Mardi 24 Avril 2018
(AFP 05/02/18)
Les Nations unies ont appelé les autorités ougandaises à enquêter sur des allégations de "trafic d'êtres humains" dans des camps de réfugiés et de fraudes massives liées à l'assistance humanitaire, a-t-on appris lundi auprès de la plus haute responsable de l'ONU dans ce pays. Rosa Malango, coordinatrice résidente de l'ONU en Ouganda, a indiqué à l'AFP s'être inquiétée, dans un courrier au bureau du Premier ministre ougandais envoyé le 26 janvier, d'allégations "allant de la corruption à la fraude, en passant par le trafic de femmes et filles ainsi que par l'intimidation et le harcèlement du personnel de l'ONU". "A partir du moment où quelqu'un, qui qu'il soit, évoque quelque chose...
(AFP 05/02/18)
Trois personnes ont été tuées dans une attaque de présumés rebelles ougandais musulmans des ADF qui ont également pillé un centre hospitalier dans l'est de la République démocratique du Congo, ont déclaré samedi des responsables locaux. "Des présumés ADF (Forces démocratiques alliées) sont entrés à Kitevya hier (vendredi) soir. Ils ont tués trois personnes : deux par balle et une à la machette", a déclaré à l'AFP Janvier Kasereka, rapporteur de la société civile de Beni dans la province du Nord-Kivu. "Ils ont également pillé le centre de santé" du village, a-t-il ajouté. L'administrateur du territoire de Beni, Amisi Kalonda, a confirmé à l'AFP ce bilan. "Nous avons alerté l'armée. La population qui avait fui hier soir commence à regagner...
(Agence Ecofin 05/02/18)
Vendredi, le géant kényan de la logistique Express Shipping and Logistics Company (ESL) a ouvert des bureaux à Kampala, la capitale de l’Ouganda, pour exploiter les opportunités qui s’offrent à cette branche d’activité dans l’industrie pétrolière et gazière de l’Ouganda. Alors que l'Ouganda se rapproche du lancement de sa production de pétrole en 2020, Express Shipping affirme que son entrée dans le pays était l'un de ses objectifs stratégiques pour se rapprocher de la clientèle et augmenter son empreinte dans la région des Grands Lacs. L’Ouganda offre une place de choix aux infrastructures dans le développement de son industrie pétrolière. Le gouvernement n’a eu de cesse d’inviter les investisseurs internationaux à ce sujet. ESL est spécialisé dans l'entreposage, les services...
(RFI 01/02/18)
Le haut-commissaire des Nations unies aux réfugiés, Filippo Grandi, est ce jeudi à Nairobi pour lancer un plan régional d'aide aux réfugiés sud-soudanais. Il a d'abord fait une étape en Ouganda où il s'est rendu dans le camp de réfugiés de Imvepi pour évaluer la situation sur le terrain. L'Ouganda accueille plus d'un million de réfugiés sud-soudanais et depuis décembre dernier fait face à un nouveau flux de réfugiés en provenance de l'est de la RDC. Au Soudan du Sud, le cessez-le-feu décidé en décembre n'est pas respecté et le pays ne cesse de s'enfoncer dans la crise. Filippo Grandi appelle les autorités à prendre ses responsabilités. Filippo Grandi a souligné ne pas être un acteur politique. Mais le responsable...
(Agence Ecofin 01/02/18)
New Way of Working. Tel est le nom de la nouvelle stratégie mise en place par la Banque africaine de développement (BAD) et visant à apporter l’électricité à 29,3 millions de personnes, d’ici à 2020. Cette nouvelle politique a été présentée par Akinwumi Adesina (photo), le président de l’institution, lors d’une rencontre de haut niveau qui s’est tenue, le 28 janvier 2018, au siège de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, à Addis-Abeba. « La BAD est aujourd’hui en première ligne, en ce qui concerne les investissements dans les énergies renouvelables en Afrique. La part des énergies renouvelables dans le portefeuille énergétique de la banque, est passée de 14% lorsque je suis devenu président de l’institution en 2015,...
