Jeudi 26 Avril 2018
(AFP 04/01/18)
L'Ouganda a démenti jeudi avoir conclu un accord avec Israël pour accueillir sur son sol certains des quelque 40.000 migrants africains en situation irrégulière que l’État hébreu entend expulser. "L'Ouganda est perturbé par ces informations. Nous n'avons aucun accord de ce genre avec le gouvernement pour envoyer des réfugiés ici", a déclaré à l'AFP le ministre des Affaires étrangères, Henry Okello Oryem. "Le gouvernement israélien doit être en position d'expliquer cette affirmation, parce qu'aucun accord de ce genre n'existe entre l'Ouganda et Israël...
(RFI 04/01/18)
En Ouganda, l'opposition au Parlement se prépare à déposer un recours devant la Cour constitutionnelle pour invalider la loi que le président Museveni vient de promulguer. Cette réforme constitutionnelle a notamment permis de lever la limite d'âge pour être candidat à la présidentielle. Concrètement, cela signifie que le chef de l'Etat ougandais, au pouvoir depuis 1986, pourrait se représenter en 2021 pour un nouveau mandat. Il aurait alors officiellement 77 ans. L'opposition ne conteste pas seulement le résultat, mais la procédure, parlementaires tabassés ou payés, des gardes armés envoyés dans l'hémicycle.
(La Tribune 04/01/18)
Le président ougandais Yoweri Museveni vient de trouver un moyen pour pouvoir être candidat à sa propre succession en 2021. Le chef d'Etat ougandais a tout simplement fait abroger le texte qui limitait l'âge d'éligibilité à la présidence à 75 ans. Agé de 73 ans actuellement et au pouvoir depuis 31 ans, il aurait 77 ans en 2021. Malgré la vague de raillerie sur les réseaux sociaux en raison de ses intentions de pouvoir se frayer un chemin pour être encore candidat en 2021, le président ougandais Yoweri Museveni âgé de 73 ans, n'a pas cédé. Le chef d'Etat ougandais a réussi à mettre la loi de son côté en toilettant la constitution de son pays, abrogeant carrément la limite...
(RFI 03/01/18)
C'est officiel, Yoweri Museveni pourra se présenter pour un nouveau mandat en 2021. Voilà un texte que le chef de l'Etat ougandais n'a pas tardé à promulgué, celui levant la limite d'âge pour être candidat à la présidentielle, fixé jusque-là à 75 ans. Un texte adopté le 20 décembre dernier après des débats houleux au Parlement. Il faut dire que le président ougandais est déjà au pouvoir depuis plus de 31 ans et qu'il venait de passer le cap des 73 ans. Avant la dernière présidentielle en 2016, cette petite phrase qui a fait rire ou pleurer : « Comment pourrais-je quitter une bananeraie que j’ai plantée et qui commence à donner des fruits ? », avait à l'époque lancé...
(AFP 02/01/18)
Le chef de l’État ougandais Yoweri Museveni, 73 ans et au pouvoir depuis 1986, a ratifié le 27 décembre la loi supprimant la limite d'âge pour devenir président, qui lui permet d'être à nouveau candidat en 2021, a-t-on appris mardi de source officielle. "Le président a donné son consentement au projet de loi et il a maintenant force de loi", a déclaré à l'AFP un porte-parole du président ougandais, Don Wanyama, officialisant ainsi la ratification du texte. "La loi précédente était discriminatoire par nature et cela a été réglé pour le bien des Ougandais", a-t-il ajouté.
(APA 02/01/18)
APA-Kampala (Ouganda) - Le président ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, a salué l’adoption du projet de loi controversé sur la "limite d’âge" visant à modifier l’article 102 (b) de la constitution, en vue de supprimer la limite de l’âge du chef de l’Etat. Pour rappel, le 20 décembre, une partie des députés a voté la suppression de l’âge minimum de 35 ans et l’âge maximum de 75 ans pour toute personne souhaitant présenter sa candidature à la présidence de la république. Au total, 317 députés ont voté en faveur du projet de loi tandis que 97 ont voté contre et deux se sont abstenus. Les législateurs opposés à l’amendement ont déclaré qu’il avait été déposé de mauvaise foi dans le but...
(AFP 29/12/17)
La police ougandaise a annoncé vendredi avoir inculpé pour "terrorisme" 45 citoyens rwandais qui avaient été arrêtés le 11 décembre à la frontière entre l'Ouganda et la Tanzanie. "Nous avons arrêté 43 suspects rwandais à la frontière avec la Tanzanie le 11 décembre 2017, et après une enquête plus poussée deux autres suspects ont été arrêtés. Tous avaient de faux documents d'identification et de voyage", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police ougandaise, Emilian Kayima. "L'enquête a été menée à son terme et les 45 citoyens rwandais ont été inculpés de possession de faux documents, de fausse identité et de graves accusations de terrorisme, car leurs intentions pointaient vers cela", a-t-il ajouté. Selon M. Kayima, ils sont détenus...
