| Africatime
Samedi 25 Mars 2017
(Agence Ecofin 23/03/17)
L’entrepreneur américain Dave McClure est arrivé au Nigéria à l’occasion du « Geeks meet Nollywood », qui s’est tenu à Lagos, ce 21 mars 2017. L’évènement a réuni plusieurs investisseurs américains présents dans le secteur des médias, du divertissement et des technologies. Ceux-ci sont venus à la rencontre des opérateurs de Nollywood, l’industrie nigériane du cinéma et du divertissement. Le « Geeks meet Nollywood » entre dans le cadre d’un évènement mondial, organisé par la société « 500 Startups », fondée par Dave McClure. Elle est un accélérateur de croissance des entreprises, et opère également comme un fond d’investissement. Avec sa société « 500 Startups », Dave McClure organise le « Geeks on a Plane Tour ». L’initiative permet aux...
(AFP 22/03/17)
Un conflit entre Yoroubas et Haoussas, deux des plus grandes ethnies au Nigeria, a fait au moins 46 morts et une centaine de blessés, les 7 et 8 mars derniers dans la ville d'Ile-Ife (sud-est), selon un bilan de la police. "Le nombre de personnes tuées s'élève à 46 et 96 ont été blessées dans les violences à Ile-Ife (Etat d'Osun)", a déclaré mercredi à l'AFP Moshood Jimoh, porte-parole de la police fédérale nigériane, ajoutant que "15 blessés étaient encore à l'hôpital". Au lendemain d'un incident dans un marché, des bandes de Yoroubas ont attaqué, pour certains avec des armes blanches, des habitations et des commerces dans le quartier haoussa de Sabo. Des forces spéciales ont été déployées pendant deux...
(AFP 22/03/17)
Cinq attaques suicide coordonnées ont frappé mercredi matin un camp de déplacés à la périphérie de Maiduguri (nord-est du Nigeria), faisant trois morts et une vingtaine de blessé ont indiqué des responsables des services d'urgence locaux. "Cinq kamikazes en tout, tous des hommes adultes, étaient impliqués dans ces incidents et ont tué trois personnes", a indiqué à l'AFP Ibrahim Abdulkadir, porte-parole régional de l'Agence nationale de gestion des urgences (Nema). Une vingtaine de blessés ont été conduits à l'hôpital de Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno, à quelques kilomètres du camp, a-t-il ajouté. La première explosion a eu lieu dans un bâtiment informel abritant près de 200 déplacés, où trois kamikazes se sont introduits et ont déclenché leur ceinture explosive,...
(AFP 22/03/17)
Une des principales organisations des droits de l'Homme au Nigeria a dénoncé mardi des "attaques" visant le bureau d'Amnesty International à Abuja ces derniers jours, demandant aux autorités d'ouvrir une enquête, alors que l'armée a récemment accusé Amnesty de vouloir déstabiliser le pays. Lundi, "un groupe de manifestants a barricadé le bureau d'Amnesty International et demandé à l'organisation internationale de quitter le Nigeria dans les 24 heures", s'indigne dans un communiqué signé du Socio-Economic Rights and Accountability Project (Serap). Le Serap demande au président Muhammadu Buhari "une enquête approfondie sur les attaques apparemment sponsorisées et coordonnées contre le bureau d'Amnesty International au Nigeria et de garantir la sécurité de son personnel". L'ONG nigériane demande au gouvernement de "nommer et dénoncer...
(Reuters 22/03/17)
DAKAR, (Reuters) - Les autorités camerounaises expulsent des milliers de réfugiés nigérians chassés de leur domicile par la secte islamiste Boko Haram malgré la signature d'un accord entre les autorités d'Abuja et Yaoundé destiné à éviter ces reconduites à la frontière, ont annoncé mardi les Nations unies. Réquisitionnée, l'armée camerounaise a pour l'heure expulsé plus de 2.600 réfugiés vers des villages du nord-est du Nigeria où l'insurrection des djihadistes se poursuit et où l'accès aux services les plus élémentaires reste limité, a dit le Haut commissariat de l'Onu pour les réfugiés (HCR). Les deux pays avaient pourtant conclu début mars un accord avec le HCR qui devait permettre aux réfugiés installés au Cameroun de ne pas être expulsés contre leur...
(Xinhua 22/03/17)
La reprise des opérations militaires dans la région du Lac risque de provoquer des conséquences humanitaires, notamment en termes de protection et d'accès, prévient le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Tchad, dans son dernier bulletin. La Force multinationale mixte (FMM), qui intervient dans les pays du bassin du Lac Tchad sous l'égide de l'Union africaine, a annoncé le début de nouvelles opérations militaires dans la région depuis le mois de février 2017. "La situation sécuritaire demeure relativement calme au Tchad, en dépit des opérations en cours, mais celles-ci pourraient avoir un impact sur l'accès humanitaire dans les semaines à venir", affirme le document d'OCHA. La communauté humanitaire se prépare à de potentiels nouveaux déplacements de populations...
