Samedi 19 Août 2017
(Agence Ecofin 21/07/17)
Le groupe bancaire nigérian Wema Bank, envisage une augmentation de capital vers la fin 2018, afin de renforcer ses fonds propres et se rapprocher du niveau d'adéquation imposé par la banque centrale (CBN), apprend-on de sources concordantes, ayant participé à la conférence avec les investisseurs sur le premier semestre 2017. Selon ses résultats publiés sur le site du Nigérian Stock Exchange, Wema Bank a réalisé un bénéfice après impôts de 1,4 milliard de nairas (environ 4,7 millions $). Cette performance s'est inscrite en amélioration, en comparaison aux 1,3 milliard de nairas dégagés au 30 juin 2016. Mais cette sensible amélioration cache des défis notamment bilanciels. A la fin 2016, l'encours des créances douteuses de la banque a atteint le seuil...
(AFP 20/07/17)
Au moins 33 personnes ont été tuées dans des affrontements entre des éleveurs de bovins et des agriculteurs de l'Etat de Kaduna, dans le nord du Nigeria, a déclaré jeudi à l'AFP un responsable de la police. Les troubles qui ont duré deux jours avaient débuté dimanche dans le village de Kajuru, à 50 kilomètres de la ville de Kaduna. "Au total, 33 personnes ont été tuées dans les violences entre éleveurs peuls et agriculteurs", a affirmé le chef de la police de l'Etat, Agyole Abeh. "Les violences ont commencé lorsque des villageois ont attaqué un jeune Peul et son père, causant la mort du jeune homme après qu'il ait été admis à l'hôpital", a-t-il déclaré. Les proches de la...
(AFP 20/07/17)
La justice nigériane a ordonné la confiscation à titre provisoire d'une propriété appartenant à l'ex-ministre du Pétrole d'une valeur de 37,5 millions de dollars, que les juges soupçonnent de provenir de détournement de fonds publics. La décision de la Haute Cour fédérale de Lagos, rendue mercredi soir, concerne un immeuble d'appartements appartenant à Diezani Alison-Madueke sur Banana Island, dans l'un des plus chics quartiers de la ville. Banana Island est zone résidentielle ultra-sécurisée où vivent surtout des hommes d'affaires richissimes, des dirigeants politiques et des célébrités.
(Agence Ecofin 20/07/17)
Durant une visite au siège de la Copyright Society of Nigeria, Lai Mohammed, le ministre nigérian de l’information et de la culture a évoqué la possibilité d’une régulation plus contraignante pour le contenu audiovisuel destiné au marché nigérian et produit à l’extérieur. Selon l’officiel, une telle disposition contribuerait au développement de l’industrie audiovisuelle locale en permettant de générer plus de revenus et d’emplois sur le territoire nigérian. Pour le ministre, les clips vidéo d’artistes locaux, les films nigérians, les programmes audiovisuels et les spots publicitaires tournés à l’extérieur du pays affectent l’économie nationale.
(La Tribune 20/07/17)
Clap de fin pour le feuilleton du départ des émirati du marché des télécoms nigérian. La nouvelle équipe de l'ex-filiale du groupe Etisalat a trouvé un nouveau nom et a eu l'approbation nécessaire du régulateur du secteur. C'est désormais officiel. Etisalat quitte définitivement le plus grand marché d'Afrique. Mardi dernier, l'officialisation du départ de la marque d'origine émirati s'est matérialisée par l'approbation de l'organisme de réglementation des télécommunications du Nigéria, du changement de nom et du lancement de l'opération du rebranding (la démarche marketing de changement de nom). Selon un communiqué de l'entreprise publié mercredi, « la Nigerian Communications Commission (NCC) a été informée du nouveau nom, 9mobile.
(Financial Afrik 20/07/17)
La United Bank for Africa (UBA) fait saliver les petits porteurs à la Bourse de Lagos (NSE, Nigerian Stock Exchange). Le volume de transaction sur le titre a frôlé 19,76 milliards de nairas sur la séance du mardi 18 juillet 2017. Quelque 2,9 milliards d’actions ont changé de mains dans ce que Ambrose Omordion, le CEO de la firme Invest Data Ltd explique par l’adhésion du marché au plan de réduction des titres émis par la banque décidé par le management. Pas moins de 2 milliards d’actions seront supprimées, ce qui -mécaniquement il va sans dire- fera remonter la qualité des divers ratios d’appréciation de la santé d’un titre coté. Lire la suite sur: http://www.financialafrik.com/2017/07/19/bourse-du-nigeria-ruee-vers-le-...
(Jeune Afrique 20/07/17)
Shakara, un disque de Fela Anikulapo-Kuti qui fait toujours autant parler. La pochette est déjà un choc. Une cinquantaine de jeunes femmes (les choristes et danseuses de Fela) y apparaissent seins nus, en tailleur ou à genoux, dessinant le continent africain et le nombre 70, en référence au nom du groupe, The Africa ’70. Au centre du zéro, dans un coquet slip moulant, le chef de groupe sourit de toutes ses dents, comme s’il défiait les censeurs. De fait, sorti en 1972, le 33-tours sera réédité deux ans plus tard avec une couverture beaucoup plus sage, montrant seulement le profil du musicien. Mais c’est à l’écoute de Shakara que l’auditeur prend vraiment une claque. Car ce disque pose les fondamentaux...