(RFI 29/12/17)
Une semaine après les frappes que l'armée ougandaise dit avoir menées en République démocratique du Congo (RDC) vendredi 22 décembre, de nombreuses questions restent en suspens. Dans son dernier communiqué, le troisième en quelques jours, l'UPDF, l'armée de Kampala, revendique cette fois une centaine de tués dans les rangs des rebelles des Allied Democratic Forces (ADF) et la destruction de plusieurs « entrepôts logistiques ». L'armée ougandaise évoque même un droit de poursuite, mais Kinshasa ne confirme toujours pas.
(AFP 28/12/17)
Le Français Sébastien Desabre a été nommé jeudi sélectionneur de l'équipe d'Ouganda pour une durée de deux ans en remplacement du Serbe Milutin Sredojevic, démissionnaire en juillet dernier, a annoncé la Fédération ougandaise de football (FUFA). Agé de 41 ans, Desabre, qui entraînait le club égyptien d'Ismailia, était l'un des quatre noms figurant sur une liste révélée par la FUFA début décembre. Les trois autres candidats étaient Moses Basena, qui était entraîneur par interim, le Belge Emilio Ferrera et le Nord-Irlandais Johnny McKinstry. Desabre, qui a une grande connaissance du football de clubs africain, va connaître sa première expérience au niveau d'une sélection.
(RFI 28/12/17)
L'Ouganda est un pays en plein développement. L'électrification et l'industrialisation sont des enjeux majeurs qui s'accompagnent du défi de la protection de l'environnement. Kampala est une ville particulièrement polluée. Les taux de particules fines y sont supérieurs à ceux de la ville de Shanghaï, selon une source de l’OMS. Des efforts sont faits par les autorités de la capitale ougandaise pour encourager l'utilisation des énergies renouvelables. Mais pour cela, il faut favoriser les investissements dans les énergies vertes. C'est ce que l'Agence française de développement souhaite faire à travers le projet Sunref. Sunref, ce sont des « crédits verts » à taux préférentiels. Des crédits uniquement accessibles aux projets liés au développement durable. Spine Spinners est une usine de textile...
(AFP 27/12/17)
L'armée ougandaise (UPDF) a affirmé mercredi avoir tué une centaine de membres d'un groupe rebelle ougandais musulman, contre lequel elle a multiplié les attaques aériennes depuis vendredi en République démocratique du Congo (RDC). "Plus de 100 terroristes ont été tués et de nombreux autres blessés, et leurs entrepôts logistiques ont été détruits", a indiqué dans un communiqué le porte-parole de l'UPDF, le général Richard Karemire. Il a précisé que huit camps des Allied Defence Forces (ADF), un groupe accusé d'avoir tué 14 Casques bleus début décembre dans cette région, avaient été ciblés dans le triangle Erengeti, dans la province du Nord-Kivu en RDC. "Ceux qui ont survécu à cet assaut errent en différents endroits du Nord-Kivu, mais les FARDC (l'armée...
(RFI 26/12/17)
En Ouganda, 73% de la population adulte est désormais alphabétisée. Le pays part de loin et les progrès enregistrés depuis trois décennies ont permis aux librairies de se développer. Même si elle n'est pas la plus ancienne d'entre elles, Aristoc, à Kampala, a largement contribué au goût pour la lecture des Ougandais. De notre correspondant à Kampala, Des étagères remplies de romans jusqu'au plafond, des étalages plus aérés où sont mis en valeur les beaux livres sur la nature ou encore des ouvrages de cuisine ou de bricolage. A Kampala, la capitale ougandaise, la librairie Aristoc se veut résolument moderne : s'y croisent classes moyennes et expatriés ougandais. « Mais pas seulement, nuance cependant Baati Katende, directrice des relations publiques...
(APA 23/12/17)
APA-Kampala (Ouganda) - Les législateurs ougandais opposés à la levée de la limite d’âge pour la fonction de président de la république ont annoncé leur intention de se battre contre la modification de la Constitution du pays devant les tribunaux. Le Parlement ougandais a, mercredi la présidente Rebecca Kadaga, adopté le projet de loi constitutionnelle (n° 2) de 2017 qui a aboli les limites supérieures et inférieures de l’âge du chef de l’Etat. Avant l’amendement, l’âge du président était fixé à 35 ans minimum et 75 ans maximum. L’adoption du projet de loi a éliminé le dernier obstacle à la réélection du président Yoweri Museveni, s’il choisit de se représenter à la fin de son mandat en 2021. Il a...
(RFI 23/12/17)
L’armée ougandaise annonce dans un communiqué avoir mené des opérations militaires contre des bases « ADF » en RDC ce vendredi 22 décembre. Elle accuse les « rebelles ougandais », qu’elle qualifie de « terroristes islamistes », d’être responsables de la mort des casques bleus tanzaniens le 7 décembre sur la base Monusco de Sémiliki et d’être en train de planifier des actions sur le territoire ougandais. Les premières frappes ont été signalées en début d’après-midi. Des sources militaires évoquent des tirs venant de l’autre côté de la frontière côté ougandais et des frappes aériennes menées par hélicoptères.
