Vendredi 23 Juin 2017
(AFP 14/06/17)
Le président du Sénat nigérian a été acquitté mercredi, mettant fin aux poursuites contre le troisième plus important dirigeant du pays, qui représentait un test décisif dans la campagne anti-corruption menée par le président Muhammadu Buhari. Les avocats de Bukola Saraki ont affirmé que les procureurs n'étaient pas en mesure de fournir les preuves nécessaires à leurs accusations: d'avoir dissimulé des biens acquis avec des fonds publics détournés quand il était gouverneur de l'Etat de Kwara (ouest) entre 2003 et 2011 et ne pas les avoir mentionnés dans sa déclaration de patrimoine. Il était également accusé d'avoir continué à percevoir son salaire de sénateur, alors qu'il était gouverneur. M. Saraki a mis en cause la...
(AFP 14/06/17)
Face à la montée des sentiments indépendantistes et des tensions interethniques au Nigeria, le gouvernement tente d'apaiser les esprits et appelle à l'unité nationale. Le Forum consultatif de la jeunesse d'Arewa (AYCF), un mouvement régionaliste, a mis le feu aux poudres la semaine dernière en lançant un ultimatum. Les Igbos - ethnie chrétienne du sud-est - vivant dans le nord principalement musulman ont été sommés de quitter la région d'ici le 1er octobre. Au moins deux autres groupes du sud et du sud-ouest ont depuis annoncé leur volonté d'indépendance, ravivant des divisions ethniques de longue date dans le pays le plus peuplé d'Afrique.
(BBC 12/06/17)
Le vice-président nigérian, Yemi Osinbajo, a condamné les appels de certains groupes de jeunes dans le nord appelant les Igbos à quitter la région. Nasir El-Rufai, gouverneur de l'Etat de Kaduna, a ordonné l'arrestation des activistes qui ont lancé cet appel. Des gouverneurs de 19 Etats du Nord ont également dénoncé cet ultimatum lancé par les activités de Arewa People's Congress (APC), un groupe qui dit défendre les intérêts des musulmans appartenant aux ethnies fulani et haoussa. Les Igbos, une...
(AFP 08/06/17)
Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a annoncé jeudi avoir repris ses activités sur le terminal de Forcados, dans le sud-est du Nigeria, après plusieurs mois de fermeture, dus à des attaques répétées par des groupes armés. "Nous avons repris la production à Forcados le 6 juin, après avoir levé l'état de force majeure, que nous avions mis en place l'année dernière", a déclaré à l'AFP, Precious Okolobo, porte-parole de Shell. Après l'explosion de plusieurs lignes d'approvisionnement du terminal revendiquée par...
(Agence Ecofin 07/06/17)
Dans une lettre publiée le 6 juin, le président par intérim du Nigéria, Yemi Osinbajo, demande au parlement son approbation pour contracter auprès d’institutions étrangères un prêt de 1,5 milliard $. Ce prêt devrait, selon le président, servir à financer plusieurs projets à travers le pays. « Au vu de la réalité économique actuelle du pays, cette requête s’impose. Les populations de plusieurs Etats ont urgemment besoin d’infrastructures et d’équipements sociaux de base », peut-on lire dans la lettre. La...
(AFP 06/06/17)
L'épouse du président nigérian Muhammadu Buhari est revenu mardi à Lagos après une courte visite à son mari en traitement médical à Londres, a indiqué son secrétariat. Aisha Buhari avait quitté le Nigeria mardi dernier pour "passer un peu de temps" avec son mari, 74 ans, parti le 7 mai pour un "congé médical" au Royaume-Uni et sur la santé duquel aucune information n'a été apportée. Aisha Buhari a remercié le vice-président Yemi Osinbajo, qui assume la direction des affaires, en l'assurant que son mari reviendrait "bientôt (...) car il récupère rapidement", a-t-elle ajouté sans donner de détail.
