Dimanche 22 Avril 2018
( 21/11/13)
Au début de la semaine qui s’acheve, des informations alarmantes de la Société civile du Nord-Kivu ont fait état de la présence de Sultani Makenga à Kasese en Ouganda où il peaufine une nouvelle attaque du Nord-Kivu avec l’appui des éléments de l’UPDF, l’armée ougandaise. Kampala vient de réagir par un prétendu porte-parole du Service de sécurité non autrement identifié qui assure que Sultani Makenga, ancien chef militaire de l’ex-M23 vit toujours à Kampala, dans un camp militaire. Tandis que plus de 1000 de ses combattants qui se sont réfugiés en Ouganda avec lui sont eux cantonnés à Kasese, loin de la frontière de la RDC. Il s’agit là d’une source qui n’est pas du tout identifiée, donc très peu...
(Xinhua 21/11/13)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- A l'occasion de la Journée de l'industrialisation de l'Afrique, observée mercredi, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a rappelé mercredi que la création d'emplois et l'esprit d'entreprise étaient essentiels pour éliminer la pauvreté sur le continent. "Il y a en Afrique certaines des économies à la croissance la plus rapide au monde, une croissance plurisectorielle, mais beaucoup trop d'Africains restent laissés pour compte. La région est minée par le chômage, qui touche en particulier les jeunes. Nombreux sont ceux, notamment les femmes, qui ont des conditions de travail précaires et gagnent peu", a déclaré M. Ban dans un message pour la journée. Dans le cadre de l'élaboration du programme de développement post-2015 et...
(AFP 20/11/13)
NEW YORK, 20 novembre 2013 (AFP) - Le président centrafricain Michel Djotodia négocie avec le chef de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) Joseph Kony, poursuivi pour crimes de guerre, afin qu'il sorte de la clandestinité, selon un responsable de l'ONU mercredi. Les nouvelles autorités à Bangui "pensent qu'il est en République centrafricaine" (RCA), a précisé le représentant spécial de l'ONU pour l'Afrique centrale Abou Moussa. Le président centrafricain Michel Djotodia "nous a dit qu'il était en contact" avec Kony, qu'il était peut-être malade, et qu'il lui avait fourni "des sacs de nourriture" à sa demande, a précisé Abou Moussa. Selon M. Djotodia, Joseph Kony "a demandé un endroit où s'installer en République centrafricaine". Mais M. Moussa doute qu'il ait...
(AFP 20/11/13)
KINSHASA, 20 novembre 2013 (AFP) - La représentante de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui, a appelé mercredi la République démocratique du Congo, le Rwanda et l'Ouganda à prendre leurs "responsabilités" en démobilisant les enfants soldats de l'ex-rébellion congolaise M23.La "priorité" est de "sortir les enfants, les identifier [...] là où ils sont", a expliqué Mme Zerrougui au cours d'une visioconférence de presse à Goma (Est de la RDC). "Ici en RDC, [c'est] la responsabilité de la RDC, en Ouganda, la responsabilité de l'Ouganda, au Rwanda, la responsabilité du Rwanda", a-t-elle souligné.Le Mouvement du 23 mars (M23) est né en mai 2012 au Nord-Kivu, province riche et instable de l'Est congolais. L'ONU a plusieurs fois accusé...
(AFP 20/11/13)
KAMPALA, 20 novembre 2013 (AFP) - La police ougandaise détenait mercredi, pour la deuxième journée d'affilée, deux chefs de l'opposition arrêtés après de violentes manifestations contre la menace de destitution du maire de la capitale, Kampala, ont indiqué la police et l'opposition. Le maire de Kampala, Erias Lukwago, et le leader de l'opposition Kizza Besigye ont été arrêtés mardi durant les manifestations, organisées avant une réunion prévue cette semaine du conseil municipal qui doit voter une éventuelle destitution de M. Lukwago, accusé d'abus de pouvoir. "Ils sont détenus pour incitation à la violence", a déclaré la porte-parole de la police ougandaise, Judith Nabakooba, précisant que d'autres charges pourraient être retenues. Les militants d'opposition assurent que le maire est victime d'une...
