Mercredi 24 Mai 2017
(Agence Ecofin 28/04/17)
Le Sénat, la chambre haute du parlement nigérian, a déclaré mercredi avoir reçu une demande d’approbation du président Buhari pour des emprunts de plus de 5,85 milliards de dollars d’Exim Bank de Chine. Le prêt chinois devrait servir à moderniser le réseau ferroviaire nigérian. Le gouvernement nigérian a également demandé à l’institution parlementaire d'approuver un prêt de 1,075 milliard de dollars en provenance de la Banque mondiale. Selon les déclarations de Yakubu Dogara (photo), le Président de la Chambre des représentants sur son compte Twitter, 575 millions de $ de ce financement sont destinés à aider à la reconstruction du nord-est du pays ravagé par Boko Haram. Le reste évalué à 500 millions de $ devrait servir à améliorer les...
(Agence Ecofin 28/04/17)
D’ici fin juin, le Nigéria devrait sortir de la récession. C’est ce qu’a déclaré le mardi dernier le gouverneur de la Banque centrale du Nigéria (CBN), Godwin Emefiele (photo), à la sortie d’une rencontre avec les dirigeants du Sénat. « Nous sommes très optimistes et d’ici la fin du second trimestre ou au plus tard au troisième trimestre de cette année, nous devrions être sortis de la récession dans laquelle nous sommes actuellement, » a affirmé Emefiele. D’après le gouverneur qui visait à travers son annonce renforcer la confiance des investisseurs dans le marché nigérian, plusieurs indicateurs pointent vers la fin de la récession. Parmi ceux-ci, l’appréciation du naira sur le marché parallèle de 525 nairas à 370 nairas pour...
(Agence Ecofin 28/04/17)
Le gouvernement nigérian va collaborer avec la Banque de développement africaine (BAD) pour financer des projets de charbon dans le pays. C’est ce qu’a récemment révélé le ministre des mines, Kayode Fayemi (photo), lors d’une rencontre avec les acteurs du secteur minier dans l’Etat d’Enugu. Selon Fayemi, les fonds mobilisés via le partenariat avec la BAD permettront d’exploiter les réserves de charbon du pays en vue de faire passer la part des centrales à charbon dans le mix énergétique à environ 30%. « Le pays a incessamment besoin d’énergie et nous pouvons l’obtenir grâce au charbon, et ceci en abondance, » a affirmé le ministre. Dans ce cadre, il a ajouté que le financement de la BAD bénéficiera aux investisseurs...
(AFP 27/04/17)
Une vidéo en ligne, dans laquelle le roi de Lagos refuse de serrer la main au roi des peuples yoroubas, figure traditionnelle majeure au Nigeria, a déclenché une forte polémique dans un pays où la hiérarchie entre rois doit être strictement respectée. Sur les images, Rilwan Akiolu, l'oba (roi) de Lagos, 73 ans, refuse ostensiblement de saluer l'ooni d'Ife lors d'une célébration publique, alors que, selon la tradition, tout roi ou leader traditionnel en terre yorouba doit considérer l'ooni d'Ife comme "second sur l'échelle des dieux". L'ooni d'Ife est le monarque le plus puissant et le plus respecté au sein de la communauté yorouba du sud-ouest du Nigeria, la deuxième ethnie du pays par le nombre et dont dépend Lagos,...
(AFP 27/04/17)
Quand les deux petits frères de Yagana Bukar ont été kidnappés par le groupe jihadiste Boko Haram au Nigeria il y a trois ans, il n'y a eu ni vague d'émotion internationale, ni manifestation dans les rues d'Abuja. Et pourtant, Mohammed et Sadiq Bukar faisaient partie des quelque 300 écoliers, pour la plupart des enfants d'une dizaine d'années, enlevés par les combattants islamistes nigérians dans la ville de Damasak, à la frontière avec le Niger, le 24 novembre 2014. Quelques mois auparavant, le monde entier s'était ému du kidnapping de masse de 219 lycéennes, la plupart chrétiennes, dans une autre ville nigériane, Chibok.
