Jeudi 22 Février 2018
(Agence Ecofin 30/01/18)
Le Nigeria prévoit de démarrer les travaux de construction de la centrale hydroélectrique de Mambila en 2018. Les termes de financement de l’infrastructure d’une capacité de 3 050 MW et d’un coût estimé à 5,8 milliards $ ont été convenus avec Exim Bank de Chine. « Nous espérons débuter les travaux cette année, si le financement est mobilisé. Tous les contrats sont prêts.» a confié à Bloomberg, Babatunde Fashola (photo), le ministre nigérian de l’énergie. Il est prévu dans les contrats que la Chine finance l’infrastructure à 85% et que la solde soit mobilisée par l’Etat nigérian. Les travaux qui seront conduits par la China Civil Engineering Corp dureront 5 ans. Le projet implique, outre la mise en place du...
(RFI 30/01/18)
Le 30e sommet de l’UA s'est achevé ce lundi 29 janvier à Addis Abeba, siège de l’organisation. Construit par les Chinois, ce siège a-t-il été espionné par les services de renseignement de Pékin, comme l'affirme une enquête du journal Le Monde ? Ce lundi, la Chine dément. La Chine a-t-elle espionné le siège de l'Union africaine ? C'est en tout cas ce qu'affirme Le Monde dans un article publié vendredi 26 janvier. Citant plusieurs sources internes à l'organisation panafricaine, le quotidien assure que les informaticiens de cette institution se sont rendus compte il y a environ un an que le contenu des serveurs de l'UA était transféré vers d'autres serveurs à Shangaï. Ces mêmes sources indiquent que ces transferts auraient...
(AFP 29/01/18)
Trois personnes ont été tuées dans une nouvelle attaque d'éleveurs peuls contre des agriculteurs dans l'Etat du Plateau, dans le centre du Nigeria, faisant suite à une vague d'affrontements sanglants pour l'accès à la terre depuis début janvier, a-t-on appris samedi de sources policières. L'incident s'est déroulé jeudi soir dans le district de Bassa, région où des attaques ont déjà fait huit morts en début de semaine. Des éleveurs peuls ont envahi le village de Jebu-Bassa, habités par des chrétiens de l'ethnie Irigwe, "tuant trois personnes et en en blessant huit", a rapporté Tyopev Terna, porte-parole de la police pour l'Etat du Plateau, soulignant qu'une vingtaine de maisons ont également été brûlées. Aminu Yahaya, un chef de la communauté musulmane...
(AFP 29/01/18)
Au moins trois civils ont été tués vendredi soir au cours d'une nouvelle attaque attribuée aux combattants islamistes du groupe Boko Haram dans un village de l'Etat d'Adamawa, dans le nord-est du Nigeria, selon des sources policière et locale. "Il y a eu une attaque dans le village de Hyambula la nuit dernière, trois personnes ont été tuées et trois enlevées", a déclaré samedi le porte-parole de la police de l'Etat d'Adamawa, Othman Abubakar, accusant Boko Haram. Les jihadistes ont d'abord tué un villageois, avant que l'un d'eux ne commette une attaque-suicide, tuant deux autres civils en se faisant exploser et en blessant cinq autres, selon un responsable local du district de Madagali, Maina Ularamu. Les assaillants ont aussi enlevé...
(AFP 29/01/18)
Deux ressortissants sud-africains, enlevés mardi dernier à Kaduna dans le nord du Nigeria, ont été libérés samedi "sains et saufs", a révélé la police nigériane. "La police a fait pression sur les kidnappeurs supposés en utilisant un hélicoptère (...)", écrit Jimoh Moshood, porte-parole pour les forces de police fédérales, dans un communiqué. "Cela a permis la libération de deux Sud-africains, kidnappés sur le site minier de Maidaro, dans l'Etat de Kaduna", peut-on lire dans le communiqué. Thomas Arnold Pearce et Hendrik Gideon ont été enlevés le 23 janvier dernier, sans que leur kidnapping n'ait été dévoilé au grand public. Ils ont rejoint leur ambassade aussitôt après leur libération.