(Commod Africa 20/07/17)
La toute première réunion des commissaires africains en charge du foncier a débuté lundi à Accra avec pour thème "Garantir les droits fonciers des communautés", souligne la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique dans un communiqué. Y participent le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, l'Ethiopie, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Rwanda, la Tanzanie, l'Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe. "Alors que nous regorgeons de la plupart des terres arables, notre écart de productivité est le plus élevé", a déclaré le ministre ghanéen en charge des Terres et des ressources naturelles, John-Peter Amewu. "Nous constatons que les inégalités de propriété foncière et la privation des terres dans de nombreux...
(AFP 19/07/17)
Encouragé par ses victoires militaires contre Boko Haram, le Nigeria relance sa quête d'or noir dans le nord-est du pays, éveillant les appétits de groupes chinois et anglo-saxons malgré une situation sécuritaire encore volatile. L'administration du président Muhammadu Buhari explore les bassins intérieurs allant de l'Etat central de Benue au coeur des bastions de Boko Haram, dans le nord-est du Borno. L'an dernier, la production nationale s'était effondrée sous le choc des attaques répétées de groupes rebelles sur les infrastructures pétrolières et gazières du delta du Niger (sud-est), démontrant la grande...
(Financial Afrik 19/07/17)
La justice des Etats-Unis confisque les biens de plusieurs officiels du gouvernement de Goddluck Jonathan. Le plus retentissant de ces dossiers reste la saisie des biens de Diezani Alison-Madueke, ancienne ministre du pétrole qui aurait accordé des contrats pétroliers douteux. En effet, en haut de la liste des biens saisis figure un « yacht » d’une valeur de 80 millions de dollars et un immeuble de 50 millions de dollars situé aux abords de central Park à New York. Les biens auraient été acquis après l’attribution d’un contrat de 1,5 milliard de dollars aux hommes d’affaires Kolawole Akanni Aluko et Olajide Omokore qui sont également dans la ligne de mire de la justice américaine.
(Agence Ecofin 19/07/17)
Le gouvernement nigérian envisage de mettre en place des privilèges fiscaux pour les personnes physiques et morales souhaitant investir dans l’industrie locale du divertissement. Cette information a été annoncée aux acteurs du secteur par Kemi Adeosun (photo), la ministre nigériane des finances qui représentait le vice-président Yemi Osinbajo au Creative Summit Nigeria. Reconnaissant le potentiel de l'industrie du divertissement qui compte pour 1,42 % du PIB nigérian, la ministre des finances a assuré que le gouvernement est disposé à accompagner sa croissance. « Nous envisageons une situation où nous accordons des allègements fiscaux à ceux qui investiront dans l’industrie du divertissement », a assuré Kemi Adeosun. Néanmoins, Kemi Adeosun a tenu à mettre l’accent sur le fait qu’il n’y aurait...
(AFP 18/07/17)
Des dignitaires de l'ethnie kanourie, majoritaire au sein de Boko Haram et dans le nord-est du Nigeria, ont exhorté les jihadistes à négocier avec le gouvernement pour mettre fin à leur insurrection sanglante. Mais certains observateurs y voient surtout un appel visant à préserver des intérêts ethniques. Pour le Forum des Anciens du Borno, un groupe d'influence de l'ethnie kanourie composé de militaires et de notables à la retraite, "il est temps qu'ils déposent les armes", qu'ils "se repentent et rejoignent le reste de la société", huit ans après le début du conflit qui a fait plus de 20.000 morts. "Si nos dirigeants ont eu la latitude de négocier avec Boko Haram pour la libération de certains de leurs captifs,...
(AFP 18/07/17)
La lauréate du prix Nobel de la Paix Malala Yousafzaï, en visite au Nigeria, a rencontré lundi des lycéennes de Chibok, libérées des mains de Boko Haram, et a appelé à la mise en place d'un plan d'"urgence" pour l'éducation dans ce pays. Lors d'une rencontre à Abuja, la jeune icône de l'éducation des filles, a proposé au président nigérian par intérim Yemi Osinbajo de "déclarer l'état d'urgence dans l'éducation, car l'éducation des filles et des garçons nigérians est vraiment importante". "Le gouvernement fédéral, les gouvernements locaux et des Etats (fédérés) devraient tous s'unir en ce sens", a dit Malala à la presse après sa réunion avec M. Osinbajo, qui assure l'intérim de la présidence en l'absence du président Muhammadu...
