Mercredi 18 Octobre 2017
(RFI 09/10/17)
A partir de ce lundi 9 octobre, plus de 2 300 personnes accusées d'appartenir à Boko Haram comparaîtront dans une série de procès inédits à huis clos au Nigeria. C'est une première depuis le début de l'insurrection en 2009. Des procès dont on sait peu de choses et qui suscitent déjà interrogations et inquiétudes. Jusqu'à maintenant au Nigeria, seules neuf personnes ont été jugées et condamnées pour leur appartenance à Boko Haram. Cette fois, la justice fédérale se dit en mesure de juger 1 670 personnes actuellement détenues dans le centre militaire de Kainji dans l'Etat du Niger, dans le nord-ouest du pays. Parmi ces détenus, 200 devraient être relâchés et intégrés à un programme de « déradicalisation », selon...
(BBC 09/10/17)
Plusieurs centaines de combattants présumés de Boko Haram seront jugés à partir de lundi dans des camps militaires du pays. L'annonce a été faite par le ministère nigérian de la justice, la semaine dernière. Ces procès se dérouleront dans le plus grand secret. Des milliers de personnes ont été arrêtées au Nigeria pour des accusations d'actes terroristes. Un avocat basé à Kano, dans le Nord, estime que cette mise à l'écart des médias "envoie un mauvais signal quant à l'organisation d'un procès équitable''. Un analyste confie que ces procès de masse ''seraient avant tout une réponse à la pression internationale sur le gouvernement nigérian''. Lire sur: http://www.bbc.com/afrique/region-41548877
(Agence Ecofin 09/10/17)
Skye Bank Plc, une banque commerciale nigériane en difficulté et dont l’équipe dirigeante avait été remplacée en 2016 par la banque centrale du Nigéria, serait en train de céder certains de ses actifs constitués de ses filiales en Gambie, en Sierra Leone et en Guinée Conakry, a-t-on appris de Bloomberg qui cite des sources proches du processus. Skye Bank voudrait également abandonner ses licences bancaires internationales pour ne plus être dans la catégorie des banques auxquelles il est exigé un ratio d’adéquation de fonds propres de 15 % et devenir une banque nationale pour laquelle le minimum de cet indicateur sera de 10 %. Fin 2015 les fonds propres du groupe représentait 12% du total de ses engagements. Skye Bank...
(AFP 09/10/17)
Le Nigeria était qualifié depuis samedi pour le Mondial-2018 et l'Egypte a validé son ticket pour la Russie in extremis dimanche contre le Congo (2-1): il ne reste plus que trois tickets à prendre pour les nations africaines, qui se les départageront début novembre. . L'Egypte, 28 ans après Voilà 28 ans que l'Egypte attendait de revenir au Mondial: depuis la Coupe du Monde 1990, elle trébuchait lors des qualifications. Cette fois, la sélection de l'Argentin Hector Cuper ne s'est pas loupée et a validé le 3e billet de son histoire (après 1934 et 1990) avant même la fin de la campagne de qualifications dans la zone Afrique. Il a quand même fallu un penalty de la star Mohamed Salah...
(Agence Ecofin 09/10/17)
Donner une priorité aux investissements dans le secteur énergétique nigérian. C’est ce à quoi Marcel de Souza (photo), le président de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a appelé la communauté internationale, les investisseurs et les experts. Cet appel a été lancé lors de la sixième conférence Powering Africa qui s’est tenue à Abuja sous le thème : « Programme de réhabilitation du secteur énergétique : recapitaliser le secteur énergétique nigérian». Selon le responsable, un développement du secteur électrique nigérian permettra d’améliorer la fourniture en énergie de l’ensemble de la sous-région et, par conséquent, les conditions de vie des 350 millions de personnes qui la peuplent. Le Nigeria, a-t-il affirmé, pourrait fournir la...
