Lundi 23 Avril 2018
(AFP 18/09/13)
MADRID, 18 septembre 2013 (AFP) - Plusieurs centaines d'immigrants africains ont de nouveau tenté mercredi de pénétrer dans l'enclave espagnole de Ceuta, à la pointe nord du Maroc, sans succès cette fois après un autre assaut massif lancé la veille, a annoncé la Garde civile. "Un groupe de 300 à 400 personnes, à peu près équivalent à celui de la veille" a tenté d'entrer sur le territoire espagnol via la plage de Tarajal, dans la zone frontière, a indiqué un porte-parole, précisant que les autorités marocaines avaient déjoué cette tentative. "Personne n'a réussi à entrer", a-t-il précisé. Cette tentative fait suite à l'arrivée, mardi, à Ceuta ainsi que dans l'autre enclave espagnole de Melilla, de près de 200 immigrants venus...
(Gabonews 18/09/13)
Selon le rapport 2012 de la Banque Mondiale, 148 milliards de dollars ont été perdus en Afrique à cause de la corruption, ce qui accroit considérablement la paupérisation des populations. La plate- forme de lutte contre ce que d’aucuns qualifient de « cannibalisation » du patrimoine, née dans la capitale ghanéenne, s’impose comme un instrument interafricain qui apporte une nouvelle vision dans la consolidation des efforts visant à marginaliser le fléau. « La corruption existe là où se trouve l’argent, or l’argent se trouve partout », dixit un délégué guinéen aux travaux d’Accra. D’où l’urgence qui consiste à coordonner et harmoniser la lutte à l’échelle continentale et mondiale. Outre l’élection et l’adoption des statuts, le programme de la rencontre de...
(Afrikarabia 17/09/13)
Après plusieurs semaines de combats au Nord-Kivu, le gouvernement congolais et les rebelles du M23 sont revenus à la table des négociations à Kampala. Mais la route est encore longue avant un possible accord. Les conditions posées par la rébellion et Kinshasa sont difficilement conciliables et font craindre une reprise des hostilités. A chacun ses conditions. Le M23 et les autorités congolaises, de retour la semaine dernière aux pourparlers de paix de Kampala, ont fixé leurs exigences à la possible signature d'un accord. Le M23 conditionne son désarmement à la "neutralisation des Forces démocratiques de libération du Rwanda(FDLR) et le rapatriement des réfugiés congolais". Le gouvernement congolais fixe, lui, deux lignes rouges : pas d'amnistie pour les rebelles et surtout...
(Le Potentiel Online 17/09/13)
La Coordination de la Société civile du Nord-Kivu (Est de la RD Congo) annonce une concentration de militaires ougandais sur la zone frontalière à Bunagana. « La population à la frontière congolo-ougandaise en territoire de Rutshuru fait état d'environ 12.000 militaires ougandais qui viennent d'être concentrés depuis le matin du samedi 14 septembre sur la zone frontalière à Bunagana. D'aucuns craignent que ces éléments de l'UPDF fassent leur entrée au pays pour appuyer le M23 dans sa prochaine aventure », a dévoilé dimanche à la presse son vice-président et porte-parole, Me Omar Kavota. Il a également annoncé la désignation du colonel rebelle Innocent Kaina alias Indian Queen par la hiérarchie militaire du M23 pour « relancer les hostilités contre les...
(AFP 16/09/13)
KAMPALA, 16 septembre 2013 (AFP) - L'Ouganda a annoncé lundi avoir suspendu et rappelé 24 militaires intégrés à la Force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), dont le chef de son contingent, soupçonnés selon la presse de détournement de nourriture. "Ils ont été suspendus il y deux jours", a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'armée ougandaise, Paddy Ankunda. "Ils sont impliqués dans des comportements injurieux envers la mission," a-t-il ajouté, refusant de donner des détails sur ce qui leur était reproché. "Leur comportement fait l'objet d'une enquête," a simplement ajouté le porte-parole. "S'il y a assez de preuves, ils seront poursuivis en justice." Selon le quotidien indépendant ougandais Daily Monitor, les militaires, attendus mardi en Ouganda, ont été rappélés...
