Samedi 19 Août 2017
(RFI 28/01/17)
Christine Lagarde était en visite en Ouganda (25-28 janvier). Après avoir voyagé en Centrafrique pays où l'économie est à reconstruire, la directrice du FMI s'est rendue en Ouganda, pays qui a traversé ces mêmes épreuves il y a une trentaine d'années et qui fait aujourd'hui figure de l'un des pays modèle de l'institution. Christine Lagarde et le président ougandais Yoweri Museveni ont donné vendredi 27 janvier une conférence de presse commune, affichant leurs bonnes relations. C'est tout sourires que Christine Lagarde et Yoweri Museveni sont apparus à la State House.
(BBC 27/01/17)
Les forces ougandaises en Centrafrique ont commis des viols et exploité sexuellement des filles, c'est ce qui ressort d'une enquête diligentée par la BBC dans ce pays. Le rapport qui a suscité plusieurs réactions en Ouganda et en Centrafrique a été fermement récusé par les autorités ougandaises L'enquête menée par des journalistes de la BBC a révélé des allégations de viol et d'exploitation sexuelle de filles et de femmes par les forces ougandaises en République centrafricaine. L'Ouganda a plus de deux mille soldats en République centrafricaine qui sont à la recherche du chef rebelle Joseph Kony et des membres de son mouvement l'Armée de Résistance du Seigneur qui ont massacré des milliers de personnes de part et d'autre des pays...
(RFI 26/01/17)
Le procès de Dominic Ongwen, l'un des cinq commandants de la sanguinaire LRA, l'Armée de résistance du seigneur se poursuit devant la Cour pénale internationale. Cet ex-enfant soldat, enlevé à l'âge de 14 ans, a passé plus de 20 ans dans ce groupe armé. Assassinats, viols, torture, enlèvement d'enfants, Dominic Ongwen est accusé de 70 chefs d'inculpation dont des crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Depuis dix jours les premiers témoins de l'accusation comparaissent devant la cour. Après deux experts, depuis lundi 23 janvier c'est au tour d'un ex-membre de la LRA de témoigner. Il s'agit d'un ex-opérateur radio pour le groupe rebelle qui a fui la rébellion il y a douze ans. Mercredi, il était interrogé par les...
(Agence Ecofin 25/01/17)
(Agence Ecofin) - La Tanzanie a sollicité, le 23 janvier, un prêt auprès de la banque turque d'import-export (Türk Eximbank) pour financer la construction d’un tronçon d’un chemin de fer destiné à positionner le pays comme hub portuaire régional et à désenclaver les pays de l’hinterland en Afrique de l’Est. Ce chemin de fer de 2561 km doit relier le port de Dar es-Salaam à la République démocratique du Congo, la Zambie, le Rwanda et l'Ouganda. Le président tanzanien John Magufuli a déclaré avoir fait la demande de financement à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, qui effectuait une visite à Dar es-Salaam dans le cadre d’une tournée africaine. «Je suis convaincu que nous obtiendrons ce prêt», a précisé le...
(Jeune Afrique 24/01/17)
La Française Christine Lagarde, patronne du Fonds monétaire international (FMI), se rendra en Centrafrique, en Ouganda et à l'Île Maurice d'ici au 1er février dans le cadre d'une tournée africaine. Un mois après être intervenue au sommet extraordinaire des chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États d’Afrique centrale (Cemac), à Yaoundé au Cameroun, la directrice générale du FMI débute ce mardi 24 janvier une tournée d’une semaine en Afrique. Elle se rendra en Centrafrique, puis en Ouganda et à l’Île Maurice d’où elle repartira le mercredi 1er février. Plusieurs rencontres avec des responsables gouvernementaux de chacun de ces pays...