(La Tribune 29/01/18)
L’exécutif nigérian semble décidé à muscler son dispositif de lutte contre la fraude fiscale et menace de « traîner » devant la justice les fraudeurs qui ne soldent pas leurs comptes dans le cadre de l’amnistie fiscale en cours. Ce durcissement vise à résorber un déficit de 25 milliards de dollars qui grève le budget alloué aux infrastructures. Le ministère des Finances nigérian compte durcir sa position vis-à-vis de la fraude fiscale et menace de traduire en justice les fraudeurs qui décident de pas se conformer aux termes de l'amnistie fiscale qui a été prolongée. Une mesure de fermeté qui vise à démontrer la détermination de l'exécutif à combler le déficit budgétaire qui freine la croissance du géant africain, comme...
(Agence Ecofin 29/01/18)
Bank of Industry Ltd (BOI), l’une des plus importantes institutions financières du Nigéria a conclu un accord avec le ministère fédéral des finances portant sur le recouvrement de 17,5 milliards de vairas (48,6 millions $) de créances. Les fonds à recouvrer avaient été empruntés par de nombreux clients auprès du Nigeria Economic Reconstruction Fund (NERFUND), le fonds qui finance les petites et moyennes entreprises nigérianes. En sa qualité de gestionnaire du NERFUND, il revient donc à la BOI de recouvrer cet argent. A cet effet, la banque a fait savoir qu’elle utilisera tous les moyens légaux dont elle dispose pour mener cette opération. « Nous utiliserons tous les moyens disponibles légalement pour récupérer ses 17,5 milliards de Nairas de créances...
(AFP 29/01/18)
Le Maroc, pays-hôte du CHAN-2018 et grand favori pour le titre, affrontera la Libye en demi-finales, mercredi à Casablanca, alors que le Nigeria sera opposé au Soudan à Marrakech. Le Maroc, impérial en poule et en quart de finale avec neuf buts marqués (1 seul encaissé) en quatre matches dont six par le seul Ayoub El-Kaabi, partira favori devant son public. La Libye a dû, en effet, disputer la prolongation et n'a obtenu son ticket, face au Congo Brazzaville, qu'aux tirs au but (5-3). De plus, le pays-hôte, jouant samedi, a disposé d'un jour de plus de repos. Dimanche après-midi, le Nigeria a aussi été poussé en prolongation avant de battre l'Angola 2-1. Il affrontera le Soudan, vainqueur de la...
(APA 29/01/18)
APA-Agadir (Maroc) - Le Nigeria et la Libye se sont qualifiés pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations pour les joueurs locaux (CHAN) qui se déroule au Maroc. Les Super Eagles ont eu toutes les peines du monde à se défaire de l’Angola (2-1 ap) ce dimanche à Tanger en quart de finale. Va a ouvert le score en seconde période pour les Palancas Negras (0-1, 55e) et alors que les Nigérians se dirigeaient vers une élimination surprise, Okpotu a arraché l’égalisation dans le temps additionnel (1-1, 90e+1). En prolongation, Okechukwu a envoyé les hommes de Salisu Yusuf en demi-finale (2-1, 109e) où ils retrouveront le Soudan. De son côté, la Libye a surclassé le Congo après la...
(RFI 29/01/18)
Après plusieurs heures de retard, les dirigeants du continent africain ont réussi à avancer dimanche 28 janvier sur les réformes proposées par Paul Kagame, officiellement désigné pour succéder au Guinéen Alpha Condé. Paul Kagame propose notamment une taxe à 0,2% sur les importations de certains produits. Une vingtaine de pays l'a déjà mise en place. Le chef de l'État rwandais veut aussi avancer sur la mise en place d'un marché commun car les enjeux économiques sont cruciaux pour l'Afrique. Pour s'autofinancer, l'Union africaine demande à chacun de ses Etats membres de taxer à 0,2% un certain nombre de produits importés. Et dimanche à la tribune, le président sortant de l'Union africaine, Alpha Condé, a révélé le nombre de pays qui...
