Samedi 24 Juin 2017
(Agence Ecofin 15/06/17)
Au Nigéria, la compagnie de distribution Ikeja Electric Plc a, en partenariat avec Deloitte, lancé la semaine passée une plateforme permettant à ses clients de rapporter le vol d’électricité sur son réseau. « En mettant nos clients directement en contact avec un fournisseur de services professionnels via cette plateforme, nous leur permettons de rapporter toute sorte de comportements ne respectant pas l’éthique ou illégaux », a indiqué Felix Ofulue, Chargé de Communications d’Ikeja Electric. La plateforme qui sera gérée par Deloitte, inclura l’utilisation de mails, d’appels gratuits, entre autres, pour dénoncer les contrevants, y compris anonymement.
(La Gazette de Madagascar 15/06/17)
Au Nigéria, les prix du diesel ont chuté de plus 30% entre février et juin cette année, d’après le média local THISDAY. En février 2017, alors que les prix du pétrole excédaient 53 $, les dépôts fournissaient le diesel entre 225-235 nairas (0,72$-0,75$) le litre. A la pompe, ce prix s’élevait jusqu’à 260-280 nairas (0,83$-0,89$). « La hausse des prix du pétrole brut et celle du taux de change en février avaient affecté non seulement les prix du diesel mais aussi ceux d’autres produits. Actuellement, le prix du but dont le diesel est dérivé, est en baisse en raison d’une forte offre à l’échelle mondiale.», a confié un négociant au journal nigérian. Selon le site, au début du mois en...
(Agence Ecofin 15/06/17)
Le Nigéria va émettre ce mois son premier sukuk souverain sur le marché local afin de financer des projets routiers. D’après le Bureau de gestion de la dette du pays qui a fait cette annonce hier, le montant visé à travers l’opération s’élève à 100 milliards de nairas (328 millions $). L’obligation islamique qui sera émise le 28 juin, sera listée sur le Nigerian Stock Exchange et la FMDQ. Elle arrivera à maturité après sept ans. L’institution précise que l’émission « entre dans le cadre d’une stratégie visant à accélérer le développement des infrastructures ». Elle cible principalement les investisseurs particuliers et institutionnels, et sera co-arrangée par la First Bank et le gestionnaire de patrimoine islamique Lotus Capital. Pour rappel,...
(La Tribune 15/06/17)
Pour sa méga-raffinerie pétrolière qui devrait entrer en service en 2018, Dangote veut le meilleur. Il vient de faire appel, pour l’équipement de son usine, à l’américain DuPont Clean Technologies C'est DuPont Clean Technologies qui assurera l'équipement de la méga-raffinerie de Dangote Group au Nigéria. La firme américaine l'annonce dans un communiqué de presse rendu public mercredi 14 juin. Fondé en 1802, DuPont Clean Technologies est un expert mondial des solutions technologiques propres. Auprès de lui, Dangote Oil Refinery Company Ltd a commandé « des équipements exclusifs » pour différentes unités qui mobiliseront tout le réseau de DuPont. Ainsi, pour l'unité d'alkylation de la raffinerie, l'équipement sera fourni par Stratco, leader mondial en la matière, l'unité de régénération de l'acide...
(Commod Africa 15/06/17)
L’usine de mélange d’engrais à Auchi dans l’État d’Edo au Nigeria devrait entrer en production d’ici à la fin du mois de juin. Portée par le gouverneur de l’État d’Edo, Godwin Obaseki, l’usine cible une capacité de production de 55 000 tonnes d’engrais par an. L’usine fait partie de l’Initiative présidentielle sur les engrais (PIF) qui vise à ce que les agriculteurs puissent accéder lors de la prochaine campagne de plantation à des engrais au coût de 5 500 nairas (€15,6) le sac. Pour le président de l'Association des producteurs d'engrais du Nigeria, Thomas Etuh, mélanger localement les matières premières pour fabriquer des engrais permet de créer des emplois et de réaliser des économies de devises. Selon lui, cela permettra...
