Jeudi 25 Mai 2017
(Agence Ecofin 09/11/13)
(Agence Ecofin) - Le Nigeria a exporté 822 000 tonnes de produits agricoles. Ce chiffre, annoncé par le ministre nigérian de l'Agriculture et du Développement rural, le Dr Akinwumi Adesina, dépasse de loin les prévisions gouvernementales qui étaient de l’ordre de 364 000 tonnes. Au nombre des facteurs qui ont contribué à cette performance, la fourniture d'intrants agricoles améliorées aux agriculteurs et l’augmentation des superficies cultivées. Heureux de ces résultats, le ministère n’entend cependant pas relâcher ses efforts et dormir sur ces lauriers. « Notre objectif est d'aider les Etats à réussir dans l'agriculture. L’Etat fédéral doit accompagner les efforts pour renforcer davantage le secteur agricole et améliorer les débouchés pour les agriculteurs ». affirme-t-il. Il faut noter que pour...
(Xinhua 09/11/13)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Le Cameroun et le Nigeria ont convenu vendredi à Yaoundé au terme d'une réunion de trois jours, de l'organisation des opérations simultanées et d'autres mesures telles que les échanges d'informations et de renseignements pour la sécurisation de leur frontière commune longue de plus de 4.000 km, d'après le communiqué officiel de ces travaux. Pour sa première session depuis sa création par un accord bilatéral conclu en février 2012 à Abuja au Nigeria, le Comité de sécurité transfrontalière à travers lequel les deux pays voisins ont décidé de mutualiser leurs efforts en vue de promouvoir un climat favorable à la circulation des personnes et au commerce s'est engagé à combattre avec efficacité l'insécurité et le grand banditisme qui...
(Xinhua 09/11/13)
Une quarantaine de dirigeants africains ont annoncé leur présence au Sommet sur la paix et la sécurité en Afrique organisé par la France les 6 et 7 décembre dans la capitale française. Six autres ont été jugés persona non grata, selon la présidence française. Seront également présents le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, les dirigeants européens Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso, ainsi que la présidente de la Commission de l'Union Africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma. Les chefs d'Etat qui ont maille à partir avec la justice internationale et ceux qui ont été exclus de l'UA, n'ont pas été conviés. Les premiers sont le président soudanais, Omar el-Béchir, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale...
( 08/11/13)
L'ambassadeur du Nigeria en Inde a déclaré à la BBC que la communauté nigériane se sent lésée et offensée pour avoir été ciblée par la police dans l'Etat de Goa après l'assassinat d'un ressortissant nigérian la semaine dernière. M. Ndubuisi Vitus Amaku a critiqué le choix du moment pour mener des arrestations au sein de la communauté nigériane vivant à Goa. Il estime qu'il s'agissait de « remuer le couteau dans la plaie ». Inde. La mort du Nigérian, poignardé, a entraîné une marche de protestation de Nigérians en colère qui estiment que la police ne fait pas assez pour arrêter le meurtrier. Après la manifestation, la police locale a placé des dizaines de Nigérians en garde à vue pour...
(Xinhua 08/11/13)
ABUJA, (Xinhua) -- Le Sénat nigérian a approuvé jeudi la demande du président Goodluck Jonathan de proroger l'état d'urgence dans les Etats septentrionaux d'Adamaoua, de Borno et de Yobe pour six mois de plus. Le président Jonathan a envoyé une lettre à l'Assemblée nationale bicamérale mercredi demandant une prolongation de l'état d'urgence au motif que même s'il y avait une paix relative dans le nord, plus de temps était nécessaire pour rétablir une paix absolue.
