| Africatime
(AFP 04/03/15)
La police a révélé mercredi que la jeune femme lynchée à mort par une foule en pleine rue dans le nord-est du Nigeria n'était pas une kamikaze qui s'apprêtait à commettre un attentat pour le groupe islamiste Boko Haram mais une malade mentale. La méprise est révélatrice de la psychose engendrée par le nombre croissant d'attentats-suicides perpétrés par des femmes pour le compte des insurgés. La victime, qui s'appelait Thabita Haruna et était âgée de 33 ans selon les informations transmises par sa mère, a été battue à mort puis brûlée dimanche dans la ville de Bauchi, après avoir refusé de se prêter à un contrôle de sécurité à l'entrée d'un marché. Boko Haram a...
(RFI 04/03/15)
Le groupe terroriste Boko Haram a diffusé lundi 2 mars une vidéo montrant l’exécution de deux hommes accusés d’espionnage. Le document, sous-titré en français, s'inspire de la mise en scène de l’organisation Etat islamique. La vidéo reprend tous les codes visuels sophistiqués du groupe Etat islamique en Irak et en Syrie : effets sonores inspirés du cinéma américain, logo animé d'une branche média officielle et mise en scène d'une double décapitation par des combattants masqués. Les victimes sont deux hommes accusés d'être des espions. Avant leur exécution, les deux condamnés sont interrogés...
(Jeune Afrique 04/03/15)
Boko Haram est entré dans une nouvelle ère de sa communication. À l'instar de l'État islamique, le groupe terroriste nigérian utilise désormais les réseaux sociaux pour diffuser sa propagande, y compris en français et en anglais et à travers des vidéos de plus en plus sophistiquées. Décryptage. Les terroristes de l'État islamique ont fait des émules. Depuis peu de temps, Boko Haram (qui signifie, faut-il le rappeler : "l'éducation occidentale est un pêché"...) semble avoir copié la stratégie de communication d'Abubakar al-Baghdadi et s'éloigne peu à peu des méthodes plus traditionnelles. Le 2 mars, le groupe nigérian a notamment...
(Xinhua 04/03/15)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Environ 16 000 réfugiés nigérians ont rejoint la région de l'Extrême-Nord au Cameroun en fin de semaine dernière après avoir fui des affrontements au nord-est du Nigeria entre les forces armées régionales et les insurgés, a indiqué mardi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Les autorités affirment que d'autres réfugiés continuent de traverser ces zones frontalières extrêmement instables, principalement dans les zones isolées de Makaria, Logone Birni et Fotokol -...
(PANA 04/03/15)
15.000 policiers nigérians ont menacé d'aller en grève le 28 mars prochain, jour de l'élection présidentielle dans le pays, pour réclamer le paiement de leurs arriérés de salaire. Le seul moyen d'obliger l'Inspecteur général de la Police à nous payer nos arriérés de salaire et autres indemnités et de décréter une grève le jour du scrutin, quand le pays aura le plus besoin de nous. Autrement, ce problème sera occulté comme les autres', a déclaré un des policiers lésés au...
(Cameroon-Tribune 04/03/15)
C’était l’une des résolutions fortes de la 3e session du Comité de sécurité transfrontalière entre le Cameroun et le Nigeria, dont les travaux ont eu lieu à Yaoundé il y a une dizaine de jours. Les deux pays ont préconisé la mise sur pied de comités de vigilance pour la sécurité le long de la frontière commune entre les deux pays. Ceci dans le but d’accroître les informations dans le domaine de l’amélioration et l’intensification de l’échange du renseignement en...
(Afrik.com 04/03/15)
L’armée nigériane a affirmé, ce mardi, avoir tué plus de 70 membres du groupe terroriste Boko Haram lorsqu’elle repoussait une attaque contre la ville de Konduga, près de Maiduguri. Boko Haram encore malmené. En effet, l’armée nigériane a affirmé, ce mardi 3 mars 2015, avoir tué plus de 70 membres du groupe terroriste Boko Haram lorsqu’elle repoussait une attaque contre la ville stratégique de Konduga, proche de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria. Selon des informations fournies, environ 150 membres...
(Euronews 04/03/15)
 
00:00
Des milliers de personnes continuent de fuir la violence au nord-est du Nigéria. La violence perpétrée par Boko Haram, qui a mis à feu et à sang cette semaine plus d’une quinzaine de villages près du lac Tchad. La localité de Baga, notamment, aurait ainsi été entièrement brûlée et rasée, selon des témoins arrivés de la région. Le groupe islamiste armé contrôle désormais cette région stratégique, située au carrefour du Tchad, du Nigéria, du Niger et du Cameroun. C’est là...
(Agence Ecofin 04/03/15)
Le minotier nigérian, Honeywell Flour Mills, connaîtra prochainement un investissement de 50 milliards de nairas (environ 250 millions de $). Selon la direction du conglomerat Honeywell Group auquel la compagnie appartient, cet investissement permettra de maintenir le minotier compétitif. La compagnie, qui est actuellement le numéro 2 de son secteur sur le marché nigérian, subit une rude concurrence de la part de compagnies comme Flour Mills of Nigeria ou encore Dangote Flour Mills. L’investissement s’inscrit également dans une dynamique globale...
(AFP 03/03/15)
Un juge de Lagos a indiqué mardi qu'il donnerait d'ici deux semaines le résultat de l'enquête sur les causes de l'effondrement meurtrier le 12 septembre dernier d'un immeuble appartenant à l’Église du célèbre pasteur évangéliste nigérian TB Joshua. Le juge Oyetade Komolafe a enquêté sur l'accident qui a causé la mort de 116 personnes, principalement des Sud-Africains, mais les investigations ont été ralenties par une grève de trois semaines du personnel judiciaire. "Dans les deux prochaines semaines, tous les témoins...
