Jeudi 22 Février 2018
(Agence Ecofin 25/01/18)
Jeudi, la chambre haute de l’Assemblée nationale nigériane a lancé un ultimatum de sept jours à l’endroit de la société publique du pétrole (NNPC), pour mettre fin à la pénurie de carburant dans les stations-service. Cette injonction arrive à la suite de l’adoption à l'unanimité d'un rapport intérimaire du Comité mixte des ressources pétrolières sur la crise persistante du carburant dans le pays. Selon Kabiru Marafa, la mesure implique également que le pétrole produit sur le territoire, serve prioritairement à satisfaire la demande. C’est-à-dire que les services de sécurité publics seront mobilisés pour assurer des patrouilles aux frontières afin de contrôler les exportations des produits pétroliers vers les pays voisins, précise Bukola Saraki, le président du Comité. Le Nigéria ne...
(RFI 25/01/18)
La crise du Cameroun anglophone déborde sur le Nigeria voisin. Le HCR a pu enregistrer près de 10 000 personnes qui fuient la crise dans leur pays. Les services de secours de l’Etat de Cross River parlent d’au moins 33 000 réfugiés, disséminés dans des villages, hébergés dans des familles, dans la précarité la plus totale. Autorités locales et HCR attirent l’attention sur la nécessité de créer des camps pour héberger ces populations. « Nous avons recensé près de 33 000 migrants camerounais. Un grand nombre est arrivé par la route. Mais certaines personnes traversent la forêt, d’autres le fleuve. C’est donc très difficile de les enregistrer sur nos bases de données », témoigne John Inaku, responsable du Service de...
(APA 24/01/18)
APA-Lagos (Nigeria) - Le Service fédéral des revenus intérieurs (FIRS, fisc)) du Nigeria a déclaré avoir collecté un total de 4,03 trillions de nairas (environ 13,213 milliards de dollars) en 2017. Ce chiffre, selon le FIRS, représente 82,38% de l’objectif du gouvernement qui était de 4,89 mille milliards de nairas pour 2017. Il a ajouté que les taxes provenant de sources non pétrolières représentaient 63%, tandis que les taxes pétrolières représentaient 38% de la collecte totale ajoutant que le droit de timbre avait enregistré une augmentation d’environ 94% au cours de l’exercice 2017. "Avec le soutien de l’Assemblée nationale, votre soutien et celui d’autres parties prenantes, le FIRS a été en mesure de collecter plus de 4 mille milliards de...
(La Tribune 24/01/18)
Loin, très loin de la réserve traditionnelle à laquelle s’astreignent les anciens présidents. Olesegun Obasanjo vient peut-être d’activer une bombe dans le paysage politique nigérian. A une année de la présidentielle à laquelle Muhammadu Buhari n’a pas encore clarifié la question de sa candidature, l’ancien président nigérian a exhorté son lointain successeur de ne pas rempiler à la tête du pays. Une position hors norme qui risque d’alimenter les débats et peut-être même secouer l’Aso Rock Villa. «Nous ne ferons pas de commentaire maintenant !». Dans les couloirs de l'Aso Rock Villa, les mots d'Olusegun Obasanjo ont dû être un coup de massue politique. Il faut dire que la charge de l'ancien président est portée au mauvais moment. Alors que...
(RFI 24/01/18)
A un peu plus d'un an de l'élection présidentielle prévue le 16 février 2019, les débats font rage sur une éventuelle candidature du président nigérian Muhammadu Buhari. L'intéressé, âgé de 75 ans, au pouvoir depuis 2015, avait assuré par le passé qu'il ne ferait qu'un seul mandat. Mais le propos n'est peut-être plus vraiment d'actualité. En tous cas, le chef de l'Etat nigérian laisse planer le doute sur son choix, ramenant au premier plan des discussions, la question de son état de santé. Viendra ? Viendra pas ? Tout est parti d'un tweet de Reuters publié il y a une dizaine de jours. En se basant sur une interview radio attribuée au chef de l'Etat, l'agence de presse affirmait que...