(Agence Ecofin 31/01/18)
La Banque africaine de développement (BAD) a accordé un prêt de 94,5 millions $ en faveur de l’Ouganda en vue du financement d’un important projet routier dans le pays. Long de 118 km, cette route qui reliera les localités de Kapchorwa (photo) à Kitale dans l’est du pays, coûtera au total 105,76 millions $, dont 11,24 millions $ seront financés par le gouvernement ougandais sur fonds propres. Cette nouvelle infrastructure permettra ainsi de créer des opportunités en matière commerciale pour la partie orientale de l’Ouganda, en la reliant au Kenya voisin. A cet effet, un poste frontalier à guichet unique sera également construit dans la localité de Suam. Pour Gabriel Negatu, Directeur général du Bureau régional de développement et de...
(RFI 31/01/18)
Le 30e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine s'est achevé lundi 29 janvier avec la première prise de parole de Paul Kagame en tant que président de l'institution pour l'année 2018. Le chef de l'État rwandais pilote depuis un an les propositions de réforme de l'organisation panafricaine. A côté de ces réformes institutionnelles, il y a d'autres projets comme celui de zone de libre-échange continentale. Elle devrait être lancée officiellement le 21 mars prochain à Kigali. Ce marché commun est attendu par le secteur privé. Ce marché commun est en tout cas attendu par certains de ses membres présents lors du sommet, comme le banquier nigérian Benedict Oramah qui dresse ce constat : « Le commerce...
(APA 30/01/18)
APA-Kampala (Ouganda) - Le président ougandais, Yoweri Museveni, est d’avis que pour que l’Afrique puisse combattre la menace du terrorisme transnational sur le continent, elle doit adopter une approche multidimensionnelle. Lors de la réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA à Addis-Abeba, M. Museveni a déclaré que cette approche devait résoudre les problèmes de désorientation idéologique, utiliser la bonne stratégie antiterroriste, mettre à contribution un équipement approprié, renforcer la coopération et résoudre la question de la pauvreté. La réunion du CPS est l’une des rencontres de haut niveau qui ont précédé l’ouverture officielle dimanche du 30ème Sommet de l’Union africaine. L’Egypte assume actuellement la présidente du CPS, dont le thème portait sur : "Vers une approche...
(RFI 30/01/18)
Le 30e sommet de l’UA s'est achevé ce lundi 29 janvier à Addis Abeba, siège de l’organisation. Construit par les Chinois, ce siège a-t-il été espionné par les services de renseignement de Pékin, comme l'affirme une enquête du journal Le Monde ? Ce lundi, la Chine dément. La Chine a-t-elle espionné le siège de l'Union africaine ? C'est en tout cas ce qu'affirme Le Monde dans un article publié vendredi 26 janvier. Citant plusieurs sources internes à l'organisation panafricaine, le quotidien assure que les informaticiens de cette institution se sont rendus compte il y a environ un an que le contenu des serveurs de l'UA était transféré vers d'autres serveurs à Shangaï. Ces mêmes sources indiquent que ces transferts auraient...
(RFI 29/01/18)
Après plusieurs heures de retard, les dirigeants du continent africain ont réussi à avancer dimanche 28 janvier sur les réformes proposées par Paul Kagame, officiellement désigné pour succéder au Guinéen Alpha Condé. Paul Kagame propose notamment une taxe à 0,2% sur les importations de certains produits. Une vingtaine de pays l'a déjà mise en place. Le chef de l'État rwandais veut aussi avancer sur la mise en place d'un marché commun car les enjeux économiques sont cruciaux pour l'Afrique. Pour s'autofinancer, l'Union africaine demande à chacun de ses Etats membres de taxer à 0,2% un certain nombre de produits importés. Et dimanche à la tribune, le président sortant de l'Union africaine, Alpha Condé, a révélé le nombre de pays qui...
