| Africatime
Mardi 04 Août 2015
(AFP 04/08/15)
Le chef de l'Etat nigérian Muhammadu Buhari a nommé le nouveau président de la NNPC, compagnie pétrolière nationale, quelques semaines après avoir congédié l'ensemble du conseil d'administration de cette société minée par la corruption, a annoncé mardi son porte-parole. La nomination d'Emmanuel Ibe Kachikwu comme directeur général de la NNCP, la Compagnie pétrolière nationale nigériane, a été annoncée dans un communiqué du porte-parole du président Buhari, Femi Adesina. M. Kachikwu, ancien vice-président exécutif d'Exxon-Mobil Africa, originaire de l'Etat côtier et riche en pétrole du Delta (sud), a un doctorat en droit de la prestigieuse université américaine d'Harvard, et a passé une grande partie de sa carrière dans le secteur du pétrole, selon le communiqué. M...
(Jeune Afrique 04/08/15)
Confrontés à la menace Boko Haram, Yaoundé et Abuja ont tout intérêt à coopérer en matière de sécurité. En seront-ils capables ? Lors de sa visite à Yaoundé le 29 juillet, Muhammadu Buhari, le président nigérian, a fait de son mieux pour dissiper les malentendus qui menaçaient d’envenimer les relations déjà compliquées de son pays avec le Cameroun. Depuis son élection, en mars, Buhari a rencontré plusieurs chefs d’État de la région. Mais il a attendu quatre mois avant de s’entretenir avec Paul Biya. Un paradoxe quand on sait que, de tous les voisins du géant nigérian, le Cameroun est le pays...
(Jeune Afrique 04/08/15)
Deux mois après son entrée à Aso Rock, la villa présidentielle d’Abuja, le 29 mai dernier, Muhammadu Buhari est toujours en état de grâce. Le 20 juillet, le nouveau président nigérian a été reçu à bras ouverts à la Maison Blanche par Barack Obama, qui a salué « sa réputation d’intégrité » et « son agenda […] pour la sécurité et la paix dans son pays ». Les États-Unis vont aider Buhari à récupérer l’argent « volé » du pétrole...
(Xinhua 04/08/15)
L'armée nigeriane a annoncé lundi avoir capturé un chef du groupe extrémiste au cours d'une opération menée dans l'Etat de Borno (nord-est). Ce dernier, dont le nom n'a pas été révélé, a été arrêté le week-end passé à Aulari, selon un communiqué de la 7ème Division de l'armée nigériane. L'opération a aussi permis la destruction de plusieurs camps de Boko Haram, indique le communiqué. Boko Haram a tué plus de 13.000 personnes dans ses attaques perpétrées au cours des six...
(Africa Top Success 04/08/15)
Les autorités nigérianes viennent d’enregistrer une petite victoire sur le groupe armé Boko Haram. Selon un communiqué publié par l’armée nigériane, 178 personnes détenues par la secte ont été libérées dans l’Etat de Borno au nord du pays. Selon la même source, un commandant du groupe armé Boko Haram a été arrêté et plusieurs campements de la secte ont subi d’énormes dégâts. Le communiqué ne précise cependant pas, si les 200 filles kidnappées en avril 2014 font partie des otages...
(Dw-World 04/08/15)
Les kidnappings par Boko Haram sont un des nombreux sujets abordés par le Testimonial archive project, une initiative visant à recueillir des témoignages personnels de victimes de violence dans le nord-est du Nigeria. Lancé début 2014, le projet Testimonial archive project recueille et repertorie sur internet des témoignages de victimes de violence dans le nord-est du Nigeria. Ces histoires personnelles ont pour but d'illustrer l'impact de la violence sur la vie quotidienne des citoyens, mais aussi d'informer les habitants d'autres...
(The Associated Press 04/08/15)
LAGOS, Nigeria – L’armée du Nigeria révise les dossiers en cour martiale de plus de 600 soldats et policiers, parmi lesquels des dizaines auraient déserté pendant la bataille contre les extrémistes de Boko Haram. Cette enquête survient trois mois après l’assermentation du président Muhammadu Buhari, qui s’est engagé à éradiquer la montée islamiste du groupe, qui a commencé à déborder des frontières nigérianes. Un ordre daté du 31 juillet signé par un administrateur militaire, le général A. B. Abubakar, exige...
(RFI 04/08/15)
Le Nigeria a validé son billet pour la Coupe d’Afrique des nations des moins de 23 ans, dimanche au dépend du Congo, en obtenant le match nul (0-0). La Dream Team, comme on l’appelle, est parvenue à conserver l’avantage acquis à l’aller (2-1). Les Congolais disent adieu au Sénégal, hôte de la compétition en décembre prochain, ainsi qu’aux Jeux Olympiques 2016, puisque les trois meilleures sélections de la CAN U23 seront qualifiées pour les JO de Rio. La dernière affiche...
(Agence d'information d'afrique centrale 04/08/15)
Les Diables rouges ont été éliminés le 2 août au Complexe sportif de Pointe-Noire par les Supers aigles du Nigeria après un score nul et vierge. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre des derniers matchs comptant pour les éliminatoires du Championnat d’Afrique des moins de 23 ans dont la phase finale est prévue du 18 novembre au 5 décembre au Sénégal en 2015 condamnés à vaincre le Nigeria à domicile après sa défaite d’1 but à 2 en match aller...
(AFP 03/08/15)
L'armée nigériane poursuivait lundi sur plusieurs fronts une opération militaire dans le nord-est du pays qui a permis ce week-end la libération de 178 otages et la capture d'un commandant du groupe islamiste Boko Haram, a-t-elle indiqué à l'AFP. "L'opération militaire [...] se poursuivra jusqu'à ce que les terroristes soient complètement maîtrisés. Pour le moment, nous avons assiégé la forêt (de Sambisa) et des opérations militaires continuent sur divers fronts", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'armée, le colonel...
