| Africatime
Lundi 30 Mai 2016
(AFP 30/05/16)
Cinq personnes ont été tuées dimanche par l'explosion d'un engin artisanal dissimulé par des membres du groupe armé islamiste Boko Haram à proximité d'un barrage militaire dans le nord-est du Nigeria, a indiqué l'armée nigériane. Un triporteur a déclenché l'explosion en roulant sur l'engin à la périphérie de la ville de Biu, dans l'Etat de Borno. "Les premiers éléments de l'enquête montrent que l'explosif avait été enterré il y a longtemps sans être jamais détecté", a déclaré un porte-parole militaire, Sani Usman, dans un communiqué. "L'engin a explosé immédiatement, tuant quatre personnes, une femme, son bébé et deux hommes", a-t-il précisé, ajoutant qu'un soldat avait aussi été blessé...
(Agence Ecofin 30/05/16)
Le président du Nigéria, Muhamadu Buhari, a déclaré, à l'occasion du discours marquant son premier anniversaire à la tête du pays, que son gouvernement était résolu à garder le naira (monnaie nigériane) à son niveau actuel. « Nous avons décidé de maintenir le naira à sa valeur actuelle, car les dévaluations qui sont intervenues par le passé ont eu un effet néfaste sur notre économie », a-t-il fait savoir. La semaine précédente, la Banque Centrale du Nigéria avait indiqué, qu'à la majorité des voix, son comité de politique monétaire avait décidé d'introduire de la flexibilité dans la gestion de la politique de change. Son gouverneur, Godwin Emefiele, indiquait que le pays était pour la première fois depuis plusieurs années, entré...
(RFI 30/05/16)
Muhammadu Buhari va entamer des négociations pour résoudre la crise dans le delta du Niger. Il l'a annoncé dimanche 29 mai lors de son discours marquant l'anniversaire de son accession au pouvoir, il y a un an. Il a affirmé ne pas vouloir céder au nouveau groupe insurrectionnel qui se fait appeler « les Vengeurs du delta du Niger », et qui sabote les sites pétroliers depuis quelques mois. Sa décision : relancer le processus d'amnistie des anciens leaders militants...
(AFP 30/05/16)
Le président nigérian Muhammadu Buhari a annoncé dimanche qu'il allait relancer le programme d'amnistie pour les militants du delta du Niger en vue de mettre un terme aux attaques qui frappent les infrastructures pétrolières et menacent la production d'or noir. Alors qu'il avait ralenti et prévu pour 2018 la fin de ce programme d'amnistie bénéficiant aux anciens militants régionalistes, Muhammadu Buhari a justifié son revirement par la necéssité d'une "solution durable" aux violences qui affectent la région pétrolière du delta...
(Agence Ecofin 30/05/16)
Sur leur compte Twitter, les militants armés du Delta du Niger ont annoncé avoir attaqué samedi, une infrastructure pétrolière appartenant aux sociétés Shell et Agip. Une information confirmée par Reuters qui constate le sabotage du pipeline de Nembe qui transporte le pétrole brut depuis les gisements du delta jusqu'au terminal d'exportation de Bonny, l’un des plus importants du pays. Cette attaque constitue la troisième en moins d’une semaine après celle d’une ligne haute tension du terminal d’Escravos détenue par Chevron,...
(BBC 30/05/16)
Lors d'un discours télévisé marquant le premier anniversaire de son arrivée au pouvoir, M. Buhari a assuré que les récentes attaques ne dissuaderont pas le gouvernement de collaborer avec les dirigeants communautaires pour traiter les problématiques régionales. Il ajoute que le programme d'amnistie, qui devait initialement être bouclé l'année prochaine, sera repensé. Les dirigeants politiques du Delta du Niger, ont récemment manifesté leur solidarité avec les militants de cette région pétrolifère du sud du Nigeria. Ils estiment que les communautés...
(Jeune Afrique 30/05/16)
Le coton Bollgard II, génétiquement modifié pour résister à certains insectes, est cultivé depuis 2008 au Burkina Faso, où l’interprofession cotonnière a décidé de l’abandonner progressivement en raison de pertes de qualité sur la fibre. Jusqu’ici, le Nigeria se limitait à des tests sur le manioc, le sorgho et le niébé transgéniques. À l’issue d’une phase d’homologation, la première production de coton OGM nigérian est attendue pour 2018.
(Afrik.com 30/05/16)
Le jet privé de l’international camerounais Samuel Eto’o est resté bloqué, plusieurs heures durant, au Nigeria, après le match du jubilé de Joseph Yobo, ancien défenseur nigérian. Et pourquoi donc ? Samuel Eto’o a eu quelques souci au Nigeria, selon la presse de ce pays d’Afrique de l’Ouest. En ce sens que le jet privé de l’international camerounais est resté bloqué, pendant plusieurs heures, au Nigeria, après le match du jubilé de Joseph Yobo, ancien défenseur nigérian. C’est du moins...
(AFP 29/05/16)
Au moins dix combattants du groupe islamiste nigérian Boko Haram ont été tués vendredi lors de violents combats avec l'armée nigérienne à Bosso, une localité du Niger proche de la frontière avec le Nigeria, a indiqué dimanche à l'AFP une source sécuritaire. "Au moins dix éléments de Boko Haram ont trouvé la mort lors de violents combats vendredi près de Bosso et trois soldats nigériens ont été légèrement blessés", a déclaré cette source sécuritaire basée dans la zone. Ces combats...
(AFP 29/05/16)
L'Afrique doit absolument élaborer une gouvernance foncière pour éviter l'accaparement des terres par de grands groupes étrangers qui génère pauvreté et conflits, ont affirmé à l'AFP à Abidjan divers experts en politique foncière régionale. La cession massive des terres à des investisseurs nationaux ou étrangers est apparu en Afrique au sud du Sahara après la crise alimentaire de 2008, explique Francis NGang, secrétaire général de l'Institut africain pour le développement économique et social (Inades). Alors que l'Afrique est, selon la...