(AFP 28/01/18)
Donald Trump a assuré dans un courrier aux dirigeants africains que les Etats-Unis "respectent profondément" les Africains, a-t-on appris dimanche de sources diplomatiques, deux semaines après un concert d'indignations provoqué par des propos insultants pour l'Afrique attribués au président américain. Dans cette lettre datée de jeudi et adressée aux chefs d'Etat rassemblés dimanche et lundi pour le 30e sommet de l'Union africaine, dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, M. Trump indique par ailleurs que le secrétaire d'Etat Rex Tillerson se rendrait sur le continent en mars, pour la première fois depuis qu'il est chef de la diplomatie américaine. Une source au sein de l'UA a confirmé l'authenticité du courrier, relayé sur les réseaux sociaux, ainsi que sa réception par la...
(Le Monde 26/01/18)
Derrière le petit pavillon de l’institut Confucius de Kampala, au sein du campus verdoyant de Makerere, un bâtiment préfabriqué a été installé au milieu d’un jardin. Sous l’œil bienveillant du philosophe chinois, dont deux portraits encadrent le tableau noir, une vingtaine d’étudiants ougandais tentent de répondre au contrôle de connaissances en mandarin. Même s’ils ne font partie que d’un cycle d’apprentissage court, les élèves maîtrisent déjà les fondamentaux de la prononciation et possèdent pas mal de vocabulaire. Présentation de notre série La classe africaine Jeune, petites lunettes cerclées posées sur un visage poupon, le professeur Lin, lui-même étudiant en anglais (la langue nationale ougandaise), est arrivé il y a peu de sa province du Hunan. « Nous nous entendons parfaitement...
(RFI 25/01/18)
Le président Ougandais, Yoweri Museveni, se félicite de la franchise de président américain. Donald Trump a récemment provoqué un tollé en qualifiant Haïti, la Salvador et certains pays africains de « pays de merde ». Aux yeux du président ougandais, Trump a le mérite de dire clairement ce qu’il pense. Lorsque Yoweri Museveni prend la parole devant des parlementaires est-africains pour dire son amour de Trump, mardi à Kampala, l’assistance commence par rigoler. Mais les députés ont tort de rire. Le président Museveni ...
(Agence Ecofin 25/01/18)
En Ouganda, le président Yoweri Museveni (photo) a déclaré, lundi, que le gouvernement envisage de se tourner vers des experts étrangers pour former les acteurs de son industrie pétrolière. C’est ce qu’a rapporté l’Agence de presse latino-américaine Prensa Latina qui précise que la déclaration a été faite, lors d'un forum organisé par la Chambre ougandaise des mines et du pétrole. Selon le chef de l’Etat, cette option est envisagée, en raison du manque aigu de compétences locales dans l’ensemble des domaines du secteur pétrolier. Il a indiqué que des mesures seront rapidement prises dans ce sens, afin que les compétences puissent être disponibles dès 2020, année de lancement de la production pétrolière dans le pays. Depuis 2006, les réserves d’or...
(AFP 24/01/18)
Le président ougandais Yoweri Museveni a salué mardi la "franchise" des propos de son homologue américain Donald Trump sur les "pays de merde", allant à contre-courant de l'indignation exprimée par de nombreux dirigeants en Afrique et au-delà. Lors d'une réunion avec plusieurs sénateurs dans le Bureau ovale le 12 janvier, M. Trump avait utilisé ces termes en référence à des pays d'Afrique ainsi qu'à Haïti et au Salvador, selon plusieurs médias et un sénateur ayant participé à la réunion. "J'aime Trump parce qu'il parle avec franchise. Je ne sais pas s'il a été cité de manière incorrecte ou pas, mais il parle des faiblesses de l'Afrique avec franchise", a déclaré M. Museveni, lui-même habitué aux formules percutantes et controversées, devant...
