| Africatime
Vendredi 20 Janvier 2017
(Agence Ecofin 20/01/17)
La banque centrale du Nigéria (CBN) a interdit aux banques de dépôts et institutions financières du pays toute transaction en monnaies numériques. Celles-ci ne sont pas légalement reconnues dans le pays. La CBN a déclaré que toute institution ignorant son avertissement le ferait à ses risques et périls, indique Punch news. « Les banques et autres institutions financières sont invitées à prendre connaissance des risques auxquels elles s’exposent et sont priées de prendre les mesures suivantes dans l’attente d’une annonce future de la CBN: s’assurer de ne pas utiliser, détenir, échanger ou effectuer de transactions impliquant d’une façon ou d’une autre des monnaies virtuelles; s’assurer que tout client utilisant ces monnaies respecte les normes de...
(Agence Ecofin 20/01/17)
Après avoir rencontré le gouverneur de la banque centrale du Nigéria (CBN) et d’autres dirigeants d’institutions financiers, le parlement nigérian a approuvé le taux de change moyen à 305N pour 1$. Il a toutefois révisé le prix de référence du brut projeté par l’exécutif dans sa conception du budget à 44,5$ le baril (contre 42,5$ initialement), rapporte Business Days. Par ailleurs, les députés ont intimé à la CBN de supprimer l’écart existant entre le taux officiel et celui pratiqué sur le marché noir (500 nairas pour 1$). La chambre des représentants a également validé le cadre de dépenses à moyen terme (CDMT) 2017-2019 sur lequel se base le budget 2017. Les deux chambres législatives devraient étudier et débattre, la semaine...
(Financial Afrik 20/01/17)
Le gouvernement nigérian pourrait réintroduire le régime de subvention du combustible 8 mois après l’avoir supprimé. Cette décision est motivée par une hausse des coûts d’atterrissage du «Premium Motor Spirit». Apres la suppression des dites subventions, les prix à la pompe avaient considérablement augmentées (de 97 à 145 nairas). La hausse des prix du pétrole brut et la baisse de la valeur du naira ont conduit à une augmentation du coût des produits pétroliers. La Nigerian National Petroleum Corporation vend toujours de l’essence aux distributeurs à des prix réguliers (à perte) afin de maintenir...
(Agence Ecofin 20/01/17)
Au Nigeria, les producteurs d’anacarde envisagent de faire du pays, le second producteur africain de l’anacarde, à l’horizon 2020, avec une projection de production annuelle de 500 000 tonnes. C’est ce que rapporte le quotidien nigérian Vanguard. Cet objectif de taille est bien réalisable selon Tola Fasheru, président de l’Association nationale de l’anacarde du Nigéria. «Pratiquement tous les Etats nigérians ont le potentiel pour cultiver l’anacarde», estime le dirigeant. Pour atteindre cet objectif, confie-t-il à Bloomberg, la superficie consacrée à...
(Agence Ecofin 19/01/17)
La Finlande désire investir dans le développement du secteur minier et la prospection au Nigéria. L’annonce a été faite par des responsables de la commission géologique de la Finlande en marge d’une visite au ministre nigérian des mines, Kayode Fayemi, à Abuja, rapporte Business Day. Selon Philipp Schmidt-Thomé (photo), le chef de la délégation finlandaise, son gouvernement ne compte pas répliquer les modèles expérimentés en Finlande ou dans d’autres pays. Il s’agit plutôt d’aider le Nigéria à identifier ses besoins...
(Agence Ecofin 19/01/17)
Au Nigéria, la banque de l’industrie (BoI) demande désormais aux producteurs de produits pharmaceutiques et de produits alimentaires d’obtenir un permis délivré par l’agence nationale pour la gestion et le contrôle alimentaire et pharmaceutique (NAFDAC) avant de pouvoir obtenir des prêts. La BoI vise, à travers cette mesure, à assurer que les produits pharmaceutiques et alimentaires « made in Nigeria » respectent les normes internationales et favoriser un meilleur accès aux financements des petites et moyennes entreprises exerçant dans ces...
