Samedi 24 Février 2018
(France 24 21/05/14)
La présence conjointe du président nigérian Goodluck Jonathan et de son homologue camerounais Paul Biya au Sommet pour la sécurité au Nigeria permet-elle d’envisager une collaboration plus étroite dans la lutte contre Boko Haram ? Le président nigérian Goodluck Jonathan assis en face de son homologue camerounais Paul Biya. Une image rare, rendue possible par le Sommet de Paris pour la sécurité au Nigeria, organisé samedi 17 mai à l’Élysée, qui témoigne de l’importance du dialogue entre les deux pays pour lutter contre la menace Boko Haram. "Le Nigeria et le Cameroun ont de bonnes relations", a déclaré sans ciller Goodluck Jonathan, qui réclamait vainement depuis plusieurs mois une rencontre avec Paul Biya. Ce dernier a affirmé que "le problème...
(Pana 21/05/14)
Les performances du secteur extérieur du Nigeria pour 2013 ont été qualifiées d'impressionnantes, comme l'indiquent l'accroissement de la balance courante, l'augmentation des transferts de fonds de l'étranger et des réserves de change solides, indique le rapport de la Banque centrale du Nigeria sur le développement du secteur extérieur publié sur son site web. Ce rapport donne un aperçu des développements majeurs dans le secteur extérieur de l'économie nigériane au quatrième trimestre de 2013, comparé à ceux enregistrés au troisième trimestre de 2013 et au quatrième de l'année précédente. 'Le taux de change a été relativement stable dans tous les secteurs du marché. Le stock de la dette extérieure est passé à 8,82 milliards de dollars, mais il est resté à...
(Jeune Afrique 21/05/14)
La 5e réunion des chefs des services de renseignements de la région sahélo-saharienne s'est tenue mardi et mercredi à Ouagadougou, en pleine recrudescence des actes terroristes dans la région, notamment de Boko Haram au Nigeria. Interview de Pierre Buyoya, Haut représentant de la Mission de l'Union africaine pour le Mali et le Sahel (Misahel). L'ancien président burundais Pierre Buyoya était à Ouagadougou lundi 19 et mardi 20 mai pour la 5e réunion des chefs des services de renseignements de la région sahélo-saharienne. Actualité oblige, les participants se sont surtout penchés sur le cas Boko Haram et la nécessité de "mutualiser" leurs moyens contre ces ennemis de l'intérieur. Pour le Haut représentant de la Mission de l'Union africaine pour le Mali...
(Xinhua 21/05/14)
ACCRA, (Xinhua) -- Davantage de Ghanéens, de Camerounais et de Burkinabés se sont joints mardi aux Nigérians au Ghana pour demander au président nigérian, Goodluck Jonathan, de chercher l'aide de la communauté internationale visant à ramener les jeunes filles enlevées au Nigeria. Selon eux, l'enlèvement de près de 300 jeunes filles par la secte Boko Haram dans le nord du Nigeria ne doit pas être traité simplement comme un incident national, car il relève d'un problème international. Présentant la pétition, Omolare Balogun, conseillère politique de l'Institut de la société civile d'Afrique de l'Ouest, et organisatrice de la manifestation de ce mardi, a demandé au président du Nigeria d'adopter une approche plus holistique dans la lutte contre cette insurrection armée. "Nous...
(Le Temps - Tg 21/05/14)
La France a accueilli samedi un mini-sommet africain autour du président François Hollande et du chef de l’Etat nigérian Goodluck Jonathan pour établir une stratégie commune contre le groupe terroriste du Nord du Nigéria. Les présidents du Cameroun, du Tchad, du Niger, tous des voisins du Nigéria ont pris part au conclave de Paris. Au titre des puissances internationales engagées dans la recherche des lycéennes enlevées, on note la présence de la Grande-Bretagne, des Etats-Unis et de l’Union Européenne. La réunion à l’initiative de la France a tenu ses promesses. Une stratégie régionale de lutte contre la secte armée prend forme. Les déclarations faites par les uns et les autres témoignent d’une réelle volonté des dirigeants impliqués dans ce processus...
(AFP 20/05/14)
JOS, 20 mai 2014 (AFP) - Au moins 46 personnes ont été tuées mardi et 45 blessées dans un double attentat sur un marché très fréquenté de Jos, une ville du centre du Nigeria, a annoncé la police. Le commissaire de police Chris Olakpe, de l'Etat du Plateau (dont Jos est la capitale), a déclaré à la presse que 46 personnes avaient été tuées et 45 blessés dans les explosions qui se sont produites au marché New Abuja. str-phz/tmo
(AFP 20/05/14)
NATIONS UNIES, 20 mai 2014 (AFP) - Le Nigeria a demandé officiellement au Conseil de sécurité de l'ONU d'ajouter le groupe armé islamiste Boko Haram à une liste d'organisations considérées comme terroristes et soumises à des sanctions en raison de leurs liens avec Al-Qaïda, ont indiqué mardi des diplomates. Le Nigeria a déposé cette demande auprès d'un Comité des sanctions contre Al-Qaïda, qui dépend du Conseil. La décision entrera en vigueur jeudi à 15H00 heure de New York (19H00 GMT) si aucun des 15 pays membre du Conseil ne présente d'objections d'ici là. Les sanctions que decrète le comité sont généralement des gels d'avoirs, un embargo sur les armes et des interdictions de voyager. Ls insurgés islamistes de Bako Haram...
