Jeudi 22 Février 2018
(Agence Ecofin 28/10/13)
Le fournisseur de solutions TIC Huawei a annoncé qu’il sponsorisera à hauteur de 200 millions de shillings (près de 80 000$ ) le marathon annuel organisé par l’opérateur de téléphonie mobile MTN pour l’accès à l’eau potable. Sous le thème : Courir pour l’eau, l’évènement sportif verra également la participation d’une équipe composée des membres du staff dirigeant de Huawei.D'après Radoslaw Kedzia, le directeur général de Huawei Ouganda, « le thème du marathon de cette année est en droite ligne avec le 7ème objectif du millénaire pour le développement qui vise à assurer une gestion durable de l’environnement. L’eau est un défi clé dans plusieurs pays africains (…) Nous apprécions fortement MTN pour avoir crée cette excellente plateforme destinée à...
(Infos Plus Gabon 28/10/13)
LIBREVILLE, 27 octobre (Infosplusgabon) - Un mini sommet sur le développement des infrastructures dans la sous-région qui doit regrouper lundi à Kigali trois chefs d'Etat membres de la Communauté est-africaine et celui du Soudan du Sud devra statuer sur les derniers mécanismes de lancement officiel d'un visa touristique unique d'ici le mois de décembre 2013, rapporte dimanche une source officielle à Kigali. D'après un communiqué du gouvernement rwandais, le sommet sera rehaussé par la présence des présidents du Kenya, Uhuru Kenyatta, de l'Ouganda, Yoweli Kaguta Museveni, du Rwanda, Paul Kagame et celui du Soudan du Sud, Salva Kiir. C'est le troisième sommet du genre après les deux premiers qui se sont déroulés cette année à Mombasa (Kenya) et Entebbe (Ouganda),...
(Xinhua 28/10/13)
BEIJING, (Xinhua) -- Dix jours après l'attaque contre un convoi de l'Unité de police de la Mission hybride ONU-UA au Darfour (MINUAD) perpétrée le 13 octobre dans l'ouest du Darfour dans laquelle trois soldats sénégalais ont été tués, deux Casques bleus tchadiens de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) ont perdu la vie dans le nord-est du Mali le 23 octobre lors d'un attentat-suicide à la voiture piégée contre un poste de contrôle à Tessalit, ce qui démontre une fois de plus que le personnel des Nations Unies, notamment les forces de maintien de la paix déployées dans les pays et régions déchirés par les conflits, est confronté à une hausse des menaces...
(La Presse Canadienne 25/10/13)
Les lions seraient sur le point de disparaître des parcs nationaux de l'Ouganda.Des chercheurs de la Société de conservation de la nature (WCS) et de l'université écossaise de St. Andrew's affirment dans les pages du journal scientifique «Oryx» que la population de lions a chuté de 30 pour cent dans certains secteurs du pays, essentiellement en raison de conflits avec les humains.Les scientifiques ont visité trois grands parcs de l'Ouganda entre novembre 2008 et novembre 2009. Ils en viennent à la conclusion qu'on retrouve un total de seulement 408 lions dans ces trois parcs, soit près de 200 de moins que les estimations publiées en 2000-2002 (ce qui représente un déclin statistique de 30%).Un recul de 60% a été constaté...
(Agence Ecofin 24/10/13)
Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a annoncé qu’il va collaborer avec la firme américaine IBM. Il va utiliser la solution IBM Analytics dans le projet U-report.Ce projet, via l’outil de reporting des SMS gratuits auxquels accèdent les jeunes ougandais, leur permet d’échanger avec les membres de leur gouvernement.Lancé en 2011, le projet U-report a débuté comme un système de messagerie-texte populaire, conduisant à des sondages hebdomadaires dans lesquels les jeunes pouvaient partager des observations, des avis, s’exprimer sur les questions qui affectent leurs vies.Aujourd’hui, plus de 240 000 jeunes adultes Ougandais ont rejoint le programme U-report. En plus de répondre aux sondages, les utilisateurs d’U-report envoient désormais des messages textes dans l'espoir de se faire entendre sur...
