Mardi 24 Avril 2018
(RFI 15/03/18)
Mercredi 14 mars, le président nigérian Muhammadu Buhari était en visite dans le nord-est du pays, région dévastée par neuf ans de guerre. D'abord à Damaturu puis à Dapchi où il a rencontré les parents des 110 élèves enlevées le mois dernier par de présumés membres de Boko Haram. Il leur a assuré que les forces de sécurité nigérianes travaillaient sans relâche et affirmé que la libération prochaine des jeunes filles, ne faisait « aucun doute ». C'était une visite au pas de course, mais incontournable. Après la confusion qui a suivi l'enlèvement des jeunes filles le 19 février dernier, le chef de l'Etat nigérian, Muhammadu Buhari a une fois de plus tenté de rectifier le tir. Dans un discours...
(RFI 15/03/18)
Le riz est l’une des céréales les plus consommées sur le continent africain. Toute cette semaine, RFI vous propose une série de reportages et d’analyses sur les habitudes de consommation et les défis auxquels sont confrontés les paysans africains. Le quatrième épisode nous emmène à Kano au Nigeria, où la fraude sur le riz locale traduit bien la méfiance des consommateurs. Les consommateurs sont encore très réticents à consommer localement. Ce qui a poussé certains acteurs de la filière à monter une combine : du riz local s’est retrouvé dans plusieurs sacs de riz indiquant l’origine « Chine ». Une affaire qui a fait scandale. Aisha voulait préparer du Wake da Shinkafa, un plat local à base de riz et...
(Agence Ecofin 15/03/18)
La firme nigériane Flour Mills of Nigeria Plc (FMN), active sur le segment de l’agroalimentaire, lancera, demain, les activités de son domaine sucrier doté d'une usine, basé dans l’Etat du Niger. La cérémonie de mise en service devrait être effectuée par le président nigérian, Muhammadu Buhari. Basé à Mokwa, le complexe est détenu par Sunti Golden Sugar Estates (SGSE), une filiale de la compagnie. Il comprend 17 000 hectares de terres irrigables ainsi qu’une sucrerie dotée d’une capacité journalière de transformation de 4500 cannes à sucre. Une fois à plein régime, le projet devrait permettre de produire annuellement 1 million de tonnes de cannes à sucre et 100 000 tonnes de sucre. S’agissant des retombées sociales, l’initiative est prévue pour...
(Agence Ecofin 15/03/18)
Le groupe nigérian Seplat Petroleum qui est spécialisé dans l'exploitation des hydrocarbures, a mobilisé 350 millions $ à travers son emission d'obligations sur le marché international, la première du genre pour une compagnie africaine en cette année 2018. Le livre de souscription de cette opération permettait à l'entreprise nigérianne de prendre jusqu'à 700 millions $. Mais Seplat semble avoir été découragé par le taux d'intérêt de 9,25% qui lui a été servi. Un prix auquel le groupe ne s'attendait visiblement pas, au regard de l'amélioration des choses au Nigéria, et de l'appetit des investisseurs internationaux, pour des obligations en provenance des pays émergents. Plusieurs facteur peuvent expliquer cette situation. Seplat Petroleum n'a renoué avec la rentabilité qu’en 2017, dégageant une...
(Agence Ecofin 15/03/18)
Le Nigéria a enregistré une hausse de sa dette publique qui s’est établie à 21,7 billions de nairas (60,3 milliards $) en décembre 2017. C’est ce qu’a indiqué ce mercredi, la directrice générale du bureau de gestion de la dette du Nigéria, Patience Oniha (photo), dans un point de presse relayé par Reuters. Ce montant qui représente une augmentation d’environ 25,4% par rapport aux 17,36 trillions de nairas enregistrés en 2016, est entre autres dû aux obligations de 2,5 milliards $, émises par le pays en février dernier. Ainsi, selon les chiffres révélés, la dette interne occupe 70% de cette dette publique, tandis que la dette extérieure en représente 30%. Un peu plus tôt dans le mois, le pays avait...
