Mercredi 13 Décembre 2017
(RFI 07/11/17)
Un Britannique, Ian Squire, retenu en otage au Nigeria a été tué, tandis que trois autres ont été libérés et ont pu rentrer chez eux, a annoncé ce lundi 6 novembre le ministère britannique des Affaires étrangères. ll y a un peu d'un mois, quatre ressortissants britanniques étaient enlevés dans le delta du Niger, dans le sud du Nigeria. Le ministère britannique des Affaires étrangères vient d'annoncer que l'un d'eux a été tué, tandis que trois autres ont été libérés et ont pu rentrer chez eux. Beaucoup de flou entoure encore cette prise d'otages. Les autorités britanniques, qui ont annoncé cette information, laissent filtrer très peu d'informations jusqu'ici. Seule certitude : l'un des quatre otages enlevés le 13 octobre dernier...
(AFP 06/11/17)
Des chefs locaux ont appelé lundi un groupe armé du sud-est pétrolier du Nigeria à s'abstenir de mener de nouvelles attaques sur les pipelines pour donner une chance aux pourparlers de paix en cours avec le gouvernement. L'un des principaux groupes rebelles de la région, les Vengeurs du Delta du Niger (NDA), avait menacé la semaine dernière de reprendre les attaques visant les infrastructures pétrolières et gazières, qui avaient provoqué en 2016 une importante chute de la production nationale d'hydrocarbures. Edwin Clark, le responsable du Pan Niger Delta Forum (Pandef) mis en place en 2016 pour négocier une sortie de crise avec le gouvernement, a demandé davantage de patience.
(AFP 06/11/17)
Six personnes ont été tuées dans une attaque attribuée au groupe jihadiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris lundi auprès des autorités locales. "Un groupe de 20 personnes que nous soupçonnons d'appartenir à Boko Haram a attaqué la ville de Jaddannam", à environ 50 km au nord-ouest de Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno, a déclaré à l'AFP Bukar Wakil Tawu, secrétaire du gouvernement local. "Ils ont tué six personnes et brûlé presque toute la ville, ils ont aussi brûlé du bétail et des vivres provenant des récoltes récentes", a-t-il ajouté après s'être rendu sur place, précisant que l'attaque s'était produite vendredi soir vers 21H00 locales.
(AFP 06/11/17)
Un Britannique, Ian Squire, retenu en otage au Nigeria a été tué, tandis que trois autres ont été libérés et ont pu rentrer chez eux, a annoncé lundi le ministère britannique des Affaires étrangères. "Nous sommes enchantés et soulagés qu'Alanna, David et Shirley soient rentrés sains et saufs. Nos pensées vont à la famille et aux amis de Ian", ont déclaré les familles des otages libérés dans un communiqué diffusé par le Foreign Office. Ian Squire, Alanna Carson, David Donovan et Shirley Donovan, avaient été enlevés le 13 octobre dans le sud du Nigeria.
(Agence Ecofin 06/11/17)
La Chambre haute du Sénat nigérian a entamé des investigations sur des allégations de détournement de 1,035 milliard $ par le ministère de l’Energie. Cette enquête a été diligentée sur la requête de Dino Melaye (photo), sénateur de l’Etat de Kogi. « En juin 2013, le gouvernement fédéral a levé 1 milliard $ grâce à l’émission d’eurobonds. Dans ce financement, une somme de 350 millions $ a été donnée à la Nigerian Bulk Electricity Trading (NBET) en 2014. Ce montant a été volé lors des versements.», a affirmé le représentant lors de la dernière session sénatoriale. Avant de poursuivre : « L’année dernière, le ministère de l’Energie est venu avec l’idée d’un projet dénommé Fast power et supposé permettre la...
(Agence Ecofin 06/11/17)
Au Nigéria, les Niger Delta Avengers (NDA) ont annoncé vendredi, sur leur site Internet, la fin du cessez-le-feu observé depuis le 30 août 2016, après sept mois d’intenses activités marquées par de multiples attaques sur les installations pétrolières et gazières du Delta du Niger. Une situation qui a entraîné la production nationale de brut à son plus bas niveau en 30 ans, soit 1,3 million de barils. « Nous pouvons vous assurer que chaque installation pétrolière de notre région ressentira la chaleur de la colère des Niger Delta Avengers.», a écrit le groupe d’insurgés dans un message adressé au gouvernement fédéral. Cependant, le groupe n’a pas énuméré les raisons qui l’ont poussé à ce point. Selon les observateurs, le gouvernement...
(AFP 06/11/17)
"Si vous ne savez pas d'où vous venez, comment pouvez-vous savoir où vous allez?" Johnson Uwadinma est un artiste nigérian obsédé par le travail de mémoire, dans un pays en perpétuelle effervescence. Pour son projet "Amnesia", il a assemblé des centaines de boules faites de vieux papiers journaux froissés et peinturlurés de couleurs vives formant d'étranges chromosomes, qui ont été présentés pendant le week-end à la 2e édition de la foire d'art contemporain "Art X", à Lagos. Autant de métaphores des crises qui traversent le Nigeria depuis des décennies, sans toujours trouver d'issue. "Les médias répètent constamment les même histoires de corruption, de guerre, de violence et de tromperies. Nous n'apprenons jamais de notre passé", explique l'artiste originaire de l'ex-Biafra,...
