| Africatime
Jeudi 30 Mars 2017
(RFI 20/03/17)
Ce lundi 20 mars est la Journée internationale de la francophonie. De langue officielle anglaise, le Nigeria et ses 180 millions d'habitants est complètement entouré par des pays francophones. Au début des années 90, le pays envisageait d'instituer le français comme langue officielle. Le français est ainsi devenu la seconde langue étrangère obligatoire à l'école. Mais la pénurie de professeurs et le manque d'intérêt de la population a freiné sa pénétration. En 2014, l'ex-président Goodluck Jonathan a refait de l'apprentissage du français une priorité. Trois ans plus tard, la prise de conscience commence à infuser, notamment en milieu professionnel et dans le monde des affaires.
(Agence Ecofin 20/03/17)
Au Nigéria, un nouveau régime fiscal sera institué en vue de générer environ 1 milliard $ de recettes supplémentaires au cours des trois prochaines années. Ceci notamment en réduisant les évasions fiscales et les flux financiers illicites dans le pays. « Le régime de déclaration volontaire des biens et actifs (VAIDS) proposé se concentrera sur la réduction de l’évasion fiscale et des flux financiers illicites. En outre, le nouveau système permettra aux personnes ne respectant pas la loi fiscale en application de se remettre en règle, » a déclaré Babatunde Fowler (photo), président du service fédéral des revenus internes (FIRS). D’après M. Fowler, la nouvelle mesure entrera en application entre Mai et Novembre 2017 et touchera les impôts fédéraux et...
(RFI 18/03/17)
Abuja a le plus grand mal à être digne de son statut de capitale du Nigeria. Du coup, Lagos reste plus que jamais animée par le sentiment d'être la « vraie capitale » de la Fédération. A Lagos, la population connaît des joies simples. La visite de l'aéroport de Lagos en février 2017 par Yemi Osinbajo (qui a assuré l'intérim du président Muhammadu Buhari pendant son séjour médical à Londres) a suffi à provoquer un enthousiasme débordant dans les médias de la ville. Il est vrai que la mégapole s'était sentie négligée ces derniers temps : depuis son élection en avril 2015, le chef de l'Etat n'est jamais venu dans la capitale économique du Nigeria. Il se méfie de cette...
(AfricaNews 18/03/17)
Le Nigeria veut miser sur la culture de la noix de coco pour stimuler son agriculture et son économie fortement dépendante de la production de pétrole. Un rideau de cocotiers visibles à des kilomètres, un décor assez fréquent dans les régions côtières du Nigeria. C’est même devenu un nouveau défi économique pour les Nigérians de plus en plus attirés par la culture de la noix de coco. Au moment où le gouvernement s’active pour stimuler le secteur agricole, les acteurs de la filière coco veulent en faire un symbole de la renaissance agricole du pays qui traverse une grave crise économique depuis plusieurs mois. Aujourd’hui, les Nigérians espèrent surtout produire plus pour freiner l’importation de produits alimentaires. De fait, les...
(Agence Ecofin 18/03/17)
En 2016, Zenith Bank a enregistré une hausse de ses volumes de prêts et de ses revenus d'intérêts. Mais Guaranty Trust Bank (GTB), l'autre grand groupe bancaire nigérian, affiche une meilleure rentabilité. C’est ce que fait ressortir l'analyse comparative de leurs résultats financiers de l'exercice 2016. Sur le papier, Zenith Bank est plus importante que GTB en termes d'actifs globaux, de dépôts des clients, et même de volume de prêts. En 2016, les dépôts des clients chez Zenith Bank, de 2900 milliards de nairas (9,34 milliards $), étaient plus volumineux que les 1900 milliards de nairas (6,12 milliards $) collectés par Guaranty Trust Bank. Avec des revenus nets d'intérêt de 240,17 milliards de nairas, Zenith Bank a dépassé sa concurrente...