(AFP 03/03/15)
L'armée nigériane et des milices d'autodéfense ont déclaré mardi avoir tué plus de 70 membres du groupe islamiste Boko Haram en repoussant une attaque contre la ville stratégique de Konduga, proche de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria. Quelque 150 islamistes sont lundi entrés dans cette ville de pêcheurs sur les bords d'une rivière avec une grande quantité de bétail, se faisant passer pour des éleveurs, selon des témoins. Une fois dans la ville, ils ont ouvert le feu sur...
(Reuters 03/03/15)
DIKWA, Tchad (Reuters) - Les troupes tchadiennes ont chassé les combattants islamistes de Boko Haram de la ville de Dikwa dans le nord-est du Nigeria, qu'ils occupaient depuis plusieurs semaines, a annoncé lundi un porte-parole militaire tchadien. Le Tchad a déployé des milliers d'hommes dans des points stratégiques du bassin du lac Tchad pour tenter de contenir à l'intérieur du Nigeria le groupe Boko Haram, qui mène parfois des attaques transfrontalières. Les efforts de N'Djamena ont redoublé depuis que Boko Haram a attaqué en février le village tchadien de Ngouboua, y tuant plusieurs personnes. "Nous contrôlons totalement la ville (de Dikwa)", a déclaré le porte-parole tchadien, le colonel Azem Bermandoua.
(RFI 03/03/15)
L'armée tchadienne a mené une offensive contre Boko Haram au Nigeria et repris la ville de Dikwa, dans le nord-est du pays. Dikwa était aux mains du groupe islamiste Boko Haram depuis plusieurs semaines. Selon l'état-major de l'armée tchadienne, il y a eu un mort et trente-quatre blessés du côté tchadien et il y a des morts également dans les rangs des islamistes. Un important matériel militaire a été récupéré au cours de l'opération. Notre correspondant au Tchad, Madjiasra Nako,...
(Reuters 03/03/15)
La secte islamiste nigériane Boko Haram a diffusé hier une vidéo dans laquelle ses combattants décapitent deux hommes selon une mise en scène clairement inspirée de vidéos similaires du groupe djihadiste Etat islamique en Syrie et en Irak. Vêtu de noir, un des militants de Boko Haram explique à la caméra que les deux hommes, agenouillés devant lui, ont été payés par le gouvernement nigérian pour espionner le groupe. Dans la séquence suivante, on voit leurs corps sans tête. L'authenticité...
(Jeune Afrique 03/03/15)
Pour Attahiru Jega, le patron de la Commission électorale, veiller au bon déroulement de la présidentielle sera une gageure. Son mandat prendra fin en juin, mais Attahiru Jega, le patron de la Commission électorale nationale indépendante (Inec, en anglais), devra d'ici là relever un défi de taille : veiller au bon déroulement de la présidentielle, reportée au 28 mars. Il sait, bien sûr, l'ampleur de la tâche qui l'attend, lui qui a déjà été chargé de l'organisation des scrutins de...
(BBC 02/03/15)
Une femme présumée détenir des explosifs a été lynchée et son corps brûlé, à Bauchi, une localité située dans le nord du Nigeria. Elle a été la cible de la foule, après avoir refusé d’être fouillée, à l’entrée d’un marché. Il n’existe pas de preuve que la jeune femme détenait des explosifs, selon la police locale. Boko Haram a mené plusieurs attentats à Bauchi et dans d’autres localités situées dans le nord du Nigeria. Le groupe islamiste a souvent utilisé...
(Africa Top sports 02/03/15)
Le match amical prévu le 30 mars prochain entre le Nigéria et le Ghana est annulé. La raison est toute simple. Le match devait se tenir à Londres en Angleterre alors que 3 jours plus tôt, les Super Eagles auront affronté la Bolivie à domicile (Uyo). Cependant, dans les règlements de la FIFA (Fédération internationale de football association), aucun pays ne peut livrer deux matchs sur deux continents en trois jours. Le Nigéria n’était pas étranger à cette disposition. Critiqué...
(AFP 28/02/15)
Des combattants du groupe islamiste Boko Haram ont attaqué plusieurs villages dans le nord-est du Nigeria, près de la frontière camerounaise, apparemment en représailles d'une offensive de l'armée tchadienne contre leurs bases arrière, ont affirmé vendredi des habitants à l'AFP. De nombreux hommes armés ont envahi mercredi plus d'une dizaine de villages du district de Kala-Balge dans l'Etat de Borno, en tirant des coups de feu, tuant à coup de machette des habitants et rasant des maisons. Des centaines d'habitants...
(Xinhua 28/02/15)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a de nouveau condamné fermement vendredi les attaques aveugles et indicibles perpétrées par le groupe terroriste Boko Haram contre les populations civiles au Cameroun, au Tchad, au Niger et au Nigeria. Dans un communiqué de presse publié au siège de l'ONU à New York. le chef de l'ONU s'est particulièrement insurgé contre les enlèvements d'enfants par le groupe et leur utilisation, notamment comme "kamikazes". M. Ban...
(Le Monde 28/02/15)
Le président nigérian, Goodluck Jonathan, n’a plus le choix, et encore moins le temps : il lui faut mener la campagne électorale en vue des élections générales du 28 mars comme une guerre, et la guerre contre Boko Haram comme une campagne électorale. Sur ces deux fronts, il ne dispose que de quatre semaines avant un scrutin à risque, qui a été déjà décalé d’un mois et demi (il devait avoir lieu le 14 février), pour tenter d’inverser la tendance,...

Pages