(Le Monde 06/11/17)
Le chanteur originaire de la capitale économique du Nigeria a conquis les scènes du continent avec ses tubes qui déchaînent YouTube. Quand on se présente comme le « gamin le plus cool d’Afrique », la France, où il reste méconnu, compte finalement assez peu. Bien sûr, Davido aime Paris, ses palaces, ses boutiques de luxe et assure avec nonchalance qu’il compte bien enflammer le Zénith prochainement. Le chanteur et producteur nigérian est pourtant l’une des plus grandes stars du continent africain. Le jeune homme aux allures de lascar des beaux quartiers remplit des salles et des stades entiers. Chacune de ses chansons deviennent des tubes qui passent en boucle, de Lagos à Addis-Abeba, de Niamey à Johannesburg, où toujours plus...
(Agence Ecofin 06/11/17)
Selon Melissa Rousset, une spécialiste de la finance digitale, on verra se développer dans les prochaines années, en Afrique de l'ouest francophone, le crédit scoring, une technique qui consiste à évaluer la capacité de remboursement d’un demandeur de prêts, grâce à l'analyse des données le concernant. Le crédit scoring, très développé en Afrique de l'est, a permis d'y améliorer l'inclusion financière. Jusqu'à présent, la décision de donner ou non une suite favorable à un demandeur de crédit, repose encore largement sur des outils d'évaluation préconçues et peu flexibles. Par exemple, plusieurs consommateurs de crédit de communication téléphonique ne s'en rendent pas toujours compte, mais derrière le service de prolongation du temps ou du volume des appels, se cache un service...
(AFP 04/11/17)
Un ancien conseiller à la sécurité nationale du Nigeria a nié vendredi devant la justice avoir détourné des fonds destinés à lutter contre le groupe jihadiste Boko Haram pour financer la campagne électorale de l'ex-président Goodluck Jonathan en 2015. Sambo Dasuki a affirmé devant la Haute cour fédérale d'Abuja qu'il n'avait "commis aucune action illégale en lien avec une transaction" avec Olisa Metuh, jugé pour corruption dans le cadre de l'affaire du "Arms Scam", scandale de détournement de fonds de 2 milliards de dollars. Olisa Metuh, ancien porte-parole de la présidence sous M. Jonathan, est accusé d'avoir reçu une partie de cette somme, 400 millions de nairas (955.000 euros) de Sambo Dasuki, avant la présidentielle de 2015. Cet argent aurait...
(Jeune Afrique 04/11/17)
Fondateur de Sahara Reporters, Omoyele Sowore a rapidement imposé ce site Web d’investigation dans le paysage médiatique très concurrentiel du Nigeria, en dévoilant chaque semaine de nouveaux scandales politico-financiers. Un tee-shirt vert délavé, un pendentif avec une dent de requin, un Jeans élimé et des « runnings » made in America. Lorsqu’on croise Omoyele Sowere pour la première fois, difficile d’imaginer que l’on se trouve face à l’un des hommes les plus influents de Lagos, au Nigeria, où la puissance se manifeste d’abord dans l’opulence des vêtements. Omoyele Sowore parle à voix basse, comme s’il avait peur d’être entendu par des oreilles indiscrètes. Il est vrai qu’à 46 ans, il a déjà divulgué bien des scandales. Au sein du DSS...
(Xinhua 04/11/17)
La stratégie de gestion des recettes et des dettes du Nigeria réduira le risque d'endettement et accélérera le développement, a déclaré la ministre des Finances, Kemi Adeosun. Vendredi, dans un communiqué obtenu par Xinhua à Lagos, la ministre a salué le conseil du Fonds monétaire international (FMI) concernant la décision du pays de signer pour plus de prêts étrangers. Les autres emprunts du Nigeria auprès des partenaires étrangers aideront à mobiliser les revenus, tout en réduisant le fardeau de la dette du pays en allongeant le profil des échéances, a-t-elle expliqué. La ministre a ajouté que les emprunts étrangers augmenteront...
(RFI 04/11/17)
Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés alerte sur le cas de milliers de Camerounais fuyant depuis début octobre la crise qui frappe la zone anglophone du pays. Au Nigeria, près de 2 000 réfugiés ont été enregistrés jusqu'ici alors que 3 000 sont en attente de la procédure, selon le HCR. Mais l’organisation s’inquiète de ces arrivées alors que le Nigeria est lui-même en proie à la violence de Boko Haram. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171102-nigeria-afflux-refugies-provenance-ca...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Au Nigéria, la société publique du pétrole (NNPC) vient de rendre public son plan de construire une nouvelle usine de biocarburant capable de produire 65 millions de litres par an. Elle sera située dans la localité d'Okeluse, dans l'État d'Ondo dans le Sud-ouest sur une superficie de 15 000 hectares qui sera mise à disposition par l’Etat. Le périmètre accueillera aussi une grande plantation de manioc qui fournira la matière première à la production de biocarburants. La décision de réaliser cette infrastructure s’inscrit dans l’engagement du groupe étatique d’assurer pleinement la fourniture des produits pour la consommation énergétique avec un accent particulier sur la protection de l'environnement en réduisant ses émissions de carbone. C’est ce qu’a expliqué à la presse...