(AFP 14/06/17)
Le président du Sénat nigérian a été acquitté mercredi, mettant fin aux poursuites contre le troisième plus important dirigeant du pays, qui représentait un test décisif dans la campagne anti-corruption menée par le président Muhammadu Buhari. Les avocats de Bukola Saraki ont affirmé que les procureurs n'étaient pas en mesure de fournir les preuves nécessaires à leurs accusations: d'avoir dissimulé des biens acquis avec des fonds publics détournés quand il était gouverneur de l'Etat de Kwara (ouest) entre 2003 et 2011 et ne pas les avoir mentionnés dans sa déclaration de patrimoine. Il était également accusé d'avoir continué à percevoir son salaire de sénateur, alors qu'il était gouverneur. M. Saraki a mis en cause la compétence du Tribunal du code...
(AFP 14/06/17)
Face à la montée des sentiments indépendantistes et des tensions interethniques au Nigeria, le gouvernement tente d'apaiser les esprits et appelle à l'unité nationale. Le Forum consultatif de la jeunesse d'Arewa (AYCF), un mouvement régionaliste, a mis le feu aux poudres la semaine dernière en lançant un ultimatum. Les Igbos - ethnie chrétienne du sud-est - vivant dans le nord principalement musulman ont été sommés de quitter la région d'ici le 1er octobre. Au moins deux autres groupes du sud et du sud-ouest ont depuis annoncé leur volonté d'indépendance, ravivant des divisions ethniques de longue date dans le pays le plus peuplé d'Afrique.
(Agence Ecofin 14/06/17)
Au Nigéria, la centrale électrique Afam IV située dans la région du Delta du Niger, a vu sa production plonger à 350 MW (-40%) en raison de difficultés de transmission. « Malgré qu’elle ait la capacité de générer jusqu’à 650 MW, elle produit seulement entre 350 et 450 MW puisqu’elle ne dispose pas de système de transmission d’électricité pour assurer le transport à pleine capacité», révèle un document publié par Shell Petroleum Development Company Limited (SPDC). Dans la même source, SPDC souligne le besoin urgent pour l’approvisionnement stable en gaz ainsi que le paiement d’arriérés dus à plusieurs opérateurs.
(Agence Ecofin 14/06/17)
Au Nigéria, la commission contre les délits économiques et financiers (EFCC) a ouvert une enquête à l’encontre du président de la chambre des représentants, Yakubu Dogara, qui est accusé d’avoir gonflé le budget 2016 à des fins personnels. C’est ce rapporte Reuters qui cite une lettre de la commission datant du 9 juin. Bien que le porte-parole du responsable suspecté n’ait pas encore répondu accusations, il faut rappeler que l’année dernière, l’ancien président du comité d’assignations de la chambre, Abdulmumin Jibrin, a adressé à l’EFCC une pétition dans laquelle il accusait M. Dogara et plusieurs autres membres de la chambre des représentants d’avoir détourné 40 milliards de nairas (125 millions $) du budget adopté par le parlement. L’accusation contre Dogara...
(AFP 14/06/17)
Dans ses clips bling-bling où shorts moulants côtoient bouteilles de champagne et grosses voitures, Wizkid, l'icône de la pop nigériane, a troqué ses jeans, ses caleçons apparents et ses T-shirts Versace pour des tenues traditionnelles: la nouvelle tendance pour la jeunesse de Lagos. En 2016, Vogue, magazine leader de la mode, l'a élu "chanteur pop le mieux habillé du Nigeria": un titre particulièrement convoité et exigeant dans ce pays où l'apparence est reine et la concurrence, à tous les coins de rue. L'agbada yorouba (immense tunique de trois épaisseurs), le 'Niger Delta' igbo (chemise brodée avec...