(BBC 18/07/17)
Huit personnes ont été tuées lundi dans un attentat suicide commis par une femme dans une mosquée de Maiduguri, la capitale du nord-est du Nigeria. Une femme kamikaze s'est fait exploser dans une mosquée à 4H30 GMT juste après la prière du matin, a déclaré à l'AFP Ahmed Satomi, le responsable de l'agence locale de gestion des urgences (Sema). "Elle a tué huit personnes et en a blessé 15 autres. La mosquée était surveillée par des miliciens de la force conjointe pendant les prières", a-t-il ajouté. Selon lui, la femme était poursuivie par des habitants du quartier qui la suspectaient de vouloir commettre un attentat. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-40631633
(La Tribune 18/07/17)
Le secteur bancaire nigérian semble traverser une accalmie après plus d’un an de crise. En effet, plusieurs banques dont la Guaranty Trust Bank ou encore Ecobank proposent à nouveau le paiement en dollars pour les cartes de crédit libellées en naira. Une mesure encouragée par la banque centrale et qui revient au succès de la fenêtre de négociation de devises lancée en avril dernier. La Banque centrale nigériane vient de décider l'augmentation des limites de dépenses en dollars pour les cartes de paiement libellées en monnaie locale, suite à l'amélioration des réserves en devises. La Guaranty Trust Bank (GTB-l'une des plus importante banque du pays) a ainsi ouvert le bal en augmentant le montant maximal pouvant être déboursé hors Nigeria,...
(Agence Ecofin 18/07/17)
Les trois raffineries du Nigéria, en l’occurrence celles de Port Harcourt, Warri et de Kaduna, fournissent 60% de la demande en kérosène du pays (8 million litres), selon la société en charge du pétrole, la Nigerian National Petroleum Company (NNPC). Selon Henry Ikem Obih, chef de l’exploitation dans le secteur aval à la NNPC qui a fait l’annonce, les 40% restants de la demande (3 millions de litres) sont importés par des négociants privés. En ce qui concerne la qualité des produits pétroliers en circulation dans le pays, Obih a souligné que la corporation s’assure qu’aussi bien la production des raffineries locales que les produits importés répondent aux standards imposés par la Nigerian Institute of Standard (NIS) et la Standards...
(AFP 17/07/17)
Huit personnes ont été tuées lundi dans un attentat suicide commis par une femme dans une mosquée de Maiduguri, la capitale du nord-est du Nigeria régulièrement visée par des attentats du groupe jihadiste Boko Haram. Une kamikaze s'est fait exploser dans une mosquée du quartier London Ciki vers 5H30 (4H30 GMT) juste après la prière du matin, a déclaré à l'AFP Ahmed Satomi, un responsable de l'agence locale de gestion des urgences (Sema). "Elle a tué huit personnes et en a blessé 15 autres. La mosquée était surveillée par...
(AFP 17/07/17)
Au moins neuf personnes ont été tuées dimanche dans l'explosion d'un réservoir sur un complexe gazier à Calabar, dans le sud-est du Nigeria, a annoncé la police de l'Etat de Cross River. "Jusque-là neuf décès ont été confirmés et de nombreuses autres personnes ayant subi différentes brûlures sont actuellement soignées dans l'un des hôpitaux de la ville", a déclaré à la presse le chef de la police de Cross River, Hafiz Inuwa. "Le responsable du dépôt doit nous expliquer ce qui a provoqué l'explosion" survenue tôt dimanche matin sur une installation gazière appartenant à la compagnie nigériane Linc Oil and Gas, a ajouté le responsable. "Nous n'avons pas encore été informés sur ce qui causé le départ du feu (...)...
(Agence Ecofin 17/07/17)
Dimanche, à Calabar, dans l’Etat de Cross River, un réservoir de gaz appartenant à l’entreprise Linc Oil and Gas a explosé et a fait 9 morts et 10 blessés graves, révèle le chef de la police de l’Etat, Hafiz Inuwa. Il a ajouté que les blessés ont subi différentes brûlures et reçoivent des soins dans un centre de santé de la ville. Un bilan minimisé selon un employé du dépôt de produits pétroliers qui a souhaité garder l’anonymat. « Même s’il y a 10 blessés graves, le nombre de morts devrait être supérieur à neuf », a-t-il déclaré à l’AFP. Cependant, les causes de l’accident ne sont toujours pas connues, indique le policier qui cite le directeur général de l’entreprise...
(La Tribune 17/07/17)
Les autorités judiciaires américaines viennent de lancer une procédure de saisie de quelque 144 millions de dollars en actifs qui auraient été acquis de manière frauduleuse par des hommes d'affaires nigérians. Egalement dans le viseur des autorités fédérales américaines, l'ex-ministre du Pétrole et première femme à la tête de l'OPEP, Diezani Alison-Madueke. Le département américain de la Justice vient d'ouvrir une procédure visant à récupérer 144 millions de dollars en actifs, dont des propriétés dans le condominium de luxe situé dans la célèbre «Billionaires Row» de Manhattan. Les actifs traqués auraient été acquis à la suite de gages de pots-de-vin versés pour des contrats pétroliers au Nigéria. Marquer les esprits La procédure judiciaire lancée ce 14 juillet à Houston vise...

Pages