(Le Monde 28/05/16)
Le lépidoptère, dont les larves attaquent rageusement les feuilles et les fruits du tomatier, s’appelle Tuta absoluta. C’est lui qui provoque une grave pénurie de tomates au Nigeria et met tout le pays en émoi. Cette plante de la famille des solanacées constitue la base de la cuisine nigériane. Or les ravages de la petite bête sont tels qu’ils ont conduit les autorités du Kaduna, un Etat du nord du pays, à déclarer, mardi 24 mai, l’état d’urgence. Six Etats...
(Le Monde 28/05/16)
Les routes africaines, voilà le nouvel eldorado du géant américain Uber. Leader des voitures de transport avec chauffeur (VTC), il s’est implanté dès août 2013 à Johannesburg, la capitale économique de l’Afrique du Sud. Il a depuis étendu ses ser­vices à une dizaine de villes du continent, dont Lagos (Nigeria), Le Caire (Egypte), Nairobi (Kenya) et Casablanca (Maroc). Et dans quelques mois, les chauffeurs pourront utiliser son application pour trouver des clients dans trois autres pays – l’Ouganda, la Tanzanie...
(Agence Ecofin 28/05/16)
Le gouvernement fédéral nigérian a annoncé qu’il envisageait de construire plus de centrales à charbon pour satisfaire sa demande énergétique. Ogbonnaya Onu (photo), le ministre de la science et de la technologie a chargé l’Energy Commission of Nigeria (ECN) de conduire des recherches sur une meilleure utilisation du charbon dans la génération de l’énergie. « Nous avons besoin de produire et nous ne pouvons pas continuer à dépendre de sources d’énergie aussi faibles. L’ECN jouera un rôle important dans le...
(AFP 27/05/16)
Pendant sa première année au pouvoir, le président nigérian Muhammadu Buhari s'est concentré sur ses deux grandes promesses de campagne : la lutte contre Boko Haram et contre la corruption endémique. Mais il s'est heurté à de nouveaux défis sécuritaires et économiques. Une inflation de 13,7% le mois dernier, une croissance d'à peine 0,36% au premier trimestre 2016, une monnaie affaiblie et une récession imminente: la patience des Nigérians a été mise à rude épreuve depuis l'accession au pouvoir de...
(AFP 27/05/16)
Des oléoducs de la compagnie pétrolière publique nigériane ont été sabotés dans le delta du Niger par un groupe rebelle qui a revendiqué l'attaque, la seconde en deux jours après une opération contre la société pétroliere américaine Chevron, ont indiqué vendredi des responsables locaux. L'attaque contre des infrastructures de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) a eu lieu dans la soirée de jeudi près de Warri, dans le delta du Niger, à 300 km au sud-est de Lagos. "Il y...
(AFP 27/05/16)
Les meubles sont noircis par les flammes, des cadres de lit, des morceaux d'ordinateurs jonchent toujours le sol dans les ruines du centre universitaire public de Buni Yadi, dans le nord-est du Nigeria, plus de deux ans après une sanglante attaque de Boko Haram. Une partie du toit de ce campus de l’État de Yobe s'est envolée. D'autres morceaux de tôle ondulée se sont effondrés. Des mauvaises herbes poussent désormais à travers les gravats. Les étudiants dormaient encore quand les...
(RFI 27/05/16)
Les Vengeurs du delta du Niger ont revendiqué une nouvelle attaque sur leur compte Twitter. Pour la deuxième fois en moins de trois mois, la multinationale américaine Chevron a été ciblée sur son terminal d'Escravos dans le delta du Niger. Ce nouveau groupe rebelle a décidé de reprendre le rapport de force avec les autorités nigérianes. La situation s'était calmée ces dernières années : les anciens insurgés du MEND étaient devenus des femmes et hommes d'affaires ou bien bénéficiaires de...
(Jeune Afrique 27/05/16)
Le plus grand secret entoure le bilan d’une bataille qui a opposé, fin avril, les troupes nigérianes à des éléments de Boko Haram, à Kareto, une ville située au sud de Damasak, non loin de la frontière avec le Niger. Officiellement, l’état-major ne reconnaît que 24 blessés dans les rangs de l’armée. Mais diverses sources militaires jointes dans la sous-région font état d’un nombre important de morts : 10, 20, voire 100… « Le bilan est flou, glisse une source...
(Jeune Afrique 27/05/16)
13 juillet 2015 : tour de vis dans l’armée Dès son arrivée aux affaires, le président Muhammadu Buhari limoge les trois chefs d’état-major (terre, air, mer) et nomme leurs successeurs en expliquant qu’ils n’étaient pas choisis « pour leurs accointances avec les membres du gouvernement, comme c’était trop souvent le cas par le passé, mais pour leur bonne réputation et leurs qualifications ». Le ton est donné. 20 juillet : la visite à Washington C’est la première grande visite de...
(RFI 27/05/16)
Le cours du baril de pétrole reste relativement bas, malgré une hausse depuis plusieurs mois. Quelles sont les conséquences pour les pays producteurs d'or noir du continent africain ? Sont-ils au bord de la faillite ? Il y a des perdants, mais aussi des gagnants, les pays importateurs. Notre invité ce vendredi 27 mai au matin est Jean-Pierre Favennec, spécialiste des questions énergétiques en Afrique, professeur à Sciences Po et à l'Ecole du Pétrole. « Le prix de l'essence est un problème critique au Nigeria dans la mesure où l'essence jusqu'ici comme dans beaucoup de pays était très largement subventionnée.

Pages