Mercredi 18 Octobre 2017
(RFI 02/10/17)
Le Nigeria fête, ce dimanche 1er octobre, le 57e anniversaire de son indépendance, l'occasion pour le président Muhammadu Buhari de prononcer un discours en forme de bilan. En effet, le chef de l'Etat ne s'est exprimé qu'une seule fois depuis son retour au pays, après un long congé maladie. Cette année, les cérémonies d'indépendance sont marquées par la question très sensible de la préservation de l'unité du pays. C'est un bilan de mi-parcours qu'a donc délivré le chef de l’Etat. Le président Buhari a rappelé que selon lui il n'avait pas dévié de ses ...
(Xinhua 02/10/17)
La lutte contre la corruption au Nigeria, la nation la plus peuplée d'Afrique, n'allait jamais être une tâche simple, a annoncé dimanche le président Muhammadu Buhari. Dans une allocution marquant le 57ème anniversaire de l'indépendance du Nigéria à Abuja, la capitale du Nigeria, le président Buhari a déclaré que le gouvernement fédéral avait habilité des équipes de procureurs et établi des bases de données détaillées pour des poursuites efficaces contre des responsables corrompus. "Nous nous attendions à ce que les éléments corrompus utilisent une arme pour se défendre, principalement par l'entrave judiciaire et le détournement ....
(La Tribune 02/10/17)
Le président nigérian a prononcé un discours bilan de la moitié de son mandat à l’occasion de la célébration, ce 1er octobre, de la fête de l’indépendance du pays. Trois sujets majeurs notamment la sécurité et le développement économique ont structuré l’allocution très attendue de Muhammadu Buhari qui a également plaidé pour un dialogue en vue de ramener la paix dans le pays. Le chef d’Etat nigérian a promis d’intensifier les efforts pour relancer l’économie du pays à travers des réformes structurelles mais aussi et surtout la lutte contre la corruption. C'est un message à la nation très attendu que le président nigérian Muhammadu Buhari a délivré à la veille de la fête nationale qui célèbre l'accession du pays à...
(La Tribune 02/10/17)
Le Nigeria compte beaucoup sur les Eurobonds, preuve en est les 5,5 milliards de dollars que le pays compte mobiliser sur le marché lors des 3 prochains mois. Abuja va ainsi faire passer la dette extérieure de 30 à 40% de l’ensemble du stock de la dette nigériane. Le Nigeria vient d'annoncer son intention d'écouler près de 5,5 milliards de dollars d'euro-obligations au cours des 3 prochains mois. Une opération qui vise à financer des projets d'immobilisation en remplacement de la dette en monnaie locale selon la Banque centrale nigériane. Une décision qui s'explique par les rendements positifs des obligations existantes lors des 2 derniers mois. Restructurer la dette Selon les prévisions des autorités nigérianes, cette nouvelle offre devrait lever...
(Jeune Afrique 02/10/17)
Pour la quatrième année consécutive, l'Institut Choiseul, think tank français, a établi un classement des futurs grands décideurs économiques africains. Jeune Afrique vous livre en exclusivité le palmarès 2017, à retrouver intégralement dans notre édition datée du 1er octobre. Depuis 2014, l’Institut Choiseul établit un classement des 100 premiers décideurs économiques africains de moins de 41 ans. Jeune Afrique s’est associé au think tank français et livre en exclusivité le palmarès à ses lecteurs. Déjà présent dans cette sélection en 2015 et 2016, Basil El-Baz occupe la tête du classement. Après des études à Harvard, ce fils de la bourgeoisie égyptienne a conçu la première usine d’ammoniac de son pays au milieu des années 2000. Aujourd’hui, il travaille au financement...
(Xinhua 02/10/17)
Un forum des Premières Dames de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), sur l'éradication de la fistule obstétricale en Afrique de l'Ouest et la protection des droits de l'enfant, se tiendra le 5 octobre prochain à Niamey, capitale nigérienne, a-t-on appris dimanche à Cotonou de source officielle. Ce forum permettra de faire un plaidoyer pour le renforcement du partage d'expériences pour l'élimination des mutilations génitales féminines en Afrique de l'Ouest, et de formuler une recommandation sur l'intégration de la lutte contre ces pratiques au Cadre législatif protégeant les droits des femmes et des filles dans les Etats membres de la CEDEAO. Cette même rencontre contribuera au renforcement de l'engagement politique des Premières Dames sur les solutions...
(AFP 01/10/17)
Le président nigérian Muhammadu Buhari a condamné dimanche les appels au "démembrement" du Nigeria et appelé à un dialogue "rationnel" après des violences entre sécessionnistes pro-Biafra et forces de l'ordre dans le sud-est. "Les récents appels à la restructuration (de l'Etat fédéral), plutôt appropriés dans un débat légitime, ont permis à des groupes hautement irresponsables d'appeler au démembrement du pays", a déclaré le chef de l'Etat nigérian dans un discours, faisant allusion au mouvement indépendantiste pro-Biafra. "Nous ne pouvons pas et nous ne permettrons pas un tel plaidoyer", a-t-il affirmé.
