Samedi 23 Septembre 2017
(L'Avenir Quotidien 31/07/13)
Un sommet extraordinaire de la CIRGL s’ouvre aujourd’hui à Nairobi (Kenya). Au menu, l’analyse des défis rencontrés dans la mise en œuvre de l’Accord-cadre des Nations unies et de l’Union africaine sur la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région. Le sommet a été précédé d’une réunion du comité interministériel régional qui a reconnu que des progrès ont été réalisés dans les pourparlers entre le gouvernement de la Rd Congo et les rebelles du M23. C’est aujourd’hui que s’ouvre à Nairobi (Kenya) le sixième Sommet Extraordinaire de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs. Le Sommet a été précédé par la Réunion du Comité Inter- Ministériel Régional du 29 au 30 juillet 2013,...
(La Prospérité 30/07/13)
Sujet : Participation du Chef de la diplomatie congolaise Raymond Tshibanda à la réunion de haut niveau du Conseil de Sécurité des Nations – Unies sur la situation dans l’ Est de la RDC et la Région des Grands lacs ce jeudi 25 Juillet 2013 .C’était sous la présidence du Secrétaire d’ Etat, John KERRY, Chef de la diplomatie américaine . Réuni en sa 7011ème session, les 15 Etats membres du Conseil de sécurité examinaient ce jeudi 25 Juillet à New York, la situation sécuritaire dans la région des Grands lacs avec en toile de fond, l\'instabilité récurrente dans l\'est de la République démocratique du Congo. La réunion du Conseil était présidée par le Secrétaire d’ Etat John KERRY, chef...
(Le Potentiel Online 30/07/13)
Annoncé initialement à Luanda (Angola), selon une lettre datée du 12 juillet 2013 et adressée aux ministres des Affaires étrangères de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), c’est finalement à Nairobi que se tient le 31 juillet 2013 le sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la CIRGL. Raison évoquée, l’indisponibilité de Luanda à accueillir cette réunion. Au niveau de la CIRGL, le mystère plane sur cette volte-face surprise de Luanda. La crise qui ronge l’Est de la RDC, dont ont été rendus responsables Kigali et Kampala, y est certainement pour quelque chose. Toujours est-il que le Comité interministériel de la CIRGL devrait se réunir à Nairobi dans une session extraordinaire les 29 et 30 juillet prochains...
(Xinhua 30/07/13)
NAIROBI -- Le Kenya s'apprête à sensibiliser davantage le public au processus d'intégration de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC), a indiqué lundi une responsable du gouvernement kenyan. La directrice des Affaires sociales du département de l'EAC, Agnes Sila, a déclaré à la presse à Nairobi que cela permettrait de réduire les obstacles que doit surmonter le processus. "Le processus d'intégration ne pourra réussir qu'en adoptant une approche tournée vers le grand public", a affirmé Mme Sila, à l'occasion de l'arrivée au Kenya d'une équipe chargée de mener un sondage d'opinion sur l'image de l'EAC. L'opération, qui doit durer un mois, vise à mesurer le degré de compréhension du processus d'intégration parmi les ressortissants de l'EAC. L'équipe chargée du sondage...
(Sud Quotidien 30/07/13)
Dakar abrite depuis hier, lundi 29 juillet 2013, le 4ème dialogue sectoriel de l’Initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire (Cabri) sur le financement de l’agriculture. Les pays africains tels que le Kenya, Rwanda, le Mali, le Ghana, l’Ethiopie, Burkina Faso, le Botswana et l’Afrique du Sud se sont donner rendez-vous à Dakar pour discuter du renforcement budgétaire susceptible de relever les défis en matière de politique agricole dans chaque pays. C’est parti pour deux jours d’échanges, à compter de ce lundi 29 juillet, autour l’optimisation des ressources dans le financement de l’agriculture en Afrique. Le dialogue sectoriel (quatrième du genre) de l’Initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire (Cabri) sur le financement de l’agriculture sollicite la participation de tous...
