Jeudi 26 Avril 2018
(RFI 20/05/14)
Au Nigeria, toujours pas de trace des lycéennes aux mains de Boko Haram depuis le 14 avril. Et l'instabilité se répand dans le pays. La ville de Kano, bien à l’ouest du fief des insurgés islamistes, a été secouée par un attentat meurtrier dimanche soir. Cet attentat n'a pas pour l’heure été revendiqué. Et la police affirme avoir déjoué un autre attentat le 19 mai au matin. Les représentants des agences de sécurité de l’Etat nigérian ne se sont pas attardés sur l’attentat de dimanche soir à Kano. Sitôt le bilan humain confirmé à la presse - cinq morts - ils ont expliqué en détail comment la police de Kano était parvenue à déjouer un attentat ce lundi matin. Lors...
(Jeune Afrique 20/05/14)
Comment se fait-il que l'Union africaine n'était pas présente au sommet de Paris pour la sécurité au Nigeria, le 17 mai ? Explications. Pourquoi, contrairement à l'Union européenne (UE), aux États-Unis et au Royaume-Uni, l'Union africaine (UA) n'a-t-elle pas été conviée à participer au sommet de Paris pour la sécurité au Nigeria, le 17 mai ? La réponse d'un diplomate français est sans ambiguïté : "Parce que l'UA ne s'est pas manifestée et que Goodluck Jonathan ne nous l'a pas demandé." Pour le président nigérian, pas question de laisser l'organisation panafricaine se mêler de ses affaires intérieures. Autre explication, plus technique, venant cette fois d'un collaborateur de François Hollande : "Lors de ce sommet, il était question de coordonner l'action...
(Le Monde 20/05/14)
L'enlèvement de 223 jeunes lycéennes au nord-est du Nigeria par le mouvement islamiste Boko Haram a suscité une forte indignation et une mobilisation de la communauté internationale, jusqu'à réunir à Paris, le 17 mai prochain, un sommet sur la sécurité au Nigeria autour des présidents François Hollande et Goodluck Jonathan. Cependant, cet événement, qui dénote une réalité du Nigeria – le développement du terrorisme islamiste après la multiplication des guérillas dans le delta du Niger –, et aussi grave qu'il soit, ne doit pas nous faire oublier l'évolution structurelle du Nigeria qui est, assurément, la grande puissance africaine du XXIe siècle. Puissance démographique puisque le Nigeria compte 177 millions d'habitants, ce qui en fait déjà le pays africain le plus...
(Courrier International 20/05/14)
Les chefs d'Etat du Nigeria et des quatre pays voisins se sont retrouvés à Paris le 17 mai pour élaborer un plan de guerre contre Boko Haram. Une occasion de faire taire leurs divergences, se félicite le quotidien burkinabé. Ce n’est pas tous les jours que le président du Cameroun, Paul Biya, daigne effectuer un voyage pour rejoindre ses pairs africains. C’est ce qu’il a fait pourtant en se rendant à Paris, dans le cadre du minisommet organisé [le 17 mai] sur invitation du président François Hollande pour déterminer les stratégies à adopter contre le groupe islamiste Boko Haram. C’est dire que l’instant est grave ! Le 17 mai, dans la plus belle ville du monde, le "sphinx" [surnom de...
(Le Monde 20/05/14)
L'enlèvement de 223 jeunes lycéennes au nord-est du Nigeria par le mouvement islamiste Boko Haram a suscité une forte indignation et une mobilisation de la communauté internationale, jusqu'à réunir à Paris, le 17 mai prochain, un sommet sur la sécurité au Nigeria autour des présidents François Hollande et Goodluck Jonathan. Cependant, cet événement, qui dénote une réalité du Nigeria – le développement du terrorisme islamiste après la multiplication des guérillas dans le delta du Niger –, et aussi grave qu'il soit, ne doit pas nous faire oublier l'évolution structurelle du Nigeria qui est, assurément, la grande puissance africaine du XXIe siècle. Puissance démographique puisque le Nigeria compte 177 millions d'habitants, ce qui en fait déjà le pays africain le plus...
