Jeudi 26 Avril 2018
(Le Point 13/06/14)
Une mue progressive s'empare d'un des poumons de la capitale économique du Nigéria : les "puissants" débarquent avec l'argent et la "loi". Devant la rue fraîchement pavée, Aderemi ricane. "Ici, c'était un véritable marécage, pour la bonne raison que nous avons regagné la terre sur l'eau. Et maintenant, ils nous ont construit une belle rue. Pourquoi, vous croyez ?". La réponse n'est pas très difficile à trouver : en lisière du bidonville boueux, à quelques dizaines de mètres, de petits immeubles vert kaki de cinq à six étages, aux toits de tuiles, sont entourés de hauts murs et de barbelés. "Les gens là-dedans paient 1,5 millions de nairas par an (environ 6780 euros), alors que les autres, autour, peuvent à...
(Agence Ecofin 13/06/14)
(Agence Ecofin) - L'entreprise nigériane Caverton Helicopters Limited a annoncé qu'en partenariat avec l'entreprise canadienne CAE, elle envisage d'exploiter le premier site commercial africain d'entrainement des pilotes d'avions sur simulateurs, qui sera installé à l'aéroport international Murtala Muhammed de Lagos. Le site hébergera ainsi six simulateurs et apportera l'appui logistique et technique de départ, dans le cadre du partenariat avec CAE, le groupe canadien, un leader mondial dans le domaine des technologies de simulation et de modélisation et des solutions intégrées de formation destinées à l’aviation civile et aux forces de défense. Les conditions financières du partenariat ne sont pas encore publiques, mais le projet devrait renforcer davantage la position de Caverton, comme un des leaders de la sous-région (Afrique...
(Le Point 13/06/14)
Le directeur général de l'association Diambars et ex-capitaine des Écureuils du Bénin, livre son pronostic, africain et mondial. Le Point Afrique : Quel rôle peut jouer l'Afrique à ce mondial ? Jimmy Adjovi-Boco : J'espère qu'on réussira enfin à atteindre le dernier carré. Aujourd'hui, avec des équipes comme le Nigeria, le Ghana et la Côte d'Ivoire, on peut atteindre cet objectif. Mais, je ne cache pas que je suis déçu par la préparation de certaines équipes africaines et notamment le Cameroun. C'est dommage d'arriver à une telle compétition dans ces conditions. Comment expliquez-vous ces problèmes de préparation ? Il s'agit d'un manque de professionnalisme, tout simplement. Il n'est pas normal que des problèmes de primes, et pas seulement, reviennent systématiquement...
(Xinhua 13/06/14)
La Commission ouest-africaine sur les drogues a recommandé dans un rapport, publié jeudi à Dakar, les pays de cette sous-région à reformer leurs législations et politiques en matière de drogues. "Nous exhortons les gouvernements ouest-africains à reformer leurs législations et politiques sur les drogues et à décriminaliser les infractions liées aux drogues qui sont mineures et non-violentes", a déclaré le président de la Commission et ancien président du Nigeria, Olusegun Obasanjo. Selon lui, cette région est aujourd’hui "plus qu’une zone de transit pour les drogues en provenance d’Amérique du Sud et à destination de l’Europe. Elle est devenue une importante zone de consommation...
(Xinhua 12/06/14)
ABUJA, (Xinhua) -- Au moins 11 personnes ont été tuées et deux églises détruites par des hommes armés qui ont attaqué mercredi deux communautés de l'Etat de Plateau, dans le centre du Nigeria, ont rapporté les médias locaux, citant des sources de sécurité et des habitants. Six civils et cinq agents de la sécurité ont perdu la vie dans l'attaque contre les communautés Gako et Tanjol, toutes deux situées dans la région isolée de Riyom, ont confirmé les habitants. Selon la police, seuls six cadavres ont été retrouvés à ce jour. La cause de cette attaque demeure inconnue, bien que les habitants pensent qu'il puisse s'agir d'une attaque de représailles. D'après le porte-parole de la police d'Etat, Dominic Esin, cinq...