(Agence Ecofin 03/11/17)
La Commission des communications du Nigeria (NCC) a créé un comité spécial qui va se charger de trouver des solutions plus fortes et définitives aux manquements liés à l’identification des abonnés. La décision a été prise au cours de la rencontre organisée le 31 octobre dernier par le régulateur télécoms avec les opérateurs, au sujet de la persistance des cas de SIM non – identifiées mais en activité. Umar Garba Danbatta (photo), le vice-président exécutif de la NCC, s’adressant aux sociétés télécoms, a déclaré que « cette situation ne peut plus être tolérée ». D’après le régulateur télécoms, l’existence des SIM incorrectement enregistrées, non enregistrées et préenregistrées ne devraient plus continuer à fonctionner alors que toutes les mesures ont été...
(Agence Ecofin 03/11/17)
La Transmission Company of Nigeria a sollicité de la Banque africaine de développement (BAD), un prêt de 200 millions $ pour l’amélioration des services énergétiques dans le nord-est du pays. C’est ce qu’a affirmé, au Today, Usman Mohamed, le directeur exécutif de la société. Selon lui, ce financement qui a été sollicité au titre du plan de crédit de 2015, trouve sa justification dans le regain de détérioration de la fourniture énergétique de la région. En effet, plusieurs localités du nord-est sont à plus de 1 000 km de la centrale électrique la plus proche. En outre, celles qui sont raccordées au réseau électrique le sont avec des lignes de distribution basse tension de 33 kV ou 11 kV. Une...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a espéré que le projet de monnaie unique de la CEDEAO, l’Eco, se mette en place rapidement, à l’occasion du sommet des chefs d’Etat de cette sous-région, qui s’y est récemment tenu à Niamey. Volontariste, le chef de l’Etat nigérien a proposé la mise en circulation de l’Eco à partir de 2020 au sein des pays qui sont « techniquement prêts », suivant processus européen qui a conduit à l'Euro. L'adhésion des autres Etats se ferait alors progressivement. Une proposition reprise dans le communiqué final, traduisant ainsi, de nouveau, une volonté d’aboutissement du projet. Mais une chose que le président du Niger n’a pas expliqué clairement, c’est ce qu’il entendait par « Pays techniquement...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Il y a quelques semaines, le Commonwealth Development Corporation, le fonds britannique de financement du développement, annonçait son intérêt particulier pour l’Afrique de l'Ouest, notamment la Côte d'Ivoire et le Sénégal, qui sont les moteurs de l'écononomie dans la zone UEMOA. L'annonce, cette fois, vient du Norfund, le fonds norvégien de financement du développement via des investissements directs non-boursiers. Selon des propos rapportés par Reuters, citant le directeur général de l'institution, qui intervenait en marge d'une conférence, le Norfund envisage de renforcer son ancrage en Afrique de l'ouest avec une base opérationnelle au Ghana. Dans la foulée, on apprend aussi que le Norfund prévoit d'investir 1 milliard $ dans le secteur bancaire en Afrique subsaharienne, sans qu'on ne puisse confirmer...
(AFP 02/11/17)
Les récentes violences en zones anglophones au Cameroun ont déjà fait fuir au moins 5.000 personnes vers le Nigeria voisin, a indiqué mardi l'ONU qui a lancé un "plan d'urgence" pour pouvoir assister jusqu'à 40.000 réfugiés. "Nous nous préparons à aider jusqu'à 40.000 (personnes) s'ils arrivent", a déclaré à l'AFP un porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Babar Baloch. Le porte-parole s'appuyait sur une estimation faite par le personnel du HCR sur place. Ce plan d'urgence a été élaboré par le HCR et les agences humanitaires de l'ONU. "Nous pensons qu'ils (les réfugiés camerounais) pourraient être plus nombreux" à venir au Nigeria, a ajouté le porte-parole. "Des milliers de personnes ont fui vers le Nigeria suite aux...
(Agence Ecofin 02/11/17)
Au Nigeria, la Banque africaine de développement (Bad) a déclaré, mardi, qu'elle pourrait consentir 400 millions $ supplémentaires au profit du Nigeria afin de soutenir ses efforts de croissance et de relance économique. Si les discussions sur le décaissement de la deuxième tranche d’un prêt de 1 milliard $ visant à financer le déficit budgétaire vont bon train, l’institution serait également sur le point d’envisager une autre approche pour revigorer l’économie nigériane sortie de la récession au deuxième trimestre de cette année. « Un soutien additionnel de 400 millions $ pourrait être envisagé, si demandé et approuvé par le Conseil, dans le cadre d'un effort plus élargi, en coordination avec d'autres partenaires au développement dont la Banque mondiale et le...

Pages