(Agence Ecofin 14/06/17)
Au Nigéria, la compagnie pétrolière Forte Oil, compte lever 20 milliards de nairas (62 millions $) sur la NSE en vue de diversifier ses activités. C’est ce qu’a révélé Julius Omodayo-Owotuga, directeur exécutif de la compagnie. « Nous avons entamé les préparations en vue de lever des fonds supplémentaires et continuons à explorer de nouvelles opportunités. Notre dernière levée de fonds a connu un franc succès. Nous avons pu lever neuf milliards de nairas à travers une obligation d’entreprise. Cette opération nous a fourni assez de liquidités pour actualiser notre plan d’expansion et repositionner la compagnie pour les années à venir », a indiqué le responsable. En ce qui concerne la prochaine levée, il a affirmé que des négociations sont...
(La Tribune 14/06/17)
L’annonce a été faite par sa société par voie de communiqué ce mardi 13 juin. Funke Opeke, PDG de MainOne, premier fournisseur de solutions de connectivité et datacenter en Afrique de l’Ouest, a été désignée parmi les 50 personnalités les plus influentes de la Data Economie au sein de la région Europe Moyen-Orient et Afrique (EMEA) lors du DataCloud Europe 2017 à Monaco. Qui est-elle ? Fondatrice et PDG de MainOne, une société spécialisée dans la fourniture de solutions de connectivité et datacenter basée à Lagos (Nigéria), Funke Opeke, 56 ans, a été désignée l'une des 50 personnalités les plus influentes du secteur de la Data économie au sein de la région Europe Moyen-Orient et Afrique (EMEA), annonce sa firme...
(AFP 13/06/17)
A Benin City, la capitale nigériane de départ de l'immigration clandestine, on ne prononce jamais le mot "prostitution". Dans le langage courant, les jeunes filles qui partent vers l'Italie ou la France ne vont pas faire le trottoir. Elles partent "se débrouiller". Le Nigeria, géant de plus de 190 millions d'habitants, détient le triste record du nombre de migrants africains arrivés par bateau sur les côtes italiennes. En 2016, ils étaient 37.500, selon l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). L'immense majorité d'entre eux étaient originaires de Benin City (Etat d'Edo, dans le sud du pays). L'OIM note une explosion des chiffres concernant le trafic de femmes (433 nigérianes sont arrivées en 2013, près de 5.000 en 2014, derniers chiffres disponibles),...
(RFI 13/06/17)
Le Nigeria se passionne pour l'arrestation spectaculaire de celui que l'on appelle «le roi du kidnapping». Chukwudi Onuamadike, alias Evans, dort depuis quelques jours en prison. Evans est devenu multimillionnaire grâce aux cumuls de nombreuses rançons d'enlèvements. Des rapts qu'il a commandités et menés en personne. Evans était à la tête d'une vraie entreprise criminelle. Il opérait aux quatre coins du Nigeria. Et c'est avec du soulagement que les Nigérians s'envoient sur les réseaux sociaux les images et le récit de son arrestation. Pour Fatai Owoseni, l'inspecteur général de Lagos, la capture d'Evans est d'ores et déjà l'une des plus belles prises de sa carrière. Des années que toutes les unités de police nigériane recherchaient ce chef de gang jusque-là...
(Agence Ecofin 13/06/17)
Le gouvernement nigérian a demandé à la Banque africaine de développement (BAD) son appui pour financer des projets de centrales électriques à charbon dans le pays. C’est ce qu’a révélé Yinka Oyebode, assistant spécial chargé des medias auprès du ministre des mines. Si le montant de l’appui n’a pas été révélé, l’exécutif a toutefois affirmé que le financement débloqué serait accessible aux opérateurs désireux d’installer les centrales concernées, avec une capacité de production d’au moins 500 MW. Il faut rappeler que le ministère des mines a récemment obtenu auprès de la Banque mondiale un financement de 150 millions $ pour développer le secteur des mines mais ce dernier ne couvre pas les projets de charbon.
