| Africatime
Mardi 28 Juillet 2015
(Autre média 25/07/15)
La compagnie aérienne British Airways suspendra cet hiver sa liaison internationale au départ de Londres, vers Entebbe en Ouganda. A partir du 3 octobre 2015, la compagnie nationale britannique ne proposera plus de vols entre sa base à Londres-Heathrow et l’aéroport d’Entebbe, près de la capitale ougandaise Kampala. Trois rotations hebdomadaires sont actuellement effectuées par British Airways sur cette route sans concurrence, à bord de Boeing 767-300ER, et les mêmes fréquences étaient envisagées l’hiver prochain. Interrogé par The Independent, le directeur commercial Afrique du Sud et de l’Est Edward Frost a expliqué que « les activités à Entebbe ne sont plus commercialement viables pour la compagnie », tout en laissant entendre qu’une reprise des vols...
(AFP 24/07/15)
Trois femmes ont été tuées jeudi soir dans l'est de la République démocratique du Congo dans une attaque attribuée aux rebelles musulmans ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), a-t-on appris vendredi de sources concordantes. Les "jihadistes ADF" ont attaqué entre 16H30 et 17H30 GMT Mayi-Moya, à environ 45 km au nord de la ville de Beni, dans la province troublée du Nord-Kivu, annonce dans un communiqué le Centre d'Etude pour la promotion de la Paix, la Démocratie et les Droits de l'Homme (Cepadho). "Au cours de cette attaque, les terroristes ont tué trois civils (des femmes) et incendié quatre maisons, dont une habitation et trois boutiques", précise le texte, qui souligne que fin juin le village avait déjà subi une...
(AFP 23/07/15)
Le président ougandais Yoweri Museveni a sorti son hymne de campagne, une chanson traditionnelle enregistrée en vue de la présidentielle de 2016, a annoncé jeudi son service de presse. "C'est sa propre voix, c'est sa chanson", a indiqué à l'AFP Tamale Mirundi, le secrétaire de presse du président Museveni qui dirige l'Ouganda depuis 1986. La chanson, "Yengoma" (le Tambour), est symbolique du pouvoir traditionnel et ses paroles évoquent notamment "des thèmes pastoraux et la longévité", des sujets chers au président...
(AFP 22/07/15)
Le chef de la rébellion ougandaise des Forces démocratiques alliées (ADF), auquel on impute l'assassinat de centaines de civils, a été inculpé de crimes contre l'humanité et de meurtre de masse par un tribunal ougandais mercredi, a déclaré un porte-parole de la police. Jamil Mukulu a été arrêté en Tanzanie en avril, avant d'être extradé en Ouganda début juillet. Interpol avait émis à son encontre un mandat d'arrêt à la demande de Kampala. "Il est accusé de crimes contre l'humanité...
(Autre média 22/07/15)
L'ancien Premier ministre Amama Mbabazi brigue la présidence du pays. Il sera face à Yoweri Museveni, qui lui, a soutenu et promulgué les lois qui criminalise l'homosexualité. A l'approche du début de la campagne présidentielle de 2016 en Ouganda, un candidat s'est ouvertement opposé à l'homophobie. C'est une première dans l'histoire de ce pays africain. L'ancien Premier ministre Amama Mbabazi s'est exprimé sur ses positions face à l'homophobie sur le plateau de NBS Television Uganda le 17 juillet dernier: «Je...
(AFP 21/07/15)
L'armée congolaise a annoncé mardi avoir récupéré une position stratégique des mains des rebelles ougandais musulmans accusés d'une série de massacre, dans l'est de la République démocratique du Congo. "Nous venons de récupérer ce matin la vallée de Mutara", des mains des Forces démocratiques alliées (ADF), a déclaré à l'AFP le lieutenant Make Hazukay, porte-parole de l’opération militaire chargée de combattre ces rebelles. La vallée de Mutara est une position stratégique situé à environ 80 km au nord-est de Beni, ville du nord de la province troublée du Nord-Kivu, et repaire des ADF. "Les unités spécialisées poursuivent l'ennemi jusqu'à son dernier...
