Jeudi 22 Février 2018
(Agence Ecofin 13/02/18)
La Commission électorale nationale indépendante (INEC) du Nigeria annonce le déploiement des services télécoms par satellite dans les régions reculées du pays. L’opération qui sera menée en collaboration avec la Nigerian Communications Satellite (NIGCOMSAT), vise à améliorer sa gestion des élections générales de 2019. D’après le président de l’INEC, Mahmood Yakubu (photo), qui s’exprimait le 8 février 2018 à Abuja, au cours d’une rencontre avec les opérateurs télécoms, malgré « l'immense portée des opérateurs de télécommunications, nous sommes conscients que certaines ...
(Xinhua 13/02/18)
Le Nigeria a réaffirmé lundi que son territoire ne servirait jamais de foyer à des activités de déstabilisation du Cameroun. Le président nigérian Muhammadu Buhari a pris cet engagement dans un communiqué émis à la fin de la 6e session du Comité de la sécurité transfrontalière Cameroun-Nigeria, qui se tenait à Abuja, la capitale du Nigeria. "Une série d'évènements politiques dans les deux pays a conduit à l'émergence de nouveaux défis en matière de sécurité, qui menacent la coexistence pacifique le long de la frontière commune", a-t-il déclaré. Le communiqué était également signé par le brigadier-général Emmanuel Ndagi, directeur des affaires de défense au Bureau du Conseiller à la sécurité nationale du Nigeria, ainsi que par René Sadi, ministre camerounais...
(RFI 13/02/18)
L’Etat de Cross River, dans le sud-est du Nigeria, voit affluer, chaque semaine, énormément de réfugiés fuyant l’insécurité dans les Etats anglophones du Cameroun. Il y aurait ainsi au moins 33 000 réfugiés, selon l’Agence nigériane de gestion des urgences. Ces personnes sont soutenues par les populations locales qui les hébergent dans des structures publiques ou bien chez elles. Malgré tous ces efforts, les réfugiés vivent dans la précarité la plus totale. Avec notre envoyée spéciale à Ikom Plusieurs centaines de réfugiés sont massés dans un bâtiment poussiéreux. Allongées sur des matelas en mousse très fins, des femmes enceintes font la sieste à l’ombre, pour fuir la canicule, mais il n’y a pas assez de place. La nuit, une quinzaine...
(Agence Ecofin 13/02/18)
Le 4 février 2018, le système de câble sous-marin de fibre optique, South Atlantic Cable System (SACS) est arrivé au Brésil, au port de Pecém, dans la ville de Fortaleza. Les 6 300 kilomètres d’infrastructure de fibre optique, tirés depuis le 26 décembre 2017 à partir de la ville de Luanda en Angola, ont été acheminés par le navire français Le René Descartes. Le système se compose de quatre paires de fibres de 100 Gbps chacun ; soit une capacité de transmission de données globale de 40 Tbps. Le SACS a été enterré à une profondeur de 1,5 mètre en eau peu profonde et à 7 000 mètres de profondeur en haute mer afin d’éviter d'éventuels dommages causés par le...
(AFP 12/02/18)
Des centaines de membres présumés du groupe jihadiste nigérian Boko Haram devaient comparaître lundi devant un tribunal installé dans une base militaire du centre du Nigeria, pour déterminer s'ils seront condamnés, innocentés ou envoyés dans des centres de réhabilitation. Lors de la première audience, en octobre, 1.669 personnes s'étaient présentées à la barre, à Kainji, une ville reculée de l'Etat du Niger (centre-ouest). Le ministère nigérian de la Justice avait annoncé la libération de 468 suspects. Un total de 45 avaient été condamnés à des peines allant de deux à 15 ans de prison et 28 cas avaient été renvoyés dans d'autres juridictions. Un groupe de 82 d'entre eux avaient plaidé coupable en échange d'un assouplissement de peine, cratains étant...