(APA 24/01/18)
APA - Kampala (Ouganda) - Le président ougandais Yoweri Museveni a déclaré aimer le président américain Donald Trump pour son ‘’franc-parler’’, malgré ses propos injurieux à l’endroit de Haïti et de l’Afrique. Une information publiée mardi par le Daily Monitor et citant le président ougandais a indiqué que ce dernier a soutenu que Trump, bien que suscitant la colère des Africains pour ses propos injurieux reste toujours le "meilleur président des Etats-Unis" et devrait être compris comme ‘’un homme qui parle avec franchise, peu importe les réactions des autres’’. Museveni qui s’exprimait lors de la dernière session de l’Assemblée législative de l’Afrique de l’est (EALA) à Kampala, a estimé que Trump devrait être félicité pour n’avoir pas été avare avec...
(AFP 24/01/18)
Le tabloïd le plus populaire d'Ouganda, Red Pepper, interdit depuis deux mois, a été autorisé à reprendre ses activités, les responsables du journal ayant présenté des excuses au président Yoweri Museveni, ont annoncé mercredi la direction du tabloïd et la présidence ougandaise. Huit directeurs et rédacteurs en chef du groupe de tabloïds ougandais Pepper Publications avaient été arrêtés fin novembre et inculpés de trahison pour avoir publié un article sur l'implication présumée du président ougandais Yoweri Museveni dans un complot contre le Rwanda. Les charges avaient ensuite été requalifiées et les huit hommes, entre temps relâchés sous caution, accusés d'avoir nui à la réputation de M. Museveni, qui leur a accordé mardi soir le pardon présidentiel. Suite à l'arrestation de...
(Xinhua 24/01/18)
Mardi, le ministère ougandais de la Santé a déclaré qu'au moins trois personnes ont succombé des suites d'une flambée de fièvre de la Vallée du Rift (FVR) dans les trois districts centraux du pays. La ministre de la Santé, Ruth Aceng, a dit aux journalistes qu'au moins cinq cas suspects ont été testés positifs pour la FVR, y compris trois personnes qui ont trouvé la mort dans les districts de Kiboga, Buikwe et Mityana. Les derniers cas de FVR ont été signalés le 19 janvier dans les trois districts du pays d'Afrique de l'Est. Ces nouveaux chiffres portent le nombre total de personnes qui ont succombé à la fièvre, dont la flambée a débuté en août 2017, à cinq. Au...
(AFP 23/01/18)
L'armée ougandaise a déclaré lundi avoir tué 29 voleurs de bétail armés dans la région du nord-est frontalière du Soudan du Sud et du Kenya au cours d'une opération qui en est à son troisième mois. "Il y a eu des contacts isolés et des affrontements entre l'UPDF (l'armée régulière) et les guerriers. Au cours de tous ces contacts nous en avons tué 29, le plus récemment le vendredi 19 janvier, où nous en avons tué un", a dit le porte-parole de l'armée ougandaise, le capitaine Albert Arinaitwe, à l'AFP. Il a ajouté que la plupart des victimes appartenaient aux communautés d'éleveurs des Jie et Dodoth mais qu'il pouvait aussi y avoir des Turkana du Kenya voisin qui font de...
(Le Monde 23/01/18)
Lorsque la société Bridge a ouvert une école dans le village de Kiambu, au Kenya, Jessie n’a pas hésité longtemps. Dans un pays où offrir la meilleure éducation possible à ses enfants est une priorité, ce père de 25 ans a immédiatement inscrit sa fille Anette dans cet établissement vert pomme, qui n’est séparé de sa maison que par un petit champ de bananiers et de pommes de terre. C’était il y a cinq ans. Et malgré les critiques récurrentes aujourd’hui contre la chaîne américaine d’écoles bon marché, Jessie n’envisage pas que son aînée rejoigne les bancs de l’école publique ni qu’elle retourne à Saint-Joseph, l’institution catholique où elle était auparavant scolarisée. « Ce qui est déterminant pour moi, c’est...

Pages