(Sud Quotidien 29/07/13)
Si la Banque mondiale conseille aux pays africains de diversifier leur économie, sa filiale privée, la Sfi(Société financière internationale), elle, s’en met les poches en investissant notamment dans le pétrole africain… Le hic c’est qu’elle règne sur ce secteur notamment dans lequel aucun investissement ne peut se faire sans qu’il ne porte la patte de la Sfi. Pire, dans le secteur bancaire, l’institution financière qui veut aider à redresser le climat des affaires en Afrique va même jusqu’à concurrencer directement les banques commerciales africaines, sans être exposées aux mêmes risques ni soumises aux mêmes contraintes dans l’accès au financement. Le sujet est encore « tabou » dans certaines économies en Afrique, mais il ne résiste pas à l’analyse à l’aune...
(Afrik.com 29/07/13)
A l’occasion de la poursuite des éliminatoires au Championnat d’Afrique des nations 2014, le Burkina Faso, le Congo et le mali ont décroché leur ticket pour pour l’Afrique du Sud, à l’issue des matches retour. Bien que battu en Côte d’Ivoire, le Nigeria s’est également qualifié. Dans les manches aller, le Cameroun a pris une option du le Gabon (1-0). Les résultats des matches retour. Niger 1-0 Burkina Faso, 5-6 aux tab (0-1) -Guinée 1-0 Mali (1-3) - Côte d’Ivoire 2-0 Nigeria (1-4) - Ouganda - Tanzanie : 3-1 (1-0) - Congo 1-0 RD Congo (1-2) - Soudan 1-1 Burundi, 3-4 aux tab (1-1) - Rwanda 1-0 Ethiopie, 5-6 aux tab (0-1)- *Les équipes en gras sont qualifiées et rejoignent...
(AFP 28/07/13)
JOHANNESBURG, 28 juillet 2013 (AFP) - Nelson Mandela, hospitalisé depuis plus d'un mois et demi à Pretoria, reste toujours dans un état "critique", avec "quelques progrès", a indiqué dimanche la présidence sud-africaine, qui a refusé de commenter des information de presse selon lesquelles l'ancien président aurait subi une légère intervention. Selon la chaine de télévision américaine CBS, le héros de la lutte anti-apartheid, 95 ans, aurait subi vendredi une "intervention chirurgicale pour débloquer le tube de dialyse", à sa septième semaine d'hospitalisation dans une clinique de Petoria. Cette opération a été "bénigne", a assuré CBS. Le porte-parole de la présidence, Mac Maharaj n'a pas confirmé ou infirmer. "Il (Mandela) est dans un état critique, stable, mais il y a quelques...
(La Prospérité 27/07/13)
Déclaration de l'Ambassadeur Lyall Grant, Représentant Permanent de la Mission du Royaume-Uni à l'ONU, prononcée à la réunion du Conseil de Sécurité sur la Situation prévalant dans la région des Grands Lacs. Prononcé pour la première fois à : United Nations. Je vous remercie Monsieur le Président, Et je remercie les Etats-Unis d’avoir convoqué ce débat et pour l’engagement personnel dont fait montre le Secrétaire d’Etat Kerry en le présidant. Il est d’une importance cruciale que le Conseil de Sécurité maintienne son attention sur la région à ce moment essentiel. Je voudrais par ailleurs remercier le Secrétaire Général, son Envoyée Spéciale Madame Mary Robinson, le Président de la Banque Mondiale Monsieur Kim, le Commissaire Lamamra et les Ministres des Affaires...
(Le Potentiel Online 26/07/13)
Annoncé bien avant les déclarations du département d’Etat américain sur la crise dans les Grands Lacs, la conférence organisée hier jeudi au Conseil de sécurité des Nations unies, sur initiative des Etats-Unis, a finalement livré ses secrets. Pas d’avances significatives. Sinon des déclarations d’intention qui supplient presque toutes les parties impliquées dans cette crise à « cesser de soutenir les groupes rebelles armés ». On pensait cependant que le Conseil de sécurité s’engagerait dans la voie des actions dissuasives. Il n’en a pas été le cas. Faisant semblant de hausser le ton, le Conseil de sécurité à préférer se taire quant aux sanctions contre les principaux coupables, notamment le Rwanda. Le Conseil de sécurité des Nations unies a déjoué tous...