(Jeune Afrique 27/04/17)
Le président nigérian, dans une lettre au Parlement, a indiqué ce mercredi que le pays avait obtenu plusieurs accords de financements avec la Chine et la Banque mondiale. L’exécutif nigérian ne renonce pas au financement par l’emprunt de la relance de son économie, plongée dans la récession. Après avoir vu un programme de prêts extrêmement ambitieux de 30 milliards de dollars retoqué par le parlement fédéral en fin d’année − au motif qu’ils auraient causé un endettement national excessif −, le Président Muhammadu Buhari est revenu à la charge ce mercredi 26 avril. Dans une lettre lue à la chambre des représentants (chambre basse du parlement nigérian) par son président Yakubu Dogara, et consultée par Reuters, Muhammadu Buhari a annoncé...
(RFI 27/04/17)
Au Nigeria, la discrétion du président alimente les doutes sur son état de santé. Ce mercredi 26 avril Muhammadu Buhari n'a pas assisté au Conseil des ministres, demandant une fois de plus à son vice-président de le représenter. Le président nigérian est rentré le 10 mars dernier après un séjour médical de deux mois à Londres. Muhammadu Buahri n’a pas présidé le Conseil des ministres ce mercredi 26 avril. La semaine dernière déjà la réunion avait été annulée en raison des fêtes pascales, selon l'un de ses conseillers. Ce mercredi, « le président était absent car il a demandé à ce qu’on lui accorde un temps de repos », indique Lai Mohammed, le ministre de l’Information et de la Culture...
(Agence Ecofin 27/04/17)
Les compagnies de distribution électrique DisCos du Nigeria ont besoin des 100 milliards de nairas (environ 318 millions $) promis par l’Etat en 2013, pour améliorer la fourniture de l’énergie électrique dans le pays. C’est ce qu’a affirmé Sunny Oduntan, le directeur exécutif de l’Association des compagnies de distribution de l’électricité (ANED), dans un communiqué. Selon lui, l’inadéquation des investissements dans la distribution électrique est à la base des pertes importantes et des rejets d’énergie constatés dans le réseau. Le réseau de distribution nigérian a actuellement une capacité de 4 500 MW. Un plan d’extension quinquennal d’un cout estimé à 7,5 milliards $ a été mis en place, afin de faire passer cette capacité à 10 000 MW. M. Oduntan...
(AFP 27/04/17)
La Fédération nigériane de football (NFF) a signé mercredi à Lagos un contrat de cinq ans d'une valeur de 7,5 millions d'euros (8,2 millions de dollars) avec la compagnie énergétique Aiteo afin de verser les salaires des entraîneurs de ses sélections. Ce contrat marque "un nouveau chapitre" pour le football dans le pays, a estimé le porte-parole de la NFF Ademola Olajire. Le non-paiement des salaires est un problème récurrent pour les Super Eagles. Le sélectionneur actuel franco-allemand Gernot Rohr, dont le salaire est estimé à quelque 47.000 dollars par mois, n'a plus été payé depuis trois mois, selon des informations de l'AFP. En novembre 2013, le gouvernement de Goodluck Jonathan avait dû s'engager à verser cinq mois arriérés de...
(Agence Ecofin 27/04/17)
Le fournisseur de services de télécommunications et de solutions réseau pour les entreprises, MainOne, planifie la construction d’un nouveau Data Centre au Nigeria. L’infrastructure prévue dans l’Etat d’Ogun, devrait être bâtie dans le parc industriel de Flowergate, à Sagamu. L’annonce de ce grand chantier de MainOne, a été faite par Fola Adeola (photo), son président du conseil d’administration, lors d’une visite de courtoisie du comité directeur de la société chez le sénateur Ibikunle Amosun, gouverneur de l’Etat d’Ogun. L'installation technologique qui servira de Backup aux entreprises de Lagos, représente l’investissement continu de MainOne dans les TIC pour stimuler la transformation numérique du Nigeria. « Compte tenu de son marché et sa réputation en tant que paradis pour la manufacture et...
