| Africatime
Mercredi 16 Avril 2014
(AFP 16/04/14)
MAIDUGURI, 16 avril 2014 (AFP) - Désemparées, les familles de victimes suppliaient mercredi qu'on mette fin à leur "cauchemar", après l'enlèvement de plus de 100 jeunes filles de leur lycée lundi dans le nord-est du Nigeria. L'enlèvement de masse, mené par des hommes lourdement armés, est survenu lundi à Chibok, dans l'Etat de Borno. Le même jour, une bombe explosait dans une gare routière proche de la capitale fédérale, Abuja, faisant au moins 75 morts et 141 blessés, soit l'attentat le plus meurtrier jamais commis dans les environs de la ville. Les deux attaques, l'attentat et les enlèvements, ont été attribuées à Boko Haram, un groupe islamiste armé dont l'insurrection, qui dure depuis cinq ans,...
(AFP 16/04/14)
L'UE "se tient aux côtés" du Nigeria dans "son combat contre le terrorisme" après l'enlèvement mardi dans ce pays de plus de 100 lycéennes par des islamistes de Boko Haram, a déclaré Catherine Ashton, le chef de la diplomatie européenne. "Je condamne fermement l'enlèvement de plus de 100 lycéennes à Chibok, dans le nord-est" du Nigeria, au lendemain de l'attentat le plus meurtrier jamais commis à Abuja, la capitale, qui a fait au moins 75 morts, a déclaré Mme Ashton dans un communiqué. "Je suis inquiète de la fréquence et de la propagation croissantes des attentats terroristes", a-t-elle poursuivi. "L'UE...
(AFP 16/04/14)
CONAKRY, (AFP) - Vingt-deux Nigérians qui tentaient de se rendre clandestinement en Europe par bateau via la Guinée ont été interceptés, a annoncé mardi à l'AFP le directeur de la Sûreté urbaine de Conakry, le commissaire Boubacar Kassé. Tous "ont été interceptés hier (lundi) au port de Conakry à bord d'un bateau battant pavillon singapourien", a affirmé le commissaire Kassé. Ces 22 Nigérians, essentiellement des jeunes, "tentaient de rejoindre l'Europe par ce bateau en provenance du Nigeria et qui partait...
(RFI 16/04/14)
Au Nigeria, près d'une centaine de jeunes filles ont été enlevées lundi soir dans leur lycée dans l'Etat de Borno (nord-est du pays). Cet enlèvement a eu lieu dans la localité de Chibok, alors que la capitale Abuja était frappée un peu plus tôt dans la journée par un double attentat qui a causé la mort d'au moins 72 personnes. Cette opération sans précédent attribuée au groupe Boko Haram. Selon un source policière interrogée par RFI, des hommes armés soupçonnés...
(France 24 16/04/14)
En deux jours la secte islamiste Boko Haram a mené deux attaques, dont l'une a tué 71 personnes près d'Abuja. Un cycle de violences que le pouvoir peine à entraver et qui serait lié aux inégalités dont souffre le pays. C’est la seconde action d’envergure de Boko Haram en deux jours. Plus d’une centaine de jeunes filles ont été enlevées, mardi 15 avril, dans leur lycée de l’État de Borno dans le nord-est du Nigeria. Selon une source sécuritaire, c’est...
(PANA 16/04/14)
Abuja, Nigeria - Il y a eu tumulte, une peur palpable et de la panique mardi en fin d'après-midi dans le complexe de l'Assemblée nationale du Nigeria, à Abuja, du fait que les législateurs, les travailleurs et les visiteurs ont de manière soudaine commencé à courir à la débandade à la recherche du chemin le plus proche pour s'échapper après un canular d'alerte à la bombe. L'incident survient une journée après que 72 personnes ont trouvé la morts et 236...
(Xinhua 16/04/14)
NOUAKCHOTT, (Xinhua) -- Le gouvernement mauritanien a condamné mardi l'attentat à la bombe qui s'est produit dans une gare de la banlieue d'Abuja, capitale du Nigéria, faisant des dizaines de morts et de blessés, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères. "Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération condamne avec force cet acte criminel et ignoble" et "affirme sa solidarité et sa vive compassion avec le gouvernement, le peuple nigérian frère et les familles des victimes de cet acte contraire aux enseignements et aux valeurs de toutes les religions"...
(Xinhua 16/04/14)
BEIJING, (Xinhua) -- La Chine condamne fermement l'attentat à la bombe survenu lundi matin à Abuja, capitale du Nigéria, a déclaré mardi la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hua Chunying. Au moins 71 personnes ont été tuées, et 124 autres blessées dans cette explosion qui a touché une gare routière d'Abuja, ont confirmé lundi les autorités responsables des situations d'urgence et la police du Nigéria. "La Chine s'oppose au terrorisme sous toutes ses formes. Nous sommes choqués par...
(Xinhua 16/04/14)
ABUJA, (Xinhua) -- Plus de 100 lycéennes ont été enlevées lundi dans le nord-est du Nigeria par des membres présumés de Boko Haram, ont rapporté des sources locales et de la police. Les victimes ont été enlevées dans le lycée pour filles de Chibok, dans l'Etat de Borno Nord, a indiqué Lawan Tanko, le chef de la police locale. Il a expliqué que les policiers avaient ouvert une enquête sur ces enlèvements et que des stratégies étaient mises en place...
