Mercredi 17 Janvier 2018
(APA 16/01/18)
APA-Kampala (Ouganda) - Le président ougandais Yoweri Museveni a rencontré les chefs des forces de défense et les chefs des services de renseignements militaires des pays partenaires de la région d’Afrique de l’Est, pour dresser le bilan de la sécurité et élaborer des stratégies dans le but de vaincre le terrorisme notamment les Forces démocratiques alliées (ADF). Les chefs de la défense et du renseignement militaire de la République démocratique du Congo (RDC) et de l’Afrique du Sud ont également assisté à la réunion. Le Burundi, le Kenya, le Rwanda, le Soudan du Sud, la Tanzanie et l’Ouganda figuraient parmi les États partenaires qui se trouvaient à la réunion tenue à la présidence ougandaise à...
(AFP 15/01/18)
Une attaque des rebelles ougandais musulmans des Forces démocratiques alliées (ADF) a été repoussée lundi à Beni dans l'est de la République démocratique du Congo, après plus de deux heures de violents combats, a-t-on appris de source militaire. Cette attaque des ADF, accusés d'avoir tué 14 Casques bleus début décembre dans la même région, intervient alors que l'armée congolaise a annoncé samedi le lancement de sa propre offensive contre le groupe ougandais musulman. "Les ADF ont attaqué tôt ce matin vers 4h00 (2h00 GMT) notre position de Muzambay. Nos forces les ont repoussés après des violents combats", a déclaré à l'AFP, le capitaine Mak Hazukay, un des porte-parole de l'armée dans le Nord-Kivu. "Des tirs ont commencé tôt le matin...
(AFP 15/01/18)
L'armée de la République démocratique du Congo a affirmé dimanche avoir repris deux positions aux rebelles ougandais musulmans ADF depuis l'annonce la veille d'une offensive militaire dans l'est du pays que l'Ouganda affirme soutenir "où c'est nécessaire". L'armée congolaise a convoqué la presse locale samedi pour annoncer le lancement de cette offensive à l'artillerie lourde près de Béni dans le Nord Kivu contre les Allied defence force (ADF), soupçonnés d'avoir tué 14 Casques bleus début décembre dans cette région. "Nous...
(RFI 04/01/18)
En Ouganda, l'opposition au Parlement se prépare à déposer un recours devant la Cour constitutionnelle pour invalider la loi que le président Museveni vient de promulguer. Cette réforme constitutionnelle a notamment permis de lever la limite d'âge pour être candidat à la présidentielle. Concrètement, cela signifie que le chef de l'Etat ougandais, au pouvoir depuis 1986, pourrait se représenter en 2021 pour un nouveau mandat. Il aurait alors officiellement 77 ans. L'opposition ne conteste pas seulement le résultat, mais la procédure, parlementaires tabassés ou payés, des gardes armés envoyés dans l'hémicycle.
(La Tribune 04/01/18)
Le président ougandais Yoweri Museveni vient de trouver un moyen pour pouvoir être candidat à sa propre succession en 2021. Le chef d'Etat ougandais a tout simplement fait abroger le texte qui limitait l'âge d'éligibilité à la présidence à 75 ans. Agé de 73 ans actuellement et au pouvoir depuis 31 ans, il aurait 77 ans en 2021. Malgré la vague de raillerie sur les réseaux sociaux en raison de ses intentions de pouvoir se frayer un chemin pour être...
(RFI 03/01/18)
C'est officiel, Yoweri Museveni pourra se présenter pour un nouveau mandat en 2021. Voilà un texte que le chef de l'Etat ougandais n'a pas tardé à promulgué, celui levant la limite d'âge pour être candidat à la présidentielle, fixé jusque-là à 75 ans. Un texte adopté le 20 décembre dernier après des débats houleux au Parlement. Il faut dire que le président ougandais est déjà au pouvoir depuis plus de 31 ans et qu'il venait de passer le cap des...
