Mercredi 18 Octobre 2017
(AFP 18/09/17)
Au moins 44 personnes ont succombé au choléra dans le nord-est du Nigeria dévasté par le conflit de Boko Haram, ont annoncé lundi les Nations Unies qui ont lancé un appel de fonds de 10 millions de dollars pour enrayer une éventuelle épidémie dans les camps de déplacés. "A ce jour, nous avons recensé au moins 44 décès, sur 2.300 personnes infectées ou supposées infectées" par le choléra, a déclaré l'ONU dans un communiqué. Le coordinateur onusien pour les Affaires Humanitaires (Ocha) Peter Lundberg a demandé un effort financier aux donateurs de 9,9 millions de dollars (8,3 millions d'euros). Le premier cas de choléra a été déclaré le 16 août dans l'Etat du Borno, épicentre des violences entre l'armée nigériane...
(AFP 18/09/17)
Un triple attentat-suicide a fait au moins 15 morts lundi lors d'une distribution alimentaire dans un camp de déplacés du nord-est du Nigeria, épicentre des activités du groupe jihadiste nigérian Boko Haram, a-t-on appris de sources concordantes. "Il y a eu deux premières explosions à 11h10 (1010 GMT) ce matin dans le village de Mashalari (Etat du Borno), qui ont fait 15 morts et 43 blessés", a rapporté un employé d'une organisation humanitaire sous couvert d'anonymat, ajoutant qu'un autre kamikaze s'est fait exploser quelques minutes plus tard à proximité, sans faire de victime. Les trois kamikazes étaient des femmes selon lui. Babakura Kolo, un membre des milices civiles qui luttent contre Boko Haram a confirmé que "selon nos premières informations,...
(AFP 18/09/17)
Un avocat nigérian a reçu lundi la distinction Nansen du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) pour sa participation aux négociations de la libération d'une centaine de lycéennes de Chibok, enlevées en 2014 par le groupe jihadiste nigérian Boko Haram. Zannah Mustapha a reçu la prestigieuse distinction onusienne après avoir joué "un rôle crucial de médiation" dans les pourparlers entre le gouvernement nigérian et Boko Haram, ainsi que pour son travail en général avec les enfants victimes du conflit dans le nord-est du Nigeria. M. Mustapha, 57 ans, s'est dit "extrêmement heureux" d'avoir été choisi. "Je me réjouis d'être un ambassadeur digne de cette distinction si noble", a-t-il confié à l'AFP, depuis...
(AFP 18/09/17)
Quatre personnes ont été tuées dans le sud-est du Nigeria, a annoncé la police samedi, après une semaine d'affrontements avec les forces de sécurité et de tensions intercommunautaires qui enflamment l'ancien Biafra. "Vendredi 15 septembre, vers 22H45 (21H45 GMT), trois hommes armés, en tenue noire, supposés être des militants du mouvement indépendantiste pour les peuples indigènes du Biafra (IPOB), ont tiré à l'aveugle dans le marché d'Abraka à Asaba (Etat du Delta)", selon un communiqué de la police locale. Cinq personnes ont été blessées. Le marché d'Abraka est un quartier où vivent des Haoussa/Peuls (originaires du Nord), qui font du commerce.
(APA 18/09/17)
L’armée nigériane a annoncé qu’elle s’était lancée dans une chasse à l’homme pour retrouver Nnamdi Kanu, le chef du mouvement séparatiste des Peuples autochtones pro-sécessionnistes du Biafra (IPOB). L’information sur la chasse à l’homme déclenchée contre Kanu, qui se cache depuis lors survient à peine 24 heures après que l’IPOB a été interdit et déclaré organisation terroriste. Les responsables de l’armée ont confié samedi au journal 'The Nation' que l’IPOB faisait également l’objet d’une enquête pour de présumés liens avec l’étranger. Kanu, 49 ans, n’a pas été entendu depuis l’interdiction de l’IPOB, certaines sources suggérant que le très fougueux chef de la cause visant à séparer le Sud-est du pays du reste du Nigéria était entré dans la clandestinité. D’autres...
(RFI 18/09/17)
Une grève générale pourrait démarrer à partir de ce lundi 18 septembre au Nigeria. L'appel a été lancé par une confédération syndicale, le Congrès uni du travail (ULC). Et les autorités craignent la paralysie d'une économie à peine sortie d'une période de crise profonde. « Une seule voie, la grève nationale ». C'est le message lancé à ses adhérents syndicaux par Joe Ajaero, le dirigeant du Congrès uni du travail (ULC). Seraient concernées, l'industrie du gaz et du pétrole, mais aussi celle des télécommunications, de l'aviation et de l'électricité. Une grève dans ces quatre secteurs...
(Agence Ecofin 18/09/17)
La compagnie nationale Ethiopian Airlines a qualifié de « fausse », l'information indiquant qu'elle était en discussion avec les autorités nigérianes pour la reprise du transporteur aérien Arik Air, en difficultés financières, a-t-on appris de Bloomberg qui cite Tewolde GebreMariam (photo), le directeur général de la compagnie aérienne la plus rentable d'Afrique.« Nous n'avons pas eu de discussions et nous n'avons pas soumis d'offre (de reprise d'Arik ndlr) », a déclaré le responsable, ajoutant que, bien qu'il y ait eu une approche...
