Lundi 23 Octobre 2017
(RFI 28/09/17)
Le Parlement ougandais va débattre de la limite d'âge du président. La motion autorisant un député du parti au pouvoir à préparer et présenter devant l'Assemblée nationale le projet de loi visant à amender la Constitution a été adoptée mercredi 27 septembre. Il est question notamment de supprimer la limite d'âge de 75 ans pour une candidature à la présidence de la République. Si cette limite est supprimée, le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, pourrait...
(AFP 27/09/17)
Le Parlement ougandais, largement dominé par le parti au pouvoir, a effectué mercredi un premier pas en vue de supprimer la limite d'âge pour être élu président, qui permettrait au chef de l'Etat Yoweri Museveni de briguer un sixième mandat en 2021. Au terme d'une séance parlementaire qui s'est transformée comme la veille en pugilat, l'Assemblée a adopté une motion autorisant un député du parti au pouvoir, le Mouvement de résistance nationale (NRM), à présenter devant le parlement un projet de loi visant à amender la Constitution, a annoncé le Parlement sur son compte Twitter...
(AFP 27/09/17)
Au moins 13 personnes ont été tuées dans des inondations ayant emporté des habitations dans le sud-ouest de l'Ouganda touché par des pluies torrentielles depuis une semaine, a annoncé mercredi la police locale. Dans la localité de Nfasha, un des principaux centres de commerce de cette région rurale et vallonnée, les forces de l'ordre ont récupéré sept corps mardi soir après des averses particulièrement violentes, et en ont retrouvé six autres mercredi, a déclaré à l'AFP Ramathan Tai, le chef de la police du district de Rubanda.
(AFP 26/09/17)
Des députés ougandais en sont venus aux mains mardi dans l'hémicycle, où le parti au pouvoir entend soutenir la suppression de la limite d'âge pour être élu président, qui permettrait au chef de l'Etat Yoweri Museveni de briguer un sixième mandat en 2021. L'empoignade a opposé des députés de la majorité à leurs homologues de l'opposition. Nombre de cris et de coups de poings mal ajustés ont été échangés, des dossiers...
(APA 26/09/17)
APA-Brazzaville (Congo) – Brazzaville, la capitale congolaise, abrite le 19 octobre prochain la huitième réunion de haut niveau de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), axée sur l’examen des mécanismes aptes à mettre fin aux crises qui secouent cette partie du continent africain, a annoncé mardi à Brazzaville la Coordination des agences des Nations Unies au Congo. Organisée par la République du Congo, en coordination avec les Nations Unies et l'Union Africaine (UA), la réunion se penchera dans le détail sur « les progrès et les défis dans la mise-en-œuvre des engagements pris dans l’Accord-cadre signé à Addis-Abeba, en Éthiopie, en février 2013.» Les travaux, souligne la Coordination des agences de l’ONU, mettront « l'accent sur...
(AFP 22/09/17)
Le principal leader d'opposition ougandais a condamné vendredi la répression policière des opposants à la suppression de la limite d'âge du président qui permettrait à Yoweri Museveni, actuel chef de l'Etat, de se représenter en 2021. Une proposition des députés du parti majoritaire de soumettre un amendement constitutionnel supprimant la limite d'âge présidentiel a suscité l'indignation des opposants politiques, de la société...
(Le Monde 22/09/17)
Après une journée tendue à Kampala, l’examen du projet de loi devant le Parlement, qui permettrait à Yoweri Museveni de se représenter à vie, a été ajourné. Signe de nervosité ou tentative de démobilisation de l’opposition : le texte de révision de la Constitution sur l’âge limite pour participer à la présidentielle, qui devait être présenté au Parlement jeudi 21 septembre, a finalement été reporté sine die. Après cette nouvelle, des députés de l’opposition sont sortis de l’Hémicycle, en chantant et arborant des bandeaux rouges. C’est l’épilogue rocambolesque d’une journée assez tendue à Kampala, qui a commencé...