(Affaires Stratégiques 23/10/13)
Une récente étude de Human Rights Watch dénonce la corruption qui mine le gouvernement ougandais. Celui-ci ci aurait omis d’exiger à des responsables de rendre des comptes concernant des détournements de fonds publics et des vols.L’étude réalisée en partenariat avec la Clinique internationale des droits humains montre qu’aucune responsabilité n’a été dégagée pour ces délits. En effet, aucun dirigeant ne s’est vu condamné à une peine de prison, malgré les enquêtes menées et les institutions anti-corruption créées. Au contraire même, les tentatives militantes de dénonciation de la corruption sont souvent fortement réprimées. Ainsi, en 2013, au moins 28 militants anti-corruption, distribuant des informations au public, ont été arrêtés.Les critiques sont pourtant nombreuses, les médias tentent de s’en faire le relai,...
(L'Avenir Quotidien 23/10/13)
A Kampala, la délégation gouvernementale a une fois de plus déjoué le projet de balkanisation des vrais propriétaires du M23 qui, à partir du Rwanda, tentaient de démembrer la Rd Congo. Tout en acceptant le principe du cantonnement dans sa version, le Gouvernement a exigé que ce cantonnement devrait se faire loin des zones frontalières sinistrées du Nord et du Sud-Kivu. Pour le Gouvernement, la seule issue possible à ces pourparlers est que les rebelles du M23 se conforment aux dispositions pertinentes de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba et de la Résolution 2098 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, c’est-à-dire qu’ils déposent immédiatement les armes et que ceux d’entre eux qui le souhaitent articulent leurs activités et revendications au sein des structures...
(La Prospérité 23/10/13)
« Impossible, pour le Gouvernement, d’accepter de violer les lois et règlements en vigueur en RDC qui excluent du service militaire au sein des FARDC (i) les mineurs d’âge, (ii) les personnes inaptes physiquement ou mentalement, (iii) les criminels, (iv) les anciens membres de l’armée mutins récidivistes, (v) les étrangers », a, notamment, déclaré, hier, Lambert Mende au sujet de la rupture des négociations entre Kinshasa et le M23, à Kampala. Le Porte-parole du gouvernement regrette, en effet, l’échec de ce second round des pourparlers. C’était prévisible, dit-il, en substance. Tout s’est passé comme si les délégués du M23 n’étaient à la table des discussions que dans l’unique but de faire gagner du temps aux mentors qui, pendant que les...
(Xinhua 23/10/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- Mardi, la Banque africaine de développement (BAD) a déclaré que l'utilisation des Technologies de l'information et de la communication (TIC) pourraient sortir l' Afrique de la pauvreté. Le directeur régional de la BAD, Gabriel Negatu, a déclaré aux journalistes à Nairobi que son institution financera donc à hauteur de centaines de millions de dollars américains la construction de tous les aspects des infrastructures des TIC en Afrique au cours des cinq prochaines années. « Nous voulons rendre les TIC abordables et accessibles pour les Africains pour qu'ils puissent jouer un rôle dans la réduction du niveau de pauvreté sur le continent », a souligné M. Negatu lors d'une conférence de presse sur la Conférence Demo Africa qui...
(Xinhua 23/10/13)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Saluant le succès du mécanisme d'auto-évaluation convenu entre dirigeants africains il y a une décennie, le secrétaire général Ban Ki-moon a déclaré récemment que le processus d'examen par les pairs avait non seulement favorisé un meilleur leadership et un dialogue national plus constructif mais aussi une plus grande participation des citoyens aux décisions qui les concernent. "Le Mécanisme africain d'examen par les pairs (MAEP) a renforcé une culture politique démocratique entre les gouvernements africains", s'est félicité M. Ban à l'ouverture d'un panel de haut niveau sur l'innovation africaine dans le domaine de la gouvernance au cours des 10 années. Ce débat marque le début d'une série d'activités au Siège de l'ONU dans le cadre...