(Xinhua 20/11/13)
Le chef militaire des rebelles congolais du M23, défaits par l'armée de République démocratique du Congo (RDC), se trouve à Kampala, sous protection de l'armée ougandaise, a affirmé mardi un membre des renseignements ougandais. Sultani Makenga "est en lieu sûr en ville (à Kampala), mais pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons pas révéler sa position", a indiqué cette source sous couvert d'anonymat. "L'armée fournit la sécurité nécessaire", a-t-elle souligné. Le porte-parole de l'armée ougandaise, le colonel Paddy Ankunda, a refusé mardi de commenter le cas Makenga, recherché par la RDC et qui fait l'objet de sanctions américaines et onusiennes. Il a en revanche indiqué que les plus de 1.000 autres rebelles du M23, qui se sont réfugiés en...
(L'Avenir Quotidien 20/11/13)
Ce n’est pas aujourd’hui que Sultani Makenga sera remis aux autorités de la Rd Congo où il a un mandat d’arrêt international. Car selon notre source, le chef militaire des rebelles congolais du M23, défaits par l’armée de la République démocratique du Congo (RDC), se trouve à Kampala, sous protection de l’armée ougandaise, a affirmé hier mardi un membre des services renseignements ougandais. Sultani Makenga "est en lieu sûr en ville (à Kampala), mais pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons pas révéler sa position", a indiqué cette source sous couvert d’anonymat. "L’armée fournit la sécurité nécessaire", a-t-elle souligné. Le porte-parole de l’armée ougandaise, le colonel Paddy Ankunda, a refusé mardi de commenter le cas Makenga, recherché par la...
(APA 20/11/13)
Arusha (Tanzanie) - Trois citoyens tanzaniens ont déposé une plainte devant la Cour de justice d’Afrique de l’Est, accusant le Rwanda, l’Ouganda et le Kenya d’exclure délibérément la Tanzanie et le Burundi de certains projets de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC), qui regroupe les cinq pays, a constaté APA.Ces Tanzaniens ordinaires demandent que soient considérées comme nulles et de nul effet les décisions prises par les chefs d'Etat des trois pays, lors de Sommets qui se sont déroulés depuis juin dernier, sans la participation des deux autres partenaires du bloc régional, la Tanzanie et le Burundi.Les présidents Paul Kagame (Rwanda), Uhuru Kenyatta (Kenya) et Yoweri Museveni (Ouganda) se sont rencontrés en juin à Entebbe en Ouganda, puis en août...
(Xinhua 20/11/13)
ADDIS ABEBA, (Xinhua) -- Le continent africain offre de meilleures conditions de vie pour les enfants qu'il y a cinq ans, selon le nouveau rapport du Forum politique africain pour l'enfance (African Child Policy Forum ou ACPF). Le rapport tire ces conclusions à l'issue d'une enquête sur les conditions de vie des enfants menée dans 52 pays d'Afrique. Ce rapport, publié mardi à Addis Abeba, la capitale éthiopienne, est intitulé « Rapport africain sur le bien-être des enfants 2013 : vers une plus grande responsabilité à l'égard des enfants d'Afrique », et conclut que le bien-être des enfants ne dé pend pas nécessairement de la richesse du pays. Les pays africains « les plus favorables aux enfants » comprennent Maurice,...
(AFP 19/11/13)
KAMPALA, 19 novembre 2013 (AFP) - La police ougandaise a arrêté mardi des dirigeants de l'opposition lors d'une manifestation pour défendre le maire de Kampala, menacé de destitution par le pouvoir, ont indiqué à l'AFP des membres de l'opposition. L'opposition manifeste depuis deux jours contre une manoeuvre, selon elle, du président Yoweri Museveni pour forcer le maire de la capitale, Erias Lukwago, à quitter son poste. Celui-ci - qui s'était présenté comme indépendant aux municipales - a été convaincu d'abus de pouvoir et menacé de destitution. Il a été arrêté lundi pendant une manifestation, relâché, puis arrêté de nouveau mardi. "Depuis deux jours, nous faisons campagne pour empêcher Museveni de se débarrasser de Lukwago" a déclaré Ingrid Turinawe, une dirigeante...
