Lundi 20 Novembre 2017

Le président tanzanien promet une mise en œuvre rapide du projet de pipeline avec l'Ouganda

Le président tanzanien promet une mise en œuvre rapide du projet de pipeline avec l'Ouganda
(Xinhua 11/11/17)
Le président tanzanien John Magufuli.

Le président tanzanien John Magufuli a promis jeudi de mettre en œuvre rapidement le projet d'oléoduc de 1.445 kilomètres reliant Hoima en Ouganda au port de Tanga en Tanzanie.

S'adressant à un rassemblement public dans le village de Ruzingwa, en Ouganda, avant la pose de la deuxième pierre de ce projet, le président Magufuli a déclaré que la région avait besoin de grands projets d'investissement, et qu'en conséquence son opinion était que le projet devrait être achevé avant 2020.

"Nous avons besoin de ce projet maintenant car plus tôt il sera mis en oeuvre, plus tôt les investisseurs et le pays commenceront à produire de l'argent", a-t-il dit, accompagné du président ougandais Yoweri Museveni.

"Les experts des deux pays devraient débuter des discussions avec les investisseurs pour voir si le pétrole peut commencer à circuler dès 2019", a dit le dirigeant tanzanien dans un communiqué du directoire des communications présidentielles attaché au Palais d'État.

Le président a suggéré de diviser la construction entre plusieurs prestataires plutôt que de la confier à un seul, dans le but d'assurer une mise en œuvre efficace.

Le président Magufuli a une nouvelle fois réaffirmé à son homologue ougandais la sécurité de l'oléoduc soulignant la bonne tenue des politiques tanzaniens.

"Le gouvernement que je dirige et celui qui me succèdera assureront la sécurité de l'oléoduc en permanence", a dit M. Magufuli.

Il a souligné être conscient des difficultés rencontrées, lorsque la Tanzanie, l'Ouganda et les investisseurs ont participé à des discussions avant de parvenir à un accord, et observé que la Tanzanie avait sacrifié des milliards de dollars pour assurer le décollage de ce projet.

M. Magufuli a tenu ces propos au démarrage d'une visite officielle de trois jours en Ouganda. Il a appelé les Ougandais à faire bon usage de ce projet en générant de l'argent par le biais de différentes activités.

L'Ouganda et la Tanzanie ont signé en mai de cette année un accord pour ce projet de pipeline de 3,55 milliards de dollars destiné à l'exportation de pétrole brut.

Cet accord couvrait les termes des incitations fiscales pour ce projet, les calendriers de mise en œuvre, la taille de l'oléoduc et les niveaux de contenus locaux.

Commentaires facebook