Samedi 27 Mai 2017
(Jeune Afrique 27/05/17)
La Tanzanie et l'Ouganda ont signé un accord cadre pour la construction d'un pipeline d'exportation de pétrole brut à 3,55 milliards de dollars, qui devrait rentrer en service dans trois ans, rapporte Reuters. L’accord-cadre pour la construction d’un pipeline, qui vient d’être signé entre la Tanzanie et l’Ouganda, définit notamment les incitations fiscales afférentes au projet, les échéances de mise en œuvre, et les dimensions de l’ouvrage, qui s’étendra sur 1 445 km pour un diamètre de 60,9 cm.
(RFI 27/05/17)
Le rapport annuel de la Commission ougandaise des droits de l’homme a été rendu public jeudi 25 mai. Principale infraction aux droits de l’homme mis en avant dans ce rapport : la torture. Il fait l’objet du premier chapitre du rapport. Quelque 848 cas ont été officiellement recensés en 2016 contre 731 cas en 2015. En Ouganda, il est toujours difficile de faire cesser ces tortures, d’autant qu’elles sont principalement le fait des forces de l’ordre. Un chapitre entier de ce rapport de 240 pages est consacré à la torture. Sur les 848...
(AFP 26/05/17)
Des organisations de défense des droits de l'homme ont dénoncé vendredi à Kampala "l'absence de volonté" du gouvernement ougandais d'enquêter sur l'assaut meurtrier contre le palais d'un roi coutumier de l'ouest du pays, qui avait fait plus de 155 morts fin 2016. "C'est un événement de grande ampleur qui s'est déroulé à Kasese, le plus grand nombre de victimes en un seul événement en Ouganda depuis les pires heures de la guerre contre la LRA", la rébellion de l'Armée de résistance du seigneur, a déclaré lors d'une conférence de presse Maria Burnett, la directrice Afrique de Human Rights...
(APA 26/05/17)
La police ougandaise, en collaboration avec l’Association des médecins musulmans sans frontières, a signé un protocole d’accord pour la construction et la gestion d’un hôpital ougando-iranien. La signature du protocole d’entente à Kampala a été faite mardi en présence de l’Ambassadeur de la République islamique d’Iran et des hauts fonctionnaires des ministères ougandais des Affaires étrangères et de l’Intérieur. L’accord a été élaboré dans le cadre des retombées de la visite officielle du 24 avril 2010 de Mohamed Ahmadinejad, ancien président de la République islamique d’Iran.
(RFI 24/05/17)
La force ougandaise UPDF en charge de la traque de la rébellion de la LRA dans l’Est de la Centrafrique est en train de se retirer. Ce retrait doit se terminer à la fin du mois de mai. Le départ des 1500 hommes en charge de la sécurité de la région vont laisser un grand vide, ce qui inquiète les habitants d’Obo notamment. Cette ville de 15 000 habitants environ était protégée depuis 2009 par les forces ougandaises. Ils s’inquiètent pour leur sécurité mais aussi pour la survie du commerce.
(Xinhua 22/05/17)
Le président tanzanien John Magufuli et son homologue ougandais Yoweri Museveni ont signé dimanche un accord pour commencer la construction du pipeline de pétrole brut de Hoima (Ouganda) vers le port de Tanga (Tanzanie). Selon un communiqué publié par la présidence de la Tanzanie, les deux dirigeants ont signé un communiqué acceptant de commencer la construction du projet de gazoduc de l'Afrique de l'Est (EACOP) de Hoima en Ouganda au port de Tanga en Tanzanie. "Les problèmes du pipeline Hoima...
(RFI 22/05/17)
En République démocratique du Congo (RDC), vingt ans se sont écoulés depuis la chute du maréchal Mobutu, chassé du pouvoir par les troupes de Laurent-Désiré Kabila, soutenues par les Rwandais et les Ougandais. Dans un rare entretien consacré à ce sujet, le président ougandais Yoweri Museveni donne sa version des raisons de ce soutien. A en croire le président Yoweri Museveni, si son pays a « aidé Laurent Desiré Kabila à prendre le pouvoir, avec le Rwanda », il ne...
