le contingent ougandais en poste en Somalie dans le cadre de la Mission de l’Union africaine (AMISOM) a déployé un nouveau groupe de combat pour soutenir les opérations de paix et de sécurité en cours dans le pays, indique un communiqué de la mission publié ce mardi. Les troupes nouvellement déployées remplacent celles qui ont accompli le tour de service obligatoire d’un an. Le nouveau groupe de soldat est arrivé à Mogadiscio samedi matin et devra sécuriser des installations clés...
(AFP 25/04/17)
Joseph Kony, traqué sans succès depuis des années par des forces étrangères en Afrique centrale, a troqué l'aube d'enfant de chœur pour le treillis du rebelle, semant depuis 25 ans la mort dans la region, à la tête de la cruelle Armée de résistance du Seigneur (LRA). Créée vers 1988 avec l'objectif de renverser le président ougandais Yoweri Museveni pour le remplacer par un régime fondé sur les Dix commandements, la LRA s'est forgée une effroyable réputation à force d'enlèvements...
(Xinhua 13/04/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Intervenant devant le Conseil de sécurité de l'ONU, l'Envoyé spécial des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Said Djinnit, a encouragé mercredi les pays de cette région d'Afrique à renforcer la lutte contre les groupes armés illégaux qui sévissent en République démocratique du Congo (RDC) et dans la région, selon un communiqué publié mercredi par l'ONU sur son site. "Les activités persistantes des groupes armés illégaux restent l'une des principales menaces pour...
(AFP 10/04/17)
Une universitaire et activiste des droits de l'Homme en Ouganda a été inculpée lundi par un tribunal de Kampala pour harcèlement et outrage envers le chef de l'Etat Yoweri Museveni. Stella Nyanzi, 42 ans, est connue du public ougandais pour ses commentaires souvent très crus postés sur les réseaux sociaux et visant nommément la ministre de l’Éducation, qui n'est autre que l'épouse du président Museveni. Elle a récemment multiplié ses attaques après que le gouvernement a renoncé à fournir gratuitement des serviettes hygiéniques aux filles scolarisées, malgré une promesse de...
(Libération 31/03/17)
La réinsertion des enfants enlevés par l’Armée de résistance du Seigneur, fondée à la fin des années 80, est un défi majeur pour le pays. A Gulu, dans le nord-ouest, les habitants tentent de panser les plaies du passé en évitant de pointer du doigt les responsables des anciens massacres. Main dans la main, Irene et Aciro sortent de l’église. Elles viennent d’assister à leur troisième messe de la journée, habitude prise lors de leur captivité aux mains de l’Armée...
(La Voix de l'Amérique 31/03/17)
Un commandant clé de la LRA s'est rendu aux forces ougandaises, peu de temps après que les États-Unis aient indiqué cesser leur chasse à l'homme pour tenter d'arrêter Joseph Kony, le leader de l'Armée de résistance du Seigneur. La reddition de Michael Omona aux forces ougandaises en République centrafricaine "montre la capacité affaiblit" du groupe rebelle de l'Armée de résistance du Seigneur, a déclaré le major Kiconco Tabaro, porte-parole adjoint de l'armée ougandaise. Michael Omona était responsable des communications pour...
(Jeune Afrique 30/03/17)
En Ouganda, l'armée américaine vient d’annoncer la fin de ses opérations contre une Armée de résistance du Seigneur qui serait réduite à néant. Mais le leader de la LRA, lui, court toujours… Même les plus palpitantes séries américaines ont une fin. Même celles qui mettent en scène un chasseur de prime qui n’arrive pas à mettre la main sur sa proie. Saddam Hussein pendu, Oussama Ben Laden immergé et Mouammar Kadhafi lynché, le shérif américain avait fait de Joseph Kony...
(Le Monde 17/03/17)
Le décompte officiel donnait 87 victimes après l’assaut donné en novembre 2016 contre les gardes du roi du Rwenzururu, qualifiés de « séparatistes » par Kampala. Fin novembre 2016, les forces de l’ordre ougandaises ont attaqué le palais du roi du Rwenzururu, soupçonné d’avoir des visées séparatistes, à Kasese, dans l’ouest de l’Ouganda. Une intervention meurtrière qui a fait l’objet d’un rapport d’enquête de l’ONG Human Rights Watch (HRW) publié mercredi 15 mars. Un document accablant pour les forces de...
(RFI 15/03/17)
A Kampala, le premier procès d'un ancien commandant de la LRA, Thomas Kwoyelo, va s'ouvrir. Ce mardi 14 mars, se tenait son avant-procès. Alors que celui de Dominic Ongwen se tient en ce moment à La Haye, à Kampala c'est l'un des commandants du mouvement rebelle qui comparaît devant la division des crimes internationaux de la Haute Cour de Justice. Il aura fallu plusieurs années - Kwoyelo a été arrêté en 2009 - avant de voir le procès de celui...
(APA 03/03/17)
APA Kinshasa (RDC) - La Conférence internationale des pays des Grands Lacs (CIGRL) vient de mettre en place à Kasese, en Ouganda, un centre de renseignements pour le suivi des rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) opérant à l’Est de la RDC. Ce centre qui fait suite à une recommandation du dernier sommet de la CIRGL à Luanda, en Angola, a pour mission de rassembler les informations sur les mouvements des rebelles ADF dans la région et d’en informer...

Pages