(AFP 28/01/18)
Donald Trump a assuré dans un courrier aux dirigeants africains que les Etats-Unis "respectent profondément" les Africains, a-t-on appris dimanche de sources diplomatiques, deux semaines après un concert d'indignations provoqué par des propos insultants pour l'Afrique attribués au président américain. Dans cette lettre datée de jeudi et adressée aux chefs d'Etat rassemblés dimanche et lundi pour le 30e sommet de l'Union africaine, dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, M. Trump indique par ailleurs que le secrétaire d'Etat Rex Tillerson se rendrait sur le continent en mars, pour la première fois depuis qu'il est chef de la diplomatie américaine. Une source au sein de l'UA a confirmé l'authenticité du courrier, relayé sur les réseaux sociaux, ainsi que sa réception par la...
(AFP 27/01/18)
Venu à Davos pour plaider en faveur des entrepreneurs africains, le patron-philanthrope nigérian Tony Elumelu, veut avec la fondation qu'il a créée encourager les vocations en "institutionnalisant la chance", a-t-il déclaré à l'AFP. "Je suis conscient d'être arrivé là où je suis grâce à un travail acharné, à mes capacités, mais aussi à la chance", dit cet homme d'affaires de 54 ans, patron de l'une des principales banques du continent, United bank of Africa, lors d'un entretien en marge du Forum économique mondial de Davos, en Suisse. "Beaucoup de gens en Afrique meurent avec leurs idées, parce qu'ils n'ont jamais eu la possibilité d'en faire quelque chose", poursuit-t-il, installé à une table dans le hall de l'hôtel Hilton bourdonnant de...
(APA 27/01/18)
APA-Lagos (Nigeria) - Le vice-président du Nigeria, Yemi Osinbajo, a déclaré que le président Muhammadu Buhari est focalisé sur la satisfaction des attentes de ses concitoyens plutôt que sur les prochaines élections. S’exprimant jeudi au Forum économique mondial à Davos, en Suisse, M. Osinbajo a déclaré: « Le président est concentré sur son mandat. Il veut s’assurer qu’il respecte les promesses qui ont été faites. Il ne parle pas de 2019 ». Osinbajo a déclaré dans une interview à CNBC que le gouvernement était engagé dans un certain nombre de projets routiers et ferroviaires sur lesquels l’administration travaillait et un programme social pour soutenir les chômeurs au Nigeria, la nation la plus peuplée d’Afrique. Buhari, qui a 75 ans, n’a...
(Jeune Afrique 27/01/18)
L’affaire Mohamed Atao Hinnouho rebondit à Lagos. Ce député béninois et sa compagne sont suspectés de trafic de faux médicaments depuis que des centaines de tonnes de produits ont été saisies à leur domicile, le 8 décembre 2017. Selon les autorités, ces médicaments seraient arrivés d’Inde puis auraient transité par le port d’Apapa, à Lagos, avec la complicité de certains douaniers. Selon nos sources, Muhammadu Buhari, le chef de l’État, a personnellement sollicité les services de l’ambassade du Nigeria au Bénin. Les 22 et 23 décembre, plusieurs dizaines de conteneurs de médicaments supposés contrefaits ont ainsi été saisis au port d’Apapa. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/516946/politique/affaire-hinnouho%e2%80%...
(APA 27/01/18)
APA-Lagos (Nigeria) - Le chef de la Chancellerie du Pakistan au Nigeria, M. Asim Khan, a déclaré que le Pakistan avait fait don d’avions militaires et fourni une assistance logistique au Nigeria dans sa lutte contre le terrorisme. S’exprimant vendredi à Abuja, M. Khan a déclaré que la relation entre le Pakistan et le Nigeria allait encore s’améliorer avec la coopération dans le domaine des équipements militaires et du soutien à la formation. Selon le journal local, The Independent, Khan a révélé que la demande de visa d’affaires des Nigérians visitant le Pakistan était en hausse et que les hommes d’affaires nigérians manifestaient leur intérêt à collaborer avec les industriels pakistanais dans la fabrication de matériel chirurgical. Et d'ajouter que...
