Vendredi 18 Août 2017
(RFI 23/06/17)
Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations Unies est en visite en Ouganda dans le cadre du Sommet de la solidarité pour les réfugiés. Près de 750 000 Sud-Soudanais ont traversé la frontière ougandaise depuis l'intensification du conflit en juillet dernier. En tout, l'Ouganda accueille plus de 1,2 millions de réfugiés sur son territoire. Jeudi, malgré un problème d'hélicoptère, il s'est rendu accompagné d'une grosse délégation dans le nord du pays, zone principalement...
(RFI 21/06/17)
Dans l’Est de la RDC, les milices et groupes armés pullulent. Environ 70 groupes répertoriés seraient actifs dans le Nord-Kivu. Parmi eux, le groupe ougandais de l’Allied Democratic forces, les ADF. Fondé en 1995 sur principes religieux de l’islam, l’ADF a pour but originel de renverser le pouvoir de Museveni. Aujourd’hui, l’ADF n’a plus de réelles positions en Ouganda, son leader Jamil Mukulu est en prison à Kampala. Affaibli, sans voix, le groupe est tout de même pointé du doigt dans certains assassinats commis dans la capitale ougandaise, et surtout pour les nombreuses tueries commises dans l’est de la RDC, dans la région de Béni. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170621-ouganda-rdc-adf-rebelles-enigme-regi...
(AFP 21/06/17)
Moses Magogo, le président de la fédération ougandaise de football a annoncé mardi qu'il faisait l'objet d'une enquête de la Fifa au sujet de sa présumée participation à une vente illégale de billets lors du Mondial-2014. Cette enquête fait suite à une plainte déposée par un avocat ougandais, Me Allan Ssweanyana, qui affirme que les 177 billets réservés à l'Ouganda ont été vendus à un agent commercial aux Etats-Unis. "Nous avons été prévenus par la Fifa et mes services juridiques se sont emparés de cette affaire", a déclaré M. Magogo à l'AFP. Moses Magogo, qui dirige la Fédération depuis 5 ans devrait voir son mandat se prolonger lors des élections du 5 août prochain puisque son seul adversaire a été...
(Agence Ecofin 21/06/17)
(Agence Ecofin) - Le Bureau du représentant américain au commerce (USTR) a annoncé sur son site web, l'ouverture d'un réexamen extraordinaire des conditions d’éligibilité du Rwanda, de la Tanzanie et de l’Ouganda à l’Africa Growth and Opportunity Act (AGOA). Dans le cadre de cette procédure, l’institution indique qu’elle collaborera avec certaines agences américaines de commerce et précise qu’une audience publique sera organisée, le 13 juillet prochain, dans la capitale américaine, Washington. Cette révision intervient en réponse à la pétition soumise à l’USTR, le 21 mars dernier, par l’Association américaine de l’industrie des matières secondaires du textile (SMART) à propos de l’interdiction des importations de vêtements d’occasion à bas prix, décidée en mars 2016, par la Communauté Est-Africaine (EAC) dont font...
(RFI 19/06/17)
Le président ougandais Yoweri Museveni s’est donné pour objectif de faire entrer son pays dans les Etats à revenus intermédiaires. Dans cette optique, le ministère du Commerce, de l’Industrie et des Coopératives a formulé une stratégie politique de l’achat ougandais pour construire le pays. Cette politique a été perçue par certains acteurs de la région comme une politique protectionniste. Acheter ougandais pour construire l’Ouganda : par l’augmentation de la consommation des produits locaux...
(Agence Ecofin 19/06/17)
(Agence Ecofin) - Le groupe bancaire kényan Commercial Bank of Africa (CBA) a indiqué être parvenu à un accord pour l'acquisition de la filiale au Rwanda, du groupe ougandais Crane Bank. La transaction dont le montant n'a pas été communiqué, et qui doit être validée par la Banque centrale du Rwanda, portera la présence en Afrique de l'est, de CBA, à 4 pays, après le Kenya, la Tanzanie et l'Ouganda. Selon les responsables de la CBA, cette acquisition est guidée par sa vision stratégique à long terme qui vise à accroître sa part de marché dans toute la région (Afrique de l'est) en mettant l'accent sur des produits et des solutions novateurs, qui aideront les clients à atteindre leurs objectifs...
