| Africatime
Jeudi 18 Décembre 2014
(AFP 17/12/14)
Les Casques bleus et l'armée congolaise sont déterminés à "éradiquer" les rebelles ougandais accusés de récents massacres dans l'est de la République démocratique du Congo mais ils se heurtent à une série de difficultés sur le terrain, ont indiqué mercredi les Nations unies. L'offensive conjointe lancée samedi contre ces Forces démocratiques alliées (ADF) dans le nord de la province du Nord-Kivu "n'est qu'un élément d'un plan beaucoup plus large qui vise réellement à éradiquer cet adversaire", a déclaré à la presse à Goma, le général de division Jean Baillaud, commandant en second de la force militaire de la Mission de l'Onu au Congo (Monusco). "Nous poursuivons ce que [les] ADF ont cherché à nous détourner...
(AFP 17/12/14)
Un millier d'ex-combattants de la rébellion congolaise du M23 se sont échappés mardi de leur camp en Ouganda lors d'une opération de rapatriement vers la République démocratique du Congo (RDC), tandis que 120 ont bien été transférés vers leur pays. L'opération de rapatriement, qui avait démarré tôt mardi matin et est censée s'achever à Noël, s'est heurtée à l'opposition d'ex-combattants, dont plusieurs ont été blessés par balle, selon le président du M23 et une source militaire ougandaise. "Un millier de rebelles du M23 se sont échappés" du camp de Bihanga, à quelque 300 km au sud-ouest de Kampala, "expliquant craindre...
(RFI 17/12/14)
Le M23 a dénoncé, ce mardi 16 décembre, une opération de rapatriement forcé menée par l'armée ougandaise dans le camp militaire ougandais de Bihanga, à quelque 300 km au sud-ouest de Kampala. Ce camp accueillait des ex-rebelles congolais du M23. Au cours de cette opération, il y aurait eu plusieurs blessés parmi les ex-combattants et un mort, selon le président du M23, Bertrand Bisimwa, interviewé par RFI. « Il s’agit d’un coup dur que le gouvernement de Kinshasa vient asséner...
(Radio Okapi 17/12/14)
Le coordonateur du mécanisme national de suivi de l’accord d’Addis-Abeba, François Muamba, a déclaré à Radio Okapi mercredi 17 décembre qu’une première vague de 120 ex-rebelles du M23 ont pris l’avion la veille en Ouganda pour rentrer en RDC. Il a salué le début d’un processus auquel les autorités ougandaises ont également contribué à favoriser. Arrivé en Ouganda mardi, François Muamba indique avoir eu des discussions avec les autorités ougandaises au sujet du rapatriement des ex-M23. Discussions qui ont abouti...
(AFP 16/12/14)
L'armée congolaise et les Casques bleus ont annoncé mardi avoir relancé leur offensive conjointe contre les rebelles ougandais musulmans des ADF après une vague de massacres attribuée à cette milice. Les Forces armées de la RDC (FARDC) et les soldats de la brigade d'intervention de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) disent vouloir en finir avec la milice des Forces démocratiques alliées (ADF). Mais l'opération risque d'être longue, comme a averti récemment le chef de la Monusco, Martin...
(AFP 16/12/14)
Plusieurs ex-combattants du M23, cantonnés en Ouganda depuis la défaite de cette rébellion congolaise, ont été blessés par balles mardi lors d'une opération de "rapatriement forcé" vers la République démocratique du Congo (RDC) menée par l'armée ougandaise, a affirmé le président du M23. L'armée ougandaise avait annoncé mardi matin sur Twitter que "les soldats du M23 allait être enfin remis aujourd'hui au gouvernement de RDC à l'aéroport (international) d'Entebbe", à une trentaine de km de Kampala, avant d'annoncer "un changement" des "horaires" de l'opération, sans autre détail. "Ce matin vers 04H00 (01H00 GMT) des camions (de l'armée ougandaise) sont arrivés pour embarquer de force"...