(L'Observateur Paalga 12/06/14)
Alors que la planète n'a même pas fini de se mobiliser autour du slogan "Bring back our girls" (rendez-nous nos filles), Boko Haram a enlevé, samedi 7 juin, entre vingt et quarante femmes à 8 kilomètres de Chibok, lieu du précédent enlèvement. On ne sait plus où donner de la tête devant les secousses que connaît ce "géant" africain aux pieds d’argile. Il y a bien sûr le cas Boko Haram, qui sévit depuis une bonne décennie dans le Nord face à un gouvernement fédéral complètement impuissant. Enlèvement de ressortissants occidentaux, plasticage de bâtiments publics et de lieux de culte chrétiens, attentats à la voiture piégée ou explosion de ceintures de kamikazes dans les lieux publics ; avec récemment l’apparition...
(RFI 12/06/14)
La Cour de justice de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a condamné le Nigeria dans une affaire inédite: pour expulsion violente par l'armée d'habitants de bidonvilles. Au moins une personne avait été tuée, et douze autres avaient été blessées. L'affaire remonte à 2009 et le drame s'était produit dans la région de Port Harcourt, dans l'Etat de Rivers au sud du Pays. Le Nigeria a été condamné à payer une amende de 50.000 euros de dédommagements. La Cour de justice de la Cédéao a estimé que l'armée nigériane n'avait « aucune justification » pour ouvrir le feu sur les habitants de Bunda Ama, un quartier de la ville de Port-Harcourt dans l'extrême sud du Nigeria. L'usage...
(Le Point 12/06/14)
Les Super Eagles n'ont jamais été ridicules en Coupe du monde et comptent bien encore maintenir cette tradition pour le Mondial 2014. La Coupe d'Afrique des nations 2013, en Afrique du Sud, ne restera pas dans les annales. Des pelouses déplorables, des stades à moitié vides et une ambiance qui faisait défaut résument la compétition qui devait initialement se dérouler en Libye. Mais cette compétition a relancé le Nigeria. Rangés à la 44e place du classement Fifa, les Super Eagles n'ont pourtant pas le visage de leurs glorieux aînés de 1994. Lors du Mondial aux États-Unis, les Nigérians, premiers de leur groupe, avaient été éliminés par l'Italie en huitième de finale à cause d'un but de Roberto Baggio inscrit dans...
(AFP 12/06/14)
Les pays d'Afrique de l'Ouest doivent décriminaliser la consommation de drogue et concentrer leur action contre les trafiquants, selon un rapport présenté jeudi à Dakar par la Commission ouest africaine sur les drogues (WACD). "La consommation et la détention de drogues pour usage personnel ne devraient pas constituer un crime. L'expérience montre que la criminalisation de l'usage aggrave les problèmes sanitaires et sociaux, pèse lourdement sur le système pénal" en engorgeant les prisons, indique la rapport de la WACO. La Commission, créée par l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, et présidée par l'ancien président du Nigeria, Olusegun Obasanjo, comprend d'anciens dirigeants africains comme l'ancien président...
(AFP 11/06/14)
Huit personnes ont été tuées mercredi par des hommes armés qui ont attaqué trois villages de l'Etat du Plateau, dans le centre du Nigeria, théâtre d'affrontements fréquents entre communautés, ont annoncé les forces de l'ordre. Les attaques se sont produites aux premières du matin quand des hommes armés ont ouvert le feu sur des civils et ont incendié des maisons dans les villages de Bachit, Rim et Jol, dans le district de Riyom. Le capitaine Ikedichi Iweha, porte-parole de la force conjointe de l'armée et de la police déployée dans cette région, a confirmé que "huit personnes dont trois hommes" de cette...