(L'Avenir Quotidien 16/09/13)
Après le passage du Secrétaire exécutif de la Conférence Internationale sur la Région des Grands-Lacs, les projecteurs seront sur New-York où le Conseil de sécurité tiendra le sommet annuel des dirigeants du monde. Cette réunion du Conseil de sécurité de la fin de la semaine prochaine se fait sentir déjà aux pourparlers de Kampala. Le chargé de suivi de l’accord cadre d’Addis-Abeba en Rdc, François Mwamba, qui est présentement chef de la délégation gouvernementale aux pourparlers de Kampala doit participer impérativement à cette réunion du Conseil de sécurité avec le facilitateur du dialogue Chrispus Kiyonga et le Secrétaire Exécutif de la CIRGL, le professeur Ntumba Lwaba. Notons que le 12 septembre 2013, le président du Conseil de Sécurité, l’Australien Gary...
(Le Potentiel Online 16/09/13)
Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies et Secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), soutient dans la présente réflexion que « l’Afrique peut inventer : brûler les étapes dans des domaines inattendus ». Il suffit d’ouvrir un magazine ou un journal à grand tirage pour en apprendre sur les innovations qui déferlent sur l'Afrique, du M-Pesa, service de transfert d'argent par téléphone mobile inventé au Kenya et qui a révolutionné les pratiques bancaires en Afrique, au Square Kilometer Array, le plus grand et le plus puissant radiotélescope jamais construit au monde, qu’abrite l’Afrique du Sud. On est bien loin d’un sentiment largement répandu! Ces réalisations africaines constituent-elles une surprise? Pas vraiment! L’Afrique a la...
(AFP 15/09/13)
PARIS, 15 septembre 2013 (AFP) - Le dénouement approche dans la zone Afrique des qualifications pour le Mondial-2014 avec le tirage au sort lundi au Caire des barrages entre les dix dernières équipes encore en lice, qui s'affronteront en matches aller-retour pour décrocher les cinq billets disponibles pour le Brésil. Il y a eu un nouveau rebondissement jeudi avec la sanction frappant le Cap-Vert pour avoir aligné un joueur suspendu. Initialement qualifié pour ces barrages, le Cap-Vert a finalement dû laisser sa place à la Tunisie. Cette dernière se retrouve même tête de série, puisque selon le règlement de la Fifa, les cinq équipes les mieux placées au dernier classement de la fédération internationale sont protégées. Les cinq têtes de...
(Le Monde 14/09/13)
Un programme visant à mesurer l'efficacité des traitements antirétroviraux (ARV) administrés aux malades du sida en Afrique, afin de mieux les traiter et de contenir l'épidémie, a été lancé vendredi 13 septembre à Abidjan. Ce programme, dit de "test de charge virale", dont la première phase durera deux ans, concernera plusieurs dizaines de milliers de personnes en Côte d'Ivoire, au Burundi, au Cameroun et en Guinée, a expliqué à l'Agence France-presse Philippe Duneton, directeur général adjoint d'Unitaid, l'organisation internationale qui finance le projet. Huit millions d'habitants de pays en développement, venant en grande majorité d'Afrique, sont actuellement sous antirétroviraux. D'après les statistiques de l'Onusida, les ving-cinq pays les plus frappés par cette épidémie sont tous africains. "L'accès aux traitements ARV,...
(AFP 13/09/13)
KAMPALA, 13 septembre 2013 (AFP) - Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) et les rebelles congolais du M23, revenus mardi à la table des négociations, n'ont toujours pas entamé de pourparlers directs, a reconnu vendredi le médiateur ougandais. "Depuis jeudi, le médiateur a tenu des consultations séparées avec les délégations" pour "construire un consensus", a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère ougandais de la Défense, Paddy Ankunda. "Des progrès ont été faits, et nous espérons que la semaine prochaines (les deux parties et le médiateur) publieront un communiqué commun sur ce qui aura progressé," a-t-il ajouté. Les pourparlers, qui avaient été interrompus en mai, sont chapeautés par le ministre ougandais de la Défense, Crispus Kiyonga. Ils...