(AFP 15/12/14)
Une domestique ougandaise, confondue par une vidéo rendue publique qui a fait scandale en Ouganda, a été condamnée lundi à quatre ans de prison pour avoir roué de coups un bébé de 18 mois dont elle avait la garde, a constaté une journaliste de l'AFP. La jeune femme de 22 ans, Jolly Tumuhiirwe, avait, lors d'une comparution initiale où elle n'avait pas d'avocat, plaidé coupable de "torture", un crime passible de 25 ans d'emprisonnement. Mais, vendredi, le tribunal de Kampala...
(BBC 15/12/14)
Après plus d'une année d'exil en Grande Bretagne, le général David Sejusa est arrivé dimanche matin à Kampala. Il a été accueilli par le chef de la documentation intérieure. Des analystes politiques pensent qu'un accord aurait été trouvé entre le président Youweri Museveni et le Général Sejusa pour lui permettre de retourner dans son pays. Le Général ougandais a fui son pays en Mai 2013 après avoir dénoncé une tentative d'instauration de la monarchie au pouvoir. En effet, le Général...
(AFP 13/12/14)
Lorsque le Dr Anne Omoruto a débarqué en juillet au Liberia à la tête d'une équipe médicale ougandaise pour combattre Ebola, elle a découvert "des scènes de film d'horreur". Au moment de son départ, le pays le plus touché espère enfin arrêter le virus. Forte d'une pratique de 14 ans de cette redoutable fièvre hémorragique, Anne Atai Omoruto a formé, avec une douzaine de médecins et infirmiers ougandais, près d'un millier de soignants libériens à cette maladie jusqu'alors inconnue en...
(BBC 13/12/14)
L’ultimatum fixé par les autorités de Kampala au gouvernement congolais pour rapatrier les combattants du M23 présents sur le territoire ougandais doit expirer vendredi. Accorder l’asile politique aux ex-rebelles du M23 permettrait à ces 1 678 combattants vivant en Ouganda de pouvoir se mouvoir librement. Selon notre correspondant à Kinshasa, cela constituerait à nouveau une menace contre la RDC. François Mwamba, coordinateur des pourparlers avec l’ex mouvement rebelle au nom du gouvernement congolais, affirme pourtant que Kinshasa et Kampala ont...
(La Voix de l'Amérique 13/12/14)
C’est l’appel de Human Rights Watch qui affirme que ces deux pays n’ont pas respecté leurs engagements : Kampala et Kigali accordent refuge à d’anciens rebelles sur leur sol, ce qui les place à l’abri de toutes poursuites dénonce l’ONG. ouze mois après leur défaite, de nombreux responsables militaires du Mouvement du 23 Mars se trouvent dans ces deux pays, notamment Sultani Makenga en Ouganda. Une dizaine de ces haut cadres sont accusés de graves violations des droits de l’homme...
(AFP 12/12/14)
Le président ougandais Yoweri Museveni a annoncé vendredi qu'il mobiliserait les dirigeants africains contre la Cour pénale internationale (CPI), l'accusant d'être un "outil pour viser" le continent. Yoweri Museveni s'exprimait à Nairobi sous les applaudissements du public venu fêter les 51 ans de l'indépendance du Kenya, quelques semaines après l'abandon par la CPI des poursuites contre le président Uhuru Kenyatta. "Je déposerai une motion à la prochaine réunion de l'Union africaine (UA) pour que tous les Etats africains se retirent de la Cour. Ils pourront ainsi se débrouiller avec leur propre Cour", a déclaré M. Museveni. Il a critiqué...
(Xinhua 11/12/14)
LUSAKA (Xinhua) -- Le marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA), le plus important bloc commercial de l'Afrique a connu une augmentation constante de l'intra- commerce depuis la conlusion d'une entente de libre-échange en 2000, a révélé mercredi un rapport de situation. Le COMESA affirme que le commerce intrarégional a régulièrement augmenté, passant de 3 milliards de dollars depuis la création de la zone de libre-échange à 20,9 milliards de dollars, selon le rapport de situation publié lors de...
