| Africatime
(AFP 23/04/14)
KANO, 23 avril 2014 (AFP) - Au moins dix-sept personnes ont été tuées lors de l'attaque d'un village de l'Est du Nigeria, attribuée à des éleveurs peuls, dans l'Etat de Taraba, déjà frappé la semaine dernière par des violences ethnico-religieuses, a annoncé la police mercredi. Les habitants du village de Kauyen-Yaku, en majorité chrétiens, ont fait part de 35 morts et 15 disparus dans cette attaque. Des hommes armés, en tenues militaires, considérés comme appartenant à l'ethnie Fulani (peul) ont incendié la ville et fait feu sur 17 habitants qui sont morts, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police Joseph Kwaji. "Plusieurs hommes armés ont attaqué le village de Kauyen-Yaku et tué 17...
(Les Echos 23/04/14)
Le Nigeria lorgne l'exemple de l'Afrique du Sud pour développer une industrie automobile, s'est félicité mercredi le ministre sud-africain du Commerce et de l'Industrie Rob Davies, y voyant à terme une opportunité pour les fabricants sud-africains de pièces détachées. Prié par des journalistes étrangers de commenter la récente révision statistique qui a fait du Nigeria la première économie d'Afrique par son PIB, devant l'Afrique du Sud, M. Davies a utilisé cet exemple de l'automobile pour expliquer pourquoi c'était une bonne nouvelle "pour l'Afrique et pour l'Afrique du Sud". "Vous savez, on n'a pas envie d'être premier de Ligue B, mais...
(BBC Afrique 23/04/14)
Les autorités scolaires dans l'Etat de Borno au Nigeria indiquent que les filles enlevées par des ravisseurs étaient environ 230. Dans une interview à la BBC, la directrice de l'école Asabe Kwambura a déclaré au que le registre de l'école montre que les écolières portées disparues sont plus nombreuses qu'on ne le savait. Selon Asabe Kwambura, qui base ses chiffres sur le nombre de parents qui ont signalé la disparition de leurs enfants, 43 des filles ont été retrouvées. Auparavant le gouverneur de l'Etat de Borno avait déclaré que sept filles ont réussi à s'échapper des mains des ravisseurs.
(BBC Afrique 23/04/14)
Sept des 85 écolières enlevées la semaine dernière au Nigeria se sont échappées, selon le gouverneur de l'Etat du Borno. Kashim Shettima a déclaré qu'une autre fille avait réussi à s'enfuir le jour même de l'attaque, laissant sous-entendre que ce sont 77 écolières qui sont toujours portées disparues. A peu près 130 filles avaient été emmenées de leurs dortoirs le lundi et ce par des hommes armés. Le groupe islamiste Boko Haram est soupçonné d'avoir orchestré l'enlèvement, mais le mouvement...
(AFP 23/04/14)
JOHANNESBURG, 23 avril 2014 (AFP) - Le Nigeria lorgne l'exemple de l'Afrique du Sud pour développer une industrie automobile, s'est félicité mercredi le ministre du Commerce et de l'Industrie Rob Davies, y voyant à terme une opportunité pour les fabricants sud-africains de pièces détachées. Prié par des journalistes étrangers de commencer la récente révision statistique qui a fait du Nigeria la première économie d'Afrique par son PIB, devant l'Afrique du Sud, M. Davies a utilisé cet exemple de l'automobile pour...
(Xinhua 23/04/14)
RABAT, (Xinhua) -- La Commission de la communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sollicite l'appui du Maroc afin d'asseoir la stabilité et la paix, et promouvoir le développement dans la région du Sahel, a affirmé mardi à Rabat, le président de l'organisation, Kadré Désiré Ouedraougou, en visite de travail au Maroc. "Nous avons élaboré une stratégie pour le Sahel destinée à consolider la paix et la stabilité dans la région (...) Nous sommes venus présenter cette stratégie...
(APA 23/04/14)
La présidente de la Cour de justice de la CEDEAO, Awa Daboya, a appelé mardi à la mise sur pied de la Cour d’appel de la CEDEAO. Mme Daboya a confié mardi aux journalistes à Abuja que cette cour d’appel permettrait aux citoyens des pays membres de la Communauté de contester les décisions de la cour de la CEDEAO. Elle a révélé que les juristes ouest africains étaient déjà en train de plaider auprès de la Cour de la CEDEAO...
