Samedi 21 Avril 2018
(AFP 30/03/18)
Des hommes armés ont tué au moins 36 éleveurs dans l'Etat de Zamfara, dans le nord du Nigeria, dans ce qui semble être une attaque criminelle, ont annoncé vendredi les autorités locales après avoir avancé la veille un bilan de 15 morts. Des "bandits armés" à moto ont attaqué le village de Bawon-Daji et tué 15 personnes, avait affirmé jeudi le porte-parole de la police de Zamfara, Muhammad Shehu, en attribuant l'attaque à des voleurs de bétail. "Nous avons pour le moment retrouvé 36 cadavres", a affirmé à la presse un chef tribal local en assurant que les forces de l'ordre poursuivaient leurs recherches. "D'autres corps risquent d'être découverts", a-t-il ajouté. L'armée a été déployée...
(AFP 30/03/18)
Le chef de l'Etat Muhammadu Buhari a effectué jeudi sa première visite officielle à Lagos, poumon économique du Nigeria, où la campagne électorale est déjà dans tous les esprits, à moins d'un an de la présidentielle prévue en février 2019. Après l'inauguration d'une vaste station de transports publics, le chef de l'Etat a passé plusieurs heures au colloque organisé en l'honneur de Bola Tinubu, ancien gouverneur de Lagos et poids lourd du parti au pouvoir, le All Progressive Congress (APC). Devant les caméras, M. Buhari, 75 ans, s'est montré tout sourire avec son hôte, politicien influent qui a joué un rôle crucial dans la conquête électorale du sud-ouest, région la plus prospère et l'une des plus peuplée du pays, aux...
(AFP 29/03/18)
Lagos, la capitale économique du Nigeria où vivent quelque 20 millions d'habitants, était paralysée jeudi en attendant la première visite officielle du président Muhammadu Buhari depuis le début de son mandat il y a trois ans, a constaté l'AFP. De nombreux commerces, banques et marchés étaient fermés en début de matinée, tandis que des centaines de travailleurs et de passagers étaient bloqués aux arrêts de bus, bien que la journée ait été décrétée fériée. La circulation était complètement interdite sur certains axes et de nombreux Lagossiens ont marché sur des kilomètres le long des routes pour atteindre leur destination. "J'ai quitté la maison vers 5h00 du matin pour me rendre au travail.
(AFP 29/03/18)
Des hommes armés ont tué quinze éleveurs dans l'Etat de Zamfara, dans le nord du Nigeria, dans ce qui semble être une attaque criminelle, ont annoncé jeudi à l'AFP un porte-parole de la police et un responsable local. "Des bandits armés ont attaqué le village de Bawon-Daji hier et ont tué 15 personnes", a déclaré le porte-parole de la police de Zamfara, Muhammad Shehu, qui a attribué l'attaque à des voleurs de bétail. Un responsable des autorités locales, Gado Anka,...
(Xinhua 22/03/18)
Le gouvernement nigérian a déclaré mercredi qu'il n'avait pas encore signé l'accord de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC), car il était en train de revoir la proposition. L'accord de la ZLEC vise à créer un marché unique continental pour les marchandises et les services et à autoriser la libre circulation des hommes d'affaires et des investissements. Une commission établie pour examiner le contenu de la proposition de l'accord de libre-échange continental dévoilera ses conclusions dans deux semaines, a...
(RFI 20/03/18)
Le président Buhari ne se rendra pas à Kigali, où a lieu cette semaine un sommet extraordinaire de l'Union pour signer le traité sur la zone de libre-échange continentale. Muhammadu Buhari devait y signer ce traité mais il a décidé de suspendre la participation de son pays à cet accord. Dans un communiqué, le président Buhari explique qu’il n’ira pas à Kigali parce que certaines personnes, qu’il ne nomme pas, n'ont pas été consultées. Il dit souhaiter donc donner plus...
