| Africatime
Samedi 21 Janvier 2017
(AFP 21/01/17)
Jusqu'à 236 personnes auraient été tuées lorsque l'armée de l'air nigériane a bombardé accidentellement dans le nord-est du pays un camp de déplacés ayant fui les violences de Boko Haram, a affirmé samedi à l'AFP un responsable local. Un précédent bilan de Médecins sans frontières (MSF) faisait état d'au moins 90 morts. Toutefois, selon MSF, qui opérait depuis peu dans le camp, plusieurs "rapports concordants" émanant de résidents et de dirigeants des communautés font état de 170 tués. "D'après ce que les gens qui ont enterré les victimes mortes de leurs propres mains m'ont dit (...) ils ont
(AFP 21/01/17)
Le Nigeria se rêvait en hub régional, mais rien ne va plus pour le secteur plombé par la récession et une gestion catastrophique. Les vols sont sans cesse retardés voire annulés, les compagnies suspendent leurs opérations, et les infrastructures deviennent dangereuses. Début janvier, une vidéo a fait le buzz sur la toile: on y voit un employé de la compagnie Arik Air, à terre, se faire tabasser par des passagers ulcérés après la troisième annulation consécutive de leur vol. L'occasion, pour les internautes nigérians, de déverser des commentaires injurieux à l'encontre de la compagnie. Arik Air, compagnie privée qui assure 60% des vols intérieurs, est devenue le symbole de cette crise et des angoisses qu'elle suscite. Juste avant Noël, son...
(Agence Ecofin 21/01/17)
Au Nigéria, le ministre du travail, de l’énergie et de l’habitat, Babatunde Fashola (photo), a annoncé qu’il n’a nullement l’intention de remettre en cause le projet de cession d’infrastructures énergétiques aux investisseurs privés. Pour mémoire, le gouvernement nigérian, alors que le pays était confronté à des défis d’approvisionnement d’électricité en 2014, avait été contraint de céder ses infrastructures énergétiques à des investisseurs privés. Mais les faibles résultats obtenus suite à cette privatisation ont poussé le gouvernement à envisager la révision de sa décision. Finalement le ministre indique qu’un retour en arrière n’était pas à l’ordre du jour, affirmant que trois ans étaient nécessaires pour évaluer...
(Agence Ecofin 21/01/17)
Selon des chiffres récemment publiés par l’organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), la production pétrolière du Nigéria a augmenté de 403 900 barils par jour pour s’établir à 1,940 millions b/j en décembre 2016, contre 1,536 millions b/j le mois précédent. Cette amélioration s’explique par les pourparlers entre le gouvernement fédéral et les militants armés du delta du Niger qui sabotaient les unités de production. En effet, ces attaques perpétrées en 2016 avaient fait chuter la production à 900...
(Agence Ecofin 21/01/17)
Malgré la récession, un déficit budgétaire important et la dévaluation du naira, les obligations souveraines internationales du Nigéria et celles émises en devises locales, sont en état de grâce aux yeux des investisseurs, en ce début d'année 2017, a-t-on pu constater de récentes données publiées par le bureau de gestion de la dette (Debt Management Office). Les premières obligations du trésor émises par le gouvernement pour le compte de l'année 2017, d'un montant global proche de 215 milliards de nairas...
(AFP 20/01/17)
Au moins 90 personnes, en majorité des femmes et des enfants, ont été tuées lorsque l'armée de l'air nigériane a bombardé accidentellement dans le nord-est du pays un camp de déplacés ayant fui les violences de Boko Haram, selon un dernier bilan de MSF qui pourrait atteindre les 170 morts. "Environ 90 personnes ont été tuées lorsqu'un avion de l'armée nigériane a (...) largué deux bombes au milieu de la ville de Rann, qui accueille des milliers de personnes déplacées", a indiqué l'organisation non gouvernementale Médecins sans frontières...