(RFI 23/01/17)
En Ouganda, la politique de grands travaux de Yoweri Museveni demande au gouvernement l'obtention d'un grand nombre de terres. Or, la loi sur la propriété terrienne est particulièrement compliquée dans ce pays, et rend la tâche difficile aux autorités, créant des tensions sur le terrain. Le projet régional de la ligne de train entre le Kenya et le Rwanda (Standard Gauge Railway) est l'un des projets qui demande le plus d'espace. Alors qu’aucun chiffre officiel ne donne le nombre des personnes qui vont ainsi être expropriées, des milliers d’Ougandais pourraient tout de même être concernés.
(AFP 23/01/17)
Le sélectionneur du Mali Alain Giresse a prévenu que l'Ouganda, déjà éliminé de la CAN-2017 après deux défaites, ne "bradera pas" sa dernière chance de faire bonne figure dans une compétition qu'elle n'a plus joué depuis près de 39 ans, lundi lors de la conférence de presse d'avant-match. "On sait très bien qu'en ayant perdu les deux premiers matches, ils ne vont pas abandonner. La certitude, c'est qu'ils seront sur le terrain pour faire le maximum", a prévenu Giresse, avant le match prévu mercredi (20h00 locales, 19h00 GMT) à Oyem. "Pour eux être ici, c'était déjà un formidable résultat et donc ils ne braderont pas à coup sûr ce troisième match. Je crois qu'ils méritent le respect par rapport a...
(Jeune Afrique 23/01/17)
Battu par le Ghana (0-1) – qualifié pour les quarts de finale – le Mali a laissé échapper un point au regard de sa seconde période. Sébastien Desabre, l’ex entraîneur de l’ASEC, de Cotonsport Garoua et de l’Espérance Tunis et qui vient de quitter le banc de touche du WAC Casablanca, estime que les Aigles ont trop regardé jouer leur adversaire en première mi-temps. Jeune Afrique : Le Ghana mérite-t-il sa victoire ? Sébastien Desabre : Sur sa première mi-temps, oui. Sur sa seconde, non. A mon sens, le Mali méritait mieux. Un match nul n’aurait rien eu d’illogique. Le problème des joueurs d’Alain Giresse, c’est qu’ils ont manqué leur première période, en laissant trop d’initiative au Ghana, dont on...
(Agence Ecofin 21/01/17)
Le ministère du Tourisme en Ouganda a annoncé que l'année 2017 sera marquée par un important développement du secteur touristique national. Le pays a mis en œuvre des actions de promotion de ses atouts, qui sont essentiellement ses oiseaux rares et son relief idéal pour l’alpinisme. «En 2017, nous organiserons la deuxième Africa Birding Expo pour exposer plus de 1000 espèces d'oiseaux observées en Ouganda. D’ailleurs d'ici la fin de 2017, tous les Birding et Clubs d'Escalade du monde connaitront les oiseaux et les montagnes ougandaises », assure John Ssempebwa, directeur exécutif adjoint de l'Uganda Tourism Board.L'Ouganda a également requis les services d’entreprises de relations publiques pour communiquer sur les destinations touristiques du pays au Royaume-Uni et en Allemagne. Les...
(Xinhua 21/01/17)
KAMPALA, (Xinhua) -- L'armée ougandaise a arrêté mercredi 101 anciens combattants du groupe rebelle M23 de la République démocratique du Congo (RDC) lorsqu'ils tentaient de fuir vers leur pays dans des circonstances peu claires. Ofwono Opondo, porte-parole du gouvernement ougandais, a déclaré jeudi à Xinhua par téléphone que les combattants qui avaient fui vers l'ouest de l'Ouganda en 2013 ont été interceptés à bord de quatre taxis à Mbarara et Kabale en route vers l'est de la RDC. M. Ofwono a précisé que les combattants qui avaient campé à l'école de formation militaire de Bihanga à Ibanda sont actuellement détenus à la caserne militaire de Makenke à Mbarara. "Ces personnes ont été arrêtées sur leur chemin de retour à bord...