(RFI 18/09/17)
L'Indonésie comme la Malaisie cherchent d'autres débouchés que l'Europe pour leur huile de palme. Quitte à proposer du troc à l'Afrique. Huile de palme contre pétrole, c'est le troc que vient de proposer l'Indonésie au Nigeria. L'Afrique, pourtant berceau du palmier à huile, est aujourd'hui déficitaire en huile de palme. L'extension fulgurante des plantations dans toute l'Afrique de l'Ouest ne suffit pas pour le moment à combler la demande en cette huile, à la fois peu chère et partie intégrante des menus africains. Alors les producteurs asiatiques géants de l'huile de palme courtisent désormais l'Afrique. Il s'agit pour l'Indonésie, mais aussi la Malaisie, de compenser la perte à venir d'une partie de leur principal marché après l'Inde, à savoir l'Europe...
(RFI 18/09/17)
A domicile, la Tunisie est devenue une nouvelle fois championne d’Afrique de basket-ball ce samedi 16 septembre, face au Nigeria (77-65). Les Aigles de Carthage qui avaient mal débuté leur finale ont finalement repris le dessus dès le deuxième quart temps. La Tunisie, annoncée comme l'équipe à battre, n'a pas déçu devant son public au stade de Radès. Chez elle, la Tunisie avait pris le dessus sur le Maroc en demi-finale (60-52). Et les Aigles de Carthage avaient besoin de tous leurs supporters face au Nigeria, tenant du titre et tombeur du Sénégal dans sa demie (76-71). Les fans ont été au rendez-vous pour pousser leur équipe. Zied Chennoufi très en vue Pour sa première finale à domicile, la Tunisie,...
(Agence Ecofin 18/09/17)
Le marché télécoms nigérian vient de s’enrichir d’un nouvel opérateur d’infrastructures, révèle le journal The Gaurdian. La société Pan African Towers a obtenu de la Commission des Communications du Nigeria (NCC), une licence pour offrir des services de location d’infrastructures télécoms. Elle bataillera désormais avec des compagnies comme Helios Towers ou IHS. Selon Sohail Haider, le directeur général de Pan African Towers, la société a la capacité d’aider le Nigeria à réaliser son objectif de fournir à toute sa population un accès aux services télécoms de qualité en construisant de nouveaux sites télécoms à cet effet. Selon les derniers rapports de la NCC, le Nigeria a besoin de près de 80 000 sites télécoms déployés à travers le pays pour...
(APA 17/09/17)
La Tunisie a remporté la 29ème édition de l’Afrobasket messieurs en battant le Nigeria sur le score de 77 à 65, à l’issue de la finale disputée samedi à Radès, à Tunis. Indécis, le match l’a été pendant longtemps. Ce n’est qu’au 3ème quarts temps que le pays hôte a pris option pour la victoire en menant par 12 points d’écart : 52-40. Une avance qu’il portera même jusqu’à 16 longueurs avant de fléchir à 8 points 3 minutes de la fin : 67-59. Mais les Tunisiens qui ont retrouvé l’adresse en cours de partie notamment Ziyed Chennoufi (19 pts, 3 rebonds et 3 passe décisives), se sont repris pour conclure en beauté : 77-65. Seule équipe invaincue dans ce...
(AFP 16/09/17)
Le mouvement indépendantiste pour les peuples indigènes du Biafra (IPOB), qui réclame la sécession de cette région du sud-est du Nigeria, a été classée vendredi "organisation terroriste" par le ministère de la Défense, après plusieurs jours d'affrontements avec les forces de sécurités et de tensions intercommunautaires. L'IPOB, fondé en 2013, "s'est peu à peu métamorphosé" pour devenir un "défi sécuritaire", a déclaré dans un communiqué le porte-parole de la Défense, John Enenche. "La formation d'un service secret biafrais", "la formation revendiquée d'une garde nationale biafraise" et...
(RFI 16/09/17)
L'armée nigériane prévoit de traquer les membres de l’IPOB, le parti se réclamant du Biafra, classé terroriste, parti autoproclamé non violent. La tension est montée de plusieurs crans depuis une semaine. La cause : la multiplication d'incidents entre partisans de l'indépendance du Biafra et forces de sécurité. Et puis ces derniers jours, des heurts sérieux entre civils ont opposé des Ibos et des Haoussas, deux des 3 groupes principaux communautaires du Nigeria. Ces violences faisant suite à la diffusion d'images et vidéos d'attaques et représailles présumées diffusées sur différents réseaux sociaux. Deux Etats, le Plateau et celui d'Abia, ont d'ailleurs instauré le couvre-feu. Plusieurs gouverneurs du Nigeria ont lancé vendredi des appels au calme pour éviter des violences intercommunautaires. En...