(AFP 20/07/15)
A deux jours d'une présidentielle controversée au Burundi, la médiation ougandaise a "ajourné sine die" dimanche, en l'absence des délégués du camp présidentiel, le dialogue entamé entre le pouvoir et ses adversaires pour sortir le pays de la crise qu'il traverse depuis fin avril. Aucun représentant du gouvernement, du parti au pouvoir CNDD-FDD ou de ses alliés ne s'est présenté dimanche à l'hôtel de Bujumbura où se tiennent les discussions, ajournées la veille après des débats houleux, au cours desquels le pouvoir avait accusé ses adversaires d'être "tous des putschistes". Ceux-ci avaient reproché en retour au camp présidentiel de vouloir gagner du temps, pour ne pas aborder avant le scrutin mardi la question du report de...
(Forum des As 20/07/15)
Voici comment les Ougandais sont plus intéressés par les richesses du Nord-Kivu et non la neutralisation de ces islamistes de Jamil Mukulu qui ont perdu le gros de sa capacité opérationnelle. C’est par un discours tranchant de chef de guerre à la limite de la provocation que le maître de Kampala, Museveni Kaguta a évoqué samedi dernier la question des ADF qui opèrent dans la région de Beni, à l’Est de la RDC. L’homme, fou-furieux, a déversé tout son venin...
(Agence d'information d'afrique centrale 20/07/15)
C’est en 2005 que la Cour internationale de justice (CIJ), basée à La Haye, a rendu son verdict dans l’affaire opposant la RDC à l’Ouganda. Le plaignant, la RDC, accusait l’Ouganda d’avoir occupé son pays pendant cinq ans, de 1998 à 2003 et de s’y être livré à un pillage économique systématique. En Afrique du sud où les plénipotentiaires sont en pourparlers au sujet de cette question, le langage des sourds semble s’installer… L’Ouganda n’a toujours pas encore payé le...
(AFP 18/07/15)
Le président ougandais Yoweri Museveni a blâmé les Casques bleus pour avoir échoué à désarmer les rebelles ougandais qui sévissent dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) voisine, décrétant que son armée devrait être autorisée à intervenir. Dans un message prononcé à l'occasion de l'Aïd el-Fitr, la fête qui marque la fin du mois de jeûne musulman de ramadan, le président Museveni a accusé la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco) de laisser opérer librement les rebelles musulmans des Forces démocratiques alliées (ADF). "Les ADF ont été défaits en...
(APA 18/07/15)
Deux rebelles présumés de l’Alliance des forces démocratiques (ADF) ont été extradés de la Tanzanie vers l’Ouganda pour répondre aux accusations de meurtre, de terrorisme et de trahison, a-t-on appris vendredi. Il s’agit d’Omar Abdullah Mukuta et Mohammed Matovu Ssebataka, extradés jeudi après qu’un tribunal tanzanien a décidé qu’ils devaient être jugés en Ouganda. L’Inspecteur général de la police ougandaise, le Général Kale Kayihura, a affirmé que les deux mis en cause étaient détenus au siège de l’Unité des renseignements et opérations conjointes (JOIU) à Kampala. Selon Kayihuran, les suspects ont été arrêtés avec leur chef Jamil Mukulu pour possession illégale d’armes à feu. Tout comme Mukulu...
(RFI 18/07/15)
Suite des négociations autour de la médiation ougandaise au Burundi à quatre jours seulement maintenant, de la présidentielle contestée. Jeudi, le ministre ougandais de la Défense a pu réunir toutes les parties. Une liste des sujets à aborder a été dressée. Ce vendredi, la réunion plénière a commencé avec du retard en raison de tractations en coulisse. A l’issue des consultations de ce vendredi matin et de la liste établie jeudi, la médiation ougandaise a mis quatre sujets prioritaires sur...
(Xinhua 18/07/15)
L'armée ougandaise va déployer ses avions militaires en Somalie pour renforcer les opérations de la mission de l'Union Africaine (UA) contre Al- Chebaab, a annoncé vendredi un porte-parole. Le major Kiconco Tabaro, porte-parole de la force aérienne ougandaise, a déclaré à Xinhua dans une interview à la base aérienne, à 40 km au sud de la capitale Kampala, que les avions militaires, principalement des hélicoptères, permettront de reprendre le contrôle de plus d'endroits tombés entre les mains d'Al-Chebaab, de faciliter la mobilité des troupes et les évacuations médicales et des victimes. "L'UA négocie avec nous le déploiement de nos avions...