(AFP 24/01/18)
Les affrontements sanglants entre agriculteurs et éleveurs sont devenus le premier défi sécuritaire du Nigeria, selon des analystes, après des décennies de passivité des pouvoirs publics, incapables de trouver une solution à une guerre pour les ressources qui attise les haines identitaires. Le conflit est désormais plus meurtrier que l'insurrection du groupe jihadiste Boko Haram dans le nord-est: selon un rapport de l'International Crisis Group publié fin 2017, plus de 2.500 personnes ont été tuées dans les violences pastorales en 2016 . "Si rien n'est fait urgemment, les choses vont empirer", prévenait fin novembre le cabinet SBM Intelligence, affirmant que son "pire scénario" était en train de se "matérialiser". Les premiers jours de janvier lui ont donné raison, avec au...
(Agence Ecofin 24/01/18)
L’ancien président du Nigeria Olusegun Obasanjo a, dans une lettre publique diffusée ce mardi, demandé officiellement à l’actuel dirigeant du pays Muhammadu Buhari de ne pas se représenter aux prochaines élections présidentielles qui se tiendront le 16 février 2019. Olusegun Obasanjo, qui a dirigé le Nigeria de 1999 et 2007, a justifié sa position en qualifiant « d’échec » le mandat de l’actuel Président. Caractérisé, selon lui, par le népotisme et une mauvaise gouvernance économique du pays. « J’ai connu Buhari avant qu'il ne devienne Président et m’avait déclaré qu'il avait une faible maitrise de l'économie. Mais je pensais qu'il pourrait faire appel à de bons Nigérians dans ce domaine afin de l’aider », écrit Obasanjo dans la lettre. L’ancien...
(Xinhua 24/01/18)
Vendredi, le Nigeria a indiqué qu'à l'issue de recherches fructueuses, six médicaments traditionnels à base de plantes ont été élaborés pour traiter la maladie à virus Ebola, la malaria et d'autres maladies. Le directeur général de l'Institut national de la recherche et du développement pharmaceutiques (NIPRD), Karniyus Gamaniel, a fait état de ces résultats à Abuja, la capitale du pays. Il a dit que le "NIPRIBOL", une association fixe de plusieurs médicaments, a été élaboré par l'institut pour traiter la maladie à virus Ebola, ajoutant que l'institut avait achevé l'étude de la Phase I. M. Gamaniel a dit que l'institut avait également élaboré le "NIPRIMAL", un traitement antipaludique pour les cas de paludisme sans complication, ajoutant que le médicament pouvait...
(Xinhua 24/01/18)
L'industrie du cuir du Nigeria est la nouvelle mine d'or de ce pays et la clé de la croissance industrielle et de la création d'emplois et de richesses dans ce pays, a déclaré mardi Ogbonnaya Onu, ministre nigérian des Sciences et des Technologies. S'exprimant à l'occasion d'un forum dans l'État de Sokoto dans le nord du pays, le ministre Onu a déclaré au public que le Nigeria pouvait générer plus de 700.000 emplois de l'industrie du cuir, ajoutant que celle-ci était d'une importance stratégique pour la diversification économique du pays. Le président Muhammadu Buhari travaille avec diligence pour améliorer les conditions socio-économiques de la population en favorisant la diversification et la transformation de l'économie, a souligné le ministre. Le ministère...
(APA 24/01/18)
APA-Tanger (Maroc) - Les Super Eagles et les Chevaliers de la Méditerranée de la Libye se sont qualifiés pour les quarts de finale à l’issue de la 3eme journée du groupe C de la Coupe d'Afrique des nations pour les joueurs locaux (CHAN 2018), disputée mardi à Tanger. Les Nigérians ont surclassé les Equato-Guinéens sur le score de 3-1, alors que les Libyens sont venus à bout des Rwandais 1-0. Les Aigles nigérians terminent donc en tête du groupe avec 7 points, suivis par les Libyens avec 6 points. Éliminées, les équipes du Rwanda et de la Guinée Equatoriale sont relégués en bas de classement, occupant la 3ème et 4ème place du groupe, avec 4 points et 0 point respectivement.