(Agence Ecofin 16/09/17)
Initialement annoncé pour juin, le Nigeria a lancé son premier sukuk souverain, a annoncé ce jeudi, le bureau de la gestion de la dette. Le gouvernement fédéral envisage de lever 100 milliards de nairas (326 millions $) pour financer l’infrastructure routière. Destinée aussi bien aux investisseurs institutionnels qu’aux particuliers, l’émission d’ « obligations islamiques » de sept ans, co-arrangée par la First Bank et le gestionnaire de patrimoine islamique Lotus Capital, se déroulera à la fois sur la Nigerian Stock Exchange, la place boursière nigériane, et la FMDQ. L’opération connaitra son épilogue le 20 septembre prochain mais en cas de sous-souscription, la transaction pourrait être prolongée pour combler le gap. Le sukuk est structuré sous forme de contrat-bail versant semestriellement...
(Agence Ecofin 16/09/17)
La Niger Delta Power Holding Company Limited (NDPHC) prévoit d’injecter 1,5 milliard $ dans le développement du réseau de transmission électrique nigérian. Les autorités espèrent que cet investissement permettra de réparer les inadéquations du secteur. En effet, la production électrique du pays est passée de 2 069 MW en 2015, à 7 001 MW actuellement. Cette production bien en deçà de la capacité totale du pays, est difficilement transportée et distribuée par le réseau de transmission en raison de la défaillance des infrastructures. La capacité de production électrique du pays est estimée à 12 500 MW, selon Joy Ogaji, le secrétaire exécutif de l’Association des compagnies productrices d’électricité. Entre autres infrastructures que construira la NDPHC, figurent deux transformateurs de capacité...
(AFP 15/09/17)
Un bateau transportant 150 commerçants depuis le Niger a chaviré dans une rivière de l'Etat de Kebbi, dans le nord-ouest du Nigeria, a déclaré vendredi à l'AFP un responsable local des services d'urgence. "Trente-trois corps ont été récupérés de la rivière et 23 manquent encore", après que le bateau a chaviré parce qu'il était surchargé, selon Suleiman Mohammed Karim, coordinateur de l'Agence nationale de gestion des urgences (NEMA) pour l'Etat voisin de Sokoto.
(AFP 15/09/17)
La milice qui lutte contre le groupe jihadiste Boko Haram aux côtés de l'armée dans le nord-est du Nigeria, s'est engagée à ne plus recruter ni utiliser d'enfants, ont annoncé vendredi les Nations unies. La Civilian Joint Task Force (CJTF) a pris cet engagement dans le cadre d'une nouvelle feuille de route signée dans la capitale de l'Etat de Borno, Maiduguri, selon un communiqué de l'Unicef. Selon le rapport annuel de l'ONU sur les enfants et les conflits armés, publié en mai, 228 enfants, dont certains de moins de neuf ans, travaillaient pour la CJTF. Ils fournissaient notamment des renseignements ou assistaient les miliciens dans les patrouilles nocturnes ou aux points de contrôle. La milice a promis de ne plus...
(AFP 15/09/17)
Plusieurs gouverneurs du Nigeria ont lancé vendredi des appels au calme après des affrontements entre partisans de l'indépendance du Biafra et forces de sécurité, craignant que ces tensions ne prennent une dimension interethnique. A Jos, la capitale de l'Etat central du Plateau, le gouverneur Simon Lalong, a déploré des violences "évitables et totalement inutiles" entre communautés haoussa et igbo et imposé un couvre-feu nocturne. Au moins deux personnes ont été tuées dans deux marchés jeudi, selon des témoignages d'habitants sur place qui ont évoqué des actions de représailles, les igbo étant accusé de vouloir "tuer des haoussa dans le sud-est". Jos, qui se trouve au croisement du nord principalement musulman et du sud majoritairement chrétien, a été le théâtre de...
(AFP 15/09/17)
Plusieurs syndicats menacent le gouvernement nigérian de déclencher une grève générale susceptible de paralyser les secteurs clés de l'économie comme le pétrole et les banques dès lundi, si leurs revendications salariales ne sont pas satisfaites. "Si d'ici ce soir (vendredi), le gouvernement ne répond pas à nos demandes, nous n'aurons pas d'autre option que de lancer une grève nationale", a déclaré Joe Ajaero, président du United Labor Congress (ULC). L'ULC, issu d'une scission au sein du principal organisme syndical nigérian, le Nigeria Labour Congress (NLC), regroupe 12 syndicats de salariés...
(La Tribune 15/09/17)
Les actionnaires de la compagnie aérienne privée nigériane Arik Air ont engagé un bras de fer judiciaire avec le gouvernement fédéral du Nigeria et la compagnie Ethiopian Airlines. Les investisseurs privés nigérians qui ne veulent pas céder leurs parts à la compagnie étrangère, pressentie comme potentiel acquéreur de la « mourante » Arik Air, ont porté plainte contre les deux parties. Ils exigent la nullité des « négociations » en cours devant aboutir à un « éventuel » rachat. Les démentis de l'Asset management corporation of nigeria (AMCON), l'organisme public en charge depuis février dernier de la gestion d'Arik Air, n'ont pas rassuré les actionnaires de la compagnie nigériane au bord de la faillite. Au début du mois de septembre,...

Pages