(Agence Ecofin 16/06/17)
Total E&P B.V désire construire une centrale à gaz de 146 MW de capacité en Ouganda, à 300 kilomètres au Nord-Ouest de Kampala, dans le centre du pays. La mise en place de l’infrastructure est prévue pour coûter environ 117,4 millions $. La compagnie a déjà entamé une procédure auprès du régulateur du secteur électrique pour l’octroi d’une licence pour la mise en œuvre du projet. En cas d’accord, la construction de la centrale démarrera en 2019 et celle-ci devrait fournir ses premiers mégawatts, d’ici à 2020. Le projet sera entièrement financé sur fonds propres. La compagnie n’est pas la seule à vouloir produire de l’énergie dans le pays. Albatros Ouganda a également requis une licence pour produire et céder...
(AFP 14/06/17)
L'ONU a dit mardi redouter un "vide sécuritaire" en Afrique centrale après le retrait des troupes ougandaises, sud-soudanaises et américaines qui traquaient en vain depuis des années le chef de la rébellion de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), Joseph Kony. "La menace persistante que représente la LRA pour la stabilité régionale ne devrait pas être sous-estimée, en particulier au moment où les forces ougandaises et sud-soudanaises se désengagent de la force régionale de l'Union africaine, de même que les forces spéciales américaines", a souligné le représentant spécial de l'ONU pour l'Afrique centrale, François Lounceny Fall.
(Xinhua 14/06/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Les tensions politiques persistent dans certains pays d'Afrique centrale, "principalement liées à des processus électoraux récents ou à venir", a expliqué mardi au Conseil de sécurité le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (BRENUAC), Francois Lounceny Fall, cité par l'ONU dans un communiqué publié mardi. M. Fall présentait le rapport du Secrétaire général sur la situation en Afrique centrale et sur les activités entreprises par le Bureau depuis la fin du mois de novembre 2016. Depuis son dernier briefing, a-t-il relevé, les tensions continues ont entravé le progrès vers la consolidation de l'état de droit, la paix et le développement, et ont constitué une...
(Agence Ecofin 09/06/17)
Pour l’exercice fiscal qui démarre début juillet, le gouvernement ougandais entrevoit de relever son budget de 10% à 8,09 milliards $. C’est ce qu’a déclaré le ministre en charge des Finances, Matia Kasaija (photo), devant les membres du Parlement, dans le cadre de la présentation du budget de l’année fiscale 2017/2018. Cette révision haussière devrait permettre au pays de l’Afrique de l’Est de relancer son économie en berne depuis l’année dernière. En 2016, la sécheresse combinée au resserrement du crédit au secteur privé, a marqué négativement l’activité économique qui a reculé. Selon les prévisions, pour le compte de l’exercice fiscal qui prend fin ce mois-ci, la croissance du pays devrait s’établir autour de 3,9% contre une projection initiale de 5,5%...
(Le Point 08/06/17)
Pour la première fois en Afrique, un chef d'État, l'Ougandais Yoweri Museveni, ose s'attaquer à la Chine, accusée d'être mêlée au trafic d'ivoire. Entre la Chine et l'ivoire, c'est une très ancienne histoire d'amour. Chaque habitant de l'empire du Milieu se damnerait pour posséder cette matière noble prisée des anciens empereurs, fût-ce de simples baguettes. Et peu importe le carnage des éléphants...
(RFI 06/06/17)
Global Witness publie un rapport ce lundi sur la production des minéraux en Ouganda. Intitulé « Comment la corruption, la mauvaise gestion et l'influence politique sapent les investissements dans le secteur minier ougandais et menacent les populations et l'environnement », il tend à montrer comment quelques personnalités ou entreprises s'accaparent les ressources au détriment des populations locales et de l'Ouganda. Ce rapport tend à montrer, par quelques exemples, l'étendue de la corruption et de la mauvaise...
(Agence Ecofin 02/06/17)
(Agence Ecofin) - Frank Tumwebaze, le ministre des technologies de l'information et des communications et de l'orientation nationale, a déclaré que le gouvernement songe sérieusement à réguler l’usage des réseaux sociaux, en Ouganda. S’exprimant sur le sujet, le 28 mai dernier, lors de la célébration de la Journée mondiale des communications sociales, le patron du secteur TIC et télécoms a expliqué que cette action pourrait devenir effective, au regard des nombreux abus observés par le gouvernement sur les différentes plateformes d’échange accessibles dans le pays.
(AFP 01/06/17)
La Chine a rejeté jeudi des accusations visant deux de ses diplomates en poste en Ouganda et soupçonnés par Kampala d'être impliqués dans un trafic d'ivoire. Le président ougandais Yoweri Museveni a ordonné une enquête sur une collusion présumée entre l'Autorité ougandaise de la vie sauvage (UWA) et deux diplomates chinois concernant un trafic d'ivoire. Ces diplomates et l'UWA sont soupçonnés d'avoir collaboré pour trafiquer de l'ivoire en provenance de la République démocratique du Congo (RDC) et du Soudan du Sud voisins ainsi que de la Centrafrique, et d'utiliser l'Ouganda...
