Lundi 19 Février 2018

Museveni préconise une approche multidimensionnelle pour combattre le terrorisme

Museveni préconise une approche multidimensionnelle pour combattre le terrorisme
(APA 30/01/18)
Le président ougandais, Yoweri Museveni

APA-Kampala (Ouganda) - Le président ougandais, Yoweri Museveni, est d’avis que pour que l’Afrique puisse combattre la menace du terrorisme transnational sur le continent, elle doit adopter une approche multidimensionnelle.

Lors de la réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA à Addis-Abeba, M. Museveni a déclaré que cette approche devait résoudre les problèmes de désorientation idéologique, utiliser la bonne stratégie antiterroriste, mettre à contribution un équipement approprié, renforcer la coopération et résoudre la question de la pauvreté.

La réunion du CPS est l’une des rencontres de haut niveau qui ont précédé l’ouverture officielle dimanche du 30ème Sommet de l’Union africaine.

L’Egypte assume actuellement la présidente du CPS, dont le thème portait sur : "Vers une approche globale de la lutte contre la menace transnationale du terrorisme en Afrique".

Il était important d’examiner les problèmes techniques comme la surveillance des suspects et l’utilisation de technologies et d’équipements appropriés, en renforçant la coopération entre les Etats, en particulier dans le domaine de la collecte et le partage des renseignements, mais surtout de sortir les Africains de la pauvreté, a déclaré Museveni, selon un communiqué de la Présidence ougandaise.

"Comment pouvons-nous assurer le développement économique? Comment pouvons-nous mettre fin à la pauvreté et développer notre peuple? Nous devons aborder tout cela. Il nous faut une approche multidimensionnelle", a poursuivi M. Museveni.

S’exprimant lors de la même réunion, le président guinéen Alpha Kondé, également président sortant de l’Union africaine a mis ses pairs au défi d’assurer la coordination dans la lutte contre le terrorisme, pour assurer la paix sur le continent.

La conférence a en général convenu que la lutte contre le terrorisme était une responsabilité partagée, tout en notant que le vice avait pris une nouvelle tournure, avec une plus grande implication des femmes et des enfants.

La rencontre a également fait remarquer qu’Internet était devenu un important moteur du terrorisme et a recommandé de surveiller son utilisation.

Commentaires facebook