(APA 27/04/17)
Les deux représentants africains, le Sénégal et le Nigeria, rencontrent respectivement l’Equateur et l’Italie pour le compte de la 1ère journée de la phase de poules de la 9ème édition de la Coupe du monde de Beach soccer, ce jeudi soir à Nassau, aux Bahamas. Habitués de la compétition dont ils ont déjà atteint les quarts de finale, Sénégalais et Nigérians visent au moins le carré d’as. Pour sa sixième participation après celles de 2007, 2008, 2011, 2013 et 2015, le Sénégal, détenteur du titre continental, a déjà été quart de finaliste à deux reprises, en 2007 et 2011. Après l’Equateur, les «Lions » devront en découdre avec le pays hôte, les Bahamas, le 29 avril, et la Suisse, le...
(AFP 26/04/17)
Le président nigérian Muhammadu Buhari ne s'est pas rendu au conseil des ministres mercredi, pour la deuxième fois en quelques semaines, pour "se reposer" a annoncé la présidence, alimentant des inquiétudes sur la santé du chef de l'Etat. "Il (M. Buhari) n'était pas là parce qu'il a demandé la permission de se reposer et à son vice-président de présider", a expliqué Lai Mohammed, son porte-parole, à la sortie du conseil des ministres. "Il travaillera depuis la maison aujourd'hui. Il a demandé à ce que tout ses dossiers soient apportés chez lui", a répondu M. Mohammed aux journalistes présents. C'est la deuxième fois que le président n'assiste pas à ce rendez-vous hebdomadaire: le 12 avril déjà il avait été absent, ce...
(AFP 26/04/17)
Plus de 800 personnes sont décédées depuis cinq mois d'une épidémie de méningite qui frappe le nord du Nigeria, a annoncé mercredi le ministre de la Santé Isaac Adewole, alors qu'un précédent bilan faisait état de 750 morts. "A date d'hier [mardi], le bilan [de l'épidémie de méningite] est de 813 personnes décédées", a indiqué le ministre à la presse à Abuja après une réunion de son cabinet. "Nous en sommes à la 16ème semaine. Nous remarquons à présent un ralentissement de l'épidémie", a-t-il relevé. "Nous sortons de la saison propice à son expansion. Nous sommes confiants dans le fait que tout sera terminé d'ici à quelques semaines", a-t-il expliqué.
(AFP 26/04/17)
Trois kamikazes se sont fait exploser tôt mercredi à la périphérie de Maiduguri, grande ville du nord-est du Nigeria, tuant un membre d'une milice d'auto-défense et blessant au moins une dizaine d'autres personnes, ont annoncé un militaire et les services de secours. Ces attaques surviennent seulement deux jours après une série d'attentats à la bombe autour de cette capitale de l'Etat du Borno, qui avait fait quatre morts parmi les miliciens d'auto-défense, engagés dans la lutte contre le groupe...
(AFP 26/04/17)
L'agence anticorruption du Nigeria a annoncé mardi qu'elle poursuivait en justice le médecin personnel de l'ancien président Goodluck Jonathan, pour six chefs d'accusation devant un tribunal d'Abuja. "La Commission pour les crimes économiques et financiers (EFCC) assigne à comparaître le Dr Fortunate Fiberesima, ancien directeur du Centre médical d'Etat (...), sur six chefs d'accusations", dont une affaire de blanchiment d'argent, a écrit Wilson Uwujaren, porte-parole de la Commission, dans un communiqué. M. Fibresima, qui travaillait comme médecin de l'ex-président en 2012, est également accusé d'avoir profité de sa position pour attribuer des contrats à des entreprises où il avait des intérêts personnels.