(AFP 01/06/17)
Le président ougandais Yoweri Museveni a ordonné une enquête sur une éventuelle collusion entre l'agence de défense de la vie sauvage du pays et deux diplomates chinois à propos d'un trafic d'ivoire de pays en proie à la guerre civile. Mme Ali Munira, porte-parole de l'Inspectorat général du gouvernement (IGG), a déclaré à l'AFP mercredi que l'Autorité ougandaise de la vie sauvage (UWA) et ces diplomates chinois étaient soupçonnés de collaborer pour faire du trafic d'ivoire venant de République démocratique du Congo, de Centrafrique et du Soudan du Sud, et d'utiliser l'Ouganda comme pays de transit. La porte-parole n'a pas donné les noms des diplomates et il n'a pas été possible dans l'immédiat de contacter leur ambassade. Le président Museveni...
(RFI 31/05/17)
Les cas de tortures continuent de défrayer la chronique en Ouganda alors que le rapport annuel de la commission des droits de l'homme a été publié la semaine dernière, et présentait en chapitre 1 le problème de la torture dans le pays. Cas très médiatisé, celui du maire de la ville de Kamwenge, Geoffrey Byamukama. Des photos de lui à l'hôpital ont été publiées dans la presse montrant d'horribles plaies béantes aux genoux et aux chevilles. Mardi 30, les suspects de ces tortures, quatre policiers, étaient présentés...
(Agence Ecofin 31/05/17)
Les ministres ougandais de l’Energie et tanzanien des Affaires constitutionnelles ont paraphé, en fin de semaine dernière, un accord intergouvernemental pour matérialiser la volonté des deux pays de coopérer dans la construction et l’exploitation de l’oléoduc Hoima-Tanga. Ceci survient, quelques jours après la signature entre les chefs d’Etats des deux pays, d’un accord à cet effet. Commentant cette actualité, Adewale Fayemi, le patron de Total en Ouganda, a déclaré que l’engagement formalisé des deux parties à réaliser ce projet va « débloquer le potentiel pétrolier de l'Afrique de l'Est en attirant des investisseurs et des entreprises pour mener des explorations dans la région ». Il a ajouté que, selon des études effectuées par Total, l’infrastructure pipelinière va également entraîner une...
(Agence Ecofin 30/05/17)
Durant le mois d’avril, l’Ouganda a expédié 326 232 sacs de café, indique l’Autorité ougandaise de développement du café (UCDA). Ce volume marque un léger fléchissement de 561 sacs par rapport à l’année dernière et une diminution de 71 651 sacs (18%) comparativement au stock écoulé durant le mois de février (397 883 sacs). D’après l’UCDA, cette tendance s’explique par une baisse des rendements du café arabica, la seconde variété la plus cultivée dans le pays après le robusta qui compte pour environ 80% de la production totale. Pour rappel, l’Ouganda a produit en 2016, 4,2 millions de sacs de café, se plaçant ainsi au second rang africain derrière l’Ethiopie (6,5 millions de sacs). Le pays exporte majoritairement (97%) de...
(RFI 29/05/17)
L'enquête sur le meurtre de l'inspecteur général adjoint de police ougandaise, Felix Kaweesi, le 17 mars dernier, progresse selon la police. Ce dernier avait été abattu à Kampala alors qu'il sortait de chez lui. Des hommes en moto avaient stoppé sa voiture et tiré sur les occupants, Felix Kaweesi, mais aussi son chauffeur et son garde du corps. « Les investigations progressent très bien », affirme le porte-parole de la police, Asan Kasingye. Selon lui, une vingtaine de personnes ont été arrêtées et vont être présentées...
(Jeune Afrique 27/05/17)
La Tanzanie et l'Ouganda ont signé un accord cadre pour la construction d'un pipeline d'exportation de pétrole brut à 3,55 milliards de dollars, qui devrait rentrer en service dans trois ans, rapporte Reuters. L’accord-cadre pour la construction d’un pipeline, qui vient d’être signé entre la Tanzanie et l’Ouganda, définit notamment les incitations fiscales afférentes au projet, les échéances de mise en œuvre, et les dimensions de l’ouvrage, qui s’étendra sur 1 445 km pour un diamètre de 60,9 cm.

Pages