(Le Griot 22/04/14)
Décidément, Boko Haram tient à faire tout pour déstabiliser autant que possible l’Etat nigérian. Après avoir enlevé lundi 14 avril courant, 129 filles dans un lycée de l’Etat de Borno, dans la région de Chibok, au nord-est du pays, la secte islamiste avait promis de mener d’autres attaques. Une semaine plus tard, des hommes armés non identifiés ont attaqué dimanche dernier, la localité de Yana, dans l’Etat de Bauchi, incendiant plusieurs bâtiments, dont la résidence du personnel enseignant d’un lycée...
(Xinhua 22/04/14)
Une semaine après l'enlèvement d'une centaine de lycéennes par Boko Haram, l'armée et des milices pro-gouvernementales poursuivent la traque des islamistes. Si certaines des jeunes vcitimes ont pu s'enfuir, au moins 77 d'entre elles seraient encore entre les mains des hommes d'Abubakar Shekau. C'est probablement l'attaque la plus choquante attribuée à Boko Haram depuis le début de son insurrection : l'enlèvement, le 14 avril, d'une centaine de lycéennes dans l'État de Borno, dans la partie nord-est du Nigeria.
(Xinhua 22/04/14)
ABUJA, (Xinhua) -- Le président pakistanais Mamnoon Hussain a reporté à une date indéterminée sa visite officielle au Nigeria, qui devait commencer ce lundi, à cause des préoccupations urgentes dans son pays, a annoncé lundi l'ambassade du Pakistan au Nigeria. Les deux parties vont déterminer une nouvelle date pour cette première visite du chef d'Etat pakistanais au Nigeria depuis trois decennies. Le commerce entre le Nigeria et le Pakisan ont fortement augmenté, son volume étant passé de 30,677 millions de...
(Agence Ecofin 22/04/14)
Agence Ecofin) - La filiale au Nigéria du groupe financier sud-africain Standard Bank, Stanbic IBTC Holding, a terminé le premier trimestre sur une hausse de 42% de ses revenus nets d'intérêts à 11,73 milliards de nairas (72,29 millions $), bénéficiant de la croissance soutenue du volume des prêts aux clients et aux banques, de bons rendements dans les titres d'investissement et une amélioration du coût des financements. Dans le détail, les revenus d'intérêts ont progressé de 16% et les charges...
(AFP 19/04/14)
KANO, 19 avril 2014 (AFP) - Le chef du groupe islamiste armé nigérian Boko Haram, Abubakar Shekau, a revendiqué l'attentat à la bombe survenu lundi à Abuja, la capitale du Nigeria, qui a fait au moins 75 morts, dans un enregistrement vidéo obtenu samedi par l'AFP. "Nous sommes ceux qui ont organisé l'attaque d'Abuja", a déclaré Shekau dans l'enregistrement de 28 minutes. L'attentat, le plus meurtrier ayant jamais touché la capitale nigériane, a touché une gare routière bondée de banlieusards,...
(AFP 19/04/14)
MAIDUGURI, 19 avril 2014 (AFP) - 14 lycéennes supplémentaires, sur les 129 enlevées lundi dernier par le groupe islamiste armé nigérian Boko Haram, ont réussi à échapper à leurs ravisseurs mais 85 restaient portées disparues samedi, ont annoncé les autorités. "Je suis ravi d'annoncer que 14 lycéennes de plus ont échappé à leurs ravisseurs", a déclaré Mallam Inuwa Kubo, le responsable de l'éducation dans l'Etat de Borno (nord-est), où l'enlèvement en masse des 129 adolescentes dans leur lycée de Chibok avait eu lieu lundi dernier. "Grâce à ce nouveau développement, nous avons désormais 44 rescapées sur les 129 élèves", a-t-il précisé aux journalistes.
