Mercredi 24 Mai 2017

Le camp Bianda en Ouganda héberge 1.350 éléments du M23 partis se réfugier dans ce pays

Le camp Bianda en Ouganda héberge 1.350 éléments du M23 partis se réfugier dans ce pays
(Agence congolaise de presse 07/02/14)

Il vient d’être établi par une mission de la Monusco de retour de mission d’inspection au camp de cantonnement de Bianda en Ouganda une liste nominative de quelque 1.350 combattants M23 vaincus et chassés du Nord-Kivu par les FARDC et ayant trouvé refuge dans le dit camp

La liste nominative des ex-rebelles du Mouvement du 23 mars (M23), défaits par les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), qui se sont réfugiés et internés dans un camp à Bianda, en Ouganda, fait état de 1.350 (mille trois cent-cinquante) éléments désarmés par Kampala, a indiqué mercredi à Kinshasa le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU en RDC chargé des opérations de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation de la RDC (MONUSCO) dans l’Est de ce pays, le général Abdallah Wafy.

Celui-ci, qui a effectué dernièrement une mission dans ce camp à l’invitation des autorités ougandaises, n’a pas confirmé le recrutement des rebelles du M23. Mais les autorités ougandaises ont proposé la mise sur pied d’une commission conjointe « Ouganda-RDC pour identifier et filmer les ex-rebelles ». Cette commission aura également comme mission de déterminer l’origine des armes que détenaient les éléments du M23. Lors d’une mission dernièrement à New-York, aux Etats-Unis, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC, Martin Kobler, avait fait état d’un possible recrutement des éléments du M23. Selon le général Wafy, l’Ouganda s’est engagé de respecter les accords conclus entre les pays de la région.

Le général Wafy s’est rendu, au cours de sa mission d’évaluation en Ouganda, dans les localités de Mbarara et à Bianda où se trouve le camp où les ex-rebelles du M23 sont logés. Au cours de la conférence de presse hebdomadaire de la MONUSCO, mercredi à Kinshasa, le général Abdallah Wafy a réaffirmé la position de la mission onusienne de neutraliser, en appui aux FARDC, tous les groupes armés dans l’Est de la RDC. Un plan des opérations pour désarmer les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) est en cours, sans tenir compte d’une certaine « déclaration d’intention » des rebelles rwandais. « S’ils ne se rendent pas, ils seront désarmés », a-t-il dit, indiquant que ceci est également valable pour le mouvement rebelle ougandais « ADF » (Alliance des forces démocratiques).

ACP

Commentaires facebook