(AFP 02/01/18)
Le chef de l’État ougandais Yoweri Museveni, 73 ans et au pouvoir depuis 1986, a ratifié le 27 décembre la loi supprimant la limite d'âge pour devenir président, qui lui permet d'être à nouveau candidat en 2021, a-t-on appris mardi de source officielle. "Le président a donné son consentement au projet de loi et il a maintenant force de loi", a déclaré à l'AFP un porte-parole du président ougandais, Don Wanyama, officialisant ainsi la ratification du texte. "La loi précédente était discriminatoire par nature et cela a été réglé pour le bien des Ougandais", a-t-il ajouté.
(APA 02/01/18)
APA-Kampala (Ouganda) - Le président ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, a salué l’adoption du projet de loi controversé sur la "limite d’âge" visant à modifier l’article 102 (b) de la constitution, en vue de supprimer la limite de l’âge du chef de l’Etat. Pour rappel, le 20 décembre, une partie des députés a voté la suppression de l’âge minimum de 35 ans et l’âge maximum de 75 ans pour toute personne souhaitant présenter sa candidature à la présidence de la république...
(AFP 27/12/17)
L'armée ougandaise (UPDF) a affirmé mercredi avoir tué une centaine de membres d'un groupe rebelle ougandais musulman, contre lequel elle a multiplié les attaques aériennes depuis vendredi en République démocratique du Congo (RDC). "Plus de 100 terroristes ont été tués et de nombreux autres blessés, et leurs entrepôts logistiques ont été détruits", a indiqué dans un communiqué le porte-parole de l'UPDF, le général Richard Karemire. Il a précisé que huit camps des Allied Defence Forces (ADF), un groupe accusé d'avoir...
(APA 23/12/17)
APA-Kampala (Ouganda) - Les législateurs ougandais opposés à la levée de la limite d’âge pour la fonction de président de la république ont annoncé leur intention de se battre contre la modification de la Constitution du pays devant les tribunaux. Le Parlement ougandais a, mercredi la présidente Rebecca Kadaga, adopté le projet de loi constitutionnelle (n° 2) de 2017 qui a aboli les limites supérieures et inférieures de l’âge du chef de l’Etat. Avant l’amendement, l’âge du président était fixé...
(AFP 22/12/17)
L'armée ougandaise a lancé vendredi des attaques aériennes dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) contre des camps de rebelles ougandais musulmans accusés d'avoir tué 14 Casques bleus début décembre dans cette région. Ces rebelles du groupe Allied Defence Forces (ADF) "prévoyaient de mener des actions hostiles contre l'Ouganda", a expliqué l'armée ougandaise (UPDF) dans un communiqué, disant se baser sur des "informations partagées entre l'Ouganda et la RDC". "Par mesure préventive, l'UPDF a cet après-midi (vendredi) conduit des attaques contre leurs camps dans l'est de la RDC", a ajouté l'armée ougandaise.
(AFP 22/12/17)
Les députés ougandais ont voté mercredi à une très large majorité la suppression de la limite d'âge pour être élu président, ouvrant la voie à une nouvelle candidature en 2021 du chef de l'Etat, Yoweri Museveni, 73 ans. L'amendement visant à amender la Constitution, très controversé, a été adopté par 315 voix contre 62, et deux abstentions, à l'issue de trois jours de débats chaotiques. Le Parlement ougandais est largement dominé par le parti au pouvoir. Le président Museveni, au...
(APA 22/12/17)
APA-Kampala (Ouganda) – La limite d’âge pour être président de la République en Ouganda a été supprimée par l’assemblée nationale, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle candidature du chef de l’Etat, Yuweri Museveni, 73 ans, qui pourra se représenter à la présidentielle de 2021. Siégeant mercredi, l’assemblée nationale ougandaise a vu 315 de ses membres voter en faveur de la suppression de la limite d’âge là où 62 députés ont voté contre et deux se sont abstenus. Malgré ce...