(Xinhua 12/02/18)
La police secrète nigériane a confirmé dimanche la libération de trois professeurs d'université et dix policiers qui avaient été enlevés en juin et juillet 2017 par le groupe terroriste Boko Haram. Le président nigérian Muhammadu Buhari a révélé pour sa part que la libération de ces personnes avaient été réalisée après une série de négociations menées sous l'égide du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Il a affirmé désirer recontrer les professeurs et les policiers libérés avant qu'ils ne rejoignent leurs familles. Les dix policiers avaient été enlevés le 20 juin 2017 au cours d'une attaque de Boko Haram contre leur convoi dans l'Etat de Borno (nord-est), alors que les trois professeurs d'université étaitent tombés aux mains de Boko Haram...
(Agence Ecofin 12/02/18)
L’Union européenne va octroyer un financement de 150 millions € au Nigeria pour l’amélioration des services électriques offerts aux citoyens. Cette information a été révélée par Kurt Cornelius, le représentant de l’organisation dans le pays. « Ce financement a été concédé pour permettre aux communautés les plus éloignées d’avoir accès à l’énergie grâce aux énergies renouvelables.», a affirmé le représentant lors de l’inauguration d’une centrale hybride de 85 kW dans le village de Gbamu-Gbamu situé dans l’Etat d’Ogun. Avant de poursuivre : «Le Nigeria injecte environ 13 milliards $ par an dans la production d’électricité à partir des générateurs électriques à diesel afin de compenser le déficit énergétique. Environ 86% des entreprises installées dans le pays ont recours à de...
(Agence Ecofin 12/02/18)
Le directeur exécutif de la compagnie de distribution électrique d’Eko (EKEDC) au Nigeria, a dénoncé les attaques violentes commises contre ses employés par certains clients dans les localités où ils exercent. Les agents de la compagnie de distribution se font généralement agresser lors des opérations de déconnexion suite à des défauts de paiement des factures par certains clients. La Cour de justice de Lagos a récemment condamné un citoyen de 32 ans, habitant le district de Lekki Business, à six mois de prison. Ce dernier a en effet attaqué à la machette un agent de la compagnie électrique qui déconnectait son compteur. Ce cas n’est que l’un de plusieurs enregistrés, lors de ces derniers mois. L’EKEDC a affirmé qu’elle aurait...
(AFP 10/02/18)
Trois agriculteurs ont été tués dans le centre du Nigeria au cours d'une attaque attribuée à des éleveurs, un nouvel épisode des affrontements intercommunautaires qui secouent la région depuis des semaines, annonce vendredi la police. L'attaque s'est produite jeudi soir à Anyiin, dans la région Logo de l'Etat de Benue. Selon le chef de la police de l'Etat de Benue, Fatai Owoseni, l'attaque semble avoir été menée par des éleveurs. Selon Amnesty International, 168 personnes ont été tuées dans des violences intercommunautaires entre éleveurs et agriculteurs depuis le début de l'année, dont une centaine dans le seul Etat de Benue...
(RFI 10/02/18)
Les crises politiques sont mauvaises pour le développement économique de la région. C’est un message en direction de Lomé de Muhammadu Buhari, le président nigérian, qui recevait jeudi 8 février le nouvel ambassadeur du Togo à Abuja. A cinq jours de l'ouverture du dialogue avec l'opposition togolaise, le Nigeria veut éviter tout débordement et fait pression pour qu'une transition pacifique soit trouvée. Ce qui devait être un simple entretien à l'occasion d'une remise de lettre de créance du nouvel ambassadeur togolais à Abuja s'est prolongé avec un communiqué de presse, pour le moins direct. « Les transitions pacifiques » ne sont « plus négociables », a entre autres déclaré le président nigérian Muhammadu Buhari aux Togolais. Un message sans détour...