(AFP 17/03/17)
La deuxième plus grande compagnie aérienne au Nigeria, Aero Contractor, a licencié un millier de personnes, soit les deux tiers de ses effectifs, pour tenter d'échapper à la faillite, a indiqué vendredi l'agence gouvernementale qui la contrôle. L'AFP a pu se procurer un exemplaire de la lettre envoyée cette semaine aux membres du personnel, justifiant les licenciements par les "difficultés financières" d'Aero. Plus de 1.000 personnes sont concernées sur les 1.500 employés que compte la compagnie, a confirmé à l'AFP Jude Mwauzor, porte-parole de la Société de Gestion d'Actifs du Nigeria (AMCON). Cette agence publique avait racheté Aero en partie en 2011, puis pris le contrôle de la compagnie pour tenter d'endiguer ses dettes, et pour augmenter ses capacités de...
(AFP 17/03/17)
Trois personnes sont mortes jeudi dans le nord-est du Nigeria dans un incendie déclaré dans un camp abritant des déplacés ayant fui les violences provoquées par le groupe jihadiste nigérian Boko Haram, ont annoncé les services d'urgence. Selon l'Agence nationale de gestion des urgences (Nema), le feu s'est déclaré dans la localité de Konduga, dans un site accueillant plus de 6.200 personnes déplacées par le conflit entre l'armée nigériane et les combattants islamistes de Boko Haram. "L'incendie s'est déclenché aux alentours de 10H40 (09H40 GMT) dans la partie réservée à la cuisine, provoquant la mort de trois personnes et en blessant six autres", a indiqué dans un communiqué le porte-parole de Nema, Abdulkadir Ibrahim. Konduga est située à environ 35...
(Le Monde 17/03/17)
Le chercheur Benjamin Augé prend le pouls de la présidence nigériane alors que le chef de l’Etat a été absent du pays durant deux mois pour raisons médicales. Après près de deux mois d’absence pour suivre des soins médicaux à Londres, le président Muhammadu Buhari, 74 ans, est rentré au Nigeria le 10 mars et a officiellement repris ses fonctions lundi 13 mars. C’est son vice-président, Yemi Osinbajo, 60 ans, qui a dirigé le pays menacé par Boko Haram au nord-est et par des militants armés qui prennent en otage la production pétrolière au sud, dans le Delta du Niger. A cela s’ajoute une grave crise économique. Chef d’Etat secret et réservé, Muhammadu Buhari est resté le militaire qu’il a...
(TelQuel 17/03/17)
Mohammed VI s'est entretenu au téléphone avec le président du Nigéria, Muhammadu Buhari. Il l'a invité à effectuer une visite officielle au Maroc. Muhammadu Buhari a repris ses fonctions à la tête du Nigéria après une période de convalescence. Au cours d'un entretien téléphonique avec le président nigérian, Mohammed VI a "exprimé sa joie" de le voir revenir à son poste, rapporte la MAP le 16 mars. La même source ajoute que les deux chefs d'État ont évoqué "la prochaine visite officielle du président Buhari au Royaume à l’invitation de Mohammed VI". Les deux chefs d'État ont également évoqué le projet de gazoduc atlantique qui reliera les deux pays à travers l'Afrique de l'Ouest...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Dan Etete, l’ex-ministre nigérian du Pétrole, déjà condamné en France pour blanchiment d’argent, est rattrapé par une affaire de corruption d’une ampleur sans précédent. À 72 ans, il espérait sans doute une retraite paisible, le temps effaçant ses turpitudes passées. Mais Chief Dauzia Loya Etete – alias Dan Etete –, ancien ministre nigérian du Pétrole entre 1995 et 1998, sous la junte du général Sani Abacha, est rattrapé par son rôle controversé dans la revente d’un important bloc pétrolier, l’OPL 245. Ce permis convoité, dont les réserves sont estimées à quelque 9,3 milliards de barils, a été raflé en 2011 par le pétrolier anglo-néerlandais Shell et son allié italien ENI. Une enquête judiciaire menée conjointement, depuis deux ans, par les...