(Agence Ecofin 19/01/17)
Le gouvernement fédéral nigérian mettra à la disposition des agriculteurs, pour la saison pluvieuse, 1 million de tonnes d’engrais, d’ici mars. C’est ce qu’a annoncé Thomas Etuh, le président national de l’Association des fournisseurs et producteurs d’engrais du Nigéria (FESPAN). Se confiant au DailyTrust, le responsable précise que des sacs d’engrais NPK et d’urée seront fournis aux agriculteurs, au prix de 5 500 nairas (17,5 $). En outre, indique-t-il, une tournée dans 36 sociétés de production d’engrais, réparties à travers...
(Agence Ecofin 19/01/17)
L’association des sociétés de télécommunications du Nigéria (ATCON) exige une fusion des différents organes de régulation du secteur. La requête de ces compagnies intervient dans un contexte où plusieurs agences gouvernementales et commissions du secteur des TIC imposent aux divers opérateurs de multiples taxes et lois. Selon le président de l’ATCON, Olusola Teniola (photo), une convergence des services est impossible dans un tel environnement. La convergence des services se réfère ici au regroupement de services distincts tels que...
(Agence Ecofin 19/01/17)
Au Nigéria, 40 millions de personnes supplémentaires auront bientôt accès aux services de télécommunications. C’est ce qu’a prévu le budget proposé par le président Buhari pour 2017. En effet, selon une étude récente, environ 200 communautés nigérianes n’ont pas encore accès à ces services, a déclaré Umar Danbatta, vice-président exécutif de la commission des communications nigériane (NCC). Parmi ces communautés 40 millions de personnes seront connectées en 2017. « Les études empiriques montrent une corrélation entre l’usage des technologies de...
(Agence Ecofin 18/01/17)
(Agence Ecofin) - Dans son rapport sur les perspectives de l’économie mondiale, le Fonds Monétaire International (FMI) prévoit une croissance de 0,8% pour l’économie nigériane cette année, et 2,8% en 2018. Ce chiffre est inférieur à la récente prévision de la banque mondiale pour 2017 (1%). La projection du FMI se base sur une augmentation de la production pétrolière et de meilleures conditions sécuritaires dans la région du Delta du Niger. Maurice Obstfeld, conseiller économique et directeur du département de...
(Agence Ecofin 18/01/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement nigérian serait dans une impasse dans son processus visant à mobiliser des ressources financières auprès de bailleurs de fonds internationaux. En 2016, il avait annoncé son intention de mobiliser jusqu'à 5 milliards $, dont 4 milliards $ auprès des bailleurs de fonds multilatéraux et 1 milliard $ par l'émission d'eurobonds. Depuis lors, la seule opération annoncée publiquement a été celle de la Banque Africaine de Développement, qui a promis 1 milliard $. Mais selon les...
(Agence Ecofin 18/01/17)
(Agence Ecofin) - Au Nigéria, la chambre des représentants devrait rencontrer le gouverneur de la banque centrale et les directeurs généraux des diverses institutions génératrices de revenus, pour débattre du financement du budget de l’Etat pour 2017. Au cours de cette rencontre, ces institutions vérifieront avec le parlement si les prévisions du président Muhammadu Buhari, dans le cadre dudit budget, sont réalistes. En effet, le président Buhari avait utilisé, pour établir le budget, un prix de référence du brut à...
(Agence Ecofin 18/01/17)
(Agence Ecofin) - Au Nigéria, la banque de l’industrie (BoI) demande désormais aux producteurs de produits pharmaceutiques et de produits alimentaires d’obtenir un permis délivré par l’agence nationale pour la gestion et le contrôle alimentaire et pharmaceutique (NAFDAC) avant de pouvoir obtenir des prêts. La BoI vise, à travers cette mesure, à assurer que les produits pharmaceutiques et alimentaires « made in Nigeria » respectent les normes internationales et favoriser un meilleur accès aux financements des petites et moyennes entreprises...