(AFP 06/10/17)
Après avoir promis de mener "la guerre contre la corruption", le président nigérian Muhammadu Buhari est éclaboussé par un scandale visant l'un de ses proches, après la fuite d'une lettre du secrétaire d'Etat au Pétrole dénonçant des malversations au sein de la compagnie pétrolière d'Etat. Dans une lettre adressée personnellement au président Buhari mais qui a été dévoilée dans la presse locale, Emmanuel Ibe Kachikwu, dresse une liste de cinq contrats d'une valeur de 25 milliards de dollars "signés sans aucune connaissance ni approbation du conseil d'administration de la NNPC (Nigerian National Petroleum Corporation)".
(AFP 06/10/17)
Une plus grande coopération internationale est nécessaire pour vaincre Boko Haram et neutraliser la menace du groupe jihadiste nigérian dans la région du lac Tchad, ont annoncé cette semaine des responsables militaires et politiques. Les insurgés, qui ont prêté allégeance au groupe Etat islamique (EI), ont ravagé une grande partie du nord-est du Nigeria depuis 2009, faisant au moins 20.000 morts et obligeant plus de 2,6 millions de personnes à fuir leurs maisons. Pour le chef d'état-major des armées nigérian, un "effort collectif" est désormais nécessaire pour contrer les tactiques de guérilla de Boko Haram. "Nous voyons ces défis à travers le spectre de la guerre asymétrique", a déclaré mercredi le lieutenant-général Tukur Yusuf Buratai...
(Le Point 06/10/17)
La toute dernière disposition permettant d'enregistrer son entreprise depuis l'étranger sans avoir à venir au Nigeria est emblématique de la forte volonté du pays d'améliorer le climat des affaires. C'est un secret de Polichinelle. Au Nigeria, il est difficile de faire des affaires. Le pays a beau être en croissance (malgré la crise liée à la baisse du prix du baril qui impacte l'économie du pays depuis plus d'un an, NDLR), les lourdeurs administratives, la sur-réglementation ainsi que la taxation jugée excessive par le gouvernement ont de quoi décourager de nombreux investisseurs. Et comme le Nigeria cherche à générer de nouveaux revenus, la fiscalité est apparue comme le premier levier d'action pour ce faire. Rendant encore plus vivace l'adage «...
(Le Point 06/10/17)
Après quatre ans d'absence, Ayo, chanteuse germano-nigériane d'origine tsigane, revient sur le devant de la scène avec un cinquième album, qui porte son nom. Elle s'est confiée au Point Afrique. Avec une jovialité communicative et une énergie débordante, Ayo nous reçoit dans un quartier populaire de Paris. De la capitale, il en est d'ailleurs question dans « Paname » où pour la première fois, elle lui déclare tout son amour, presque totalement en français. À 37 ans, la pétillante artiste se confie, sans détour et avec humour, sur sa maturité dont elle a usé pour cet album, entièrement réalisé et produit par ses soins. Chez elle, dans un parc, sur un canapé... les 14 chansons de cette production ont toutes...
(AFP 05/10/17)
Au moins 17 personnes sont mortes noyées et 26 étaient toujours recherchées après le naufrage d'un bateau transportant une soixantaine de passagers sur le Niger, dans le nord-ouest du Nigeria, a déclaré mercredi à l'AFP un responsable local des services d'urgence. Le bateau qui avait quitté le village de Jilbabo, dans l'Etat de Kebbi, se dirigeait mardi vers la localité de Tetebo, dans l'Etat voisin du Niger, lorsqu'il a heurté un tronc d'arbre dans le fleuve du même nom, dont le niveau avait monté suite à de fortes pluies. "Jusque là, 17 corps ont été repêchés dans l'eau, 12 hier et cinq autres ce matin", a affirmé Suleiman Mohammed Karim...