(APA 08/11/13)
Le chef de l’Etat nigérian, Goodluck Jonathan a entamé ce vendredi une tournée de deux jours qui le mènera en Guinée Bissau et en Gambie, a appris APA dans un communiqué publié par la présidence nigériane. Jonathan qui est le chef du Groupe de contact de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) sur la situation en Guinée Bissau commencera son périple par l'ancienne colonie portugaise aux prises avec une crise politique, où il participera à une session de l'assemblée nationale. Le leader nigérian va également rendre visite au contingent nigérian en mission de maintien de la paix en Guinée Bissau ainsi que ses compatriotes établis dans le pays avant de se rendre à Banjul, où il...
(RFI 08/11/13)
Amnesty international remet en cause la parole de Shell dans une affaire de pollution dans le delta du Niger. L'ONG a présenté jeudi 7 novembre un rapport sur les marées noires qui touchent les côtes du Nigeria. En 2008, deux fuites de pétrole ont affecté 49 000 villageois. Le pétrolier anglo-néerlandais reconnaît sa responsabilité. Mais, selon Shell, la fuite représenterait 4 000 barils de pétrole et le reste de la pollution viendrait du sabotage de ses installations par les communautés locales. Amnesty international a demandé aux experts d'Accufacts, spécialiste américain des oléoducs de mener leur propre enquête. Amnesty International accuse le pétrolier Shell de nier ses responsabilités dans les fuites de pétrole au Nigeria, rejetant la faute sur les gangs...
(Le Griot 08/11/13)
Réunies depuis mercredi 6 novembre à Yaoundé, les autorités camerounaises et nigérianes poursuivent leurs discussions sur les défis sécuritaires, notamment le terrorisme qui frappe de plein fouet leurs frontières. Cette concertation, qui a lieu dans le cadre du Comité de sécurité transfrontalière, a pour objectif d’examiner les stratégies qui pourront être mises en place pour empêcher et répondre aux manœuvres terroristes faites par Boko Haram, une secte islamiste dont les activités ravagent le Nigéria.En clair, les deux Etats montrent leur volonté de collaborer dans la recherche des voies et moyens propices à la promotion et à la préservation de la sécurité et de la paix dans leurs territoires respectifs. Né d’un accord bilatéral entre les deux Etats voisins en février...
(Africa Top sports 08/11/13)
Pour la deuxième fois dans ce mondial des cadets qui se dispute aux Emirats Arabes Unis, le Nigeria va affronter le Mexique. En phase de poule, les Africains avaient laminé les Sud Américains (6-1). Pour la rencontre de ce soir, Goldens Eagles et Aztèques disputent le bouquet final. Le coach africain, Manu Garba retrouve son équipe type. Absent lors de la demi-finale pour cause de suspension, Idowu retrouve sa place de titulaire. Tout l’effectif qui avait battu le Mexique est bien présent. Le match de classement disputé peu avant la finale a tourné en faveur de la Suède, vainqueur de l’Argentine (4-1). Nigeria : Alampasu, Muhammed, Okon, Idowu, Abubakar, Alfa, Iheanacho, Yahaya, Nwakali, Awoniyi, Bello Mexique : Gudino, Wbias, Teran,...
(Africa Top sports 08/11/13)
Le continent africain retient son souffle. le Nigéria entre dans l’arêne cet après-midi pour défier le Mexique en finale du Mondial des moins de 17 ans aux Emirats arabes unis. Les Golden eaglets sont à la quête d’un quatrième (ce qui sera un record) titre mondial dans la catégorie tandis que les Aztècs, champions du monde en titre, cherchent la passe de deux. Comme on se retrouve. Comme en demi-finale contre la Suède, le Nigéria connait son adversaire du jour. Ils s’étaient déjà affrontés dès le premier match de poules. Les hommes de Manu Garba ont été sans pitié infligeant un cinglant 6-1 aux favoris annoncés. C’est d’ailleurs le seul accroc du Mexique jusque-là. Revanche et Confirmation dans l’air !...
