| Africatime
Jeudi 30 Mars 2017
(AFP 03/03/17)
L'agence anticorruption du Nigeria a annoncé jeudi avoir inculpé les groupes pétroliers Shell et Eni pour corruption dans le cadre d'un contrat pétrolier de 1,3 milliard de dollars. La Commission pour les crimes économiques et financiers (EFCC) a mis en accusation 11 personnes pour corruption, selon des documents de justice. Le britannique Shell, l'italien Eni et sa filiale nigériane sont soupçonnés d'avoir payé "un montant cumulé de 801 millions de dollars" (759 millions d'euros) à des hommes d'affaires et politiciens nigérians. La justice italienne enquête également sur cette affaire, qui a permis en 2011 à Eni et Shell de remporter l'attribution d'un bloc pétrolier offshore au Nigeria pour 1,3 milliard de dollars. Shell et Eni ont nié tout comportement illégal...
(Agence Ecofin 03/03/17)
(Agence Ecofin) - Quinze diplomates et hauts fonctionnaires au Conseil de sécurité des Nations Unies ont entamé ce 3 mars une tournée dans les pays affectés par Boko Haram en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Dans l’Extrême-Nord du Cameroun, première étape de leur tournée, les diplomates en poste au Conseil de sécurité se rendront notamment compte de la situation des quelques 80 mille nigérians fuyant les violences de Boko Haram et réfugiés dans les villages frontaliers. Tout comme ces déplacés, c’est environ 10 millions de citoyens de pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale qui sont touchés par les sévices des terroristes du Nord du Nigéria, soit à cause de leur position de communauté d’accueil, soit de leur...
(AFP 03/03/17)
Ils sont des milliers à pénétrer dans l'immense église, juste après l'aube, en quête d'amour et de conseils avisés. Au Nigeria, les mouvements évangéliques guident leurs fidèles dans toutes les étapes de leur vie, jusque dans les rapports conjugaux. Ce "sommet des célibataires" est l'un des nombreux évènements religieux organisés tous les ans en février dans le pays le plus peuplé d'Afrique, où le mariage reste une institution majeure. Mais la frénésie de la vie quotidienne dans la mégalopole économique de Lagos et la récession qui touche durement la majorité des Nigérians laissent peu de répit pour trouver l'amour. "La Montagne des ministères du feu et des miracles" a donc décidé de leur offrir ses services, et l'initiative a du...
(Le Monde 03/03/17)
L’impossibilité de dialoguer avec les djihadistes et la persistance des affrontements avec l’armée nigériane placent les spécialistes de l’urgence face à une situation inédite. Au pays de Boko Haram, les humanitaires sont aujourd’hui face à leur impuissance. Alors que les Nations unies viennent de lancer une alerte sur les risques de famine dans le nord-est du Nigeria, les grandes ONG spécialisées dans l’urgence sont condamnées à gérer une situation inédite. « Ce n’est pas plus dur qu’en Syrie ou qu’en Afghanistan, mais la plupart des méthodes d’intervention auxquelles nous sommes rodées ne marchent pas ici »...
(Afrique sur 7 03/03/17)
Pour fuir les affres de la secte islamique Boko Haram, des ressortissants nigérians ont accepté d’être librement rapatriés dans leur pays d’origine où ils espèrent retrouver la quiétude. Yaoundé, Abuja ainsi que le Hcr, ont signé ce jeudi à Yaoundé un accord « tripartite » pour leur « rapatriement librement consenti ». Les combats entre l’armée camerounaise et Boko Haram font rage. Pour sauvegarder leur vie et leurs biens, des ressortissants nigérians ont préféré rentrer chez eux grâce à un accord « tripartite » intitulé « rapatriement librement consenti« , conclu avec le HCR entre Yaoundé et Abuja. Les réfugiés nigérians fuient les exactions de la secte terroriste Boko Haram installé en territoire camerounais. L’accord signé à Yaoundé, concerne les...
(RFI 03/03/17)
Les émissaires des quinze pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU entament ce vendredi 3 mars une tournée dans les pays affectés par Boko Haram. Cette tournée débute par l’extrême nord du Cameroun. Elle devrait se poursuivre au Tchad, où la force multinationale mixte a son commandement. Puis les diplomates onusiens se rendront au Niger et au Nigeria. Cette mission du Conseil de sécurité des Nations unies intervient au moment où la crise sécuritaire posée par Boko Haram s’est transformée en une crise humanitaire inquiétante. Sur le terrain, les diplomates onusiens auront une vision concrète de l'état de dégradation de la situation socio-économique dans le bassin du lac Tchad. A cause de l'insécurité, des milliers d'habitants ont dû fuir...