(AFP 14/03/18)
Le président nigérian, en visite dans le nord-est du pays mercredi, région dévastée par neuf ans de guerre, a promis de ne jamais relâcher ses efforts pour libérer les quelque 200 élèves de Dapchi, enlevées le mois dernier par Boko Haram. Muhammadu Buhari s'est rendu à Damaturu, capitale de l'Etat de Yobe, à environ 100 km de Dapchi, où il a affirmé que la libération des jeunes filles, de 11 à 18 ans, ne fait "aucun doute". "Je veux rassurer les parents, les Nigérians et la communauté internationale: nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour ramener les filles saines et sauves dans leurs familles", a déclaré le chef de l'Etat. "Nous ne trouverons aucun repos jusqu'à ce...
(AFP 14/03/18)
Des éleveurs sont soupçonnés d'être à l'origine de la mort de 25 villageois dans le centre du Nigeria dans un nouvel épisode du conflit foncier les opposant à des cultivateurs locaux. Le massacre s'est produit lundi dans la zone de Bassa, dans l'Etat du Plateau, quelques jours après la mort de cinq personnes dans des circonstances similaires dans la même région. "Des gens rentraient (du village) de Dundun vers (le village de) Zirechi quand ils ont été attaqués par des hommes armés qui seraient des éleveurs peuls", a déclaré Undie Adie, commissaire de l'Etat. "Je peux confirmer que 25 villageois ont été tués et deux blessés. Des maisons ont aussi été brulées par les agresseurs", a-t-il expliqué à l'AFP. La...
(Jeune Afrique 14/03/18)
Les Nigérians croyaient avoir élu un homme à poigne. À un an de la présidentielle, ils déchantent. Au point qu’on se demande s’il pourra briguer un second mandat. C’était une belle fête, de celles où se presse tout le gotha nigérian. Ce 3 mars, à Kano, on mariait la fille du gouverneur de cette région du Nord avec le fils du gouverneur d’Oyo, un État du Sud-Ouest. Une union éminemment politique entre deux grandes familles du pays que n’auraient manquée pour rien au monde le puissant émir de Kano (qui célébrait la noce), une pléiade de gouverneurs, sénateurs, députés, et même… Muhammadu Buhari. Tunique immaculée et chapeau traditionnel assorti, le président arbore un sourire épanoui sur les photos souvenir. Cela...
(Xinhua 14/03/18)
Mardi, la police nigériane a confirmé que 25 personnes ont été tuées lors d'une attaque à Dundu, une localité de l'État central du Plateau. Le porte-parole de la police du Plateau, Terna Tyopev, a dit aux journalistes que les assaillants avaient envahi la localité lundi en fin de journée. Deux personnes ont été gravement blessées et plusieurs maisons ont été rasées lors de l'invasion de la localité par les hommes armés, a dit M. Tyopev. Il a ajouté que la police a lancé une enquête dans le but d'appréhender les suspects. L'État du Plateau est situé dans la ceinture médiane du Nigeria, la zone où se rencontrent le nord à population majoritairement musulmane et le sud à population majoritairement chrétienne...
(RFI 14/03/18)
D'après les derniers chiffres du Centre national de contrôle des épidémie (NCDC) 365 personnes ont été contaminées depuis le début de l'année 2018, 114 personnes sont décédées. Cette fièvre hémorragique transmise par les sécrétions d'un rongeur est endémique à plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, en particulier au Nigeria où la fièvre a été découverte en 1969. Mais cette année, les autorités doivent faire face à une épidémie sans précédent. Selon les rapports hebdomadaires du NCDC, le nombre de cas de fièvre de Lassa diagnostiqués au Nigeria ne cesse d'augmenter. La semaine dernière, douze nouveaux cas ont été confirmés, ce qui porte à 365 le nombre total de malades enregistrés depuis le 1er janvier 2018. 114 personnes sont décédées. Des chiffres...