(AFP 22/12/17)
L'armée ougandaise a lancé vendredi des attaques aériennes dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) contre des camps de rebelles ougandais musulmans accusés d'avoir tué 14 Casques bleus début décembre dans cette région. Ces rebelles du groupe Allied Defence Forces (ADF) "prévoyaient de mener des actions hostiles contre l'Ouganda", a expliqué l'armée ougandaise (UPDF) dans un communiqué, disant se baser sur des "informations partagées entre l'Ouganda et la RDC". "Par mesure préventive, l'UPDF a cet après-midi (vendredi) conduit des attaques contre leurs camps dans l'est de la RDC", a ajouté l'armée ougandaise.
(AFP 22/12/17)
Les députés ougandais ont voté mercredi à une très large majorité la suppression de la limite d'âge pour être élu président, ouvrant la voie à une nouvelle candidature en 2021 du chef de l'Etat, Yoweri Museveni, 73 ans. L'amendement visant à amender la Constitution, très controversé, a été adopté par 315 voix contre 62, et deux abstentions, à l'issue de trois jours de débats chaotiques. Le Parlement ougandais est largement dominé par le parti au pouvoir. Le président Museveni, au pouvoir depuis 1986, n'en est pas à son coup d'essai. En 2005, la Constitution avait été modifiée pour supprimer la limitation à deux mandats présidentiels, lui permettant ainsi de briguer ses troisième, quatrième et cinquième mandats. M. Museveni avait alors...
(APA 22/12/17)
APA-Kampala (Ouganda) – La limite d’âge pour être président de la République en Ouganda a été supprimée par l’assemblée nationale, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle candidature du chef de l’Etat, Yuweri Museveni, 73 ans, qui pourra se représenter à la présidentielle de 2021. Siégeant mercredi, l’assemblée nationale ougandaise a vu 315 de ses membres voter en faveur de la suppression de la limite d’âge là où 62 députés ont voté contre et deux se sont abstenus. Malgré ce plébiscite, la séance de l’assemblée nationale a été ponctuée de chaudes empoignades entre les députés du parti au pouvoir et leurs collègues de l’opposition. Plusieurs de ces derniers ont été évacués de la salle après avoir eu de violents gestes...
(Agence Ecofin 22/12/17)
Afin de se débarrasser de ses dettes et remettre Uganda Telecom sur pied, le gouvernement ougandais a décidé en septembre dernier de céder quelques actions de l’opérateur historique. Selon Otaremwa Otuhumurize (photo), le président-directeur général de la société de télécommunications, onze marques d’intérêt internationales ont déjà été enregistrées jusqu’à présent par l’Etat. Elles proviennent d’Europe, de Chine, d’Afrique du Sud et des Etats-Unis. Dans un entretien accordé au journal The Independant, Otaremwa Otuhumurize a expliqué que les dettes d’Uganda Telecom sont estimées à près de 533 milliards de shillings (159 millions de dollars US). 30% de ce montant revient à la Société libyenne de postes, télécommunications et technologies de l'information (LPTIC) à titre de dédommagement et 39% représente la valeur...
(RFI 22/12/17)
Le Parlement ougandais a adopté mercredi 20 décembre à 315 voix contre 62 la suppression de la limite d'âge de 75 ans imposée par la Constitution aux candidats à la présidence de la République. Mais les adversaires du président Yoweri Museveni, 73 ans, craignent que ce projet de loi ne lui ouvre la voie à une nouvelle candidature lors des élections prévues en 2021. Officiellement, il s'agit de « lutter contre la discrimination par l'âge », c'est ce qu'affirme le porte-parole du parti au pouvoir, le Mouvement de résistance nationale, qui assure que ce projet de loi n'est pas fait pour bénéficier à Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 31 ans. Côté opposition, des voix se sont d'ores et déjà élevées...
(RFI 21/12/17)
Les députés ougandais ont voté mercredi à une très large majorité la suppression de la limite d'âge pour être élu président, ouvrant la voie à une nouvelle candidature en 2021 du chef de l'Etat, Yoweri Museveni, 73 ans. L'amendement visant à amender la Constitution, très controversé, a été adopté par 315 voix contre 62, et deux abstentions, à l'issue de trois jours de débats chaotiques. Le Parlement ougandais est largement dominé par le parti au pouvoir. Le président Museveni, au pouvoir depuis 1986, n'en est pas à son coup d'essai. En 2005, la Constitution avait été modifiée pour supprimer la limitation à deux mandats présidentiels, lui permettant ainsi de briguer ses troisième, quatrième et cinquième mandats. M. Museveni avait alors...

Pages