(Afrik.com 08/11/13)
Des chefs d’Etat africains se sont réunis en Afrique du Sud pour entamer des discussions sur la mise en place d’une force militaire africaine d’intervention rapide qui permettrait d’agir en urgence en cas de crise ou conflit sur le continent. Les chefs d’Etat africains ont décidé de se prendre en main et de compter sur leurs propres moyens. Des dirigeants, dont les Présidents du Tchad Idriss Deby, de l’Ouganda Yoweri Musevini, de la Tanzanie Jakaya Mrisho Kikwete, et de l’Afrique du Sud Jacob Zuma, ont entamé mardi en Afrique du Sud des pourparlers pour la formation, d’ici la fin de l’année, d’une force d’intervention rapide pour régler les crises sur le continent. « Cette force devrait permettre à l’Afrique d’agir...
(AFP 07/11/13)
ABUJA, 7 novembre 2013 (AFP) - Le Sénat nigérian a approuvé jeudi la requête du président Goodluck Jonathan de prolonger de six mois l'état d'urgence décrété en mai dans trois Etats du Nord-Est, secoués par l'insurrection islamiste Boko Haram. Les sénateurs ont approuvé à l'unanimité la demande de M. Jonathan de "prolonger l'état d'urgence dans les Etats d'Adamawa, Borno et Yobe dans les mêmes termes et conditions qu'approuvé précédemment", indique la motion du Sénat. La Chambre des représentants, qui doit également approuver cette mesure pour qu'elle soit validée, a cependant mis fin à la session, jeudi, sans que ses membres ont voté. Ce vote pourrait avoir lieu vendredi ou la semaine prochaine. L'état d'urgence avait été décrété par le chef...
(RFI 07/11/13)
Au Nigeria, le président, Goodluck Jonathan, veut prolonger de six mois l'état d'urgence. Celui-ci avait été décrété en mai 2013 dans trois Etats du nord-est du pays pour intensifier la lutte contre le groupe islamiste Boko Haram. «Nous avons enregistré des succès considérables mais il y a encore des défis», c'est avec ces mots que le président nigérian a tenté de convaincre les parlementaires. Face à Boko Haram, des dispositions exceptionnelles sont toujours nécessaires dans le Nord-Est, fief du groupe islamiste, plaide Goodluck Jonathan. Mais si l'instauration de l'état d'urgence a été, en mai dernier, facilement obtenue, rien n'indique qu'il en soit de même cette fois-ci. Rien, en effet, ne semble avoir changé. Ces derniers mois, les attaques se sont...
(Le Monde 07/11/13)
Au Nigeria, des milliers de personnes ont fait du trafic de pétrole un sport quotidien. La pratique consiste à pirater des pipelines de pétrole brut afin de le raffiner ou de le revendre à l'étranger. Amnesty International accuse le pétrolier Shell de nier ses responsabilités dans les fuites de pétrole au Nigeria, rejetant la faute sur les gangs criminels, dans un rapport publié jeudi 7 novembre. "La corrosion et le manque de maintenance des infrastructures pétrolières" sont les principales sources du problème, au même titre que le sabotage criminel, selon le rapport. Le géant pétrolier anglo-néerlandais a lui rejeté l'accusation, la considérant "sans fondement". "SPDC [Shell Petroleum Development Company] regrette que certaines ONG continuent à avoir une démarche militante au...
(Xinhua 07/11/13)
ABUJA, (Xinhua) -- Le président nigérian Goodluck Jonathan a cherché mercredi à prolonger de six mois l'état d' urgence dans les Etats d'Adamawa, Borno et Yobé (nord-est) pour assurer le retour à la normale dans la région. M. Jonathan, dans une lettre transmise à l'Assemblée nationale, a demandé aux députés de revoir la période de l'état d'urgence car les six premiers mois déclarés en mai s'achèvent le 14 novembre. Le leader nigérian a déclaré que les forces de sécurité, déployées dans les Etats, ont enregistré des gains considérables, et espère que la région ébranlée par la crise sera débarrassée des insurgés et des attaques au cours des six prochains mois. Si les parlementaires approuvent la prolongation, la nouvelle règle d'urgence...