(AFP 19/03/18)
Le président nigérian a annoncé dimanche dans un communiqué qu'il ne se rendrait pas à Kigali, au Rwanda, où est prévu cette semaine un Sommet extraordinaire de l'Union Africaine pour signer le traité sur la Zone de libre-échange continentale (ZLEC). Muhammadu Buhari, qui devait se rendre à Kigali lundi, a crée la surprise en annulant son déplacement, où il devait signer le traité de libre-échange, et assister à l'inauguration du Sommet, mercredi. "M. le président ne voyagera plus vers Kigali pour cet évènement parce que certains actionnaires nigérians ont fait savoir qu'ils n'ont pas été consultés", selon un communiqué de la présidence publié dimanche. "Ils ont quelques réticences quant aux conditions de ce traité".
(RFI 19/03/18)
Shell et Eni sont dans le viseur d'Amnesty International au Nigeria. L'organisation de défense des droits humains accuse les deux géants pétroliers d'aggraver la crise environnementale dans le delta du Niger et le sort des populations riveraines, en dissimulant l'ampleur de leurs déversements d'hydrocarbures. L'organisation dénonce de « graves négligences ». Première accusation formulée par Amnesty International : Shell et Eni mettraient des semaines à réagir aux signalements de déversements d'hydrocarbures dans le delta du Niger. La réglementation nigériane, elle,...
(AFP 15/03/18)
Le président nigérian, en visite dans le nord-est du pays, région dévastée par neuf ans de guerre, a rencontré mercredi les parents des quelque 110 élèves de Dapchi enlevées le mois dernier par Boko Haram. Muhammadu Buhari est arrivé en fin de journée à Dapchi, dans l'Etat de Yobe, où il a visité l'internat pour jeunes filles attaqué le 19 février par des hommes lourdement armés du groupe jihadiste, avant de rencontrer parents et enseignants. Il a assuré que l'armée...
(RFI 15/03/18)
Mercredi 14 mars, le président nigérian Muhammadu Buhari était en visite dans le nord-est du pays, région dévastée par neuf ans de guerre. D'abord à Damaturu puis à Dapchi où il a rencontré les parents des 110 élèves enlevées le mois dernier par de présumés membres de Boko Haram. Il leur a assuré que les forces de sécurité nigérianes travaillaient sans relâche et affirmé que la libération prochaine des jeunes filles, ne faisait « aucun doute ». C'était une visite...
(AFP 14/03/18)
Le président nigérian, en visite dans le nord-est du pays mercredi, région dévastée par neuf ans de guerre, a promis de ne jamais relâcher ses efforts pour libérer les quelque 200 élèves de Dapchi, enlevées le mois dernier par Boko Haram. Muhammadu Buhari s'est rendu à Damaturu, capitale de l'Etat de Yobe, à environ 100 km de Dapchi, où il a affirmé que la libération des jeunes filles, de 11 à 18 ans, ne fait "aucun doute". "Je veux rassurer...
(Jeune Afrique 14/03/18)
Les Nigérians croyaient avoir élu un homme à poigne. À un an de la présidentielle, ils déchantent. Au point qu’on se demande s’il pourra briguer un second mandat. C’était une belle fête, de celles où se presse tout le gotha nigérian. Ce 3 mars, à Kano, on mariait la fille du gouverneur de cette région du Nord avec le fils du gouverneur d’Oyo, un État du Sud-Ouest. Une union éminemment politique entre deux grandes familles du pays que n’auraient manquée...
(AFP 13/03/18)
Le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, a exprimé son "soutien total" au Nigeria dans la "lutte contre Boko Haram", lors d'une visite lundi à Abuja, quelques semaines après la finalisation d'un contrat d'armement de quelque 400 millions d'euros entre les deux pays. Le président Muhammadu Buhari, élu en 2015 sur la promesse de mettre fin à l'insurrection jihadiste, ne cesse de répéter que Boko Haram est "techniquement défait". Son ministre des Affaires Etrangères, Geoffrey Onyeama, a d'ailleurs une nouvelle fois...