(AFP 23/01/18)
Dans une tribune lapidaire, l'ex-président du Nigeria Olusegun Obasanjo a demandé mardi à Muhammadu Buhari de se "reposer" et de ne pas se représenter pour un second mandat en 2019, tout en proposant la création d'un nouveau mouvement politique. Citant tour à tour "les pauvres performances" du président Buhari, depuis son arrivée au pouvoir en 2015, "pauvreté, insécurité, mauvaise gestion économique, népotisme...", Olusegun Obasanjo, qui a dirigé le Nigeria de 1999 à 2007 et garde un poids important dans la scène politique locale, appelle le président actuel à "considérer le repos", dans une tribune publiée par plusieurs journaux.
(AFP 23/01/18)
Six agriculteurs ont été tuées le week-end dernier par des éleveurs nomades dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris mardi de source officielle, faisant suite à des dizaines de massacres inter-communautaires semblables ces dernières semaines. "Six personnes ont été tuées et beaucoup d'autres blessées dans l'attaque des villages de Kikan et Lauru", dans l'Etat d'Adamawa (nord-est) a rapporté le ministre régional de l'Information Ahmad Sajo. "Un groupe d'éleveurs peuls a envahi Kikan, qui est un village habité des gens de l'ethnie Bachama, tué trois personnes, fait beaucoup de blessés et volé des têtes de bétail", a-t-il ajouté. "Des jeunes Bachama se sont regroupés pour se venger et ont envahi à leur tour le village de Lauru, tué trois personnes et...
(AFP 23/01/18)
La police nigériane a détenu brièvement mardi des militants qui manifestaient pour demander la libération des lycéennes de Chibok enlevées par le groupe islamiste Boko Haram en 2014, a affirmé une responsable du mouvement de soutien aux jeunes filles. Plusieurs membres du groupe Bring Back Our Girls (BBOG), ont été détenus dans la matinée pour avoir manifesté à Abuja, la capitale fédérale, selon la coordinatrice de BBOG, Aisha Yesufu. Le mouvement organise régulièrement des manifestations à Abuja et à Lagos pour appeler le gouvernement à obtenir la libération de celles des jeunes filles enlevées le 14 avril 2014 par Boko Haram dans la ville de Chibok (nord-est) et qui sont toujours en captivité. "La police nigériane a décidé de nous...
(Agence Ecofin 23/01/18)
Selon The Guardian, l’unité flottante de production (FPSO) dédiée à l’extraction de l’or noir du vaste projet pétrolier Egina, entrera sur le territoire nigérian ce mardi 23 janvier 2018. Dotée d’une capacité de production de 200 000 barils par jour pour un coût de 3,3 milliards de dollars, l’installation a quitté les chantiers du Coréen Samsung Heavy Industries (SHI), le 31 octobre dernier. D’après des précisions de Jin Su Park, le responsable en charge des finances de SHI, l’unité entrera dans les eaux nigérianes autour de 23 heures. Il a ajouté que malgré les nombreuses difficultés rencontrées par les équipes techniques de la compagnie pour réaliser le FPSO, les travaux se sont déroulés avec succès. Prévu pour entrer en production...
(Agence Ecofin 23/01/18)
L’opérateur de télécommunication nigérian 9mobile s’est associé à Bango, une société de paiement mobile basée en Angleterre pour lancer 9pay, une plateforme de paiement destinée aux utilisateurs de l’application Google Play. A travers 9pay, des usagers peuvent payer pour avoir accès à certains services via internet. Ils pourront aussi avoir accès à certains médias, jeux vidéo et contenus numériques disponibles uniquement sur la boutique associée au premier moteur de recherche du monde. Otuyemi Otule, responsable de l’information chez 9mobile a fait savoir que la nouvelle plateforme mise en place allait permettre à l’opérateur de téléphonie d’accroître les solutions de paiement mobile au Nigéria et allait aider les populations non bancarisées à effectuer diverses transactions financières. « L’Afrique est devenue un...