(La Tribune 17/03/17)
Le sujet était au cœur des débats à la réunion du Conseil économique national (NEC) hier, jeudi 16 mars. Au cours de cette rencontre présidée par le vice-président nigérian… gouverneurs, ministre des finances et hauts responsables de l’administration publique ont accusé d’évasion fiscale les personnes fortunées et les multinationales présentes dans le pays. Le Conseil économique national (NEC) du Nigéria est en colère. En colère contre un grand nombre de multinationales implantées à travers le pays et des personnes fortunées qui, selon ledit conseil, mettraient en place « des mécanismes frauduleux, y compris les paradis fiscaux, afin d'échapper à l'impôt », rapporte la presse locale. Soulignant que le problème date d'il y a plusieurs années déjà, le Conseil a rappelé...
(Agence Ecofin 17/03/17)
(Agence Ecofin) - La route transsaharienne Alger-Lagos entrera en service en 2018, a annoncé le ministre algérien des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, le 12 mars. S’exprimant sur le plateau de la télévision d’Etat algérienne, M. Messahel a rappelé que la liaison routière Alger-Lagos, longue de 4600 km, sera achevée cette année avec la réception de 220 km en cours de réalisation sur le territoire du Niger. « La route transsaharienne est importante et stratégique car elle favorise le partenariat entre les Africains, les infrastructures étant le fondement de tout échange économique », a-t-il indiqué. Le ministre a également fait savoir que cette transsaharienne sera raccordée à une autre route menant...
(Le Monde 17/03/17)
Ayodeji Ibrahim Balogun vient d’un pays d’Afrique où il y a Boko Haram, des pirates lourdement armés, des milliers de millionnaires et des dizaines de millions de personnes qui vivent avec moins d’un dollar par jour. Son monde à lui est une mégalopole nommée Lagos, bouillonnante capitale économique du Nigeria. Plus de 20 millions d’habitants y survivent dans de gigantesques bidonvilles ou bien y dorment dans des manoirs et des appartements aux loyers encore plus chers qu’à Paris. Tous connaissent Wizkid, le nom de scène d’Ayodeji Ibrahim Balogun. Star de l’afro-pop nigériane À 26 ans, il s’est imposé comme l’artiste au succès le plus retentissant de la nouvelle scène musicale africaine. Plus un seul DJ sur le continent qui puisse...
(AFP 16/03/17)
Un ancien dirigeant de la compagnie pétrolière d'Etat nigériane a été inculpé jeudi de fraude et incarcéré, après la récente découverte de près de 10 millions de dollars en espèces dans une de ses propriétés. Andrew Yakubu, ex-directeur général de la Compagnie nationale nigériane du pétrole (NNPC), a été inculpé de blanchiment d'argent et de fraude lors de sa comparution devant un tribunal à Abuja qui l'a placé en détention provisoire. Les accusations portent sur la découverte par la Commission des crimes économiques et financiers de 9,8 millions de dollars (9,2 millions d'euros) et de 74.000 livres (85.000 euros) en espèces dans une propriété lui appartenant, à Kaduna, dans le nord du pays. M. Yakubu a également été inculpé pour...
(APA 16/03/17)
Le Sénat nigérian a décidé d’émettre un mandat obligeant le contrôleur général du Service des douanes nigérian (NCS), le colonel à la retraite Hameed Ali, à comparaître en séance plénière de l’institution. La décision du Sénat a été suivie d’une motion du sénateur George Sekibo selon laquelle, l’institution devrait utiliser l’article 89 de la Constitution de 1999 qui a fait l’objet d’un amendement. La motion a été proposée mercredi, à la suite de l’impossibilité de faire comparaître Ali devant le Sénat. Cette motion qui a été appuyée par le vice-président du Sénat, Ike Ekweremadu a fait l’objet d’une décision du président du Sénat, Bukola Saraki.