(APA 13/03/18)
APA-Abuja (Nigeria)- La Commission électorale nationale indépendante du Nigeria (CENI) envisage d’incinérer les cartes d’électeurs qui ne seront pas retirées avant les élections générales de 2019, a déclaré mardi, Dr Rufus Akeju, nouveau Commissaire résident électoral (REC) de l’Etat d’Ondo. Selon le Dr Rufus Akeju, nouveau Commissaire résident électoral (REC) de l’Etat d’Ondo, l’INEC a envisagé cette option car, toutes les tentatives avaient été faites en vain pour atteindre les électeurs concernés pour venir récupérer leurs cartes. «La commission peut...
(AFP 12/03/18)
Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, en visite dans plusieurs pays d'Afrique, va retourner à Washington un jour plus tôt pour des "exigences de travail", selon les autorités américaines, alors que M. Tillerson avait annulé son programme de samedi au Kenya pour des raisons de santé. Le secrétaire d'Etat "revient un jour plus tôt en raison des exigences du travail", a indiqué lundi à la presse le sous-secrétaire d'Etat à la diplomatie publiques et affaires publiques au Département d'Etat Steve...
(Xinhua 12/03/18)
L'armée nigériane s'est engagée dimanche à prendre des "mesures décisives" contre les auteurs des récentes attaques commises dans les Etats septentrionaux de Benue, de Taraba et d'Adamawa. L'armée et les agences de sécurité du pays travaillent déjà avec assiduité pour identifier et arrêter tous ceux qui sont impliqués dans ces actes, "quelle que soit leur position sociale", a déclaré dans un communiqué le porte-parole de l'armée, le brigadier-général Texas Chukwu. M. Chukwu a condamné "les massacres horribles et insensés et...
(Xinhua 09/03/18)
Jeudi, la police nigériane de l'État de Borno a confirmé que quatre policiers et six soldats ont été tués lors d'une attaque dans la région de Rann, dans l'État du nord-est du pays. Les policiers font partie de l'opération anti-insurrectionnelle visant à restaurer la paix et la stabilité, et ont été déployés dans différentes zones, a dit le chef de la police de l'État, Damian Chukwu, aux journalistes, à Maiduguri, la capitale de l'État. Il a ajouté que plus de...
(RFI 07/03/18)
Le président nigérian Muhammadu Buhari a entamé ce mardi 6 mars une tournée dans cinq Etats du pays secoués par des affrontements et des enlèvements. Présent dans l'Etat de Taraba, lundi, il était, mardi à Accra au Ghana, avant de reprendre sa tournée dans les prochains jours. Le président devrait visiter quatre autres Etats dont celui de Yobe où 110 jeunes filles ont été enlevées dans la ville de Dapchi il y a 15 jours. Une visite aux allures de campagne électorale. Cette tournée dans les Etats en crise a été annoncée lundi dans un bref communiqué de la présidence.
(AFP 07/03/18)
Rex Tillerson s'envole mardi pour sa première tournée africaine à la tête de la diplomatie américaine, afin de tenter de dissiper les craintes du continent échaudé par le dédain prêté à Donald Trump. Il est attendu, de mercredi au 13 mars, en Ethiopie, en pleine crise politique depuis la démission surprise du Premier ministre Hailemariam Desalegn, et où il rencontrera aussi les dirigeants de la Commission de l'Union africaine (UA), mais aussi à Djibouti, où se trouve la seule base militaire américaine de la région, au Kenya, qui sort d'une période électorale tourmentée, au Tchad -- une première pour un secrétaire d'Etat américain...
(Xinhua 07/03/18)
Le lieutenant-général Tukur Buratai, chef d'état-major des armées du Nigeria, a démenti mardi les rumeurs selon lesquelles les insurgés de Boko Haram se seraient regroupés et contrôleraient un vaste territoire dans la région troublée du nord-est. S'adressant à la presse à Port Harcourt, M. Buratai a souligné qu'il n'y avait pas de résurgence de Boko Haram, et qu'un ou deux incidents isolés ne pouvaient en aucun cas être interprétés comme une véritable résurgence. "Toutes les facettes de notre société doivent...

Pages