(Agence Ecofin 03/03/17)
Selon le ministre nigérian du pétrole, Dr Ibe Kachikwu, les pays membres de l’OPEP doivent opérer une réduction conséquente de leurs coûts de production pour concurrencer efficacement le pétrole de schiste américain. Pour le responsable nigérian, c’est à cette seule condition qu’on peut empêcher une nouvelle surabondance de l’offre mondiale. Les producteurs américains de schiste ont annoncé qu’ils produiraient jusqu’à 300 000 barils par jour en 2017. Dans la réalisation de cette ambition, ils ont déjà reçu le soutien des grandes banques qui ont mis à leur disposition des lignes de crédits importantes. Pour l’OPEP, cette nouvelle apparait comme une menace pour l’équilibre auquel il est parvenu après la mise en œuvre de l’accord d’Alger sur la réduction de la...
(BBC 03/03/17)
Le groupe britannique Shell et la compagnie italienne Eni sont soupçonnés d'avoir payé plus de 801 millions de dollars à des hommes d'affaires et politiciens nigérians comme pot de vin. L'agence anticorruption du Nigeria a annoncé jeudi que les deux groupes pétroliers sont inculpés pour corruption et poursuivis dans le cadre d'un contrat pétrolier de 1,3 milliards de dollars. En tout, ce sont 11 personnes qui sont mis en accusation pour corruption dans cette affaire. En 2011, les deux compagnies avaient alors remporté l'attribution d'un bloc pétrolier offshore au Nigeria pour 1,3 milliard de dollars. Shell et Eni ont toutefois nié tout comportement illégal. Le directeur général d'Eni a expliqué le mois dernier dans les colonnes du journal Financial Times...
(Agence Ecofin 03/03/17)
L’opérateur de téléphonie mobile MTN Nigeria et plusieurs autres intérêts sud-africains au Nigeria comme Multichoice font actuellement l’objet de menaces de représailles à cause des nouvelles manifestations xénophobes survenues en Afrique du Sud il y a deux semaines. Dans une lettre envoyée au Haut Commissariat d’Afrique du Sud au Nigeria le 02 mars 2017, une coalition formée des groupes Niger Delta Watchdogs, Niger Delta Volunteer et Niger Delta Strike Force, a donné un mois à la société télécoms et à ses concitoyennes pour quitter le pays. Dans le cas contraire, elles seraient attaquées. D’après la coalition du Delta du Niger, « si ces compagnies ne sont pas fermées dans un délai d'un mois, nous nous mobiliserons pleinement et commencerons des...
(BBC 03/03/17)
Les gouvernements Camerounais et Nigérian ainsi que le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés ont signé jeudi l'accord tripartite pour le rapatriement volontaire de réfugiés Nigérians vivant au Cameroun. Ils sont plus de 85 milles réfugiés Nigérians à avoir fui au Cameroun suite à l'insurrection de la secte Boko Haram. Environ 62 milles d'entre eux vivent dans le camp de réfugiés, dans le camp de Minawao, extrême nord du Cameroun. Plusieurs parmi eux souhaitent désormais retourner au Nigéria. Cet accord définit les conditions de rapatriement volontaire de plusieurs réfugiés nigérians vivants au Cameroun. Mais, le Ministre nigérian de l'intérieur assure que ce retour ne doit pas se faire dans la précipitation pour prévenir les dérapages éventuels. Le HCR s'est...
(Agence Ecofin 03/03/17)
Le gouvernement de l’Etat nigérian de Kano vient de signer avec les fondations Bill & Melinda Gates et Dangote un mémorandum d’entente portant sur un programme d’amélioration des soins médicaux dans l’Etat. Baptisé « Health Basket Fund » et estimé à 1,8 milliard de nairas le programme s’étendra sur une durée de cinq ans. Il vise à vise à booster la santé infantile et réduire le taux de mortalité maternelle. Selon le contrat, les deux fondations apporteront chacune 40% des fonds visés tandis que le gouvernement fournira les 20% restants. Faisant le point des actions récemment menées dans le cadre de l’amélioration des soins de santé dans l’Etat, le gouverneur, Abdullahi Ganduje, a souligné que son administration avait rénové deux...
(Agence Ecofin 03/03/17)
Le chiffre d'affaires à l'export de la filiale nigériane du géant agroalimentaire suisse Nestlé a été de seulement 1,9 milliards de nairas (6 millions $ au cours actuel), au terme de l'exercice 2016. C'est un repli de près de 36,6%, comparé aux 3 milliards de nairas de ventes à l'export réalisés sur la même période en 2015. Le groupe n'a pas fait de commentaire sur cette contre-performance. Mais selon son rapport financier de l'exercice 2016 publié sur le Nigeria Stock Exchange où il est coté, la baisse des ventes au Niger y a fortement contribué. De 1 milliard de nairas en 2016, les ventes de Nestlé Nigeria y ont chuté à seulement 63 millions de nairas. Ce pays voisin francophone,...
(RFI 03/03/17)
Avec Serge Breysse, médecin, directeur du Département expertise et plaidoyer à Action contre la Faim France.
