Dimanche 20 Août 2017
(AFP 27/12/13)
KANO, 27 décembre 2013 (AFP) - Le chef du groupe islamiste Boko Haram, Abubakar Shekau, a revendiqué une attaque menée contre des installations militaires le 20 décembre dans le nord-est du Nigeria, dans une vidéo obtenue vendredi par l'AFP. Des membres de Boko Haram avaient pris d'assaut un camp militaire à Bama en tirant sur les soldats avant de mettre le feu au campement. Des témoins ont déclaré que les hommes armés ont enlevé des soldats, des femmes et des enfants. "Nos combattants ont pris d'assaut les casernes de Bama", déclare Shekau dans la vidéo qui le montre assis sur une natte, entouré par un groupe d'hommes armés. Donné pour mort par les autorités nigérianes en 2009 puis en août...
(Star Africa 27/12/13)
Le Nigeria a identifié et enregistré 78.000 agriculteurs dans l’Etat de Kano pour la production de quatre produits choisis pour être cultivés durant cette saison sèche, a annoncé jeudi à la presse le Directeur de cabinet au ministère fédéral de l’Agriculture dans l’Etat de Kano. Selon Ahmed Yamel, les cultures choisies sont l’arachide, le maïs, le riz et le blé. Il a également indiqué qu’en dehors des agriculteurs enregistrés, 46.000 agriculteurs produiront du riz, pendant que le reste cultivera le blé, le maïs et l’arachide durant cette saison. D’après Ahmed Yamel, le gouvernement fédéral a choisi neuf autres Etats pour une production massive de quatre cultures dans le cadre des efforts renouvelés pour la promotion de la production alimentaire. ‘’Les...
(Burkina24 27/12/13)
Selon le nouveau rapport publié le 12 décembre 2013 par l’ONG américaine Global Financial Integrity (GFI), les pays en développement ont perdu 946,7 milliards de dollars, sortis illégalement de leur territoire en 2011, soit une hausse de 13,7 % par rapport à 2010 et 250 % par rapport à 2002.Les fuites illicites de capitaux enregistrées dans les pays en 2011 représentent environ dix fois l’Aide publique au développement (APD) nette qui a été accordée la même année aux 150 pays qui ont fait l’objet de l’étude.Ainsi entre 2002 et 2011, ce sont au total 5900 milliards de dollars qui sont sortis de ces pays ; un manque sérieux à gagner au moment où tous les pays riches comme pauvres mènent...
(RFI 27/12/13)
En période de fêtes et de bombances on a parfois une pensée distante pour tous ceux qui ne mangent pas à leur faim dans le monde, à commencer par les Africains, l’Afrique où une personne sur cinq reste sous-alimentée. Mais si, au lieu d’être un problème, la nourriture devenait la solution pour l’Afrique ? C’est la conviction du mouvement italien Slow Food. L’association fondée par Carlo Petrini compte aujourd’hui plus de 100 000 membres dans le monde et milite pour un modèle de développement différent centré sur l’alimentation et la valorisation des produits traditionnels. Reportage.
(RFI 26/12/13)
Dans le sud-est du Niger, le nombre de déplacés en provenance du Nigeria ne cesse d'augmenter. Ils seraient plus d'une dizaine de milliers à avoir rejoint la région de Diffa depuis mai 2013, pour fuir les affrontements entre l'armée nigériane et le groupe islamiste Boka Haram. Selon les organisations humanitaires, la situation s'est dégradée ces derniers jours. « Nous avons vu une recrudescence de l’arrivée des déplacés fuyant les violences au nord-est du Nigeria. Ces familles ont quitté le pays suite aux dernières violences que l’on a vu dans l’Etat de Yobe », expose au micro de RFI Oumarou Daddy Rabiou, porte-parole du Comité international de la Croix Rouge (CICR) au Niger qui s'alarme de la situation, qui évoque également...