(Jeune Afrique 30/09/17)
Comment Boko Haram communique-t-il ? De Muhammad Yussuf à Abu Musab al-Barnawi, en passant par Abul Qaqa et Abubacar Shekau, la réponse fluctue dans le temps. Le groupe s'est adapté et a subi l'influence d'un maître de la propagande, l'État islamique. Plongée dans la communication des jihadistes nigérians. L’armée nigériane l’a bien compris, en annonçant en août qu’elle surveillait désormais les réseaux sociaux dans le cadre de la lutte contre le terrorisme : Boko Haram a bien changé depuis l’époque de Muhammad Yussuf. Alors que le leader originel privilégiait des entretiens avec des journalistes choisis, ses successeurs, de plus en plus influencés par l’État islamique ont basculé dans le jihad 2.0. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/477363/politique/terrorisme-comment-boko-har...
(AFP 29/09/17)
Les procès de 1.600 membres présumés du groupe jihadiste nigérian Boko Haram qui doivent s'ouvrir en octobre, se dérouleront à huis clos, a déclaré vendredi à l'AFP une source proche du dossier. "Il n'y aura aucun accès à la presse", a expliqué cette source au sein du ministère de la Justice d'Abuja, sous couvert d'anonymat. La décision a été prise après des discussions entre le gouvernement et les Services de renseignements (DSS), selon elle. "Des informations, qui peuvent se révéler importantes pour la sécurité de ce pays pourront y être abordées", a-t-elle ajouté pour justifier cette décision. Le ministère de la Justice a annoncé la semaine dernière que les procès de 1.600 jihadistes présumés commenceront le 9 octobre. "Tout est...
(AFP 29/09/17)
La moitié des écoles n'ont toujours pas été rouvertes dans le nord-est du Nigeria, région en proie au conflit contre Boko Haram, groupe jihadiste nigérian dont le nom signifie "l'éducation occidentale est un péché", a indiqué l'Unicef vendredi. "La crise causée par l'insurrection de Boko Haram signifie que plus de 57% des écoles de l'Etat du Borno, épicentre du conflit, sont toujours fermées, même en cette période de rentrée scolaire", peut-on lire dans un communiqué publié par l'Agence des Nations unies pour l'Enfance. "Depuis 2009, dans le nord-est du Nigeria, plus de 2.295 instituteurs ou professeurs ont été tués (...) et près de 1.400 écoles ont été détruites", relève l'Unicef. Selon l'agence, les écoles n'ont pas pu ouvrir car les...
(APA 29/09/17)
APA-Lagos (Nigeria) - Le gouvernement fédéral nigérian a annoncé qu’il se retirait de 90 organisations internationales pour rationaliser ses frais de participation à ces entités. Le ministre des Finances du Nigeria, Kemi Adeosun, a indiqué mercredi aux journalistes au terme de la réunion du Conseil exécutif fédéral (FEC) à Abuja, que le Nigéria dépensait chaque année plus de 120 millions de dollars au titre de ses frais d’appartenance à 310 organisations internationales. Elle a regretté que le gouvernement ne puisse honorer ses obligations vis-à-vis de ces organisations. Le ministre a expliqué qu’un comité avait été mis en place par le gouvernement pour examiner le bien-fondé de l’appartenance immuable du Nigéria à un si grand nombre d’organisations internationales et les implications...
(RFI 29/09/17)
Où est passé Nnamdi Kanu ? Le leader de l'IPOB, le parti qui réclame l'indépendance du Biafra, a disparu depuis que des militaires ont encerclé son domicile le 11 septembre dernier. Le gouvernement fédéral nigérian a lancé une véritable répression à l'encontre de son mouvement, qui vient même d'être inscrit sur la liste des organisations terroristes. Cette option militaire pour faire taire les défenseurs de la cause biafraise pose question. Autour de quelques militants, la famille de Nnamdi Kanu a fait savoir son inquiétude. « Soit il a été arrêté, soit il a été tué par les militaires lorsqu'ils ont attaqué son domicile », affirme Emmanuel Kanu, le frère cadet du leader indépendantiste.
(Xinhua 29/09/17)
LAGOS, (Xinhua) -- Le gouvernement nigérian a pris des dispositions pour permettre aux investisseurs étrangers prévoyant d'investir dans ce pays de faire enregistrer leurs entreprises depuis l'étranger sans avoir à venir au Nigeria, a déclaré jeudi un responsable. S'exprimant à l'occasion d'une présentation officielle de la certification du Service de gestion de qualité (QMS) à Abuja, capitale du Nigeria, le greffier général de la Commission des affaires d'entreprise (CAC), Bello Muhmud, a indiqué que la certification de l'International Standard Organization (ISO) renforçait la qualité de service de la commission. L'obtention des certificats ISO a permis de renforcer la prestation de services de la commission et de faciliter la procédure d'enregistrement des entreprises, a fait valoir le directeur de la CAC...