(Xinhua 13/09/13)
OUAGADOUGOU, (Xinhua) -- Les promoteurs et les chefs d'établissements privés d'enseignement supérieur des pays membres du Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (CAMES) ont entamé, jeudi à Ouagadougou, une réunion en vue de s'approprier le plan stratégique de développement de l' institution adoptée en avril dernier. Présidée par le président Blaise Compaoré, cette rencontre internationale qui durera deux jours, vise à sortir l'enseignement supérieur privé de l'amateurisme pour le mettre sur le cap de l' excellence. Les fondateurs et les patrons des établissements d' enseignement supérieur des 19 pays membres du CAMES veulent s' approprier le plan stratégique de développement des universités de l'espace CAMES, une appropriation en vue de mieux s'y impliquer. Pour le président du Faso, Blaise...
(Le Potentiel Online 12/09/13)
Les pourparlers entre le gouvernement de la RD Congo et la rébellion du M23, entamés le 09 décembre 2012 et qui ont repris mardi 10 septembre 2013 à l'hôtel de Munyonyo à Kampala (Ouganda), ont déjà fait « 80% du chemin ». « Les pourparlers de paix ont repris et nous nous attendons à beaucoup de progrès. Je dirais qu'on a fait 80% du chemin. On veut seulement que ça continue et que ça aille plus vite », a déclaré à la presse le médiateur Cyprus Kiyonga, ministre ougandais de la Défense. « La RDC a déposé sur la table du médiateur ougandais une proposition sérieuse pour créer les conditions afin que la guerre s’arrête. Tous les points soulevés par...
(AgoraVox 12/09/13)
Les Congolais devraient se méfier de leurs dirigeants lorsque ces derniers apposent des signatures ça-et-là, comme ils sont à nouveau en voie de le faire à Kampala. Ces signatures se transforment rapidement en cordes de pendaison pour la population qui un jour se retrouve en proie à une guerre atroce dont elle ignore les tenants et les aboutissants. Les récents bombardements des populations civiles à Goma devraient donner lieu à une réflexion en profondeur sur les engagements que prennent les dirigeants congolais. En tout cas, pour les familles des victimes et les soldats blessés ou tués au combat, un seul mot revient à la bouche : M23. Une légèreté lourde de conséquences. C’est qu’un certain lundi 23 mars 2009, le...
(Radio Okapi 12/09/13)
La Monusco se dit attentive au déroulement des pourparlers de Kampala, qui ont repris depuis lundi dernier, entre le gouvernement congolais et la rébellion du M23. La mission onusienne en RDC souhaite une paix durable à l’issue de ce round de négociations, prévu pour quatorze jours, a affirmé le porte-parole de la Monusco ce mercredi 11 septembre. «En ce qui concerne les forces de la Monusco, nous voulons bien donner une chance à la paix en espérant que les pourparlers [de Kampala] vont aboutir à une paix durable», a déclaré le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubai, au cours de la conférence hebdomadaire des Nations unies Kinshasa. Après les combats de fin août près de Goma, a-t-il rappelé, il y...
(Le Potentiel Online 12/09/13)
Les négociations de Kampala ont officiellement repris depuis le mardi 10 septembre 2013. Pour ce dernier round (on l’espère), la facilitation ougandaise vient de créer la surprise en décrétant le huis clos. Pourquoi éviter d’associer la presse à un forum qui débat d’une question de grande portée pour l’avenir non seulement de la RDC, mais aussi des Grands Lacs ? Si c’est pour une séance de déballage loin des regards curieux de la presse passe encore ; mais si c’est pour un tout autre agenda, l’attitude de la facilitation frise un complot. C’est dans un bunker que la facilitation ougandaise a décidé d’isoler les délégués de Kinshasa et du M23 aux pourparlers de Kampala. Cet huis clos concerne en premier...