(RFI 22/10/13)
L’ONU met en garde contre une offensive du M23 dans l’est du Congo après l’échec des pourparlers de Kampala. Les représentants de l’ONU dans la région ont fait part au Conseil de sécurité d’un renforcement militaire du côté du M23 comme des forces armées congolaises autour de la ville de Goma. Dans le huis clos du Conseil de sécurité, les représentants de l’ONU en République démocratique du Congo et dans les Grands Lacs ont rejeté la responsabilité de l’échec de Kampala sur le M23. Le chef de la Monusco, Martin Kobler, et l'envoyée spéciale de l'ONU pour les Grands Lacs, Mary Robinson, ont confié que le M23 n’était manifestement pas prêt à conclure un accord avec Kinshasa et a fait...
(AFP 21/10/13)
KINSHASA, 21 octobre 2013 (AFP) - Les négociations de Kampala entre le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) et les rebelles du M23 sont supendues, ont indiqué lundi à l'AFP des représentants des deux parties. "Les négociations sont suspendues", a indiqué à l'AFP le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende. Roger Lumbala, délégué du M23 à Kampala, a lui parlé d'un "blocage", indiquant que les rebelles étaient prêts à reprendre le dialogue qui se déroule sous la médiation de l'Ouganda. Interrogé sur l'arrêt des discussions, M. Mende a évoqué un "désaccord sur l'étendue de l'amnistie" des rebelles, ainsi que sur leur "intégration au sein des FARDC", les Forces armées de la RDC. M. Lumbala, du M23, a pour...
(AFP 21/10/13)
KAMPALA, 21 octobre 2013 (AFP) - L'Ouganda ne combat pas la corruption à haut niveau, ne condamnant pas les hauts responsables soupçonnés de malversations, ont dénoncé lundi dans un rapport l'ONG Human Rights Watch (HRW) et la faculté américaine de Yale. "Aucun haut fonctionnaire, ministre ou personnalité politique n'a purgé la moindre peine de prison, malgré les enquêtes sur de nombreux scandales de malversations depuis plusieurs années et un impressionnant éventail d'institutions anti-corruption", indiquent les auteurs du rapport. A l'inverse, "les militants anti-corruption risquent d'être arrêtés et inculpés", estiment HRW et le Centre de droit international humanitaire Allard K. Lowenstein de Yale dans ce rapport de 63 pages, rappelant qu'au moins 28 d'entre eux ont été arrêtés en 2013 lors...
(L'Avenir Quotidien 21/10/13)
A Kampala où se tiennent les pourparlers entre la délégation gouvernementale et le mouvement rebelle M23, les travaux sont loin de se terminer même si ils se trouvent dans la dernière ligne. De notre source qui nous donne l’information heure après heure, nous apprenons qu’une grande équipe du M23 est venue au lieu des pourparlers. La question principale qui préoccupe cette équipe, c’est l’amnistie et l’intégration des rebelles du sein des FARDC. Et ce, lorsqu’on sait que nombreux sont les militaires et le personnel politique du M23 qui ne figure pas sur la liste présentée par le Gouvernement de la Rd Congo. Sur cette liste, Roger Lumbula, voire le président du M23 Bertrand Bisimwa sont exclus de l’intégration politique. En...
(RFI 21/10/13)
Les pourparlers se poursuivent à Kampala, en Ouganda, entre les délégations du gouvernement congolais et du M23. Cette semaine avait été présentée comme cruciale par tous les observateurs internationaux. Les envoyés spéciaux des Nations unies, de l'Union européenne et des Etats-Unis, notamment, avaient fait le déplacement mercredi 16 octobre, ainsi que le chef de la Monusco, Martin Kobler, avec l'espoir d'arracher un accord. Les négociations se poursuivent encore ce dimanche soir 20 octobre, les délégations enchaînent les réunions. Selon plusieurs sources, les questions du désarmement et du cantonnement des rebelles du Mouvement du 23-Mars (M23) ont été abordées ces dernières heures. La force des Nations unies en RDC, la Monusco, pourrait superviser ce cantonnement dans le camp de Rumangabo. Mais...