(AFP 10/12/14)
Les Etats-Unis ont averti mercredi l'Ouganda que les tentatives persistantes de durcir sa législation contre les homosexuels nuisaient à son économie et repoussaient les investisseurs. L'Ouganda -où les relations dites "contre nature" sont déjà passibles de la perpétuité depuis une loi datant de la colonisation britannique- avait adopté en décembre 2013 une nouvelle législation réprimant notamment la "promotion de l'homosexualité" et rendant obligatoire la dénonciation des homosexuels. Cette loi -dont une version initiale prévoyait la peine de mort pour certains homosexuels- avait déclenché un tollé international et avait été annulée en août par la Cour constitutionnelle, qui avait constaté l'absence de quorum lors du vote...
(AFP 10/12/14)
Un tribunal ougandais a mercredi reporté au 16 décembre sa décision sur la peine infligée pour "torture" à une domestique filmée en train de rouer de coups une fillette de 18 mois qu'elle gardait. Jolly Tumuhiirwe, 22 ans, qui avait été déclarée coupable lundi après avoir plaidé en ce sens, devait connaître sa peine mercredi, mais la Cour a reporté sa décision, sans en donner les raisons. L'accusée risque jusqu'à 15 ans de prison. Les images - difficilement soutenables - enregistrées par une caméra placée dans leur salon par les parents de la fillette, et largement diffusées sur internet, ont choqué le pays.
(Xinhua 10/12/14)
L'Ouganda a lancé mardi une stratégie de cinq ans pour lutter contre la corruption qui sévit dans le pays, à l'occasion de la Journée internationale de lutte contre la corruption. Selon Simon Lokodo, ministre d'Etat à l'Ethique, le gouvernement a élaboré une stratégie quinquennale baptisée la Stratégie nationale anti-corruption pour intensifier la lutte contre la corruption. La stratégie fournit un cadre national pour orienter les politiques, les programmes et les activités des différents ministères du gouvernement, les départements et les...
(AFP 09/12/14)
Le massacre des éléphants d'Afrique et le commmerce de leur ivoire en Chine sont "hors de contrôle" et pourraient aboutir à l'extinction des pachydermes vivant en liberté d'ici une génération, ont averti mardi des défenseurs de l'environnement. Des quantités de plus en plus importantes d'ivoire sont vendues dans un nombre croissant de boutiques en Chine, dénoncent dans un rapport conjoint les associations Save The Elephants et The Aspinall Foundation, estimant que plus de 100.000 éléphants d'Afrique ont été tués entre 2010 et 2012. "L'envolée de la demande d'ivoire en Chine - où le prix de gros pour les...
(Xinhua 09/12/14)
L'Ouganda va mettre 869 soldats à la disposition de la Force est-africaine en attente (EASE), une force régionale mandatée pour renforcer la paix et la sécurité dans l' Afrique de l'est, a déclaré dimanche un haut responsable militaire. Le colonel Peter Omola, le premier commandant du contingent ougandais à la l'EASE, a fait savoir que les soldats sont prêts à être déployés pour toute situation militaire ou d'urgence dans la région. "Nous avons tout ce qu'il faut pour effectuer le...
(AFP 08/12/14)
Le président ougandais Yoweri Museveni, qui dirige son pays depuis 28 ans, a assuré lundi ne pas être avide du pouvoir mais répondre au désir du peuple qui refuse qu'il se retire. M. Museveni, 70 ans, a tenu ces propos à l'approche d'un congrès très attendu de son parti, le Mouvement national de résistance (NRM), issu de l'ancienne rébellion qui l'a porté au pouvoir en 1986. Il répondait, lors d'une émission de radio, au député d'opposition Ibrahim Ssemujju Nganda qui...
(AFP 08/12/14)
Une domestique ougandaise, confondue par une vidéo qui a choqué le pays sur laquelle on la voit infliger des sévices à un bébé, a été déclarée lundi coupable de torture par un tribunal de Kampala, a annoncé l'accusation. Jolly Tumuhiirwe, 22 ans, qui avait plaidé coupable, risque jusqu'à 15 ans de prison pour avoir roué de coups et martyrisé un enfant de 18 mois dont elle avait la garde. La Cour rendra son verdict mercredi. Les parents du bébé avaient installé dans leur salon une caméra de surveillance qui a enregistré des images difficilement soutenables, largement diffusées sur internet.

Pages