(AFP 20/05/14)
LAGOS, 20 mai 2014 (AFP) - Le double attentat qui a frappé mardi un marché fréquenté de la ville de Jos, dans le centre du Nigeria, a fait "des dizaines" de morts, a affirmé un porte-parole du gouverneur. "Des dizaines de personnes sont mortes. En majorité des femmes", a déclaré ce porte-parole, Pam Ayuba. La première explosion, due à un camion piégé, est survenue vers 15H00 (locales, 14H00 GMT) sur le marché New Abuja, un endroit très fréquenté, selon l'armée. Des équipes de secours sont rapidement arrivées sur les lieux. Une vingtaine de minutes après la première explosion, un minibus piégé a explosé, prenant aussi au piège, selon des témoins, des membres de secours. Le groupe islamiste Boko Haram aurait...
(AFP 20/05/14)
KANO, 20 mai 2014 (AFP) - Deux suspects ont été arrêtés après un attentat-suicide qui a tué dimanche quatre personnes à Kano, la grande ville du nord du Nigeria, a annoncé mardi la police. "Deux suspects sont détenus en lien avec l'attentat de dimanche", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police de Kano, Musa Magaji Majia. Ils ont été arrêtés par des passants à un arrêt de bus de la ville alors qu'ils discutaient entre eux de l'attentat-suicide, a-t-il précisé. "Ils ont été appréhendés", avant "leur arrestation et à leur transfert au quartier général de la police", a ajouté le porte-parole. Les autorités n'ont pas donné d'indications sur les responsables de cet attentat à la voiture piégée qui...
(AFP 20/05/14)
LAGOS, 20 mai 2014 (AFP) - Deux explosions ont frappé mardi un marché très fréquenté de la ville de Jos, dans le centre du Nigeria, a annoncé un porte-parole du gouverneur local. "Il y a eu deux explosions séparées" au marché New Abuja vers 15H00 locales (14H00 GMT), a déclaré à l'AFP Pam Ayuba. "Nous n'avons pas encore le bilan humain" de l'incident, a précisé ce responsable. bs/phz/hba/tmo
(AFP 20/05/14)
ABUJA, 20 mai 2014 (AFP) - Le parlement du Nigeria a approuvé mardi la prolongation pour une durée de six mois de l'état d'urgence dans le nord-est du pays, théâtre de l'insurrection du groupe armé Boko Haram, a constaté un journaliste de l'AFP. Après les députés la semaine dernière, les sénateurs ont voté à l'unanimité la prolongation de six mois de l'état d'urgence déjà en vigueur depuis un an dans les Etats de Yobe, Adamawa et Borno, où les insurgés islamistes ont enlevé mi-avril plus de 200 lycéennes. Cette mesure a été approuvée à la demande du président nigérian Goodluck Jonathan, très critiqué dans son pays pour...
(AFP 20/05/14)
JÉRUSALEM, 20 mai 2014 (AFP) - Israël a envoyé deux experts de la lutte anti-terroriste au Nigeria pour se joindre aux recherches pour retrouver les plus de 200 lycéennes kidnappées par le groupe islamiste Boko Haram, selon des sources sécuritaires israéliennes. "Il y a deux conseillers israéliens au Nigeria qui ont de l'expérience dans la lutte anti-terroriste", ont précisé ces sources à l'AFP, ajoutant que les deux hommes "avaient été dépêchés sur place par l'Etat d'Israël pour apporter leur aide". "Mais ils ne font pas partie des services de sécurité actuellement", ont souligné les sources. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait offert le 11 mai l'aide d'Israël pour tenter de retrouver les lycéennes enlevées le 14 avril par Boko Haram,...
(AFP 20/05/14)
La police nigériane a annoncé mardi un "audit de sécurité" de tous les internats du pays, après l'enlèvement de plus de 200 lycéennes dans l'un de ces établissements par le groupe islamiste armé Boko Haram. "L'inspecteur général de la police, MD (Mohammed) Abubakar, a donné l'ordre aux commissaires de police de commencer immédiatement un audit de sécurité et une analyse de risques de tous les internats du pays", a indiqué la police dans un communiqué. Les résultats aideront à élaborer des stratégies réduisant la vulnérabilité de ces écoles, cibles faciles pour les extrémistes, a-t-on expliqué de source gouvernementale. Boko Haram, qui mène une sanglante insurrection depuis 2009 pour créer un Etat islamique dans le nord du Nigeria à majorité musulmane,...
(Le Monde 20/05/14)
Les affrontements sanglants dans le nord du Mali donnent une résonance particulière à la mobilisation internationale décrétée contre le terrorisme islamiste en Afrique de l’Ouest lors du sommet sur la sécurité au Nigeria, déstabilisé par la secte Boko Haram, qui s’est tenu, samedi 17 mai, à l’Elysée. Convoquée à la demande du président nigérian, Goodluck Jonathan, à la suite de l’émotion planétaire provoquée par l’enlèvement de plus de 200 lycéennes le 14 avril, cette réunion, à laquelle participaient aussi quatre pays africains de la région, visait avant tout à tirer la sonnette...