(APA 10/02/18)
APA-Lomé (Togo) - Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a plaidé pour des « transitions politiques pacifiques » en Afrique, soulignant que les régimes doivent tout faire pour éviter que les passations de pouvoir ne se transforment en des crises ayant des répercussions néfastes sur les économies et les citoyens. Le président nigérian qui recevait, jeudi à Abuja, les lettres de créances du nouvel ambassadeur du Togo, Lene Dimban, a indiqué que son administration travaillait avec les autres chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) pour empêcher que les transitions politiques dégénèrent en crise. Eviter une telle issue, a-t-il relevé, permettrait aux citoyens de concentrer leur énergie sur les questions de développement plutôt que d’essayer de...
(APA 10/02/18)
APA - Lagos (Nigeria) - La Commission électorale nationale indépendante du Nigeria (CENI) a déclaré jeudi à Abuja qu’elle allait déployer des satellites dans des zones reculées du pays où les réseaux haut débit internet ne sont pas disponibles, afin de surveiller les élections générales de 2019. Le président de la CENI, le professeur Mahmood Yakubu a indiqué qu’une réunion interactive de la CENI avec les opérateurs du secteur des télécommunications du pays était « essentielle » pour la réalisation de la promesse de l’Agence d’approfondir l’application de la technologie lors des élections. "Bien que nous apprécions l’immense portée des opérateurs de télécommunications, nous sommes également conscients que certaines de nos unités sur le terrain sont situées dans des endroits...
(APA 10/02/18)
APA - Lagos (Nigeria) - Le Nigeria est sur le point de créer une nouvelle compagnie aérienne nationale, a déclaré le Ministre d’Etat à l’aviation, Hadi Sirika. M. Sirika a confié jeudi aux journalistes à Lagos que cette compagnie nationale sera mise sur pied d’ici 2019. "Je dirai que nous sommes très proches de la mise sur pied de cette entreprise nationale. Ce serait certainement dans le premier mandat de cette administration", ont rapporté les médias locaux, citant le ministre. Il a fait remarquer que le Nigeria serait parmi les plus grands bénéficiaires du Marché unique africain du transport aérien (SAATM), que le pays a récemment ratifié. Selon lui, la nécessité de tirer pleinement parti du SAATM a été à...
(Agence Ecofin 10/02/18)
Au cours d’une rencontre avec les journalistes, Sunday Dare a révélé que Barclays Africa a déjà soumis ses recommandations au conseil d’administration par intérim de 9mobile pour le choix du meilleur investisseur qui reprendra l’opérateur de téléphonie mobile. Le commissaire exécutif en charge des acteurs du secteur télécoms au sein de la Commission des communications du Nigéria (NCC) a expliqué que le régulateur attend désormais, que le conseil lui communique son choix final pour avancer dans le dossier 9mobile. Au 16 janvier 2018, date limite de soumission des offres financières relatives à l’acquisition de l’opérateur de téléphonie mobile, 9mobile, seules deux entreprises se sont démarquées sur les cinq qui étaient encore dans la course. Teleology Holdings Limited a proposé plus...
(Agence Ecofin 10/02/18)
C’est un véritable drame qui pourrait s’abattre sur MultiChoice. En effet, la filiale de Naspers pourrait ne plus opérer au Nigeria à partir de juin 2019, date à laquelle expire la licence dont elle se sert pour fournir ses offres DsTV et GoTV dans la République fédérale. D’après le Daily Times, qui aurait eu accès à une correspondance envoyée à l’antenne locale de MultiChoice par les autorités nigérianes, ces dernières auraient informé l’opérateur de télévision payante qu’il ne pourrait pas renouveler sa licence qui prend fin en juin 2019. Selon la correspondance, la licence délivrée en 2014 à MultiChoice ne correspond pas aux standards du livre blanc sur la migration vers la télévision numérique. Pour continuer d’opérer, il ne resterait...
