Lundi 22 Janvier 2018

Pour 2018, 254 entreprises soumissionnent pour l’obtention de droits d’exportation sur le pétrole nigérian

Pour 2018, 254 entreprises soumissionnent pour l’obtention de droits d’exportation sur le pétrole nigérian
(Agence Ecofin 10/01/18)

Selon des informations fournies en début de semaine par la presse nigériane qui cite des sources proches du dossier, au total 254 sociétés pétrolières locales et internationales ont soumissionné pour obtenir des droits d’exportation sur le brut nigérian. Ceci pour le compte de l’exercice 2018-2019.

Cette information est le fruit des efforts du nouveau gouvernement visant à instaurer plus de transparence dans la gestion des ressources et des revenus pétroliers. Des efforts appuyés par l'Initiative pour la transparence des industries extractives au Nigéria (NEITI), le Conseil nigérian du développement du contenu local (NCDMB) et la société civile.

Les entreprises sélectionnées, bénéficieront d’une licence de 12 mois et se verront attribuer des volumes d’exportation en fonction de leurs capacités techniques et financières. Entre autres, celles-ci doivent avoir réalisé un chiffre d’affaires annuel minimum de 500 millions de dollars en 2016, et démontrer leur capacité à établir une lettre de crédit irrévocable sous réserve des termes du contrat.

Il faut rappeler qu’en 2017, 224 compagnies ont soumissionné et 39 ont été sélectionnées dont 18 entreprises locales, 11 négociants internationaux, 5 raffineries étrangères et 3 compagnies pétrolières d’Etat.

Le directeur général de la NNPC, la compagnie publique nationale du pétrole a assuré que l’opération de sélection respectera « les meilleures pratiques en terme d’équité».

Par ailleurs, dans l’actualité du secteur pétrolier, la NNPC annonce que la production pétrolière nationale a atteint 2,25 millions b/j dont 1,8 million b/j de brut, et 450 000 b/j de condensat.

Olivier de Souza

Commentaires facebook