(RFI 05/10/17)
C’est une sacrée épine dans les pieds du chef d'Etat nigérian. La gestion du pétrole est son domaine réservé puisqu'il est directement en charge du ministère. Sous son autorité, un ministre délégué gère les affaires au quotidien, Ibe Kachikwu. Ce dernier lui a écrit lors de son retour au Nigeria un courrier rendu public d'abord sur les réseaux sociaux ces dernières semaines puis dans la presse depuis mercredi. Cette lettre explicite avec détails les relations complexes entre ce ministre délégué et le responsable de la Compagnie nationale nigériane du pétrole. Et ce document pointe les problèmes de gouvernance dans un secteur des hydrocarbures générant plus de 70% des recettes du Nigeria. Le ministre délégué au pétrole réclame des mesures fortes...
(La Tribune 05/10/17)
Les autorités américaines viennent de mobiliser une enveloppe supplémentaire de 30,2 milliards de francs CFA (54 millions de dollars) dans la guerre contre Boko Haram et l'Etat islamique. Plusieurs pays du bassin du Lac de Tchad et de l'Afrique de l'Ouest profiteront de cette aide, en attendant la concrétisation des engagements de l'ONU dans cette lutte. Le sous-secrétaire d'Etat américain aux affaires politiques, Thomas Shannon, cité par la plateforme d'informations Sahara Reporters, a confirmé ce 1er octobre que l'Administration américaine vient de libérer des fonds supplémentaires au profit du Cameroun, du Nigéria, du Tchad et d'autres pays de l'Afrique de l'Ouest, mobilisés contre les deux groupes terroristes Boko Haram et l'Etat islamique. Selon le responsable américain qui s'exprimait lundi dernier...
(RFI 05/10/17)
L’avant-dernière journée des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018 de football se déroule du 6 au 8 octobre 2017. Les équipes d’Egypte, du Nigeria et de Tunisie peuvent se qualifier dès ce week-end pour la phase finale d’un Mondial en Russie durant lequel l’Afrique aura cinq représentants. Va-t-on connaître le(s) premier(s) représentant(s) de l’Afrique en Coupe du monde 2018 de football, ce week-end du 6 au 8 octobre 2017 ? Ou faudra-t-il attendre la dernière journée des éliminatoires africaines (10 au 12 novembre) pour savoir quelles seront les cinq équipes africaines en lice en Russie ? Trois sélections sont en mesure de s’assurer la première place au classement de leur groupe, durant l'avant-dernière journée, et de se qualifier ainsi...
(Jeune Afrique 04/10/17)
Cet avocat nigérian a reçu le prix Nansen du HCR. Un hommage à son combat pour l’éducation et pour la libération de 82 lycéennes de Chibok. Si 82 « Chibok girls » ont été libérées en mai 2017 par Boko Haram, elles le doivent en grande partie aux talents de négociateur hors pair de Zannah Mustapha. Cet avocat de 58 ans, originaire du nord du Nigeria, est l’un des rares intellectuels à qui la secte islamiste fasse confiance. Depuis l’enlèvement en avril 2014 de plus de 200 lycéennes à Chibok, il négocie avec les islamistes radicaux. Après la mort en 2009 pendant sa détention de Mohamed Yusuf, le fondateur de Boko Haram, c’est lui qui a défendu en justice les...
(Agence Ecofin 04/10/17)
DsTV, StarTimes et d’autres opérateurs de télévision payante, présents au Nigeria, auraient contacté, selon de nombreux médias locaux, le ministère de la communication pour obtenir un allègement fiscal. Cette réaction fait suite à la décision du ministère d’offrir des privilèges fiscaux à TStv, le nouvel opérateur de télévision payante nigérian. Présent le 1er octobre au lancement des services de l’opérateur basé au Nigeria, le ministre Lai Mohammed avait annoncé la décision de lui accorder un allègement fiscal sur une période de 3 ans. L’octroi d’un tel privilège est désapprouvé par les concurrents de TStv. « Ceux qui ont travaillé durement pendant des années pour fournir le même type de service ne peuvent pas être ignorés de la sorte. Ce n’est...
