| Africatime
(AFP 05/05/15)
Un tribunal nigérian a ordonné l'extradition vers la Grande-Bretagne d'un ancien haut fonctionnaire du ministère des Finances accusé d'avoir accepté des pots-de-vin en échange de contrats d'impression de billets de banque. Selon le juge Evoh Chukwu de la Haute cour d'Abuja, "il existe un nombre suffisant de preuves matérielles pour prononcer un ordre d'extradition". Par conséquent, l'intéressé, Emmanuel Okoyomon, doit être transféré en Grande-Bretagne sous 30 jours, selon des documents de justice consultés par l'AFP lundi soir. M. Okoyomon était le directeur de l'agence nigériane de frappe de pièces et d'impression de billets en 2006 quand une entreprise australienne, Securency International, a été choisie pour produire de petites coupures de nairas, la monnaie nigériane, en...
(Agence Ecofin 05/05/15)
L'indice globale S&P All Africa qui suit les performances des marchés frontières et émergents en Afrique, selon les paramètres de Standard & Poors, a affiché un rendement de 6,2%, tiré principalement par une belle prestation du Nigéria, qui a réussi avec succès une transition politique démocratique et pacifique, alors que chacun craignait des élections générales à risque. « L'élection qui s'est déroulé au Nigéria a reçu un sentiment d'enthousiasme de la part des investisseurs. Toujours au mois d'avril, une hausse des prix du pétrole a poussé le marché des actions et des obligations vers le haut pour le deuxième mois consécutif. L'indice S&P Nigéria BMI a gagné sur la période 9,8% cumulant une hausse (en dollars) de 20% depuis le...
(AFP 04/05/15)
Des militaires nigérians ont tué 28 miliciens présumés pendant le week-end au cours d'une opération lancée dans le centre du pays après le massacre de six soldats le mois dernier, a déclaré lundi l'armée. Les violences ont eu lieu à la frontière des Etats de Plateau et de Taraba, une région qui est souvent le théâtre d'affrontements intercommunautaires sans rapport avec Boko Haram, même si le groupe islamiste armé a déjà revendiqué des attaques dans cette zone. "Dans le souhait...
(AFP 04/05/15)
Les autorités nigérianes ont annoncé dimanche avoir placé dans un camp de déplacés 275 anciens otages de Boko Haram sur les près de 700 femmes et enfants libérés la semaine dernière dans la forêt de Sambisa, bastion du groupe islamiste. "La 23e brigade blindée de l'armée nigériane basée à Yola dans l'Etat de l'Adamawa a remis 275 femmes et enfants sauvés des rebelles dans la forêt de Sambisa entre les mains de l'Agence nationale de gestion des urgences (NEMA) afin d'être réinsérés", indique l'agence gouvernementale dans un communiqué. Traumatisés et dénutris, les anciens captifs ont été emmenés...
(RFI 04/05/15)
Au Nigeria, l’armée est accusée d’avoir mené un raid meurtrier et d’avoir brûlé des maisons dans plusieurs villages du centre du pays vendredi et samedi. Selon la presse locale, des soldats nigérians avaient été tués lorsqu’ils étaient intervenus pour mettre fin à des affrontements qui opposaient des membres de différents groupes ethniques à la frontière des Etats du Plateau et de Taraba. Les soldats se seraient ensuite livrés à une expédition punitive. Selon des médias locaux, les soldats sont venus...
(AFP 04/05/15)
Des soldats nigérians ont tué au cours d'un raid plusieurs personnes dans des communautés soupçonnées d'abriter des milices qui se livrent régulièrement à des violences dans le centre du pays, a déclaré dimanche un porte-parole militaire. "A la suite d'attaques fréquentes de miliciens contre des communautés dans la région de la frontière (entre les Etats) du Plateau et de Taraba, nous avons lancé une opération pour chasser les membres de ces gangs de meurtriers", a déclaré à l'AFP le capitaine...
