Dimanche 25 Février 2018
(La Tribune 11/12/17)
Réuni ce vendredi 08 décembre à Jeju en Corée du sud, le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation et la culture a décidé d'approuver deux projets d'assistance en faveur de l'Ouganda et de la Zambie. Le premier bénéficiera d'une enveloppe de 232.000 dollars alors que la seconde recevra un appui de 334.000 dollars. L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a décidé de soutenir l'Ouganda et la Zambie pour la sauvegarde de leur patrimoine immatériel. Le Comité intergouvernemental de l'institution pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel lors de sa réunion de ce vendredi à Jeju, en Corée du Sud, a approuvé entre autres, deux...
(APA 07/12/17)
APA-Kampala (Ouganda) - La juge ougandaise Solome Balungi Bossa a été élue pour siéger à la Cour pénale internationale (CPI), a-t-on appris mercredi auprès d’une source onusienne. Le représentant permanent de l'Ouganda auprès de l'ONU, Adonio Ayebare, a précisé dans un tweet mercredi que sa compatriote était en compétition avec deux autres candidats du Lesotho et du Bénin, lors d'une élection organisée par l'Assemblée des États parties au Statut de Rome mardi à New York (USA). Selon Ayebare, l’élection de Mme Bassa à la CPI est une marque de confiance de la communauté internationale au système judiciaire ougandais et une victoire pour la diplomatie ougandaise. La CPI a été créée par le Statut de Rome de 2002 pour juger des...
(Agence Ecofin 07/12/17)
M-KOPA Solar vient de lever 80 millions $ pour poursuivre son développement au Kenya et en Ouganda. L’entreprise qui propose des solutions énergétiques solaires aux populations rurales et éloignées du réseau électrique, a affirmé que ce financement lui permettrait d’apporter l’électricité à au moins 1 million de ménages kényans et ougandais. Ces fonds qui ont été obtenus sous forme de prêts, seront devisés en shillings kényans et ougandais, mais aussi en dollars américains. Les projets qu’ils permettront de mettre en œuvre, s’étendront sur trois ans. La compagnie compte les rembourser à partir des paiements mobiles effectués par ses clients pour payer leurs installations solaires domestiques. Les fonds obtenus en monnaies locales ont été mobilisés avec l’appui de la Stanbic bank...
(AFP 06/12/17)
Deux musiciens ougandais accusés d'avoir perturbé la paix d'esprit du président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 27 ans, avec une chanson suggérant qu'il devrait passer la main, ont été libérés sous caution mercredi, a-t-on appris auprès de leur avocat. Le chanteur David Mugema et le producteur John Muwanguzi sont accusés d'avoir composé et diffusé sur Internet une chanson intitulée "Wumula", qui signifie "Retraite", a expliqué à l'AFP leur avocat, Abdallah Kiwanuka. Le procureur a argué que la chanson "perturbait la paix d'esprit" du président Museveni, 73 ans, a-t-il expliqué. Fin septembre, le Parlement ougandais a adopté une motion autorisant un député du parti au pouvoir, le Mouvement de résistance nationale (NRM), à présenter devant cette Assemblée un projet de loi...
(APA 06/12/17)
APA-Kampala (Ouganda) - Le gouvernement ougandais envisage le recrutement 200 médecins Cubains pour remettre sur pied son secteur de la santé en difficulté depuis plusieurs années en raison d’un manque de personnels. Selon un communiqué de la présidence dont APA a reçu une copie mardi, le gouvernement compte également réembaucher des professeurs de médecine ougandais retraités afin de combler le manque de personnel dans le secteur. Un comité ad hoc du cabinet présidé par le ministre de la Santé, le Dr Jane Aceng, a été mis sur pied à cet effet.
(Le Monde 04/12/17)
Face à l’afflux de plus d’un million de personnes chassées par la crise sud-soudanaise, l’ONU mise sur un modèle novateur de prise en charge des réfugiés. Deux silhouettes se découpent dans le contre-jour, devant les massifs qui barrent la savane. Elles ont franchi le poste-frontière de Nimule, dernier obstacle entre l’Ouganda et le pays qu’elles veulent fuir : le Soudan du Sud, où fait rage, depuis fin 2013, l’une des guerres civiles les plus meurtrières de l’histoire contemporaine. Leurs traits émaciés se dessinent désormais. Ce sont deux adolescents, progressant vers le centre d’accueil des réfugiés, en silence. Comme en apesanteur. Jusqu’au dernier moment, ils ont espéré résister au conflit qui ravage le plus jeune Etat de la planète, né en...
(Le Monde 04/12/17)
Les exilés ont transporté avec eux traumatismes et désir de vengeance. C’est d’un conteneur exigu, ­surmonté d’une antenne de radio, que la voix de Martin Okudi résonne dans les camps du ­district d’Adjumani, dans le nord de l’Ouganda. L’animateur de la station Usalama diffuse des programmes destinés à faciliter l’intégration des réfugiés sud-soudanais et à pacifier les esprits. Car si les exilés arrivent souvent sans bagages, ils apportent avec eux traumatismes et rancœurs. « Les chefs des communautés dinka et nuer [les deux principales ethnies en guerre au Soudan du Sud] s’asseyent autour de la table, explique Martin Okudi. Au micro, ils dialoguent de paix, de réconciliation ou de pardon. » Une gageure dans ce conflit très meurtrier (300 000...