(Agence Ecofin 20/01/17)
La banque centrale du Nigéria (CBN) a interdit aux banques de dépôts et institutions financières du pays toute transaction en monnaies numériques. Celles-ci ne sont pas légalement reconnues dans le pays. La CBN a déclaré que toute institution ignorant son avertissement le ferait à ses risques et périls, indique Punch news. « Les banques et autres institutions financières sont invitées à prendre connaissance des risques auxquels elles s’exposent et sont priées de prendre les mesures suivantes dans l’attente d’une annonce...
(Agence Ecofin 20/01/17)
Après avoir rencontré le gouverneur de la banque centrale du Nigéria (CBN) et d’autres dirigeants d’institutions financiers, le parlement nigérian a approuvé le taux de change moyen à 305N pour 1$. Il a toutefois révisé le prix de référence du brut projeté par l’exécutif dans sa conception du budget à 44,5$ le baril (contre 42,5$ initialement), rapporte Business Days. Par ailleurs, les députés ont intimé à la CBN de supprimer l’écart existant entre le taux officiel et celui pratiqué sur...
(Angola Press 20/01/17)
Luanda- (Angop) - Le ministre angolais des Relations Extérieures, Georges Chikoti, a reçu vendredi, à Luanda, son homologue nigérian, Geofrrey Onyeama. Aucune déclaration n’a filtré de cette rencontre mais l’entrevue s’est réalisée dans le cadre des accords bilatéraux de coopération existant depuis 1979. A partir de cette année, plusieurs accords avaient été signés, notamment l’accord général en 1979 qui établit une commission mixte la même année, l’autre commercial signé à Lagos en 1977, un protocole culturel et de l’éducation en...
(Financial Afrik 20/01/17)
Le gouvernement nigérian pourrait réintroduire le régime de subvention du combustible 8 mois après l’avoir supprimé. Cette décision est motivée par une hausse des coûts d’atterrissage du «Premium Motor Spirit». Apres la suppression des dites subventions, les prix à la pompe avaient considérablement augmentées (de 97 à 145 nairas). La hausse des prix du pétrole brut et la baisse de la valeur du naira ont conduit à une augmentation du coût des produits pétroliers. La Nigerian National Petroleum Corporation vend toujours de l’essence aux distributeurs à des prix réguliers (à perte) afin de maintenir...
(Agence Ecofin 20/01/17)
Au Nigeria, les producteurs d’anacarde envisagent de faire du pays, le second producteur africain de l’anacarde, à l’horizon 2020, avec une projection de production annuelle de 500 000 tonnes. C’est ce que rapporte le quotidien nigérian Vanguard. Cet objectif de taille est bien réalisable selon Tola Fasheru, président de l’Association nationale de l’anacarde du Nigéria. «Pratiquement tous les Etats nigérians ont le potentiel pour cultiver l’anacarde», estime le dirigeant. Pour atteindre cet objectif, confie-t-il à Bloomberg, la superficie consacrée à...
(AFP 19/01/17)
Le président nigérian Muhammadu Buhari devait se rendre jeudi à Londres pour un contrôle de santé, pour la deuxième fois en moins d'un an, a annoncé la présidence dans un communiqué. La présidence a déclaré que le chef de l'Etat, âgé de 74 ans, "se soumettrait à des examens médicaux de routine" à l'occasion d'une période de vacances et devrait reprendre le travail le 6 février. Le vice-président Yemi Osinbajo assurera l'intérim en son absence. Buhari s'était déjà rendu à...
(AFP 19/01/17)
L'aviation nigériane a largué mardi deux bombes sur Rann, dans le nord-est du Nigeria, faisant au moins 70 morts dans un camp de déplacés, a affirmé jeudi un employé de Médecins sans frontières (MSF) qui était sur place. Ces bombardements accidentels ont eu lieu alors que les humanitaires distribuaient de la nourriture à Rann, où près de 40.000 personnes ont trouvé refuge après avoir fui les violences du groupe islamiste Boko Haram. "La première bombe est tombée à 12h35. Cinq minutes plus tard, l’avion a fait une seconde rotation et a lâché une deuxième bombe", a déclaré Alfred Davies, coordinateur terrain au Nigeria, dans un témoignage publié par MSF.