(RFI 20/01/17)
Pour la première fois, l'Ouganda a reconnu que des anciens rebelles congolais du M23 s'étaient bien échappés de la base ou ils étaient cantonnés, près de la frontière avec la RDC. Les autorités ougandaises avouent être sans nouvelle de 40 autres et assurent avoir réussi à en arrêter 101, alors qu'ils tentaient de passer la frontière. Dimanche dernier, Kinshasa avait affirmé qu'au moins 200 de ces hommes avaient réussi à s'échapper. Le gouvernement ougandais a annoncé jeudi l'arrestation de 101 membres de la rébellion du M23.
(AFP 19/01/17)
Le gouvernement ougandais a admis jeudi avoir perdu la trace de 40 rebelles congolais s'étant échappés d'une base militaire ougandaise dans laquelle ils étaient cantonnés depuis 2014, tandis que 101 autres ont été arrêtés alors qu'ils tentaient de rejoindre la République démocratique du Congo (RDC). Plus tôt cette semaine, l'Ouganda avait pourtant nié que des ex-rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) s'étaient échappés de la base de Bihanga (ouest, près de la frontière congolaise). Kinshasa avait affirmé dimanche qu'au moins 200 d'entre eux avaient pénétré en RDC depuis l'Ouganda et investi une localité du Nord-Kivu (est de la RDC). Le M23 est un ancien groupe rebelle à dominante tutsi ayant fui la RDC après avoir été défait fin 2013...
(AFP 18/01/17)
Les islamistes radicaux somaliens shebab ont publié mardi soir une vidéo de propagande montrant l'exécution d'un soldat ougandais capturé en septembre 2015 et déployé en Somalie dans le cadre de la mission de l'Union africaine (Amisom). Ce soldat, capturé lors de la prise d'un poste militaire avancé de l'Amisom dans le sud du pays, à Janale, était déjà apparu dans d'autres vidéos de propagande. Celle publiée mardi soir dure neuf minutes et s'intitule "Afin qu'ils prennent garde: le dernier message du prisonnier de guerre ougandais". Le captif, habillé en treillis de l'armée ougandaise et s'exprimant en swahili...
(AFP 18/01/17)
Le Ghana vice-champion d'Afrique en titre a commencé sa CAN-2017 par une victoire contre l'Ouganda (1-0), fût-elle étriquée et obtenue sur un simple penalty d'Andre Ayew, mardi à Port-Gentil. Les Black Stars prennent ainsi la tête du groupe D avant le match Egypte-Mali. Il était censé y avoir un gouffre entre, d'un côté, le Ghana quadruple vainqueur de l'épreuve (1963, 1965, 1978, 1982) et qui est allé au moins jusqu'en demi-finale des cinq dernières éditions; et de l'autre, un Ouganda qui retrouvait la compétition après 39 ans d'absence. Contrairement aux matches précédents de cette CAN gabonaise où les outsiders font parfaitement jeu égal avec les favoris, la partie port-gentillaise a bien respecté la hiérarchie, mais pas de manière extrême. Car...
(RFI 17/01/17)
Ce dimanche, les autorités congolaises ont dénoncé l'intrusion d'environ 200 rebelles en provenance d'Ouganda. Des faits qui n'ont pas été confirmés par les autorités ougandaises ni par l'armée ougandaise. Le ministre des Relations internationales, Okello Oryem, s'est d'ailleurs plaint dans la presse ougandaise du non-rapatriement des M23 présents en Ouganda comme le prévoyait l'accord signé à Nairobi en 2013. « Le président Kabila nous a assuré qu'ils allaient s'organiser et les rapatrier, mais ça prend une éternité », a déclaré le ministre ougandais des Relations internationales, Okello Oryem. Ce lundi matin, le porte-parole de la police Andrew Felix Kaweesi a signalé que des armes ont été interceptées à la frontière...