(Xinhua 26/07/13)
NEW YORKQ (Nations unies) -- Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a souligné jeudi devant le Conseil de sécurité que les espoirs étaient grands de voir la fin de la violence cyclique et à grande échelle qui a ravagé l'est de la RDC au cours des 20 dernières années. Il a aussi dit sa préoccupation devant les hostilités actuelles entre le Mouvement du 23 mars (M23) et les Forces armées de la République démocratique du Congo. Ban Ki-moon s'exprimait lors d'une réunion de haut niveau du Conseil de sécurité – présidé pour l'occasion par le secrétaire d'Etat américain, John Kerry - sur la situation dans la région des Grands Lacs. « Toutes les parties doivent revenir le plus...
(Xinhua 26/07/13)
BRAZZAVILLE -- Le représentant de l'Union européenne (UE), Zouli Bonkoun Gou, a souligné jeudi au Congo, l'intérêt de tous les pays africains de trouver des moyens nécessaires pour optimiser le trafic par Internet, afin de soutenir les flux de trafic intracontinentaux et de créer des opportunités d'affaires pour les citoyens africains. "Abaisser le coût du trafic local permettra de réduire le coût de financement du commerce et d'encourager l'intégration commerciale régionale", a notamment déclaré M. Bonkoun à l'ouverture de l'atelier sur les meilleures pratiques de mise en oeuvre des points d'échange Internet, dans le cadre du projet Système d'échange Internet africain (AXIS) qui s'achève vendredi à la capitale congolaise. En effet, l'Afrique est en train de payer actuellement une forte...
(La Prospérité 25/07/13)
L’instance décisionnelle de l’Onu siège ce jeudi 25 juillet en vue d’examiner la situation dans la région des Grands-Lacs. Cette réunion spéciale sera présidée par M. John Kerry, chef de la Diplomatie américaine. Déjà hier, suite à deux nouveaux rapports d’experts de l’Onu et de HRW criblant le Rwanda, les Etats-Unis ont ‘‘haussé’’ le ton, en demandant à Kigali de retirer ses troupes de la RDC et de cesser tout soutien aux rebelles du M23. A en croire HRW, ‘‘Non seulement le Rwanda permet au M23 de se procurer des recrues et de l\\\'équipement sur son territoire, mais les militaires rwandais continuent d\\\'apporter un soutien direct à ce groupe qui commet des exactions. Ce soutien renforce un groupe armé qui...
(Xinhua 25/07/13)
PARIS-- Orange et Total ont signé un partenairait permettant aux clients d'Orange d'accéder aux services Orange Money dans toutes les stations-services TOTAL de 13 pays d'Afrique et du Moyen-Orient, ont annoncé mercredi ces deux groupes géants français. Selon un communiqué conjoint de Total et Orange, ce partenariat permettra d'étendre le réseau de distribution d'Orange Money à l'ensemble des stations TOTAL dans les 13 pays où le service d'Orange Money est disponible, à savoir Botswana, Cameroun, Côte d'Ivoire, Guinée, Jordanie, Kenya, Madagascar, Mali, Maroc, Ile Maurice, Niger, Sénégal et Ouganda. Orange Money est le servce de paiement et de transfert d'argent d'Orange qui permet aux clients d'Orange de transférer de l'argent de mobile à mobile, de régler des factures ou encore...
(Afrik.com 24/07/13)
Après avoir contacté la FIFA afin de prendre des mesures pouvant être perçues comme une ingérence dans les affaires de la FUFA (Fédération ougandaise de football), le gouvernement ougandais a été mis en garde via une correspondance de l’instance internationale. Mais il doute que la FIFA en soit à l’origine. Se dirige-t-on vers un bras de fer ? A peine le Cameroun a-t-il vu lever la suspension qui le frappait pour ingérence gouvernementale que la FIFA a un nouveau pays dans le viseur. L’Ouganda est désormais ciblé par l’instance internationale. La FIFA, par l’intermédiaire de Jérôme Valcke, son secrétaire général, a adressé, le 19 juillet, une lettre à la Fédération ougandaise de football (FUFA). Dans celle-ci, l’organe qui siège à...
