Jeudi 23 Novembre 2017

Meurtres en série en Ouganda : peur sur Kasenyi Road

Meurtres en série en Ouganda : peur sur Kasenyi Road
(Le Monde 06/11/17)
A Entebbe, Elizabeth Nalubega Kiruluuta montre la fosse dans laquelle le corps d’une de ses voisines a été découvert. Crédits : Gaël Grilhot

Depuis le mois de mai, 23 cadavres de jeunes femmes ont été retrouvés en Ouganda. Malgré l’arrestation d’une trentaine de suspects, l’inquiétude ne faiblit pas. De jour, la Kasenyi Road, à Entebbe, est agréable. Elle est bordée de bananeraies, de petites habitations, d’ateliers d’artisans et de cafés qui diffusent de la musique. A l’autre bout de la piste se trouve l’embarcadère qui permet de rejoindre les îles du lac Victoria. C’est là, à quelques dizaines de mètres des pontons, que le cadavre d’Aïsha a été retrouvé, le 15 août, non loin de la petite guérite de la police et des boda-boda, les taxis motos attendant un hypothétique client.

Aïsha Nakasinde n’avait pas donné signe de vie depuis deux jours. Un avis de disparition avait été déposé au poste de police la veille. La jeune vendeuse a finalement été découverte étranglée, un bâton enfoncé dans ses parties génitales et un autre dans la bouche. Comme pour les autres, la police n’a pas été capable de donner un mobile valable ou de présenter un suspect crédible.

Aïsha était la septième victime. Début novembre, elles sont désormais douze, officiellement recensées pour ce quartier populaire d’Entebbe, et 23 en tout dans le pays. Toutes retrouvées dans des circonstances quasi identiques.

Lire la suite sur: http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/11/02/meurtres-en-serie-en-ou...

Commentaires facebook