Vendredi 21 Juillet 2017

Ouganda : Ferdsult renonce à son contrat d’électrification de 7 districts ruraux

Ouganda : Ferdsult renonce à son contrat d’électrification de 7 districts ruraux
(Agence Ecofin 21/02/17)

Ferdsult Engineering Services Limited (FESL), une compagnie d’électrification intervenant en Ouganda vient de renoncer à son contrat d’électrification de sept districts ruraux dans le pays. Selon elle, la fourniture de l’électricité à ces régions est trop coûteuse.

« Il faut parcourir de longues distances avant d’atteindre l’un de ces potentiels clients. Notre tarif pour les consommateurs domestiques est de 511 shillings ougandais par unité (0,14$) contre 696,9 shillings par unité (environ 0.20$) pour les clients de l’Umeme (un autre fournisseur d’électricité, NDLR). Nous ne pouvions pas couvrir nos coûts de fonctionnement alors nous avons décidé de mettre fin au contrat.», a expliqué au Daily Monitor, Bonny Kiiza, le directeur de la planification et des finances de Ferdsult. Les coûts élevés de connexion sont le principal obstacle auquel se heurte la société.

La FESL avait été mandatée pour apporter l’électricité aux districts de Kibaale, Kyenjojo, Rukungiri, Kanungu, Masaka, Rakai et Isingiro. Le contrat qui arrivait à expiration le 28 février 2017, ne sera donc pas renouvelé.

Avertie de cette décision, l’Electricity regulatory Authority (ERA) a désigné l’Uganda Electricity Distribution Company Limited pour reprendre le contrat de la FESL. « Cette nomination vise à assurer la continuité des services après le retrait de Ferdsult.», a affirmé John Julius Wandera, le responsable du service des consommateurs et des affaires publiques de l’ERA.

L’abandon de la FESL vient souligner, encore une fois, le coût élevé du raccordement des populations rurales ougandaises, l’une des causes du faible taux d’électrification rural (environ 7%) du pays qui enregistre pourtant un excédent électrique de plus de 100 MW.

Gwladys Johnson

Commentaires facebook