| Africatime
Lundi 27 Février 2017
(AFP 27/02/17)
L’État de Kaduna, dans le nord-ouest du Nigeria, aura eu quelques années de répit. Mais les violences entre nomades et agriculteurs, sur fond de tensions ethniques et religieuses resurgissent, faisant des centaines de morts ces derniers mois. La semaine dernière, au moins 21 personnes ont été tuées et autant de maisons détruites alors que des éleveurs nomades ont envahi cinq villages d'agriculteurs. Les tensions, souvent meurtrières entre les deux communautés, ne sont pas nouvelles: cela fait plus de 30 ans, que les districts de Kaura, Jemaa et Zangon Kataf, où vivent un grand nombre de chrétiens dans un État pratiquant l'islam rigoriste, sont en proie aux violences.
(AFP 27/02/17)
Le Nigeria a annoncé dimanche un assouplissement des formalités d'obtention des visas pour attirer touristes et hommes d'affaires au moment où il souffre d'une grave récession et d'un manque cruel de devises étrangères. "Les services d'immigration nigérians (NIS) ont simplifié les conditions d'obtention de visas", a annoncé le ministre de l'Information, Lai Mohammed. "Cette simplification s'adresse pour l'instant aux visas d'affaires, de tourisme et de transit", a-t-il ajouté dans un communiqué. Cette nouvelle politique d'immigration ne s'adresse pas à des pays en particulier mais vise notamment à...
(Agence Ecofin 27/02/17)
D’après des informations fournies par le Guardian Nigeria, une explosion survenue sur un pipeline gazier contrôlé par AGIP et Nigeria LNG Ltd (NLNG), a fait quatre morts, tous des agriculteurs. Ceci, dans la région d’Emohua, située dans l’Etat de Rivers. Selon, Chris Idika, l’une des autorités locales, cet accident mortel est le résultat de la négligence dont on fait preuve les compagnies. Il a déploré le manque d’entretien de ces installations bien qu’ayant pris un engagement à cet effet. Le responsable a ensuite expliqué que le conduit faisait l’objet d’une fuite importante de gaz et dit savoir que les deux entreprises en étaient informées.
(BBC 27/02/17)
Peter Breunig et Johannes Buringer ont été enlevés lorsqu'ils se trouvaient sur un site archéologique du village de Jenjela. Les ex-otages ont été remis à l'ambassade d'Allemagne à Abuja, selon un fonctionnaire nigérian. Ce dernier déclare qu'aucune rançon n'a été payée, même si les ravisseurs réclamaient 95 000 dollars US pour chacun des otages. Des forces spéciales nigérianes ont mené une surveillance aérienne en vue de la libération de Peter Breunig et Johannes Buringer, selon la même source. Les autorités...
(Le Monde 27/02/17)
Quatorze pays se sont engagés à apporter une aide d’urgence au Nigeria et à ses voisins pour faire face à la plus grave crise humanitaire du continent. 2,3 millions de personnes ont dû quitter leur foyer après les attaques du groupe djihadiste Boko Haram. C’est dans un ancien sanatorium perché sur une colline enneigée des environs d’Oslo que la catastrophe humanitaire en cours dans le bassin du lac Tchad et dans le nord-est du Nigeria est peut-être sortie de l’oubli...
(BBC 27/02/17)
Quatorze pays donateurs s'engagent à hauteur de 672 millions de dollars pour aider les victimes du groupe jihadiste Boko Haram au Nigeria et dans les pays voisins du lac Tchad. L'engagement a été pris lors d'une conférence de donateurs vendredi à Oslo, Norvège. Sur les 672 millions de dollars promis, seuls 457 millions le sont pour l'année 2017. Pourtant, les Nations unies estimaient les besoins à quelques 1,5 milliard de dollars en 2017 pour la région du lac Tchad, bordé...