(AFP 17/01/17)
Les militaires ougandais ont démenti lundi que des ex-rebelles congolais du Mouvement du 23 mars (M23) vivant en Ouganda avaient pénétré en République démocratique du Congo, assurant qu'ils se trouvaient toujours dans leur camp en Ouganda. Selon Kinshasa, environ 200 ex-rebelles congolais du M23 ont pénétré dimanche dans une localité de l'est de la République démocratique du Congo, après trois ans d'exil en Ouganda où ils s'étaient réfugiés. Dans la nuit de samedi à dimanche, deux colonnes de ces ex-combattants du M23 ont pris Ishasha, dans la province du Nord-Kivu (est) à la frontière avec l'Ouganda, a affirmé le gouvernement congolais.
(APA 17/01/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Deux éléments des forces ougandaises ont trouvé la mort dimanche dernier dans une attaque attribuée aux rebelles de l’Armée de Résistance du Seigneur(LRA) au village Kitife à 30 km de Zémio, une ville du sud est de Centrafrique, a-t-on appris, mardi de sources sécuritaires à Bangui. Selon ces sources, le convoi des forces ougandaises est tombé dans une embuscade entre Zémio et une autre ville, Mboki occasionnant deux morts et une dizaine de blessés parmi les Ougandais. Les soldats ougandais sont déployés en République Centrafricaine depuis 2009, dans le cadre de la lutte contre la LRA, décidée par l’Union Africaine. L’Armée de Résistance du Seigneur est une rébellion ougandaise en perte de vitesse dans son pays...
(AFP 16/01/17)
Le premier témoin de l'accusation a dressé lundi, à la reprise du procès de l'Ougandais Dominic Ongwen, l'histoire de la sanguinaire Armée de résistance du Seigneur (LRA), établissant ainsi les bases d'une affaire devant la Cour pénale internationale (CPI) qui devrait durer plusieurs années. Enlevé vers 14 ans sur le chemin de l'école au nord de l'Ouganda, l'enfant soldat était devenu l'un des commandants les plus redoutés de la LRA, dont il est aujourd'hui le premier membre devant la justice. Au premier jour de son procès en décembre, le quadragénaire avait plaidé non coupable "au nom de Dieu" de 70 accusations de crimes contre l'humanité et crimes de guerre pour des actes commis au nord du pays entre 2002 et...
(RFI 16/01/17)
Le procès de Dominic Ongwen, l'un des commandants de la sanguinaire LRA, l'Armée de résistance du Seigneur, reprend ce lundi 16 janvier à La Haye. Membre du top 5 de la LRA, Dominic Ongwen doit répondre de 70 chefs d'inculpation devant la justice internationale dont des crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Assassinats, viols, torture, enlèvement d'enfants, pour n'en citer que quelques-uns. Ce procès, est particulièrement attendu par des milliers de victimes car c'est le premier à se pencher sur les crimes commis par la LRA depuis près de 30 ans. Après son ouverture en décembre doivent donc comparaître ce lundi les premiers témoins. Avec notre envoyée spéciale à La Haye, Léa-Lisa Westerhoff Premier à comparaître à la barre,...
(RFI 16/01/17)
Toujours aucune nouvelle ce lundi matin des colonnes des ex-combattants du M23 qui auraient traversé la frontière dimanche depuis l’Ouganda. Le gouverneur de la province du Nord-Kivu avait lancé l’alerte, parlant d’éléments de l’ex-rébellion en route vers la frontière. Le porte-parole du gouvernement congolais avait confirmé et était allé plus loin, en évoquant des combats sur le sol congolais. Les FARDC ont bien envoyé une expédition à Ishasha pour vérifier ces allégations et à cette heure, l’armée congolaise serait encore en train de sillonner la frontière. Pas de contact, pas d’indice de présence. Tout juste un feu signalé la nuit dernière dans les montagnes entre l’Ouganda, le Rwanda et le Congo. Mais rien de concluant pour le moment, rien d’inquiétant...

Pages