(AFP 19/01/17)
La petite Kaka-Hauwa Aji, 4 ans, hurle de douleur alors que deux infirmières, vêtues de longs hijabs blancs, tentent de désinfecter la plaie béante de son cou: l'enfant fait partie des survivants du bombardement sur le camp de déplacés de Rann, rapatriés en urgence dans la grande ville de Maiduguri. Sa grande soeur de 7 ans, Ya-zahra Aji, est allongée sur le lit d'en face. Sa main droite est recouverte d'un large bandage: un morceau d'une bombe larguée par erreur...
(AFP 19/01/17)
L'armée de l'air nigériane a annoncé mercredi avoir envoyé 200 hommes et des avions au Sénégal, dans le cadre du mandat régional ouest-africain conféré à Abuja, pour faire appliquer en Gambie la victoire du président élu Adama Barrow, face au sortant Yahya Jammeh. "L'armée de l'air nigériane (NAF) a envoyé un contingent de 200 hommes, ainsi qu'une flotte d'aviation comprenant des avions de combat, des cargos, un hélicoptère et un avion de surveillance et de reconnaissance à Dakar", écrit Ayodele Famuyiwa, porte-parole de la NAF, dans un communiqué, ajoutant qu'il était prévu "qu'ils opèrent en Gambie". "Ce déploiement est prévu pour déjouer toutes les hostilités, ou les manquements à la lo
(AFP 19/01/17)
Des habitants et touristes en Gambie quittaient mercredi en nombre ce pays, où la crise née de la contestation de la défaite électorale du président sortant Yahya Jammeh face à Adama Barrow menace de dégénérer, en dépit d'une nouvelle tentative de médiation par la Mauritanie. Dans le même temps, le Nigeria, poids lourd régional et continental, se préparait dans l'éventualité d'une intervention militaire, que n'exclut pas en dernier ressort la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), qui...
(Courrier International 19/01/17)
”L’erreur fatale”, titre le quotidien nigérian Vanguard. Plus d’une centaine de personnes ont péri, mardi 18 janvier, dans le bombardement par erreur d’un camp de réfugiés du nord-est du pays (État de Borno). Selon Vanguard, “les forces aériennes nigérianes, dans le cadre de l’opération de ratissage baptisée Lafiya Dole, visaient un groupe de terroristes rassemblés à Kala Balge [près du camp].” Le président Muhammadu Buhari a exprimé ses regrets et promis l’aide et l’assistance du gouvernement fédéral aux victimes du...
(Angola Press 19/01/17)
Luanda- (Angop) - Un message du Président de la République Fédérative du Nigeria, Muhammadu Buhari, a été envoyé, jeudi, au Chef de l’Etat angolais, José Eduardo dos Santos, dans le cadre des efforts en vue de maintenir la paix en Afrique. Porteur de la missive, le ministre nigérian des Affaires Etrangères, Geoffrey Onyeama, est arrivé cet après-midi à Luanda pour une visite de deux jours. Récemment, le Nigeria a reçu un mandat régional ouest-africain pour faire respecter en Gambie la...
(SeneNews 19/01/17)
D’après Afrikmag qui reprend BBC, le Nigeria a déployé son navire de guerre le plus récent dénommé «Unité NNS» en prélude à une éventuelle intervention militaire en Gambie. Une source militaire nigériane a annoncé à la BBC que ce navire de guerre est actuellement au large du Ghana, en direction de la Gambie. Le site d’informer que le week-end dernier, les chefs militaires des pays de la CEDEAO se sont rencontrés pour échanger sur un plan de déploiement d’une force...
(Dw-World 19/01/17)
L'administration de Muhammadu Buhari avait décrété dès sa prise de pouvoir en 2015 la tolérance zéro contre la corruption, un mal récurrent affectant l'économie du pays. Quinze juges nigérians ont été arrêtés par les services secrets les 8 et 9 octobre 2016 pour corruption. Des millions de nairas et autres devises ont été découverts à leur domicile. Stella UBANI préside l’ONG "No more corruption in Nigeria". Pour elle, le renvoi des juges ayant reçu des pots de vins de la...

Pages