(RFI 22/09/17)
Officiellement, il a 73 ans. Yowéri Museveni est au pouvoir depuis 1986. Aujourd’hui, il n’est pas autorisé à se représenter en 2021 car l’âge limite d’un candidat à l’élection présidentielle est de 75 ans. Mais le NRM, le parti du président souhaiterait voir cette limite d’âge supprimée. Le dépôt de l'amendement de la Constitution était attendu ce jeudi. Finalement, il n'a pas été mis à l'ordre du jour. Après une matinée de tensions et de fébrilité...
(Xinhua 22/09/17)
GOMA (RDC), (Xinhua) -- L'évasion massive des prisonniers au mois de juin denier a permis aux rebelles de Forces démocratiques alliées (ADF, rebelles ougandais) de renforcer leurs rangs dans le territoire de Beni, province du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a indiqué mercredi le porte-parole militaire intérimaire de la mission de l'ONU au Congo (MONUSCO). Dans un bref entretien accordé à Xinhua à Goma, le capitaine Adil, porte-parole militaire intérimaire de la MONUSCO, a souligné que plusieurs évadés de la prison Centrale de Beni ont rejoint le rang des assaillants ADF-Ougandais. "Ils sont affaiblis par les multiples opérations conjointes conduites dans la zone depuis plusieurs mois par les forces armées de la RDC appuyées par...
(AFP 21/09/17)
La police ougandaise a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser des centaines d'étudiants qui manifestaient malgré l'interdiction jeudi à Kampala contre la possible suppression de la limite d'âge pour être élu président qui permettrait à Yoweri Museveni, actuel chef de l'Etat, de se représenter en 2021. Des centaines d'étudiants de l'université Makerere, la plus grande du pays, ont ignoré l'interdiction de manifester de la police mercredi et protesté aux cris de "K'ogikwatako!" ("Ne la touchez pas!", en luganda...
(AFP 21/09/17)
La police ougandaise a interdit une manifestation prévue jeudi, au moment où le parti au pouvoir s'apprête à déposer un amendement constitutionnel sur la limite d'âge pour être élu président, considéré par l'opposition comme une tentative de faire élire le président Yoweri Museveni pour un sixième mandat. Cet amendement qui devrait être déposé jeudi au Parlement modifie une clause de la Constitution selon laquelle le président doit avoir entre 35 et 75 ans. M. Museveni, au pouvoir depuis 1986, a indiqué qu'il avait 73 ans, ce qui lui interdit de se présenter en 2021 pour un sixième mandat consécutif.
(RFI 21/09/17)
En Ouganda, la pression monte alors que le projet de réforme de la Constitution devrait être déposé jeudi 21 septembre devant le Parlement. Il est question de supprimer la limite d'âge des candidats à la présidentielle. En l'état actuel, Museveni, au pouvoir depuis 1986, n'est pas autorisé à se représenter en 2021. Mais la Constitution a déjà été modifiée en 2005 afin de supprimer la limite des deux mandats. Désormais, c'est la limite d'âge qui est visée. Une opposition tente de s'organiser contre ce projet. De petites manifestations sont organisées, certains aimeraient voir le sujet déterminé par un référendum. Au Parlement, les députés réfractaires tentent de convaincre leurs collègues de voter non. La police a convoqué quatre de ces députés...
(Agence Ecofin 20/09/17)
Selon Joseph Hirya, le directeur de l’Audit, service sous tutelle du ministère des finances ougandais, le gouvernement doit une enveloppe d’au moins 1 milliard de dollars aux compagnies pétrolières. En effet, dans le processus de signature des contrats de partage de production, les compagnies internationales sont tenues de verser auprès du Trésor, certains fonds qu’elles reprendront une fois la production du pétrole commencée. Pour rappel, le développement des champs démarre en 2020. Le responsable a indiqué...
(AFP 19/09/17)
Deux personnes ont été tuées lundi dans des combats entre soldats congolais et rebelles ougandais musulmans des Forces démocratiques alliées (ADF), près de Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo, selon un bilan dressé mardi par l'armée. Une position des Forces armées de la RDC (FARDC) sur une route qui conduit vers la frontière avec l'Ouganda "a été attaquée par des ADF lundi tard dans la soirée", a déclaré à l'AFP le capitaine Mak Hazukay, l'un des porte-parole de l'armée congolaise dans la région de Beni, dans le Nord-Kivu. "Le bilan est de deux civils tués...