(Pana 11/06/14)
Le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour l'Afrique de l'Ouest, Said Djinnit, a renouvelé lundi l'engagement de l'organisation mondiale à soutenir les efforts déployés par le gouvernement nigérian pour obtenir la libération en toute sécurité des lycéennes enlevées dans le nord du pays. M. Djinnit a appelé à des efforts concertés pour lutter contre l'insurrection dans le pays, dans un communiqué publié à l'issue de sa deuxième visite dans le pays. Il a renouvelé l'engagement de l'ONU à soutenir les efforts entrepris par le gouvernement pour obtenir la libération rapide et en toute sécurité de toutes les 225 lycéennes enlevées. Il a également déclaré qu'il va poursuivre ses consultations sur l'enlèvement et les questions y afférant avec des...
(Pana 11/06/14)
Des membres présumés de Boko Haram ont enlevé 20 femmes dans un campement nomade près de Chibok, dans l'Etat de Borno, au nord du Nigeria, où plus de 200 jeunes filles ont été kidnappées par ce groupe il y a près de deux mois, rapporte ce lundi le quotidien privé, 'Leadership', en citant des sources proches des forces de sécurité. D'après le journal, ces femmes ont été enlevées jeudi dernier quand des hommes armés ont envahi leur campement et les ont obligées à entrer dans leurs véhicules à bord desquels, elles ont été emmenées vers une destination inconnue. Le quotidien a cité les groupes d'autodéfense et les chasseurs locaux déployés dans la région qui ont rapporté que ces hommes armés...
(Pana 11/06/14)
Les Nigérians dépensent quotidiennement 25 milliards de nairas, soit 151 millions de dollars, pour se nourrir, selon une enquête réalisée par une société d'études locale, NOI, exploitée mardi par le quotidien privé 'BusinessDay'. Cette étude indique que 80 pc des Nigérians ont dépensé au moins 1 dollar par jour pour se nourrir et seuls 20 pc d'entre eux ont dépensé moins. Suivant les estimations de cette étude, il semble que 80 pc des 175 millions d'habitants, soit 140 millions de personnes, dépensent 160 nairas, soit 1 dollar par jour en nourriture, ce qui s'élève à 22,4 milliards de nairas (135 millions de dollars). Le reste, 35 millions de personnes, dépensent environ 1 dollar, 80 nairas, selon les estimations, ce qui...
(RFI 11/06/14)
Deux ans après la première édition à Abidjan, en Côte d’Ivoire, la deuxième conférence mondiale du cacao se réunit à Amsterdam, premier port d’importation en Europe. L’industrie craint de manquer de cacao, tandis que les pays producteurs veulent de meilleurs prix. Va-t-on manquer de cacao, c’est en tout cas le souci du négoce et de l’industrie du chocolat : ils déplorent la hausse des cours de leur matière première depuis un an, fève, poudre et beurre de cacao. Pendant ce temps les principaux pays producteurs affichent à Amsterdam leur bonne volonté pour redynamiser cette culture. Côte d’Ivoire, Ghana, Indonésie, Nigeria, Cameroun, tous proclament qu’ils veulent retenir les jeunes dans les plantations de cacao. Au moyen de prix minimum plus élevés...
(AFP 10/06/14)
Déjà fragilisé par les violences de Boko Haram, le président nigérian Goodluck Jonathan est confronté à un nouveau défi avec la nomination d'un adversaire politique comme émir de Kano (nord), l'un des dignitaires musulmans les plus influents du pays. Décidée par le gouverneur de l'Etat de Kano, un ténor de l'opposition, la nomination comme émir de l'ex-gouverneur de la Banque centrale (CBN), Sanusi Lamido Sanusi, est une mauvaise nouvelle de plus pour le chef de l'Etat. Le camp Jonathan ne cesse en effet déjà de perdre du terrain dans le Nord, région majoritairement musulmane meurtrie par les attaques du groupe islamiste Boko Haram. Et en vient à redouter une défaite à la présidentielle de 2015. Limogé de la tête de...