(BBC 06/06/17)
L'épouse du président nigérian, Aisha Buhari, de retour à Lagos après une visite à son mari à Londres, a assuré que ce dernier se porte bien. L'épouse de Muhammadu Buhari est rentrée mardi à Lagos. Aisha Buhari s'était rendue à Londres le 30 mai au chevet de son mari malade. Parti le 7 mai pour un "congé médical" au Royaume-Uni, le président nigérian, 76 ans, avait déjà passé près de deux mois à Londres pour raisons de santé. À son...
(APA 06/06/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Gutures effectuera prochainement une visite dans les pays de la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLT - Cameroun, Niger, Nigeria et Tchad) en guerre contre la secte terroriste nigériane Boko Haram, a appris mardi APA de sources diplomatiques. Cette visite, soulignent les mêmes sources, devrait intervenir « bientôt », c’est-à-dire, avant la prochaine Assemblée générale de l’ONU en septembre 2017 à New-York, aux Etats-Unis. Dans cette perspective,...
(RFI 06/06/17)
HISTOIRE. Le 30 mai 1967, le pays igbo, dans le sud-est du Nigeria, fait sécession. En janvier 1970, la guerre civile a fait plus d'un million de morts et la "République du Biafra" est rayée de la carte. Le 30 mai 1967, le colonel Ojukwu, un officier biafrais, annonce l'établissement de la République du Biafra, avec Enugu pour capitale. Pour comprendre ce mouvement sécessionniste, il faut rappeler que cette région est celle du peuple igbo, qui forme à l'époque environ...
(AFP 05/06/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays) a donné son accord de principe à la demande d'adhésion du Maroc, lors d'un sommet dimanche à Monrovia, selon le communiqué final. Parmi les sujets à l'ordre du jour, les dirigeants ouest-africains devaient examiner une demande d'adhésion du Maroc, officiellement candidat depuis février, à la suite de son retour en janvier au sein de l'Union africaine, de statut d'observateur pour la Tunisie, et se prononcer sur un accord d'association avec la Mauritanie. Ils ont "exprimé un soutien général pour la demande du royaume du Maroc, compte tenu des liens forts et multidimensionnels qu'il entretient avec les Etats membres".
(AFP 04/06/17)
Les dirigeants ouest-africains se sont félicités dimanche du maintien de la paix dans la région, mais ont mis en garde contre les menaces sur leur stabilité, lors d'un sommet à Monrovia en présence du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. A son arrivée, M. Netanyahu, qui avait effectué une tournée en Afrique de l'Est en juillet 2016, a été accueilli par la chef de l'Etat du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice sortante de la Communauté économique des Etats d'Afrique...
(AFP 03/06/17)
Au moins 14 personnes ont été tuées vendredi dans des violences entre gangs, des groupes alliés à des soutiens politiques dans cette région du sud-est du Nigeria, a-t-on appris de sources locales. "Nous avons pour l'instant recensé 14 morts, à la suite des incidents de vendredi matin", a déclaré à l'AFP Bob Uelor Nkue, un représentant de la communauté du district de Tai, dans l'Etat de Rivers, donnant le nom des victimes. Les circonstances de l'attaque restent floues, mais pour...
(Autre média 01/06/17)
Garba Durbunde, député nigérian a été enlevé par des hommes armés dans la journée du mardi 30 mai. C’est autour de 17 h mardi que des hommes non identifiés ont kidnappé l’honorable Durbunde, selon des sources officielles. Les évènements se sont déroulés dans la zone de Jere, sur l’autoroute Kaduna – Abuja, tandis que le député quittait l’état de Kano en direction d’Abuja. Selon Africanews, qui cite des proches du député, aucune demande de rançon n’a été formulée. Au Nigeria,...
