Mercredi 24 Mai 2017
(Xinhua 13/04/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Intervenant devant le Conseil de sécurité de l'ONU, l'Envoyé spécial des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Said Djinnit, a encouragé mercredi les pays de cette région d'Afrique à renforcer la lutte contre les groupes armés illégaux qui sévissent en République démocratique du Congo (RDC) et dans la région, selon un communiqué publié mercredi par l'ONU sur son site. "Les activités persistantes des groupes armés illégaux restent l'une des principales menaces pour la sécurité des populations et pour la stabilité de la RDC et de la région", a dit M. Djinnit dans son exposé devant les membres du Conseil. Selon lui, il est nécessaire d'accroître les efforts visant à neutraliser ces groupes...
(AFP 11/04/17)
Le courant équatorial cyclique du Pacifique El Nino est lié à un important changement de la répartition des cas de choléra en Afrique, une observation qui pourrait aider à une meilleure préparation et à une réduction du nombre de malades et de la mortalité. Durant les années où ce courant chaud est actif, l'Afrique de l'Est recense environ 50.000 cas de plus annuellement tandis que le sud du continent en dénombre 30.000 de moins par rapport aux années où El Nino est absent, ont déterminé des chercheurs dont l'étude était publiée lundi dans les Comptes rendus de l'académie américaine des sciences (PNAS). Ceux-ci se sont appuyés sur plus de 17.000 observations annuelles de flambées de choléra sur l'ensemble du continent...
(AFP 10/04/17)
Une universitaire et activiste des droits de l'Homme en Ouganda a été inculpée lundi par un tribunal de Kampala pour harcèlement et outrage envers le chef de l'Etat Yoweri Museveni. Stella Nyanzi, 42 ans, est connue du public ougandais pour ses commentaires souvent très crus postés sur les réseaux sociaux et visant nommément la ministre de l’Éducation, qui n'est autre que l'épouse du président Museveni. Elle a récemment multiplié ses attaques après que le gouvernement a renoncé à fournir gratuitement des serviettes hygiéniques aux filles scolarisées, malgré une promesse de...
(AFP 10/04/17)
Une universitaire ougandaise en vue a été arrêtée vendredi soir, sous l'accusation d'avoir harcelé sur les réseaux sociaux Janet Museveni, l'épouse du président Yoweri Museveni, a annoncé samedi la police. Stella Nyanzi avait utilisé sa page Facebook pour s'en prendre à Mme Museveni, qui est aussi ministre de l'Education, lui reprochant d'être revenue sur la promesse formulée durant la dernière campagne présidentielle de son mari, de fournir gratuitement des serviettes hygiéniques dans les écoles. Un porte-parole de la police, Emilian Kayima, a confirmé que Mme Nyanzi était en garde à vue, et était accusée de harcèlement en ligne et de communication offensante, en vertu d'une loi de 2011 sur la "mauvaise utilisation" d'internet. Selon lui, elle est détenue dans un...
(Le Monde 07/04/17)
Face à la hausse de la demande africaine, de nombreux paysans ont abandonné les cultures vivrières au profit de la canne à sucre. A mesure que ses revenus augmentent, la classe moyenne africaine, en pleine expansion, apprécie de plus en plus les gâteaux, les glaces, les sodas et autres sucreries, ce qui augmente la demande de sucre. Cela devrait être une bonne nouvelle pour les producteurs du continent. Mais la réalité est plus cruelle : les petits agriculteurs...
(La Tribune 07/04/17)
L’Afrique de l’Est est en mouvement. Au moment où la sous-région multiplie les actions pour intégrer son économie, les chaines d’approvisionnement deviennent des facteurs clés de réussite. L’appui de la Banque mondiale va permettre de les renforcer avec la construction prochaine de parcs logistiques. L'heure est à l'accélération des échanges commerciaux inter-régionaux en Afrique de l'Est. Afin d'appuyer cette dynamique, des parcs logistiques modernes seront prochainement construits dans toute la sous-région, ont annoncé mercredi à Nairobi des officiels, selon l'agence de presse Xinhua. Objectif : renforcer l'efficacité des chaines d'approvisionnement. En maitre d'ouvrage...
(Agence Ecofin 04/04/17)
La Banque africaine de développement (BAD) vient d’annoncer l’approbation d’un financement de 253 millions de dollars US pour l’amélioration des infrastructures routières reliant le Kenya et l’Ouganda. Sur ce financement, 147,3 millions de dollars sont destinés à Nairobi et 105,7 millions de dollars à Kampala. Il permettra notamment de réduire considérablement la durée du voyage sur l’axe Kapchorwa-Suam côté ougandais et Suam-Kitale, côté kényan. Les autorités de Nairobi et de Kampala espèrent...