(RFI 22/05/17)
A Obo, en Centrafrique, les soldats américains et ougandais se retirent. La mission des Ougandais sous l'égide de l'Union africaine est terminée. Les UPDF assurent que la mission est accomplie et les éléments de la LRA réduits à une centaine de combattants. La LRA, rébellion ougandaise dont l'objectif était de renverser le pouvoir à Kampala, est devenue active dans le sud-est de la Centrafrique dès 2008 après avoir été repoussé du nord de l'Ouganda. Comme dans les pays voisins, les...
(La Tribune 22/05/17)
La stabilité économique de l’Afrique de l’Est semble avoir convaincu Volvo Trucks de renforcer sa présence économique dans la région. La filiale camions du constructeur suédois vient en effet d’annoncer la mise en place d’une unité d’assemblage dans la ville kenyane de Mombasa. Une implantation qui rentre dans la cadre d’une association conclue entre la multinationale et NECST Motors, un concessionnaire kenyan qui prévoit également la mise en place de 20 ateliers dans la région. La filiale camions du constructeur...
(AFP 21/05/17)
Les présidents de Tanzanie et d'Ouganda ont lancé un appel samedi à Dar es Salaam en faveur de la levée des sanctions de l'Union européenne contre le Burundi, au cours d'un sommet régional. L'appel, qui a été lancé par Yoweri Museveni (Ouganda) et John Magufuli (Tanzanie) devant la Communauté est-africaine (EAC), qui comprend aussi le Burundi, le Kenya et le Soudan du Sud, a aussitôt été rejeté par un diplomate de l'UE. "C'est notre problème. Nous ne voulons pas que l'Union européenne prenne des mesures contre un Etat membre sans discussions avec nous", a déclaré le président Museveni, qui est le président de l'EAC et le principal
(RFI 20/05/17)
L'armée ougandaise présente en Centrafrique depuis 2009 sous mandat de l'Union africaine pour lutter contre la rébellion de la LRA et trouver son chef Joseph Kony - recherché par la CPI - a débuté son retrait et devrait le terminer à la fin du mois. Ce sont 1 500 soldats ougandais qui quittent ainsi la Centrafrique après avoir réduit le nombre des rebelles de la LRA à une centaine. La sécurité d'Obo revient donc aux forces armées centrafricaines (Faca) et à la mission de l'ONU. La cérémonie officielle de départ a eu lieu ce jeudi 18 mai à Obo. Une mission qui n'a pas été parfaite mais que la population encense.
(Le Monde 18/05/17)
L’association Minorités sexuelles organisait à Kampala sa Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, alors que la communauté LGBT fait régulièrement l’objet de virulentes attaques. « Vous n’êtes pas tout seuls !, clame le pasteur Simon à l’assemblée. Priez le Seigneur ! » Une invitation à la prière aussitôt suivie d’un « Alléluia ! » repris en chœur par l’assistance, couvrant presque la musique de l’orchestre. La cérémonie...
(Xinhua 18/05/17)
Les Etats membres du Marché Commun d'Afrique Orientale et Australe (COMESA) ont été appelés mercredi à accroître la production agricole nationale pour accroître le commerce intra-régional. La ministre kényane des Affaires étrangères, Amina Mohamed, a déclaré lors d'un forum régional sur l'agriculture que la facture totale des importations de nourriture du COMESA s'élevait à 29 milliards de dollars en 2016. "Cela montre que nous pouvons accroître le commerce intra-régional si nous commençons à vendre des produits agricoles grâce à une...
(RFI 17/05/17)
Trois ans après l'abandon d'une loi extrêmement liberticide, les membres de la communauté Lesbienne, gay, bi et transgenre (LGBT) doivent toujours subir de fortes discriminations en Ouganda, où l'homosexualité est toujours passible d'une peine de prison. « Nous allons attaquer et attaquer encore. J'ai de nouvelles tactiques. Nous allons nous procurer (une) machine qui permettra de détecter les homos et les pornographes, en particulier ceux qui utilisent à de mauvaises fins des applications comme WhatsApp. » Le révérend Lokodo en...