(RFI 10/06/14)
Au Cameroun, la situation est toujours aussi tendue le long des 2 000 kilomètres de frontière avec le Nigeria. Les autorités locales doivent faire face à un afflux massif de réfugiés qui fuient les massacres perpétrés dans le nord du Nigeria. Les autorités de Yaoundé redoutent aussi une attaque sur leur territoire de la secte islamiste Boko Haram. Le flot d’arrivées est quasi ininterrompu depuis quelques jours. Les populations nigérianes qui essayent d’échapper à la furie meurtrière de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria n’ont guère le choix que de traverser la longue frontière avec le Cameroun. A ce jour, un seul camp de réfugiés a été aménagé dans la région par le Commissariat des Nations unies pour les...
(RFI 10/06/14)
Tension à Kano, principale ville du nord du Nigeria où des affrontements entre partisans et opposants au nouvel émir ont éclaté ce lundi 9 juin. D’après nos informations, ces affrontements ont fait un mort, selon un bilan provisoire. Dimanche, c'est l'ancien gouverneur de la Banque centrale nigériane, Sanusi Lamido Sanusi, qui a été nommé pour succéder à Ado Abdhullahi Bayero, émir depuis 1963. Mais depuis sa mort, vendredi, une querelle s'était engagée entre Aminu Ado Bayero - fils aîné de l'ancien émir - et Sanusi...
(AFP 10/06/14)
Pour le département d'État, le financement de cette station dans le nord du pays vise à contrecarrer l'influence des groupes extrémistes. L'information, d'abord donnée par le New York Times, est donc bien confirmée. La chaîne Arewa24 ("nord" en langue haoussa), qui n'a pas encore démarré et devrait coûter six millions de dollars, sera financée par le département d'État pendant deux ans, précise le quotidien. Interrogé par l'AFP, le département d'État a confirmé avoir "réfléchi depuis fin 2012 à un moyen de fournir une alternative aux messages des violents extrémistes" du nord du Nigeria. L'opérateur a été choisi en 2013 Un appel d'offres a donc été lancé pour "créer une plateforme média en haoussa" et "l'opérateur Equal Access a été choisi...
(BBC 10/06/14)
Au moins 20 femmes et 3 hommes ont été enlevés près de Chibok dans le nord du Nigeria, où la secte islamiste Boko Haram a enlevé plus de 200 lycéennes en Avril. Un ancien résident du village a déclaré à la BBC lundi soir que des hommes vêtus en uniforme de l'armée sont arrivés dans les colonies peuls Garkin près de Chibok, ont menacé avec des armes à feu et sont repartis avec leurs victimes. Les témoignages ont indiqué qu'elles ont été enlevées dans des camions et conduites vers un lieu inconnu dans l'Etat de Borno. 3 hommes qui tentaient de s'opposer à l'enlèvement ont également été emmenés, selon un agent des groupes locaux d'auto-défense. Une enquête a été ouverte...
(RFI 10/06/14)
Nouveau rapt dans le nord-est du Nigeria. Samedi 7 juin, des hommes soupçonnés d'appartenir à Boko Haram ont kidnappé entre vingt et quarante femmes, des épouses d'éleveurs peuls qui affirment qu'une rançon a été demandée. Un nouvel enlèvement qui s’est déroulé à huit kilomètres de Chibok, la ville où plus de deux cents lycéennes avaient été kidnappées, il y a bientôt deux mois. C'est un membre des milices civiles qui a signalé le kidnapping de samedi. D'après des témoignages recueillis par l'AFP sur place, ce type d'enlèvements est fréquent dans cette localité, située à moins de dix kilomètres de Chibok. Les éleveurs peuls, par crainte de représailles, n'alertent pas les autorités. Ils s'acquittent à chaque fois de la rançon exigée...

Pages