(AFP 01/04/17)
Les locaux du journal privé ougandais The Observer ont été cambriolés dans la nuit de vendredi à samedi à Kampala par des inconnus qui ont emporté des ordinateurs, a-t-on appris auprès du rédacteur en chef. "Presque tous nos ordinateurs de bureau ont été volés, ainsi que deux ordinateurs portables, des appareils photo et des disques durs", a expliqué à l'AFP le rédacteur en chef Richard Kavuma, dans les locaux sens dessus dessous du journal. "Le serveur informatique qui enregistre nos données et stocke les images de vidéo-surveillance a également été emporté. Les voleurs cherchaient sûrement à faire disparaître les images qui auraient pu les incriminer", a-t-il ajouté. C'est la deuxième fois en six mois que les locaux du journal privé...
(Libération 31/03/17)
La réinsertion des enfants enlevés par l’Armée de résistance du Seigneur, fondée à la fin des années 80, est un défi majeur pour le pays. A Gulu, dans le nord-ouest, les habitants tentent de panser les plaies du passé en évitant de pointer du doigt les responsables des anciens massacres. Main dans la main, Irene et Aciro sortent de l’église. Elles viennent d’assister à leur troisième messe de la journée, habitude prise lors de leur captivité aux mains de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), quelque part dans le nord-ouest de l’Ouganda. «Ce sont des gens très croyants. Quand ils ne font pas la guerre, ils prient», explique Irene. Pendant sept ans, elles ont survécu aux mains des rebelles luttant...
(La Voix de l'Amérique 31/03/17)
Un commandant clé de la LRA s'est rendu aux forces ougandaises, peu de temps après que les États-Unis aient indiqué cesser leur chasse à l'homme pour tenter d'arrêter Joseph Kony, le leader de l'Armée de résistance du Seigneur. La reddition de Michael Omona aux forces ougandaises en République centrafricaine "montre la capacité affaiblit" du groupe rebelle de l'Armée de résistance du Seigneur, a déclaré le major Kiconco Tabaro, porte-parole adjoint de l'armée ougandaise. Michael Omona était responsable des communications pour Kony. Washington a parlé mercredi de l'affaiblissement de la LRA pour expliquer sa décision de retirer de l'opération ses forces militaires. Les États-Unis vont "passer à des activités plus vastes de sécurité et de stabilité qui continuent le succès de...
(Jeune Afrique 30/03/17)
En Ouganda, l'armée américaine vient d’annoncer la fin de ses opérations contre une Armée de résistance du Seigneur qui serait réduite à néant. Mais le leader de la LRA, lui, court toujours… Même les plus palpitantes séries américaines ont une fin. Même celles qui mettent en scène un chasseur de prime qui n’arrive pas à mettre la main sur sa proie. Saddam Hussein pendu, Oussama Ben Laden immergé et Mouammar Kadhafi lynché, le shérif américain avait fait de Joseph Kony le méchant favori de son western planétaire. Fou religieux noir et christique, promoteur d’un régime fondamentaliste basé sur les Dix commandements, le gourou ougandais de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) avait le pedigree idéal pour cristalliser, il y a...
(Agence Ecofin 30/03/17)
(Agence Ecofin) - Stanbic Bank Ouganda, filiale de la banque sud-africaine Standard Bank, a annoncé, ce mercredi, avoir réalisé un bénéfice avant impôt de 253,9 milliards de shillings ougandais (70,33 millions de dollars) en 2016, contre 203,3 milliards de shillings ougandais, l'année précédente. Cette hausse de 24,9% par rapport à 2015 de cette performance de la banque cotée à la bourse d’Ouganda (USE), a été impulsée par la diversification de ses activités qui a stimulé une augmentation des revenus autres que les intérêts. Ainsi, les résultats ont montré que le revenu de la banque provenant de la négociation de devises, de la dette souveraine et d'autres activités de négociation a progressé de 28%, l'année dernière, par rapport à 2015. Cette...
(Agence Ecofin 30/03/17)
(Agence Ecofin) - La Banque Européenne d'Investissement a accordé une ligne de financement de 10 milliards de shillings (97 millions $) à Equity Bank et Housing Finance Company. Les deux structures utiliseront cette ressource, pour financer des PME au Kenya, mais aussi en Tanzanie, en Ouganda, et en République Démocratique du Congo. « Le Kenya continue de renforcer sa position de hub financier régional à de nombreux niveaux et nous, dans notre banque, nous percevons la situation de façon très simple. Il y a une population jeune et en pleine croissance avec un potentiel énorme. Elle besoin de crédit pour soutenir cette dynamique », a fait savoir Pim van Ballekom, le Vice-président de la BEI. De cette enveloppe globale, Equity...
(La Tribune 27/03/17)
L’idylle entre l’Ouganda et le Kenya n’aura pas fait long feu. En effet, Kampala met les bouchées doubles pour assurer le financement de son pipeline qui empruntera le territoire tanzanien à défaut de traverser le Nord du Kenya. Un revirement qui tue dans l’œuf la volonté de Nairobi de désenclaver la région grâce au pipeline. En plus de la proximité aux incursions des Shebabs somaliens, Kampala trouve le tracé kenyan moins rentable que l’option tanzanienne. Nairobi pour sa part maintient son projet et annonce même un début de chantier pour 2018. Une décennie après la découverte de gisements pétroliers en Afrique de l'Est, les premières tensions sur le sujet commencent à se faire sentir, notamment entre l'Ouganda et le Kenya...
