Mercredi 22 Novembre 2017
(Agence Ecofin 24/10/17)
Lundi, Shell a annoncé que la force majeure déclarée le 13 juillet dernier sur son terminal de Bonny Light a été levée le 19 octobre à 12 heures, heure locale, rapporte Natural Gas World. Pour rappel, les activités du terminal ont été suspendues suite à la fermeture de la ligne principale Nembe Creek par l'exploitant Aiteo. Cette levée de force majeure survient après celle du Forcados en juin 2017 après 17 mois hors-service. Il n’y a donc plus d’obstacles au plein déroulement des opérations de production d’or noir au Nigéria. Les attaques menées par les militants contre les installations nigérianes de transport de brut ont fait chuter la production pétrolière à son plus bas niveau en 30 ans au troisième...
(Agence Ecofin 24/10/17)
Lafarge Africa, la filiale au Nigéria du groupe Lafarge/Holcim, a finalement obtenu l'autorisation de la commission nigérianne des marchés financiers (SEC), pour fusionner avec United Company of Nigeria (UNICEM) et Atlas Cement, deux autres de ses filiales détenues au Nigéria, a-t-on appris du rapport financier du groupe pour le troisième trimestre s'achevant le 30 septembre 2017. Une rencontre entre les différents actionnaires des trois groupes est prévue pour le 6 novembre 2017 afin de s'accorder sur les résolutions relatives à cette fusion. Les débats ne devraient pas donner lieu à trop de contradiction, car tout au long des deux dernières années, Lafarge Africa s’est taillé une position directe ou indirecte significative dans le capital de ces filiales. Mais avant d'y...
(AFP 23/10/17)
Trois femmes kamikazes se sont fait exploser dimanche soir à Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno (Nigeria), faisant quatorze morts et dix-huit blessés, a-t-on appris de sources officielles lundi. "Pour l'instant nous avons recensé 14 personnes tuées et 18 blessés dans le triple attentat-suicide qui a eu lieu hier soir (dimanche)", a déclaré Ahmed Satomi, de l'Agence de gestion des urgences de l'Etat du Borno (SEMA). "Le quartier de Muna Garage (un quartier où se sont déroulés les attentats) est vulnérable. Cette année, nous avons compté 13 attaques-suicides", a-t-il ajouté. "Je pense que nous devons renforcer la sécurité dans cette zone". Muna Garage se situe à la périphérie de la capitale du Borno. Sa gare routière est l'un des endroits...
(Agence Ecofin 21/10/17)
En 2018, le Nigéria prévoit de dépenser 15 milliards de nairas (42 millions de dollars) dans l’exploration minière pour attirer des investisseurs dans le secteur. L’information a été annoncée par le ministre des mines, Kayode Fayemi (photo), relayée par Bloomberg, qui indique que la décision intervient dans le cadre de la volonté du pays de réduire sa dépendance au pétrole. «Parce que nous partons d'une base faible, nous voulons avoir en place un portefeuille d'activités d'exploration qui pourrait aiguiser l'appétit de l'investisseur moyen qui souhaite investir.», a déclaré M. Fayemi lors d’un entretien à Abuja, expliquant que lesdits investisseurs seront en mesure «de forer plus en profondeur une fois les informations de base reçues». Selon lui, le gouvernement du président...
(Jeune Afrique 20/10/17)
En visite à Owerri, dans le sud-est du Nigeria, Jacob Zuma s'est vu attribuer une médaille par le gouverneur de l’État, qui a aussi fait ériger une statue à son effigie. Un hommage qui passe mal dans les deux pays, alors que le chef d’État sud-africain se trouve sous le coup d'une enquête pour corruption. Toujours plus impopulaire dans son pays d’origine où il devra peut-être bientôt affronter un procès pour corruption, Jacob Zuma peut au moins compter sur un fan inconditionnel au Nigeria : Owelle Okorocha. Gouverneur de l’État d’Imo, celui-ci vient en effet d’élever une statue monumentale à la gloire du chef d’État sud-africain. Une décision qui a aussitôt suscité étonnement et irritation. De passage dans ce petit...