(Human Rights Watch 21/10/13)
Le gouvernement ougandais a omis d’exiger des comptes à des hauts responsables impliqués dans le vol et le détournement de fonds publics, ont déclaré Le gouvernement ougandais a omis d’exiger des comptes à des hauts responsables impliqués dans le vol et le détournement de fonds publics, ont déclaré Human Rights Watch et la Clinique internationale des droits humains (International Human Rights Clinic) Allard K. Lowenstein de la faculté de droit de l’Université de Yale dans un rapport conjoint publié aujourd'hui. Aucun haut responsable du gouvernement, ministre ou bénéficiaire d’une nomination politique n'a purgé de peine de prison, malgré les enquêtes sur les nombreux scandales de corruption depuis de nombreuses années et un nombre impressionnant d’institutions anti-corruption. Les militants qui luttent...
(AIP 19/10/13)
Abidjan - La Banque Africaine de Développement, BAD, se dit disposée à apporter "son appui à tout pays membre ou à toute sous région qui envisagerait l’exploitation du gaz de schiste". Dans un communiqué dont copie à été transmise vendredi à l’AIP, il a été mis en relief un rapport intitulé "le gaz de schiste et ses implications pour l’Afrique et la Banque Africaine de Développement", examinant les aspects positifs ainsi que les mises en garde découlant de la révolution du gaz de schiste. Selon le rapport, nombre de pays africains regorgent de gisements de schiste potentiellement viable qui mises en exploitation conduiraient à d’énormes avantages notamment, une baisse du coût du gaz, une plus large consommation de gaz naturel,...
(AgoraVox 18/10/13)
Il est maintenant évident que les pourparlers de Kampala entre le gouvernement congolais et le M23 s’acheminent vers un inéluctable échec. Même si un document était signé dans la capitale ougandaise, la situation sur le terrain ne risque pas d’évoluer vers une perspective de paix. On s’achemine même vers la reprise des hostilités. Les « agresseurs du Congo » auront donc, une fois de plus, réussi à se servir des négociations pour gagner du temps et se renforcer en vue de relancer cette interminable guerre de massacre. Dès lors, la question de la crédibilité des personnalités, ayant milité en faveur de la relance de ces pourparlers, se pose avec gravité. Ces pourparlers étaient, dès le départ, un patent stratagème de...
(RFI 18/10/13)
A Kampala, les négociations entre le pouvoir congolais et la rébellion du M23 ont repris le mercredi 16 octobre au soir dans la capitale ougandaise. Cette fois, serait-ce le signe d’une possible avancée ? Le ministre des Affaires étrangères congolais, Raymond Tshibanda, mais aussi l’envoyée spéciale des Nations unies pour les Grands Lacs, Mary Robinson, ainsi que le chef de la Monusco - la mission de paix au Congo - Martin Kobler se sont déplacés. Voilà plusieurs semaines que le ministre des Affaires étrangères congolais était attendu à Kampala. Depuis hier, il est là, signe que peut-être enfin les discussions avancent ou du moins qu’on peut aborder les derniers points cruciaux. Et de fait, trois questions fondamentales seraient en discussion...
(Xinhua 18/10/13)
KAMPALA, (Xinhua) -- Les Etats-Unis ont averti l'Ouganda d'une attaque terroriste imminente, qui serait similaire à celle qui était survenue dans le marché Westgate à Nairobi au Kenya le 21 septembre dernier. L'ambassade des Etats-Unis a indiqué, dans une déclaration publiée sur son site internet, qu'une attaque comme celle de Westgate pourrait avoir lieu prochainement à Kampala, notant qu'aucune information n'est disponible en ce qui concerne le temps et la localité de cette éventuelle attaque. "L'ambassade continuera à informer les citoyens américains de toute information crédible et précise concernant toute éventuelle menace. Nous saisons de nouveau cette opportunité pour appeler la communauté à rester vigilante et à éviter les lieux publics qui attirent la grande foule", dit la déclaration datant...

Pages