(RFI 27/03/17)
Une dramatique sécheresse frappe depuis plusieurs années la Corne de l'Afrique, au point que la Somalie a déclaré l'état de catastrophe nationale et que l'état de famine a été décrété au Soudan du Sud. Depuis quelques semaines, les organisations humanitaires enregistrent les premiers morts de faim dans la région, tandis que les agricultures sont dévastées et les paysans contraints de se déplacer pour survivre. Parmi les pays les plus touchés, l'Etat autoproclamé du Somaliland, indépendant de facto depuis 1991. Le Somaliland est aujourd'hui au bord de la catastrophe. C'est du moins l'opinion des autorités de ce pays si particulier, reconnu officiellement par personne, mais avec lequel on commerce et on discute malgré tout. Selon les estimations du ministère de la...
(AFP 25/03/17)
L'armée américaine va mettre fin à ses opérations en Afrique contre la sanguinaire Armée de la résistance du Seigneur (LRA) et son chef Joseph Kony, même si celui-ci court toujours, a indiqué vendredi un général américain. Cette opération qui mobilisait une centaine de conseillers militaires américains "touche à sa fin", a déclaré le général Tom Waldhauser, le chef des forces américaines en Afrique. L'opération qui a coûté entre 600 et 800 millions de dollars depuis 2011 n'a pas permis de capturer Joseph Kony, mais elle a réduit la LRA à "l'insignifiance", a-t-il souligné. "Sur les 5 ou 6 dernières années, nous avons retiré du champ de bataille des centaines, peut-être des milliers" de combattants de la LRA, a souligné le...
(AFP 25/03/17)
Une invasion de chenilles légionnaires, qui a déjà détruit des plantations de céréales de plusieurs pays d'Afrique australe, s'est propagée en Afrique de l'Est, et vient d'être détectée en Ouganda, ont annoncé vendredi des responsables. Cette "chenille légionnaire d'automne", originaire des Amériques et récemment arrivée en Afrique vraisemblablement par des vols commerciaux, s'attaque notamment au maïs, au blé, au millet ou au riz et a déjà causé des ravages dans plusieurs pays d'Afrique australe. Ces céréales constituent la base alimentaire des populations d'Afrique australe et de l'Est. Selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), les conséquences de cette propagation pourraient être "catastrophiques" en termes de sécurité alimentaire. Selon le ministre ougandais de l'Agriculture, Vincent Ssempijja, la présence...
(AFP 17/03/17)
Le porte-parole de la police ougandaise Andrew Kaweesi a été abattu vendredi matin à Kampala à bord de son véhicule, avec deux autres policiers, par des hommes lourdement armés, a indiqué à l'AFP le chef de la police. "Il a été abattu ce (vendredi) matin alors qu'il quittait son domicile pour se rendre au travail", a déclaré à l'AFP l'Inspecteur général Kale Kayihura. "Le mobile est encore inconnu". Les faits se sont déroulés vers 09H30 (06H30 GMT) dans le quartier de Kulambiro, à environ 10 km au nord-est du centre-ville de la capitale ougandaise: deux hommes installés à l'arrière de deux motos ont criblé de balles le véhicule du responsable policier, tuant sur le coup le porte-parole, son chauffeur et...
(Le Monde 17/03/17)
Le décompte officiel donnait 87 victimes après l’assaut donné en novembre 2016 contre les gardes du roi du Rwenzururu, qualifiés de « séparatistes » par Kampala. Fin novembre 2016, les forces de l’ordre ougandaises ont attaqué le palais du roi du Rwenzururu, soupçonné d’avoir des visées séparatistes, à Kasese, dans l’ouest de l’Ouganda. Une intervention meurtrière qui a fait l’objet d’un rapport d’enquête de l’ONG Human Rights Watch (HRW) publié mercredi 15 mars. Un document accablant pour les forces de l’ordre, aussitôt dénoncé par le gouvernement. Après avoir enquêté dans la région et interrogé 95 témoins et personnes clés, l’ONG conclut à une version des faits très différente de celle des autorités. Alors que le décompte officiel fait état de...
(AFP 15/03/17)
Plus de 155 personnes, dont 15 enfants, ont été tuées pendant les affrontements entre les forces de sécurité ougandaises et les gardes d'un souverain local dans l'ouest du pays fin novembre 2016, a annoncé mercredi Human Rights Watch dans un rapport. Ce bilan, établi au terme d'une enquête menée en janvier et février par l'organisation de défense des droits de l'Homme qui a interviewé 95 proches de victimes, responsables religieux, sécuritaires et administratifs locaux, est bien supérieur à celui du gouvernement ougandais qui fait état de 87 morts. Les 26 et 27 novembre, à Kasese (ouest), la police et l'armée ougandaises avaient, dans une opération conjointe, assiégé puis donné l'assaut du palais du Roi du Rwenzururu, Charles Wesley Mumbere, défendu...

Pages