(Agence Ecofin 14/03/18)
La filiale locale du groupe bancaire sud-africain Standard Bank a lancé dans la localité de Yaba, au Nigéria, son centre d’innovation technologique dénommé « Stanbic IBTC Blue Lab ». Cette structure fonctionnera comme un laboratoire d’incubation et permettra aux promoteurs de se mettre en réseau afin de concevoir des projets innovants. « Stanbic IBTC Blue Lab dispose d'espaces ouverts où les start-uppers peuvent faire du réseautage, du brainstorming, rechercher et nourrir l'innovation et les idées » a indiqué Demola Sogunle, directeur général de Stanbic IBTC Bank. Selon M. Sogunle, le lancement de ce centre d’innovation répond à un besoin de la banque au quotidien. « Nous avons compris l’importance de l’innovation pour nous maintenir dans le monde des affaires. C’est...
(AFP 13/03/18)
Le groupe de soutien #BringBackOurGirls, mis en place après l'enlèvement de masse de Chibok au Nigeria, a accusé mardi le gouvernement d'"incompétence" et de "négligence" après le nouvel enlèvement par Boko Haram de plus de 100 écolières dans le nord-est. La disparition de 110 élèves de l'internat de Dapchi, dans l'Etat de Yobe, le 19 février, lors d'une attaque lourdement armée du groupe jihadiste Boko Haram, est venue rappeler l'enlèvement de 276 lycéennes à Chibok (Etat voisin du Borno) en avril 2014 - et dont 112 sont toujours en captivité. Face à la vague d'indignation mondiale provoquée par l'enlèvement de Chibok...
(AFP 13/03/18)
Le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, a exprimé son "soutien total" au Nigeria dans la "lutte contre Boko Haram", lors d'une visite lundi à Abuja, quelques semaines après la finalisation d'un contrat d'armement de quelque 400 millions d'euros entre les deux pays. Le président Muhammadu Buhari, élu en 2015 sur la promesse de mettre fin à l'insurrection jihadiste, ne cesse de répéter que Boko Haram est "techniquement défait". Son ministre des Affaires Etrangères, Geoffrey Onyeama, a d'ailleurs une nouvelle fois déclaré, lors d'une conférence de presse donnée au côté de M. Tillerson, qu'en tant que "menace militaire traditionnelle, Boko Haram a été totalement dégradé". Il a toutefois dit espérer que la vente de matériel militaire, et notamment d'avions d'attaique au...
(AFP 13/03/18)
D'habitude, l'Institut spécialisé sur la fièvre de Lassa d'Irrua, dans le sud du Nigeria, ne traite que quelques dizaines de patients, tous les ans. Mais cette année, plus de 150 personnes ont déjà été admises après avoir contracté cette fièvre hémorragique, proche d'Ebola. Personne, ni les autorités nigérianes, ni les scientifiques, ne s'attendait à une telle propagation de la maladie. Le virus a déjà fait 110 morts depuis le début de l'année, sur 353 cas confirmés, contre 143 sur l'ensemble de 2017. L'Etat d'Edo, où se trouve Irrua et où la maladie est endémique, a enregistré le plus grand nombre de malades. "Nous avons une trentaine de patients actuellement", explique le directeur de l'Institut, le Dr Ephraim Ogbaini-Emovon. "Jamais nous...
(La Tribune 13/03/18)
La Nigeria Extractive Industries Transparency (NEITI) peine à avoir des explications de la Nigerian National Petroleum Corp sur la disparition de 22,7 milliards de dollars de ses comptes pour l’exercice 2015. Une conclusion qui intervient deux mois après la publication d’un rapport à charge contre l’opérateur national et qui ne serait pas partagée par les opérateurs privés. Deux mois après la publication d'un rapport à charge de la Nigeria Extractive Industries Transparency Initiative (NEITI) sur la gestion financière de la Nigerian National Petroleum Corp (NNPC), cette dernière n'a toujours pas expliqué les milliards de dollars de recettes manquantes dans ses états financiers de l'exercice de 2015. La NEITI chargée par la présidence d'assainir le secteur pétrolier dans le pays semble...