(Cameroon-Tribune 07/11/13)
Les experts des deux pays réunis depuis mercredi dans le cadre du Comité de sécurité transfrontalière. Le ciel est sans nuages entre le Nigeria et le Cameroun. Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, René Emmanuel Sadi, l’a rappelé mercredi en ouvrant les travaux de la première session du Comité de sécurité transfrontalière entre le gouvernement de la République du Cameroun et le gouvernement de la République fédérale du Nigeria. Le Minatd a tenu ces propos au palais des Congrès à l’endroit du chef de la délégation nigériane le général J. B. Samuel. Les deux chefs de délégation ont salué la volonté commune des deux chefs d’Etat d’œuvrer pour les relations de bon voisinage, mais surtout pour la...
(Xinhua 07/11/13)
PORT HARCOURT (Nigeria), (Xinhua) -- La marine nigériane a déconseillé mercredi aux pirates et autres criminels d' entrer dans les eaux territoriales nigérianes. L'officier commandant le Commandement naval oriental, Joe Aikhomu, a lancé cet avertissement lors de l'inspection des installations de la Nigerian Navy Ship Pathfinder à Port Harcourt, capitale de l'Etat de Rivers dans le sud du Nigeria. M. Aikhomu a déclaré que la marine a redoublé d'efforts pour lutter contre le bunkering de pétrole illégal et la piraterie maritime via une patrouille des criques 24h/24 et des eaux territoriales du pays. Malgré les défis opérationnels, la marine est compétente dans la lutte contre la piraterie et le vol de pétrole, a promis l' officier. "Pour assurer la croissance...
(Business News (Ng) 07/11/13)
Transactions on the floor of the Nigerian Stock Exchange, NSE, ended on Wednesday with investors trading 465.82 million shares valued at N4.93 billion in 4,579 deals. This was in contrast with the 319.99 million shares worth N2.78 billion which was traded on Tuesday in 5,043 deals. The NSE All Share Index, ASI, appreciated by 70.95 points or 0.19 percent to close on Wednesday at 38,125.18 basis points as against Tuesday’s closing figure of 38,054.23 basis points. The market capitalisation of entities on the main board equally inched up by N23 billion or 0.19 percent to close higher at N12.181 trillion when compared with the N12.158 trillion closing figure of Tuesday. The top five gainers chart on Wednesday was led by...
(AFP 07/11/13)
PARIS, 7 novembre 2013 (AFP) - Une quarantaine de dirigeants africains ont annoncé leur présence au Sommet sur la paix et la sécurité en Afrique organisé par la France les 6 et 7 décembre à Paris, six autres ont été jugés persona non grata, selon la présidence française. Seront également présents le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, les dirigeants européens Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso, ainsi que la présidente de la Commission de l'Union Africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma. Les chefs d'Etat qui ont maille à partir avec la justice internationale et ceux qui ont été exclus de l'UA, n'ont pas été conviés. Les premiers sont le président soudanais, Omar el-Béchir, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt de...
(Xinhua 07/11/13)
Le président sud-africain Jacob Zuma a réaffirmé mercredi que les chefs d'État africains en exercice ne devraient pas avoir à comparaître devant un tribunal."Ce que nous cherchons à éviter c'est une situation dans laquelle des pays qui avaient progressé vers un semblant de stabilité rechuteraient brusquement en raison du vide qui serait laissé si leur dirigeant devait partir pour comparaître", a déclaré M. Zuma au Parlement en répondant à une question sur la tentative de la Cour pénale internationale (CPI) de juger certains dirigeants africains.La CPI veut convoquer le président kenyan Uhuru Kenyatta et son adjoint William Ruto pour répondre d'accusations d'incitation à la violence lors des élections générales de 2007 dans ce pays, des violences qui avaient fait plus...

Pages