Mercredi 26 Juillet 2017
(La Tribune 05/07/17)
Pour sortir de son impasse économique, le Nigeria ne fait pas que travailler sur l'amélioration de sa productivité pétrolière en investissant lourdement, mais procède également à la renégociation de ses contrats. Une démarche qui lui a permis économiser deux milliards de dollars. Au-delà d'améliorer sa productivité, le bras pétrolier du Nigeria tente d'optimiser l'utilisation de ses ressources. La compagnie nationale pétrolière du Nigeria (National Petroleum Corporation-NNPC) vient d'annoncer avoir économisé 2 milliards de dollars l'année écoulée en renégociant ses contrats d'exploration et de production, dans son effort de réduction des frais généraux. L'entreprise a également réussi à réduire les coûts d'exploitation de la production pétrolière, passant de 27 dollars le baril à 22 dollars. "Pour l'activité d'exploration et de production,...
(La Tribune 05/07/17)
Les autorités locales de l'Etat fédéré du Plateau au Nigeria vient de débloquer près de 38 milliards de nairas, l'équivalent de 109 millions de dollars, pour financer la construction de 16 routes dans l'Etat. Tout est fait actuellement au Nigeria pour faciliter la mobilité des populations. Dans l'Etat du Plateau le gouvernement local, met les bouchées doubles sur ce chantier. Il vient de décider de débloquer dans le cadre de l'exercice fiscal en cours, une enveloppe de 38 milliards de nairas, soit environ 109,8 millions de dollars, pour prendre en charge un projet de construction de 16 routes dans l'Etat. D'après Pam Dongs, le commissaire chargé des travaux et transports auprès du gouvernement de l'Etat fédéré, qui a révélé l'information,...
(La Tribune 04/07/17)
Le sort du quatrième plus grand opérateur télécoms du Nigéria reste inconnu. Après le départ du PDG de l'entreprise cette semaine, c'est au tour des professionnels d'exclure la possibilité d'une opération de sauvetage. Récit. La descente aux enfers du quatrième opérateur de télécommunications du pays le plus peuplé d'Afrique se confirme de jour en jour. L'horizon de l'ancienne filiale nigériane du groupe Emirati, Etisalat, est de moins en moins dégagé. Après qu'un consortium de banques ait pris le contrôle de 45 % de l'opérateur suite à son défaut de paiement d'un emprunt de 1,2 milliard de dollars la semaine dernière, son président du conseil d'administration Hakeem Bello-Osagie a été éjecté. Pire encore, ce lundi, l'association des opérateurs de télécommunication sous...
(Agence Ecofin 04/07/17)
Ecobank Nigeria, filiale du groupe panafricain Ecobank, s’est associée avec Transfast, un service international de transferts d’argent, pour augmenter les envois de fonds effectués par la diaspora nigériane vers le pays. Grâce au nouveau partenariat, les nigérians résidant à l’étranger pourront directement transférer de l’argent à leurs proches au pays sur leur compte Ecobank. Les envois via Transfast se feront tous les jours de la semaine, 24h/24, et les fonds peuvent être retirés à n’importe laquelle des 3500 stations de retrait rapide de la banque nigériane. Selon Tunde Kuponiyi, chargé des services bancaires à Ecobank Nigeria, le partenariat atteste de l’engagement de la banque à fournir à ses clients des services de classe internationale. «Transfast est reconnu pour sa rapidité...
(Agence Ecofin 04/07/17)
Pour l’exercice fiscal en cours, le gouvernement du Plateau au Nigéria va injecter 38 milliards de nairas (109,8 millions $) dans la construction de 16 routes dans l’Etat. C’est ce qu’a révélé le commissaire chargé des travaux et transports de l’Etat, Pam Dongs, ce dimanche. Le responsable a assuré, par la même occasion, que plusieurs mesures ont été instaurées afin que les contrats portant sur les divers projets soient attribués aux prestataires appropriés. « Nous mettons en œuvre toutes les mesures nécessaires afin qu’une fois les contrats attribués, les prestataires respectent les normes et délais imposés.», a indiqué M. Dongs. Par ailleurs, il a souligné que plusieurs comités ont été mis en place pour superviser les projets en question. Pour...
(Agence Ecofin 04/07/17)
Au cours du semestre écoulé, les réserves de devises extérieures du Nigéria ont enregistré une hausse de 16% pour atteindre 30,27 milliards $ le 29 juin dernier, contre 26,09 milliards $ en début d’année. C’est ce qu’indiquent des statistiques récemment publiées par la Banque centrale du pays, la CBN. D’après l’institution financière, le chiffre enregistré le mois dernier affiche une augmentation de 14,8% par rapport à l’année dernière, à la même période. En effet, les réserves de devises du pays s’élevaient à 26,34 milliards $ en juin 2016. La hausse actuelle serait due à une augmentation des prix du pétrole dont l’économie tire la majorité (70%) de ses revenus, ainsi qu’à l’augmentation de la production de l’or noir. Cette dernière...