(RFI 23/01/18)
Au Nigeria, les appels se font de plus en plus pressants pour que le pouvoir fédéral trouve des solutions aux violences entre pasteurs et agriculteurs. Depuis vingt ans, les conflits se multiplient. Suite aux heurts, début janvier, qui ont fait au moins 70 morts dans l'Etat de Benue, au sud du pays, les autorités nigérianes ont finalement mis sur pied vendredi 19 janvier un comité. Il est dirigé par le vice-président, Yemisi Osinbajo, et chargé de trouver des solutions. En attendant leur rapport, les observateurs dénoncent un manque de volonté politique pour un secteur laissé à l'abandon depuis des décennies. La dernière fois que le gouvernement fédéral nigérian s'est penché sur la question des réserves de pâturage, c'était en 1965...
(AFP 22/01/18)
Deux Américains et deux Canadiens enlevés cette semaine après être tombés dans une embuscade sur une route du nord du Nigeria ont été libérés samedi, a annoncé la police. Les quatre Nord-Américains kidnappés mardi soir par des hommes armés non identifiés "sont tous en bon état de santé" et ont été pris en charge par leur ambassade respective après leur libération vers 05h00 (04H00 GMT) du matin, a expliqué à l'AFP Mukhtar Aliyu, porte-parole de l'Etat du Kaduna. Une personne soupçonnée d'être liée à leur enlèvement a été arrêtée, a-t-il précisé. "Ils ont été libérés grâce aux efforts de la police" qui avait déployé plusieurs unités spéciales à leurs recherche dans la brousse entourant le lieu de leur enlèvement, a...
(AFP 22/01/18)
Cinq employés de la compagnie pétrolière nigériane, Sahara Energy Oil Company, ont été enlevés par un groupe armé dans le sud-est du Nigeria, a-t-on appris vendredi de sources policières et locales. "L'incident est survenu dans la communauté d'Ajoki, à la frontière entre l'Etat du Delta et l'Etat d'Edo mercredi en fin de journée", a rapporté à l'AFP Andrew Aniamaka, porte-parole de la police pour l'Etat du Delta. "Pour l'instant, nous n'avons pas beaucoup de détails sur les circonstances de cet enlèvement, mais l'armée a été déployée et travaille aux côtés de la police pour assurer la libération des otages, sains et saufs", a-t-il ajouté, sans vouloir dévoiler l'identité des victimes. Un habitant de la communauté locale, qui a été témoin...
(Agence Ecofin 22/01/18)
Le fabricant d’appareils électroniques et de téléphones mobile Samsung, a révélé qu’il n’installera pas d’usine d’assemblage au Nigeria. La raison de ce refus est la faible part de marché de l’entreprise dans le pays, a révélé Sung Yoon (photo), le président-directeur général de Samsung Electronics Africa, au cours d’une session d’échange avec les journalistes, la semaine dernière. Le patron du département Afrique de Samsung a souligné que l’entreprise électronique grand public, bien que leader au Nigeria, enregistre cependant une part de marché bien plus faible que les 80% d’Afrique du Sud. Selon Sung Yoon, l'ouverture d'une usine d’assemblage dans un pays, prend en compte plusieurs facteurs, notamment l’infrastructure, le retour sur investissement et le marché gris. Or au Nigeria, Samsung...
(Agence Ecofin 22/01/18)
La ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Imane Houda Faraoun (photo), est revenue sur une éventuelle ouverture de capital de l’opérateur historique Algérie Telecom et de sa filiale mobile, Mobilis. S’exprimant le 21 janvier 2018, sur les ondes de la radio Chaine 3, lors de l’émission « l’invité de la rédaction », elle a déclaré que cette option est « définitivement exclue », au regard des caractères « bénéficiaire et rentable » de ces deux entreprises publiques. D’après la patronne du secteur des TIC et télécoms, les chiffres d’affaires d’Algérie Telecom et de Mobilis augmentent de mieux en mieux, grâce au management efficace qui y a été mis en place. Si la ministre n’a pas...

Pages