(AFP 19/11/13)
KAMPALA, 19 novembre 2013 (AFP) - Le chef militaire des rebelles congolais du M23, défaits par l'armée de République démocratique du Congo (RDC), se trouve à Kampala, sous protection de l'armée ougandaise, a affirmé mardi un membre des renseignements ougandais. Sultani Makenga "est en lieu sûr en ville (à Kampala), mais pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons pas révéler sa position", a indiqué cette source sous couvert d'anonymat. "L'armée fournit la sécurité nécessaire", a-t-elle souligné. Le porte-parole de l'armée ougandaise, le colonel Paddy Ankunda, a refusé mardi de commenter le cas Makenga, recherché par la RDC et qui fait l'objet de sanctions américaines et onusiennes. Il a en revanche indiqué que les plus de 1.000 autres rebelles du...
(AgoraVox 19/11/13)
La République Démocratique du Congo peut tout à fait perdre les acquis de sa victoire militaire si elle ne parvient pas à surmonter un obstacle : l’Ouganda de Yoweri Museveni et ses « soldats sans frontière ». Un texte devant conclure les pourparlers de Kampala n’a pas pu être signé lundi 11 novembre, à Entebbe, officiellement suite à un désaccord sur l’intitulé du document. En réalité, un bras de fer est en train de s’installer entre deux acteurs inattendus : d’un côté le Président ougandais, à la fois médiateur international et parrain du M23, et, de l’autre, l’opinion publique congolaise fermement opposée à toute idée de négociation après deux décennies de guerres interminables. En cause, le sort des combattants formant...
( 19/11/13)
Sultani Makenga à Kasese en Ouganda où il prépare l'attaque du Nord-Kivu. La raison a fini par l'emporter. Museveni Kaguta, qui assure la médiation entre le Gouvernement congolais et les ex-rebelles du M23 qui ne voulait rien entendre d'autre que la signature d'un Accord de paix, a radicalement fait volte-face. Il accepte enfin la signature d'une simple déclaration et se met en phase avec les Congolais déterminés à ne pas en démordre sur cette question de signature entre un Etat et une force négative militairement défaite. Museveni s'est aligné sur la position du Gouvernement congolais alors que depuis le ratage de la cérémonie de clôturé ses lieutenants ne ratent jamais une occasion pour exprimer sa colère contre les autorités de...
(Xinhua 19/11/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- Les médias africains et chinois devraient renforcer leur coopération pour améliorer leur couverture des événements nationaux et internationaux et aider les gens à mieux comprendre les événements, a déclaré lundi l'ambassadeur chinois au Kenya, Liu Guangyuan. L'ambassadeur chinois a qualifié d'"inacceptable" la présentation déformée des relations Afrique-Chine dans des médias occidentaux, estimant que la seule manière de corriger cette situation était que la Chine et l'Afrique racontent elles-mêmes leur histoire. "Il est contraire à l'éthique que les médias occidentaux décrètent l'existence d'un distance dans les relations entre la Chine et l'Afrique", a déclaré l'ambassadeur chinois. Le diplomate chinois s'exprimait à l'occasion d'un séminaire sur la coopération des médias Chine-Afrique ayant pour thème le renforcement de la coopération...
(Dakaractu 19/11/13)
L’émir du Koweït, Sheikh Sabah Al Ahmad al-Jabar Al-Sabah, a annoncé mardi que le Fonds koweïtien de développement économique allait débloquer des prêts bonifiés d’un montant d’un milliard de dollars (environ 500 milliards de francs CFA) en faveur des pays africains, dans les cinq prochaines années.‘’J’ai l’honneur de vous annoncer que j’ai donné des instructions aux responsables du Fonds pour accorder des prêts bonifiés d’une valeur d’un milliard de dollars en faveur des pays africains dans les cinq années à venir’’, a-t-il dit en ouvrant les travaux du troisième Sommet afro-arabe. S’exprimant en présence d’une cinquantaine de chefs d’Etat et délégation d’Afrique et de la Ligue arabe réunis pour deux jours a Bayan, l’un de ses palais à Koweït City,...