(APA 27/02/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La représentation du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés(HCR) a démenti les informations, relayées par certains médias, faisant état de sa participation dans une opération de rapatriement de quelque 500 réfugiés fuyant les exactions de la secte islamiste Boko Haram dans leur pays et concentrés dans la région de l’Extrême-Nord. Dans son communiqué, il affirme n’avoir pas coordonné, et d’aucune manière impliqué dans ce type d’opérations vivant dans les villes de Kerawa et Kolofata. Indiquant avoir...
(Autre média 27/02/17)
Au terme d’une conférence de donateurs qui s’est tenue vendredi à Oslo, pas moins de 14 pays ont décidé d’apporter leur soutien financier pour aider les pays africains impactés par les violences du groupe islamiste armé Boko Haram. En l’absence notable des Etats Unis, les quelque 14 pays donateurs ont réussi à lever 672 millions d’euros afin d’aider les victimes du groupe djihadiste au Nigeria et dans les pays riverains du lac Tchad. Depuis l’arrivée de Donald Trump à la...
(AFP 26/02/17)
Deux archéologues allemands enlevés en milieu de semaine dans le nord-ouest du Nigeria, alors qu'ils travaillaient sur un site, ont été libérés sains et saufs, ont annoncé dimanche les autorités des deux pays. "Les deux archéologues de l'Université Goethe de Francfort sont libres. Ils sont à l'ambassade d'Allemagne à Abuja", a déclaré à l'AFP une source au ministère allemand des Affaires étrangères. "Ils vont bien compte tenu des circonstances", a-t-on ajouté. La police nigériane a confirmé la libération des deux...
(Xinhua 25/02/17)
Le Nigeria a renouvelé son engagement à sauver le bassin du lac Tchad de rétrécissement, a annoncé vendredi Suleiman Adamu, ministre des Ressources aquatiques. Cet acte de revitalisation du bassin du lac Tchad vise à réduire l'impact du changement climatique au Nigeria et dans d'autres pays voisins, a indiqué M. Adamu aux journalistes à Abuja. "La gravité du problème du lac Tchad exhorte à trouver des solutions meilleures et durables pour faire face à ce problème", a-t-il fait savoir. L'UNESCO...
(RFI 25/02/17)
A Oslo, vendredi 24 février, 14 pays se sont engagés à financer 672 millions de dollars pour aider les victimes du groupe groupe jihadiste Boko Haram, dans quatre pays du bassin du lac Tchad (Cameroun, tchad, Niger, Nigeria). A l'origine, les Nations Unies estimaient à 1,5 milliard de dollars le montant des besoins pour ces pays. Les Nations unies sont plutôt satisfaites des promesses de dons formulées vendredi matin par 14 pays. « On est très contents dans le sens...
(AFP 24/02/17)
Au moins sept soldats ont été tués dans une attaque menée par le groupe islamiste Boko Haram contre un poste militaire du nord-est du Nigeria, a-t-on appris vendredi de source sécuritaire. L’embuscade s'est déroulée mercredi après-midi dans la ville de Gajiram, à 80 km au nord de Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno. Selon une source militaire ainsi qu'un membre des milices civiles, Babakura Kolo, les combats ont duré près de deux heures. "Le nombre de victimes s’élève à...
(AFP 24/02/17)
Le leader de Boko Haram Abubakar Shekau a annoncé avoir tué l'un de ses membres éminents, accusé de comploter contre lui, dans un climat de divisions et de luttes fratricides au sein du groupe jihadiste nigérian. Dans l'enregistrement sonore d'une réunion organisée par Shekau et ses commandants, obtenu par l'AFP, le chef du groupe annonce avoir "tué Tasiu" -également connu sous le nom d'Abu Zinnira-. Ce commandant apparait comme l'un des porte-parole dans plusieurs vidéos du groupe, notamment celle qui...
