Mardi 23 Janvier 2018
(APA 06/01/18)
APA-Abuja (Nigeria) - Le Nigeria, par la voix de son ministre d'Etat des Ressources pétrolières, Emmanuel Kachikwu, a démenti les informations selon lesquelles le gouvernement fédéral prévoit d’augmenter le prix à la pompe de l’essence à 145 nairas (environ 0,48 dollar) par litre Le Directeur du service de presse du ministère, Idang Alibi, a indiqué que le ministre des Ressources pétrolières n’a jamais mentionné ni insinué le besoin ou des plans d’augmentation du prix actuel de l’essence. M. Alibi a réitéré ce que Kachikwu a déclaré lors de la réunion du comité spécial mis en place pour identifier les causes...
(La Tribune 06/01/18)
La Chine vient de franchir une nouvelle étape dans sa coopération avec le Nigeria en acceptant de prendre en charge les 550 millions de dollars que coûtera l’acquisition par Abuja de deux satellites de télécommunication. De fabrication chinoises, ces appareils devront être prêt au lancement dans un délai de 2 ans. Le Nigeria vient de signer un accord portant sur l'achat de deux satellites de télécommunications chinois. Une acquisition estimée à 550 millions de dollars, qu'Abuja espère boucler avant la fin de ce mois de janvier. Le ministre de la Communication, Adebayo Shittu a par ailleurs indiqué que la China Eximbank et le constructeur China Great Wall avaient accepté de financer les 550 millions de dollars nécessaires. Ce deal représente...
(Le Monde 06/01/18)
Sur les eaux sombres et boueuses de la rivière Manyu qui percent la forêt équatoriale voguent désormais des milliers d’hommes, épuisés par des jours, des semaines de marche. C’est une frontière naturelle entre le Nigeria et l’une des deux provinces anglophones du Cameroun, entre l’Afrique de l’Ouest et centrale, entre une sale guerre et le paisible village d’Agbokim qui borde le cours d’eau. Les cultivateurs de cacao, les coupeurs de bois, les pêcheurs trafiquants de sable et autres contrebandiers qui font tourner l’économie de ce patelin délaissé du sud-est du Nigeria (Etat de Cross River) accueillent désormais plus de mille réfugiés en loques, des « frères et sœurs » fuyant les violences en cours sur l’autre rive, là où les...
(RFI 06/01/18)
Il y a deux fois moins de migrants africains qui tentent de traverser la mer Méditerranée pour s’installer en Europe : 20 000 personnes émigrant de manière irrégulière ont été rapatriées en Afrique l’année dernière. Des tendances fournies par l’Organisation internationale des migrations, qui précise que ces migrants sont majoritairement issus du Nigeria, de l’Erythrée, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire ou encore de la Gambie et le Sénégal. Compte rendu. En 2017, 17 1635 migrants ont débarqué sur les côtes européennes. C’est deux fois moins qu’en 2016, note l'Organisation internationale des migrations. Selon cette organisation, près de la moitié des migrants qui parviennent à s’installer en Italie demandent l’asile. Il s’agit majoritairement d’hommes qui voyagent seuls. L’OIM recense...
(AFP 05/01/18)
L'Etat Islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP), faction de Boko Haram dirigée par Abu Mossad Al Barnaoui, a mené l'attaque contre un poste de l'armée nigériane fin décembre, tuant neuf soldats, a revendiqué le groupe Etat Islamique. L'EI, qui a reconnu cette faction de Boko Haram en 2016 comme sa représentante en Afrique de l'Ouest, a fait savoir jeudi que ISWAP avait mené l'attaque du camp de base de Kanamma, dans l'Etat de Yobe, pendant le week end de Noël, dans une déclaration authentifiée par le centre américain de surveillance des sites jihadistes, SITE. Les assaillants affirment avoir tué "9 soldats et capturé trois véhicules militaires surmontés de mitrailleuses, ainsi que des armes diverses et des munitions". Ils publient également...