(L'Avenir Quotidien 12/09/13)
Selon les échos proches de Kampala où se tiennent les pourparlers entre la délégation du Gouvernement de la République et celle du mouvement rebelle M23, hier mercredi 11 septembre 2013 est passé sans une grande nouvelle à Munyonyo. Tout semble se dérouler dans le calme, dans le secret, dans la diplomatie et à un niveau supérieur loin des regards et de la curiosité des journalistes. Des fins limiers Ougandais par contre sont à la recherche de François Mwamba, chef de la délégation de la Rd Congo depuis deux jours afin de connaitre la version officielle du Gouvernement face à la nouvelle demande du M23 de déposer les armes à la condition d’en finir avec les FDLR et le retour des...
(Camer.be 12/09/13)
L’Afrique est riche en vastes territoires qui peuvent être affectés à la production agricole. Malgré cette richesse, le continent reste à la traîne en matière agricole. Les pays d’Afrique centrale comme le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad sont toujours confrontés à des difficultés pour alimenter leurs populations dont la démographie va toujours croissant. Les chefs d’État africains se sont répandus quelque peu sur des mesures visant à s’assurer que le continent bénéficie du secteur agricole. Philémon Yang, le Premier Ministre du Cameroun, a officiellement signé des documents le 17 Juillet 2013 confirmant l’adhésion du Cameroun au Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA). Les chefs d’État africains ont créé le PDDAA dans le cadre...
(Xinhua 12/09/13)
BEIJING, (Xinhua) -- La Chine soutient fermement les pays d'Afrique dans leur recherche d'une voie de développement adaptée à leurs situations nationales respectives et dans le processus d'intégration régionale d'Afrique, s'engageant à renforcer de façon constructive sa participation dans les affaires de paix et de sécurité en Afrique, a déclaré M. Wang Zhengwei, vice-président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et directeur de la Commission nationale des affaires ethniques de la Chine, lors d'une interview exclusive accordée à l'agence Xinhua. Sur l'invitation du nouveau président malien Ibrahim Boubacar Kéita, dit IBK, M. Wang est attendu du 16 au 21 septembre à Bamako, capitale du Mali, pour assister en tant qu'envoyé spécial du président chinois...
(AFP 12/09/13)
ALGER, 12 septembre 2013 (AFP) - L'organisme de coopération policière Interpol a évoqué pour la première fois, jeudi lors d'une conférence en Algérie, l'idée de la création d'un "Afripol". L'idée de création d'une organisation africaine de la police criminelle(Afripol) est "réalisable", a déclaré à Oran (430 km à l'Ouest d'Alger) la présidente d'Interpol Mireille Ballestrazzi, citée par l'agence APS. Mme Ballestrazzi s'exprimait en marge des travaux de la 22ème conférence régionale africaine d'Interpol à laquelle participaient 40 pays africains. "Les pays africains ont des préoccupations communes en matière de criminalité et des initiatives de ce genre ne peuvent être que bénéfiques sur le plan de la coopération et de la lutte contre les différents fléaux", a-t-elle indiqué. Elle a encore...
(Xinhua 12/09/13)
ADDIS ABEBA, (Xinhua) -- L'Union africaine (UA), la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (UNECA), la Banque africaine de développement (BAD) et l'Organisation internationale du travail (OIT) vont signé une déclaration d'intention le 12 septembre en faveur de l'emploi des jeunes africains à l'initiative conjointe. Selon un communiqué de l'UA, la Commission de l'UA, l'UNEAC, la BAD et l'OIT ont lancé l'Initiative conjoite pour l'emploi des jeunes africains (JYEIA) dans l'objectif de désamorcer la crise de l'emploi des jeunes dans la plupart des pays africains. Cette initiative répond à l'appel des chefs d'Etat africains et de gouvernement lancé lors du sommet de Malabo tenu en juillet 2011 pour s'attaquer plus résolumentau au chômage des jeunes en Afrique et fait...

Pages