(AFP 16/05/17)
Le président ougandais Yoweri Museveni a dénoncé mardi le recours "inutile et mauvais" à la torture dans une lettre adressée aux chefs de la police et des services de sécurité, auxquels il demande de ne plus y recourir. "L'usage de la torture est inutile et mauvais, et si, comme certains groupes l'ont prétendu dans les médias, elle a été utilisée, alors elle ne doit plus l'être", écrit Museveni, après des accusations de recours à la torture par les forces de l'ordre qui se sont multipliées ces dernières semaines. La torture pourrait être appliquée à "la mauvaise personne...
(AFP 16/05/17)
Stella Nyanzi, une militante des droits de l'homme poursuivie pour outrage au président ougandais Yoweri Museveni, a ravivé la polémique en lançant de nouvelles attaques au langage toujours aussi cru contre le dirigeant et son gouvernement. Moins d'une semaine après sa remise en liberté provisoire, dans l'attente de son procès, l'activiste et universitaire a comparé le gouvernement ougandais à une infestation "de morpions", accusant le régime de vouloir de nouveau l'arrêter. "Je suis à présent une fugitive dans mon propre pays", a expliqué dimanche Mme Nyanzi aux 150.000 abonnés de son compte Facebook. Elle a précisé qu'elle ne pouvait...
(Agence Ecofin 16/05/17)
Le ministre des technologies de l’information et de la communication d’Ouganda, Frank Tumwebaze (photo), a annoncé la construction d’un hub d’innovations à Kampala. Présent à Kigali, au Rwanda, lors du Sommet Transform Africa tenu du 10 au 12 mai 2017, le patron du secteur TIC et télécoms a révélé que les travaux démarreront en juillet prochain. La structure qui servira de cadre de travail adéquat aux porteurs d’idées innovantes, sera située à l’Institut des technologies de l’information d’Ouganda, dans la périphérie de Nakawa. La réalisation de ce hub d’innovations...
(AFP 15/05/17)
Plusieurs femmes ont été abusées sexuellement par des militaires ougandais déployés dans l'est de la Centrafrique entre 2009 et avril 2017, dénonce l'ONG Human Rights Watch (HRW) dans un rapport publié lundi. "Des militaires ougandais déployés en République centrafricaine ont sexuellement exploité ou abusé au moins 16 femmes et filles", selon l'enquête de HRW qui interrogé 13 femmes et trois jeunes filles en 2017 dans la ville d’Obo (sud-est) où étaient basées les forces ougandaises. L'ONG cite le cas d'une fille de 15 ans, appelée Marie, qui a accouché il y a six mois après avoir
(Jeune Afrique 12/05/17)
En Ouganda, la décision du franco-suisse LafargeHolcim d'abandonner le travail des mineurs, après y avoir eu recours pendant une décennie selon un reportage du journal Le Monde, aurait laissé nombre d'entre eux sur le carreau. C'est ce qui ressort du rapport, fruit d'une enquête de six mois, de deux ONG, l'organisation suisse Pain pour le prochain (Bread for All, BFA) et son partenaire local en Ouganda, Twerwaneho Listeners’ Club. En mars 2016, un reportage du Monde à Harugongo, dans l’ouest...
(Radio Okapi 12/05/17)
La société civile de Beni révèle dans un communiqué publié mercredi 10 mai qu’entre 2015 et 2017, plus de 7000 tonnes de cacao et de café ont été frauduleusement exportées vers l’Ouganda. Elle s’appuie sur les statistiques avancées par la Fédération des entreprises du Congo (FEC) livrées au cours d’une réunion tenue à Beni avec l’association des exportateurs du Café - Cacao, la FEC, l’Office congolais du café (ONC)L, les autorités administratives ainsi que la police des frontières. «L’estimation des...

Pages