(Pana 20/05/14)
Avant le début du démarrage du régime du tarif commun externe (CET) prévu dans l'espace de la CEDEAO le 1er janvier 2015, les fabricants nigérians sont entrain de réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour consolider leur pénétration du marché régional. Si l'on en croit au journal économique privé, Bussiness Day, les fabricants nigérians seraient entrain de prendre des mesures pour limiter l'infiltration du marché régional par les exportateurs européens et asiatiques. 'Nous sommes entrain de mettre en oeuvre des stratégies pour occuper à grande échelle les marchés ouest-africains. Au cameroun, nous sommes leaders dans le marché et nous sommes parvenus à contrecarrer l'influence de la Chine. Nous sommes aussi présents au Ghana, au Burkina Faso et dans...
(L'Observateur Paalga 20/05/14)
Les chefs d'Etat du Nigeria et des quatre pays voisins se sont retrouvés à Paris le 17 mai pour élaborer un plan de guerre contre Boko Haram. Une occasion de faire taire leurs divergences, se félicite le quotidien burkinabé. Ce n’est pas tous les jours que le président du Cameroun, Paul Biya, daigne effectuer un voyage pour rejoindre ses pairs africains. C’est ce qu’il a fait pourtant en se rendant à Paris, dans le cadre du minisommet organisé [le 17 mai] sur invitation du président François Hollande pour déterminer les stratégies à adopter contre le groupe islamiste Boko Haram. C’est dire que l’instant est grave ! Le 17 mai, dans la plus belle ville du monde, le "sphinx" [surnom de...
(Xinhua 20/05/14)
Un sit-in a été organisé lundi devant les locaux de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) à Abidjan pour protester contre l'enlèvement de plus de 200 jeunes lycéennes au Nigeria, à l'appel des organisations de promotion des droits de la femme et de la jeune fille de Côte d'Ivoire. "Nous voulons nous faire entendre par l'opinion nationale et internationale, exprimer notre indignation et faire des recommandations à l'institution sous-régionale dont fait partie le Nigeria", a expliqué Pedan Marthe Coulibaly, au nom de la douzaine d'organisations féminines initiatrice de la manifestation. Sur place, les manifestantes, au nombre d'une centaine, selon les organisateurs, ont été reçues par le chargé des affaires politiques de la CEDEAO, Abraham Doukouré, devant...
(Pana 20/05/14)
Les personnes fuyant le conflit au Nigéria continuent d’affluer vers la région de Diffa (extrême-est du Niger) selon le dernier bulletin d’information du Comité international de la Croix Rouge (CICR) qui souligne que la situation qui prévaut dans le nord-est du Nigéria a de lourdes retombées sur l'extrême sud-est du Niger voisin. Selon le CICR, les confrontations armées s’étendent désormais jusqu’à certains villages situés à quelques centaines de mètres de la frontière nigérienne et, pour la première fois, des affrontements ont opposé les forces armées nigériennes à des éléments armés actifs dans cette région du pays. « Les récentes attaques près de la frontière ont une nouvelle fois poussé des centaines de familles en quête de sécurité à se réfugier...
(Pana 20/05/14)
Réuni à Tunis pour sa 40ème session, le comité directeur de l’Association pour le Développement de l'Education en Afrique (ADEA) a condamné l’enlèvement des lycéennes nigérianes et leur tenue en captivité, dans une déclaration rendue publique ce lundi à Tunis, siège de l'ADEA. Organisation panafricaine qui réunit tous les ministres de l’Education et de la Formation en Afrique, les organismes de développement et autres partenaires pour œuvrer ensemble à l’atteinte d’une éducation de qualité pour tous, l'ADEA condamne 'vivement l’enlèvement et la tenue en captivité des élèves au Nigeria, ainsi que la menace faite aux parents qui envoient leurs enfants à l’école', précise la déclaration. 'Nous sommes particulièrement consternés par le sort de ces filles et exprimons notre sympathie à...