(Xinhua 26/12/13)
ABUJA, 24 décembre (Xinhua) -- Au moins 15 personnes ont été tuées dans une attaque lancée par des éleveurs dans les régions de Guma et d'Otukpo de l'Etat nigérian de Benue (centre-nord), a annoncé mardi un responsable du gouvernement local. Environ dix fermiers ont été tués lundi dans une attaque, qui a paralisé les activités commerciales et sociales de la communauté de Guma et s'est propagée plus tard vers la région d'Otukpo, où cinq autres personnes ont été tuées, a indiqué le chef du gouvernement d'Otukpo, Innocent Onuh, dans un communiqué dont l'agence Xinhua a obtenu copie. Il a révélé qu'un couvre-feu a été imposé dans la métropole d'Otukpo pour éviter d'éventuelles attaques d'éleveurs fulani, les accusant de meurtre de...
(Le Pays 26/12/13)
Sale temps pour le président nigérian, Goodluck Jonathan.A quelques mois de la fin de son mandat actuel, alors qu’il se prépare pour briguer un nouveau mandat à la présidentielle de 2015, il est de plus en plus isolé au sein de sa propre famille politique le PDP (Parti démocratique populaire).Après avoir été lâché par sept gouverneurs qui ont quitté le parti, et 37 députés qui ont migré, la semaine dernière, avec armes et bagages dans l’opposition, Goodluck Jonathan est à présent confronté aux attaques de l’ex-président Olusegun Obasanjo, par ailleurs membre fondateur du parti, qui l’accuse, dans une lettre aux propos peu amènes, « d’avoir placé un millier de Nigérians sous surveillance pour leurs activités politiques, et de former des...
(Les Afriques 26/12/13)
A la veille de l’année nouvelle, Les Afriques brosse un tableau des agendas politique, économique et sécuritaire du continent. Entre échéances électorales, une menace terroriste qui fait tache d’huile et des régimes foncièrement axés sur l’émergence, … l’Afrique se trouve plus que jamais centre de gravité du monde. Avec des taux de croissance à deux chiffres par endroits, le reste du monde va continuer de se focaliser sur l’Afrique. Dans de pays, tels que le Ghana, la Côte d’Ivoire, à l’ouest, ou encore le Kenya et l’Ethiopie à l’Est, ou le Botswana, l’Angola et la Namibie au sud, sans omettre le Mozambique et ses immenses réserves de gaz, le développement est bien amorcé, à travers le continent. Le investisseurs locaux...
(7sur7 24/12/13)
Le président nigérian Goodluck Jonathan a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête après la publication d'une lettre ouverte de l'ex-président Olusegun Obasanjo, qui l'accuse notamment d'avoir créé un commando chargé d'assassinats politiques. M. Obasanjo, qui a dirigé le Nigeria entre 1999 et 2007, a adressé cette lettre ouverte au président Jonathan le 2 décembre, dans laquelle il lui reproche de nombreux manquements et l'accuse de former une milice privée ayant pour but d'assassiner ses rivaux politiques. Membre fondateur du parti de M. Jonathan, le Parti démocratique populaire (PDP), M. Obasanjo a aussi accusé le président d'incompétence grave et l'a exhorté à ne pas se représenter à la présidentielle de 2015. La lettre de l'ancien président a fait la une des journaux...
(RFI 24/12/13)
Au Nigeria, à quelques mois de l’élection présidentielle, plus rien ne va au sein du Parti démocratique populaire (PDP), le parti au pouvoir. Ce sont d’abord sept gouverneurs qui ont quitté le parti ; ensuite 37 députés qui ont rejoint, la semaine dernière, le parti d’opposition APC, et désormais c’est « la guerre ouverte » entre l’ex-président Olusegun Obasanjo et le président Goodluck Jonathan, pressenti pour briguer un nouveau mandat à la présidentielle de 2015. Olusegun Obasanjo, également membre fondateur du PDP, a écrit, au début de ce mois de décembre, au président Jonathan l’accusant d’avoir crée un commando chargé d’assassinats politiques. Goodluck Jonathan a ordonné une enquête. Les dirigeants du PDP avaient pris l'habitude de s’échanger des noms d’oiseaux,...