(Agence Ecofin 19/09/17)
En Ouganda, les processus d’octroi de licences administratives font perdre quelque 200 millions de $ aux investisseurs locaux chaque année. Ces derniers considèrent que cette situation constitue l’un des freins majeurs à la compétitivité du pays. Dans bien des cas, ces opérateurs économiques s’acquittent par deux fois de certaines licences. Une première fois auprès du gouvernement central et une seconde fois auprès des administrations locales. Pour ces dernières, ces licences sont une source de revenus non-négligeable. « Le coût annuel de la mise en conformité aux licences est estimé à 725 milliards de shillings (environ 200 millions de $). Ceci n’est pas une bonne chose et nous devons réduire ces frais. Nous n’avons pas besoin d’un budget pour y parvenir,...
(AFP 18/09/17)
Deux travailleurs médicaux ougandais ont été pris en flagrant délit de corruption par une patiente pas comme les autres, la ministre ougandaise de la Santé, à qui ils ont fait payer des services normalement gratuits, a annoncé cette dernière samedi à l'AFP. La ministre ougandaise de la Santé, Sarah Opendi, portait un voile sur le visage quand elle est arrivée vendredi en boda-boda (moto-taxi) à l'hôpital de Naguru, dans la capitale Kampala, afin de ne pas être reconnue. "J'avais reçu de nombreuses plaintes sur le personnel de l'hôpital qui extorque de l'argent aux patients", a raconté Mme Opendi.
(RFI 18/09/17)
Selon Transparency International, l'Ouganda est l'un des pays les plus corrompus au monde. L'Ouganda est classé 151 sur 176. Parmi les domaines les plus touchés le secteur de la santé. En 2012, un rapport Ougandais estimait que les services de santé du pays étaient les plus corrompus d'Afrique de l'Est. Une corruption qui sévit toujours et qui fait l'objet de nombreuses plaintes. Face à ce constat, la ministre de la Santé a décidé de marquer les esprits. Elle a piégé le personnel...
(AFP 16/09/17)
Une série de meurtres de femmes, aussi mystérieux que macabres, perpétrés depuis quelques mois dans le sud de l'Ouganda suscite l'effroi des habitants, qui organisent des patrouilles citoyennes, alors que les autorités réfutent l'hypothèse d'un tueur en série. "Nous n'arrêtons pas de trouver des corps. C'était une fois par mois, puis une fois toutes les deux ou trois semaines et enfin chaque semaine", constate Rose Nakasinge, une agricultrice d'âge mûr. "Il fallait qu'on fasse quelque chose". Depuis mai, les corps affreusement mutilés d'au moins 20 femmes ont été retrouvés dans deux zones du comté de Wakiso. Les victimes étaient pour la plupart jeunes. Beaucoup ont été violées et étranglées, certaines avaient des parties du corps démembrées. Fin août, la police...
(RFI 16/09/17)
Le succès incontestable du transfert d'argent par mobile fait de l'Ouganda un des pays leaders dans la région. Parallèlement, l'irruption d'autres monnaies virtuelles, basées sur la technologie Blockchain, comme le Bitcoin, suscite des inquiétudes mais aussi des espoirs. Derrière une petite guérite aux couleurs des principaux opérateurs téléphoniques, Patrick s'affaire à recharger le compte d'une de ses clientes. Sauf qu'il ne s'agit pas là de crédit internet ou téléphone, mais bien d'argent placé sur un compte qu'elle a ouvert chez l'opérateur.
(Xinhua 15/09/17)
L'Ouganda a délivré jeudi un permis d'exploration pétrolière à une compagnie australienne, Armour Energy Limited (AEL), afin de tenter d'accroître les ressources du pays, qui sont actuellement de 6,5 milliards de barils de pétrole. Irene Muloni, ministre ougandaise de l'Energie et du Développement minier, a déclaré lors de la cérémonie de signature que les négociations avaient été longues en raison de la baisse des prix du pétrole. "Nous apprécions donc les efforts et l'engagement d'Armour Energy Ltd, qui a coopéré avec nous tout au long du processus, manifestant...

Pages