(AFP 19/05/14)
La police nigériane a annoncé lundi avoir déjoué un nouvel attentat à Kano, au lendemain d'une attaque-suicide qui a fait quatre morts dans cette grande ville du nord du pays, visée par le passé par le groupe islamiste Boko Haram. Quatre personnes, dont une enfant, ont été tuées dans l'attentat à la voiture piégée perpétré dimanche soir dans le quartier à majorité chrétienne de Sabon Giri, vingt-quatre heures à peine après l'adoption à Paris d'un plan de "guerre" contre Boko Haram. Lundi, la police a annoncé avoir déjoué un nouvel attentat à Kano. Dans un communiqué, elle a affirmé avoir empêché "vers 9H00 (08H00 GMT) ce qui aurait pu être une nouvelle explosion dévastatrice dans la vieille ville de Kano"...
(AFP 19/05/14)
Quatre personnes, dont une jeune fille, ont été tuées dimanche dans un attentat suicide à la voiture piégée dans la ville de Kano, dans le nord du Nigeria, a annoncé le chef de la police locale. "Vers 22H00 (21H00 GMT) nous avons entendu une explosion et nous nous sommes rendus immédiatement sur les lieux (...) Cinq personnes, dont le kamikaze, sont mortes", a déclaré à la presse le commissaire Adelere Shinaba. Les victimes sont "trois hommes et une fille de 12 ans", a-t-il précisé ajoutant que l'attentat a eu lieu dans le quartier à majorité chrétienne de Sabon Giri. Selon lui, il est encore trop tôt pour déterminer qui était responsable de l'attentat. Des témoins avaient auparavant affirmé qu'une explosion...
(RFI 19/05/14)
Invités ce dimanche 18 mai d’une édition spéciale sur RFI, Antoine Glaser (écrivain), Jean-Baptiste Placca (RFI) et Louis Keumayou (président de l’Association de la presse panafricaine) ont salué la tenue à Paris d’une réunion entre les chefs d’État concernés pour contrer Boko Haram au Nigeria et dans la région. Certains ont cependant estimé que ce sommet de l’Elysée intervenait « un peu tard » face à une menace connue depuis longtemps. RFI : Est-ce que Boko Haram avait jusqu’ici été sous estimé Antoine Glaser(journaliste et écrivain français, spécialiste de l'Afrique) : Absolument. Pas par les autorités nigérianes mais au niveau international. Au niveau des équipements lourds, malheureusement ce sont les équipements de l’armée nigériane qu’ils ont récupérés, un certain nombre...
(RFI 19/05/14)
La Chine a été à son tour frappée par une attaque de Boko Haram, dans le nord du Cameroun. Un soldat camerounais a été tué et dix Chinois ont probablement été enlevés, après l’attaque, dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 mai, d’un chantier dans le nord du pays. Les dix disparus travaillent pour l’entreprise d’Etat Sinohydro, spécialisée dans la construction de barrages hydroélectriques. Avec notre correspondante à Shanghai,Delphine Sureau Le camp, qui abrite 52 employés chinois du géant Sinohydro est protégé par des soldats camerounais. L’assaut attribué à la secte Boko Haram, vendredi soir, a donc déclenché une fusillade de cinq heures. D’après l’entreprise chinoise de barrages hydroélectriques, les attaquants, lourdement armés, ont fini par s’enfuir, emportant...
(RFI 19/05/14)
Mohammed Ali Ndume, sénateur de Borno dans le nord-est du Nigeria, où sévit Boko Haram, a claqué la porte du PDP (Parti démocratique du peuple) l’an dernier et porte un regard critique sur les autorités et l’armée nigérianes. Sa circonscription couvre la zone du lycée de Chibok, où plus de cent élèves ont été kidnappées le 14 avril. RFI : Quel est l’impact des opérations de Boko Haram sur l’éducation dans votre Etat de Borno ? Peut-on parler de génération sacrifiée ? Mohammed Ali Ndume : La plupart des écoles de Borno Nord sont fermées, celles de la périphérie de Borno Centre le sont aussi. Même chose pour plusieurs secteurs de Borno Sud. Le gouvernement a donc décidé de déplacer...