(AgoraVox 18/11/13)
L’accord de paix qui devait annoncer solennellement lundi 11 novembre la fin de la guerre n’a pas signé . Aucune nouvelle date n’a été fixée pour nouvelle négociation devant conclure à la signature de cet accord . Ainsi est- on en droit de s’interroger sur les raisons réelles d’un accord manqué . On ne peut que se poser sérieusement la question pourquoi « une partie de la délégation du gouvernement de la RD Congo quitte Kampala ». Kampala , l’accord de paix manqué. En effet, « Le gouvernement de la République Démocratique du Congo et les ex rebelles du mouvement du 23 mars devaient conclure un accord dans la ville Ougandaise d’Entebbe ce lundi [1]. « par la voix de...
(AFP 18/11/13)
ENTEBBE, 18 novembre 2013 (AFP) - Le procès en Ouganda d'un Britannique, accusé de "trafic d'images obscènes" après la parution dans la presse de photos le montrant lors de relations sexuelles avec un homme, a été reporté lundi au 4 décembre. L'audience au tribunal de la petite ville d'Entebbe, près de la capitale Kampala, devait s'ouvrir lundi mais elle a été reportée pour permettre à la défense d'obtenir une copie des accusations et des preuves à charge. "Ils ont fixé l'audience au 4 décembre", a précisé l'accusé, Bernard Randall, un retraité de 65 ans qui risque deux ans de prison. Il avait plaidé non coupable fin octobre et avait été libéré sous caution. Les images parues dans un quotidien spécialisé...
(Iwacu 18/11/13)
Le Burundi se prépare à rapatrier volontairement des réfugiés burundais qui vivent en Ouganda.Les préparatifs vont bon train.Ils sont environ 13 mille Burundais à vivre sur le sol ougandais.« Nous allons entamer l’étape de l’enregistrement des refugiés burundais.Le rapatriement proprement dit commencera en février 2014 », précise Fabien Yamuremye, directeur du Projet d’Appui au Rapatriement et à la Réintégration des Sinistrés (PARESI). Il indique qu’après le rapatriement des Burundais vivant en Tanzanie, il ne restait que l’Ouganda qui compte des milliers de réfugiés burundais. Après cela, ajoute-t-il, il ne restera que des cas résiduels.Le directeur de PARESI assure que certains ont émis le souhait de rentrer chez eux. Cependant, le nombre exact sera connu après l’enregistrement qui précèdera le rapatriement...
(La Prospérité 18/11/13)
Un ballet diplomatique a eu lieu le vendredi dernier au Bureau de la Représentation nationale, au Palais du peuple. L’Honorable Aubin Minaku a reçu, tour à tour, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en RDC, Martin Kobler ; le nouvel Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en République Démocratique du Congo, James Swan et, enfin, Mouhamed Ben Kaddour, l’Ambassadeur du Royaume de Maroc en RDC. Les trois diplomates ont fait le tour d’horizon de la situation politique en RDC. Avec Martin Kobler, il a été question des pourparlers de Kampala. «Je connais la position du Gouvernement congolais. Si je viens parler avec les parlementaires, c’est pour, effectivement, conclure la démarche. C’est vraiment important de conclure maintenant quelque chose parce...
(Le Soleil 18/11/13)
Les questions économiques (investissements, infrastructures, énergie, échanges commerciaux, etc.) devraient occuper une place de choix lors des discussions entre chefs d’Etat et de gouvernement attendus au troisième Sommet Afrique-Monde arabe, prévu à Koweit City, du 19 au 20 novembre 2013.Les chefs d’Etat et de gouvernement attendus au troisième Sommet Afrique-Monde arabe, qui se tient demain et après demain à Koweit City, sur le thème « partenaires dans le développement et l’investissement », devront plancher sur plusieurs points relatifs notamment à l’économie, la sécurité, dans le but de renforcer la coopération entre les deux régions. Les questions économiques devraient occuper une grande place au cours de ce sommet auquel participera le président Macky Sall, comme le laisse croire le projet de...

Pages