(RFI 20/05/14)
Au Nigeria, toujours pas de trace des lycéennes aux mains de Boko Haram depuis le 14 avril. Et l'instabilité se répand dans le pays. La ville de Kano, bien à l’ouest du fief des insurgés islamistes, a été secouée par un attentat meurtrier dimanche soir. Cet attentat n'a pas pour l’heure été revendiqué. Et la police affirme avoir déjoué un autre attentat le 19 mai au matin. Les représentants des agences de sécurité de l’Etat nigérian ne se sont pas attardés sur l’attentat de dimanche soir à Kano. Sitôt le bilan humain confirmé à la presse - cinq morts - ils ont expliqué en détail comment la police de Kano était parvenue à déjouer un attentat ce lundi matin. Lors...
(Jeune Afrique 20/05/14)
Comment se fait-il que l'Union africaine n'était pas présente au sommet de Paris pour la sécurité au Nigeria, le 17 mai ? Explications. Pourquoi, contrairement à l'Union européenne (UE), aux États-Unis et au Royaume-Uni, l'Union africaine (UA) n'a-t-elle pas été conviée à participer au sommet de Paris pour la sécurité au Nigeria, le 17 mai ? La réponse d'un diplomate français est sans ambiguïté : "Parce que l'UA ne s'est pas manifestée et que Goodluck Jonathan ne nous l'a pas demandé." Pour le président nigérian, pas question de laisser l'organisation panafricaine se mêler de ses affaires intérieures. Autre explication, plus technique, venant cette fois d'un collaborateur de François Hollande : "Lors de ce sommet, il était question de coordonner l'action...
(Le Monde 20/05/14)
L'enlèvement de 223 jeunes lycéennes au nord-est du Nigeria par le mouvement islamiste Boko Haram a suscité une forte indignation et une mobilisation de la communauté internationale, jusqu'à réunir à Paris, le 17 mai prochain, un sommet sur la sécurité au Nigeria autour des présidents François Hollande et Goodluck Jonathan. Cependant, cet événement, qui dénote une réalité du Nigeria – le développement du terrorisme islamiste après la multiplication des guérillas dans le delta du Niger –, et aussi grave qu'il soit, ne doit pas nous faire oublier l'évolution structurelle du Nigeria qui est, assurément, la grande puissance africaine du XXIe siècle. Puissance démographique puisque le Nigeria compte 177 millions d'habitants, ce qui en fait déjà le pays africain le plus...
(Courrier International 20/05/14)
Les chefs d'Etat du Nigeria et des quatre pays voisins se sont retrouvés à Paris le 17 mai pour élaborer un plan de guerre contre Boko Haram. Une occasion de faire taire leurs divergences, se félicite le quotidien burkinabé. Ce n’est pas tous les jours que le président du Cameroun, Paul Biya, daigne effectuer un voyage pour rejoindre ses pairs africains. C’est ce qu’il a fait pourtant en se rendant à Paris, dans le cadre du minisommet organisé [le 17 mai] sur invitation du président François Hollande pour déterminer les stratégies à adopter contre le groupe islamiste Boko Haram. C’est dire que l’instant est grave ! Le 17 mai, dans la plus belle ville du monde, le "sphinx" [surnom de...
(Le Monde 20/05/14)
L'enlèvement de 223 jeunes lycéennes au nord-est du Nigeria par le mouvement islamiste Boko Haram a suscité une forte indignation et une mobilisation de la communauté internationale, jusqu'à réunir à Paris, le 17 mai prochain, un sommet sur la sécurité au Nigeria autour des présidents François Hollande et Goodluck Jonathan. Cependant, cet événement, qui dénote une réalité du Nigeria – le développement du terrorisme islamiste après la multiplication des guérillas dans le delta du Niger –, et aussi grave qu'il soit, ne doit pas nous faire oublier l'évolution structurelle du Nigeria qui est, assurément, la grande puissance africaine du XXIe siècle. Puissance démographique puisque le Nigeria compte 177 millions d'habitants, ce qui en fait déjà le pays africain le plus...
(Pana 20/05/14)
Avant le début du démarrage du régime du tarif commun externe (CET) prévu dans l'espace de la CEDEAO le 1er janvier 2015, les fabricants nigérians sont entrain de réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour consolider leur pénétration du marché régional. Si l'on en croit au journal économique privé, Bussiness Day, les fabricants nigérians seraient entrain de prendre des mesures pour limiter l'infiltration du marché régional par les exportateurs européens et asiatiques. 'Nous sommes entrain de mettre en oeuvre des stratégies pour occuper à grande échelle les marchés ouest-africains. Au cameroun, nous sommes leaders dans le marché et nous sommes parvenus à contrecarrer l'influence de la Chine. Nous sommes aussi présents au Ghana, au Burkina Faso et dans...

Pages