(APA 26/04/17)
Quelque 253 Nigérians ont été rapatriés de la Libye mardi à bord d'un Airbus A330-200 affrété par Libya Airlines. Les ressortissants nigérians, composés de 102 hommes, 140 femmes, six enfants et cinq nourrissons, ont atterri à l'aéroport international Murtala Muhammed de Lagos à 18h45 (heures locales). Leur retour est le fruit d’une collaboration entre l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l'ambassade du Nigeria en Libye. Les rapatriés ont été accueillis à leur descente d’avion par les officiels du Service de l'immigration du Nigéria (NIS), de l'Agence nationale de lutte contre le trafic humain (NAPTIP) et de la police nationale. 236 Nigérians avaient été rapatriés de la Libye en mars dernier par l’OIM et les autorités nigérianes.
(Le Monde 26/04/17)
Près des deux tiers des ambassades de la deuxième puissance économique d’Afrique n’ont pas d’ambassadeur, deux ans après l’arrivée au pouvoir du chef de l’Etat. La nomination, début avril, de quatre ambassadeurs chevronnés du réseau diplomatique nigérian – trois pour l’Organisation des Nations unies à New York et à Genève, un à Addis-Abeba pour l’Union africaine (UA) – sera insuffisante pour rendre audible la voix du pays africain le plus peuplé avec ses 182 millions d’habitants dans les affaires du continent et du monde, aphone depuis deux ans.
(Agence Ecofin 26/04/17)
Au Nigéria, l’économie numérique peut générer 88 milliards $ et créer plus de 3 millions emplois sur les 10 prochaines années. Cette projection a été révélée le 25 avril lors d’une rencontre tenue à Genève et regroupant plusieurs ministres de pays émergents. La réunion visait à établir une stratégie permettrant à ces pays de rattraper leur retard en matière de numérique et d’élaborer des solutions pratiques pour un développement durable. A la tête de la délégation nigériane présente à la rencontre était le ministre nigérian de l’industrie, du commerce et de l’investissement, Okechukwu Enelamah. Le responsable a indiqué que son administration travaille sur le « Smart Nigeria Digital Economy Project ». D’après lui, le projet aidera à « booster la...
(Agence Ecofin 26/04/17)
Le gouvernement de l’Etat de Lagos a déboursé 57,5 milliards de nairas (183 millions $) pour racheter des obligations émises en monnaie locale en 2010, rapporte Reuters, citant le commissaire d’Etat au ministère des finances, Akinwunmi Ashade. Selon le responsable, le rachat de ces obligations entre dans le cadre de l’objectif de l’Etat visant à financer le développement d’infrastructures. En outre, Ashade a noté que l’Etat de Lagos a économisé plus de 103 milliards de nairas via le rachat des obligations qui arrivaient à maturité en 2019, 2020 et 2023. L’année dernière, l’Etat avait déjà racheté des obligations à hauteur de 167,5 milliards de nairas. Il faut rappeler que la ministre des finances, Kemi Adeosun, a récemment déclaré qu’investir dans...
(APA 26/04/17)
En 2016, le gouvernement de l’Etat de Lagos a généré un total de 436,3 milliards de nairas en revenus internes, contre 399,4 milliards en 2015 (1000 nairas = 3,2 $). C’est ce qu’a révélé lors d’un briefing de presse ministériel, le commissaire d’Etat au ministère des finances, Akinyemi Ashade. Le responsable attribue la hausse des revenus d’environ 9% à « l’implémentation d’idées innovatrices et à une sensibilisation continue ». Ainsi, le service des revenus internes de l’Etat de Lagos a réuni l’année dernière 80%, soit 247,022 milliards de nairas, des revenus générés. En outre, le gouvernement a mobilisé 7 milliards de nairas grâce à la taxe d’exploitation foncière (contre 6 milliards en 2015). Cette taxe est versée par les propriétaires...

Pages