(PANA 16/04/14)
Abuja, Nigeria - Le gouvernement nigérian a annoncé mardi, que le nombre de personnes décédées suite à l'attentat de lundi à Nyanya, près d'Abuja, est passé à 75. Le gouvernement a noté qu’après la fin des soins des pathologistes sur les corps démembrés des victimes, le nombre de décès pourrait probablement être revu à la hausse. Le gouvernement a par contre, exclu que les victimes qui n’ont pas été identifiées par leurs familles soient enterrées dans des fosses communes. Le...
(PANA 16/04/14)
Pour atténuer les effets du changement climatique dans le secteur agricole au Nigeria, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, le Dr Akinwumi Adesina, a dévoilé ce mardi, les plans mis en place par son département, consistant à établir un réseau de stations agro-météorologiques à travers le pays dans le but d'informer à temps les paysans sur les conditions climatiques. Avec la mise en place de ces stations agro-météorologiques, les paysans pourront désormais recevoir gratuitement via leurs téléphones mobiles,...
(AFP 15/04/14)
MAIDUGURI, 15 avril 2014 (AFP) - Plus de 100 jeunes filles ont été enlevées dans leur lycée de l'Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, par des islamistes de Boko Haram, a déclaré une source sécuritaire à l'AFP. Interrogé à propos d'une information publiée dans les médias, selon laquelle 200 jeunes filles auraient été enlevées lundi par des islamistes dans un établissement scolaire de Chibok, cette source, qui a requis l'anonymat, a répondu que "leur nombre ne s'élève pas à 200 mais il y a en a plus de 100".
(AFP 15/04/14)
ABUJA, 15 avril 2014 (AFP) - Les troupes nigérianes ont été déployées en alerte maximale dans les rues d'Abuja au lendemain de l'attentat le plus meurtrier jamais commis sur le territoire de la capitale, qui a fait au moins 75 morts. L'attentat attribué aux islamistes de Boko Haram -un groupe dont les violences étaient jusqu'à présent concentrées dans le nord-est du pays ces derniers mois - est la première attaque commise sur le territoire de la capitale nigériane depuis deux...
(AFP 15/04/14)
LAGOS, 15 avril 2014 (AFP) - Le Forum économique mondial a affirmé mardi que son sommet africain se tiendra dans la capitale fédérale nigériane début mai malgré l'attentat à la bombe qui a fait au moins 71 morts en périphérie d'Abuja. L'attentat de lundi matin à Abuja, attribué au groupe islamiste Boko Haram, qui a frappé une gare de bus au sud de la ville en pleine heure de pointe, est le plus meurtrier jamais commis dans la capitale nigériane...
(AFP 15/04/14)
MAIDUGURI, 15 avril 2014 (AFP) - De "nombreuses" jeunes filles ont été enlevées dans un établissement d'enseignement secondaire du nord-est du Nigeria par des islamistes lourdement armés, a déclaré mardi un responsable local. "De nombreuses jeunes filles ont été enlevées par des hommes armés qui ont attaqué leur établissement", a déclaré Emmanuel Sam, responsable de l'éducation pour la ville de Chibok, dans l'Etat de Borno, où cette attaque a eu lieu lundi soir. Il a ajouté avoir fui à Maiduguri,...
(RFI 15/04/14)
C'est le pire attentat qu'ait jamais connu Abuja, la capitale du Nigeria : au moins 71 morts et 124 blessés. Deux bombes ont explosé, lundi matin 14 avril, dans une gare routière au sud de la ville à une heure de grande affluence. Signe de la violence des déflagrations, l'une d'elles a provoqué un trou de plus d'un mètre de profondeur. Pour le président Goodluck Jonathan, aucun doute : c'est la secte islamiste Boko Haram qui est derrière cet attentat...
(BBC Afrique 15/04/14)
Après le double attentat à la bombe dans la banlieue d'Abuja, au Nigeria, le président Goodluck Jonathan s'est rendu sur les lieux. Il a attribué les deux explosions au groupe islamiste Boko Haram, et il a assuré que son pays ne se laisserait pas intimider par ces actes. Le président Jonathan a également affirmé que les mesures de sécurité allaient être augmentées dans d'autres parties de la ville Le ministre nigérian de l'Intérieur Abba Moro a de son côté affirmé...
(Xinhua 15/04/14)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est dit "choqué et attristé" lundi par l'attentat à la bombe qui a tué au moins 70 personnes près de la capitale nigériane Abuja, et a condamné fermement "tous les homicides aveugles et actes d'extrémisme violents". "Le secrétaire général est choqué et attristé par les nombreuses vies perdues aujourd'hui lors de l'attentat à la bombe dans une gare routière située dans le quartier de Nyanyan, près de...
(RFI 15/04/14)
Au Nigeria, deux explosions ont secoué une gare routière près d’Abuja, ce lundi matin 14 avril, alors que de nombreux passagers se trouvaient sur place. Il y aurait au moins 71 morts et plus d’une centaine de blessés, selon un premier bilan donné par la police. Le président nigérian Goodluck Jonathan s'est rapidement rendu sur les lieux. La double explosion a eu lieu tôt ce matin, vers 6 h 45, heure locale, à la sortie sud d’Abuja, la capitale fédérale...
(Xinhua 15/04/14)
ADDIS ABEBA, (Xinhua) -- L'Union africaine (UA) a condamné vivement l'attentat terroriste survenu à Abuja, capitale du Nigeria. La présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, s'est déclarée profondément choquée et atterrée par cet attentat à la bombe qui a eu lieu lundi matin dans les faubourgs d'Abuja, a déclaré l'UA dans un communiqué. "La présidente condamne vivement cet attentat terroriste et lâche", indique le communiqué, présentant également les plus sincères condoléances de l'UA aux familles endeuillées ainsi...

Pages