(RFI 04/12/17)
Depuis la chute de Robert Mugabe au Zimbabwe, certains présidents de la région se retrouvent en première ligne. C'est le cas du président ougandais, Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986 et qui fait face aux critiques ces derniers mois avec le projet de modification de la Constitution porté devant le Parlement qui lui permettrait de briguer un nouveau mandat en 2021. Sujet de critiques mais aussi de rumeurs, dans un récent tweet, le président Museveni a évoqué son état de santé. Dans un long tweet, le président ougandais se veut rassurant : « Vous n'avez jamais entendu dire que Museveni est malade et a été hospitalisé. Je n'ai pas le temps d'être malade. » Un tweet qui n'est pas passé...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(RFI 27/11/17)
En Ouganda, il y a un an un se déroulaient les évènements de Kasese, dans l'ouest du pays à la frontière avec la RDC. Après une série d'attaques dans la région et des tensions liées à l'élection présidentielle, le palais du roi local - soupçonné d'organiser sa milice aux volontés indépendantistes - fait l'objet du raid des forces armées ougandaises. Le bilan est lourd et toute la lumière n'a pas été encore faite sur cette attaque. Le bilan officiel des 26 et 27 novembre 2016 s'élève à 87 personnes tuées, dont 16 policiers. Mais le quotidien Daily Monitor a publié ce week-end une enquête, listant 151 noms de disparus, dont 15 enfants. La présence d'enfants dans le palais lors du...
(Xinhua 27/11/17)
Un exercice d'entraînement sur le terrain de la Force en attente d'Afrique de l'Est (EASF), baptisé "Mashariki Salaam II", a débuté samedi sur la base militaire de Gebeit, dans l'est du Soudan. Au total, dix pays d'Afrique de l'Est prennent part à l'exercice, qui s'achèvera le 6 décembre. "Cet exercice aidera l'EASF à se préparer à accomplir les tâches assignées, notamment en ce qui concerne le maintien de la paix", a déclaré le lieutenant-général Yahya Mohamed Khair, chef d'état-major adjoint du Soudan et président du Comité des chefs des effectifs de défense de l'EASF, dans un discours prononcé lors de la cérémonie de lancement de l'exercice. Le général Khair a promis que l'armée soudanaise fournirait toute l'assistance nécessaire pour garantir...
(AFP 24/11/17)
Huit directeurs et rédacteurs en chef d'un groupe de tabloïds ougandais ont été inculpés de "trahison" pour la publication d'un article sur l'implication présumée du président ougandais Yoweri Museveni dans un complot contre le Rwanda, a assuré jeudi leur avocat. Les huit hommes avaient été arrêtés mardi au cours d'une descente dans les locaux du groupe Pepper Publications visant le tabloïd en langue anglaise Red Pepper ainsi que plusieurs publications en langues locales appartenant au groupe. Ils ont été inculpés mercredi soir de "trahison", passible dans ce cas d'une peine de sept ans de prison.
(RFI 24/11/17)
Suite de notre série de reportages sur l'exploitation pétrolière en Ouganda. Nous vous en parlions dans nos reportages Afrique en début de semaine et nous poursuivons avec les questions économiques que pose l'arrivée prochaine du pétrole. Dès 2020, le gouvernement espère qu'une manne de 2,4 milliards de dollars par an sortira des champs pétroliers. Dans l’attente de l’or noir, les activités économiques se développent de manière significative dans la région d’Hoima à proximité des puits. Investisseurs et communautés se préparent à l’arrivée de nouvelles activités et d'une nouvelle population de travailleurs. Un reportage de Charlotte Cosset. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171124-ougandais-craignent-pas-beneficier-r...
(La Tribune 24/11/17)
Pour 2 millions de dollars, Idriss Deby, le président du Tchad aurait cédé une concession pétrolière à une entreprise chinoise. Pour moins (500.000 dollars), Yoweri Kaguta Musveni, le chef de l’Etat ougandais, aurait accordé des avantages commerciaux à la même société dans le secteur banquier et énergétique. Pourtant, bien avant ces deux présidents africains, certains de leurs pairs ou ex-pairs ont été éclaboussés par des scandales de corruption. La Tribune Afrique vous en dresse une liste non exhaustive. Dans le sulfureux rôle d'entremetteur, Chi Ping Patrick Ho, ancien ministre de l'intérieur de Hongkong, aidé dans le cas tchadien par Cheikh Tidiane Gadio, ancien chef de la diplomatie sénégalaise, aurait réussi à obtenir des présidents tchadien et ougandais, des avantages commerciaux...
(RFI 24/11/17)
En Ouganda, trois personnes ont été inculpées de terrorisme jeudi 23 novembre dans le cadre du procès concernant le meurtre de l'inspecteur général de police Félix Kaweesi, l'ancien numéro deux de la police. Ce dernier avait été tué à la sortie de chez lui en mars dernier. Ces trois hommes (sur les 22 personnes poursuivies dans cette affaire) sont soupçonnés d'avoir appartenu à la rébellion ADF. Alors que certains venaient de voir leur demande de libération sous caution acceptée, le procureur général a déposé de nouvelles accusations. Trois hommes sont donc poursuivis pour terrorisme. Ils auraient appartenu à la rébellion ADF. Très rapidement après l'assassinat de Felix Kaweesi, les forces de l’ordre avaient brandi la piste de l'attentat commis par...
(RFI 23/11/17)
Suite de notre série de reportages sur l'exploitation pétrolière en Ouganda. Nous vous en parlions dans nos reportages Afrique en début de semaine et nous poursuivons avec les questions économiques que pose l'arrivée prochaine du pétrole. Dès 2020 une manne de 2,4 milliards de dollars par an sortira des champs pétroliers. Dans l’attente de l’or noir, les activités économiques se développent de manière significative dans la région d’Hoima à proximité des puits. Investisseurs et communautés se préparent à l’arrivée de nouvelles activités et d'une nouvelle population de travailleurs.

Pages