(Jeune Afrique 20/10/17)
Ce Nigérian installé à New Delhi rêve d’être le premier Africain à devenir une star de blockbusters indiens. Demander à Ola Jason de raconter son histoire, c’est un peu comme se plonger dans un Bollywood : un scénario à l’eau de rose, un peu de bagarre, du drame, des situations rocambolesques et quelques longueurs – qu’on vous épargnera. Depuis Lagos, des influences indiennes La scène d’ouverture se déroule à Lagos, au Nigeria. Nous sommes au début des années 1980, et Olamilekan Akanbi Ojora, alias Ola Jason, n’est encore qu’un enfant. Avec sa bande de copains, ils traînent dans les salles de cinéma et regardent des films populaires indiens. En sortant, les garnements rejouent les scènes au grand air. Ola Jason endosse...
(Le Monde 20/10/17)
Deux fois champion du monde de danse hip-hop, l’impétueux Franco-Algérien parcourt le globe pour promouvoir son art. Nous l’avons rencontré au Nigeria. Il a choisi de s’arrêter là, devant le barbecue d’un petit vendeur ambulant. Les phares des voitures éclairent les brochettes de poulet enveloppées dans du papier journal, la poussière vole dans les dernières chaleurs et le bourdonnement des générateurs qui montent dans la nuit de Lagos, capitale économique du Nigeria. Lui, c’est Ali Ramdani, 33 ans, dit Lilou, son surnom de gamin qui l’a suivi sur la scène. Son CV a de la gueule : multiple champion du monde de breakdance, des spectacles, des films, des jeux vidéo et même une tournée avec Madonna… Le Lyonnais balade sa...
(AFP 19/10/17)
Quatre personnes ont été arrêtées en lien avec l'enlèvement la semaine dernière de quatre ressortissants britanniques dans le sud pétrolier du Nigeria, a annoncé jeudi la police. Les Britanniques, dont un mari et son épouse appartenant à une organisation caritative chrétienne, ont été enlevés le 13 octobre près de Warri, dans l'Etat du Delta, où ils étaient engagés dans des actions humanitaires depuis trois ans. Le porte-parole de la police dans l'Etat du Delta, Andrew Animaka, a déclaré que les otages n'avaient pas encore été localisés, mais que quatre personnes "en lien avec l'incident" avaient été arrêtées. "Les suspects sont actuellement détenus au siège du commandement de la police à Asaba (capitale de l'Etat) et fournissent des informations utiles" à...
(AFP 19/10/17)
Au moins trois soldats ont été tués dans une embuscade tendue à un convoi de véhicules par des combattants du groupe jihadiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, ont déclaré jeudi à l'AFP une source militaire et un témoin. L'attaque, qui a eu lieu mercredi matin près de la ville de Damboa, à proximité de la forêt de Sambisa, sanctuaire de Boko Haram dans l'Etat de Borno, est la deuxième contre des militaires en l'espace d'une semaine. Le 13 octobre, un soldat avait déjà été tué et neuf autres blessés dans l'attaque d'une base militaire à Marte, près du lac Tchad. Selon un haut responsable militaire s'exprimant sous couvert d'anonymat, l'attaque de mercredi visait un convoi sous escorte armée...
(Xinhua 19/10/17)
L'engagement du Nigeria à atteindre son objectif d'une combinaison énergétique renouvelable et à faible émission de carbone d'ici 2030 est clair, ferme et inébranlable, a déclaré mardi un haut responsable. Le ministre de l'Energie, des Travaux et du Logement, Babatunde Fashola, a réitéré l'engagement du gouvernement lors de la troisième édition du sommet Africa Today à Abuja, capitale du pays. Le sommet est une plate-forme conçue pour discuter des questions relatives aux économies africaines afin de proposer aux gouvernements les meilleures mesures à prendre pour améliorer leur économie.