(AFP 16/03/17)
Des combattants du groupe jihadiste Boko Haram ont mené une attaque sur Magumeri, ville du nord-est du Nigeria, pillant et incendiant des maisons face à une armée impuissante, ont rapporté des habitants jeudi. Magumeri, située à une cinquantaine de kilomètres de la capitale de l'Etat du Borno, Maiduguri, et qui comptait plus de 100.000 habitants avant le début de l'insurrection islamiste en 2009, était pourtant considérée comme relativement sécurisée. Un grand nombre d'insurgés sont arrivés aux alentours de 18h30 (17h30 GMT) mercredi soir, en pick-up, moto et à pied, lourdement armés, notamment de lance-roquettes, forçant les habitants à fuir. "Ils ont pillé les magasins et les maisons et ont emporté toute...
(Financial Afrik 16/03/17)
La route transsaharienne Alger-Lagos sera opérationnelle en 2018. C’est du moins ce qu’affirme le ministre algérien des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, dimanche 12 mars sur le plateau de la télévision nationale algérienne. Pour l’autorité algérienne, la route transsaharienne est importante et stratégique car elle favorise le partenariat entre les africains. “La liaison routière Alger-Lagos, longue de 4600 km, sera achevée cette année avec la réception de 220 km en cours de réalisation dans le territoire du Niger. Elle sera raccordée à une autre route menant vers le Tchad. Le raccordement sera effectué à 34 km des frontières nigériennes, permettant ainsi l’ouverture de la route vers le centre de l’Afrique »,...
(Agence Ecofin 16/03/17)
D’ici 2019, le Nigeria commencera à exporter à grande échelle du cajou transformé, annonce le ministre de l’agriculture et du développement rural, Audu Ogbeh. Le responsable qui a révélé cette intention jeudi dernier, en marge de la première edition de la First Bank Agric Expo, a indiqué qu’actuellement la tonne de cajou transformée se négocie à 10 000$ à l’exportation, contre 1 200$ seulement pour le même volume de cajou brut. M. Ogbeh a expliqué qu’il serait donc profitable que le pays exporte la matière transformée plutôt que brute. « D’ici les deux prochaines années, nous n’exporterons plus de cajou brut. A la place, nous exporterons des noix grillées qui seront vendues à 10 000$ la tonne », affirme le...
(APA 16/03/17)
Le Bureau national des statistiques du Nigeria (NBS) a annoncé que l’indice des prix à la consommation (IPC) qui mesure l’inflation était de 17,78% en février 2017, soit une baisse de 0,94% par rapport aux 18,72% enregistré en janvier. Selon le rapport mensuel de la NBS publié mardi à Abuja, c’est la première fois en 15 mois que l’IPC global baisse sur une base annuelle. Cette baisse est attribuée la baisse du taux d’inflation aux effets de la hausse plus lente des prix des produits alimentaires et non alimentaires déjà élevés et des produits de base favorables sur les prix de 2016. La NBS a ajouté qu’au cours du mois de février, les plus fortes hausses sur une base annuelle...
(Agence Ecofin 16/03/17)
Etisalat Nigeria pourrait sortir du marché télécoms local suite à une dette de 541,8 milliards de nairas (1,72 milliard de dollars). La société télécoms est en effet actuellement mise sous pression par un consortium de 13 banques qui lui réclame cet argent, fruit d’un emprunt contracté par Etisalat en 2013 pour refinancer un emprunt de 650 millions de dollars, réhabiliter et étendre son réseau. Les délais de remboursement de cet emprunt sont arrivés à échéance depuis 2016. Le consortium de banques a saisi la Commission des Communications du Nigeria (NCC) et la Banque Centrale du Nigeria (CBN) pour leur faire part de sa volonté de prendre le contrôle d’Etisalat Nigeria. Opposés à cette opération qu’ils considèrent comme préjudiciable à l’image...

Pages