Samedi 18 Novembre 2017
(Jeune Afrique 17/11/17)
Le président en avait fait une de ses grandes promesses de campagne. Mais deux ans et demi après son élection, la lutte contre la corruption n’a pas donné de grands résultats… « La corruption n’a pas de place dans mon administration. » Ce slogan de Muhammadu Buhari avait fait rêver plus d’un Nigérian. D’autant qu’il était répété à longueur de journée, comme un mantra, durant sa campagne présidentielle, en 2015. « Il nous recevait chez lui pieds nus. Son humilité nous impressionnait », souligne un diplomate. Son physique d’ascète et sa raideur de militaire renforçaient cette impression d’austérité à toute épreuve. C’est d’ailleurs cette volonté affichée de lutter contre la culture du bakchich qui a...
(AFP 16/11/17)
La police a dispersé dans la nuit de mercredi à jeudi un rassemblement de centaines d'habitants des bidonvilles de Lagos réclamant un dédommagement pour avoir été violemment expulsés de chez eux depuis l'an dernier. Environ 600 personnes du secteur d'Otodo-Gbame, dont des femmes et des enfants, s'étaient rassemblées mercredi devant le bureau du gouverneur de l'Etat. Plus de 30.000 personnes se sont retrouvées à la rue depuis un an, suite à une vaste opération d'expulsion lancée par les autorités municipales afin de supprimer les bidonvilles de la mégapole nigériane. Au moins 11 personnes seraient mortes et 17 autres auraient disparu lorsque les forces de l'ordre et les bulldozers ont investi Otodo Gbame, obligeant les habitants à fuir jusque dans la...
(AFP 10/11/17)
Un tribunal nigérian a acquitté jeudi 10 partisans du Mouvement islamique du Nigeria (IMN), un groupe chiite pro-iranien, détenus depuis près de deux ans après des affrontements avec l'armée, selon un communiqué officiel. Ils font partie des centaines de personnes arrêtées avec leur chef spirituel, Ibrahim Zakzaky, lors des troubles qui se sont déroulés en décembre 2015 dans la ville de Zaria, dans le nord du pays, où l'armée est accusée d'avoir tué plus de 300 membres du groupe religieux...
(AFP 10/11/17)
La justice nigériane a ordonné jeudi la saisie d'un appartement lié à un ancien chef des renseignements, dans lequel 43 millions de dollars en liquide ont été saisis au cours d'une perquisition dans le cadre d'une enquête anti-corruption. Des agents de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) avaient découvert en avril 43,5 millions de dollars (37 millions d'euros), ainsi que près de 28.000 livres sterling (31.000 euros) et 23,2 millions de nairas (51.000 euros) dans un appartement du quartier chic d'Ikoyi, à Lagos.
(AFP 09/11/17)
L'avocat du chef d'un groupe chiite nigérian détenu depuis près de deux ans après des affrontements avec l'armée a exhorté jeudi le président nigérian Muhammadu Buhari à ordonner sa libération pour des raisons de santé. Ibrahim Zakzaky, qui dirige le groupe chiite pro-iranien Mouvement islamique du Nigeria (IMN) et son épouse doivent être libérés "pour raisons de santé", a estimé Me Femi Falana dans une lettre ouverte au chef de l'Etat. Le dignitaire a perdu l'usage de son oeil gauche lors des troubles qui se sont déroulés en décembre 2015 dans la ville de Zaria, dans le nord du pays, où l'armée est accusée d'avoir tué plus...
(AFP 08/11/17)
Au moins 11 commerçants appartenant à l'ethnie peule ont été tués mardi dans l'Etat du Plateau, dans le centre du Nigeria, a annoncé mercredi à l'AFP la police locale. Les commerçants revenaient d'un marché dans la région rurale de Riyom quand ils sont tombés dans une embuscade tendue par des "assaillants non identifiés", a déclaré Tyopev Terna, porte-parole de la police de l'Etat du Plateau. "Onze personnes ont été abattues" et quatre autres blessées dans l'attaque qui s'est produite mardi vers 19h30 (18h30 GMT) à une trentaine de kilomètres au sud de la grande ville de Jos, selon le porte-parole.