(AfricaNews 22/03/17)
Des milliers de réfugiés nigérians ont été expulsés par les autorités camerounaises en dépit de l’accord entre les autorités d’Abuja et Yaoundé pour éviter ce genre de reconduites à la frontière. C’est environ 2.600 réfugiés qui ont été renvoyés vers des villages du nord-est du Nigeria où la présence djihadiste est encore perceptible par la multiplication des attaques terroristes, selon l’ONU. Une expulsion étonnante, d’autant que les deux pays voisins avaient conclu début mars un accord avec le HCR qui permettait aux réfugiés installés au Cameroun de ne pas être expulsés contre leur gré. Lors d’un point de presse à Genève sur la situation, Babar Baloch, porte-parole du HCR a déclaré : ‘‘en réalité, les retours forcés se poursuivent. Contactées...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Durant sa convalescence de quelque deux mois à Londres (il est rentré le 10 mars), le président nigérian Muhammadu Buhari s’est appuyé sur des hommes et des femmes de confiance pour gérer le pays. Il s’est entouré de personnalités principalement issues du Nord et de la région de Lagos, au risque de s’attirer les foudres des représentants d’autres territoires, notamment du delta du Niger. Revue des troupes, en collaboration avec l'Institut français de relations internationales (Ifri).
(La Tribune 22/03/17)
Auparavant grand importateur de ciment, le Nigéria est devenu autosuffisant cette année en ciment grâce aux capacités de productions de son milliardaire Aliko Dangote. Le pays a d’ailleurs commencé à vendre le matériau à ses voisins africains. Il a tenu sa promesse. Pour marquer son 59e anniversaire, le milliardaire nigérian Aliko Dangote avait promis à son pays une indépendance aux importations de ciment en lançant la construction d'une cimenterie intégrée d'une capacité de production de 6 millions de tonnes par an. Le rêve du milliardaire est devenu réalité. Le Nigéria est désormais autosuffisant en ciment. « Nous avons exporté près de 0,4Mt vers les pays voisins et, ce faisant, nous avons franchi une étape importante en transformant le Nigeria en...
(La Tribune 22/03/17)
Le secteur financier nigérian vient d’enregistrer le changement de propriétaire de la Keystone Bank. Cet établissement a été cédé par le gestionnaire d’actif AMCON à un consortium constitué par le duo Sigma Golf Nigeria Limited et Riverbank Investment Resources Limited. Une opération qui n’a pas fait l’unanimité au sein d’AMCON, dont une partie du management espérait céder la banque à une entreprise du Nord du pays pour des considérations politiques. La banque nigériane Keystone Bank vient de changer de main. Selon AMCON (Asset Management Corporation of Nigeria), entreprise de gestion d'actifs, le tour de table de Keystone a été récupéré par le duo Sigma Golf Nigeria Limited et Riverbank Investment Resources Limited, qui se sont constitués en consortium à l'occasion...
(AFP 21/03/17)
Un groupe d'hommes armés a attaqué une communauté rurale du centre du Nigeria et tué 17 personnes, dernier épisode en date du conflit opposant éleveurs et cultivateurs pour les droits de pâturage, a annoncé mardi la police locale. "Des inconnus ont lancé une attaque hier contre un marché de Zaki Biyam", dans l'Etat du Benue. "Dix-sept personnes ont été tuées et onze blessées", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police de l'Etat Moses Yamu, ajoutant que la plupart des victimes étaient des femmes et des enfants. Il a précisé que les attaquants venus en moto et voiture avaient ouvert le feu sur le marché de la localité avant d'incendier des bâtiments. "Nous n'avons procédé à aucune arrestation et...
(AFP 20/03/17)
Quatre personnes ont été tuées samedi soir par l'explosion des charges portées par trois assaillants à l'entrée d'un village du nord-est du Nigeria, a indiqué dimanche la police locale. Les trois kamikazes - un homme et deux femmes - ont tenté de rentrer dans le village de Umarari, dans les faubourgs de la capitale régionale Maiduguri, a expliqué le porte-parole de la police de l'Etat de Borno Victor Isuku. Ils ont fait exploser les charges qu'ils portaient à l'approche d'un poste de contrôle, a-t-il ajouté, tuant un milicien local et une femme et ses deux enfants.
(RFI 20/03/17)
Trois kamikazes, un homme et deux femmes, ont tué quatre personnes dans une localité proche de la ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, rapporte la police. Ils ont fait sauter leurs charges explosives samedi soir dans le village d'Umariri, quand un membre d'une milice pro-gouvernementale a tenté de les interroger. Ce dernier, ainsi qu'une femme et ses deux enfants ont été tués. Déclarée « terrassée et battue » par l'armée nigériane, la branche ouest-africaine de l'Etat islamique multiplie les attaques depuis ce début d'année 2017.
(RFI 20/03/17)
Ce lundi 20 mars est la Journée internationale de la francophonie. De langue officielle anglaise, le Nigeria et ses 180 millions d'habitants est complètement entouré par des pays francophones. Au début des années 90, le pays envisageait d'instituer le français comme langue officielle. Le français est ainsi devenu la seconde langue étrangère obligatoire à l'école. Mais la pénurie de professeurs et le manque d'intérêt de la population a freiné sa pénétration. En 2014, l'ex-président Goodluck Jonathan a refait de l'apprentissage du français une priorité. Trois ans plus tard, la prise de conscience commence à infuser, notamment en milieu professionnel et dans le monde des affaires.