(Financial Afrik 17/01/17)
L’indice des prix à la consommation (IPC) du Nigeria a atteint 18,55%, soit son plus haut niveau depuis octobre 2005. L’indice du prix des aliments, base essentielle du panier de la ménagère, a augmenté de 17,39% en décembre, contre 17,19% enregistrée le mois précédent. L’inflation en milieu urbain a quant à lui atteint 20,12% en fin d’année alors que l’indice rural plafonnait à 17,20% au cours de la même période, contre 17,10% en novembre. Les pressions inflationnistes sont alimentées par...
(APA 17/01/17)
APA-Lagos (Nigeria) - Le premier entrepreneur du Nigeria, Aliko Dangote, s’est lancé dans la mise en place à Lagos, d’un projet d’usine de montage de véhicules d’un coût de plusieurs millions de dollars. L’usine produira des camions lourds que le groupe Dangote importe à grands frais pour la distribution de ses produits à la fois aux niveaux national et africain. D’après le journal Daily Independent du Nigeria, Aliko Dangote est en partenariat avec une importante société chinoise, la société SINOTRUCK, pour produire des milliers de camions utilisés principalement dans le secteur des transports à partir de son usine nouvelle renforcée d’Ikeja à Lagos.
(APA 17/01/17)
APA-Lagos (Nigeria) - Une cinquante d'entreprises ont fait des offres pour la fourniture de bateaux remorqueurs, en état de naviguer, pour le compte de la Société nationale de pétrole du Nigeria (NNPC) dans les villes de Lagos, Warri et Port Harcourt. Un communiqué des Affaires publiques du Groupe de la NNPC, M. Ndu Ughamadu, a indiqué dimanche à Abuja que l’ouverture des offres publiques avait eu lieu au siège de la Société à Abuja, en présence des représentants des sociétés...
(Agence Ecofin 17/01/17)
(Agence Ecofin) - Le dernier rapport sur les activités et réformes sectoriels révèle que la capacité de production énergétique du Nigéria a baissé de 1899,7 MW, en raison de l’inactivité de sept des centrales du pays. La même source indique que deux de ces centrales, notamment celles de Geregu NIPP et de Sapele NIPP, installées dans le cadre du projet énergétique national intégré (National Integrated Power Project), ont cessé de fonctionner le 13 janvier, rejoignant ainsi trois autres (Aloji NIPP,...
(Agence Ecofin 16/01/17)
(Agence Ecofin) - Aliko Dangote, a annoncé qu’il allait installer à Lagos, la capitale nigériane, une usine d’assemblage de camions. Le projet qui sera développé en partenariat avec la compagnie chinoise Sinotruck, est estimé à 100 millions $ et générera environ 3000 emplois à terme, rapporte le site d’information Daily Trust. Le groupe Dangote compte assembler, à cette nouvelle usine, des camions qui transporteront ses produits aussi bien au Nigéria que dans les autres pays africains. Selon l’accord de partenariat...
(Agence Ecofin 16/01/17)
(Agence Ecofin) - Au Nigéria, le ministère des finances a annoncé dans un communiqué que, suite à la constitution de sa direction, la banque de développement du Nigéria (DBN) serait bientôt lancée. Dans son communiqué, le ministère a ajouté que la banque centrale du Nigéria (CBN) avait soumis une demande de permis d’exploitation. La DBN est actuellement financée par la Banque mondiale, la banque de développement allemande KfW et l’Agence Française de Développement. Toutefois, des négociations seraient en cours avec...
(Agence Ecofin 16/01/17)
(Agence Ecofin) - Au Nigéria, le ministère de l’Agriculture vient d’annoncer que le gouvernement fédéral compte faire du pays le premier producteur et exportateur de cacao en Afrique, devant la Côte d’Ivoire, dans les années à venir. Selon le ministre de l’agriculture et du développement rural, Audu Ogbeh, l’ambition est réalisable, et ceci dans des délais relativement courts. Le responsable a déclaré qu’au vu de son potentiel agricole, il était inconcevable que le Nigéria demeure le septième producteur de cacao...

Pages