(RFI 21/12/17)
Les députés ougandais ont voté mercredi à une très large majorité la suppression de la limite d'âge pour être élu président, ouvrant la voie à une nouvelle candidature en 2021 du chef de l'Etat, Yoweri Museveni, 73 ans. L'amendement visant à amender la Constitution, très controversé, a été adopté par 315 voix contre 62, et deux abstentions, à l'issue de trois jours de débats chaotiques. Le Parlement ougandais est largement dominé par le parti au pouvoir. Le président Museveni, au...
(RFI 21/12/17)
En Ouganda, les députés ont adopté la suppression de la limite d'âge des candidats à la présidence. C'est une réforme qui a fait polémique ces derniers mois, car jusque-là, le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, n'était pas autorisé à se représenter en 2021. En adoptant cet amendement de la Constitution, les députés modifient les textes de loi en faveur du président. L'amendement visant à modifier la Constitution a été adopté haut à la main par 315 voix contre 62. Et pourtant, il a fallu trois longues journées de débats agités.
(APA 19/12/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Le représentant du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies(ONU) pour la région des grands Lacs, Saïd Djinnit, a, au sortir d’une audience avec le président congolais, lundi à Brazzaville, s’est dit préoccupé par la ‘’paix et la sécurité dans les grands Lacs et principalement en République démocratique du Congo(RDC). Le diplomate onusien a rencontré le chef de l’Etat congolais Sassou N’Guesso en sa double qualité de président en exercice le de la CIRGL (Conférence internationale de la...
(AFP 14/12/17)
Les Etats-Unis ont annoncé mercredi de nouvelles sanctions financières ciblées visant les rebelles ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony, accusés d'attiser le conflit en Centrafrique. Ces mesures concernent deux hommes, Okot Lukwang et Musa Hatari, accusés d'avoir "facilité le transfert d'ivoire, d'armes et d'argent en soutien à la LRA", a déclaré le Trésor américain dans un communiqué. "Le Trésor continuera à cibler les groupes armés comme la LRA et les réseaux qui les soutiennent, qui s'appuient sur le braconnage et le trafic mondial de l'ivoire pour financer leurs campagnes violentes", a affirmé un haut responsable américain, John Smith, dans ce communiqué.
(APA 14/12/17)
APA-Kampala (Ouganda) – La Cour pénale internationale (CPI), dans communiqué rendu public mercredi à Kampala, a annoncé qu’elle se joignait à la traque du rebelle Joseph Kony et qu’en conséquence elle coopérerait avec les organisations et Etats aux trousses du seigneur de guerre. Selon Dahirou Sant-Anna, Conseiller à la coopération internationale de la CPI, Kony est recherché pour des crimes de guerre qu'il aurait commis lorsqu’il assurait le commandement du mouvement rebelle de la LRA (Lord’s Resistance Army) actif dans...
(AFP 06/12/17)
Deux musiciens ougandais accusés d'avoir perturbé la paix d'esprit du président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 27 ans, avec une chanson suggérant qu'il devrait passer la main, ont été libérés sous caution mercredi, a-t-on appris auprès de leur avocat. Le chanteur David Mugema et le producteur John Muwanguzi sont accusés d'avoir composé et diffusé sur Internet une chanson intitulée "Wumula", qui signifie "Retraite", a expliqué à l'AFP leur avocat, Abdallah Kiwanuka. Le procureur a argué que la chanson "perturbait la...
(Le Monde 04/12/17)
Face à l’afflux de plus d’un million de personnes chassées par la crise sud-soudanaise, l’ONU mise sur un modèle novateur de prise en charge des réfugiés. Deux silhouettes se découpent dans le contre-jour, devant les massifs qui barrent la savane. Elles ont franchi le poste-frontière de Nimule, dernier obstacle entre l’Ouganda et le pays qu’elles veulent fuir : le Soudan du Sud, où fait rage, depuis fin 2013, l’une des guerres civiles les plus meurtrières de l’histoire contemporaine. Leurs traits...

Pages