(AFP 05/01/18)
Des hommes armés, suspectés d'appartenir à des groupes criminels organisés, ont tué sept personnes jeudi, dans le Sud-Est du Nigeria, quelques jours après une fusillade à la sortie d'une église qui avait fait 16 morts, a-t-on appris de source policière. "Notre équipe sur le terrain a pu confirmer la mort de sept personnes", a indiqué une source policière locale. Le commissaire de police pour l'Etat de Rivers, Zaki Ahmed, a confirmé l'attaque lors d'un point presse jeudi soir, sans pouvoir toutefois donner un bilan du nombre de victimes. "Un incident s'est produit à Emohua. Les assaillants sont arrivé à moto et ont tiré à vue sur des gens, avant de s'enfuir aussi vite qu'ils étaient arrivés", a-t-il expliqué. "Des hommes...
(Agence Ecofin 05/01/18)
L’Exim Bank de Chine et le constructeur China Great Wall s’engagent à financer entièrement l’acquisition de deux satellites de télécommunications au profit du Nigeria, a annoncé mercredi le ministre de la Communication, Adebayo Shittu. En vertu de ce nouvel accord qui dispense le Nigeria de couvrir les 15% du coût global du contrat (550 millions $) initialement prévus, la Chine prendra une participation dans Nigcomsat, la compagnie fédérale spécialisée dans la gestion des communications par satellite qui ne dispose que d’un satellite jusque-ci. « C'est une très grande opportunité commerciale … c’est pourquoi ils ont accepté que même sans notre capacité à contribuer à hauteur de 15%, ils sont prêts à payer la totalité des 550 millions de dollars pour...
(Xinhua 05/01/18)
La police nigériane a déployé davantage d'agents de police destinés à lutter contre les sectes, les enlèvements et le terrorisme dans la région d'Omoku, dans l'Etat de Rivers, riche en pétrole, afin d'essayer de retrouver ceux qui ont assassiné 16 fidèles durant le jour de Nouvel An. Le chef de la police de l'Etat, Zaki Ahmed, a déclaré jeudi à la presse à Port Harcout que la présence policière dans la région d'Omoku avait été renforcée de manière conséquente afin de retrouver les suspects et de rendre la zone plus sûre. Lundi matin à l'aube, 16 personnes qui revenaient d'un service religieux oecuménique ont été abattues à Omoku, tandis que douze autres ont été blessées. La police remettra les coupables...
(Agence Ecofin 05/01/18)
Au Nigéria, le pétrolier local Lekoil Ltd a signé avec le Chinois Sinopec, un contrat de relevés sismiques 3D dans le cadre de la deuxième phase de développement du champ marginal Otakikpo. Le programme vise à porter à 20 000 b/j la production du champ qui avoisine actuellement les 10 000 b/j. Les études prendront en compte une superficie de 200 km2, tant à terre qu’en offshore, et devraient démarrer au premier trimestre de 2018. Des prospects seront également examinés. « Avec les étapes significatives déjà atteintes en 2017 sur Otakikpo, l'annonce d'aujourd'hui témoigne des efforts de Lekoil pour le développement de la prochaine phase de croissance. La société s'attend à ce que la mise en œuvre de la phase...
(AFP 04/01/18)
L'armée nigériane a annoncé jeudi avoir retrouvé l'une des 219 lycéennes de Chibok enlevées par Boko Haram en 2014, alors que le groupe jihadiste multiplie les attaques ces dernières semaines dans le nord-est du Nigeria. "Nos troupes déployées à Pulka (dans l'Etat du Borno, épicentre des violences), ont sauvé aujourd'hui (jeudi) l'une des filles de Chibok, kidnappée par les terroristes de Boko Haram", a annoncé le colonel Onyema Nwachukwu, porte-parole de l'armée nigériane. "Pour l'instant, les recherches préliminaires révèlent que la jeune fille, identifiée comme Salomi Pugo (ou Pogu), fait partie de la liste des 86 lycéennes enlevées (et non retrouvées)", a ajouté dans un communiqué le colonel Nwachukwu...