(Le Monde 03/10/17)
Velléités indépendantistes résurgentes, répression militaire brutale : le sud-est du pays est pris dans un engrenage de violences. Le Nigeria, ancienne colonie britannique, a célébré, dimanche 1er octobre, sa souveraineté, jour de fête nationale depuis la proclamation de son indépendance en 1960. Les militants sécessionnistes du Biafra, qui interrogent haut et fort la légitimité de l’Etat, ne se sont pas joints aux festivités. Le président nigérian Muhammadu Buhari a condamné, dimanche, les appels au « démembrement » du Nigeria et appelé à un dialogue...
(Financial Afrik 03/10/17)
La nigériane Fidelity Bank Plc vien d’annoncer son intention d’émettre des obligations internationales (eurobonds) pour un montant global de 500 millions de dollars américains. Selon une note publiée sur la plateforme de la Bourse nigérienne (NSE), l’émission sera cotée sur sur la Bourse irlandaise. L’émission se fera via un véhicule spécialisé offshore (SPV). L’opération a reçu les approbations de la Banque centrale du Nigéria (CBN) et de la Securities and Exchange Commission (SEC). Fidelity Bank a l’intention d’utiliser le produit net des billets pour financer l’offre publique d’achat des billets existants et à des fins bancaires générales. Pour rappel, au terme du premier semestre, le bénéfice brut de la banque s’est inscrit en hausse de 22% à 85,8 milliards de...
(Agence Ecofin 03/10/17)
Le gouvernement américain vient de libérer une enveloppe supplémentaire d’aide d’un montant de 54 millions de dollars (30,2 milliards de francs Cfa) au profit du Cameroun, du Nigeria, du Tchad et d’autres pays de l’Afrique de l’Ouest engagés dans la lutte contre Boko Haram et l’Etat islamique, deux groupes terroristes qui sévissent dans ces parties du continent noir. L’information vient d’être révélée par le sous-secrétaire américain aux affaires politiques, Thomas Shannon (photo), au cours d’un symposium sur le thème «Le Nigeria: défis et perspectives pour la promotion d’une paix durable», organisé par l'Institut américain de la paix à Washington, DC., rapporte la plateforme d’informations Sahara Reporters. Avec cette nouvelle aide américaine, l’enveloppe globale injectée par ce pays dans la lutte...
(AFP 02/10/17)
Le président nigérian Muhammadu Buhari a condamné dimanche les appels au "démembrement" du Nigeria, appelant à un dialogue "rationnel" après des violences entre sécessionnistes pro-Biafra et forces de l'ordre dans le sud-est. L'ancien général de 74 ans s'est ensuite envolé vers Maiduguri (nord-est) pour une visite surprise à ses troupes en première ligne face au groupe jihadiste Boko Haram. Il s'agit de sa première visite dans cette partie du pays depuis son élection en 2015. Auparavant, dans un discours diffusé dans la matinée, le président Buhari a déclaré que "les récents appels à la restructuration (de l'Etat fédéral), plutôt appropriés dans un débat légitime, ont permis à des groupes...
(Le Point 02/10/17)
La toute dernière disposition permettant d'enregistrer son entreprise depuis l'étranger sans avoir à venir au Nigeria est emblématique de la forte volonté du pays d'améliorer le climat des affaires. C'est un secret de Polichinelle. Au Nigeria, il est difficile de faire des affaires. Le pays a beau être en croissance (malgré la crise liée à la baisse du prix du baril qui impacte l'économie du pays depuis plus d'un an, NDLR), les lourdeurs administratives, la sur-réglementation ainsi que la taxation jugée excessive par le gouvernement ont de quoi décourager de nombreux investisseurs. Et comme le Nigeria cherche à générer de nouveaux revenus, la fiscalité est apparue comme le premier levier d'action pour ce faire. Rendant encore plus vivace l'adage «...

Pages