(Xinhuanet 19/10/17)
Nigeria's main opposition party said Wednesday it is stronger and set to dislodge the ruling All Progressives Congress, (APC) from power in 2019. Godswill Akpabio, a prominent figure of the People's Democratic Party (PDP), made this known to reporters in Abuja, the nation's capital city after the Senate Caucus met. Akpabio, a former governor of oil rich Akwa Ibom State, said a teeming number of stalwarts of other political parties were on their way to the main opposition party in droves. The politician, who is now a serving Senator at the caucus have reviewed the state of the party and re-evaluated the situation, state by state, and found out that the party is stronger than it was. "We also want...
(Agence Ecofin 19/10/17)
L’Etat de Cross River au Nigeria a signé avec un consortium mené par Siemens, un accord relatif à la construction d’une centrale électrique de 750 MW. L’infrastructure qui fonctionnera grâce au gaz, sera constituée de 42 turbines fabriquées par Siemens, rapporte Punch. Les autorités locales ont affirmé, dans un communiqué, que le contrat aurait un délai d’exécution de 18 mois. Mais en attendant, 40 MW seront fournis en urgence, d’ici les trois prochains mois. Selon Ben Ayade, le gouverneur de l’Etat, cet accord est un rêve qui devient réalité. « Je suis heureux que la mise en place de ce projet n’engendre aucuns frais initiaux pour nous [l’Etat, Ndlr]. Le principal objectif est de fournir de l’énergie en continu aux...
(La Tribune 19/10/17)
Le Fonds britannique de développement (CDC Group) vient d’annoncer un nouvel investissement massif en Afrique de l’Ouest. Sur les 2 600 milliards de Fcfa que le gouvernement du Royaume-Uni vient de mettre à la disposition du Fonds, 60% du montant seront réservés à Afrique de l’Ouest où le groupe est encore peu présent. Pays prioritaires de cette sous-région : le Sénégal et la Côte d’Ivoire où le fonds compte investir dans des secteurs stratégiques. Le Commonwealth development group (CDC-Group), le fonds de financement du développement du Royaume-Uni monte en puissance en Afrique de l'Ouest, une région dans laquelle il était jusque-là peu présent. Et pour montrer la couleur, le CDC entend faire les choses en grand à travers l'annonce d'un...
(RFI 18/10/17)
Le climat était tendu mardi 17 octobre au tribunal d'Abuja, à l'ouverture du procès de Nnamdi Kanu. Ce leader indépendantiste et directeur de la Radio Biafra à Londres est poursuivi pour trahison et atteinte à la sûreté de l'Etat. Son procès s'est ouvert en son absence sur fond de tensions. « Où est Nnamdi Kanu ? », demande à plusieurs reprises la juge Binta Nyako. « Je ne sais pas où est mon client, sa maison a été envahie par des soldats et depuis ce jour-là, je n'ai pas eu de nouvelles de lui », affirme Me Ifeanyi Ejiofor, l'avocat du leader indépendantiste. « Je ne peux pas dire si l'inculpé est mort ou vivant », ajoute-t-il d'un ton ironique,...
(AFP 18/10/17)
Un prêtre italien, Maurizio Pallu, enlevé le 12 octobre dans le sud du Nigeria par un groupe de miliciens armés, a été libéré, a annoncé mercredi le gouvernement italien. Le ministre des Affaires étrangères Angelino Alfano a annoncé la libération sur son compte Twitter et a précisé à Radio Capital que le prêtre allait "bien". Le père Pallu avait pu téléphoner dimanche à ses proches et avait annoncé à sa mère de 92 ans qu'il serait libéré dans les jours suivants, rapporte l'agence de presse italienne Agi. Le Vatican avait assuré que le pape priait pour le lui. Le missionnaire sexagénaire, originaire de Florence, se trouvait depuis trois ans au Nigeria. Selon la presse italienne, il avait été enlevé non...