(Agence Ecofin 10/02/18)
L’opérateur de télévision payante chinois StarTimes aurait investi 200 millions de dollars, sur les neuf dernières années au Nigeria. L’information a été rendue publique par Guo Zi Qi, vice-présidente de StarTimes, lors du Festival du Nouvel An chinois organisé à Abuja. Les investissements de StarTimes auraient notamment été orientés vers le développement de contenu audiovisuel pour les téléspectateurs. En retour, l’opérateur collabore avec le département culturel chinois et l'ambassade de Chine à Abuja pour promouvoir les films d'animation chinois, au Nigeria. Les investissements de StarTimes sont compréhensibles quand on considère l’importance et surtout la compétitivité du marché nigérian qui s’est enrichi d’un nouvel opérateur en 2017 (TSTV). En pleine migration vers la télévision numérique, le pays adopte des règlements de...
(AFP 09/02/18)
Deux membres du gouvernement nigérian sont passés devant une cour de justice jeudi pour fraudes, après la découverte à leurs domiciles de 86 voitures de luxe. Ibrahim Tumsah, directeur financier pour le ministère nigérian du Travail, de l'Energie et du Logement, est inculpé aux côtés de son frère Tijani Tumsah, membre du comité présidentiel pour la gestion de la crise dans le nord-est du pays, région dévastée par l'insurrection jihadiste Boko Haram. Selon les dossiers de la Cour que l'AFP a pu consulter, il leur est reproché de ne pas avoir déclaré 86 voitures de luxe, dont 23 véhicules blindés, ainsi que quatre propriétés et un terrain.
(La Tribune 09/02/18)
En moins de neuf ans, le groupe terroriste Boko Haram a tué plus de 33 000 personnes dans les attentats perpétrés contre les populations nigérianes. Né dans le nord-est du pays, la secte poursuit ses crimes devenant un mal international affectant outre le Nigeria, le Tchad et le Cameroun, et provoquant la misère dans cette région du Continent. Le nombre des victimes de la secte terroriste Boko Haram ne cesse de grimper au Nigeria. Selon les chiffres communiqués par le gouvernement nigérian, ce groupe a tué pas moins de 33 000 personnes depuis 2009. Les autorités nigérianes expliquent que les méthodes de ces forces dissidentes sont évolutives, mais leurs attaques se font désormais par des «missions» suicides impliquant de jeunes...
(La Tribune 09/02/18)
MTN Group s’apprête à céder près de 30% du capital de sa filiale nigériane sur la bourse de Lagos. Prévue pour ce semestre, cette cession pourrait rapporter quelques 500 millions de dollars à l’opérateur et s’inscrit dans le cadre d’un accord de règlement à l’amiable d’une amende record apposée à MTN par Abuja en 2016. L'opérateur de téléphonie mobile MTN s'apprête à lever quelques 500 millions de dollars via la vente d'actions de sa filiale nigériane. Cette vente est prévue pour le premier semestre de cette année et aurait été décidée par le management du groupe pour s'acquitter d'un accord passé avec le gouvernement nigérian, suite à une amende record qui lui a été infligée. Une affaire qui traîne depuis...
(Agence Ecofin 09/02/18)
Recevant ce mardi une délégation composée d’une vingtaine d’investisseurs internationaux, la ministre nigériane des finances, Kemi Adeosun (photo9, a révélé que le gouvernement fédéral du Nigeria a prévu d’investir annuellement 1300 milliards de nairas (environ 3,6 milliards $) afin combler l'écart en matière d'infrastructures nécessaires pour attirer des investissements dans le pays. « Le gouvernement a investi environ 1300 milliards de nairas l'année dernière (année fiscale 2016/2017) pour développer les routes, le chemin de fer, l'électricité, le logement et toutes les infrastructures qu’il estime nécessaires pour relancer notre économie » a-t-elle déclaré. Ajoutant que ce volume d’investissement dans les infrastructures devrait être le même pour l’exercice fiscal 2017/2018. Kemi Adeosun a, par ailleurs, déclaré que le gouvernement fédéral du Nigeria...

Pages