(BBC 13/06/17)
Le pape François donne un ultimatum de 30 jours à des prêtres nigérians pour qu'ils lui prêtent obéissance en acceptant la nomination d'un évêque du diocèse d'Ahiara (sud) nommé en 2012 par son prédécesseur Benoit XVI. Il menace de les déchoir de leur office s'ils n'acceptent pas cette décision. Après sa nomination, Mgr Okpaleke avait été accueilli avec hostilité par les prêtres locaux qui reprochaient au Vatican de n'avoir pas choisi un évêque originaire de leur diocèse pour des considérations ethniques. La tension était si forte que le nouvel évêque avait été ordonné dans le diocèse voisin d'Owerri. Jusqu'à ce jour, il n'a pas encore pu prendre possession de son diocèse. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-40247868
(La Tribune 13/06/17)
Safaricom s’apprête à lancer sa solution de mobile banking, M-Pesa, dans des marchés à fort potentiel de croissance comme le Nigéria et l’Angola. L’opérateur devra également faire face à la pression de certains parlementaires souhaitant diviser Safaricom et M-Pesa. Un souhait justifié par le «monopole» exercé par l’opérateur. L'opérateur télécoms kényan Safaricom s'apprête à étendre son service de mobile banking, M-Pesa, en dehors de sa zone de confort d'Afrique de l'Est. Les deux marchés ciblés sont le Nigéria et l'Angola. Cette décision survient alors que Safaricom s'apprête à lancer un examen réglementaire au niveau de son marché local.
(La Tribune 13/06/17)
Les mesures introduites en avril dernier par la Banque centrale nigériane pour stopper la crise monétaire qui frappait le pays, a permis de freiner cette conjoncture. Il n’empêche que cette fenêtre de change a eu des impacts inattendus sur le secteur bancaire, creusant de plus en plus l’écart entre des banques de niveau 1, de plus en plus fortes et des établissements de niveau 2 de plus en plus affaiblis. La fenêtre de change mise en place par la Banque centrale nigériane en avril dernier, a permis de freiner la pénurie de monnaie, qui a été le moteur de l'une des pires contractions économiques qu'a connu le Nigeria en 25 ans. Cette mesure a également impacté le secteur bancaire renforçant...
(Afrik.com 13/06/17)
Battus à domicile respectivement par l’Afrique du Sud (0-2) et le Mozambique (0-1), le Nigeria et la Zambie ont essuyé une terrible contre-performance samedi, entrant dans les éliminatoires de la CAN 2019 de la pire des façons. Déjà absent des CAN 2015 et 2017, le Nigeria va-t-il manquer une 3e édition consécutive ? En tout cas, les Super Eagles ont démarré les éliminatoires de la CAN 2019 de la pire des façons en s’inclinant 2-0 face à l’Afrique du Sud, leur plus sérieux concurrent, ce samedi à domicile à Uyo. La première mi-temps avait pourtant été totalement à l’avantage des locaux, qui avaient constamment maintenu leur adversaire sous pression. Mais Ndidi a manqué le cadre deux fois en début de...
(AFP 12/06/17)
Le pape François a lancé un ultimatum de 30 jours à des prêtres nigérians pour qu'ils lui prêtent obéissance en acceptant la nomination d'un évêque du diocèse d’Ahiara (sud), sous peine d'être déchus de leur office. Recevant en audience une délégation catholique du Nigeria, la pape a demandé aux prêtres et ecclésiastiques d’Ahiara de lui écrire personnellement pour lui "demander pardon", a indiqué samedi le Saint-Siège dans un communiqué. Dans sa lettre, chacun devra clairement exprimer son "obéissance totale au pape" et être disposé "à accepter l'évêque nommé par le pape", ajoute le texte qui précise que le courrier devra être envoyé sous 30 jours à compter du 9 juillet. "Ceux qui ne le feront pas seront de fait déchus...

Pages