(Xinhua 08/11/17)
Les insurgés de Boko Haram ont subi de lourdes pertes suite à leur tentative nocturne d'envahir Gulak, une ville de l'État d'Adamawa dans le nord-est du Nigeria, ont rapporté mardi des responsables locaux. Les insurgés ont engagé les forces militaires pour une bataille de plusieurs heures en tentant de pénétrer dans cette ville lundi soir. Yusuf Mohammed, président de la zone du gouvernement local de Madagali, a confirmé à Xinhua que les insurgés avaient subi de lourdes pertes, mais sans...
(AFP 07/11/17)
Le président nigérian Muhammadu Buhari a présenté mardi un budget record de 8.600 milliards de nairas (20.8 milliards d'euros) pour l'année 2018 au Sénat, afin de booster la fragile et récente reprise économique du géant ouest-africain. Cette hausse, de 16% par rapport au budget approuvé pour 2017, vise à "consolider les réalisations des budgets précédents et à faciliter la reprise économique du Nigeria", selon le chef de l'Etat, qui s'exprimait devant les parlementaires nigérians à Abuja. Selon M. Buhari, la priorité sera accordée à des secteurs critiques comme les infrastructures...
(AFP 06/11/17)
Des chefs locaux ont appelé lundi un groupe armé du sud-est pétrolier du Nigeria à s'abstenir de mener de nouvelles attaques sur les pipelines pour donner une chance aux pourparlers de paix en cours avec le gouvernement. L'un des principaux groupes rebelles de la région, les Vengeurs du Delta du Niger (NDA), avait menacé la semaine dernière de reprendre les attaques visant les infrastructures pétrolières et gazières, qui avaient provoqué en 2016 une importante chute de la production nationale d'hydrocarbures. Edwin Clark, le responsable du Pan Niger Delta Forum (Pandef) mis en place en 2016 pour négocier une sortie de crise avec le gouvernement, a demandé davantage de patience.
(Agence Ecofin 06/11/17)
La Chambre haute du Sénat nigérian a entamé des investigations sur des allégations de détournement de 1,035 milliard $ par le ministère de l’Energie. Cette enquête a été diligentée sur la requête de Dino Melaye (photo), sénateur de l’Etat de Kogi. « En juin 2013, le gouvernement fédéral a levé 1 milliard $ grâce à l’émission d’eurobonds. Dans ce financement, une somme de 350 millions $ a été donnée à la Nigerian Bulk Electricity Trading (NBET) en 2014. Ce montant...
(AFP 04/11/17)
Un ancien conseiller à la sécurité nationale du Nigeria a nié vendredi devant la justice avoir détourné des fonds destinés à lutter contre le groupe jihadiste Boko Haram pour financer la campagne électorale de l'ex-président Goodluck Jonathan en 2015. Sambo Dasuki a affirmé devant la Haute cour fédérale d'Abuja qu'il n'avait "commis aucune action illégale en lien avec une transaction" avec Olisa Metuh, jugé pour corruption dans le cadre de l'affaire du "Arms Scam", scandale de détournement de fonds de...
(Jeune Afrique 04/11/17)
Fondateur de Sahara Reporters, Omoyele Sowore a rapidement imposé ce site Web d’investigation dans le paysage médiatique très concurrentiel du Nigeria, en dévoilant chaque semaine de nouveaux scandales politico-financiers. Un tee-shirt vert délavé, un pendentif avec une dent de requin, un Jeans élimé et des « runnings » made in America. Lorsqu’on croise Omoyele Sowere pour la première fois, difficile d’imaginer que l’on se trouve face à l’un des hommes les plus influents de Lagos, au Nigeria, où la puissance...
(AFP 02/11/17)
Les récentes violences en zones anglophones au Cameroun ont déjà fait fuir au moins 5.000 personnes vers le Nigeria voisin, a indiqué mardi l'ONU qui a lancé un "plan d'urgence" pour pouvoir assister jusqu'à 40.000 réfugiés. "Nous nous préparons à aider jusqu'à 40.000 (personnes) s'ils arrivent", a déclaré à l'AFP un porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Babar Baloch. Le porte-parole s'appuyait sur une estimation faite par le personnel du HCR sur place. Ce plan d'urgence a...