(Jeune Afrique 19/05/14)
Obscur mouvement armé à sa naissance, la secte islamiste Boko Haram fait à présent des ravages au Nigeria et bien au-delà. Dernière action spectaculaire, l'enlèvement de plus de 270 jeunes filles, qui met le monde en émoi. A priori, c'est le combat du pot de fer contre le pot de terre. D'un côté, le Nigeria, première puissance économique africaine (500 milliards de dollars de PIB, soit 359 milliards d'euros). De l'autre, Boko Haram, obscur mouvement armé mêlant idéologie religieuse et crapulerie. L'attentat perpétré en avril contre la gare routière d'Abuja et les enlèvements répétés de jeunes filles ces deux derniers mois démontrent pourtant que l'État fédéral est à la peine dans sa lutte contre les quelques centaines d'extrémistes musulmans. Boko...
(Xinhua 19/05/14)
ABUJA, (Xinhua) -- Une explosion a frappé une zone à majorité chrétienne dans l'Etat de Kano (nord du Nigeria) dimanche soir, et de nombreuses victimes sont à craindre, selon une source policière. Une voiture piégée aurait explosé sur une route très fréquentée à Sabon-Gari à 21h30 heure locale lorsque la zone était bondée de marchands ambulants et autres commerçants, a indiqué le porte-parole de la police Musa Majiya à l'agence Xinhua par téléphone. "C'était une forte détonation, mais nous ne pouvons pas confirmer le nombre des victimes pour le moment", a déclaré le porte-parole de la police, ajoutant que des policiers et des démineurs ont été dépêchés sur les lieux.
(Xinhua 19/05/14)
ABUJA, 19 mai (Xinhua) -- Une explosion a frappé une zone à majorité chrétienne dans l'Etat de Kano (nord du Nigeria) dimanche soir, faisant au moins cinq morts et quatre blessés, selon une source policière. Une voiture piégée a explosé sur une route très fréquentée à Sabon-Gari à 21h30 heure locale (20h30 GMT) lorsque la zone était bondée de marchands ambulants et autres commerçants, a indiqué le porte-parole de la police Musa Majiya à l'agence Xinhua par téléphone. Des démineurs ont été dépêchés sur les lieux, a ajouté le porte-parole. Il s'agirait d'un attentat à la voiture piégée, mais aucun groupe ne l'a revendiqué jusqu'à présent. Deux attentats ont été perpétrés l'an dernier dans la même zone, tuant plus de...
(Le Potentiel Online 19/05/14)
Très sollicité par les médias eu égard à l'actualité, Moïse Katumbi a pris position dans l'affaire des filles nigérianes détenues par le groupe extrémiste Boko Haram. Voici la déclaration qu'il a faite en anglais à nos confrères sud-africains de Supersport. « Ce geste de Boko Haram est inacceptable. Comment peuvent-ils enlever nos filles et les séquestrer ? Je pense que ce monde que Dieu nous a donné est merveilleux et pourquoi cultivons-nous le mal ? Mon message est clair comme celui de chaque personne normale qui veut du bien à ses prochains... il est temps de ramener ces filles à leurs parents. En tant que père, j'ai une exhortation pour nous autres, Africains : mettons-nous ensemble, éduquons nos populations et...
(Pana 19/05/14)
Forum économique mondial sur l'Afrique - Une semaine après que la capitale fédérale du Nigeria, Abuja, a accueilli le fameux forum économique mondial sur l'Afrique (World Economic Forum on Africa - WEFA), un universitaire, le Pr Olu Okotoni, souhaite que les dirigeants africains fassent que l'environnement des investissements soit plus propice afin que les acquis tirés du forum soient soutenables. « Je pense que certaines des promesses faites par les investisseurs étrangers et des partenaires au développement ne peuvent se concrétiser que dans un environnement de paix », a déclaré à la PANA dans une interview exclusive, Okotoni, professeur d'administration publique. Le maître de conférence à l'université Obafemi Awolowo, à Ile Ife, dans le sud-ouest du Nigeria, a parlé contre...

Pages