(AFP 04/05/15)
Libérées par l'armée nigériane, quelques-unes commencent à parler: les captives de Boko Haram, prisonnières du groupe islamiste pendant de longs mois dans le nord-est du Nigeria, racontent leur calvaire, la faim, les privations et les menaces. Près de 700 femmes et enfants ont été sauvés la semaine dernière des insurgés qui les retenaient dans un de ses fiefs, la forêt de Sambisa. Dimanche soir, les autorités ont annoncé avoir transféré dans un camp de déplacés 275 femmes et enfants dans...
(BBC 04/05/15)
Des soldats à bord d'une quarantaine de véhicules ont ouvert le feu et brûlé des maisons, dans les Etats de Plateau et de Taraba, selon des témoins. Ces derniers affirment que plusieurs personnes ont été tuées, sans en déterminer le nombre. Selon eux, il pourrait s'agir de représailles, puisque des soldats ont été tués par des voleurs de bétail, dans un village d'agriculteurs de la zone. Ikedichi Iweha, un capitaine de l’armée nigériane, déclare que ses troupes présentes dans la...
(RFI 04/05/15)
Au Nigeria, les autorités militaires ont transféré près de 275 anciens otages de Boko Haram dans un camp, dans l’Etat de l’Adamawa au sud de Borno. La plupart sont des femmes et des enfants et reçoivent des soins dans ce camp supervisé par l’agence nationale de gestion des urgences en présence d’équipes de la Croix-Rouge. Le correspondant de la rédaction en langue hausa de RFI a pu se rendre dans ce camp et recueillir leurs témoignages. Le camp Malkohi est...
(Jeune Afrique 04/05/15)
Au départ, des nouveaux-nés qui gazouillent. À l'arrivée, une énorme embrouille. Les épouses de plusieurs responsables nigériens sont soupçonnées d'avoir trempé dans un trafic de nourrissons, qui éclabousse toute la sous-région. Le nom d'Ilutitun ne dira rien à personne. Perdu à plus d'une heure de route de la petite ville d'Ore, dans l'État d'Ondo (sud-ouest du Nigeria), ce minuscule village a même été oublié des candidats à la présidentielle, qui n'ont pas daigné afficher leur visage le long de ses...
(Les Afriques 04/05/15)
Les assauts de l’armée du Nigéria, contre les terroristes, dans la forêt de Sambisa, dans le Nord-Est du pays, ont fini par porter leurs fruits. Plus d’un millier d’otages ont été libérés de ce repaire de la secte Boko Haram. A la suite de combats, menés sur divers fronts, et gagnés, par l’armée nigériane, ce sont, tour à tour, 500 otages, des femmes et des enfants, puis 160 prisonniers des jihadistes, qui ont été libérés. Le colonel Sani Usman, porte-parole...
(AFP 02/05/15)
Les autorités nigérianes ont libéré 234 femmes et enfants otages de Boko Haram dans leur sanctuaire du nord-est du pays, a annoncé l'armée vendredi. Ces otages ont été libérés jeudi dans les zones Kawuri et Konduga de la forêt de Sambisa, selon un communiqué de l'état-major nigérian, faisant suite à la libération de près de 500 autres prisonniers ces derniers jours. "Ils ont été évacués et conduits avec d'autres ex-otages dans un endroit où des identifications sont en cours", a...
(RFI 02/05/15)
L’armée nigériane a annoncé ce jeudi avoir libéré 160 femmes et enfants retenus par Boko Haram. Près de 500 femmes et enfants enlevés par le groupe islamiste ont ainsi été libérés depuis mardi 28 avril par l'armée nigériane, lancée à l'attaque du principal repaire de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria. « Les femmes et les jeunes filles étaient détenues dans des conditions inhumaines », a déclaré le porte-parole de l’armée nigériane cet après-midi. Des enquêtes seront ouvertes pour déterminer leur ville d’origine, le moment de leur capture, mais aussi pour vérifier si elles étaient bien toutes captives, et non complices de Boko Haram. Les jeunes femmes suivent par ailleurs des examens psychologiques et médicaux...