(AFP 04/01/18)
Au moins trente soldats nigérians sont toujours portés disparus après l'attaque d'une base militaire dans l'Etat de Yobe (nord-est du Nigeria) pendant le weekend de Noël, qui avait fait 5 morts, ont rapporté mercredi soir des sources sécuritaires. Des combattants de Boko Haram, groupe jihadiste nigérian, ont mené un raid sanglant sur la caserne du village de Kanamma, à la frontière avec le Niger, provoquant un long échange de tirs, et même l'intervention des forces aériennes, selon les sources contactées par l'AFP. "Nous avons perdu cinq hommes dans cette attaques et 30 restent pour l'instant disparus", a déclaré un officier militaire sous couvert d'anonymat. "On ne sait pas encore s'ils se sont enfuis pendant l'attaque où s'ils ont été capturés...
(AFP 04/01/18)
La ville de Gamboru, dans le nord-est du Nigeria, victime d'un attentat sanglant perpétré par Boko Haram mercredi matin qui a fait au moins 14 morts, déplore également la disparition de trente et un bûcherons, a-t-on appris mercredi soir, de sources sécuritaires. Ces coupeurs de bois, pour la majorité âgés d'une vingtaine d'années, ont quitté cette ville de l'Etat du Borno, située à la frontière entre le Nigeria et le Cameroun mardi matin pour se rendre dans une forêt "infestée" par des combattants du groupe jihadiste, ont rapporté des sources concordantes à l'AFP. "Tout le groupe, composé de 31 jeunes hommes, a disparu depuis hier (mardi) matin, et il est clair, selon nous, qu'ils ont été kidnappés par Boko Haram",...
(Agence Ecofin 04/01/18)
L’Office du cadastre minier nigérian a octroyé à Thor Explorations quatre nouvelles licences d’exploration aurifère, dans le sud du Nigéria. Selon les détails publiés cette semaine par la société, les nouvelles licences, totalisant une superficie totale de 334 km2, sont situées entre 30 et 80 km de son projet Segilola, premier projet aurifère du Nigéria. «L’acquisition de ces licences est en ligne avec la stratégie de Thor d’exploiter son premier actif au Nigéria où nous avons installé une équipe d’exploration forte et expérimentée et faisons avancer le projet Segilola vers la production», commente Segun Lawson, PDG de Thor. La compagnie a par ailleurs annoncé une levée de fonds de 4,25 millions $ pour faire avancer toutes ses opérations, y compris...
(Agence Ecofin 04/01/18)
Viathan Group, une société opérant dans le secteur de l'énergie au Nigéria, et qui est contrôlée par la firme d'investissement Synergy Private Equity, a mobilisé 10 milliards de nairas (32 millions $), dans le cadre d'un emprunt obligataire garanti par Infracrédit, une structure notée triple A, et qui a été mise en place avec l'appui du fonds souverain nigérian. Viathan Group fait partie d'une dizaine d’entreprises basées au Nigéria et au Ghana, dans lesquelles Synergy Private Equity a injecté au total une centaine de millions de dollars. Son émission obligataire d'une maturité de 10 ans, établit une nouvelle référence, sur un marché nigérian des capitaux où les entreprises n’ont très souvent droit qu’à des prêts à court et à moyen...
(RFI 04/01/18)
A l'occasion de cette nouvelle année, Abubakar Shekau, le chef historique du groupe jihadiste nigérian Boko Haram, fait à nouveau parler de lui. Une nouvelle vidéo d'une trentaine de minutes en arabe et en haoussa a été transmise aux médias. C’est une vidéo qui revendique plusieurs attaques récentes à Maiduguri, à Gamboru et à Damboa. Mais si les attentats-suicides, les raids sur les villages, les villes et les postes militaires se sont multipliés ces deux derniers mois, Boko Haram reste en difficulté et divisé. Le groupe chercherait surtout à rappeler son existence, selon le spécialiste du Nigeria, Marc Pérouse de Montclos : « Ce n’est pas une grosse attaque, c’est plutôt pour signaler qu’ils sont toujours là. D’autant que peu...