(AFP 03/07/17)
L'épouse du président nigérian Muhammadu Buhari a quitté le Nigeria pour rendre visite à son mari, en traitement médical à Londres depuis début mai, et fera étape lundi au sommet de l'Union africaine (UA) en Ethiopie, a annoncé son secrétariat. Aisha Buhari doit faire une "apparition symbolique" à une réunion d'épouses de chefs d'Etat en marge du sommet de l'UA se tenant lundi dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, selon un communiqué de son bureau publié dimanche soir, qui précise qu'elle se rendra en Grande-Bretagne mardi. "Elle transmettra au président...
(AFP 03/07/17)
Un Nigérian a été arrêté samedi dans l'est de la France avec 79.000 euros dans son système digestif et 13.000 francs suisses cachés dans ses vêtements et chaussettes, a-t-on appris lundi auprès des douanes. Interpellé fortuitement alors qu'il circulait dans un bus de la ville à proximité de la gare routière de Strasbourg, l'homme a déclaré aux agents des douanes qu'il résidait en Espagne et gagnait sa vie comme plongeur dans un restaurant aux Baléares. Il a ensuite livré d'autres explications aux douaniers sur la provenance de l'argent. Le chien renifleur a toutefois remarqué l'odeur de cannabis sur les billets de banque qu'il cachait sur lui. Remis à la police judiciaire, l'homme a subi une radiographie qui a montré la...
(APA 03/07/17)
Le Nigeria va assurer la présidence du Conseil paix et sécurité de l'Union africaine, un organe permanent de l'institution continentale, chargé de prévenir, de gérer et de résoudre des conflits à travers le continent, a appris APA samedi. Le Conseil paix et sécurité de l'UA est un élément important de l'Architecture africaine de paix et sécurité (APSA), qui est le terme générique des principaux mécanismes de l'Union africaine pour promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique. Il a été mis en place en tant que mécanisme de sécurité collective et d'alerte précoce avec comme mandat la facilitation des réponses rapides et efficaces aux situations de conflit et de crise à travers le continent. La principale mission du...
(Agence Ecofin 03/07/17)
Le vendredi 30 juin, la compagnie nigériane Arik Air a annoncé son intention de relancer, le 17 juillet, les vols quotidiens de la ligne Abuja-Accra. Ces vols avaient été suspendus en mars suite à la fermeture de l'aéroport international Nnamdi Azikiwe. Roy Ilegbodu, le directeur général de la compagnie aérienne, a expliqué que la ligne Abuja-Accra fonctionnerait quotidiennement avec un vol partant d’Abuja à 5h30 (heure locale) et un autre partant d’Accra à 19h40 (heure locale). « La réintroduction de l'opération Abuja-Accra fait partie de la stratégie de gestion visant à optimiser le calendrier des vols et à répondre aux besoins de nos clients », a précisé le directeur général d’Arik Air. Arik Air, considérée comme la plus grande compagnie...
(Agence Ecofin 03/07/17)
Selon une enquête réalisée par Reuters à partir de la contribution des sources secondaires, la production pétrolière de l’OPEP, pour le mois de juin 2017, a atteint 32,72 millions de barils par jour. C’est son plus haut niveau depuis le début de l’année et cela représente une adhésion de 92% à l’accord de Vienne. Le mois précédent, les pays membres du cartel y ont adhéré à 95%. Comme en mai, les nouveaux chiffres de la production sont portés par une amélioration de l’approvisionnement nigérian et libyen, les deux membres de l’organisation ayant bénéficié d’une exemption de réduction de la production. Selon l’enquête, au terme du mois de juin, la plus forte hausse est venue du Nigéria qui devrait enregistrer une...
(AFP 01/07/17)
Les autorités nigérianes ont décrété cette semaine la fin d'une épidémie de méningite qui a tué 1.166 personnes à travers le pays. "Nous avons déclaré formellement la fin de l'épidémie de méningite", a annoncé mercredi à la presse dans Abuja le ministre nigérian de la Santé, Isaac Adewole. "Au total, 14.518 cas suspects de méningite ont été recensés dans 25 Etats (du pays), ayant causé la mort de 1.166 personnes", a précisé dans un communiqué le Centre national de surveillance des maladies (NCDC). Plus tôt cette semaine, le NCDC avait annoncé avoir restreint ses opérations d'urgence liées à l'épidémie en raison d'un déclin dans le nombre de nouveaux cas. C'est la première fois qu'une épidémie du virus de la méningite...
(RFI 01/07/17)
Selon le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés, 887 Nigérians, jusque-là installés dans le camp de Minawao au Cameroun, ont été reconduits de force dans leur pays. Pour Antonio Canhandula, le représentant du HCR au Nigeria, ces retours aggravent une situation humanitaire déjà précaire. « Les autorités [camerounaises] ont envoyé des camions pour expulser les réfugiés qui ont eu le temps de prendre quelques affaires seulement, explique-t-il. Mais ces réfugiés se sont retrouvés dans une petite ville où il y a déjà un manque cruel d’abris.