(AFP 16/07/15)
Le ministre ougandais de la Défense, Crispus Kiyonga, est arrivé jeudi à Bujumbura pour prendre le relais de son président Yoweri Museveni et assurer la médiation entre les différents acteurs de la crise burundaise, a annoncé le chef de la diplomatie burundaise. "Le ministre vient d'arriver par avion aux environs de midi (10H00 GMT)", a déclaré à l'AFP le ministre burundais des Relations extérieures, Aimé-Alain Nyamitwe, sans pouvoir donner de détails sur son programme. Un délégué de la société civile a indiqué à l'AFP que les délégations devaient rencontrer le médiateur en début d'après-midi dans...
(Libération 16/07/15)
Deux concurrents déclarés ont été détenus jeudi par la police, puis relâchés. Un signe supplémentaire de la menace qui pèse sur les opposants au chef de l'Etat, Yoweri Museveni. Que des opposants au président Yoweri Museveni soient détenus au poste de police durant quelques heures, cela n’a rien d’exceptionnel en Ouganda. Que deux de ses adversaires annoncés à l’élection présidentielle soient arrêtés le même jour, c’est en revanche plus rare. Amama Mbabazi et Kizza Besigye ont tous deux été interpellés...
(AFP 15/07/15)
Le président ougandais Yoweri Museveni a quitté mercredi après-midi les négociations sur la crise burundaise, confiant la suite de la médiation à son ministre de la Défense, a constaté un journaliste de l'AFP. Le chef de l'Etat ougandais, mandaté par les pays d'Afrique de l'Est pour tenter de dénouer la crise née de la candidature du président burundais Pierre Nkurunziza à un 3e mandat, a refusé de donner des détails sur les discussions entamées mardi après-midi à Bujumbura avec le...
(AFP 15/07/15)
La médiation entamée par le chef de l'Etat ougandais Yoweri Museveni dans la crise burundaise semblait mal engagée mercredi, l'opposition, arc-boutée sur son refus d'un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza, rejetant l'idée avancée d'un gouvernement d'union nationale. Le président Museveni a entamé mardi après-midi de délicates négociations pour tenter de dénouer la crise émaillée de violences meurtrières qui secoue le petit pays d'Afrique des Grands Lacs depuis l'annonce, fin avril, de la candidature de M. Nkurunziza à la présidentielle, désormais prévue le 21 juillet. Cette annonce a déclenché...
(AFP 15/07/15)
Le président ougandais Yoweri Museveni, désigné nouveau médiateur dans la crise politique burundaise par les pays de la région, est attendu mardi à Bujumbura, a-t-on appris lundi de source présidentielle burundaise. Le président ougandais a déjà été précédé par une centaine de militaires censés assurer sa protection et arrivés à bord de deux avions, a précisé la même source. La communauté est-africaine (EAC) a désigné la semaine dernière Yoweri Museveni comme médiateur pour tenter de dénouer la crise qui secoue le Burundi depuis l'officialisation fin avril de la candidature du président burundais Pierre Nkurunziza à...
(RFI 15/07/15)
A une semaine de la présidentielle controversée au Burundi, le président ougandais a entamé ce mardi une visite à Bujumbura pour tenter de démêler la crise. Yoweri Museveni, nouveau chef de la médiation est-africaine désigné lors du dernier sommet de Dar es Salaam, est arrivé avec sept heures de retard. Il a rencontré le président Pierre Nkurunziza, puis il a tenu un discours. Le président Museveni est connu pour ses digressions, pas toujours facile à suivre avec des discours parfois ambigus, où l’on ne sait pas si ses remarques sont ironiques ou pas. Le chef de l’Etat ougandais a d’abord insisté sur les idées fausses...
(AFP 14/07/15)
La fraude fiscale des multinationales fait perdre des dizaines de milliards d'euros par an aux pays pauvres. Mais les acteurs du financement du développement, réunis depuis lundi à Addis Abeba, peinent à s'entendre sur les moyens d'enrayer cette évasion. Plusieurs chefs d’Etat africains ont exigé lundi, au premier jour d'une conférence internationale sur le financement du développement dans la capitale éthiopienne, de nouvelles normes fiscales mondiales. Mais les pays riches refusent leur proposition d’un organisme fiscal international sous l’égide de...

Pages