(RFI 01/06/17)
La première dame du Nigeria au chevet du président Muhammadu Buhari ce mercredi 31 mai. Aïsha Buhari est arrivée à Londres, où le président nigérian suit une nouvelle fois, depuis près de trois semaines, un traitement médical. La santé du président continue d’inquiéter les Nigérians, qui gardent à l’esprit, la disparition subite d’Umaru Yar’Adua en mai 2010. Retour sur la gestion de la communication autour de la santé des chefs d'Etat nigérians. Le 5 mai 2010, lorsque le président Umaru...
(AFP 31/05/17)
Les plus grands doutes planent sur l'état de santé du président Muhammadu Buhari, dont le Nigeria reste sans nouvelles depuis son départ à Londres début mai pour raisons médicales, mais son entourage se voulait rassurant mercredi, affirmant qu'il n'y aucune raison de s'inquiéter. "Une fois encore, je veux être très très clair concernant la question de M. le président: il est entre de bonnes mains et il n'y aucune raison de s'alarmer", a affirmé Lai Mohammed, ministre de la Communication,...
(RFI 31/05/17)
Une journée « ville morte » avait lieu ce 30 mai dans certaines parties du sud-est du Nigeria. Des militants ont ainsi voulu marquer le 50e anniversaire de la déclaration unitatérale d'indépendance du Biafra. A Enugu, ancienne capitale de la république biafraise, la guerre civile (1967-1970) qui s'en est suivie reste un tabou dans l'inconscient collectif. A Enugu, Ije s'est construite en s'affranchissant des blessures jamais guéries et surtout non verbalisées dans sa famille. « Le Biafra est plus que...
(AFP 30/05/17)
La première dame du Nigeria, Aisha Buhari, est partie mardi pour Londres au chevet de son époux, qui suit actuellement un traitement médical dans la capitale britannique, alimentant un peu plus les inquiétudes sur l'état de santé du président. "Son excellence Mme Buhari va passer un peu de temps avec son mari, Muhammadu Buhari qui est actuellement en congé médical", selon un communiqué de son service de presse. "Elle tient à remercier les millions de Nigérians qui prient pour son...
(AFP 30/05/17)
Les marchés d'Onitsha sont d'habitude grouillants de monde. Mais mardi, pour marquer le cinquantenaire de la déclaration de sécession du Biafra qui avait entraîné une terrible guerre civile, la grande ville commerciale du sud-est du Nigeria a pris des allures de ville fantôme. Magasins, écoles et bureaux sont restés fermés, à la demande des mouvements indépendantistes, pour exprimer le mécontentement de la population, à grande majorité Igbo, et leurs velléités indépendantistes. Pas question de descendre dans la rue, ni d'attiser...
(AFP 30/05/17)
Magasins, écoles et bureaux sont restés fermés mardi dans le sud-est du Nigeria, en mémoire du cinquantenaire de la déclaration de sécession du Biafra, qui avait entraîné trois ans d'une terrible guerre civile. A Onitsha, le carrefour commercial de l'Etat d'Anambra sur le grand fleuve Niger, les marchés tournaient au ralenti et les grandes avenues étaient désertées, à l'appel des mouvements indépendantistes biafrais. Les velléités indépendantistes persistent dans la région, à grande majorité Igbo, cinquante années...
(RFI 30/05/17)
Ce mardi 30 mai marque le 50e anniversaire de la déclaration unilatérale d'indépendance du Biafra. Cette région du sud-est nigérian fut le théâtre d'une violente guerre civile de 1967 à 1970. Aujourd'hui, le climat reste tendu et les discours sécessionnistes refont surface. RFI a passé plusieurs jours à Enugu, capitale de l'ancienne république biafraise, à la rencontre d'acteurs locaux. Voiture garée sur un parking d'Enugu, ex-capitale de feu la république du Biafra, Rita Anigbogu est avec ses militants les plus proches. Elle pianote sur son téléphone. Elle est la cheffe du Mouvement des Biafrais au Nigeria, le MOBIN.

Pages