(La Tribune 01/07/17)
Après avoir trouvé un accord de paix avec les groupes rebelles de la région du delta du Niger qui était à la source de la baisse de régime de la production pétrolière du Nigeria, le bras pétrolier de l'Etat vient de trouver deux partenaires pour investir dans de nouveaux champs qui donneront un véritable boost à la production pétrolière du pays. Le Nigéria concrétise sa stratégie de renforcement de sa productivité pétrolière. La compagnie pétrolière nationale du Nigéria (National Petroleum Corporation (NNPC)) a annoncé la création d'une joint-venture qui va investir plus de 700 millions de dollars pour le développement de nouveaux champs de pétrole dans son centre énergétique du Delta du Niger au sud du pays. L'accord tripartite a...
(AFP 30/06/17)
La recrudescence des attaques de Boko Haram et l'afflux de Nigérians de retour du Cameroun augmentent la pression sur les camps de déplacés déjà surchargés dans le nord-est du Nigeria, estime l'ONU, qui met en garde contre les retours forcés de civils dans leur pays. Obinna Orjingene est médecin pour l'Unicef dans la ville de Banki, près de la frontière avec le Cameroun, où la population est passée de 32.000 à 45.000 habitants en seulement quelques mois. Il fait partie d'une petite équipe médicale qui traite tout, du paludisme aux blessures de guerre en passant par la malnutrition, dans le camp de déplacés surpeuplé. "Un seul médecin pour plus de 40.000 personnes, c'est dingue", explique-t-il au téléphone à l'AFP depuis...
(Agence Ecofin 30/06/17)
Mercredi, le ministre nigérian du Pétrole, Ibe Kachikwu (photo), a annoncé que son pays va se concentrer de plus en plus sur l’exploitation du gaz naturel, car les réserves nationales de pétrole s’épuiseront, d’ici les 25-30 prochaines années. Cette déclaration a été faite lors d’une rencontre entre les acteurs du secteur où M. Kachikwu représentait le président de la fédération, Muhammadu Buhari. « Pour le Nigéria, le gaz naturel représente un nouvel horizon d’opportunités », a-t-il affirmé. En effet, on estime qu’une véritable production du gaz naturel permettra de financer l’économie nigériane pendant plus de 60 ans. « Le gaz naturel, c’est l'avenir et nous devons commencer à travailler pour construire une industrie forte », a-t-il ajouté. Certaines compagnies opérant...
(Le Monde 30/06/17)
A cause de la crise, on tue moins d’animaux dans le nord-est du Nigeria. Certaines petites mains des bouchers auraient rejoint la secte djihadiste. On ne tue plus assez à Maiduguri. Et ça tracasse des centaines de jeunes gens dont c’est justement le métier. La plupart de ces petites mains du grand abattoir de la capitale de l’Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, sont illettrées, pauvres et ont quitté les campagnes désolées qui entourent Gwoza, à 130 kilomètres de là, pour tenter leur chance en ville. C’est le cas d’Aboubakar, 26 ans, regard affûté et corps costaud, perlé de sueur et de sang. Chaque jour depuis 2008, après la prière de l’aube, ce débrouillard enfile ses bottes et...
(Agence Ecofin 30/06/17)
Intervenant en marge de la 24ème assemblée générale d'AfreximBank, la banque africaine d'import-export, le milliardaire nigérian Aliko Dangote a fait savoir que les entrepreneurs africains gagneraient à faire évoluer leurs sociétés du stade familial, pour les introduire sur des marchés financiers. « Si je prends l'exemple de mon groupe, nous ne sommes pas allés forcément en bourse pour mobiliser des fonds. L'avantage de le faire réside dans le fait que cela améliore la qualité de la gouvernance d'entreprise, la réputation et cela peut permettre d'obtenir la confiance des partenaires et des investisseurs », a fait savoir Mr Dangote. Toujours selon lui, c'est le stade du marché qui permettra de voir se réaliser de gros partenariats entre sociétés africaines et une...
(La Tribune 30/06/17)
A Kigali, le champion nigérian Dangote Group vient de conclure un mémorandum d'entente avec Afreximbank portant sur une ligne de financement à hauteur d'un milliard de dollars au maximum. Cette signature confortera encore plus les activités commerciales intra-africaines du groupe présidé par l'homme le plus riche d'Afrique. Nouveau soutien financier pour les activités du nigérian Dangote Group en Afrique. A Kigali, l'homme le plus riche d'Afrique, Aliko Dangote, vient de procéder, ce vendredi 30 juin 2017, à la signature d'un mémorandum d'entente avec Benedict Oramah, président d'Afriximbank. Le mémorandum porte sur la mise en place par la Banque Africaine d'Import-Export (Afreximbank) d'une ligne de financement d'un montant d'un milliard de dollars, dédiés au financement des activités commerciales intra-africaines du Groupe...
(RFI 30/06/17)
Dernier épisode de notre série sur les liens entre le Bénin et le Nigeria. Le grand voisin de l’est fait peur à beaucoup de Béninois. Ils voient le Nigeria comme un pays violent. Dans les années 80-90, l’insécurité et la criminalité ont largement contribué à nourrir cette crainte. Mais grâce aux jeunes, attirés par le dynamisme de villes comme Lagos, les préjugés tombent peu à peu.

Pages