(AFP 19/04/14)
Le gouverneur de l'État de Borno a offert 50 millions de nairas (215 000 euros) à quiconque donnerait des informations permettant la libération des 129 lycéennes enlevées lundi soir par le groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria. Alors que les recherches se poursuivent vendredi 18 avril dans le nord du Nigeria pour retrouver les lycéennes enlevés par le groupe islamiste boko Haram, des familles des 129 lycéennes ont décidé de fouiller elles-mêmes la région du rapt. "Certains de nos parents vont jusqu'à ratisser la brousse", a dit la directrice du lycée, Asabe Kwambura, ajoutant que des familles se sont cotisées pour acheter du carburant...
(RFI 19/04/14)
Les recherches se poursuivent au Nigeria pour retrouver la centaine de lycéennes enlevées lundi soir par des membres présumés de la secte islamiste Boko Haram. Mais devant l’impuissance des autorités et le cafouillage des militaires, les familles ont également entrepris elles-mêmes de retrouver leurs enfants. Depuis l’attaque de ce lundi, le village de Chibok s’est vidé de ses habitants. Ne restent que quelques familles, parties à la recherche de leurs proches. Joint par le service Hausa de RFI, un père de famille, dont la fille et la nièce ont été enlevées, raconte comment il mène ses propres recherches, avec son frère.
(Xinhua 19/04/14)
LAGOS, (Xinhua) -- Les troupes nigérianes ont arrêté un navire transportant 1.000 litres de pétrole apparemment volé, alors que le pays intensifie la guerre contre le vol de pétrole brut dans la région du Delta du Niger (sud). La force conjointe a intercepté le navire d'une capacité de 25. 000 tonnes dans l'Etat de Bayelsa et interroge actuellement les huit membres d'équipage, a indiqué le porte-parole de la JTF, le lieutenant-colonel Mustapha Anka. Depuis mars, sept navires et barges ont...
(BBC Afrique 19/04/14)
Les militaires nigérians ont admis que la plupart des filles enlevées, a priori par Boko Haram, n’ont pas été libérées comme ils ont déclaré plus tôt. Il y a eu confusion sur le nombre de filles disparues après que leur enlèvement au sein d'un pensionnat dans le Nord-Est du Nigeria dans la nuit de lundi. D’après les autorités de l’éducation de l’Etat de Borno, 99 filles sont toujours portées disparues et 30 ont réussi à s’échapper. Certains parents suggèrent qu’entre...
(Xinhua 19/04/14)
LAGOS, (Xinhua) -- Le Parti démocratique populaire (PDP), au pouvoir au Nigeria, a accusé le principal parti d'opposition d'aider et de cautionner le terrorisme, par omission et par complicité. Le porte-parole du PDP, Olisah Metuh, a déclaré jeudi à Abuja que le Congrès des progressistes (APC) avait ignoré une réunion de sécurité nationale convoquée jeudi par le président pour étudier les moyens de lutter contre les terroristes et leurs partisans. M. Metuh a déclaré à l'APC que les gouverneurs n'avaient...
(Agence Ecofin 19/04/14)
L’assureur marocain Saham lorgne cinq pays africains qui connaissent des taux de croissance importants, en l’occurrence le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Mali et la Mauritanie, rapporte le portail spécialisé L’Argus de l’assurance qui cite le directeur général du groupe, Mehdi Tazi. «Les pays qui présentent les perspectives de développement les plus intéressantes dans le secteur de l’assurance sont ceux qui connaissent une croissance économique importante et où le taux de pénétration de l’assurance est encore faible», a déclaré M. Tazi. Le dirigeant du premier assureur africain, hors Afrique du Sud, cite en premier lieu...
(MondAfrique 19/04/14)
Apparue en Guinée Conakry début février, la fièvre Ebola, habituellement cantonnée aux pays d'Afrique centrale et de l'Est, menace aujourd'hui l'Afrique de l'Ouest. L'épidémie a d'ores et déjà atteint le Liberia et la Sierra Leone. Par mesure de sûreté, le Sénégal et la Mauritanie ont restreint l'accès à leur territoire. Etat des lieux à Conakry, la capitale guinéenne. Depuis plus de trois mois, la fièvre Ebola frappe la Guinée Conakry, faisant de nombreuses victimes, principalement dans la région forestière. Avec les campagnes de sensibilisation, les médias, Internet et les ONG déployées sur place...

Pages