(Agence Ecofin 29/09/17)
(Agence Ecofin) - Le Nigeria devrait émettre à la mi-novembre un eurobond estimé à 2,5 milliards $, a annoncé ce mercredi l’agence de la gestion de la dette. Ce nouvel emprunt obligataire libellé en devises, la dernière de cette année, permettra au gouvernement fédéral de combler son déficit budgétaire. «Nous travaillons déjà avec des conseillers et, d'ici la mi-novembre, nous aurions émis 2,5 milliards $ soit sous forme d’eurobonds, soit en combinant les eurobonds et les obligations de la Diaspora. », a expliqué Patience Oniha, directrice générale de l’agence de la gestion de la dette. Le Parlement devra approuver cette opération qui fait partie d’une série d’emprunts de 4 milliards $ déjà inscrits dans le budget 2017. L’émission de la...
(Agence Ecofin 29/09/17)
(Agence Ecofin) - Le financement à l’exportation et à l’importation est le modèle qu’adoptera le Nigeria pour mobiliser les fonds devant construire la centrale hydroélectrique de Mambilla d’une capacité de 3 050 MW. Ces fonds qui s’élèvent à 5,72 milliards de dollars, seront recueillis auprès de la Chine. Babatunde Fashola, le ministre de l’Energie qui a annoncé la nouvelle, a expliqué que ce type de financement était plus avantageux que les bons du Trésor public qui constituent l’autre alternative de financement disponible. En effet, les bons du Trésor ont un taux d’intérêt de 17%, contre 2% pour le financement à l’importation et à l’exportation. En outre, avec la dernière option, le pays pourra disposer d’une période moratoire pouvant aller à...
(Jeune Afrique 29/09/17)
Prendre le train entre Abuja et Kaduna est désormais possible. En moins de trois heures. La capitale du Nigeria et l’un des grands centres économiques du Nord sont reliés depuis l’année dernière. Une petite révolution : jusqu’au lancement en grande pompe de cette nouvelle ligne, les voies ferrées, auparavant supplantées par les transports aériens et routiers, tombaient en déshérence depuis plusieurs décennies. « C’est grâce aux Chinois que ce petit miracle a été accompli », s’enthousiasme Emeka Ugwu, un homme d’affaires nigérian qui utilise chaque semaine cette ligne. La Chine l’a portée sur les fonts baptismaux, tout comme elle va remettre en état celle qui relie les deux grandes villes du Sud-Ouest : Lagos et Ibadan. Les aéroports de Lagos, Abuja, Kano...
(RFI 29/09/17)
D'où vient le succès de Boko Haram auprès de nombreux petits commerçants du nord-est du Nigeria ? Comment cette secte islamiste a-t-elle réussi à atteindre les rives du lac Tchad ? Pendant près de 40 ans, le géographe français Christian Seignobos a travaillé dans cette région pour l'IRD, l'Institut de recherche pour le développement. Aujourd'hui, il signe une étude très documentée que publient simultanément Afrique contemporaine et Le Monde Afrique. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170929-seignobos-chercheur-force-boko-haram...
(Agence Ecofin 29/09/17)
(Agence Ecofin) - SBM Holdings, la deuxième plus grande banque de Maurice veut se renforcer au Kenya. L’institution qui y a obtenu en mai 2017 une licence via l’acquisition de Fidelity Commercial Bank, prévoit de mettre rapidement en place, une entité en charge de courtage, une microfinance et une unité de gestion d’actifs. Le groupe avait été signalé il y a quelques peu par les médias kényans, comme étant une des deux banques présélectionnées pour le rachat de la Chase Bank of Kenya, avec notamment le groupe français Société Générale. SBM semble de moins en moins pressée de boucler ce dossier, maintenant qu’elle a déjà sa licence d’exploitation kényane. Cette initiative d’expansion de SBM Holdings, devrait soutenir sa stratégie, visant...
(AFP 28/09/17)
Un leader de l'opposition nigériane a annoncé jeudi son intention d'être candidat à l'élection présidentielle de 2019, devenant le premier à se lancer ouvertement dans la course à la magistrature suprême. Peter Ayodele Fayose, gouverneur de l'Etat d'Ekiti, dans le sud-ouest du Nigeria, a formellement lancé sa candidature pour être le candidat du Parti démocrate populaire (PDP), dans un hôtel d'Abuja. Ce politicien de 56 ans est l'un des critiques les plus acerbes du président Muhammadu Buhari et de son parti, le All Progressives Congress (APC). "Je veux vous informer formellement que je vais chercher à concourir à l'élection présidentielle (...). Je suis convaincu que, avec votre soutien en tant que cadres du parti et militants, je vais vaincre le...
(AFP 28/09/17)
Trois personnes ont été tuées et des villages entiers ont été brûlés dans un raid mené par le groupe jihadiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, a révélé jeudi une source officielle locale. Le porte-parole du gouvernement local de Guzamala, dans l'Etat du Borno, Modu Ganamani, a rapporté que l'attaque s'est déroulée mercredi à 15H00 environ (14H00 GMT). "Les insurgés de Boko Haram sont arrivés en grand nombre sur des camions et des motos et ont attaqué les villages de Goram, Lingis et Ajidari", a-t-il expliqué à l'AFP.

Pages