(BBC 02/05/15)
234 otages de la secte Boko Haram sont désormais libres. L'armée nigériane a annoncé les avoir libérés lors d’une opération menée dans forêt de Sambisa, située dans le Nord-Est du pays. Des centaines d'autres otages des islamistes, des femmes et des jeunes filles, avaient été libérées dans cette même forêt, plutôt dans la semaine. Elles sont en route vers la ville de Yola, dans l'Etat d'Adamawa pour subir des tests médicaux avant de rejoindre leurs familles respectives. Plusieurs d'entre elles...
(BBC 02/05/15)
L’armée nigériane s’apprête à transférer 300 des personnes récemment libérées des camps de Boko Haram à l’Agence nationale des secours d’urgence. Ces personnes seront placées dans des camps à Yola dans l'Etat d'Adamawa pour subir des contrôles médicaux les aidant à surmonter le traumatisme, avant d'être rendues à leurs familles. L'armée n'a pas révélé leurs identités. La plupart des anciens otages sont endoctrinés et traumatisés, selon un chef de communauté. Un important soutien psychologique et social serait nécessaire pour les...
(AFP 30/04/15)
L'armée nigériane a affirmé jeudi avoir libéré 160 femmes et enfants lors d'une opération contre les islamistes de Boko Haram dans leur repaire de la forêt de Sambisa (nord-est), deux jours après la libération d'un autre groupe de 300 captives dans la même zone. "Nous sommes toujours en train de dénombrer les personnes sauvées, mais il y a environ 60 femmes de tous âges et environ 100 enfants", a assuré à l'AFP le porte-parole de l'armée de terre, Sani Usman. Une otage et un soldat ont été tués et huit otages et quatre soldats blessés lors de l'opération, a-t-il ajouté, sans apporter de bilan du côté...
(Jeune Afrique 30/04/15)
Boko Haram a lancé samedi un assaut contre une position de l'armée nigérienne sur le lac Tchad. 46 soldats et 28 civils ont été tués, selon le dernier bilan officiel communiqué mardi. Mais des sources sécuritaires parlent d'au moins 100 morts. Que s'est-il réellement passé ? Retour sur les faits C'est à Karamga qu'a eu lieu, le samedi 25 avril à l'aube, l'assaut de Boko Haram sur une position de l'armée du Niger. Plusieurs centaines de combattants islamiques – au moins 2 000 selon des sources sécuritaires – ont surpris les quelque 120 à 150 soldats nigériens en poste sur cette petite île isolée du lac Tchad.
(Agence Ecofin 30/04/15)
Au Nigéria, les filières riz et manioc bénéficieront d’un financement de 1,5 milliard de nairas octroyé par le Fonds international de développement agricole (FIDA). Cette somme ira en direction de petits producteurs des régions d’Anambra, Niger, Ogun, Taraba, Benue et Ebonyi dans le cadre d’un programme de l’institution. Le financement vise à permettre à ces agriculteurs d’augmenter leurs rendements via l’accès aux intrants et aux semences améliorées. Les petits producteurs pourront également bénéficier de formations afin d’améliorer leurs pratiques agricoles...
(Agence Ecofin 30/04/15)
(Agence Ecofin) - Selon des sources proches du dossier, l’homme d’affaire nigérian Mike Adenuga vient de communiquer aux actionnaires de Comium une offre à 600 million de dollars pour le rachat de la filiale de Comium Côte d’Ivoire . Cette offre inclurait le passif de la filiale. Mike Adenuga se dit confiant, estimant qu’il est aujourd’hui opportun d’amorcer l’expansion de son groupe Globacom dans la sous région ouest africaine en procédant au sauvetage et à la relance de Comium-Ci en...
(AFP 29/04/15)
Les Etats-Unis ont condamné mardi l'attaque "barbare" menée samedi au Niger par le groupe islamiste armé nigérian Boko Haram qui a tué au moins 46 soldats nigériens et 28 civils. Washington dénonce régulièrement les offensives de Boko Haram, s'est dit plusieurs fois disposé à accroître son appui matériel à l'armée du Nigeria et encourage les pays de la région à lutter contre l'organisation radicale. Dans un communiqué, le département d'Etat a "condamné les attaques de Boko Haram sur l'île de...

Pages