Jeudi 18 Janvier 2018

Ouganda : L'Opposition dénonce la levée de la limite d’âge du président

Ouganda : L'Opposition dénonce la levée de la limite d’âge du président
(APA 23/12/17)
Le chef de l’opposition au parlement ougandais, Winnie Kiiza

APA-Kampala (Ouganda) - Les législateurs ougandais opposés à la levée de la limite d’âge pour la fonction de président de la république ont annoncé leur intention de se battre contre la modification de la Constitution du pays devant les tribunaux.

Le Parlement ougandais a, mercredi la présidente Rebecca Kadaga, adopté le projet de loi constitutionnelle (n° 2) de 2017 qui a aboli les limites supérieures et inférieures de l’âge du chef de l’Etat.

Avant l’amendement, l’âge du président était fixé à 35 ans minimum et 75 ans maximum.

L’adoption du projet de loi a éliminé le dernier obstacle à la réélection du président Yoweri Museveni, s’il choisit de se représenter à la fin de son mandat en 2021.

Il a maintenant 73 ans et pourra donc briguer un autre mandat à la tête du pays.

Les opposants aux amendements, menés par le chef de l’opposition au parlement ougandais, Winnie Kiiza, ont déclaré qu’ils avaient l’intention d’attaquer les nouveaux amendements à la Constitution devant les tribunaux.

Kiiza a déclaré que "les amendements étaient contre la volonté de plus de 75% des Ougandais qui se sentent lésés et trahis".

Elle a ajouté que "l’opposition retournera au peuple pour recueillir son opinion sur ce qu’ils estiment être la voie à suivre, maintenant que leurs aspirations ont été déçues par les nouveaux amendements.

"Nous devons aller voir les gens et savoir comment ils se sentent, et éventuellement les calmer ; sinon vu ce que les Ougandais ressentent actuellement, s’il n’y a personne pour aller leur parler, on pourrait voir le feu dans le pays", a déclaré Mme Kiiza.

Sans donner plus de détails, Winnie Kiiza a indiqué qu’un certain nombre d’autres activités étaient prévues pour s’opposer à la levée de la limite de l’âge du président.

Commentaires facebook