(Xinhua 24/12/13)
LAGOS, (Xinhua) -- Les autorités nigérianes de la Défense ont annoncé lundi que plus de 70 personnes ont été tuées dans les combats entre l'armée et le groupe rebelle Boko Haram dans le nord-est du pays, suite aux attaques lancées vendredi dernier par le groupe contre des casernes militaires à Bama. "Plus de 50 de leurs membres (Boko Haram) ont trouvé la mort au cours de la fusillade avec les troupes terrestres au cours des opérations visant à appréhender les terroristes en fuite", a affirmé dans un communiqué le général de division, Chris Olukolade, directeur des renseignements de l'armée nigériane. Le général a également confirmé la mort de 15 soldats et de cinq civils dans les combats ainsi que la...
(Afrik.com 24/12/13)
Un Libanais, propriétaire d’une usine, a été enlevé par des hommes armés dans l’Etat de Kano, deuxième ville du Nigeria.Un rapt de plus dans la ville de Kano. Un ressortissant libanais propriétaire d’une usine au sein de cette localité, deuxième ville du Nigeria, a été enlevé par des hommes armés, qui ont blessé par balle deux employés, selon des témoins et la police. « Je peux confirmer l’enlèvement d’un ressortissant libanais alors qu’il se trouvait dans son usine ce matin par des hommes armés à l’identité inconnue », a déclaré la porte-parole de la police de l’Etat de Kano, Magaji Majia. Toutefois, selon elle, « il est trop tôt pour spéculer sur l’identité des ravisseurs mais une enquête a été...
(AFP 23/12/13)
KANO, 23 décembre 2013 (AFP) - Des hommes armés ont enlevé un ressortissant libanais propriétaire d'une usine à Kano, deuxième ville du Nigeria, et ont blessé par balle deux employés, selon des témoins et la police. Le groupe islamiste Boko Haram mène des attaques répétées dans la ville de Kano, la plus grande ville du nord du pays à majorité musulmane, mais la police a refusé de confirmer qu'ils étaient derrière l'enlèvement du Libanais. "Je peux confirmer l'enlèvement d'un ressortissant libanais alors qu'il se trouvait dans son usine ce matin par des hommes armés à l'identité inconnue", a déclaré à l'AFP la porte-parole de la police de l'Etat de Kano, Magaji Majia. "Il est trop tôt pour spéculer sur l'identité...
(AFP 23/12/13)
LAGOS, 23 décembre 2013 (AFP) - Le président nigérian Goodluck Jonathan a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête après la publication d'une lettre ouverte de l'ex-président Olusegun Obasanjo, qui l'accuse notamment d'avoir créé un commando chargé d'assassinats politiques. M. Obasanjo, qui a dirigé le Nigeria entre 1999 et 2007, a adressé cette lettre ouverte au président Jonathan le 2 décembre, dans laquelle il lui reproche de nombreux manquements et l'accuse de former une milice privée ayant pour but d'assassiner ses rivaux politiques. Membre fondateur du parti de M. Jonathan, le Parti démocratique populaire (PDP), M. Obasanjo a aussi accusé le président d'incompétence grave et l'a exhorté à ne pas se représenter à la présidentielle de 2015. La lettre de l'ancien président...
(Reuters 23/12/13)
Les mesures de sécurité ont été renforcées au Nigeria de crainte d'attentats de la secte islamiste Boko Haram pendant les fêtes de Noël, comme cela a été le cas ces trois dernières années. A la Noël 2011, des bombes ont explosé dans trois églises, dont celle de Sainte-Thérèse à Madalla, près d'Abuja, où 37 personnes ont péri. "Toutes les forces d'attaque et les unités spéciales sont mobilisées pour assurer une sécurité maximum", a déclaré samedi le porte-parole de la police nigériane, Frank Mba. Le président Goodluck Jonathan a ordonné cette année une intensification de l'offensive contre Boko Haram, dont l'insurrection au nom de l'imposition de la charia a fait des milliers de morts depuis quatre ans. Ce groupe islamiste armé,...