(AFP 26/01/18)
Au moins dix personnes ont été tuées dans des violences entre éleveurs et agriculteurs dans le centre du Nigeria, faisant suite à une vague d'affrontements sanglants pour l'accès à la terre depuis début janvier, a-t-on appris jeudi auprès de l'armée et de responsables politiques. Dans l'Etat du Plateau (centre-ouest), au moins huit personnes ont perdu la vie au cours de nouvelles violences entre éleveurs musulmans et agriculteurs chrétiens, selon le commandant Adam Umar, porte-parole de l'armée dans la région. "Nous avons enregistré huit morts dans des attaques distinctes dans les districts de Bokkos et Bassa", a-t-il déclaré à l'AFP. Mercredi, "un éleveur peul a été attaqué et tué par des membres de la communauté...
(Xinhua 26/01/18)
L'armée nigériane a annoncé jeudi avoir arrêté onze suspects liés à la disparition d'un soldat, dans le village d'Opallo de l'Etat d'Adamawa, dans le nord-est du pays. Le général de brigade, Bello Mohammed, commandant de la 23e brigade blindée, a indiqué aux journalistes à Yola, capitale de l'Etat, que parmi les personnes arrêtées, figurait un chef du district. M. Mohammed a ajouté qu'une équipe de recherche militaire était en train de travailler dans la zone pour retrouver le soldat disparu. En attendant, les habitants fuient le village d'Opallo par peur,car selon eux leur village a été partiellement incendié par les soldats.
(AFP 25/01/18)
Un navire pétrolier gigantesque est arrivé au Nigeria dans le cadre d'un projet de plusieurs milliards de dollars, et devrait permettre au premier producteur africain d'or noir de produire 200.000 barils supplémentaires par jour. Cette unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO), a accosté dans le port de Lagos après avoir passé trois mois en mer, a annoncé jeudi un partenaire privé du projet, LADOL (Lagos deep offshore logistics base) dans un communiqué. Il fait partie d'un vaste projet pétrolier de "16 milliards de dollars" (12,8 milliards d'euros) développé par le géant français Total sur le champ en offshore très profond Egina à environ 200 km au large de Port-Harcourt, dans le sud-est du Nigeria, a confirmé...
(AFP 25/01/18)
Un proche du président nigérian Muhammadu Buhari, l'ancien secrétaire du gouvernement, Babachir Lawal, a été placé en détention provisoire pour corruption, a déclaré jeudi à l'AFP la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC). "Nous avons convoqué Babachir Lawal dans nos locaux à Abuja mercredi et depuis il est en garde à vue", a rapporté Samin Amaddin, le porte-parole de l'EFCC - agence anti-corruption nigériane -, en soulignant qu'il ne savait pas combien de temps durerait la détention provisoire. Limogé de ses fonctions en octobre dernier, Babachir Lawal, est notamment suspecté d'avoir accordé des marchés à des entreprises dont il est lui-même le directeur pour des projets de reconstruction dans le nord-est du Nigeria, région dévastée par des années de...
(AFP 25/01/18)
Le gouvernement du Nigeria a défendu le bilan du président Muhammadu Buhari mercredi en réponse à un appel l'invitant à ne pas se représenter mais sans dire si le dirigeant âgé de 75 ans serait candidat à la présidentielle de l'an prochain. L'ex-président Olusegun Obasanjo avait estimé mardi dans une tribune publique que M. Buhari, qu'une mystérieuse maladie a tenu éloigné de son pays pendant six mois, "avait besoin d'un repos bien mérité", estimant "irréaliste" qu'il puisse briguer un nouveau mandat de quatre ans. L'ex-président, qui conserve une influence sur la scène politique, a dénoncé "les pauvres performances" du président Buhari depuis son arrivée au pouvoir en 2015, citant tour à tour "pauvreté....

Pages