(Agence Ecofin 03/03/17)
En raison de problèmes techniques, la raffinerie de Warri au Nigéria a temporairement cessé ses activités. C’est ce qu’a annoncé le chef de l’exploitation de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), Anibor Kragha, hier à Abuja. Les difficultés techniques en question qui sont d’ordre électrique, sont relatives à une panne des turbines à gaz. Toutefois, le responsable a indiqué que la NNPC faisait tout pour résoudre le problème. « Seule la raffinerie de Warri est actuellement hors service, en raison de difficultés techniques. Cependant nous travaillons avec la General Electric, la GE, pour les résoudre au plus vite », a affirmé M. Kragha. En effet, selon Anibor Kragha, les deux autres raffineries du pays, notamment celles de Port Harcourt et...
(Agence Ecofin 03/03/17)
La société d’Etat en charge du pétrole, la NNPC, aurait gonflé les subventions qu’elle a reçues entre 2006 et 2016, soit un total de 17 milliards $. C’est ce qu’a révélé la Chambre haute du parlement qui a annoncé une enquête sur l’affaire. L’annonce intervient après que le sénateur Dino Melaye (photo) ait soupçonné des irrégularités dans les montants des subventions obtenues par la NNPC sur la période. Le sénateur n’a toutefois pas révélé la source des accusations, ni la proportion des 17 milliards $ qui aurait été détournée via des actes frauduleux. Dans le cadre de sa requête, le responsable ajoute que la société d’Etat avait fourni des produits raffinés à des personnes privées qui les ont par la...
(Agence Ecofin 03/03/17)
Le conseil exécutif fédéral du Nigéria (FEC) a approuvé un fonds de garantie d’un montant de 2,2 milliards $ qui vise à aider les compagnies de production d’électricité (GenCos) à résoudre le problème de liquidités auquel ils sont confrontés. Cette somme sera débloquée par la Banque centrale du pays, la CBN. Selon le ministre de l’énergie, du travail et de l’habitat, Babatunde Fashola, qui a fait cette annonce, les fonds seront mis à la disposition de la Nigeria Bulk Electricity Trading (NBET). La NBET est une société d’Etat qui rachète aux GenCos l’électricité qu’elles produisent. L’entité a récemment connu plusieurs difficultés liées à un déficit de liquidités qui l’empêchait de respecter les divers engagements envers ces compagnies. En outre, les...
(Agence Ecofin 03/03/17)
(Agence Ecofin) - Le chiffre d'affaires à l'export de la filiale nigériane du géant agroalimentaire suisse Nestlé a été de seulement 1,9 milliards de nairas (6 millions $ au cours actuel), au terme de l'exercice 2016. C'est un repli de près de 36,6%, comparé aux 3 milliards de nairas de ventes à l'export réalisés sur la même période en 2015. Le groupe n'a pas fait de commentaire sur cette contre-performance. Mais selon son rapport financier de l'exercice 2016 publié sur le Nigeria Stock Exchange où il est coté, la baisse des ventes au Niger y a fortement contribué. De 1 milliard de nairas en 2016, les ventes de Nestlé Nigeria y ont chuté à seulement 63 millions de nairas. Ce...
(Agence Ecofin 03/03/17)
Au Nigéria, toutes les stations de radiodiffusion ont jusqu’au 15 mars prochain pour payer les frais de licence dus au régulateur du secteur, la National Broadcasting Commission (NBC). C’est le directeur général de l’institution, Is’haq Modibo Kawu (photo), qui a émis cet avertissement lors d’une rencontre avec les acteurs du secteur à Abuja. Invitant les débiteurs à payer lesdits frais qui s’élèvent à environ 15,9 millions $, le responsable a ajouté que « plusieurs stations opérant dans le pays refusent de payer les frais de licence ». Celles-ci, « n’informent également pas la CBN de leur intention de renouveler ou non la licence, dans le délai de six mois avant son expiration, comme exigé ». Le responsable a souligné que...
(Agence Ecofin 03/03/17)
La Social Media Week de Lagos s’est ouverte depuis le 27 février 2017 au Nigeria. Chris Cox, le directeur de produit de Facebook y prend part. En prospection pour l’entreprise, il y a rencontré les tech entrepreneurs, les développeurs et les créateurs de contenus locaux pour échanger avec eux sur le futur des médias dans le pays. Pour Chris Cox, grâce à l'explosion de la vidéo mobile et de la vidéo en direct qui donne aux gens une nouvelle façon de partager leur histoire et leur perspective avec le monde, Facebook peut aider les conteurs du Nigeria, les musiciens, les cinéastes, les romanciers à transmettre leurs histoires au reste du monde. « Avec 8,6 millions de personnes au Nigéria utilisant...
(AFP 02/03/17)
Sept mille personnes ont fui leurs villages autour de la forêt de Sambisa, dans le nord-est du Nigeria, fuyant les combats des dernières semaines entre le groupe jihadiste Boko Haram et l'armée, ont rapporté mercredi une agence onusienne et des sources locales. "Entre le 25 février et le 1er mars, 4.449 personnes sont arrivées dans la ville de Chibok, cherchant une protection après des attaques contre leur village ou des menaces d'attaques", note un rapport de l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) que s'est procuré l'AFP. Un autre mouvement de 2.000 personnes "arrivant de Kaya, un village proche de Chibok", s'est produit le 10 février, cette fois en direction...

Pages