(AFP 03/08/15)
L'armée du Nigeria a annoncé dimanche soir avoir libéré 178 otages de Boko Haram dont 101 enfants et avoir capturé un commandant du groupe islamiste au cours d'une opération militaire. Dimanche dans la journée, l'armée nigériane a aussi déclaré avoir mené des frappes aériennes sur le village de Bita, non loin de la forêt de Sambisa, où Boko Haram s'apprêtait à lancer une offensive. "De nombreux" islamistes ont été tués, a précisé l'armée, sans plus de détails. "L'armée nigériane a mené une offensive vers Aulari, sur l'axe menant à Bama", à 70 km au sud de Maiduguri, la capitale de l'Etat...
(RFI 03/08/15)
L'armée nigériane a annoncé dimanche avoir effectué des frappes aériennes sur le village de Bita, dans le nord-est du pays, pour repousser une attaque du groupe Etat islamique en Afrique de l'Ouest (Boko Haram). Il y aurait un nombre important de victimes du côté du groupe armé. Bita est situé dans l'Etat de Borno, à quelques dizaines de kilomètres du Cameroun et non loin de la forêt de Sambisa, fief historique des islamistes. C'est un succès important pour le Nigeria...
(BBC 03/08/15)
L’armée nigériane annonce avoir libéré 178 personnes retenues captives par la secte islamiste Boko Haram dans l’Etat du Borno, dans le nord du pays. Dans un communiqué, l’armée déclare que 101 des 178 otages sont des enfants et 67 des femmes. Le document n’a pas précisé si les filles enlevées à Chibok en avril 2014 sont parmi les personnes libérées. Un commandant de Boko Haram a été arrêté et plusieurs camps détruits, selon la même source. Plus de 200 jeunes...
(AFP 03/08/15)
Treize personnes ont été tuées dans la nuit de samedi à dimanche à Malari, à environ 20 km au sud de Maiduguri, la plus grande ville du nord-est du Nigeria, lors d'une attaque où Boko Haram aurait cherché à se venger de dénonciations, ont indiqué des témoins à l'AFP. Dimanche vers 01H00 du matin (00h00 GMT), "les terroristes sont venus dans une mission de vengeance, ils ont tué 13 jeunes et en ont blessé 27 autres, dont des femmes et...
(BBC 03/08/15)
Son absence accentue les spéculations sur son sort. Sa dernière apparition remonte en effet à mars 2014 avec l’annonce de l’allégeance de son mouvement au groupe Etat Islamique. Dans une vidéo de huit minutes, un homme jeune non identifié parle au nom de l’Etat Islamique en Afrique de l’Ouest. Il appelle les populations à être patients malgré les défaites militaires. “Nous sommes encore présents partout où nous avons été “, déclare le jeune homme. La vidéo montre l’attaque d’un checkpoint...
(Apa 03/08/15)
Tenus en échec sur leur terrain (1-1) au match aller, le Nigeria a été sorti de la compétition, alors que le Cameroun a réussi à se qualifier, à l’issue du 2ème et avant-dernier tour des éliminatoires pour le tournoi de football féminin des Jeux olympiques de Rio 2016 disputé le week-end. Dos au mur, les «Lionnes indomptables» ont réussi à se sortir du guêpier d'Accra. Menées à deux reprises par les «Black Queens», elles sont chaque fois revenues sur leurs...
(APA 03/08/15)
Les anciens footballeurs de la Gambie vont disputer samedi soir une rencontre amicale avec leurs homologues du Nigeria, pour renforcer les relations entre les deux pays et offrir un cadre d’échanges techniques dans le domaine du sport. Les anciens internationaux nigérians dirigés par l’ancien gouverneur de l’Etat de Lagos, Babatunde Raji Fashola, sont arrivés vendredi soir à Banjul, la veille du match. En attendant, les anciens attaquants de l’équipe nationale gambienne, Jatto Ceesay et Ebou Sillah entre autres, seront de...
(AFP 02/08/15)
Le président béninois Thomas Boni Yayi, qui a reçu samedi son homologue nigérian Muhammadu Buhari, a annoncé l'envoi de 800 hommes dans le cadre de la nouvelle force régionale chargée de combattre Boko Haram. M. Buhari, qui a été investi le 29 mai, fait face à une vague de violences islamistes particulièrement meurtrière sur son sol: Plus de 800 personnes ont été tuées dans le nord-est du Nigeria depuis deux mois. Une vague qui s'est étendue au Tchad et au...
(AFP 01/08/15)
Plus de 2.000 ressortissants nigérians en situation irrégulière ont été expulsés jeudi du Cameroun vers leur pays, dans le cadre des nouvelles mesures sécuritaires visant à prévenir le risque d'attentats-suicides par les islamistes de Boko Haram, selon des sources concordantes. L'hebdomadaire régional L'Oeil du Sahel parle d'"environ 2.500 Nigérians illégaux +raflés+ à Kousseri", dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun, et renvoyés jeudi dans leur pays "via des couloirs sécurisés. Il a posté sur sa page Facebook une photo montrant...
(RFI 01/08/15)
Après les attentats qui ont frappé les villes de Fotokol et Maroua, dans la région de l'Extrême-Nord au Cameroun, les autorités ont procédé à des expulsions massives de Nigérians en situation irrégulière. Environ 2 000 ont été conduits dans l'Etat de l'Adamawa, au Nigeria. Une zone qui ne subit pas les exactions du groupe Etat islamique en Afrique de l'Ouest (Boko Haram). Rafles, contrôles et renvoi au Nigeria. L'armée camerounaise n'a pas fait dans le détail cette semaine entre les...

Pages