(Xinhua 13/03/18)
Quelque 250 personnels militaires originaires du Cameroun, du Nigeria, du Niger, du Tchad et du Bénin prennent part à un stage de formation dans le cadre de l'offensive militaire contre Boko Haram menée par ces pays depuis quatre ans, tenue depuis lundi jusqu'à vendredi à Douala, la métropole économique camerounaise. Sous l'appellation d'Unifight Focus 2018, cette session de renforcement des capacités est la deuxième organisée depuis l'opérationnalisation de la Force mixte multinationale (FMM) de la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLT), organisation régionale à laquelle le Cameroun, le Nigeria, le Niger et le Tchad, appartiennent, avec la participation du Bénin, non membre, en 2015. Comme la première ayant eu lieu à la même période en 2017, elle se déroule...
(RFI 13/03/18)
Au Nigeria, le président Muhammadu Buhari s’est rendu, ce lundi 12 mars, dans l’Etat de Benue, épicentre de violences entre éleveurs et agriculteurs ces derniers mois. Un déplacement très attendu, car des groupes d’éleveurs ont violemment rejeté l’application d’une loi qui leur interdit de laisser leur bétail paître librement. Et depuis janvier, les autorités locales ont recensé au moins une centaine de morts liées à ces tensions. La semaine dernière encore, la police a signalé la mort d’au moins 24 personnes, dans des violences entre éleveurs et agriculteurs. C’était une visite éclair. Le président Muhammadu Buhari est arrivé à 12h à Makurdi et il est reparti deux heures plus tard. Devant un parterre de personnalités politiques et coutumières, le président...
(Agence Ecofin 13/03/18)
La banque centrale au Nigéria (CBN) a effectué une injection supplémentaire de 210 millions $ sur le marché du change interbancaire (Inter-bank Foreign Exchange Market). Une opération de routine qui joue un rôle important dans la stabilisation de la monnaie à travers la disponibilité sur les circuits officiels des devises nécessaires aux activités des agents économiques. 100 millions $ de cette enveloppe sont prévus pour les distributeurs agréés exerçant dans le segment de la vente en gros. 55 millions $ sont réservés pour les Petites et moyennes entreprises (PME). Le segment invisible constitué des clients nécessitant des devises pour couvrir des frais médicaux, des frais de scolarité et des allocations voyage à l’étranger ont également reçu 55 millions $ de...
(APA 13/03/18)
APA-Abuja (Nigeria)- La Commission électorale nationale indépendante du Nigeria (CENI) envisage d’incinérer les cartes d’électeurs qui ne seront pas retirées avant les élections générales de 2019, a déclaré mardi, Dr Rufus Akeju, nouveau Commissaire résident électoral (REC) de l’Etat d’Ondo. Selon le Dr Rufus Akeju, nouveau Commissaire résident électoral (REC) de l’Etat d’Ondo, l’INEC a envisagé cette option car, toutes les tentatives avaient été faites en vain pour atteindre les électeurs concernés pour venir récupérer leurs cartes. «La commission peut être obligée de brûler les cartes ou de les détruire pour s’assurer qu’elles ne seront pas utilisées pour manipuler les élections. Le processus serait communiqué à tous les Nigérians», a expliqué Dr Akeju. Au niveau de l’État d’Ondo, il a...
(Agence Ecofin 13/03/18)
La société Smile Telecoms Holding Limited, le soumissionnaire de réserve pour 9Mobile, se dit capable de repositionner l’opérateur de téléphonie mobile sur le marché télécoms national dans les 90 jours s’il lui est autorisé la reprise de la compagnie. S’exprimant sur le sujet le week-end dernier à Lagos, Ahmad Farroukh (photo), le directeur exécutif en charge des opérations de Smile Telecoms, a présenté la société comme la mieux à même d’accompagner efficacement 9Mobile dans un marché nigérian hautement compétitif au regard de son expertise technique et de sa solidité financière. Smile Telecoms Holdings Limited est actuellement opposé à la cession de 9Mobile à Teleology Holding Ltd. La société qui estime que la procédure de cession de l’opérateur télécoms a été...

Pages