(AFP 24/02/17)
Une conférence de donateurs aux victimes du groupe jihadiste Boko Haram au Nigeria et dans les pays voisins du lac Tchad, a abouti vendredi à Oslo à 672 millions de dollars d'engagements de 14 pays, en l'absence notable des Etats-Unis, a annoncé la Norvège. Le montant, promis sur trois ans, est destiné à une région où, selon les Nations unies, 10,7 millions de personnes ont aujourd'hui besoin d'une aide d'urgence. Les États-Unis, qui ont changé de président en janvier et comptent réduire leur aide internationale, n'avait pas de montant à proposer à Oslo.
(AFP 24/02/17)
Le directeur régional du Programme alimentaire mondial (PAM) en Afrique de l'Ouest s'est inquiété vendredi que des "terroristes", le groupe islamiste Boko Haram, risquent de faire basculer le nord-est du Nigeria dans la famine. "Ces derniers mois, il y a eu beaucoup de progrès en termes d'offensives militaires pour repousser les terroristes, ce qui nous a permis d'accéder à certaines populations. Et on les a trouvées dans des situations de dénuement extrême", a déclaré à l'AFP Abdou Dieng, interrogé en...
(APA 24/02/17)
L’Agence de répression de la corruption du Nigeria, la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) a annoncé avoir récupéré 17 véhicules de luxe d’un ancien contrôleur général du service des douanes du Nigeria, M. Abdullahi Dikko. Un communiqué de l’EFCC publié mercredi à Abuja a indiqué que les véhicules avaient été récupérés de l’entrepôt de Dikko à Kaduna. Selon le même communiqué, l’Agence est entrée en action après qu’un dénonciateur a révélé que les “produits du crime” étaient stockés...
(RFI 24/02/17)
L'ambassadeur sud-africain en poste à Abuja a été sommé de s'expliquer suite aux violences xénophobes à Johannesburg et Pretoria. La communauté nigériane, elle, en a assez d'être stigmatisée. Reportage à Yeoville, un quartier de Johannesburg où résident de nombreux Nigérians. Maisons incendiées, commerces pillés, depuis 10 jours, des incidents contre les étrangers se multiplient à Johannesburg et Pretoria. Tout a commencé quand des habitants d'un quartier sud de Johannesburg s'en sont pris à des Nigérians, qu'ils accusent d'être responsables de...
(RFI 24/02/17)
Le Nigeria, mais aussi le Niger, le Tchad, et l'Extrême-Nord du Cameroun sont déstabilisés par les islamistes de Boko Haram. C'est pour venir en aide aux victimes de ces attaques qu’une conférence des donateurs s'est ouverte à Oslo en Norvège. L'ONU espère lever un milliard de dollars pour cette région du lac Tchad ravagée depuis huit ans par les violences. Le lac Tchad, c'est une zone de 25 000 km² qui borde quatre pays : le Cameroun, le Niger, le...
(Xinhua 24/02/17)
NEW YORK (Nations Unies), Xinhua) -- A la veille d'une conférence de bailleurs de fonds à Oslo, en Norvège, sur la crise humanitaire dans la région du Bassin du lac Tchad, le chef de l'humanitaire de l'ONU, Stephen O'Brien, a souligné combien il était important de financer l'appel de fonds humanitaire pour répondre aux besoins de millions de personnes vulnérables. "Nous avons besoin d'argent. C'est pourquoi nous demandons aux Etats membres d'être généreux pour faire en sorte que cet appel...
(AFP 23/02/17)
Deux archéologues allemands ont été kidnappés mercredi dans l'Etat de Kaduna (nord-ouest du Nigeria), accroissant les inquiétudes au sujet des enlèvements pour rançons qui se répandent de plus en plus à travers le géant d'Afrique de l'Ouest. Ibrahim Idris, le chef de la police fédérale, a confirmé que les deux hommes travaillaient sur un site d'archéologie de la culture Nok, en partenariat avec le centre national du patrimoine nigérian, et que des hélicoptères de surveillance et des spécialistes en contre-terrorisme...

Pages