(Malijet 23/12/13)
C’était sous la haute présidence du Directeur adjoint de l’Intelligence militaire du Nigéria, Vice Marshall A I Shehu, que l’ambassade du Nigeria a procédé à l’inauguration officielle de sa section Défense. Il était entouré du ministre de l’Urbanisation et de la Politique de la ville, Moussa Mara, de Son Excellence l’Ambassadeur du Nigeria, Iliya A D Nuhu et du Chargé de Défense de l’ambassade du Nigeria, le général Abubacar Saad. C’était une cérémonie pleine de signification quant au niveau de représentativité des personnalités présentes. A savoir : le chef d’Etat major général des armées du Mali, le major général Mahamane Touré, le chef d’Etat major adjoint de la MINUSMA, le général Garba et plusieurs attachés de défense en poste au...
(Le Pays 23/12/13)
A deux ans de l’élection présidentielle au Nigeria, à laquelle prendra part Goodluck Jonathan, celui-ci est en train d’être lâché par les siens.En effet, le Parti démocratique populaire (PDP) qui l’avait porté au pouvoir à la suite d’un combat âpre contre l’APC (le congrès des progressistes) du Général Buhari, vient de voir ses rangs se rétrécir avec la défection de 37 députés élus sous sa bannière.Le moins que l’on puisse dire est que le président nigérian vit actuellement un sale temps. Mais pour les observateurs avisés de la scène politique nigériane, cette défection était prévisible.La défection des 37 députés s’inscrit harmonieusement dans un contexte général de désaveu grandissant de Goodluck par sa famille politique D’abord, le ton avait été donné...
(Xinhua 23/12/13)
DAKAR, (Xinhua) -- Davantage de partenariats publics-privés dans la coopération sino-africaine a été suggéré par un opérateur économique sénégalais, Abdou Aziz Sabaly, qui vient de conduire en Chine une délégation de représentants de chambres de commerces africaines. "Si nous considérons que l'Afrique a besoin d'investissements notamment dans les infrastructures, il faudrait que les Etats né gocient des partenariats publics-privés avec les dirigeants chinois mais aussi avec les privés", a-t-il estimé dans une interview à Xinhua. Selon M. Sabaly, chef du service de documentation de la chambre de commerce de Dakar, les investissements et le commerce "sont des axes importants qui doivent prendre la place de l'aide au développement". Il a fait remarquer à cet égard qu'un tel partenariat a démarr...
(Le Nouveau Réveil 21/12/13)
Mettre en place un réseau régional des commissions nationales, faire le bilan annuel des actions, réviser les défis, identifier, planifier les activités prioritaires pour l’année 2014. Tel est l’objectif de l’importante réunion des commissions nationales de lutte contre les armes légères et de petits calibres (Alpc) des Etats membres de la Cedeao, qui s’est ouvert, le mardi 11 décembre dernier, au Plateau. Gl Désiré Adjoussou, président de la Commission ivoirienne (ComNat Alpc), a insisté sur les difficultés rencontrées. «Les mouvements transnationaux des armes et des combattants, la porosité, je dirai même l’inexistence de nos frontières, les différents passifs de nos crises armées internes, favorisent une prolifération sans précédent dans plusieurs de nos Etats», a-t-il expliqué avant de préconiser le renforcement...
(AFP 20/12/13)
KANO, 20 décembre 2013 (AFP) - Des dizaines d'islamistes présumés ont attaqué vendredi des casernes dans le nord-est du Nigeria, tirant sur les militaires qui s'y trouvaient avant de mettre le feu, ont annoncé l'armée et des habitants de la ville. L'armée a lancé des forces d'infanterie ainsi que des avions à la poursuite de ces combattants, soupçonnés appartenir au groupe islamiste armé Boko Haram, qui a tué des milliers de personnes dans la région depuis quatre ans. "Il y a eu une attaque sur les casernes de Bama ce matin", a déclaré Mohammed Dole, porte-parole de l'armée pour l'Etat du Borno, centre du conflit avec Boko Haram. Il n'a pas fait de commentaire sur les informations données par des...

Pages