(AFP 03/01/18)
Environ un millier de personnes ont envahi mercredi Makurdi, capitale de l'Etat de Benue, dans l'est du Nigeria, pour protester contre des tueries perpétrées par des éleveurs nomades peuls contre des cultivateurs, a-t-on appris de sources locales. "Un millier de jeunes se sont rassemblés ce matin, d'abord en bloquant l'autoroute, puis sur un rond-point de Makurdi en brûlant des pneus", a rapporté à l'AFP Helen Teghtegh, directrice d'une ONG locale, Community Links and Human Empowerment Initiative, qui s'associe au mouvement populaire. "Nous demandons à la présidence d'agir. Nous avons le sentiment que le président Muhammadu Buhari...
(AFP 03/01/18)
Un attentat, attribué au groupe jihadiste Boko Haram, dans une mosquée à la frontière entre le Nigeria et le Cameroun a fait au moins 14 morts mercredi matin, a-t-on appris de sources sécuritaires concordantes. Un homme s'est fait exploser peu avant la première prière du matin au milieu des fidèles musulmans dans une mosquée de Gamboru (Etat du Borno), selon des membres des milices civiles. "Pour l'instant 14 corps ont été sortis des décombres de la mosquée, dans le quartier d'Unguwar Abuja, qui a été totalement détruite par l'explosion", a rapporté Umar Kachalla, qui combat Boko Haram...
(La Tribune 03/01/18)
Le réseau électrique nigérian risque de connaître de sérieuses turbulences après qu’un incendie dans une partie de l’oléoduc Escravos-Lagos ait forcé les autorités à stopper l’approvisionnement en gaz de centrales électriques produisant un total de 3.000 MW. Le Nigeria risque de connaître de graves perturbations de son réseau électrique après un incendie sur un oléoduc. Cet incident a selon les autorités interrompu l'approvisionnement en gaz d'unités produisant plus de 3.000 mégawatts et a déjà fortement perturbé la distribution électrique dans le pays dans la nuit du 2 au 3 janvier. Dépendance aux hydrocarbures Pour contenir l'incendie de l'oléoduc Escravos-Lagos appartenant à la Nigerian National Petroleum Corp (NNPC), dans l'Etat d'Edo méridional, les autorités ont été obligées d'arrêter complétement le gazoduc...
(RFI 03/01/18)
Boko Haram multiplie les attaques meurtrières ces dernières semaines dans l'extrême nord du Nigeria. Et cela alors même que l'armée affirmait, il y a tout juste un an, avoir repris de vastes pans de la forêt de Sambisa, bastion de la faction dirigée par Abubakar Shekau. Or, un an plus tard, l'accès à plusieurs localités du nord-est du pays est toujours aussi dangereux ; de nombreux villages sont encore régulièrement attaqués par Boko Haram. Notre invité, Yan St-Pierre, consultant antiterroriste au Modern Security Consulting Group, répond aux questions de Bineta Diagne. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180103-invite-afrique-boko-haram-yan-st-pie...
(RFI 03/01/18)
La Gambie est prise de la frénésie de l’afropop. Cette musique venue du Nigeria a su égaler le traditionnel mbalax sénégambien, et détrôner le reggae bien implanté dans le pays. Des rythmes traditionnels, un zeste d’afrobeat, et des touches d’électro : voici le mélange qui fait danser les Gambiens aujourd’hui. A la radio, dans les bars et dans les boîtes, on n’entend que ça. Ce rythme si particulier de l’afropop du Nigeria. Pour Sheikh, un Gambien de 26 ans, il n’existe pas de meilleure musique : « La musique du Nigeria, ça fait partie de ma vie. Quand je l’écoute, ça me motive ! J’adore ! » Tekno Miles, Davido, Wizkid, ces noms sont adorés en Gambie et les paroles...

Pages