(Agence Ecofin 20/03/17)
Au Nigéria, un nouveau régime fiscal sera institué en vue de générer environ 1 milliard $ de recettes supplémentaires au cours des trois prochaines années. Ceci notamment en réduisant les évasions fiscales et les flux financiers illicites dans le pays. « Le régime de déclaration volontaire des biens et actifs (VAIDS) proposé se concentrera sur la réduction de l’évasion fiscale et des flux financiers illicites. En outre, le nouveau système permettra aux personnes ne respectant pas la loi fiscale en application de se remettre en règle, » a déclaré Babatunde Fowler (photo), président du service fédéral des revenus internes (FIRS). D’après M. Fowler, la nouvelle mesure entrera en application entre Mai et Novembre 2017 et touchera les impôts fédéraux et...
(RFI 18/03/17)
Abuja a le plus grand mal à être digne de son statut de capitale du Nigeria. Du coup, Lagos reste plus que jamais animée par le sentiment d'être la « vraie capitale » de la Fédération. A Lagos, la population connaît des joies simples. La visite de l'aéroport de Lagos en février 2017 par Yemi Osinbajo (qui a assuré l'intérim du président Muhammadu Buhari pendant son séjour médical à Londres) a suffi à provoquer un enthousiasme débordant dans les médias de la ville. Il est vrai que la mégapole s'était sentie négligée ces derniers temps : depuis son élection en avril 2015, le chef de l'Etat n'est jamais venu dans la capitale économique du Nigeria. Il se méfie de cette...
(AfricaNews 18/03/17)
Le Nigeria veut miser sur la culture de la noix de coco pour stimuler son agriculture et son économie fortement dépendante de la production de pétrole. Un rideau de cocotiers visibles à des kilomètres, un décor assez fréquent dans les régions côtières du Nigeria. C’est même devenu un nouveau défi économique pour les Nigérians de plus en plus attirés par la culture de la noix de coco. Au moment où le gouvernement s’active pour stimuler le secteur agricole, les acteurs de la filière coco veulent en faire un symbole de la renaissance agricole du pays qui traverse une grave crise économique depuis plusieurs mois. Aujourd’hui, les Nigérians espèrent surtout produire plus pour freiner l’importation de produits alimentaires. De fait, les...
(Agence Ecofin 18/03/17)
En 2016, Zenith Bank a enregistré une hausse de ses volumes de prêts et de ses revenus d'intérêts. Mais Guaranty Trust Bank (GTB), l'autre grand groupe bancaire nigérian, affiche une meilleure rentabilité. C’est ce que fait ressortir l'analyse comparative de leurs résultats financiers de l'exercice 2016. Sur le papier, Zenith Bank est plus importante que GTB en termes d'actifs globaux, de dépôts des clients, et même de volume de prêts. En 2016, les dépôts des clients chez Zenith Bank, de 2900 milliards de nairas (9,34 milliards $), étaient plus volumineux que les 1900 milliards de nairas (6,12 milliards $) collectés par Guaranty Trust Bank. Avec des revenus nets d'intérêt de 240,17 milliards de nairas, Zenith Bank a dépassé sa concurrente...
(AFP 17/03/17)
La deuxième plus grande compagnie aérienne au Nigeria, Aero Contractor, a licencié un millier de personnes, soit les deux tiers de ses effectifs, pour tenter d'échapper à la faillite, a indiqué vendredi l'agence gouvernementale qui la contrôle. L'AFP a pu se procurer un exemplaire de la lettre envoyée cette semaine aux membres du personnel, justifiant les licenciements par les "difficultés financières" d'Aero. Plus de 1.000 personnes sont concernées sur les 1.500 employés que compte la compagnie, a confirmé à l'AFP Jude Mwauzor, porte-parole de la Société de Gestion d'Actifs du Nigeria (AMCON). Cette agence publique avait racheté Aero en partie en 2011, puis pris le contrôle de la compagnie pour tenter d'endiguer ses dettes, et pour augmenter ses capacités de...
(AFP 17/03/17)
Trois personnes sont mortes jeudi dans le nord-est du Nigeria dans un incendie déclaré dans un camp abritant des déplacés ayant fui les violences provoquées par le groupe jihadiste nigérian Boko Haram, ont annoncé les services d'urgence. Selon l'Agence nationale de gestion des urgences (Nema), le feu s'est déclaré dans la localité de Konduga, dans un site accueillant plus de 6.200 personnes déplacées par le conflit entre l'armée nigériane et les combattants islamistes de Boko Haram. "L'incendie s'est déclenché aux alentours de 10H40 (09H40 GMT) dans la partie réservée à la cuisine, provoquant la mort de trois personnes et en blessant six autres", a indiqué dans un communiqué le porte-parole de Nema, Abdulkadir Ibrahim. Konduga est située à environ 35...

Pages