(Xinhua 24/07/13)
LUANDA -- L'Union africaine (UA) a appelé mardi à mettre en place des liaisons aériennes directes entre les capitales des États membres pour réduire les temps de voyage sur le continent. Cet appel a été adressé par le directeur du département des Transports aériens de la Commission de l'UA pour les Infrastructures et l'Énergie, Adiron Alberto, à Luanda, capitale de l'Angola, en marge de la troisième réunion des ministres africains des Transports qui s'est ouverte ici sous la direction du ministre angolais des Transports Augusto da Silva Tomas. M. Alberto a rapporté qu'actuellement, un passager voyageant de Luanda au Gabon était contraint de faire étape par l'Europe ou l'Afrique du Sud, car il n'y a aucun vol direct entre l'Angola...
(Le Potentiel Online 23/07/13)
La Banque mondiale a mis en place un plan en 10 étapes pour améliorer la gouvernance foncière en Afrique subsaharienne. L’objectif est de transformer l’agriculture, stimuler la croissance et mettre fin à l’extrême pauvreté en Afrique. L’Afrique subsaharienne recense près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées du monde mais, à ce jour, le continent n’est pas parvenu à développer les 202 millions d’hectares de terres disponibles pour mieux lutter contre la pauvreté, générer de la croissance, créer des emplois et promouvoir une prospérité partagée. Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », rendu public aujourd’hui, les pays africains et les communautés pourraient mettre fin aux « accaparements...
(Agence Ecofin 23/07/13)
(Agence Ecofin) - L’Afrique possède près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées de la planète. Ce sont environ 202 millions d’hectares qui pourraient être ainsi exploités. Elle affiche pourtant le niveau de pauvreté le plus élevé du monde. Ses piètres performances sur le front du développement suggèrent qu’elle n’a pas tiré parti de ses abondantes terres agricoles et ressources naturelles pour enclencher une croissance partagée et soutenue. Intensifier les progrès Le rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », affirme que la mauvaise gouvernance des terres – qui permet de déterminer et d’administrer les droits fonciers – pourrait bien être à incriminer. C’est ce que vient de découvrir la Banque...
(Agence Ecofin 22/07/13)
(Agence Ecofin) - Le Fonds Afrique50 de la Banque africaine de développement (BAD) est devenu vendredi 19 juillet le le principal véhicule financier pour les infrastructures du continent. « Nous, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’Union africaine (CUA), Dr Carlos Lopes, secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), M. Donald Kaberuka, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), les communautés économiques régionales, les institutions régionales de financement du développement et l’Agence de planification et de coordination du NEPAD, renforçons notre coopération dans la quête de nouveaux instruments innovants pour augmenter de manière significative les investissements dans l’infrastructure régionale et continentale en appui à la transformation de l’Afrique », déclare le communiqué commun...
(Xinhua 22/07/13)
ZHENGZHOU -- Poings serrés, coups de pied sautés et coups de poing éclairs -- le kung-fu Shaolin a fait forte impression sur les enfants du village de Mabre N' guessan Valérie, en Côte d'Ivoire. "Le temple de Shaolin est très connu dans mon pays. Je suis tombé amoureux du kung-fu de Shaolin en regardant le film 'La 36e Chambre de Shaolin' à l'âge de dix ans", se rappelle Valérie, aujourd'hui âgé de 23 ans, en s'exprimant avec un léger accent français. Cependant, les rêves des enfants de son village ont pour la plupart été entravés par la pauvreté. Faute d'éducation et de formation, beaucoup luttent pour survivre. "Je suis chanceux", déclare Valérie, qui est entré au temple de Shaolin en...

Pages