(Xinhua 18/10/17)
Le Nigeria a déployé quatre navires de guerre, des canonnières et des troupes pour un exercice militaire spécial, a rapporté mardi la marine nigériane. Ces manœuvres de deux jours, menées sous le nom de code "Exercise Pouncer", ont pour but de fournir aux soldats les compétences nécessaires tout en vérifiant leur préparation au combat dans la lutte contre la piraterie et les autres formes de criminalité que pourrait rencontrer le pays dans son domaine maritime, a fait savoir le vice-amiral Victor Adepipe, officier suprême du commandement est de la marine. "Quatre grands navires de guerre et un hélicoptère participeront à cet exercice, tandis que des navires plus petits (cannonières) seront déployés à l'arrière", a-t-il dit. Cet exercice sera l'occasion d'affiner...
(AFP 18/10/17)
La Cédéao (15 pays) a demandé aux premières dames d'Afrique de l'Ouest réunies mardi à Abidjan de lutter contre une démographie galopante qui, mal maîtrisée, génère la pauvreté dans cette région qui compte 330 millions d'habitants. "Nous avons une croissance démographique très dynamique, une des plus élevées au monde", a rappelé le président de la Commission de la Cédéao, Marcel Alain de Souza. "Notre région a un taux de fécondité général de 5,6 enfants par femme (7 au Niger, pays très pauvre, NDLR), le plus élevé au monde", a-t-il ajouté. Selon lui, "tant que nous n'arrivons pas à arrimer la croissance démographique avec la croissance économique, la lutte contre la pauvreté est vaine. Au contraire, chaque fois, la pauvreté s'accroit"...
(Apa 18/10/17)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le ratio des décès maternels en Afrique de l’Ouest est compris entre 400 et 600 pour 100.000 naissances vivantes, a indiqué mardi à Abidjan le directeur régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mabingue Ngom, lors d’une cérémonie de lancement du rapport 2017 sur l’état de la population mondiale. "En Afrique de l’Ouest, ce ratio est compris entre 400 et 600 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes", a déclaré Mabingue Ngom, dans un discours devant un parterre de personnalités. Selon le rapport, le ratio des décès maternels en Europe de l’Ouest se situe entre 6 et 8 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes. Ce qui montre que quand une femme meurt de...
(AFP 17/10/17)
Le leader indépendantiste pro-Biafra Nnamdi Kanu, introuvable depuis un mois, était absent à l'ouverture de son procès pour trahison et atteinte à la sécurité de l'Etat, qui a été ajourné mardi à Abuja, la capitale du Nigeria. Dès le début de l'audience, la juge Binta Murtala Nyako a demandé à la défense: "Où est le principal inculpé?" "Je ne sais pas où est mon client, la maison du principal inculpé a été envahie par des soldats et depuis ce jour-là, je n'ai pas eu de nouvelles de lui", a répliqué Me Ifeanyi Ejiofor. "Je ne peux pas dire, votre honneur, si le premier inculpé est mort ou vivant". Le tribunal a ajourné le procès au 20 novembre, menaçant les trois...
(AFP 17/10/17)
Au moins 29 personnes, selon un responsable local, vingt selon la présidence du Nigeria, ont été tuées dans l'Etat du Plateau, dans le centre du pays, après un regain de violences entre éleveurs musulmans et cultivateurs chrétiens qui a amené le président Muhammadu Buhari à ordonner aux forces de l'ordre de "stopper cette folie". La dernière attaque en date s'est produite lundi où des éleveurs peuls nomades s'en sont pris à des cultivateurs sédentaires après une escalade des tensions pendant le weekend malgré un couvre-feu décrêté par le gouverneur de cet Etat où cohabitent difficilement les deux communautés.

Pages