(AFP 01/11/17)
Un juge nigérian a accusé mercredi l'ancienne ministre du Pétrole de vouloir "éviter la justice" en Grande-Bretagne, et rejeté une demande visant à l'extrader pour la juger dans une affaire de corruption dans son pays. Le juge Rilwan Aikawa a dénoncé un abus de procédure après la tentative des avocats de Diezani Alison-Madueke de l'inculper dans une affaire de corruption jugée par la Haute cour fédérale de Lagos, où son nom était cité sans qu'elle ne soit inculpée. "Le recours...
(AFP 31/10/17)
Près de cinquante ans après la fin de la guerre du Biafra (1967-1970), région séparatiste du sud-est du Nigeria, le gouvernement a accepté de compenser les victimes de ce conflit particulièrement sensible dans le pays, selon des documents judiciaires révélés mardi. Sous la juridiction de la Cour de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), le gouvernement nigérian versera 50 milliards de nairas (139 millions d'euros) en dédommagement aux victimes de cette guerre sanglante, qui a fait près d'un million de morts. Cette indemnisation sera versée à quelque 500 survivants de la guerre...
(AFP 31/10/17)
Au moins vingt personnes ont été tuées dans des attaques menées dimanche et lundi par Boko Haram au Nigeria et au Cameroun, deux pays frontaliers du Lac Tchad où les actions armées du groupe jihadiste sont fréquentes. Dans l'extrême-nord du Cameroun, la région la plus démunie du Cameroun, onze civils ont été égorgés dans la nuit de dimanche à lundi dans une attaque attribuée aux jihadistes nigérians de Boko Haram, a appris l'AFP de sources concordantes. "Boko Haram a égorgé...
(La Tribune 31/10/17)
L’enquête sur ces deux hauts fonctionnaires qui a duré six mois, vient-elle de livrer ses conclusions ? C’est la question que tous les Nigérians se posent depuis la surprenante annonce de Muhamadu Buhari en ce début d’après-midi. Mis à pied depuis avril, respectivement sur des allégations de corruption et de négligence, Babachir Lawal, secrétaire général du gouvernement et Ayodele Oke, le chef des services de renseignements, ont été limogés. Est-ce le début d’une opération mains propres dans ce pays où...
(AFP 30/10/17)
Deux hauts responsables du Nigeria, dont le directeur général de services de renseignement, ont été limogés pour leur implication présumée dans des affaires de corruption, a annoncé lundi le bureau du président Muhammadu Buhari. Le directeur général de l'Agence nationale du renseignement (NIA), Ayo Oke, et le secrétaire du gouvernement fédéral, Babachir Lawal, avaient été suspendus de leurs fonctions en avril et ont été limogés avec "effet immédiat", selon un communiqué de la présidence. M. Oke est soupçonné d'avoir détourné 43 millions de dollars...
(AFP 30/10/17)
Au moins cinq personnes ont été tuées lundi dans un attentat-suicide dans le nord-est du Nigeria, épicentre des violences du groupe jihadiste Boko Haram, a indiqué un membre des milices civiles qui combat aux côtés de l'armée nigériane. L'explosion a eu lieu à l'aube dans une mosquée à 15 km au nord de Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno, a expliqué Ajiri Yala, à la tête de la CJTF (Civilian Joint Task Force) locale. "Un kamikaze déguisé en fidèle...
(AFP 27/10/17)
De nouveaux corps de soldats ont été découverts sur les lieux d'une attaque de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, portant à 15 le nombre de militaires tués, a annoncé vendredi une source sécuritaire à l'AFP. L'attaque s'était produite mardi dans le village de Sasawa, à quelque 45 km de Damaturu, la capitale de l'Etat du Yobe, la troisième visant l'armée dans la région en moins de deux semaines. Un premier bilan donné jeudi faisait état de huit soldats...

Pages